Paris, le 31 mars 2016
 N°06-16
Résultats annuels 2015



Principaux agrégats financiers

en M€ 2015 2014
Chiffre d'affaires 276 550
Excédent brut d'exploitation 107 352
en % du CA 39% 64%
Résultat opérationnel courant 9 265
Ajustement de la valeur du portefeuille d'actifs de forage et d'exploration -256 -113
Badwill résultant de la fusion avec MPI 140
Résultat net -95 13
     
Cash-flow opérationnel (après impôts et avant var. de BFR) 92 311
Investissements 178 331
     
Variation de trésorerie +44 +39
Trésorerie au 31/12/2015 274 229
  • Chute de 47 % des prix du pétrole
    • impact direct sur le chiffre d'affaires, en baisse de 50 %, et sur le résultat opérationnel courant
    • ajustement du portefeuille d'actifs : dépréciations à hauteur de 256 M€, dont 39 M€ liés à l'activité de forage
    • poursuite des actions de réduction de coûts et de limitation des investissements
  • Fusion avec MPI
  • Refinancement de la dette bancaire dès décembre 2014, suivi en mai 2015 par l'émission d'obligations convertibles (ORNANE 2021 pour 115 M€)
  • Stabilité des réserves du Groupe au 1/1/2016 à 205 Mbep (78 % huile – 22 % gaz ; 75 % P1 –      25 % P2)

Perspectives 2016

  • Augmentation significative de la production d'huile au Gabon : environ 28 000 b/j (à 100 %, soit 22 400 b/j en part M&P)
  • Augmentation graduelle de la production de gaz en Tanzanie pour atteindre 80 Mpc/j (à 100 %, soit environ 38 Mpc/j en part M&P) en milieu d'année
  • Ajustements des programmes de travaux à l'environnement actuel : investissements programmés de 43 M$ pour la production et de 17 M$ pour l'exploration.


Jean-François Hénin, Président du Conseil d'administration de Maurel & Prom, a déclaré :

«Dès le début de la chute des prix du pétrole à l'été 2014, Maurel & Prom a pris une série de mesures visant à permettre au Groupe de présenter le profil le plus robuste dans cet environnement chahuté. Cette politique s'est accélérée au cours de l'exercice 2015, nous avons pris de lourdes décisions : fermeture de filiales et de bureaux, réduction systématique du risque d'exploration et fusion avec notre ancienne filiale MPI. Aujourd'hui, alors que l'ensemble des sociétés du secteur souffrent, nos actions nous permettent de bénéficier d'un profil attrayant pour les investisseurs.

A ce jour, grâce à la vigilance et à la réactivité des équipes, Maurel & Prom bénéficie d'un bilan solide renforcé par des cash-flows futurs importants et diversifiés. Notre actif opéré au Gabon, Ezanga, est de grande qualité, et présente un risque d'exécution réduit. A celui-ci s'est ajoutée en 2015 la production de gaz en Tanzanie qui procure au Groupe un cash-flow additionnel certain puisque le prix de vente du gaz est fixe. D'autre part, le rééchelonnement de la dette du Groupe permet de reporter les échéances au-delà de la crise que connaît notre industrie actuellement.

Dans cette période difficile pour l'ensemble des acteurs du monde pétrolier, Maurel & Prom apparaît comme une société solide du secteur. L'environnement actuel du marché devrait lui permettre de prendre part dans de bonnes conditions à la concentration inéluctable du secteur et d'envisager de manière sereine les évolutions stratégiques souhaitables.»

Activité 2015

Les actions et mesures prises par le Groupe en 2015 afin de se positionner dans un contexte de prix durablement bas, se reflètent dans les comptes, le bilan et les flux de trésorerie du Groupe à travers différents postes.

La baisse des prix du pétrole, -47 % par rapport à 2014, a pesé directement sur le chiffre d'affaires du Groupe, qui s'établit à 276 M€, contre 550 M€ en 2014, ainsi que sur la rentabilité opérationnelle de l'ensemble consolidé. A ce titre la marge brute s'élève en 2015 à 39 % contre 64 % du chiffre d'affaires en 2014.

Au-delà de la baisse des prix du pétrole, le Groupe a subi les conséquences des arrêts et des limitations de pression sur l'oléoduc d'évacuation, aboutissant à la réduction de la production des champs en production au Gabon. Celle-ci s'est élevée, en part Maurel & Prom, à 17 078 b/j en 2015 contre 20 014 b/j en 2014.

En complément de la production d'huile au Gabon, s'ajoute désormais depuis le 20 août 2015 une production de gaz en Tanzanie, à hauteur de 43 Mpc/j au cours du T4 2015.

Depuis cette date, Maurel & Prom bénéficie donc de deux sources complémentaires de cash-flows. Ainsi, et malgré la forte baisse des prix du baril, le résultat opérationnel courant est positif à 9 M€ en 2015.

En complément des efforts déployés sur les activités de production et afin de prendre en compte l'environnement actuel de prix bas, Maurel & Prom a décidé d'abandonner la majeure partie de son activité d'exploration. Ceci se traduit par l'arrêt ou la fermeture définitive des activités au Congo, au Mozambique, en Syrie et au Pérou, et par le report des programmes de travaux notamment au Canada et en Colombie. Aussi, le total des dépréciations passées en charges est de 217 M€.

La baisse des cours du pétrole a par ailleurs conduit à la mise en sommeil de l'activité de forage. Ainsi les actifs de forage ont été ramenés à leur juste valeur de 22 M€, soit une charge non courante de 39 M€ en 2015.

La mise en place de ces actions, en particulier l'abandon de la plupart des projets d'exploration et des infrastructures correspondantes, s'est accélérée fin 2015.

Enfin, la fusion avec l'ancienne filiale MPI permet une diminution sensible des coûts globaux de fonctionnement en fournissant à MPI le support technique qui lui manquait et une occasion d'investissement dans des actifs sûrs et de bonne qualité. La fusion a aussi eu comme effet de renforcer financièrement Maurel & Prom et a ainsi créé un ensemble attrayant dont aucune des deux sociétés ne bénéficiait isolément.

Le refinancement du Groupe, entrepris dès décembre 2014 avec la mise en place d'un emprunt bancaire tiré à hauteur de 400 M$, puis en mai 2015 avec l'émission d'une obligation convertible de 115 M€ et le remboursement des OCEANE 2015 existantes, permet au Groupe de baisser la charge d'intérêts de 7 M€  par rapport à 2014 et de reporter les échéances majeures en 2019.

Ainsi, au titre de l'exercice 2015, le résultat net consolidé du Groupe s'établit à -95 M€.

Les activités du Groupe ont dégagé en 2015 un cash-flow opérationnel après impôts de 92 M€. L'impact des décalages de trésorerie, de la baisse des prix du pétrole et la réduction de l'activité ont conduit à un ajustement de BFR négatif de l'ordre de 99 M€. Les investissements du Groupe se sont élevés à 178 M€ en 2015 contre 331 M€ en 2014, soit une baisse conséquente de 46 %. Compte tenu des actions menées en 2015, la trésorerie du Groupe au 31 décembre 2015 est de 274 M€.

Point sur l'endettement au 31 décembre 2015

Le Groupe dispose au 31/12/2015 de deux lignes d'emprunts bancaires :

  • une ligne sous forme de RCF de 400 M$ (+ un accordéon de 250 M$); et
  • une ligne de 33 M$ contractée auprès de Crédit Suisse.

Au titre de l'emprunt bancaire RCF tiré à hauteur de 400 M$, le Groupe a été soumis à un test de production calculé entre le 1 er décembre 2015 et le 29 février 2016. Ce niveau de production minimum susceptible de constituer un cas de remboursement accéléré du RCF s'élevait à 27 500 b/j, soit 22 000 b/j en part Maurel & Prom. Sur cette période, Maurel & Prom a respecté ce seuil de minimum de production.

Le Groupe doit par ailleurs se soumettre au 31 décembre 2015 au respect du ratio dette nette / EBITDAX [1] qui ne doit pas être supérieur à 4,2 sur la période de 12 mois précédant le 31 décembre 2015 (aménagement accordé par le consortium bancaire du RCF et le Crédit Suisse, pour le calcul du ratio au 31 décembre 2015). A cette date, Maurel & Prom respecte ce ratio.

Au 30 juin 2016, ce ratio ne devra pas être supérieur à 3, hors aménagement des termes prenant en compte le contexte spécifique du marché.

Le Groupe possède en outre deux obligations convertibles de 253 M€ et 115 M€ à échéances respectives juillet 2019 et juillet 2021.

Réserves du Groupe au 1 er janvier 2016

Les réserves du Groupe correspondent aux volumes d'hydrocarbures récupérables des champs déjà en production et de ceux mis en évidence par les puits de découverte et de délinéation qui peuvent être exploités commercialement. Les réserves d'huile ont été évaluées au Gabon par DeGolyer and MacNaughton au 1 er janvier 2016. Les réserves de gaz ont été évaluées en Tanzanie par RPS Energy au 31 décembre 2015.

Réserves P1+P2 nettes de redevances [2] Huile (Mb) Gaz (Gpc) Mbep
  Gabon Tanzanie    
01/01/2015 171,6 212,9 207,1
production -5,8 -2,4 -6,2
révision -6,4 62,0 3,9
01/01/2016 159,5 272,5 204,9
 dont réserves P1 nettes de redevances 126,6 134,2 153,5
soit 79% 49% 75%

Les réserves P1+P2 (2P) nettes de redevances en part Maurel & Prom au 1 er janvier 2016 s'élèvent à    205 Mbep.

Au Gabon, les réserves 2P nettes de redevances s'élèvent à 159,5 Mb, soit un ajustement à la baisse de 4 % par rapport aux réserves certifiées au 1 er janvier 2015 (171,6 Mb), compte tenu d'une production annuelle nette de redevance de 5,8 Mb en 2015.

L'adaptation du programme pluriannuel d'investissements sur les champs en développement au Gabon, en privilégiant l'optimisation du programme d'injection d'eau, a déjà commencé à porter ses fruits. Cet ajustement du programme initial permet au Groupe de consolider ses réserves malgré le contexte de prix bas actuels et de pouvoir ainsi bénéficier d'un cash-flow important sur le long terme. 

Au 31 décembre 2015, le Groupe disposait aussi de réserves de gaz à hauteur de 272,5 Gpc, soit l'équivalent de 45,4 Mbep. Cette hausse de 28 % des réserves P1+P2 en Tanzanie, par rapport à la même période en 2014, est la conséquence des résultats du puits MB-4 foré en juin 2015 et du début de l'approvisionnement en gaz du centre de traitement en août 2015.

A travers ces actifs gaziers, le Groupe a accès à des revenus fixes et stables sur le long terme. Le prix de vente s'établit à 3,07$/kpc et augmente en fonction de l'inflation. Maurel & Prom est ainsi doté d'un cash-flow additionnel significatif et non dépendant de la fluctuation des prix du pétrole.

A titre d'information, au 1 er janvier 2016, les réserves 2P de SEPLAT, dont Maurel & Prom détient 21,37 %, s'élèvent à 480 Mbep, dont 44 % en huile.

Perspectives 2016

Pour l'exercice 2016, la production d'huile du Groupe devrait progresser par rapport à celle de 2015. Le Groupe entend stabiliser la production provenant des champs au Gabon à environ 28 000 b/j (à 100 %, soit 22 400 b/j en part M&P) hors impact des contraintes liées à l'évacuation, et les  investissements sont estimés à environ 40 M$ (en part M&P). Ce montant comprend notamment le raccordement au réseau Addax-Shell vers le sud du Gabon au cours du premier semestre 2016.

Maurel & Prom va aussi poursuivre ses efforts portant sur la réduction des coûts à travers la renégociation des contrats et la réduction du programme de travaux. Sur la base de cette production et selon l'hypothèse d'un prix du Brent à 40 $ sur l'ensemble de l'exercice 2016, le cash-flow opérationnel au Gabon devrait être de l'ordre de 13 $/b en 2016.

La part relative des revenus provenant de la vente de gaz devrait augmenter pour représenter environ 10 % des revenus totaux du Groupe, contre 3 % des revenus (et 7 % de la production) en 2015. Le prix de vente est fixé à 3,07 $/kpc et augmente en fonction des indices de l'inflation. La production sur l'exercice 2016 devrait augmenter jusqu'à un niveau de 80 Mpc/j, en fonction des appels de fournitures de gaz effectués par TPDC, la société nationale. Les investissements prévus à cet effet s'élèvent à 3 M$.

En conséquence des prix bas, le Groupe a réduit son programme d'exploration aux seuls engagements contractuels minimums. 17 M$ sont à ce jour inscrits au budget 2016 de cette activité, soit une diminution de 46 % par rapport à 2015. L'activité en 2017 devrait suivre la même tendance.



Les procédures d'audit sont en cours de finalisation. Les comptes consolidés au 31 décembre 2015, arrêtés par le Conseil d'administration du 30 mars 2016, sont disponibles sur le site internet de la Société. (www.maureletprom.fr)


Pour assister à la présentation audiocast des résultats annuels 2015 de Maurel & Prom, cliquez sur le lien suivant, à partir de 10h00 ce jeudi 31 mars 2016 :
http://edge.media-server.com/m/p/e3adtpbw

Prochaine publication  :

28 avril 2016 : Chiffre d'affaires du premier trimestre 2016,  communiqué après la clôture des marchés


       

Français
    Anglais
pieds cubes pc cf cubic feet
pieds cubes par jour pc/j cfpd cubic feet per day
milliers de pieds cubes kpc Mcf 1,000 cubic feet
millions de pieds cubes Mpc MMcf 1,000 Mcf = million cubic feet
milliards de pieds cubes Gpc Bcf billion cubic feet
baril b bbl barrel
barils d'huile par jour b/j bopd barrels of oil per day
milliers de barils kb Mbbl 1,000 barrels
millions de barils Mb MMbbl 1,000 Mbbl = million barrels
barils équivalent pétrole bep boe barrels of oil equivalent
barils équivalent pétrole par jour bep/j boepd barrels of oil equivalent per day
milliers de barils équivalent pétrole kbep Mboe 1,000 barrels of oil equivalent
millions de barils équivalent pétrole Mbep MMboe 1,000 Mbbl = million barrels of oil equivalent





Plus d'informations : www.maureletprom.fr
MAUREL & PROM
Tel : 01 53 83 16 00                                                                            

Relations presse, actionnaires et investisseurs
Tel : 01 53 83 16 45                                                                            
ir@maureletprom.fr

                                                                                                         


Ce document peut contenir des prévisions concernant la situation financière, les résultats, les activités et la stratégie industrielle de Maurel & Prom. Par leur nature même, les prévisions comportent des risques et des incertitudes dans la mesure où elles se fondent sur des évènements ou des circonstances dont la réalisation future n'est pas certaine. Ces prévisions sont effectuées sur la base d'hypothèses que nous considérons comme raisonnables mais qui pourraient néanmoins s'avérer inexactes et qui sont tributaires de certains facteurs de risques tels que les variations du cours du brut ; les variations des taux de change ; les incertitudes liées à l'évaluation de nos réserves de pétrole ; les taux effectifs de production de pétrole ainsi que les coûts associés ; les problèmes opérationnels ; la stabilité politique ; les réformes législatives et réglementaires ou encore les guerres, actes de terrorisme ou sabotages.



Maurel & Prom est coté sur Euronext Paris
CAC® mid 60 – SBF120® – CAC® Mid & Small – CAC® All-Tradable – CAC® All-Share – CAC PME – EnterNext © PEA-PME 150
Isin FR0000051070 / Bloomberg MAU.FP / Reuters MAUP.PA




[1] l'EBITDAX est égal au résultat avant intérêts, impôts et taxes, écarts de change, amortissements et dépréciations et autres éléments non récurrents.

[2] les redevances dues au titre du Contrat de Partage de Production sont payées par la société TPDC ( Tanzanian Petroleum Development Corporation ) selon les accords en place.



This announcement is distributed by NASDAQ OMX Corporate Solutions on behalf of NASDAQ OMX Corporate Solutions clients.

The issuer of this announcement warrants that they are solely responsible for the content, accuracy and originality of the information contained therein.

Source: Maurel & Prom via GlobeNewswire

HUG#1999109

Print Friendly

Maurel & Prom : Résultats Annuels 2015

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |