Communiqué de presse

Paris, le 16 février 2016

Résultats de l’exercice 2015

Orange dépasse ses objectifs financiers et stabilise l’EBITDA retraité, porté par la forte dynamique commerciale du très haut débit

L’année 2015 a été particulièrement riche en événements structurants pour le Groupe avec, tout d’abord, la présentation du nouveau plan stratégique Essentiels2020 en mars dernier, centré sur les attentes de nos clients et la qualité de l’expérience Orange. En Europe, l’acquisition de Jazztel donne naissance au deuxième opérateur télécom sur le haut débit fixe et à l’un des plus dynamiques dans le mobile en Espagne, dans un contexte d’évolution très rapide vers la convergence. Parallèlement, le Groupe a annoncé la cession d’Orange Arménie à l’opérateur arménien Ucom au mois d’août dernier, et la cession à BT Group de la co-entreprise EE au Royaume-Uni a été finalisée en janvier 2016. Enfin, Orange renforce sa présence en Afrique qui est une priorité stratégique pour le Groupe, avec la montée au capital et la consolidation de Médi Telecom au Maroc depuis le 1er juillet 2015, et les acquisitions actuellement en cours au Burkina Faso, au Liberia, en Sierra Leone et en République Démocratique du Congo.

  • L’EBITDA retraité s’élève à 12,426 milliards d’euros en 2015, soit une performance supérieure à l’objectif 2015[1]. Avec une hausse de +0,1% sur l’année à base comparable, le Groupe stabilise l’EBITDA retraité avec un an d’avance par rapport à la trajectoire du plan stratégique Essentiels2020. Le taux de marge d’EBITDA retraité rapporté au chiffre d’affaires (30,9%) est également en amélioration de +0,1 point par rapport à 2014. L’optimisation de la structure de coûts se poursuit avec la baisse des coûts indirects (118 millions d’euros) tandis que les coûts directs sont en hausse (62 millions d’euros) en lien avec le développement de l’activité.
  • Le chiffre d’affaires s’établit à 40,236 milliards d’euros en 2015, quasi stable par rapport à l’année précédente à base comparable (-0,1%) après une baisse de -2,5% en 2014. Le chiffre d’affaires est en croissance pour le deuxième trimestre consécutif (+0,1% au 4ème trimestre après +0,5% au 3ème trimestre), tiré par l’évolution favorable de la France et de la zone Europe tandis que l’activité en Afrique et au Moyen-Orient reste soutenue. Le secteur Entreprises confirme par ailleurs la stabilisation observée au cours des deux trimestres précédents.
  • Les investissements (6,486 milliards d’euros en 2015) sont en augmentation de +9,3% à base comparable et représentent 16,1% du chiffre d’affaires (+1,4 point par rapport à l’année précédente). En ligne avec le plan stratégique Essentiels2020, les investissements dans la fibre en Europe sont en forte croissance (+55% par rapport à 2014) notamment en France. Les investissements dans les réseaux mobiles restent soutenus avec le renouvellement des réseaux d’accès mobiles et la poursuite du déploiement de la 4G.
  • L’activité commerciale du Groupe au 4ème trimestre 2015 s’inscrit dans la continuité des bons résultats des trimestres antérieurs. Au 31 décembre 2015, la 4G totalise près de 18 millions de clients en Europe (x2,3 en un an) et la fibre compte 1,882 million de clients (x2,7 en un an).

En France, les ventes nettes de forfaits mobiles[2] restent soutenues au 4ème trimestre (+179 000) et la 4G totalise 8,0 millions de clients au 31 décembre 2015 (+1,4 million au 4ème trimestre) ; le haut débit fixe enregistre +121 000 ventes nettes au 4ème trimestre, tirées par la fibre (+133 000) qui totalise 960 000 clients au 31 décembre 2015.
En Espagne, la 4G mobile est en très forte progression avec 5,1 millions de clients au 31 décembre 2015 ; à cette date, la fibre totalise 809 000 clients, avec une augmentation de +246 000 clients au 4ème trimestre. En Pologne, les forfaits mobiles enregistrent des ventes nettes record au 4ème trimestre (+274 000). De même en Belgique, les forfaits mobiles2 connaissent un rebond avec +28 000 ventes nettes au 4ème trimestre.
En Afrique et au Moyen-Orient, la progression des base-clients mobiles reste soutenue avec 110,2 millions de clients au 31 décembre 2015 (+4,1% à base comparable) et Orange Money compte à cette date 16,4 millions de clients (+31% sur un an à base comparable).

  • Le résultat net s’élève à 2,958 milliards d’euros en 2015, soit une augmentation de 1,733 milliard d’euros par rapport à 2014, liée notamment à l’évolution favorable des résultats opérationnels, à la diminution de la charge d’impôts et au résultat net des activités en cours de cession (EE). Le résultat net part du Groupe est multiplié par près de 3, s’établissant à 2,652 milliards d’euros en 2015 contre 925 millions en 2014.
  • La dette nette s’élève à 26,552 milliards d’euros au 31 décembre 2015, en augmentation de +462 millions d’euros par rapport au 31 décembre 2014. Hors l’effet des acquisitions et des cessions réalisées en 2015 (avec principalement l’acquisition de Jazztel et la montée au capital et la consolidation de Médi Telecom), la dette nette au 31 décembre 2015 serait en diminution de -851 millions d’euros par rapport au 31 décembre 2014. Le ratio retraité « endettement financier net sur EBITDA » s’établit à 2,01x au 31 décembre 2015 après 2,09x au 31 décembre 2014, en ligne avec l’objectif d’un ratio autour de 2x à moyen terme.

Perspectives 2016 :

Orange se fixe comme objectif pour l’exercice 2016, un EBITDA retraité supérieur à celui réalisé en 2015 à base comparable. Cet objectif sera soutenu par la poursuite des efforts sur la structure de coûts.

Le Groupe maintient l’objectif d’un ratio retraité dette nette/EBITDA autour de 2x à moyen terme pour préserver la solidité financière d’Orange et sa capacité d’investissement. Dans ce cadre, le Groupe poursuit une politique d’acquisition sélective en se concentrant sur les marchés sur lesquels il est déjà présent.

Le Groupe confirme le versement d’un dividende de 0,60 euro par action pour 2015[3]. Un acompte sur dividende de l’exercice 2015, de 0,20 euro par action, a été payé le 9 décembre 2015 et le solde, soit 0,40 euro par action, sera payé le 23 juin prochain[4].

Le Groupe prévoit de proposer le versement d’un dividende de 0,60 euro par action pour 2016. Un acompte sur dividende de l’exercice 2016, de 0,20 euro par action, devrait être payé en décembre prochain.

Par ailleurs, le Groupe a confirmé en début d’année la reprise de discussions avec le Groupe Bouygues en vue d’un rapprochement avec Bouygues Télécom. Ces discussions se poursuivent et requièrent plusieurs semaines au moins avant d’aboutir à une décision. Orange n’agira que dans le seul intérêt de ses actionnaires, de ses salariés et de ses clients et sera particulièrement attentif à la création de valeur d’un tel projet.

Commentant la publication des résultats 2015, Stéphane Richard, Président-Directeur Général du Groupe Orange a déclaré :

« Nos bons résultats de 2015 nous confortent dans la pertinence de notre nouveau plan stratégique, Essentiels2020, qui vise à nous différencier par la qualité de l’expérience client. Pour la première fois depuis 2009, l’EBITDA retraité de l’année est en croissance, et ce avec un an d’avance par rapport à notre objectif.

Cette croissance est le résultat d’une performance commerciale très solide, en particulier dans le très haut-débit, et de la poursuite de nos efforts de maîtrise des coûts. Le nombre de nos clients 4G, qui s’élève à 18 millions, a ainsi doublé en un an, et nous comptons 1,9 million de clients fibre, soit trois fois plus qu’à la fin de l’année 2014. Nous avons également atteint les 110 millions de clients mobiles en Afrique et au Moyen-Orient, en hausse de 4,1% sur un an à base comparable.

Cette dynamique commerciale vient récompenser l’accélération de nos efforts d’investissements, en hausse de 9,3% à 6,5 milliards d’euros, pour proposer à nos clients les meilleurs réseaux et services, ainsi que la forte mobilisation de nos équipes.

En 2015, nous avons également continué à faire évoluer notre présence à l’international en ligne avec nos choix stratégiques. En Europe, notre priorité reste la convergence fixe-mobile, comme en Espagne où l’intégration de Jazztel dépasse nos objectifs et nous a permis de donner naissance à l’acteur convergent le plus dynamique du marché. Quant à la zone Afrique Moyen-Orient, elle représente pour nous un territoire de croissance dans lequel nous continuons à nous développer et à investir à travers notre nouvelle holding Orange Middle East & Africa, comme le prouvent notre montée au capital de Médi Telecom au Maroc et nos récents projets d’acquisitions au Burkina Faso, au Libéria, en Sierra Leone et en République Démocratique du Congo.

Forts de notre stratégie et de l’engagement de nos équipes, nous comptons poursuivre sur cette bonne dynamique en visant pour l’année 2016 une nouvelle croissance de l’EBITDA retraité à base comparable. »

Indicateurs-clés

  • Données annuelles
2015 2014 2014 variation variation variation
En millions d’euros à base comparable en données historiques à base comparable hors mesures de régulation en données historiques***
Chiffre d’affaires 40 236 40 283 39 445 (0,1)% 0,3 % 2,0 %
Dont :
France 19 141 19 304 19 304 (0,8)% (0,6)% (0,8)%
Europe 9 963 10 139 9 799 (1,7)% (0,8)% 1,7 %
Espagne 4 253 4 355 3 876 (2,3)% (1,5)% 9,7 %
Pologne 2 831 2 914 2 918 (2,9)% (2,5)% (3,0)%
Belgique & Luxembourg 1 235 1 249 1 249 (1,1)% (0,0)% (1,1)%
Pays d’Europe centrale 1 648 1 625 1 760 1,4 % 3,5 % (6,3)%
Éliminations intra-Europe (4) (4) (4)
Afrique & Moyen-Orient 4 899 4 659 4 286 5,1 % 5,4 % 14,3 %
Entreprises 6 405 6 465 6 299 (0,9)% (0,9)% 1,7 %
Opérateurs Internationaux & Services Partagés 1 915 1 845 1 894 3,8 % 3,8 % 1,1 %
Éliminations intra-Groupe (2 087) (2 129) (2 137)
EBITDA retraité* 12 426 12 417 12 190 0,1 % 0,8 % 1,9 %
En % du chiffre d’affaires 30,9 % 30,8 % 30,9 % 0,1 pt 0,2 pt (0,0) pt
Dont :
France 7 076 7 001 6 991 1,1 % 1,7 % 1,2 %
Europe 2 732 2 855 2 790 (4,3)% (2,6)% (2,1)%
Espagne 1 068 1 072 958 (0,4)% 1,3 % 11,5 %
Pologne 841 920 921 (8,6)% (7,6)% (8,6)%
Belgique & Luxembourg 276 275 275 0,4 % 4,1 % 0,4 %
Pays d’Europe centrale 546 589 637 (7,2)% (5,0)% (14,2)%
Afrique & Moyen-Orient 1 668 1 591 1 402 4,9 % 4,9 % 19,0 %
Entreprises 954 956 990 (0,3)% (0,3)% (3,7)%
Opérateurs Internationaux & Services Partagés (4) 13 16
Résultat d’Exploitation 4 742 4 331 4 571 9,5 % 3,7 %
Résultat net 2 958 1 225 141,5 %
Résultat net part du Groupe 2 652 925 186,7 %
CAPEX (hors licences) 6 486 5 935 5 636 9,3 % 15,1 %
En % du chiffre d’affaires 16,1 % 14,7 % 14,3 % 1,4 pt 1,8 pt
31 décembre 2015 31 décembre 2014
Endettement financier net 26 552 26 090
Ratio retraité** Endettement financier net / EBITDA 2,01x 2,09x

* Les retraitements de l’EBITDA sont décrits à l’annexe 5.

** La méthode de calcul du ratio retraité d’endettement financier net / EBITDA est présentée à l’annexe 4.

*** En données historiques, le chiffre d’affaires 2015 enregistre une augmentation de +2,0% par rapport à 2014 qui inclut :

  • l’impact des variations de périmètre (+1,0 point) avec en particulier l’acquisition de Jazztel et l’intégration globale de Médi Telecom au 1er juillet 2015 ; la cession de 80% de Dailymotion le 30 juin 2015 (+10% le 30 juillet), d’Orange Arménie le 3 septembre 2015, d’Orange Dominicana le 9 avril 2014 et d’Orange Ouganda le 11 novembre 2014 ; la mise en équivalence de Telkom Kenya au 31 décembre 2014 ;
  • l’effet des variations de change (+1,1 point) avec pour l’essentiel la hausse du dollar, de la livre égyptienne et du dinar jordanien.
  • Données trimestrielles
4ème
trimestre
4ème
trimestre
4ème
trimestre
variation à base variation hors mesures variation en données
2015 2014 2014 comparable de régulation historiques
En millions d’euros à base comparable en données historiques
Chiffre d’affaires 10 395 10 384 10 049 0,1 % 0,3 % 3,5 %
Dont :
France 4 862 4 865 4 865 (0,1)% 0,3 % (0,1)%
Europe 2 618 2 645 2 452 (1,0)% (0,9)% 6,8 %
Espagne 1 189 1 198 979 (0,7)% (0,6)% 21,5 %
Pologne 686 723 733 (5,1)% (5,0)% (6,4)%
Belgique & Luxembourg 323 315 315 2,3 % 2,3 % 2,3 %
Pays d’Europe centrale 422 410 425 2,9 % 3,1 % (0,8)%

Print Friendly, PDF & Email

Orange : Résultats de l’exercice 2015

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |
mattis Donec sem, fringilla Praesent adipiscing massa eget risus. Curabitur