Thu, 25 Apr 2019 06:00:00 GMT

Paris, le 25 avril 2019, 8h00

COMMUNIQUE de presse

Eramet : chiffre d'affaires de 873 M€ au 1 er trimestre 2019, soutenu par de nouveaux records de production

  • Chiffre d'affaires du 1 er trimestre 2019 à un niveau élevé, comparable au 1 er trimestre 2018, porté par la croissance des activités Manganèse et Sables Minéralisés
     
  • Production record pour un 1 er trimestre en minerais de manganèse et de nickel, notamment grâce aux nouvelles organisations mises en place
     
  • Avancée significative du plan de sauvetage de la SLN, grâce à l'autorisation du gouvernement de Nouvelle-Calédonie pour l'export de 4 millions de tonnes de minerai de nickel par an et la mise en place de « l'accord 147 heures »
     
  • Confirmation des objectifs de production pour 2019 : 4,5 millions de tonnes de minerai de manganèse produites et 1,5 million de tonnes de minerai de nickel exportées
     
  • Perspectives : croissance intrinsèque et gains de productivité attendus en 2019, conduisant à un EBITDA prévisionnel proche de celui de 2018 avec l'hypothèse des conditions de marché de mars 2019


Christel BORIES, Président-Directeur Général d'Eramet :

" Grâce aux nouveaux modèles et plans de progrès mis en place, nous avons atteint ce trimestre de nouveaux records de production minière tant dans le manganèse que dans le nickel.

Cette bonne performance s'accompagne, en Nouvelle-Calédonie, du feu vert donné par le gouvernement à notre demande d'export de minerai de nickel. Ceci marque une étape importante dans le déploiement du plan qui vise à rendre la SLN durablement compétitive.

La transformation stratégique et managériale impulsée depuis deux ans porte ses fruits et les performances opérationnelles s'améliorent. Malgré un environnement légèrement dégradé, nous maintenons le cap et confirmons nos objectifs pour l'année. "


  • Sécurité

Le taux de fréquence des accidents du travail (TF2 [1] ) s'établit à 6,4 à fin mars 2019, en baisse de 23% par rapport à fin 2018. Le Groupe continue à déployer son plan d'action prioritaire en matière de sécurité, en particulier avec des opérations de prévention et de sensibilisation.

  • Chiffres d'affaires du groupe Eramet par activité
(Millions d'euros) T1 2019 T1 2018 1 Variation (M€) Variation 3 (%)
DIVISION MINES ET METAUX
BU Manganèse434405+ 29+ 7 %
BU Nickel164177– 13– 7 %
BU Sables Minéralisés 2 5925+ 34+ 136 %
 
DIVISION ALLIAGES HAUTE PERFORMANCE
A&D et Erasteel217263– 46– 17 %
 
Holding & éliminations(1)0– 1
TOTAL GROUPE873870+ 3+0,3 %

1 Jusqu'en 2018, données ajustées issues du reporting du Groupe dans lequel les co-entreprises sont comptabilisées selon l'intégration proportionnelle. La réconciliation avec le chiffre d'affaires publié est présentée en annexe 1. Données arrondies au million le plus proche.
2 Consolidation de l'activité Sables Minéralisés à 100% en intégration globale dans les comptes du Groupe à compter du 1 er juillet 2018, contre 50% auparavant.
3 Données arrondies au % supérieur ou inférieur

Nota : l'ensemble des variations commentées du 1 er trimestre 2019 sont calculées par rapport au 1 er trimestre 2018, sauf indication spécifique.

Au 1 er trimestre 2019, le chiffre d'affaires du Groupe reste stable, à 873 M€. A périmètre [2] , [3] et change constant 3 , la variation du chiffre d'affaires serait en recul de 5 %, principalement lié à la baisse des prix spot du minerai de manganèse et du cours du nickel, ainsi qu'aux retards de livraison chez Aubert & Duval, consécutifs à la mise en conformité des processus qualité.

  • Division Mines et Métaux
  • BU Manganèse : production record de minerai de manganèse à 1 Mt, en hausse de 14 %

Au 1 er trimestre 2019, le chiffre d'affaires de la BU Manganèse continue de progresser à 434 M€ (+ 7 %) malgré des prix en baisse. Ceci reflète un très bon niveau d'activité à la fois pour le minerai et les alliages de manganèse.

La production mondiale d'acier au carbone, principal débouché du manganèse, se maintient à un niveau élevé à 445 Mt 4 au 1 er trimestre 2019, en hausse de 3,3 % [4] (en ligne avec celle du 4 ème trimestre 2018). Cette croissance a été soutenue principalement par la demande en Chine (+ 8,4 % 4 ), qui représente environ 52 % de la production mondiale. Le reste du monde affiche un ralentissement de la production (- 1,6 % 4 ) avec des évolutions contrastées, + 5,8 % 4 en Amérique du Nord et – 5,1 % 4 en Europe.

En conséquence, la demande de minerai de manganèse est restée soutenue et l'ensemble des producteurs mondiaux a continué à fonctionner à pleine capacité. Après avoir baissé en début d'année, les stocks de minerai dans les ports chinois restent stables à 3,2 Mt à la fin du 1 er trimestre 2019.

Le prix moyen du minerai de manganèse CIF Chine 44 % continue à se maintenir à un niveau élevé à 6,59 USD/dmtu [5] en moyenne sur le trimestre. Il est toutefois en baisse de 11 % 5 par rapport au 1 er trimestre 2018 (7,40 USD/dmtu 5 ) et de 8 % 5 par rapport au 4 ème trimestre 2018 (7,12 USD/dmtu 5 ). Corrigé de l'effet devise (appréciation du dollar par rapport à l'euro), la baisse affiche – 4 % par rapport à la même période l'année dernière.

Au 1 er trimestre 2019, la production de minerai de manganèse de Comilog au Gabon progresse de 14 % à 1 Mt, en ligne avec l'objectif de record de production de 4,5 Mt pour 2019. Les volumes de minerai transporté progressent de 27 % à 996 kt. Pour rappel, le 1 er trimestre 2018 avait été pénalisé par le déraillement d'un train minéralier en février. Les volumes de ventes externes de minerai progressent de 13 % à 776 kt.

Au 1 er trimestre 2019, les prix des alliages de manganèse sont également en baisse en Europe notamment ceux du ferromanganèse affiné (- 6 %) et du silico-manganèse (- 6 %). Ils sont néanmoins stables ou en légère hausse par rapport au 4 ème trimestre 2018. Pour rappel, l'année 2018 avait été marquée par un fort effet ciseaux sur les marges des alliages de manganèse, qui continue de peser sur la performance de l'activité.

La production d'alliages de manganèse affiche un record [6] à 191 kt (+ 7 %). Les ventes d'alliages de manganèse progressent de 4 % à 175 kt.

  • BU Nickel : avancées majeures dans le plan de sauvetage de la SLN

Au 1 er trimestre 2019, le chiffre d'affaires de la BU Nickel s'établit à 164 M€, en baisse de 7 %, sous l'effet conjugué d'un recul des ventes de la SLN (- 15 % à 146 M€) et de la progression de celles de Sandouville (à 18 M€ par rapport à 6 M€ au 1 er trimestre 2018).

La production mondiale d'acier inoxydable est en très léger recul de 0,3 % [7] au 1 er trimestre 2019 avec une croissance estimée en Chine de 1,9 % 7 compensant une légère baisse dans la plupart des régions du monde. Elle est par contre en hausse de 1,3 % 7 par rapport au 4 ème trimestre 2018, avec une forte disparité entre la Chine (- 5,0 % 7 ) et le reste du monde (+ 9,4 % 7 ) principalement tiré par l'Europe et les Etats-Unis dont la production sur le dernier trimestre de l'année avait été marquée par une forte contraction. Les prévisions de production mondiale d'acier inoxydable restent toutefois globalement bien orientées en 2019.

La demande de nickel primaire est en légère croissance au 1 er trimestre 2019 (+ 1,6 % 7 ) portée notamment par les batteries (+ 22,3 % 7 à 41 kt 7 de nickel primaire).

La production mondiale de nickel primaire est également en hausse de 8,4 % 7 au 1 er trimestre 2019, portée par le développement continu de la production de NPI (« nickel pig iron » [8] , + 15,3 % 7 ) notamment en Indonésie (+ 28,4 % 7 ).

Cette progression de l'offre ne suffit néanmoins pas encore à satisfaire la demande. Le bilan offre/demande du nickel reste ainsi déficitaire à environ 25 kt 7 de nickel sur le trimestre. Les stocks de nickel au LME [9] et SHFE 9 ont ainsi baissé à 193 kt à fin mars 2019.

Au 1 er trimestre 2019, la moyenne des cours au LME affiche une progression de 8 % par rapport au 4 ème trimestre 2018, à 5,62 USD/lb (12 388 USD/t), tout en restant en dessous du niveau du 1 er trimestre 2018 (6,03 USD/lb, soit 13 287 USD/t). Corrigé de l'effet devise (appréciation du dollar par rapport à l'euro), le cours moyen du LME progresse de 1 % par rapport à la même période l'année dernière.

En Nouvelle-Calédonie, 3 des 4 principaux centres miniers de la SLN ont mis en place depuis janvier la nouvelle organisation du temps de travail sur mine (« accord 147h »). Malgré une saisonnalité qui pèse traditionnellement sur le 1 er trimestre et malgré la grève au centre de Thio, 4 ème site majeur de la SLN, la production minière a atteint un record historique à 908 kth (+ 22 %). Les perturbations des centres miniers de la Côte Est (Kouaoua en 2018 et Thio depuis le début d'année) ont affecté significativement la chimie du minerai de nickel transformé à l'usine de Doniambo, ce qui n'a pas permis le fonctionnement des fours à plein régime. En conséquence, la production de ferronickel de la SLN est en baisse de 14 % à 12,2 kt et les ventes affichent une baisse de 17 % à 12 kt.

Les exports de minerai de nickel ont progressé de 63 % à 235 kth, en ligne avec l'objectif de 1,5 Mth en 2019.

Au 1 er trimestre 2019, le cash-cost de la SLN s'élève à 5,9 USD/lb, niveau comparable à celui de 2018. Ce cash-cost a été pénalisé par les faibles teneurs du minerai enfourné à l'usine compte tenu des  perturbations sur les mines de la Côte Est.  

Le Groupe a engagé avec détermination le plan de sauvetage de la SLN pour permettre de diminuer de 1,30 USD/lb son coût de production  en 2021.

Ce plan repose sur 3 volets :

  • la mise en place d'un nouveau modèle économique, rééquilibré sur 2 métiers, la mine et la métallurgie. Une étape importante a été franchie le 16 avril dernier avec le feu vert donné par le gouvernement de Nouvelle-Calédonie pour exporter 4 Mth de minerai à faible teneur par an, pour une durée de 10 ans, à destination de ses clients historiques, mais également de nouveaux clients,
  • l'amélioration de la performance opérationnelle des mines et de l'usine : « l'accord 147h », déjà pleinement opérationnel dans 3 sites miniers sur 4, est un premier jalon important. D'autres actions restent à déployer, et notamment la réorganisation de l'usine (passage de 5 à 4 équipes) pour laquelle un accord majoritaire a été signé le 24 avril avec les syndicats,
  • La réduction du prix de l'énergie : des discussions sont en cours dans un esprit de coopération entre les parties.

Compte tenu de la situation de la SLN, la vitesse d'exécution de ce plan est essentielle et il est critique pour la société de réaliser des progrès visibles dès le 1 er semestre 2019, avec la mobilisation de toutes les parties prenantes.

A l'usine de Sandouville, les volumes de production de nickel de haute pureté ont atteint 1,8 kt au 1 er trimestre 2019 et les ventes associées se sont élevées à 1,6 kt. Les travaux menés par la task force de spécialistes, en place depuis janvier, commencent à porter leurs fruits. Ces progrès doivent être consolidés et confirmés dans la durée afin d'atteindre notre objectif de break-even.

  • BU Sables Minéralisés : environnement de marché favorable

Au 1 er trimestre 2019, le chiffre d'affaires de la BU Sables Minéralisés progresse de 136 % à 59 M€, soit + 18 % à périmètre constant (base 100% [10] ).

En ce début d'année, les marchés finaux [11] de l'industrie des sables minéralisés restent bien orientés, la demande étant globalement légèrement supérieure à l'offre. La demande de zircon est restée toutefois modérée tandis que la demande en produits titanifères [12] , notamment le laitier de titane de qualité CP [13] , fabriqué à l'usine norvégienne de TiZir, reste soutenue.

Le prix moyen du Zircon s'est élevé à 1 585 USD/t [14] au 1 er trimestre 2019, en progression de 21 % (stable par rapport au 4 ème trimestre 2018). Le prix moyen du laitier de titane de qualité CP a quant à lui progressé de 19 % à 790 USD/t [15] (+ 14 % par rapport au 4 ème trimestre 2018).

Conformément au plan minier, l'exploitation minière au Sénégal s'effectue cette année dans une zone moins riche en teneur en sables minéralisés. En conséquence, la production de concentrés de minéraux lourds (minerai titanifère [16] et zircon) affiche une baisse de 10 % à 171 kt, malgré une bonne performance opérationnelle.

Au 1 er trimestre 2019, les expéditions commerciales de zircon s'élèvent à 13 kt (- 27 %), traduisant un démarrage plus lent des ventes en ce début d'année.

En aval, à l'usine norvégienne de TiZir, la production de laitier de titane a atteint un niveau élevé à 53 kt, en forte progression (+ 56 %). Le 1 er trimestre 2018 avait été marqué par un incident technique qui avait conduit à l'arrêt du four de pré-réduction pendant quelques semaines. Les volumes de ventes progressent de 6 % à 39 kt.

  • Projets

Concernant les deux projets d'investissement majeurs du Groupe, l'extension de la mine de Moanda au Gabon et le développement du lithium en Argentine, les travaux préparatoires se poursuivent et les études sont actuellement en cours de finalisation.

  • Division Alliages Haute Performance : retards de livraison sur le 1 er trimestre 2019 chez Aubert & Duval, comme annoncé

Au 1 er trimestre 2019, le chiffre d'affaires de la division Alliages Haute Performance s'établit à 217 M€, en recul de 17 %.

Les ventes d'Aubert & Duval [17] baissent de 24 % à 156 M€. Dans un environnement de marché qui reste défavorable, le chiffre d'affaires a été pénalisé par les retards de livraison consécutifs à la mise en conformité des processus qualité. Ces retards continueront d'impacter les ventes de la société au 2 ème trimestre.

En ce qui concerne la mise en conformité du système de management de la qualité au sein d'Aubert & Duval, les expertises complémentaires menées à cet effet en collaboration avec les clients depuis près de cinq mois ont confirmé à ce jour qu'il n'y a pas d'atteinte à la sécurité des produits en usage.

A l'inverse, Erasteel a vu son chiffre d'affaires progresser de 12 % à 61 M€ au 1 er trimestre 2019, notamment dans les aciers rapides, compte tenu d'un effet prix des matières premières qui est resté encore favorable. Toutefois, la baisse des prix des matières constatés ces derniers mois, et en particulier celle du cobalt, devrait se répercuter dans le prix de vente des aciers rapides concernés dans les prochains mois.

  • Perspectives

En 2019, la croissance intrinsèque et les gains de productivité attendus devraient permettre de compenser la dégradation des conditions de marché par rapport à 2018 : ils conduiraient ainsi à un EBITDA prévisionnel proche de celui de 2018 avec l'hypothèse des conditions de marché de mars 2019.




Calendrier

23.05.2019 : Assemblée Générale mixte des actionnaires

24.07.2019 : Publication des résultats semestriels 2019

23.10.2019 : Publication du chiffre d'affaires du 3 ème trimestre 2019

À PROPOS D'ERAMET

Eramet, groupe minier et métallurgique mondial, est un acteur clé de l'extraction et de la valorisation de métaux (manganèse, nickel, sables minéralisés) et de l'élaboration et la transformation d'alliages à forte valeur ajoutée (aciers rapides, aciers à hautes performances, superalliages, alliages d'aluminium ou de titane).

Le Groupe accompagne la transition énergétique en développant des activités à fort potentiel de croissance, telles que l'extraction et le raffinage du lithium, et le recyclage.

Eramet se positionne comme le partenaire privilégié de ses clients des secteurs de la sidérurgie, l'aciérie inox, l'aéronautique, l'industrie des pigments, l'énergie, et les nouvelles générations de batteries.

En s'appuyant sur l'excellence opérationnelle, la qualité de ses investissements et le savoir-faire de ses collaborateurs, le Groupe déploie un modèle industriel, managérial et sociétal vertueux et créateur de valeur. Entreprise citoyenne et contributive, Eramet oeuvre pour une industrie durable et responsable.

Eramet compte près de 13 000 collaborateurs dans une vingtaine de pays et a réalisé en 2018 un chiffre d'affaires d'environ 4 milliards d'euros.

Pour plus d'information, rendez-vous sur www.eramet.com

CONTACT INVESTISSEURS

Directeur Stratégie et Innovation – Relations Investisseurs

Philippe Gundermann
T. +33 1 45 38 42 78

Responsable des Relations Investisseurs

Sandrine Nourry-Dabi
T. +33 1 45 38 37 02

 

Suivez nous avec l'appli Eramet Finance :
Sur IOS :
https://itunes.apple.com/fr/app/eramet-finance/id1115212055?mt=8

Sur Android :
https://play.google.com/store/apps/details?id=com.eramet.finance
CONTACT PRESSE

Directrice de la Communication

Pauline Briand

T. +33 1 45 38 31 76

pauline.briand@eramet.com

 

Image 7

Marie Artzner
T. +33 1 53 70 74 31 | M. +33 6 75 74 31 73
martzner@image7.fr

 


ANNEXEs

  • Annexe 1 : Chiffre d'affaires
Chiffre d'affaires (M€) 1 T1 2019 T4 2018 T3 2018 T2 2018 T1 2018
DIVISION MINES ET METAUX
BU Manganèse 2 434531456465405
BU Nickel164194179188177
BU Sables Minéralisés 3 5977773325
DIVISION ALLIAGES HAUTE PERFORMANCE
A&D et Erasteel217261239257263
GROUPE  
Holding & éliminations(1)(2)
Groupe Eramet
Y compris co-entreprises
873 1 061 951 943 870
Quote-part des co-entreprises(10)(12)(45)(33)
Groupe Eramet
comptes publiés IFRS 4
873 1 051 939 898 837


1 Données arrondies au million.
2 Données retraitées, hors activité Sables Minéralisés.
3 Consolidation de l'activité Sables Minéralisés à 100% en intégration globale dans les comptes du Groupe à compter du 1er juillet 2018.
4 Application de la norme IFRS 11 « Partenariats » en 2018


  • Annexe 2 : Productions et ventes
En milliers de tonnes T1 2019 T4 2018 T3 2018 T2 2018 T1 2018
 
BU MANGANESE
 Production de minerai et aggloméré de manganèse1 0051 1231 2121 110885
 Transport de minerai et aggloméré de manganèse 1 9961 1041 0021 064785
 Ventes externes de minerai de manganèse7761 047814823684
 Production d'alliages de manganèse191181182178179
 Ventes d'alliages de manganèse175187175173168
 
 BU NICKEL
 Production de nickel 2 1416141415
 Ventes de nickel 3 1417131415
 Ventes de minerai de nickel
(en milliers de tonnes humides)
235368411312144
 
 BU SABLES MINERALISES
 Production de concentrés de minéraux lourds (à 100%)171200200185189
 Ventes de zircon (à 100%)1316151618
 Ventes de laitier de titane (à 100%)3958634437

1 Produit et transporté
2 Ferronickel et nickel de haute pureté
3 Produits finis


  • Annexe 3 : Glossaire financier

Indicateurs de performance consolidés

Les indicateurs de performance consolidés utilisés pour la communication financière des résultats et de la performance économique du Groupe et présentés dans ce document sont des données retraitées issues du Reporting du Groupe et suivies par le Comex. Conformément aux principes comptables adoptés pour le Reporting du Groupe, les performances opérationnelles des co-entreprises ont été comptabilisées selon l'intégration proportionnelle jusqu'en 2018: le sous-groupe TiZir (BU Sables Minéralisés, division Mines et Métaux) jusqu'au 30 juin et la société UKAD (division Alliages Haute Performance) jusqu'au 31 décembre.

Une réconciliation du chiffre d'affaires Groupe avec les données publiées est présentée en Annexe 1.

Chiffre d'affaires à périmètre et change constants

Le chiffre d'affaires à périmètre et change constants correspond au chiffre d'affaires corrigé de l'effet des changements de périmètre et de variation de taux de change d'un exercice à l'autre.

L'effet périmètre se calcule : pour les sociétés acquises au cours de l'exercice, en éliminant le chiffre d'affaires sur la période en cours et pour les sociétés acquises au cours de la période précédente, en intégrant, sur la période précédente, le chiffre d'affaires en année pleine ; pour les sociétés cédées, en éliminant le chiffre d'affaires sur la période considérée et sur la période comparable antérieure.

L'effet de change se calcule en appliquant au chiffre d'affaires de l'exercice considéré les taux de change de l'exercice précédent.

Cash-cost de la SLN

Le cash-cost de la SLN est défini comme l'ensemble des coûts de production et de structure (R&D y compris la géologie d'exploration, frais administratifs, frais logistiques et commerciaux), net des crédits des sous-produits et prestations locales, qui couvrent toutes les étapes d'élaboration industrielle du produit fini jusqu'à la livraison au client final et qui impactent l'EBITDA dans les comptes sociaux de cette société, rapporté au tonnage produit.

Break-even cost de la SLN

Le break-even cost de la SLN est défini comme le cash cost de la SLN tel que défini ci-dessus, auquel s'ajoutent les investissements (investissements prévisionnels de l'année en cours rapportés au tonnage prévisionnel de l'année en cours) et les frais financiers (comptabilisés dans les comptes sociaux de la SLN).



[1] TF2 = nombre d'accidents avec et sans arrêt pour 1 million d'heures travaillées (employés et sous-traitants)

[2] L'effet périmètre correspond à la consolidation de l'activité Sables Minéralisés à 100% dans le reporting du Groupe à compter du 1 er juillet 2018, suite à l'acquisition des titres de Mineral Deposits Limited, société australienne qui détenait 50% du capital de TiZir

[3] Cf. Glossaire financier en Annexe 3

[4] Estimations Eramet sur la base des données de production Worldsteel disponibles jusqu'à fin février 2019

[5] Variation calculée sur la base des prix moyens mensuels : index CRU (minerai et alliages de manganèse)

[6] Sur les cinq dernières années

[7] International Stainless Steel forum (ISSF) et estimations Eramet

[8] Ferroalliage de nickel basse teneur

[9] LME : London Metal Exchange ; SHFE : Shanghai Futures Exchange

[10] Suite au succès de l'OPA en juillet 2018, TiZir est désormais intégré à 100% dans Eramet et cet actif est consolidé globalement dans les comptes du Groupe à compter du 1 er juillet 2018

[11] Principalement Céramiques pour le zircon et Pigments pour les produits titanifères

[12] Laitier de titane, ilménite, leucoxène et rutile

[13] Destiné à la fabrication de pigments par voie chlorure (« CP slag »)

[14] Source : FerroAlloyNet.com, analyse Eramet (Zircon premium)

[15] Source : Market consulting, estimations TZMI, analyse Eramet

[16] Ilménite, leucoxène et rutile

[17] Sociétés Aubert & Duval, EHA et autres


This announcement is distributed by West Corporation on behalf of West Corporation clients.

The issuer of this announcement warrants that they are solely responsible for the content, accuracy and originality of the information contained therein.

Source: Groupe Eramet via GlobeNewswire

HUG#2242475

Print Friendly, PDF & Email

Eramet : Chiffre d’affaires de 873 M€ au 1er trimestre 2019 soutenu par de nouveaux records de production

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |