Regulatory News:

Gemalto (Euronext NL0000400653 – GTO), leader mondial de la sécurité
numérique, publie aujourd’hui ses résultats pour le premier semestre
2013.

Principaux composants du compte de résultat ajusté

Variations en glissement annuel

Activités en cours1
(en millions d?euros)

Premier semestre 2013

Premier semestre 2012

à taux de change
courants

à taux de change
constants

Chiffre d’affaires 1 129 1 016 +11 % +13 %
Marge brute 428 386 +11 %
Charges d’exploitation (297) (271) +9 %
Résultat des activités opérationnelles 131 115 +14 %
Marge opérationnelle 11,6 % 11,3 % +0,3 pt

Déclaration d?Olivier Piou, Directeur général : « Gemalto a
enregistré un nouveau semestre solide de croissance rentable, et a plus
que compensé l?augmentation des investissements dans les activités
opérationnelles effectuée au second semestre de l?an dernier. Sur la
période, nos équipes ont poursuivi le déploiement de programmes phares
et nous sommes en bonne voie pour atteindre nos objectifs de 2013.
L?annonce, la semaine prochaine, de notre nouvelle phase de
développement, présentera aux parties prenantes de la Société le plan de
Gemalto pour tirer parti des opportunités en croissance qui s?offrent à
nous. »

1 – Voir la base de préparation page 2, et l?annexe 1 du
présent document pour plus d?informations sur les activités en cours.

Base de préparation de l’information financière

Sauf disposition contraire, les informations relatives aux premiers
semestres 2013 et 2012 sont présentées pour les Activités en cours et
selon le format de présentation de l’information sectorielle adopté en
2013.

Compte de résultat ajusté et résultat des
activités opérationnelles non-GAAP

Les états financiers semestriels consolidés résumés ont été établis
selon les normes comptables internationales (IFRS).

Pour permettre de mieux apprécier ses performances financières passées
et futures, la Société établit également un compte de résultat ajusté
dont le principal agrégat utilisé pour évaluer l’activité et prendre des
décisions opérationnelles sur la période 2010 – 2013 est le résultat des
activités opérationnelles.

Le Résultat des activités opérationnelles est un indicateur non-GAAP
correspondant au résultat d’exploitation IFRS ajusté de l’amortissement
et de la dépréciation des actifs incorporels résultant d’acquisitions,
des éléments de rémunération fondés sur des actions et des coûts liés
aux restructurations et acquisitions. Ces éléments sont définis
respectivement comme suit :

  • Amortissement et dépréciation des actifs incorporels résultant
    d’acquisitions : charges d’amortissement et de dépréciation liées aux
    immobilisations incorporelles reconnues dans le cadre de l’allocation
    de l’excédent de la contrepartie transférée par rapport à la valeur de
    l’actif net acquis.
  • Éléments de rémunération fondés sur des actions : (i) décote accordée
    aux salariés se portant acquéreurs d’actions Gemalto dans le cadre des
    plans Gemalto de souscription d’actions ; et (ii) amortissement de la
    juste valeur des options d’actions et des unités d’actions restreintes
    accordées par le Conseil d’administration aux salariés, ainsi que les
    coûts afférents.
  • Coûts liés aux restructurations et acquisitions : (i) coûts encourus
    dans le cadre d’une opération de restructuration telle que définie par
    la norme IAS 37 (cession ou cessation d’activité, fermeture
    d’usine…) et coûts afférents ; (ii) charges de réorganisation
    correspondant aux coûts encourus au titre de la réduction des
    effectifs, de la consolidation de sites de production ou
    administratifs, de la rationalisation et de l’harmonisation du
    portefeuille de produits et services, ainsi que de l’intégration des
    systèmes informatiques, suite à un regroupement d’entreprises ; (iii)
    coûts de transaction (comme les honoraires versés dans le cadre des
    processus d’acquisition).

Ces agrégats non-GAAP ne sont pas destinés à être utilisés isolément ni
à remplacer les agrégats IFRS correspondants, ils doivent être analysés
parallèlement à nos états financiers consolidés, établis conformément
aux normes comptables internationales (IFRS).

Dans le compte de résultat ajusté, les charges d’exploitation
correspondent à la somme des frais d’étude et recherche, des frais
commerciaux et de marketing, des frais généraux et administratifs, et
des autres produits (ou charges) nets.

L’EBITDA est égal au résultat des activités opérationnelles retraité des
dotations aux amortissements. Il n’inclut pas les dotations aux
amortissements ci-dessus relatifs aux actifs incorporels résultant des
acquisitions.

L’Annexe 2 présente le tableau de passage du compte de résultat ajusté
vers le compte de résultat IFRS.

Activités en cours

Afin de mieux comprendre les évolutions présentes et futures de ses
activités, la Société présente également un compte de résultat ajusté au
titre des « Activités en cours » pour les deux premiers semestres 2013
et 2012.

Le compte de résultat ajusté au titre des « Activités en cours » exclut
à la fois la contribution de l’activité abandonnée au compte de
résultat, comme dans le compte de résultat IFRS, et celle des actifs
comptabilisés dans les actifs détenus en vue de la vente ainsi que la
contribution d’autres postes non liés aux activités en cours.

En ce qui concerne le premier semestre 2013, le résultat publié pour les
« Activités en cours » ne diffère du résultat de toutes les opérations
qu?à hauteur de la contribution des actifs détenus en vue de la vente,
considérés comme non stratégiques et actuellement en cours de cession.

L?Annexe 1 comporte le tableau de passage du compte de résultat ajusté
pour les activités en cours vers le compte de résultat ajusté pour
toutes les opérations.

Taux de change courants et taux de change
constants

Les variations du chiffre d’affaires sont à taux de change constants,
sauf indication contraire.

Tous les autres chiffres figurant dans le présent communiqué de presse
sont à taux de change courants, sauf indication contraire.

La Société vend ses produits et services dans un très grand nombre de
pays et les règlements sont en général effectués dans d’autres devises
que l’euro. Les fluctuations monétaires de ces autres devises ont en
particulier un impact sur la valeur en euros du chiffre d’affaires
publié de la Société. Les comparaisons exprimées à taux de change
constants visent à neutraliser les effets de ces fluctuations sur les
résultats de la Société, en réévaluant le chiffre d’affaires de l’année
précédente au taux de change moyen de l’année courante.

Résultats IFRS

Les états financiers semestriels consolidés résumés ont été établis
selon les normes comptables internationales (IFRS). Pour mieux apprécier
ses performances financières passées et futures, la Société établit
également un compte de résultat ajusté. L’Annexe 2 présente le tableau
de passage entre les comptes de résultat IFRS et ajusté.

Le compte de résultat IFRS de Gemalto pour le premier semestre 2013 fait
ressortir un résultat d?exploitation (EBIT) de 104 millions d?euros,
soit une progression de +38 % par rapport au premier semestre 2012.

Les coûts liés aux restructurations et acquisitions se sont élevés à 0,7
million d’euros (2,4 millions d’euros au premier semestre 2012). La
charge associée aux éléments de rémunération fondés sur des actions
était de 13 millions d’euros (25 millions d’euros au premier semestre
2012), tandis que l?amortissement et la dépréciation des actifs
incorporels résultant d’acquisitions atteignait 13 millions d?euros
(10 millions d?euros pour la même période de 2012).

En conséquence, le résultat net IFRS enregistre une forte augmentation,
de +38 % par rapport au premier semestre 2012, à 81 millions d’euros.

Le résultat par action avant dilution et le résultat par action après
dilution, selon les normes IFRS, font apparaître une même augmentation
notable en glissement annuel. À respectivement 0,96 euro et 0,94 euro au
titre du premier semestre 2013, le résultat IFRS par action avant
dilution a progressé de +36 % et le résultat IFRS par action après
dilution, de +39 % par rapport aux chiffres correspondants du premier
semestre 2012.

Information financière ajustée pour toutes les opérations

L’information financière présentée dans cette section est relative à
toutes les opérations.

Par rapport au compte de résultat ajusté pour les activités en cours, le
compte de résultat ajusté pour toutes les opérations comprend également
la contribution des actifs détenus en vue de la vente. Pour les
exercices 2012 et 2013, les actifs détenus en vue de la vente
correspondent à des actifs non stratégiques mineurs actuellement en
cours de cession.

Premier semestre 2013 Premier semestre 2012
Extrait du compte de résultat ajusté pour toutes les opérations

en millions
d’euros

en % du chiffre
d’affaires

en millions
d’euros

en % du chiffre
d’affaires

Variation annuelle
à taux de change
courants

Chiffre d’affaires 1 134,0 1 020,5 +11 %
Marge brute 427,0 37,7 % 387,5 38,0 % (0,3 pt)
Charges d’exploitation (296,9) (26,2 %) (275,1) (27,0 %) +0,8 pt
EBITDA 172,4 15,2 % 145,8 14,3 % +0,9 pt
Résultat des activités opérationnelles 130,1 11,5 % 112,4 11,0 % +0,5 pt
Résultat net 105,0 9,3 % 94,9 9,3 % +0,0 pt
Résultat par action avant dilution (?) 1,24 1,14 +9 %
Résultat par action après dilution (?) 1,21 1,09 +11 %

Au premier semestre, le chiffre d?affaires de toutes les opérations est
ressorti à 1 134 millions d?euros, en hausse de +13 % à taux de change
constants, et de +11 % à taux de change courants, avec une progression
de tous les segments. Le rythme de croissance s?est accéléré au fur et à
mesure du semestre, puisque le chiffre d?affaires du deuxième trimestre
a enregistré une augmentation de +16 %, suite aux +9 % du premier
trimestre. Le segment des Transactions sécurisées a particulièrement
bien progressé au premier semestre, avec une croissance de son chiffre
d’affaires de +18 %, tandis que le segment Sécurité enregistrait de
nouveau une progression à deux chiffres de son chiffre d?affaires. Le
chiffre d?affaires des Plateformes logicielles et Services s?est inscrit
en hausse de +25 % pour l?ensemble de la Société, contribuant à 36 % de
la progression totale du chiffre d?affaires, pour atteindre 208 millions
d’euros au premier semestre2.

La marge brute affiche une hausse de +10 %, soit une progression de
40 millions d?euros, pour ressortir à 427 millions d?euros,
correspondant à un taux de marge brute de 38 % globalement stable en
glissement annuel. La progression de la marge brute des segments
Téléphonie mobile et Machine-to-Machine, qui provient d?un mix produit
plus favorable, et du segment Brevets, qui a bénéficié d?un retour
partiel des activités de licence, a compensé le recul de la marge brute
des segments Transactions sécurisées et Sécurité. Ces deux segments ont
fait l?objet au cours du semestre de coûts d?exploitation
supplémentaires, nécessaires pour soutenir la forte croissance de leurs
activités, et n?ont enregistré une progression de leur marge brute que
vers la fin du deuxième trimestre, lorsque les gains d’efficacité
opérationnelle ont commencé à se matérialiser.

Les charges d?exploitation pour toutes les opérations sont ressorties à
297 millions d?euros, soit un niveau stable par rapport au semestre
précédent et une augmentation de +8 % en glissement annuel. Cette hausse
prévue qui accentue le caractère saisonnier du résultat, provient
essentiellement des investissements supplémentaires réalisés en
recherche et développement (+10 %), ainsi que dans la vente et le
marketing (+11 %), hors effet des actifs détenus en vue de la vente.

En conséquence, le résultat des activités opérationnelles pour toutes
les opérations est ressorti à 130 millions d?euros au premier semestre
2013, soit 11,5 % du chiffre d?affaires, ce qui correspond à une
progression de +16 % par rapport au premier semestre 2012. Cette
progression est due à la hausse de la contribution des activités en
cours sur tous les segments autre que Sécurité.

Le résultat financier pour toutes les opérations de Gemalto se solde par
une charge de 3,1 millions d?euros, contre une charge de 6 millions
d?euros au premier semestre 2012, la charge nette d?intérêts ressortant
à 0,5 million d?euros et les transactions de change et autres éléments
financiers aboutissant à une charge de 2,6 millions d’euros.

Compte tenu d?une quote-part dans le résultat des sociétés mises en
équivalence de (2) millions d?euros, le résultat ajusté avant impôt de
toutes les opérations est ressorti à 125 millions d?euros, soit une
progression de +16 % par rapport à l’année précédente.

La charge d’impôt ajustée s’élève à 20 millions d’euros, avec un taux
d’imposition annuel IFRS estimé de 18 % pour l’année 2013.

En conséquence, le résultat net ajusté au titre de toutes les opérations
de la Société s’élève à 105 millions d’euros, en hausse de +11 % par
rapport à la même période de l’exercice précédent (95 millions d’euros).

Le résultat par action ajusté avant dilution pour toutes les opérations
s’établit à 1,24 euro, et le résultat par action ajusté après dilution
pour toutes les opérations à 1,21 euro, en progression de respectivement
+9 % et +11 % par rapport au résultat par action ajusté avant dilution
pour toutes les opérations (1,14 euro) et au résultat par action ajusté
après dilution pour toutes les opérations (1,09 euro) du premier
semestre 2012.

2 – La croissance de +25 % du chiffre d?affaires est calculée
à partir de la différence entre le chiffre d’affaires du premier
semestre 2013 et celui du premier semestre 2012, étant entendu que le
chiffre d’affaires des Plateformes logicielles et Services dans le
segment Sécurité répond à la même définition que pour les autres
segments, à savoir qu’il inclut non seulement les services de
personnalisation, mais également les serveurs, les applications
logicielles et les services. Par rapport au chiffre d?affaires de
140 millions d?euros publié au premier semestre 2012, la hausse de ce
chiffre d?affaires ressort à +48 %.

État de la situation financière et tableau de variation de la
position de trésorerie

Au premier semestre 2013, les opérations d?exploitation ont dégagé
127 millions d?euros de trésorerie avant variation des besoins en fonds
de roulement, soit une hausse de +17 % par rapport aux 109 millions
d?euros du premier semestre 2012. La variation des besoins en fonds de
roulement a réduit la trésorerie de 83 millions d?euros, contre
19 millions d?euros au premier semestre 2012. Cette variation s?explique
principalement par la forte progression de +16 % du chiffre d?affaires
observée au deuxième trimestre, par les effets temporaires du
rallongement du cycle des flux de trésorerie entrants lié à certaines
activités en phase d?accélération en Asie et à un effet saisonnier
divergent d’un trimestre à l’autre.

Les acquisitions d’immobilisations corporelles et incorporelles se sont
élevées à 56 millions d’euros, soit 5,0 % du chiffre d’affaires, dont 35
millions d’euros pour les immobilisations corporelles, incluant en
particulier les investissements dans des centres de personnalisation et
autres installations destinées à accompagner la montée en puissance des
produits innovants et la croissance future des activités de services
financiers et programmes gouvernementaux. La capitalisation des coûts de
développement a reculé en pourcentage du chiffre d’affaires, à 1,4 %,
tandis que l?ensemble des charges liées aux actifs incorporels a diminué
à 21 millions d?euros, ce qui représente 1,9 % du chiffre d?affaires.

Les acquisitions, visant à renforcer l?offre de Gemalto dans le segment
Sécurité, ainsi que les cessions de filiales et activités, nettes de la
trésorerie acquise, ont absorbé 25 millions d’euros de trésorerie.

Dans le cadre de son programme de rachat d’actions, la Société a utilisé
15 millions d’euros de trésorerie au premier semestre 2013 pour racheter
238 445 actions, après prise en compte du programme destiné à assurer la
liquidité des actions Gemalto. Au 30 juin 2013, la Société détenait
2 273 085 actions, soit 2,58 % de son capital. Le nombre total d’actions
Gemalto émises est resté inchangé à 88 015 844 actions. Compte tenu des
2 273 085 actions détenues en autocontrôle, 85 742 759 actions étaient
en circulation au 30 juin 2013. À cette même date, le prix d’acquisition
moyen des actions rachetées par la Société dans le cadre de son
programme de rachat d’actions et détenues en autocontrôle était de 47,03
euros.

Le 24 mai 2013, Gemalto a versé un dividende en numéraire de 0,34 euro
par action au titre de l’exercice 2012, en hausse de 10 % par rapport au
dividende versé en 2012 (0,31 euro par action). Pour ce faire, Gemalto a
utilisé 29 millions d’euros de trésorerie. Les autres activités de
financement ont dégagé 5 millions d’euros en numéraire, dont 16 millions
d’euros de produits reçus par la Société sur l’exercice des options de
souscription d’actions par ses salariés, et 10 millions d’euros
consacrés au remboursement des emprunts.

Du fait de ces éléments, la trésorerie et les découverts bancaires
représentaient 285 millions d?euros au 30 juin 2013.

Et la trésorerie nette de Gemalto, qui inclut 7 millions d?euros
d?emprunts, s?élevait à 277 millions d?euros au 30 juin 2013
(300 millions d?euros au 30 juin 2012).

Analyse sectorielle

Dans cette section, et pour une bonne compréhension de l’évolution de
l’activité de Gemalto, les commentaires et comparaisons concernent les
activités en cours, c?est-à-dire hors actifs détenus en vue de la vente.
Les variations du chiffre d’affaires sont à taux de change constants,
sauf indication contraire.

Contribution par segment aux résultats du premier semestre 2013

Téléphonie
mobile

Machine-to-
Machine

Transactions
sécurisées

Sécurité Brevets

Total
activités
en cours

En pourcentage du chiffre d’affaires des activités en cours 45 % 9 % 27 % 18 % 1 % 100 %
En pourcentage du résultat des activités opérationnelles en cours 54 % 6 % 22 % 13 % 5 % 100 %

Avec une croissance solide dans tous les segments, Téléphonie mobile
incluse, la contribution au chiffre d?affaires des autres segments a
continué de croître par rapport au premier semestre 2012, illustrant
ainsi l?équilibre croissant entre les différentes activités de Gemalto.
L?ensemble de ces activités hors Téléphonie mobile représentait 55 % du
chiffre d’affaires total de Gemalto (53% au premier semestre 2012), et
46 % du résultat total de ses activités opérationnelles (40% au premier
semestre 2012).

Variation en glissement annuel et effets de change (en
millions d?euros)

Téléphonie
mobile

Machine-to-
Machine

Transactions
sécurisées

Sécurité Brevets

Total
activités
en cours

Deuxième trimestre
Chiffre d’affaires 266 52 167 110 16 612
À taux de change constants +12 % +11 % +23 % +5 % n. s. +16 %
À taux de change courants +10 % +10 % +21 % +5 % n. s. +15 %
Premier semestre
Chiffre d’affaires 505 97 311 202 16 1 129
À taux de change constants +8 % +7 % +18 % +12 % n. s. +13 %
À taux de change courants +6 % +6 % +16 % +12 % n. s. +11 %
Résultat des activités opérationnelles 71 8 29 17 6 131
À taux de change courants +2 % +80 % +7 % (10 %) n. s. +14 %

Print Friendly, PDF & Email

Gemalto : résultats du premier semestre 2013

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |
0b25dbbca9e45bcbad5414b9c01a1f4aNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNN