Résultats du 1 er semestre 2016
Communiqué de presse – Paris, le 28 juillet 2016

Très bons résultats : une nouvelle étape vers l'ambition Danone 2020

 

S1 2016 : Des progrès importants dans le rééquilibrage du modèle de croissance de Danone

 

 
  • Croissance [1] solide du chiffre d'affaires : +3,8% (dont +4,1% au T2 2016)
  • Très forte amélioration de la marge opérationnelle courante : 13,37% (+93 pb 1 )
  • Forte croissance 1 du BNPA courant : +13,5% à 1,52€
  • Objectifs annuels confirmés

Toutes références dans le présent communiqué (y compris dans les sections « Résultats du 1 er semestre 2016 » et « Objectifs annuels 2016 » ci-dessus) aux indicateurs suivants : variation en données comparables, résultat opérationnel courant, marge opérationnelle courante, résultat net courant, taux d'imposition courant, BNPA courant, free cash-flow, free cash-flow hors éléments exceptionnels et dette financière nette, correspondent aux indicateurs non définis par les normes IFRS utilisés par Danone. La définition de ces indicateurs ainsi que leur rapprochement avec les états financiers sur l'ensemble des périodes présentées figurent en pages 8 à 11 ci-après.

COMMENTAIRE D'EMMANUEL FABER, DIRECTEUR GÉNÉRAL

« Avec une croissance organique des ventes de plus de 4% au deuxième trimestre et une très forte amélioration de la marge et du BNPA ce semestre, Danone a une nouvelle fois démontré sa capacité à rééquilibrer avec succès son modèle de croissance, à transformer sa manière d'opérer afin de progresser sur ses priorités à court terme, tout en s'assurant d'avancer dans son agenda vers une croissance forte, durable et rentable en 2020. Nous poursuivons notre plan de transformation et renforçons la résilience de notre modèle. Notre décision, en juin dernier, de relever notre objectif de marge pour 2016 souligne une nouvelle fois l'attention que porte Danone à s'assurer que chaque décision d'investissement permettra d'atteindre les objectifs à court et long terme, au travers d'une gestion disciplinée. Compte tenu de l'évolution rapide des tendances dans certains pays émergents et d'un environnement qui demeure complexe, nous restons concentrés sur nos priorités et les résultats du deuxième trimestre démontrent que nous avons franchi de nouvelles étapes : dans le métier des Produits Laitiers Frais notamment, avec un succès confirmé aux Etats-Unis et une amélioration séquentielle en Europe. C'est également le cas dans le métier de la Nutrition Infantile, avec des progrès significatifs dans des canaux de distribution pérennes. Je tiens vivement à remercier les équipes de Danone d'avoir travaillé ensemble afin de réaliser des transformations majeures à un moment où l'entreprise s'adapte pour relever les défis et saisir les opportunités de demain, et accomplir sa mission en favorisant activement des habitudes alimentaires plus saines ».

INFORMATIONS CLÉS


En millions d'€ (sauf mention contraire) S1 2015 S1 2016   en données historiques en données comparables
Chiffre d'affaires 11 392 11 052   -3,0% +3,8%
Résultat opérationnel courant 1 381 1 478   +7,0% +11,5%
Marge opérationnelle courante 12,12% 13,37%   +125 pb +93 pb
Résultat net courant – Part du Groupe 831 935   +12,6% +15,5%
Résultat net – Part du Groupe 416 880   +111,5% +108,4%
BNPA courant (en €) 1,37 1,52   +10,7% +13,5%
BNPA (en €) 0,69 1,43   +107,8%
Free cash-flow hors éléments exceptionnels 576 742   +28,8%


CHIFFRE D'AFFAIRES 1 er SEMESTRE 2016


  e n millions d'€
sauf  %
T2 2015 T2 2016   Variation* Croissance
Volumes*
S1 2015 S1 2016   Variation* Croissance
Volumes*   
  PAR MÉTIER                    
  Produits Laitiers Frais 2 857 2 701   +3,0% -2,2% 5 664 5 377   +2,6% -2,1%
  Eaux 1 438 1 373   +2,7% +5,5% 2 503 2 393   +3,2% +5,9%
  Nutrition Infantile 1 225 1 269   +7,2% +1,9% 2 445 2 495   +6,0% +1,6%
  Nutrition Médicale 401 403   +7,1% +4,2% 780 787   +6,8% +4,7%
PAR ZONE GÉOGRAPHIQUE                  
Europe 2 290 2 241    -0,2% -0,4% 4 446 4 368    -0,1% -0,3%  
CEI & Amérique du Nord [2] 1 197 1 120    +4,8% -3,3% 2 305 2 216    +5,0% -2,6%  
ALMA [3] 2 434 2 385    +8,0% +4,6% 4 641 4 467    +7,2% +4,0%  
                       
Total

 
5 921 5 746   +4,1% +1,0% 11 392 11 052   +3,8% +0,9%  

*en données comparables

Au deuxième trimestre 2016, le chiffre d'affaires consolidé s'est établi à 5 746 millions d'euros, soit une progression de +4,1% en données comparables. Cette croissance reflète une augmentation des volumes de +1,0% et une progression en valeur de +3,1%.

En données historiques, le chiffre d'affaires a reculé de -3,0%, intégrant une variation des taux de change de     -7,7% et du périmètre de consolidation de +0,6%.

Les effets de change traduisent l'impact défavorable de certaines devises, notamment le peso argentin, le rouble russe, le peso mexicain et le real brésilien.

Les effets de variation du périmètre de consolidation reflètent principalement la consolidation par intégration globale, depuis décembre 2015, des sociétés du groupe Fan Milk.

Produits Laitiers Frais – Deuxième trimestre 2016

Le métier des Produits Laitiers Frais enregistre une progression du chiffre d'affaires de +3,0% en données comparables, bénéficiant, comme attendu, d'une amélioration séquentielle de la tendance en Europe et d'un solide momentum en Amérique du Nord 1 . Cette évolution positive intègre une baisse de -2,2% des volumes (toujours pénalisés par les tendances négatives du lait liquide dans la CEI) et une croissance en valeur de +5,2%.

Au sein de la zone CEI & Amérique du Nord 1 :

  • Aux Etats-Unis, Danone bénéficie d'un solide momentum favorisé par le succès de ses innovations et les investissements continus derrières ses marques.
  • En Russie, Danone a généré une croissance positive malgré un contexte de consommation toujours difficile. Les efforts structurels de valorisation du portefeuille, à travers l'amélioration du mix, ont permis de compenser la baisse significative des volumes enregistrée sur les segments faiblement valorisés.

En Europe, Danone poursuit ses actions afin de renouer progressivement et de manière structurelle avec une croissance rentable. Le re-lancement de ses marques Danonino et Actimel commence à porter ses fruits. Danone aborde ainsi le second semestre avec pour ambition de stabiliser ses ventes et renouer progressivement avec une croissance rentable.

Dans un environnement volatil et complexe, la zone ALMA 2 affiche une croissance forte de son chiffre d'affaires intégrant toutefois des tendances contrastées en volume : les performances négatives enregistrées au Brésil et en Argentine ont été compensées par la croissance positive générée en Afrique et en Asie- Pacifique.

Eaux – Deuxième trimestre 2016

Le chiffre d'affaires du métier des Eaux a progressé de +2,7% en données comparables porté par la croissance des eaux nature et des aquadrinks. Cette performance intègre une croissance des volumes de +5,5% et, comme attendu, un effet mix-prix de -2,8%, du fait de l'impact de Mizone sur le mix-géographique.

En Europe, Danone s'appuie sur une croissance soutenue, et continue de gagner des parts de marché sur ses principaux marchés (France et Allemagne).

La zone ALMA [4] (hors Chine) a généré une croissance forte, notamment portée par le dynamisme de ses marques Aqua en Indonésie et Bonafont au Mexique.

En Chine, les ventes sont, comme attendu, en repli du fait de la poursuite des efforts de déstockage sur la marque Mizone et d'une base de comparaison élevée : le deuxième trimestre 2015 avait bénéficié des anticipations particulièrement fortes des distributeurs lors de la pré-saison estivale.  

Nutrition Infantile – Deuxième trimestre 2016

Le métier de la Nutrition Infantile a généré une croissance de +7,2% de son chiffre d'affaires en données comparables, intégrant une croissance en volume de +1,9% et une amélioration du mix-prix de +5,3%.

En Europe, la croissance générée par la demande domestique demeure solide tandis que les ventes dites « indirectes » (à destination de la Chine) ont ralenti dans un contexte marqué à court terme par une volatilité accrue liée à l'évolution de la réglementation chinoise.

Parallèlement, la croissance de la zone ALMA 1 s'est accélérée. Cette performance reflète d'une part la forte accélération des ventes en Océanie (Australie et Nouvelle-Zélande) et d'autre part le développement du modèle de distribution direct en Chine via l'offre e-commerce locale et les magasins spécialisés. S'appuyant sur des marques internationales fortes ( Aptamil et Nutrilon ), Danone continue de progresser dans la construction d'un modèle de croissance durable, sur un marché toujours très prometteur.

Danone précise par ailleurs que la cession de Dumex en Chine à Yashili a été finalisée le 31 mai 2016.

Nutrition Médicale – Deuxième trimestre 2016

Le chiffre d'affaires du métier de la Nutrition Médicale a généré une croissance de +7,1% en données comparables, qui intègre une progression des volumes et du mix-prix respectivement de +4,2% et +2,9%.

La Nutrition Médicale a affiché une croissance équilibrée entre les différentes zones géographiques. En Europe, Danone a généré une croissance de plus de 5%, bénéficiant d'une croissance solide au Benelux, au Royaume-Uni et en Allemagne, tandis que la zone ALMA 1 a affiché une croissance proche de 10%, bénéficiant de la poursuite du fort développement de l'activité en Chine et au Brésil.

L'ensemble des segments a contribué à la croissance du chiffre d'affaires au deuxième trimestre, les gammes pédiatrique et adulte délivrant une croissance solide.

MARGE OPÉRATIONNELLE COURANTE S1 2016 : +93 pb (en données comparables)

La marge opérationnelle courante de Danone s'établit à 13,37%, en progression de                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  +125 points de base en données historiques. Cette évolution reflète :

  • une progression de +93 pb en données comparables,
  • un effet favorable de +14 pb lié à l'évolution du périmètre de consolidation, résultant principalement de la déconsolidation de Dumex en Chine et de la consolidation par intégration globale des sociétés du groupe Fan Milk,
  • un effet favorable de +18 pb lié à l'évolution des taux de change (mix-géographique favorable).
  S1 2015 S1 2016   Variation
(en données comparables)
PAR MÉTIER      
Produits Laitiers Frais 9,17%   9,56%   +56 pb  
Eaux 12,86%   11,79%   -121 pb  
Nutrition Infantile 16,47%   21,12%   +353 pb  
Nutrition Médicale 17,57%   19,68%   +105 pb  
PAR ZONE GÉOGRAPHIQUE            
Europe 16,29%   16,57%   +30 pb  
CEI & Amérique du Nord 1 7,75%   9,54%   +177 pb  
ALMA 2 10,29%   12,15%   +135 pb  
             
Total 12,12%   13,37%   +93 pb  

Conformément à son plan de transformation 2020, dans un environnement toujours plus volatil et complexe, Danone a continué, au cours du 1 er semestre 2016, de renforcer son modèle de croissance équilibré afin d'ancrer la croissance rentable de manière durable.  

Danone enregistre ainsi une amélioration de sa marge de +93 points de base en données comparables qui reflète la contribution positive de l'ensemble des métiers, à l'exception de celui des Eaux qui reste impacté par la poursuite des ajustements de stocks sur la marque Mizone en Chine.

S'appuyant sur la croissance solide de l'ensemble de ses quatre métiers, dans un environnement marqué par l'évolution favorable du coût des matières premières, Danone a poursuivi ses efforts structurels de valorisation de son portefeuille de marques (à travers notamment l'amélioration du mix) et d'optimisation de sa base de coûts.

Parallèlement, Danone a continué de renforcer ses investissements derrière ses marques afin de pérenniser sa croissance future, tout en s'appuyant sur une allocation disciplinée des ressources et en s'assurant de financer, de manière équilibrée, ses projets à court, moyen et long termes. Ces efforts d'investissements se poursuivront au second semestre avec notamment le relancement de la marque Activia.

Enfin, cette performance positive intègre des effets positifs liés à une base de comparaison favorable dans le métier de la Nutrition Infantile. En effet, le 1 er semestre 2015 avait été impacté par la mise en oeuvre du plan d'adaptation de Dumex en Chine et les coûts engendrés par l'incendie survenu dans une usine de production aux Pays-Bas.

BÉNÉFICE NET COURANT PAR ACTION S1 2016 : +13,5% (en données comparables)



En millions d'€ (sauf mention contraire) S1 2015 S1 2016
Résultat opérationnel courant   1 381 1 478
Autres produits et charges opérationnels   (509) 21
Résultat opérationnel   872 1 499
Coût de l'endettement financier net   (86) (74)
Autres produits et charges financiers   (68) (62)
Impôts sur les bénéfices   (299) (408)
Résultat net des sociétés intégrées   419 956
Résultat net des sociétés mises en équivalence   56 (21)
Résultat net   475 935
  Part des intérêts minoritaires   59 55
  Part du Groupe   416 880
  dont résultat net non courant   (414) (55)
Résultat net courant – Part du Groupe   831 935
BNPA courant (€)   1,37 1,52
BNPA (€)   0,69 1,43

Le solde des autres produits et charges opérationnels s'est établi à 21 millions d'euros, intégrant en particulier un produit de 91 millions lié à la cession de Dumex en Chine (principalement effet du recyclage des écarts de change latents).

Le coût de l'endettement financier net a baissé en dépit d'une progression de la dette financière nette par rapport au 1 er semestre 2015. Cette baisse reflète notamment la baisse des taux d'intérêt et le bénéfice des émissions obligataires ayant permis à Danone d'allonger la maturité moyenne de sa dette à des conditions de marché favorables.

Le résultat net des sociétés mises en équivalence est en baisse et s'établit à -21 millions d'euros en raison d'éléments non-courants principalement relatifs à la dépréciation de 99 millions d'euros de la quote-part de 25% détenue par Danone dans le capital de Yashili. Hors éléments non-courants, le résultat net des sociétés mises en équivalence s'est établi à 78 millions d'euros au 30 juin 2016, en hausse de +21,9% par rapport au 1 er semestre 2015.

Le taux d'imposition courant s'est établi à 32,1% au 1 er semestre 2016, en baisse de -0,4 point par rapport au 1 er semestre 2015.

Le résultat net courant – Part du Groupe s'est établi à 935 millions d'euros au 1 er semestre 2016, en hausse de +15,5% en données comparables et de +12,6% en données historiques par rapport au premier semestre 2015.

Le BNPA courant s'est élevé à 1,52 euro, en hausse de +13,5% en données comparables et de +10,7% en données historiques par rapport au 1 er semestre 2015. Cette évolution positive reflète la croissance solide du chiffre d'affaires et l'amélioration de la marge opérationnelle courante dans le sillage du rééquilibrage du modèle de croissance.
Le BNPA s'est établi à 1,43 euro, en hausse de +107,8% en données historiques.

FLUX DE TRÉSORERIE ET ENDETTEMENT S1 2016

Le free cash-flow s'est établi à 731 millions d'euros au 1 er semestre 2016, incluant 11 millions d'euros [5] de dépenses relatives au plan d'économies et d'adaptation des organisations en Europe. Ces coûts avaient été provisionnés ou encourus en 2015 et ont été versés au cours du 1 er semestre 2016.

Le free cash-flow hors éléments exceptionnels s'est ainsi élevé à 742 millions d'euros (soit 6,7% du chiffre d'affaires), en hausse de +28,8% par rapport au 1 er semestre 2015, porté par la progression des ventes, du résultat opérationnel courant et un contrôle rigoureux du besoin en fonds de roulement. Le free cash-flow généré permettra de soutenir l'agenda de croissance de Danone. Les investissements industriels se sont ainsi établis au 1 er semestre 2016 à 358 millions d'euros, soit 3,2% du chiffre d'affaires.

La dette nette de Danone a augmenté de 497 millions d'euros par rapport au 31 décembre 2015  et s'établit à 8 296 millions d'euros au 30 juin 2016. Elle inclut 669 millions d'euros d'options de vente accordées aux actionnaires minoritaires, soit une baisse de 193 millions d'euros par rapport au 31 décembre 2015.

PERSPECTIVES 2016

(Rappel du communiqué de presse du 14 juin 2016)

Après avoir généré une croissance rentable en 2015, Danone s'est fixée des priorités claires pour 2016 et poursuivra son agenda vers l'ambition fixée pour 2020, c'est-à-dire une croissance forte, rentable et durable.

Danone prend pour hypothèse que le contexte macro-économique restera globalement volatil et incertain, avec des tendances de consommation fragiles voire déflationnistes en Europe, des marchés émergents pénalisés par la volatilité des devises, et enfin des difficultés contextuelles spécifiques dans quelques marchés importants, notamment la CEI, la Chine et le Brésil.

Dans ce contexte, Danone continue de renforcer son modèle de croissance équilibré et d'ancrer la croissance rentable de manière durable. Pour cela, Danone s'appuie plus que jamais, sur une allocation disciplinée de ses ressources, favorisant une exécution solide de son plan de croissance ainsi qu'un financement équilibré et efficient de ses projets à court, moyen et long termes.

En juin dernier, compte tenu de l'évolution rapide des tendances dans certains pays émergents, en particulier en Chine, Danone a ajusté son rythme d'investissements pour 2016 dans ces marchés.

En conséquence, l'entreprise a relevé pour 2016 son objectif de marge opérationnelle courante de                    « progression solide 2 » à une fourchette comprise entre +50 points de base et +60 points de base 2 tout en confirmant son objectif de croissance du chiffre d'affaires 2 dans une fourchette comprise entre +3% et +5%.

Danone continuera également à se focaliser sur la progression de son free cash-flow, sans cependant se donner d'objectif à court terme.

OPÉRATIONS FINANCIÈRES ET ÉVÈNEMENTS IMPORTANTS DE LA PÉRIODE

(Rappel des communiqués de presse émis au cours du deuxième trimestre 2016)

  • Le 13 avril 2016, Danone a annoncé la nomination de Bridgette Heller en tant que Directrice Générale du métier de la Nutrition Infantile et membre du Comité Exécutif, à compter du 1 er juillet 2016. A cette date, Bridgette Heller a pris la succession de Félix Martin Garcia qui a piloté le développement de ce métier pendant près de 6 ans.
     
  • Le 7 juin 2016, Danone a annoncé son entrée au sein de l'indice boursier international FTSE4Good (avec effet le 20 juin 2016), qui vise à mesurer la performance des entreprises socialement responsables à l'aune de critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG).
     
  • Le 14 juin 2016, Danone a ajusté ses objectifs annuels 2016. L'entreprise a relevé pour l'année son objectif de marge opérationnelle courante de « progression solide [6] » à une fourchette comprise entre +50 points de base et +60 points de base 1 , tout en confirmant son objectif de croissance du chiffre d'affaires 1 dans une fourchette comprise entre +3% et +5%. Les objectifs à moyen terme sont inchangés : générer une croissance forte, rentable et durable en 2020.
     
  • Le 28 juin 2016, Danone a annoncé être entré en négociations exclusives en vue de l'acquisition d'une participation minoritaire au capital de Michel et Augustin. Cette prise de participation constitue la première opération réalisée par Danone Manifesto Ventures , la nouvelle structure d'investissement et d'incubation de Danone basée à New York, qui sera pleinement opérationnelle à l'automne 2016. Cette nouvelle structure permettra à Danone d'accompagner le développement d'entreprises innovantes à fort potentiel de croissance qui partagent sa vision de l'alimentation. La transaction a été finalisée le 21 juillet 2016.

OPÉRATIONS FINANCIÈRES ET ÉVÉNEMENTS IMPORTANTS POST CLÔTURE DU S1 2016

  • Le 7 juillet 2016, Danone a annoncé avoir conclu un accord en vue de l'acquisition de « The WhiteWave Foods Company » pour un montant de 56,25 dollars américains par action, dans le cadre d'une opération en numéraire, représentant une valeur d'entreprise totale d'environ 12,5 milliards de dollars américains. Le prix d'acquisition représente une prime d'environ 24% par rapport à la moyenne des cours de bourse de clôture de WhiteWave sur les 30 jours précédant le 5 juillet 2016. La réalisation de l'opération est prévue avant la fin de l'année après obtention de l'autorisation de l'Assemblée des actionnaires de WhiteWave, des autorités de la concurrence compétentes et autres conditions usuelles. L'opération a été approuvée à l'unanimité par les Conseils d'Administration des deux sociétés.

INFORMATION COMPLÉMENTAIRE 

Les comptes consolidés résumés du 1 er semestre 2016 ont été arrêtés par le Conseil d'Administration réuni le 27 juillet 2016. Des procédures d'examen limité sur les comptes consolidés résumés ont été effectuées par les Commissaires aux comptes de Danone. Le rapport des Commissaires aux comptes sera émis après finalisation des procédures requises pour les besoins du dépôt du rapport financier semestriel.

Le rapport financier semestriel 2016 sera disponible sur le site internet le 28 juillet 2016.

o o O o o

INDICATEURS FINANCIERS UTILISÉS ET NON DÉFINIS PAR LES NORMES IFRS

En raison des règles d'arrondis, la somme des valeurs présentées peut présenter des écarts non significatifs par rapport au total reporté, Voir la note méthodologique page 11.

Danone communique sur les indicateurs financiers non définis par les normes IFRS suivants :

  • variations en données comparables du chiffre d'affaires, du résultat opérationnel courant, de la marge opérationnelle courante, du résultat net courant et du BNPA courant ;
  • résultat opérationnel courant ;
  • marge opérationnelle courante ;
  • résultat net courant ;
  • taux d'imposition courant ;
  • BNPA courant ;
  • free cash-flow ;
  • free cash-flow hors éléments exceptionnels ;
  • dette financière nette.

Compte tenu du contexte de consommation très dégradé en Europe, Danone s'est fixé en 2012 un objectif d'économies et d'adaptation de ses organisations afin de regagner de la compétitivité. Danone publie, depuis le premier semestre 2013, un indicateur de free cash-flow excluant les flux de trésorerie relatifs aux initiatives qu'il serait amené à mettre en oeuvre dans ce cadre.

Les indicateurs financiers, non définis par les normes IFRS utilisés par Danone, sont calculés de la façon suivante:

Les variations en données comparables du chiffre d'affaires, du résultat opérationnel courant, de la marge opérationnelle courante, du résultat net courant et du BNPA courant reflètent la performance organique de Danone en excluant essentiellement l'impact :

  • des variations de périmètre en calculant les indicateurs de l'exercice considéré sur la base du périmètre de consolidation de l'exercice précédent ;
  • des changements dans les principes comptables applicables ;
  • des variations de taux de change (i) en calculant les indicateurs de l'exercice considéré et ceux de l'exercice précédent sur la base de taux de change identiques (le taux de change utilisé est un taux annuel prévisionnel déterminé par Danone pour l'exercice considéré et appliqué aux deux exercices), et (ii) en corrigeant des écarts créés par une volatilité exceptionnelle de l'inflation dans des pays structurellement hyper-inflationnistes, source de distorsion dans la lecture de la performance organique de Danone.

Dans un contexte en 2014 où l'inflation en Argentine, déjà structurellement élevée, a connu une accélération, à la suite notamment de la dévaluation forte et soudaine de sa devise en janvier, l'utilisation d'un taux de change identique pour comparer l'exercice considéré et l'exercice précédent s'est révélée insuffisante pour refléter la performance organique de Danone dans ce pays. Par conséquent, Danone a précisé la définition des variations en données comparable, afin d'inclure dans les effets de change les écarts créés par une volatilité exceptionnelle de l'inflation dans des pays structurellement hyper-inflationnistes. Ce traitement est appliqué à partir de la publication des résultats annuels de l'exercice 2014, où il ne concerne que l'Argentine. Il conduit à (a) limiter l'inflation des prix et des coûts des produits vendus au kilo à leur niveau moyen sur trois ans, et (b) plafonner la marge opérationnelle courante à son niveau de l'exercice précédent, et ce pour chacun des métiers présents dans le pays. Concernant l'exercice 2014, ce retraitement avait été réalisé au quatrième trimestre pour l'ensemble de l'exercice.

                 
  Exercice précédent Effets des variations du périmètre de consolidation Effets des variations des taux de change   dont traitement des effets de sur-inflation dont autres effets de variation des taux de change Croissance en données comparables Exercice considéré

Chiffre d'affaires (en millions d'€ sauf %)

S1 2015 10 467 -0,4% +4,6%   +0,5% +4,1% +4,6% 11 392
S1 2016 11 392 +0,6% -7,4%   +0,1% -7,5% +3,8% 11 052

Marge opérationnelle courante

S1 2015  11,27% +13 pb +19 pb    +1 pb  +18 pb +53 pb  12,12%
S1 2016  12,12% +14 pb +18 pb    -18 pb  +36 pb +93 pb  13,37%

BNPA courant (en € sauf %)

S1 2015 1,16 4,5% 7,2%   0,7% 6,5% 6,8% 1,37
S1 2016 1,37 2,6% -5,4%   -1,4% -4,0% 13,5% 1,52

Le résultat opérationnel courant correspond au résultat opérationnel de Danone avant prise en compte des Autres produits et charges opérationnels. En application de la recommandation 2013-03 du CNC "relative au format des comptes consolidés des entreprises établis selon les normes comptables internationales", les Autres produits et charges opérationnels comprennent des éléments significatifs qui, en raison de leur nature et de leur caractère inhabituel, ne peuvent être considérés comme inhérents à l'activité courante de Danone. Ils incluent principalement les plus ou moins-values de cession d'activités et de participations consolidées, les dépréciations d'écarts d'acquisition, des coûts significatifs relatifs à des opérations de restructuration stratégiques et de croissance externe majeures ainsi que les coûts (encourus ou estimés) liés à des crises et litiges majeurs. Par ailleurs, dans le cadre des normes IFRS 3 Révisée et IAS 27 Révisée, Danone présente également dans la rubrique des Autres produits et charges opérationnels (i) les frais d'acquisitions des sociétés dont Danone prend le contrôle, (ii) les écarts de réévaluation comptabilisés suite à une perte de contrôle, et (iii) les variations des compléments de prix d'acquisition ultérieures à une prise de contrôle.

La marge opérationnelle courante correspond au ratio résultat opérationnel courant sur chiffre d'affaires net.

Le résultat net courant correspond à la part du Groupe dans le Résultat net courant total. Le Résultat net courant total mesure la performance récurrente de l'entreprise et exclut les éléments significatifs qui, en raison de leur nature et de leur caractère inhabituel, ne peuvent être considérés comme inhérents à la performance courante de Danone. Les éléments non courants incluent principalement les Autres produits et charges opérationnels, les plus ou moins-values de cession et les dépréciations de participations consolidées par mise en équivalence ou non consolidées, ainsi que les produits et charges d'impôts relatifs aux éléments non courants. Ces éléments, exclus du Résultat net courant total, représentent le Résultat net non courant total.

Le taux d'imposition courant mesure le taux d'imposition relatif à la performance récurrente de Danone et correspond au ratio produits et charges d'impôts relatifs aux éléments courants sur le résultat courant avant impôts.

      S1 2015       S1 2016  
(en millions d'€ sauf %) Courant Non courant Total   Courant Non courant Total  
Résultat opérationnel courant 1 381   1 381   1 478   1 478  
Autres produits et charges opérationnels   (509) (509)     21 21  
Résultat opérationnel 1 381 (509) 872   1 478 21 1 499  
Coût de l'endettement financier net (86)   (86)   (74)   (74)  
Autres produits et charges financiers (69) 1 (68)   (62)   (62)  
Résultat avant impôts 1 226 (508) 718   1 342 22 1 364  
Impôts sur les bénéfices (398) 99 (299)   (431) 23 (408)  
Taux effectif d'impôt 32,5%   41,6%   32,1%   29,9%  
Résultat des sociétés intégrées 828 (409) 419   912 44 956  
Résultat des sociétés mises en équivalence 64 (8) 56   78 (99) (21)  
Résultat net 892 (416) 475   990 (55) 935  
· Part du Groupe 831 (414) 416   935 (55) 880  
· Part des détenteurs d'intérêts ne conférant pas le contrôle 61 (2) 59   55   55  

Le BNPA courant correspond au ratio résultat net courant – Part du Groupe sur nombre d'actions dilué.

      S1 2015       S1 2016  
Courant   Total   Courant   Total  
Résultat net – Part du Groupe ( en millions d'€) 831   416   935   880  
Nombre d'actions                
· Avant dilution  604 404 930    604 404 930   615 906 712   615 906 712  
· Après dilution  605 505 956   605 505 956   616 086 852   616 086 852  
BNPA ( en €)                
· Avant dilution 1,37   0,69   1,52   1,43  
· Après dilution 1,37   0,69   1,52   1,43  

Le free cash-flow représente le solde de la trésorerie provenant de l'exploitation après prise en compte des investissements industriels nets de cession et, dans le cadre de la norme IFRS 3 Révisée, avant prise en compte (i) des frais d'acquisitions des sociétés dont Danone prend le contrôle et (ii) des flux de trésorerie liés aux compléments de prix d'acquisition versés ultérieurement à une prise de contrôle.

Le free cash-flow hors éléments exceptionnels correspond au free cash-flow avant prise en compte des flux de trésorerie relatifs aux initiatives que Danone a mises en oeuvre dans le cadre du plan d'économies et d'adaptation de ses organisations en Europe.

(en millions d'€) S1 2015 S1 2016
Trésorerie provenant de l'exploitation 905 1 072
Investissements industriels (378) (358)
Cessions et réalisations d'actifs industriels 15 15
Frais d'acquisitions avec prise de contrôle 1 3 2
Compléments de prix d'acquisition avec prise de contrôle 2    
Free cash-flow 545 731
Flux de trésorerie relatifs au plan d'économies et d'adaptation en Europe 3 30 11
Free cash-flow hors éléments exceptionnels 576 742

1 Correspond aux frais d'acquisition avec prise de contrôle effectivement versés au cours de l'exercice
2 Correspond aux compléments de prix d'acquisition versés ultérieurement à une prise de contrôle et au cours de l'exercice
3 Montant net d'impôts

La dette financière nette représente la part de dette nette portant intérêt. Elle est calculée sur la base des dettes financières courantes et non courantes, après exclusion des Dettes liées aux options accordées aux détenteurs d'intérêts ne conférant pas le contrôle, et nette des Disponibilités, des Placements à court terme et des Instruments dérivés – actifs.

(en millions d'€) Au 31 décembre 2015 Au 30 juin 2016
Dettes financières non courantes 1 8 087 8 084
Dettes financières courantes 2 991 3 250
Placements à court terme (2 514) (2 203)
Disponibilités (519) (653)
Instruments dérivés – actifs non courants (125) (133)
Instruments dérivés – actifs courants (120) (50)
Dette nette 7 799 8 296
  • Dettes liées aux options accordées aux détenteurs d'intérêts ne conférant pas le contrôle – part non courante
(248) (316)
  • Dettes liées aux options accordées aux détenteurs d'intérêts ne conférant pas le contrôle – part courante
(614) (353)
Dette financière nette 6 937 7 627

1 Y compris instruments dérivés -passifs

Note méthodologique

Sauf mention contraire, les montants sont exprimés en millions d'euros et arrondis au million le plus proche. De façon générale, les valeurs présentées dans ce communiqué de presse sont arrondies à l'unité la plus proche. Par conséquent, la somme des montants arrondis peut présenter des écarts non significatifs par rapport au total reporté. Par ailleurs, les ratios et écarts sont calculés à partir des montants sous-jacents et non à partir des montants arrondis.

 

DÉCLARATIONS DE NATURE PRÉVISIONNELLE

Ce communiqué contient des déclarations de nature prévisionnelle concernant DANONE. Bien que DANONE estime que ces déclarations reposent sur des hypothèses raisonnables, elles comportent de nombreux risques et incertitudes, et en conséquence les résultats réels pourront différer significativement de ceux attendus. Pour une description plus détaillée de ces risques et incertitudes, il convient notamment de se référer au document de référence de DANONE (section « Facteurs de risques », disponible sur le site ).

La conférence téléphonique à destination des analystes et des investisseurs, tenue par
Cécile Cabanis, Directrice Générale Finances, sera diffusée en direct aujourd'hui
à 9h00 (heure de Paris) sur le site Internet .

Le support de la présentation est également disponible sur le site Internet, section Investisseurs.


                  ANNEXE – Ventilation du chiffre d'affaires

  Premier trimestre Deuxième trimestre Premier semestre
  2015   2016   2015   2016   2015   2016  
PAR MÉTIER                        
Produits Laitiers Frais 2 807   2 676   2 857   2 701   5 664   5 377  
Eaux 1 065   1 020   1 438   1 373   2 503   2 393  
Nutrition Infantile 1 220   1 226   1 225   1 269   2 445   2 495  
Nutrition Médicale 380   384   401   403   780   787  
PAR ZONE GÉOGRAPHIQUE                        
Europe 2 156   2 127   2 290   2 241   4 446   4 368  
CEI & Amérique du Nord [2] 1 108   1 096   1 197   1 120   2 305   2 216  
ALMA [3] 2 207   2 082   2 434   2 385   4 641   4 467  
                         
Total 5 471   5 306   5 921   5 746   11 392   11 052  


  Premier trimestre
2016
Deuxième trimestre
2016
Premier semestre
2016
 
  Variation historique   Variation en données comparables   Variation historique   Variation en données comparables   Variation historique   Variation en données comparables    
PAR MÉTIER                          
Produits Laitiers Frais -4,7%   +2,3%   -5,5%   +3,0%   -5,1%   +2,6%    
Eaux -4,2%   +3,9%   -4,5%   +2,7%   -4,4%   +3,2%    
Nutrition Infantile +0,5%   +4,8%   +3,6%   +7,2%   +2,1%   +6,0%    
Nutrition Médicale +1,2%   +6,6%   +0,4%   +7,1%   +0,8%   +6,8%    
PAR ZONE GÉOGRAPHIQUE                          
Europe -1,3%   +0,0%   -2,1%   -0,2%   -1,8%   -0,1%    
CEI & Amérique du Nord 1 -1,1%   +5,1%   -6,4%   +4,8%   -3,8%   +5,0%    
ALMA 2 -5,6%   +6,3%   -2,0%   +8,0%   -3,8%   +7,2%    
                           
Total -3,0%   +3,5%   -3,0%   +4,1%   -3,0%   +3,8%    

                                                1 Amérique du Nord = Etats-Unis et Canada
                                                 2 ALMA = Asie Pacifique / Amérique Latine / Moyen-Orient / Afrique




[1] En données comparables

[2] Amérique du Nord = Etats-Unis et Canada

[3] ALMA = Asie Pacifique / Amérique Latine / Moyen-Orient / Afrique

[4] ALMA = Asie Pacifique / Amérique Latine / Moyen-Orient / Afrique

1 Amérique du Nord = Etats-Unis et Canada

2 ALMA = Asie Pacifique / Amérique Latine / Moyen-Orient / Afrique

[5] Montant net d'impôts
2 En données comparables

[6] En données comparables



This announcement is distributed by NASDAQ OMX Corporate Solutions on behalf of NASDAQ OMX Corporate Solutions clients.

The issuer of this announcement warrants that they are solely responsible for the content, accuracy and originality of the information contained therein.

Source: DANONE via GlobeNewswire

HUG#2031329

Print Friendly

DANONE :Résultats du 1er semestre 2016

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |