Communiqué financier

Paris, le 16 février 2016

Résultats annuels 2015 d’Aéroports de Paris en ligne avec les prévisions[1]

Atteinte des objectifs 2011-2015

Résultats annuels 2015[2] du groupe Aéroports de Paris :

  • Trafic des plates-formes parisiennes en ligne avec les hypothèses, à 95,4 millions de passagers (+ 3,0 %[3]), malgré l’impact des attentats de novembre, et dynamisme du trafic Groupe (+ 4,1 %)
  • Bonne dynamique du chiffre d’affaires (+ 4,5 % à 2 916 millions d’euros) : progression du produit des redevances aéronautiques et des activités commerciales sous l’effet de la progression du trafic et du CA/PAX[4] (+ 8,4 % à 19,7 ?), accompagnée d’une hausse d’activité des filiales internationales
  • EBITDA[5] en progression de 6,8 % à 1 184 millions d’euros : baisse des charges courantes de la maison-mère (- 0,3 %) grâce au plan d’économies et de modernisation
  • ROC en croissance de 6,8 % à 787 millions d’euros : progression limitée des dotations aux amortissements (+ 2,5 %) et bonne performance des sociétés commerciales mises en équivalence, malgré l’impact de la dépréciation d’études liées aux projets de bureaux sur Coeur d’Orly
  • RNPG[6] en hausse (+ 6,9 % à 430 millions d’euros) : amélioration du résultat financier
  • Maintien du taux de distribution à 60 % du RNPG (dividende proposé de 2,61 ?/action[7] au titre de 2015 vs. 2,44 ?/action au titre de 2014)

Atteinte des objectifs de la période 2011-2015[8], dont :

  • Croissance annuelle moyenne du trafic entre 2011 et 2015 de + 2,7 % (en ligne avec les hypothèses)
  • Croissance de l’EBITDA 2015 par rapport à 2009 de + 34 % (vs. + 30 % à 35 % attendus)
  • CA/PAX 2015 à 19,7 ? (vs. 19 ? attendus)

Prévisions 2016 du groupe Aéroports de Paris :

  • Trafic : hypothèse d’une croissance de + 2,3 % par rapport à 2015
  • Application en 2016 de la stabilité des tarifs prévue par le CRE 2016-2020 : + 0,0 % par rapport à 2015
  • EBITDA consolidé : légère progression par rapport à 2015, conforme à la trajectoire 2016-2020[9] de croissance de l’EBITDA de 30 à 40 % en 2020 par rapport à 2014
  • Hausse du RNPG supérieure ou égale à 10 % par rapport à 2015, y compris l’impact de la plus-value de la vente du siège social actuel
  • Maintien du taux de distribution à 60 % du RNPG, versement d’un acompte sur dividende 2016 en décembre 2016
(en millions d’euros- sauf indication contraire) 2015 20143 2015/2014
Chiffre d’affaires 2 916 2 791 + 4,5 %
EBITDA 1 184 1 109 + 6,8 %
Résultat opérationnel courant (yc MEE opérationnelles) 787 737 + 6,8 %
Résultat opérationnel (yc MEE opérationnelles) 787 730 + 7,8 %
Résultat financier (106) (115) – 7,7 %
Impôts sur les bénéfices (256) (210) + 22,0 %
Résultat net part du Groupe 430 402 + 6,9 %
CA/PAX (?) 19,7 18,2 + 8,4 %

Augustin de Romanet, Président-directeur général d’Aéroports de Paris, a déclaré :

« Les résultats de l’année 2015 sont en ligne avec nos prévisions. 2015 fut marquée par l’atteinte de nos objectifs 2011-2015 et par la présentation de notre stratégie 2016-2020, Connect 2020.
Depuis 2011, nous avons placé la satisfaction de nos clients passagers et compagnies aériennes au centre de nos préoccupations et avons dépassé nos objectifs de qualité de service. Conformément à notre ambition, nous sommes devenus la référence européenne en matière de Responsabilité Sociétale d’Entreprise dans notre secteur.
Principal levier de développement, le trafic sur nos plates-formes parisiennes a été dynamique avec une croissance annuelle moyenne de 2,7 % entre 2011 et 2015. Notre stratégie pour les commerces a été couronnée de succès, avec un CA/PAX de 19,7 ?, au-delà de notre objectif 2015 de 19 ?. Notre discipline financière et notre robustesse opérationnelle ont conduit à une progression de l’EBITDA de 34 % depuis 2009 et à une croissance en 2015 du résultat net part du Groupe de 6,9 % par rapport à 2014.
L’année 2016 marque le début d’un nouveau cycle, avec le plan stratégique Connect 2020, dans la continuité de nos efforts d’optimisation, d’attractivité et de croissance. Sur la base d’une hypothèse de croissance du trafic de 2,3 %, nous prévoyons en 2016, par rapport à 2015, une légère progression de l’EBITDA, conforme à notre trajectoire 2016-2020 de croissance de l’EBITDA, et une hausse du résultat net part du Groupe supérieure ou égale à 10 %, comprenant notamment la plus-value de la vente de l’actuel siège social. »

Résultats annuels 2015 du groupe Aéroports de Paris

(en millions d’euros) 2015 2014 2015/2014
Chiffre d’affaires 2 916 2 791 + 4,5 %
EBITDA 1 184 1 109 + 6,8 %
EBITDA / Chiffre d’affaires 40,6% 39,7% + 0,9pt
Résultat opérationnel courant (yc MEE opérationnelles) 787 737 + 6,8 %
Résultat opérationnel courant / Chiffre d’affaires 27,0% 26,4% + 0,6pt
Résultat opérationnel (yc MEE opérationnelles) 787 730 + 7,8 %
Résultat financier (106) (115) – 7,7 %
Résultat net part du Groupe 430 402 + 6,9 %

Le chiffre d’affaires consolidé du groupe Aéroports de Paris est en hausse de 4,5 % à 2 916 millions d’euros, principalement en raison de :

  • la forte progression du produit des redevances aéronautiques (+ 5,0 % à 998 millions d’euros), portée par la bonne dynamique du trafic passagers (+ 3,0 % sur les plates-formes parisiennes) conjuguée à la hausse des tarifs (+ 2,95 % au 1er avril 2014 et + 2,4 % au 1er avril 2015),
  • la croissance de 8,8 % à 208 millions d’euros du produit des redevances spécialisées, portée par la hausse des activités de dégivrage (+ 31,0 % à 16 millions d’euros) du fait d’un hiver rude au 1er trimestre 2015, ainsi que celle des redevances d’assistance PHMR[10], de banques d’enregistrement et de tris de bagages,
  • la performance continue des activités commerciales (+ 8,0 % à 433 millions d’euros) soutenue par la forte activité des boutiques côté pistes, sous l’impact favorable de l’euro faible, de l’ouverture en octobre 2014 des boutiques de la place centrale du hall K du terminal 2E et de la progression des revenus publicitaires, compensant la baisse des recettes des parcs et accès (- 3,9 % à 176 millions d’euros), due à la diminution de la durée moyenne de stationnement,
  • la forte progression du segment international et développements aéroportuaires (+ 21,2 % à 96 millions d’euros), sous l’effet de la hausse d’activité d’ADP Ingénierie et le début de la concession de Santiago du Chili.

Le montant des éliminations inter-segments[11] s’élève à 312 millions d’euros en 2015, quasi stables à + 1,1 %.

L’EBITDA est en forte croissance (+ 6,8 % à 1 184 millions d’euros), reflétant la maîtrise des charges courantes (voir ci-après). Le taux de marge brute[12] pour l’année 2015 est en hausse de 0,9 point à 40,6 %.

Pour mémoire, la production immobilisée a été reclassée depuis le 1er janvier 2015 en diminution des coûts de personnel. Les comptes 2014 retraités tiennent compte de ce reclassement.

Les charges courantes du Groupe sont en hausse modérée à 2,5 % à 1 737 millions d’euros en 2015, sous l’effet de la hausse des charges de sous-traitance liée à la croissance du trafic et à la hausse d’activité dans les filiales, elle-même accompagnée d’une progression des charges de personnel. Les charges courantes de la maison-mère[13] ont été maîtrisées (- 0,3 %) grâce notamment au succès du plan d’économies et de modernisation, qui a généré des économies cumulées d’un montant de 89 millions d’euros entre 2013 et 2015, au-delà de la fourchette prévue de 71 à 81 millions d’euros d’économies cumulées annoncée lors du lancement du plan en 2013. En détail :

  • Les achats consommés sont en hausse de 6,6 % à 109 millions d’euros en raison notamment d’un montant d’achats de produits hivernaux plus élevé qu’en 2014.
  • Les charges liées aux services externes augmentent également de 3,1 % à 668 millions d’euros, principalement sous l’impact de la hausse du recours à la sous-traitance, notamment d’ADP Ingénierie.
  • Le montant des impôts et taxes est en légère hausse de 1,3 %, à 237 millions d’euros.
  • Les charges de personnel sont en hausse de 3,1 % et s’établissent à 707 millions d’euros en raison, notamment, de la hausse de l’intéressement et de la participation. Les effectifs du Groupe s’élèvent à 8 996 employés[14] en 2015, en baisse de 0,2 %[15].
  • Les autres charges d’exploitation s’inscrivent en baisse de 32,6 % à 15 millions d’euros.
  • Les autres charges et produits représentent un produit de 4 millions d’euros en 2015, en baisse de 65,8 %.

Le résultat opérationnel courant (y compris MEE opérationnelles) s’établit en forte croissance de 6,8 % à 787 millions d’euros, sous l’effet de la hausse contenue des dotations aux amortissements (+2,5 % à 456 millions d’euros) et malgré la baisse de la quote-part de résultat des sociétés mises en équivalence après ajustements liés aux prises de participation (- 18,5 % à 60 millions d’euros). Cette baisse s’explique :

  • par la moindre contribution aux résultats de TAV Airports et de TAV Construction, pénalisées par la hausse des impôts différés et des frais financiers liés à un effet de change moins favorable qu’en 2014,
  • par la dépréciation d’études liées aux projets de bureaux[16] sur Coeur d’Orly,
  • partiellement compensée par la bonne performance des sociétés commerciales mises en équivalence (Société de Distribution Aéroportuaire, Relay@ADP et Media ADP).

Le résultat opérationnel (y compris MEE opérationnelles) est en hausse de 7,8 % à 787 millions d’euros, 2014 ayant été marquée par des provisions plus importantes.

Le résultat financier représente une charge de 106 millions d’euros, en baisse de 7,7 % grâce à un moindre coût de l’actualisation des engagements sociaux en 2015 qu’en 2014 et grâce la baisse du coût de l’endettement.

Le ratio dette nette / capitaux propres est en baisse, et s’élève à 65 % au 31 décembre 2015 contre 70 % à fin 2014[17]. L’endettement financier net du groupe Aéroports de Paris est en baisse et s’établit à 2 676 millions euros au 31 décembre 2015, contre 2 805 millions d’euros à fin 2014.

La quote-part de résultat net des MEE non opérationnelles est en hausse de 8 millions d’euros, à 6 millions d’euros, sous l’effet de la plus-value de cession des 20 % résiduels du capital de la société Alyzia Holding.

La charge d’impôt sur les sociétés[18] augmente de 22,0 % à 256 millions d’euros en 2015.

Compte-tenu de l’ensemble de ces éléments, le résultat net part du Groupe s’inscrit en hausse de + 6,9 % à 430 millions d’euros.

Activités aéronautiques

(en millions d’euros) 2015 2014
retraité
2015 / 2014
Chiffre d’affaires 1 735 1 672 +3,8%
Redevances aéronautiques 998 951 +5,0%
Redevances spécialisées 208 191 +8,8%
Revenus liés à la sûreté et à la sécurité aéroportuaire 486 485 +0,2%
Autres produits 42 45 -5,2%
EBITDA 443 397 +11,5%
Résultat opérationnel courant (yc MEE opérationnelles) 139 92 +51,2%
EBITDA / Chiffre d’affaires 25,5% 23,8% +1,7pt
Résultat opérationnel courant / Chiffre d’affaires 8,0% 5,5% +2,5pt

En 2015, le chiffre d’affaires du segment Activités aéronautiques progresse de 3,8 % à 1 735 millions d’euros.

Le produit des redevances aéronautiques (redevances passagers, atterrissage et stationnement) est en hausse de 5,0 % à 998 millions d’euros sur l’année 2015, bénéficiant de la croissance du trafic passagers à Paris (+ 3,0 %) et de l’augmentation combinée des tarifs (+ 2,95 % au 1er avril 2014 et + 2,4 % au 1er avril 2015).

Le produit des redevances spécialisées est en forte hausse à 208 millions d’euros (+ 8,8 %), portée par la hausse du produit des redevances de tri des bagages (+ 14,0 % à 35 millions d’euros), des redevances d’assistance PHMR et d’enregistrement, ainsi que par la progression du produit des redevances de dégivrage (+ 31,0 % à 16 millions d’euros) liée à l’hiver rude du 1er trimestre 2015.

Les revenus liés à la sûreté et à la sécurité aéroportuaire[19] sont stables (+ 0,2 %) à 486 millions d’euros.

Les autres produits sont constitués notamment de refacturations à la Direction des Services de la Navigation Aérienne et de locations liées à l’exploitation des aérogares. Ils sont en baisse de 5,2 % à 42 millions d’euros.

L’EBITDA du segment Activités aéronautiques est, grâce à la maîtrise des charges courantes, en nette hausse de 11,5 % à 443 millions d’euros. Le taux de marge brute augmente de 1,7 point et s’établit à 25,5 %.

Les dotations aux amortissements sont quasiment stables (- 0,4 %) à 304 millions d’euros faisant ressortir le résultat opérationnel courant (y compris MEE opérationnelles) en forte hausse de 51,2 % à 139 millions d’euros.

Commerces et services

(en millions d’euros) 2015 2014
retraité
2015 / 2014
Chiffre d’affaires 917 884 +3,8%
Activités commerciales 433 401 +8,0%
Parcs et accès 176 183 -3,9%
Prestations industrielles 133 128 +3,6%
Recettes locatives 141 143 -1,5%
Autres produits 34 28 +21,9%
EBITDA 552 523 +5,7%
Quote-part de résultat des sociétés mises en équivalence opérationnelles 10 9 +8,4%
Résultat opérationnel courant (yc MEE opérationnelles) 468 452 +3,6%
EBITDA / Chiffre d’affaires 60,2% 59,2% +1,0pt
Résultat opérationnel courant / Chiffre d’affaires 51,0% 51,1% -0,1pt

En 2015, le chiffre d’affaires du segment Commerces et services est en hausse de 3,8 % à 917 millions d’euros.

Le chiffre d’affaires des activités commerciales (revenus perçus sur les boutiques, les bars et restaurants, la publicité, les activités banques et change et les loueurs de voitures) progresse sur l’année 2015 de 8,0 %
à 433 millions d’euros.

Au sein de cet ensemble, les loyers issus des boutiques côté pistes s’établissent à 311 millions d’euros, en forte hausse de 9,6 %, sous l’effet de la dynamique du trafic passagers (+ 3,0 %) et de l’augmentation du chiffre d’affaires par passager (+ 8,4 % à 19,7 euros). Cette performance est attribuable :

  • d’une part à la croissance du chiffre d’affaires des points de vente hors taxes (Duty Free) dont le chiffre d’affaires par passager (CA/PAX), à 36,2 euros, est en hausse de 10,0 % grâce à l’effet combiné d’un mix trafic positif et de la très bonne performance des activités Mode, tirée par l’ouverture en octobre 2014 des boutiques de la place centrale du hall K du terminal 2E. Les autres points de vente (Duty Paid) affichent un CA/PAX de 7,3 euros en hausse de 2,7% comparé à 2014.
  • D’autre part, les recettes des activités de banques et change ont progressé de 15,7 % à 22 millions d’euros du fait de l’environnement monétaire favorable. Les recettes de publicité ont également progressé de 13,4 % à 33 millions d’euros, bénéficiant des dispositifs installés en 2014 et de la bonne performance du digital.

Le chiffre d’affaires des parkings diminue de 3,9 % et s’établit à 176 millions d’euros, en raison essentiellement
de la baisse de la durée moyenne de stationnement.

Le chiffre d’affaires des prestations industrielles (fourniture d’électricité et d’eau) progresse de 3,6 %
à 133 millions d’euros.

Les recettes locatives (locations de locaux en aérogares) sont en léger retrait de 1,5 % à 141 millions d’euros.

Les autres produits connaissent une forte progression de 21,9 % à 34 millions d’euros, principalement liée à la hausse d’activité avec la Société du Grand Paris.

L’EBITDA du segment progresse de 5,7 % à 552 millions d’euros. Le taux de marge brute gagne 1,0 point
à 60,2 %.

Le résultat opérationnel courant (y compris MEE opérationnelles) s’établit en hausse de 3,6 %,
à 468 millions d’euros sous l’effet de la progression de la quote-part des résultats des sociétés mises en équivalence opérationnelles (Société de Distribution Aéroportuaire, Relay@ADP et Media ADP) de 8,4 % à 10 millions d’euros.


Immobilier

(en millions d’euros) 2015 2014
retraité
2015 / 2014
Chiffre d’affaires 265 264 +0,4%
Chiffre d’affaires externe (réalisé avec des tiers) 213 212 +0,6%
Chiffre d’affaires interne 52 52 -0,7%
EBITDA 170 164 +3,6%
Quote-part de résultat des sociétés mises en équivalence opérationnelles (13) 0 na
Résultat opérationnel courant (yc MEE opérationnelles) 115 119 -3,5%
EBITDA / Chiffre d’affaires 64,1% 62,1% +2,0pt
Résultat opérationnel courant / Chiffre d’affaires 43,2% 44,9% -1,7pt

En 2015, le chiffre d’affaires du segment Immobilier est en légère hausse de 0,4 % à 265 millions d’euros.

Le chiffre d’affaires externe[20] (213 millions d’euros) est en légère augmentation (+ 0,6 %), principalement grâce au développement de projets et malgré l’impact de l’indexation négative des revenus sur l’indice du coût de la construction au 1er janvier 2015[21].

Le chiffre d’affaires interne est en baisse de 0,7 %, à 52 millions d’euros.

Grâce à la maîtrise des charges courantes et à la progression des autres produits opérationnels, l’EBITDA s’établit en hausse de 3,6 % à 170 millions d’euros. Le taux de marge brute s’établit à 64,1 %, en hausse de 2,0 points.

Les dotations aux amortissements baissent de 6,2 % à 42 millions d’euros. Le résultat opérationnel courant (y compris MEE opérationnelles) est en recul de 3,5 % à 115 millions d’euros, en raison de la dépréciation d’études liées aux projets de bureaux[22] sur Coeur d’Orly d’un montant de 13 millions d’euros.

International et développements aéroportuaires

(en millions d’euros) 2015 2014
retraité
2015 / 2014
Chiffre d’affaires 96 79 +21,2%
ADP Ingénierie 79 65 +20,8%
Aéroports de Paris Management 18 14 +23,7%
EBITDA (9) (0) na
Quote-part de résultat des MEE opérationnelles après ajustements liés aux prises de participation 63 64 -2,3%
Quote-part de résultat des mises en équivalence opérationnelles avant ajustements liés aux prises de participation 110 112 -1,3%
Ajustements liés aux prises de participation dans les MEE opérationnelles (47) (47) +0,2%
Résultat opérationnel courant (yc MEE opérationnelles) 53 64 -16,2%
EBITDA / Chiffre d’affaires -9,3% -0,1% -9,2pt
Résultat opérationnel courant / Chiffre d’affaires 55,4% 80,1% -24,7pt

Le chiffre d’affaires du segment International et développements aéroportuaires est en hausse de 21,2 % à 96 millions d’euros sur l’année 2015. L’EBITDA est négatif, à – 9 millions d’euros contre nul en 2014.

ADP Ingénierie a vu son activité progresser en 2015. Son chiffre d’affaires s’élève à 79 millions d’euros, en hausse de 20,8 % grâce, notamment, à la croissance du volume d’activité au Moyen-Orient et à Santiago du Chili. L’EBITDA et le résultat opérationnel courant (y compris MEE opérationnelles) sont en perte de 5 millions d’euros par rapport à 2014, à cause de dépréciations de créances anciennes. A fin décembre, le carnet de commandes s’élève à 63 millions d’euros pour la période 2016-2018.

Aéroports de Paris Management voit son chiffre d’affaires progresser de 23,7 % à 18 millions d’euros, principalement à la suite de la reprise de la concession de l’aéroport de Santiago du Chili. Son EBITDA légèrement supérieur à 0 et son résultat opérationnel courant (y compris MEE opérationnelles) s’élève à 1 million d’euros.

Le groupe TAV Airports a réalisé un chiffre d’affaires

Print Friendly, PDF & Email

Aéroports de Paris : Résultats annuels 2015 en ligne avec les prévisions et atteinte des objectifs 2011-2015

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |