Regulatory News:

Ipsen (Euronext : IPN ; ADR : IPSEY), groupe pharmaceutique de
spécialité à vocation mondiale, et l’École de Médecine de Hanovre, l’un
des principaux centres de médecine universitaire du monde, ont annoncé
un accord de collaboration de recherche conjointe (signé en septembre
dernier). L’objectif consiste à développer de nouvelles thérapies pour
les patients souffrant de maladies neurologiques, endocrinologiques ou
oncologiques graves.

Le programme de recherche consiste à tester des protéines de neurotoxine
botulique recombinante dans l’objectif d’affecter les voies moléculaires
intracellulaires à l’aide d’inhibiteurs ciblés de la sécrétion (TSI –
Targeted Secretion Inhibitors). La plateforme brevetée de protéines TSI
d’Ipsen peut, de façon sélective, délivrer l’endopeptidase de la
neurotoxine dans des cellules cibles définies et inhiber la sécrétion
pathologique de ces cellules. Cette technologie repose sur l’activité de
l?endopeptidase présente dans les neurotoxines clostridiennes
(botuliques), qui divise les protéines SNARE, lesquelles ont un rôle
fondamental dans la sécrétion des cellules vésiculaires.

Le Dr Thomas Binz, de l’École de Médecine de Hanovre, est un spécialiste
de renommée mondiale dans les neurotoxines botuliques avec une expertise
reconnue dans l?ingénierie moléculaire et la recombinaison génétique de
ces protéines. Il dirige de nouveaux essais de criblage dans le but de
de tester les neurotoxines botuliques mutantes avec les nouvelles
activités de division de la protéine SNARE. Selon les termes de
l’accord, Ipsen soutiendra les recherches menées au sein du laboratoire
du Dr Binz pendant une durée de trente mois ; et l’École de Médecine de
Hanovre recevra des paiements d’étape de redevances R&D et des royalties
sur les ventes de tout traitement médical issu de ce programme
collaboratif.

Le Dr Thomas Binz, Chef de Groupe à l?Institut pour la Chimie
Physiologique, École de Médecine de Hanovre,
a déclaré : « Au
sein de l’École de Médecine de Hanovre, nous sommes très heureux de
combiner nos recherches de rupture sur la division de la protéine SNARE
avec le programme TSI d’Ipsen, et que cette collaboration puisse être à
l’origine d’éventuels nouveaux traitements pour les patients qui ont
d’importants besoins médicaux non satisfaits. Cette nouvelle
collaboration avec Ipsen reflète également l’incroyable réussite de
l’École de Médecine de Hanovre en matière de collaboration
interdisciplinaire ».

Le Dr Claude Bertrand, Vice-Président Exécutif R&D et Chief
Scientific Officer d’Ipsen,
a confirmé : « Ipsen est heureux de
collaborer avec l’École de Médecine de Hanovre réputée pour son
excellence en matière de recherche médicale. L’expertise d?Ipsen en
matière de toxine recombinante, associée aux connaissances étendues sur
la protéine SNARE dont dispose le Dr Binz à l’École de Médecine de
Hanovre, permet d’étendre nos recherches innovantes vers des solutions
thérapeutiques dans les domaines de la neurologie, l’endocrinologie et
l’urologie-oncologie ».

A propos d?Ipsen

Ipsen est un groupe mondial biotechnologique de spécialité qui a affiché
en 2014 un chiffre d?affaires supérieur à 1,2 milliard d?euros. Ipsen
commerciale plus de 20 médicaments dans plus de 115 pays, avec une
présence commerciale directe dans 30 pays. L?ambition d?Ipsen est de
devenir un leader dans le traitement des maladies invalidantes. Sa
stratégie de développement s?appuie sur 3 franchises : neurologie,
endocrinologie et urologie-oncologie. L?engagement d?Ipsen en oncologie
est illustré par son portefeuille en croissance de thérapies clés visant
à améliorer la vie des patients souffrant de cancers de la prostate, de
la vessie ou de tumeurs neuro-endocrines. Ipsen bénéficie également
d?une présence significative en médecine générale. Par ailleurs, le
Groupe a une politique active de partenariats. La R&D d’Ipsen est
focalisée sur ses plateformes technologiques différenciées et innovantes
en peptides et en toxines situées au c?ur des clusters mondiaux de la
recherche biotechnologique ou en sciences du vivant (Les Ulis, France ;
Slough / Oxford, UK ; Cambridge, US). En 2014, les dépenses de R&D ont
atteint près de 187 millions d?euros, soit environ 15% du chiffre
d?affaires. Le Groupe rassemble près de 4 500 collaborateurs dans le
monde. Les actions Ipsen sont négociées sur le compartiment A d?Euronext
Paris (mnémonique : IPN, code ISIN : FR0010259150) et sont éligibles au
SRD (« Service de Règlement Différé »). Le Groupe fait partie du SBF
120. Ipsen a mis en place un programme d?American Depositary Receipt
(ADR) sponsorisé de niveau I. Les ADR d?Ipsen se négocient de gré à gré
aux Etats-Unis sous le symbole IPSEY. Le site Internet d’Ipsen est www.ipsen.com.

À propos de l’École de Médecine de Hanovre

L’École de Médecine de Hanovre (Medizinische Hochschule Hannover, MHH)
est l’une des principales universités allemandes spécialisées dans la
recherche, les soins aux patients et l’enseignement. Grâce à son
important travail dans des domaines de recherche spécialisés, elle est
désormais l’une des meilleures cliniques universitaires du pays.
L’exceptionnelle recherche qui y est conduite se reflète à travers une
augmentation importante du financement externe, qui a atteint 86,9
millions d’euros en 2013, et les succès rencontrés dans le cadre de
l’Initiative Excellence soutenue par les gouvernements fédéraux et
étatiques. Le Cluster d’excellence REBIRTH pour la médecine
régénérative, dont l’institution coordinatrice est la MHH, a vu son
financement étendu en 2012. Hearing4al, un autre Cluster d’excellence au
sein duquel la MHH est très impliquée, reçoit un financement depuis
2012. L’Integrated Research and Treatment Centre Transplantation
(IFB-Tx) a également reçu une entré dans sa seconde phase de financement
en 2013.

Avertissement Ipsen

Les déclarations prospectives et les objectifs contenus dans cette
présentation sont basés sur la stratégie et les hypothèses actuelles de
la Direction. Ces déclarations et objectifs dépendent de risques connus
ou non, et d’éléments aléatoires qui peuvent entraîner une divergence
significative entre les résultats, performances ou événements effectifs
et ceux envisagés dans ce communiqué. Ces risques et éléments aléatoires
pourraient affecter la capacité du Groupe à atteindre ses objectifs
financiers qui sont basés sur des conditions macroéconomiques
raisonnables, provenant de l?information disponible à ce jour.
L’utilisation des termes  » croit « ,  » envisage  » et  » prévoit  » ou
d’expressions similaires a pour but d’identifier des déclarations
prévisionnelles, notamment les attentes du Groupe quant aux événements
futurs, y compris les soumissions et décisions réglementaires. De plus,
les prévisions mentionnées dans ce document sont établies en dehors
d?éventuelles opérations futures de croissance externe qui pourraient
venir modifier ces paramètres. Ces prévisions sont notamment fondées sur
des données et hypothèses considérées comme raisonnables par le Groupe
et dépendent de circonstances ou de faits susceptibles de se produire à
l?avenir et dont certains échappent au contrôle du Groupe, et non pas
exclusivement de données historiques. Les résultats réels pourraient
s?avérer substantiellement différents de ces objectifs compte tenu de la
matérialisation de certains risques ou incertitudes, et notamment qu?un
nouveau produit peut paraître prometteur au cours d?une phase
préparatoire de développement ou après des essais cliniques, mais n?être
jamais commercialisé ou ne pas atteindre ses objectifs commerciaux,
notamment pour des raisons réglementaires ou concurrentielles. Le Groupe
doit faire face ou est susceptible d?avoir à faire face à la concurrence
des produits génériques qui pourrait se traduire par des pertes de parts
de marché. En outre, le processus de recherche et développement comprend
plusieurs étapes et, lors de chaque étape, le risque est important que
le Groupe ne parvienne pas à atteindre ses objectifs et qu?il soit
conduit à renoncer à poursuivre ses efforts sur un produit dans lequel
il a investi des sommes significatives. Aussi, le Groupe ne peut être
certain que des résultats favorables obtenus lors des essais pré
cliniques seront confirmés ultérieurement lors des essais cliniques ou
que les résultats des essais cliniques seront suffisants pour démontrer
le caractère sûr et efficace du produit concerné. Il ne saurait être
garanti qu’un produit recevra les homologations nécessaires ou qu’il
atteindra ses objectifs commerciaux. Les résultats réels pourraient être
sensiblement différents de ceux annoncés dans les déclarations
prévisionnelles si les hypothèses sous-jacentes s’avèrent inexactes ou
si certains risques ou incertitudes se matérialisent. Les autres risques
et incertitudes comprennent, sans toutefois s’y limiter, la situation
générale du secteur et la concurrence ; les facteurs économiques
généraux, y compris les fluctuations du taux d’intérêt et du taux de
change ; l’incidence de la réglementation de l’industrie pharmaceutique
et de la législation en matière de soins de santé ; les tendances
mondiales à l’égard de la maîtrise des coûts en matière de soins de
santé ; les avancées technologiques, les nouveaux produits et les
brevets obtenus par la concurrence ; les problèmes inhérents au
développement de nouveaux produits, notamment l’obtention d’une
homologation ; la capacité du Groupe à prévoir avec précision les
futures conditions du marché ; les difficultés ou délais de production ;
l’instabilité financière de l’économie internationale et le risque
souverain ; la dépendance à l’égard de l’efficacité des brevets du
Groupe et autres protections concernant les produits novateurs ; et le
risque de litiges, notamment des litiges en matière de brevets et/ou des
recours réglementaires. Le Groupe dépend également de tierces parties
pour le développement et la commercialisation de ses produits, qui
pourraient potentiellement générer des redevances substantielles ; ces
partenaires pourraient agir de telle manière que cela pourrait avoir un
impact négatif sur les activités du Groupe ainsi que sur ses résultats
financiers. Le Groupe ne peut être certain que ses partenaires tiendront
leurs engagements. A ce titre, le Groupe pourrait ne pas être en mesure
de bénéficier de ces accords. Une défaillance d?un de ses partenaires
pourrait engendrer une baisse imprévue de revenus. De telles situations
pourraient avoir un impact négatif sur l?activité du Groupe, sa
situation financière ou ses résultats. Sous réserve des dispositions
légales en vigueur, le Groupe ne prend aucun engagement de mettre à jour
ou de réviser les déclarations prospectives ou objectifs visés dans le
présent communiqué afin de refléter les changements qui interviendraient
sur les événements, situations, hypothèses ou circonstances sur lesquels
ces déclarations sont basées. L’activité du Groupe est soumise à des
facteurs de risques qui sont décrits dans ses documents d’information
enregistrés auprès de l’Autorité des Marchés Financiers.

Print Friendly, PDF & Email

Ipsen et l'École de Médecine de Hanovre entament une recherche conjointe sur les neurotoxines botuliques recombinantes pour les inhibiteurs ciblés de la sécrétion

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |