Artprice : bilan S1 2016 du Marché de l'Art, déjouant les attentes, la Chine redevient N°1 mondial avec +18%

1. La Chine redevient la 1ère place de Marché mondiale +18%
2. La croissance atteint +10 % à Hong Kong
3. + 3,2 % de transactions garantissent la liquidité du Marché
4. Le taux d'invendus +28 % reste stable en Occident
5. La pénurie de chefs-d'œuvre ampute les recettes des grandes maisons occidentales
6. Manque de records mais vitalité des transactions
7. L'indice des prix, rebondit au 2ème trimestre 2016 de 10 %

Résultats globaux

A l'échelle planétaire, plus de 252 000 lots Fine Art ont été cédés aux enchères au cours des 6 premiers mois de l'année 2016, pour un produit total de 6,53 Mrd$ (frais inclus). Plus 3500 ventes ont fait l'objet systématique d'une analyse détaillée et synthétique par Artprice, leader mondial de l'information sur le Marché de l'Art depuis 1987. Ce rapport semestriel couvre les Ventes Publiques Fine Art (peinture, sculpture, dessin, photographie, estampe, installation).

Le nombre de transactions augmente de +2,3 % tandis que le chiffre d'affaires marque une baisse de -16 %, essentiellement imputable à la seule pénurie de chefs-d'oeuvre (> 10m$), toutes périodes confondues. Selon thierry Ehrmann, fondateur et PDG d'Artprice, la Chine, objet de toutes les attentions sur son économie générale, était donnée perdante sur son Marché de l'Art, dans le soft power qui l'oppose aux USA. Contre toutes attentes, elle redevient numéro 1 mondial avec plus de 570 m$ supplémentaires.

De même, le Marché de l'Art Mondial connaît un faible taux d'invendus et une croissance du nombre de transactions qui démontrent que le Marché de l'Art a une capacité d'ajustement et de valeur refuge face aux marchés financiers et au loyer de l'argent.

Pays Chiffre d'affaires (USD) Part de marché

1 Chine:— 2 317 597 249 $—-(35,5 %)
2 Etats-Unis: —1 748 857 652 $— -(26,8 %)
3 Royaume-Uni:— 1 399 415 176 $—- (21,4 %)
4 France :—302 082 146 $—- (4,6 %)
5 Allemagne: —102 684 709 $—- (1,6 %)
6 Italie: —101 412 936 $ —-(1,6 %)
7 Suisse: —71 874 875 $ —-(1,1 %)
8 Autriche: —53 640 735 $ —-(0,8 %)
9 Japon: —45 663 657 $ —-(0,7 %)
10 Corée du Sud: —43 100 281 $—- (0,7 %)
Autres: —345 104 907 $ —-(5,3 %)

Occident

La pénurie de chefs-d'œuvre du marché haut de gamme (> 10m$) affecte principalement les résultats des deux capitales du Marché de l'Art occidental, où se concentre l'essentiel de ces échanges : Londres -30 % et New York -49 %. Les faibles performances de ces deux grandes villes impactent naturellement le bilan général du Marché de l'Art, qui perd un quart de sa valeur.

Cet état de fait avait déjà été décelé du lors du bilan du second semestre 2015, lequel avait indiqué un fléchissement du produit des ventes en Occident, le tout premier depuis la crise financière.

L'ajustement observé en ce début d'année n'était donc pas imprévisible mais l'importance du repli est plus particulièrement important. Le déficit paraît d'autant plus brutal que les résultats du S1 2015 avaient été historiques, à l'image des nombreux records que cette période avait enregistrés.

Le cœur du Marché occidental garde heureusement toute sa vitalité
Le cœur du Marché occidental garde heureusement toute sa vitalité. Le taux d'invendus 28 % – marqueur absolu de la santé du Marché depuis 200 ans et qui permet de déterminer l'effondrement (supérieur à 35%) ou la spéculation (inférieur à 25% )– reste inférieur de deux points au chiffre pivot de 30 %.

Le nombre de lots vendus affiche par ailleurs une nette progression +10 %.

La Belgique, +12 % de chiffre d'affaires, la Turquie, +7 %, et la Suède, +44 %, prouvent que les marchés nationaux ne souffrent pas forcément de la faiblesse des deux grandes capitales occidentales.

Chine, en collaboration avec notre partenaire institutionnel chinois le Groupe Artron et AMMA (Art Market Monitor by Artron) présidé par Wan Jie

Au 1 semestre 2016, dans le combat de titans Chine / USA, la Chine reprend la première place.
Profitant d'une période d'hésitation aux Etats-Unis, la Chine redevient la première puissance du Marché de l'Art. Ce que personne n'avait osé imaginer.

La République Populaire poursuit la réorganisation de son marché avec une réglementation draconienne et, bien que le nombre de lots vendus faiblisse (-22 %), que le taux d'invendus reste élevé (64%), le chiffre d'affaires enregistre une augmentation significative de +18 %.

Le problème des impayés étant désormais résolu par une législation extrêmement sévère depuis 2 ans.

Au sein du processus de stabilisation du marché chinois, Hong Kong – qui fait partie intégrante de la République Populaire- se révèle d'une importance capitale.

L'île est la seule grande place de marché de la planète qui poursuit sa croissance pour le plus grand bonheur de la Chine. Et celle-ci atteint près de +10 %.

Manque de records mais meilleure vitalité des transactions

La baisse de régime du Marché de l'Art en Occident concerne essentiellement les plus prestigieuses sessions. Fer de lance des grandes maisons, les prestigieuses ventes d'Art Impressionniste et Moderne et d'Art Contemporain et Après-Guerre ont cruellement manqué de pièces exceptionnelles, des deux côtés de l'Atlantique, en ce début d'année.

A New York, Christie's, la première société de ventes de la planète, accuse une dégradation de -56 % de ses recettes de Fine Art. Elle réalise ainsi moins de la moitié du chiffre d'affaires qu'elle avait réalisé au cours du S1 2015.

Pour autant Sotheby's, seule Maison de Ventes en bourse et cotée à New York, s'offre +20,5 % de progression de son cours depuis le 1er janvier 2016, signe que les marchés financiers sont confiants dans le Marché de l'Art.

La contraction du chiffre d'affaire du Marché de l'Art paraît d'autant plus forte que les années 2014 et 2015 avaient débuté de manière tout à fait exceptionnelle, enregistrant des sessions de ventes historiques et des records époustouflants.

L'an dernier, le rapport semestriel Artprice soulignait en effet « la sélectivité des lots et l' explosion de la cote des stars du marché » sur le premier semestre 2015.

Ce phénomène était symbolisé par une nouvelle forme de session de vente, instaurée par Christie's avec Looking forward to the past, le 11 mai 2015. Cette vente du soir pulvérisa à deux reprises le record mondial d'adjudication, grâce à deux chefs-d'œuvre signés Giacometti et Picasso, respectivement acquis pour 141,3 m$ et 179,4 m$. Cette vente extraordinaire enregistra également le prix moyen le plus élevé de tous les temps : 18,4 m$.

La pénurie de chefs-d'œuvre a été ressentie tout au long du S1 2016. Alors que la Maison Christie's comptait 31 ventes supérieures à 10 m$ l'an dernier, elle n'enregistre que 12 résultats de cet ordre pour le premier semestre 2016, avec un sommet à seulement 57,3 m$ cette année à New York.

En comparaison, le 1er semestre 2016 peu paraître calme, sans résultats spectaculaires.

Pourtant, force est de constater que ce début d'année 2016 comptabilise en Occident un plus grand nombre de transactions que l'exercice précédent : +9,7 % ainsi que l'indice des prix sur le 2 ème Trimestre 2016: +9,9%.

La rétention des chefs-d'œuvre contraste ainsi avec la meilleure rotation des autres pièces présentes sur le Marché de l'Art.

Cette intensification des échanges, tout en préservant un taux d'invendus stable, indique indiscutablement l'amélioration de la liquidité du Marché de l'Art en Occident.

Entre logique d'investissement, spéculation, collections passionnées, demande insatiable de grandes signatures pour alimenter les nouveaux Musées du monde, le CA du Marché de l'Art mondial affiche une bonne santé aidé par la Chine et ses + 18%. Il connaît une consolidation, malgré la dégradation de l'économie mondiale.

Les leviers d'une telle croissance passent par la facilité d'accès aux informations sur le Marché de l'Art, la dématérialisation des ventes – le tout sur Internet avec 95% des acteurs connectés – la financiarisation du marché, l'accroissement des consommateurs d'art (de 500 000 à l'après-guerre à 70 millions en 2015), leur rajeunissement, l'extension du marché à toute la Grande Asie, zone Pacifique, Inde, Afrique du Sud, Moyen-Orient et Amérique du Sud.

Ils passent aussi par l'industrie muséale (700 nouveaux Musées/an) devenue une réalité économique mondiale au XXIème siècle. Il s'est construit plus de Musées entre 2000 et 2014 que durant tout le XIXème et XXème siècles.
Cette industrie dévoreuse de pièces muséales est l'un des facteurs primordiaux de la croissance spectaculaire du Marché de l'Art. Le Marché́ de l'Art est désormais mature et liquide, offrant des rendements de 10% à 15% par an pour les œuvres supérieures à 100 000 $.

Au regard de ces données macro et micro-économiques, le Marché de l'Art s'affirme depuis 16 ans comme une valeur refuge face aux crises économiques et financières avec des rendements conséquents et récurrents.

Alors que les Banques Centrales appliquent des taux négatifs, le Marché de l'Art affiche une santé insolente avec par exemple une progression de 1 200% des recettes annuelles enregistrées sur le seul segment de l'Art Contemporain en 16 ans et une progression linéaire de la valeur moyenne d'une œuvre d'art de +43%.

Ces rendements ne sont pas réservés aux artistes stars. En effet, on obtient des rendements déjà significatifs de 9% dès que le prix d'une œuvre franchit le prix de 20 000€.

Le Marché de l'Art est un marché efficient, historique, mondial et dont la capacité à résister aux crises économiques et géopolitiques n'est plus à démontrer.
TOP 20 artistes – S1 2016 © Artprice.com

Artiste – Produit de ventes – Lots vendus – Meilleur résultat

1 PICASSO Pablo (1881-1973)—$196 338 239 —(1718)- –$63 220 336
2 ZHANG Daqian (1899-1983)—$180 799 659 —(286)— $34 917 720
3 WU Guanzhong (1919-2010)—$102 643 774 —(74)—$30 444 000
4 BASQUIAT Jean-Michel (1960/1988)—$101 726 388— (41)– $57 285 000
5 MODIGLIANI Amedeo (1884-1920)— $83 392 696—(19) –$56 265 500
6 MONET Claude (1840-1926)—$81 955 266— (20)- –$27 045 000
7 FU Baoshi (1904-1965)—$78 062 000– -(35 )—$34 960 000
8 BACON Francis (1909-1992)—$77 656 161—(50)– $34 970 000
9 WARHOL Andy (1928-1987)—$74 425 982—(739)—$7 698 000
10 QI Baishi (1864-1957)—$73 436 024—(209)—$5 341 923

Copyright thierry Ehrmann 2016

A propos d'Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l'Art avec plus de 30 millions d'indices et résultats de ventes couvrant plus de 625 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l'Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d'images ou gravures d'oeuvres d'Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 4 500 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l'Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des œuvres d'Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l'article L 321.3 du code du commerce). Artprice labellisée par le BPI développe son projet de Blockchain sur le Marché de l'Art.

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l'Art mondial 2015 publié en mars 2016 :
http://imgpublic.artprice.com/pdf/rama2016_fr.pdf
Communiqué d'ARTE : à la tête de La Demeure du Chaos, thierry Ehrmann, artiste et fondateur d'Artprice devient ambassadeur du scandale et dévoile en 9 épisodes les rouages des plus gros esclandres de l'art contemporain, qui garantissent à coup sûr des expositions blockbusters
http://creative.arte.tv/fr/artscandale
Sommaire des communiqués d'Artprice : http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm
et http://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l'actualité du Marché de l'Art avec Artprice sur Facebook, Google+ et principalement sur Twitter: http://twitter.com/artpricedotcom & http://twitter/artmarketdotcom
https://www.facebook.com/artpricedotcom https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts
http://artmarketinsight.wordpress.com/
Découvrir l'alchimie et l'univers d'Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d'art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos. http://goo.gl/zJssd
visite en drone 4k https://vimeo.com/124643720
Musée d'Art Contemporain : https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999
Contact : Josette Mey : e-mail : ir@artprice.com +33 (0) 4 78 22 00 00
 


Information non réglementée


Communiqué intégral et original au format PDF :
https://www.actusnews.com/documents_communiques/ACTUS-0-45084-Microsoft-Word-Semestriel_2016-Marche-Art-2016.pdf

© Copyright Actusnews Wire
Recevez gratuitement par email les prochains communiqués de la société en vous inscrivant sur www.actusnews.com

Print Friendly

Artprice : Bilan S1 2016 du Marché de l’Art, déjouant les attentes, la Chine redevient N°1 mondial avec +18%

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |