Edouard Rencker Pdg Makheia : "Nous serons en croissance sur l'ensemble de l'année".
Résultats semestriels 2014 de l'agence de communication digitale

24 septembre 2014 21 h 25 min
+ de videos
75
Views
Loading the player...

Résultats semestriels 2014 du spécialiste de la communication digitale.

Activité du 1er semestre, acquisition de Big Youth, trois pôles d’activités se distinguent désormais.

Parmi les chiffres important dans le domaine, « un consommateur américain utilise 95 fois son téléphone par jour et il l’utilise une seule fois pour téléphoner ».

Mon invité pour parler de cette actualité est Edouard Rencker Pdg Makheia.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Edouard Rencker, bonjour. Vous êtes le Pdg de Makheia Group. On va parler avec vous de votre actualité, de vos résultats semestriels et puis des perspectives. Comment s’est passé, dans votre activité donc d’agence de communication digitale, le premier semestre pour vous ?

Edouard Rencker, Pdg de Makheia Group : Pour nous, il a été très dynamique puisque on a un premier semestre avec une augmentation de notre revenu brut, vous savez que c’est l’agrégat qui compte chez nous davantage que le chiffre d’affaires, donc on a un revenu brut qui est en croissance de 20 %, qui intègre à la fois, j’allais dire, la dynamique de l’entreprise, et puis l’intégration pour la première fois effectivement de l’agence Big Youth, dont nous avons signé l’acquisition en toute fin d’année dernière, voilà. Donc un semestre assez dynamique où on voit bien d’ailleurs que… on voit bien la transformation, et j’allais dire le mouvement de la valeur où on passe évidemment sur les métiers du digital qui sont eux en expansion devant un marché de la communication qui est encore, si je ne m’abuse, à -2 et qui sera probablement à -3, -4 cette année.

Web TV www.labourseetlavie.com : Cela veut dire pour vous forcément un positionnement aussi ciblé, qui réponde à la demande des clients, justement comment évolue votre marché final ?

Edouard Rencker, Pdg de Makheia Group : Nous on a profité de notre dernière acquisition, d’ailleurs c’était tout à fait la stratégie du groupe, pour se repositionner autour de trois gros pôles où on va rentrer sur tout ce qui est innovation digitale. Ça c’est vraiment aujourd’hui une des expertises majeures du groupe, c’est d’observer et d’accompagner la transformation de nos clients et surtout de leur business model via le digital, et voir comment, en travaillant la relation avec les publics, les fonctionnalités, l’ergonomie, comment on bouleverse un business model. Après, on a un deuxième métier qui est autour de ce que l’on baptise aujourd’hui la médiation, c’est-à-dire que moi je pense que la communication ne peut pas être aussi simple, descendante, qu’elle le fut autrement. Aujourd’hui, il faut s’adresser à des publics hyper segmentés, qui sont de plus en plus cultivés, compliqués, compliqués à convaincre, compliqués à trouver parce qu’ils sont surtout les canaux. Donc la médiation est désormais pour une marque, pour moi, vraiment un challenge essentiel. Et puis enfin, dernière partie, c’est tout cela dans un objectif qui est d’activer le business de notre client, où là on travaille tout ce qui est activation des canaux de vente et évidemment ROI. Donc l’idée, c’est de faire une chaîne vertueuse, si vous voulez, entre la nécessité de transformer le modèle de beaucoup d’entreprises jusqu’à sa rentabilité, voilà, et en utilisant évidemment les métiers du digital et de la communication au milieu.

Web TV www.labourseetlavie.com : Donc on peut dire, selon les secteurs, il y aura des besoins plus ou moins larges de clients puisqu’ils n’auront pas tous effectivement les mêmes besoins sur… par exemple un secteur qui a une boutique physique et qui aura besoin de transformer l’expérience client ?

Edouard Rencker, Pdg de Makheia Group : Ce que l’on constate quand même, et votre question est intéressante, la semaine dernière, on a eu une étude extrêmement importante justement sur, j’allais dire, un scanning de la transformation des entreprises françaises, et on s’aperçoit qu’il y a aujourd’hui trois grandes familles. Il y a les entreprises qui se sont transformées assez vite, j’allais dire contraintes et forcées, beaucoup dans les télécoms, beaucoup dans les services, beaucoup dans les services à valeur ajoutée. Il y a celles qui sont en train de comprendre qu’il va falloir bouger et notamment avec un nouveau concept qui s’appelle l’industrie digitale c’est-à-dire toutes ces industries traditionnelles qui, via le digital quand même, sont en train de changer, de bouger de modèle. Et puis il y a celles qui n’ont pas encore compris ou qui ne veulent pas entendre que le monde est en train de bouger et qu’il va falloir changer son business model, sachant que, moi, il y a un chiffre qui vraiment me frappe, c’est que désormais 80 % des économies modernes est immatériel, donc cela veut dire que 80 % de la valeur d’une entreprise aujourd’hui repose sur la marque, la R&D, la recherche, les ressources humaines, les talents, les capitaux, enfin tout ce qui est du domaine de l’activité intellectuelle et forcément de la créativité et des sites. Donc grosso modo, un bouleversement qui grosso modo tourne autour de la perception davantage que de ce que l’on appelait jadis le mortar dans le fameux clic and mortar.

Web TV www.labourseetlavie.com : Quelque part cela ne concerne pas qu’une marque emblématique comme Apple, dont on a beaucoup parlé au cours des dernières semaines par exemple, mais toutes les marques potentiellement ont ce besoin-là ?

Edouard Rencker, Pdg de Makheia Group : Regardez, toutes les marques automobiles sont en pleine révolution, y compris toutes les marques qui aujourd’hui ont des réseaux physiques, ce sont même eux qui vont avoir le plus, la plus grande transformation à assumer parce que quand vous avez un réseau physique au moment où le e-commerce et le business digital explose, la vraie question, c’est comment j’arbitre la valeur perçue dans mes magasins avec celle consommée et vue par les utilisateurs en ligne et comment l’un rend l’autre vertueux et comment les deux modèles ne se cannibalisent pas. Donc on voit bien que même ce que l’on peut supposer comme étant d’anciennes économies nécessairement vont se transformer.

Web TV www.labourseetlavie.com : Pour vous cela veut dire aussi suivre tout ce qui se passe dans ce domaine-là, donc là où on a parlé effectivement de l’acquisition du début d’année, cela veut dire aussi avoir cette multi expertise, on pourrait dire ?

Edouard Rencker, Pdg de Makheia Group : Alors, multi expertise en même temps, moi je me méfie d’une approche généraliste sur tout nouveau site dans un moment où il faut changer de modèle, donc nous aussi on a changé de modèle puisqu’on est désormais, notre revenu est majoritairement sur du digital. Et j’allais dire, il ne faut pas avoir une approche généraliste mais multi expertises, et moi ce qui m’intéresse, si vous voulez, c’est le lien entre la marque, donc ce qu’elle exprime, les signes qu’elle envoie, la relation qu’elle construit, et puis la façon dont les publics la reçoivent et puis après la vivent. Et donc ça c’est le métier du signe. Il faut garder et conserver, j’allais dire, la racine des métiers de la créativité et de la communication dont nous venons, et puis y associer des métiers, de la technologie, du Data, pour arriver à faire coïncider les deux c’est-à-dire la marque et les publics, avec au milieu une valeur qui m’est chère, c’est le travail des contenus puisqu’il faut que l’on travaille, ce que vous faites très bien sur ces entretiens, travailler le contenu de ce que une marque a à exprimer, voilà.

Web TV www.labourseetlavie.com : Donc quelque part aujourd’hui, la marque elle est sujette à des publics très différents, très divers, à différents endroits sur le digital, sur… on parlait de boutiques, il faut être capable… ?

Edouard Rencker, Pdg de Makheia Group : Sur les mobiles bien sûr.

Web TV www.labourseetlavie.com : Sur les mobiles, il faut être capable de retrouver ce que pensent finalement les clients potentiels ?

Edouard Rencker, Pdg de Makheia Group : Oui, moi j’ai deux chiffres qui m’ont frappé récemment que l’on a eus via des études, notamment américaines, mais est-ce que vous savez que par exemple en moyenne un consommateur américain utilise désormais 95 fois son smartphone par jour et il l’utilise une seule fois pour téléphoner ? Cela veut dire qu’il y a 94 occurrences où il en fait autre chose et il consomme probablement de l’info. Et il y a une autre donnée aussi qui me paraît importante, c’est que 80 % des gens désormais, urbains, qui sont dans une démarche de shopping dans une boutique, à un moment consultent leur smartphone, soit pour comparer, soit pour se rassurer. Donc ce qui veut dire que l’on a effectivement désormais une problématique qui est de savoir, de comprendre et de tisser des liens avec un consommateur qui est agile, mobile, rapide, hyper informé, multi cultivé, voilà, ça c’est tout l’enjeu des nouveaux métiers.

Web TV www.labourseetlavie.com : Pour terminer, comment se présente pour vous l’ensemble de l’année, justement cette année 2014 ?

Edouard Rencker, Pdg de Makheia Group : Compte tenu, si vous voulez, de ce positionnement, elle est plutôt positive parce que on a… Moi j’avais annoncé en début d’année que l’on serait en croissance grâce aux activités digitales. On est à 20 % de croissance sur le S1, on maintiendra cette avance sur le S2, donc je pense qu’on terminera l’année avec une marge brute en croissance de 20 %. Nos résultats, on est autour de 5-6 %, c’est très insuffisant, je l’ai déjà dit puisque en tout cas on s’était fixé comme objectif d’atteindre plutôt les 8 % de rentabilité à terme. Ce sera difficile pour cette année, mais enfin en tout cas c’est le cap que j’avais donné il y a 18 mois, mais en tout cas l’entreprise est rentable et nos résultats se sont même améliorés de 40 %, si on regarde le résultat opérationnel, il est en croissance de 40 %. Donc ce n’est pas encore à la hauteur de nos ambitions, mais c’est tout à fait respectable.

Web TV www.labourseetlavie.com : On suivra cela. Merci Edouard Rencker d’avoir été avec nous.

Edouard Rencker, Pdg de Makheia Group : Merci à vous.

 

Cet interview a été tournée au Club Confair, 54 rue Laffite, 75009 Paris :

Site : http://club-confair.com/

Facebook : https://www.facebook.com/pages/54Laffitte-Club-Confair/1430912950489383?fref=ts

Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=-DOSfn2Wehw

 

Print Friendly, PDF & Email