Les voeux 2018 ratés de Publicis

Quand on s’appelle Publicis, l’image de marque cela devrait être quelque chose de sacré. C’est tout le business de l’entreprise qui vend du rêve, puisque la publicité fait vendre dit-on. Omniprésent auprès des grands groupes français grâce à l’extraordinaire entregent de Maurice Lévy, qui cette année ne fait qu’une petite apparition sur un ton humoristique, qu’il avait déjà mis en oeuvre au cours des dernières années.

J’avais eu l’occasion d’ailleurs de le relever en faisant moi-même mes voeux à la « Maurice Lévy » sur le Blog La Bourse et la Vie en 2014 : https://labourseetlavietv.blogspot.fr/2013/12/toi-aussi-envoie-tes-voeux-2014-la.html

Depuis Maurice comme tout le monde l’appelle, tellement il fait partie du paysage des entreprises françaises, avait toujours eu de l’imagination et de l’originalité.

En 2017, année de rupture dans la continuité puisqu’il laisse la place à Arthur Sadoun, mais reste Président du Conseil de Surveillance du groupe, cette vidéo est loin de remplir les critères de base d’une vidéo réussie. Et comme c’est mon métier depuis 2009, je vois plusieurs erreurs de production :

Arthur Sadoun ne regarde pas au bon endroit dans la vidéo, ce qui veut dire que tout n’a pas été mis en place sur le plan technique, pour que son regard soit parfait. Et on le voit nettement sur ces écrans :

Outre le regard, on voit clairement qu’il n’est pas habitué au prompteur, mais là, l’indulgence est de mise, car c’est un métier, et comme ancien de Bloomberg Télévision, je sais que ce n’est pas donné à tout le monde de pouvoir l’utiliser comme il faut. J’avais eu l’occasion de montrer à Cécile de France qui tournait pour Cédric Klapish chez Bloomberg comment s’en servir !

Pour clore cette vidéo, forcément Maurice Lévy apparaît, et l’humour consiste cette fois avec un mug « I’m The Boss », à montrer qu’il est encore The Boss, ce que personne ne doute, car comment pourrait-il décrocher ? Il a tellement marqué les dernières années de Publicis par sa présence. Et sans lui sur le fond, que vaut vraiment Publicis ? Sans son réseau d’amitiés qu’il a tissé avec les dirigeants du CAC40 notamment ?

Finalement une drôle d’impression pour ces voeux ratés, car il s’agissait quand même de l’intronisation du successeur de Maurice Lévy, vous me direz les journalistes cherchent la petite bête, mais cette fois, c’est le producteur et fondateur de LA BOURSE ET LA VIE TV qui parle, la prochaine fois, faites appel à un professionnel de la vidéo, à chacun son métier, et la publicité sera bien gardée !

La vidéo complète : https://publicisgroupewishes2018.com/

NB : Soyons clairs, ce post a été publié car LA BOURSE ET LA VIE TV ne dépend aucunement de la publicité, ce qui est un avantage indéniable, c’est clair que les médias classiques n’auraient jamais pu, sauf à se faire couper les vivres.

Et puis Maurice Lévy ne s’en souvient peut être pas, mais c’est depuis l’OPA de BSN sur Perrier, avec Antoine Riboud, qu’il accompagnait au cours d’un déjeuner de presse, que je le connais, alors j’ai l’impression de l’avoir toujours connu, et comme cette vidéo ne m’a pas plu, je lui dis. En 2018, qu’il n’hésite pas à solliciter les équipes de LA BOURSE ET LA VIE TV, ce sera avec plaisir.

Print Friendly, PDF & Email

Les voeux 2018 ratés de Publicis