Alessandra Gaudio Directeur des Investissements société de gestion Swiss Life Banque Privée : "Dans ces moments d'incertitudes, il faut être sage".
Bourse et stratégie d'investissement : l'après Trump

24 novembre 2016 14 h 34 min
+ de videos
252
Views

#Bourse : Les marchés financiers n’ont pas réagi comme prévu par la plupart des investisseurs à l’élection de Donald Trump, après une inquiétude initiale, ils ont trouvé à se rassurer dans les premières déclarations du futur Président qui prendra ses fonctions en janvier prochain.

Les banques centrales ont habitué les investisseurs à de la facilité, mais les échéances politiques peuvent changer la donne, comme avec Donald Trump aux Etats-Unis.

Quel scénario désormais pour les taux d’intérêts ? L’économie mondiale peut-elle survivre au choc Trump ? Doit-on revoir sa stratégie d’investissement à la marge ou pas ?

Nous évoquons tous les sujets d’actualité avec Alessandra Gaudio Directeur des Investissements société de gestion Swiss Life Banque Privée.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Alessandra Gaudio, bonjour.

Alessandra Gaudio – Directeur des Investissements société de gestion Swiss Life Banque Privée : Bonjour.

Web TV www.labourseetlavie.com : Vous êtes directeur des Investissements de la société de gestion de Swiss Life Banque Privée. On va parler avec vous de marchés et de perspectives sur ces marchés. Pour les investisseurs, on a vu avec l’élection de Donald Trump un vrai changement sur les marchés. On a eu un premier moment un petit peu, presque improbable où ça s’est bien passé alors qu’on s’attendait au pire sur les marchés. Et puis il y a eu des réactions sur plusieurs classes d’actifs. Est-ce que ça change la donne sur cette fin d’année pour vous sur les marchés ?

Alessandra Gaudio – Directeur des Investissements société de gestion Swiss Life Banque Privée : Oui, ça change. Ça change en termes de perspectives effectivement, mais en fait ce qui s’est passé, c’est un peu la chose suivante. D’abord, une hésitation avant le discours de Trump et après le marché a acheté en fait les messages positifs de Trump et lesquels sont la croissance, l’investissement, déréglementation, c’est tout ce qui est positif, défense. Et donc évidemment, les secteurs qui en ont le plus profité, c’est justement la défense, les infrastructures, les pharmaceutiques, les financières. Si on parle de croissance avec de l’inflation, il y a eu tout de suite une pontification de la courbe des taux et donc phénomène qui est plutôt positif pour les financiers. Nous, on ne pense pas que ce sera le chaos, mais on n’achète pas non plus le rêve.

Web TV www.labourseetlavie.com : Justement, c’est vrai qu’on a vu ces réactions sur les taux. En même temps, on a vu aussi que les investisseurs aujourd’hui parient clairement sur cette hausse des taux de la FED. Là, ils sont au niveau de 100 %, on ne peut pas faire mieux aujourd’hui…Alessandra Gaudio : 94
… pour décembre. En même temps, ils se sont largement trompés au cours des derniers mois, est-ce qu’aujourd’hui, on est vraiment sûr que ça va arriver ?

Alessandra Gaudio – Directeur des Investissements société de gestion Swiss Life Banque Privée : C’est probable. Comme je disais, c’est 94 % aujourd’hui pour une hausse des taux directeurs de 25 points de base en décembre. Il faut se rappeler qu’aujourd’hui, Mme Yellen va parler au Congrès et donc face à cette conviction très forte des marchés, il faut bien regarder quel sera le discours de Janet Yellen. Parce qu’un discours légèrement négatif pourrait avoir des répercussions importantes. Mais après, au-delà de ça, c’est le rythme de montée et de relèvement des taux directeurs. Nous, on pense plutôt à deux hausses en 2017. C’est probable aussi trois, en fonction aussi du rythme de la croissance, mais en tout cas, on pense à un objectif de 1 % à fin 2017 et 1,75 % à fin 2018.

Web TV www.labourseetlavie.com : Est-ce qu’on peut considérer qu’on reste dans un univers de taux bas, malgré justement peut-être cette hausse des taux à venir en 2017 ?

Alessandra Gaudio – Directeur des Investissements société de gestion Swiss Life Banque Privée : La politique accommodante ne sera pas enlevée d’un coup. Donc effectivement, si la croissance est là, ce sera de toute façon une croissance assez molle et donc il y aura un relèvement en sortie de la politique accommodante du point de vue outre-Atlantique, donc aux États-Unis, mais il faut se rappeler que la BCE continuera son quantitative easing, donc cette politique accommodante. Après, il faudra aussi voir ce qui se passe en Europe. On se rappelle quand même qu’il y a l’échéance du 4 décembre en Italie, mon cher pays et c’est très important.

Web TV www.labourseetlavie.com : Oui. Puis on voit que les marchés aujourd’hui sont très attentifs aux échéances politiques. Ils l’étaient moins il y a quelques années, on n’en parlait même pas. Aujourd’hui, ils se positionnent clairement quand il y a ce type d’échéance.

Alessandra Gaudio – Directeur des Investissements société de gestion Swiss Life Banque Privée : Clairement. Aujourd’hui, le flux de nouvelles politiques est très important et donc crée une volatilité sur les marchés qui est forte. On l’a vu avec le Brexit, on le voit avec Trump, mais on le verra tout au long de 2017. 2017 sera une année politique très importante.

Web TV www.labourseetlavie.com : Alors, aux États-Unis, il y avait quand même parmi les scénarios qui pouvaient être étudiés, il y avait celui de dire « attention, les États-Unis peuvent tomber en récession dans les prochains mois ». Est-ce qu’aujourd’hui, c’est un scénario qui est complètement mis à côté ? Parce que c’est vrai que si on a une hausse des taux, on imagine que ce n’est pas le cas et pourtant ça pourrait arriver.

Alessandra Gaudio – Directeur des Investissements société de gestion Swiss Life Banque Privée : On verra. Parce qu’aujourd’hui, on est dans la complète incertitude et on sait bien que la conquête du pouvoir est bien distincte de l’exercice du pouvoir et donc les messages de Trump doivent être après concrétisés. Trump aujourd’hui dit « On va faire des investissements, on va faire une politique » en fait on passe d’une politique accommodante, monétaire, à une politique keynésienne. Donc keynésienne, ça veut dire relance des grands travaux, donc ouverture des vannes de la dette publique. Si cela est vrai et on verra justement, encore une fois, le rythme de mise en implémentation de ces Paris, effectivement, il y aura un peu plus de croissance, effectivement, comme je dis, aux États-Unis, il y aura un relèvement des taux. Mais il n’y aura pas un changement de tout au tout des politiques mises en place jusqu’à maintenant.

Web TV www.labourseetlavie.com : En Europe, on la Banque Centrale Européenne qui effectivement agit elle aussi. Est-ce que la situation est différente ? Est-ce qu’elle s’est améliorée sur le plan économique ? On en est où en Europe ? C’est vrai que ça avait été un des grands paris des gestionnaires il y a quelques mois. Aujourd’hui, quand on voit certains indices, on peut dire que ce n’est pas forcément terrible.

Alessandra Gaudio – Directeur des Investissements société de gestion Swiss Life Banque Privée : C’est vrai. Moi, je dirais qu’il faut se détacher un peu des indices parce qu’à l’intérieur des indices sont déjà pilotés des mouvements d’ETFs, des trackers, qui sont importants. Donc, il faut regarder un peu plus au niveau sectoriel et là il y a des mouvements et donc aussi des opportunités. Nous, on est assez positifs sur la partie européenne en termes de valorisation du marché. Vous me direz, ça fait quelque temps que c’est comme ça, mais justement à l’intérieur de cette volatilité qui sera là au cours de 2017, il y aura certainement des opportunités. Donc, quand je parle de volatilité, je parle aussi d’échéances importantes. On a parlé des échéances politiques, mais on va voir effectivement du point de vue budgétaire. Encore aujourd’hui, la Commission européenne a taclé certains pays sur les objectifs budgétaires. Donc, il y aura encore pas mal de grain à moudre, mais les fondamentaux sont plutôt positifs. Il y a un peu plus de croissance, il y a quand même des choses positives qui se passent en Europe. Maintenant, beaucoup, comme je disais, dépendra de la politique. Et ça, c’est très important aujourd’hui.

Web TV www.labourseetlavie.com : Alors, depuis cette annonce aux États-Unis, on a vu les marchés émergents effectivement réagir aussi. Il y a eu une hausse du dollar aussi. On peut le rappeler. Les marchés émergents, est-ce qu’ils peuvent être dans la tourmente à nouveau ?

Alessandra Gaudio – Directeur des Investissements société de gestion Swiss Life Banque Privée : Oui, clairement c’est une politique protectionniste pour des marchés qui dépendent du commerce international et évidemment pas une bonne nouvelle. Là encore, je dirais, faisons attention et faisons aussi des distinctions importantes dans cela, parce qu’il y a deux choses. Première chose, le jeu des matières premières s’est un peu calmé. Donc, on l’a vu sur le pétrole. Ça, c’est plutôt positif pour des pays comme le Brésil, par exemple, et la Russie. Et après, il y a quand même des pays qui ont fait un petit chemin vers le désendettement. Et ça, c’est important. Donc, il ne faut pas non plus jeter la classe émergente d’un coup. On verra aussi comment la politique de Trump, encore une fois, sera mise en place. Mais moi, je dirais qu’effectivement, c’est assez négatif pour des pays comme le Mexique, pour la Turquie, l’Afrique du Sud. Turquie et Afrique du Sud parce qu’ils sont très endettés et Mexique parce qu’il dépend quand même de 80 % de son voisin du nord. Et donc évidemment si Trump doit donner un signal fort pour les électeurs, pour faire plaisir aux électeurs qui l’ont quand même élu, probablement, le Mexique est le pays sur lequel, nous, on serait plus prudents.

Web TV www.labourseetlavie.com : Le mot de la fin. L’allocation d’actifs, comment elle évolue dans ce nouveau contexte, on va dire, pour les prochains mois ? Comment elle doit évoluer ?

Alessandra Gaudio – Directeur des Investissements société de gestion Swiss Life Banque Privée : Nous continuons à être positifs sur les actions. On est positionné sur les actions européennes de façon très sélective. On a racheté du marché américain avant les élections, pas parce qu’on pensait de Trump, mais simplement parce qu’il y avait eu neuf séances consécutives de baisse. Et on a acheté des pharmaceutiques avant les élections, encore une fois, parce que les valorisations étaient intéressantes. Donc, le mot de la fin, c’est aussi dans ces moments d’incertitude, il faut être plutôt sage, donc avoir une gestion patrimoniale et donc essayer de profiter de cumuler dans les moments de peur et plutôt prendre du profit dans les moments d’excitation absolue.

Web TV www.labourseetlavie.com : Merci Alessandra Gaudio

Alessandra Gaudio – Directeur des Investissements société de gestion Swiss Life Banque Privée : Merci à vous.

 

Print Friendly, PDF & Email