Wed, 25 Jul 2018 15:45:00 GMT
  
 

 

 

 

 
Communiqué de presse
 
  

Résultats du deuxième trimestre et du premier semestre 2018

  • Chiffre d'affaires semestriel de 1 844 millions d'euros, en hausse de 7,5 % par rapport au S1 2017 (+17,6 % à taux de change constants) porté par le dynamisme du marché Pétrole et Gaz
  • RBE de +18 millions d'euros, en amélioration de 36 millions d'euros par rapport au S1 2017
  • Confirmation que le Groupe vise un RBE au S2 2018 en forte progression par rapport à celui du S1 2018, soutenu notamment par la hausse des prix aux Etats-Unis et l'augmentation des livraisons sur les marchés internationaux du Pétrole et Gaz

             

Boulogne-Billancourt (France), le 25 juillet 2018 – Vallourec, un leader mondial des solutions tubulaires premium, annonce aujourd'hui ses résultats du deuxième trimestre et du premier semestre 2018. Le 24 juillet 2018, les comptes consolidés ont été présentés par le Directoire au Conseil de Surveillance.

Chiffres clés

S1 S1 % de En millions d'euros T2 T2 % de
2018 2017 variation  2018 2017 variation
1 087 1 013 7,3% Production expédiée
(milliers de tonnes)
572 538 6,3%
1 844 1 716 7,5% Chiffre d'affaires 982 933 5,3%
18 (18) +36m€ Résultat brut d'exploitation 23 3 +20m€
1,0% -1,0% +2,0 pts En % du CA 2,3% 0,3% +2,0 pts
(307) (254) -53m€ Résultat net, part du Groupe (137) (128) -9m€
(418) (325) -93m€ Cash flow disponible (164) (105) -59m€
30 juin 31 déc. Variation En millions d'euros 30 juin 31 mars Variation
2018 2017 sur la période  2018 2018 sur la période
1 934 1 542 +392m€ Dette nette 1 934 1 783 +151m€

Commentant ces résultats, Philippe Crouzet, Président du Directoire, a déclaré :

« La progression du chiffre d'affaires et du résultat brut d'exploitation de Vallourec au premier semestre 2018 a été portée par le dynamisme du marché Pétrole et Gaz aux Etats-Unis. Cela permet au Groupe d'y tirer profit de ses unités de production intégrées et de passer comme prévu des hausses de prix importantes sur les produits OCTG qui entreront en vigueur dès le troisième trimestre. Les marchés internationaux du Pétrole et Gaz montrent également les signes d'une activité en amélioration. L'augmentation des commandes dans les régions EA et MEA [1] aura un impact positif sur les livraisons de Vallourec à partir du second semestre. Au Brésil, nous commençons à exécuter nos nouveaux contrats long-terme avec Petrobras et sommes idéalement positionnés pour saisir les opportunités liées à l'ouverture de l'exploration et production des champs pré-salifères aux compagnies pétrolières internationales.

Vallourec reste focalisé sur trois leviers qui contribueront à l'amélioration continue de son résultat brut d'exploitation.  Nous continuons à augmenter notre compétitivité grâce au déploiement de notre Plan de Transformation, qui devrait continuer à générer des réductions de coûts importantes. Nous nous assurons également de profiter de l'augmentation des volumes et des prix sur nos principaux marchés. Enfin, nos nouvelles routes compétitives chinoise et brésilienne ont déjà produit, et continuerons à produire, des succès commerciaux dans toutes nos régions. Vallourec reste concentré sur son objectif de retour à une génération de trésorerie positive dès que possible.

Grâce à la reprise progressive de nos principaux marchés et à la poursuite de la mise en oeuvre de notre Plan de Transformation, Vallourec confirme ses perspectives positives pour l'année avec un résultat brut d'exploitation du second semestre 2018 visé en forte progression par rapport à celui du premier semestre. » 

I – CHIFFRE D'AFFAIRES CONSOLIDÉ PAR MARCHÉ

S1
2018
S1
2017
% de % de variation à taux de change constants En millions d'euros T2 T2 % de % de variation à taux de change constants
variation  2018 2017 variation
  1 285 1 178 9,1% 21,1%Pétrole et gaz, Pétrochimie  701   645  8,7% 18,6%
  180 189 -4,8% -3,2%Energie électrique  82   105  -21,9% -21,0%
  379 349 8,6% 16,9%Industrie & Autres  199   183  8,7% 16,4%
  1 844  1 716 7,5% 17,6% Total   982    933  5,3% 13,8%

Au premier semestre 2018, le chiffre d'affaires consolidé s'est établi à 1 844 millions d'euros, en augmentation de 7,5 % par rapport au premier semestre 2017 tiré notamment par un effet volume positif de 7,3 % et un effet prix/mix positif de 10,3 % principalement aux Etats-Unis, en partie compensés par un effet devises négatif de -10,1 %.

Le chiffre d'affaires du deuxième trimestre 2018 de 982 millions d'euros s'est inscrit en hausse de 5,3 % par rapport au deuxième trimestre 2017 grâce à un effet volume positif de 6,3 % et un effet prix/mix de 7,5 %, partiellement compensés par un effet devises négatif de -8,5 %. Ceci est principalement dû à l'impact positif de l'augmentation des volumes et des prix aux Etats-Unis ainsi qu'à une amélioration générale des conditions de marché.

En séquentiel, le chiffre d'affaires du T2 2018 est en hausse de 13,9 % par rapport au T1 2018 grâce à la bonne dynamique des activités Pétrole et Gaz, sachant qu'un effet de saisonnalité est traditionnellement reflété dans le chiffre d'affaires du T1. 

Pétrole et gaz, Pétrochimie (69,7 % du chiffre d'affaires consolidé)

Le chiffre d'affaires Pétrole et gaz s'est établi à 1 106 millions d'euros au S1 2018, en hausse de 3,5 % par rapport au S1 2017 (+15,2 % à taux de change constants).

  • En Amérique du Nord , le chiffre d'affaires a augmenté malgré un effet devises négatif : la hausse de la demande de tubes a été soutenue par la forte progression de l'activité de forage (le nombre moyen d'appareils de forage aux Etats-Unis a crû de 23% par rapport au S1 2017) et par l'augmentation des prix sur les OCTG au second semestre 2017. Comme anticipé, Vallourec a passé des hausses de prix importantes qui prennent effet au second semestre 2018. 
     
  • Dans les régions EA et MEA , les volumes Pétrole et Gaz ont été en croissance et les prix ont augmenté notamment au Moyen-Orient et en Asie du Sud Est, partiellement compensés par (i) un effet devises négatif et (ii) un mix produit différent sur certaines livraisons. Comme anticipé, l'activité d'appels d'offres continue d'augmenter dans ces régions.
     
  • Au Brésil , le chiffre d'affaires Pétrole et Gaz s'est inscrit en légère baisse. L'augmentation des volumes a été compensée principalement par la dépréciation du réal brésilien. En avril 2018,  Vallourec a renforcé son partenariat historique avec Petrobras en signant de nouveaux contrats long-terme pour la fourniture d'une gamme complète de produits premium et de services.  

Le chiffre d'affaires Pétrochimie s'est établi à 179 millions d'euros au S1 2018, en hausse de 64,2 % par rapport au S1 2017 (+79,8 % à taux de change constants) principalement grâce à la reprise aux Etats-Unis.

Énergie électrique (9,8 % du chiffre d'affaires consolidé)

Le chiffre d'affaires Énergie électrique s'est élevé à 180 millions d'euros au S1 2018, en retrait de 4,8 % par rapport au S1 2017 (-3,2 % à taux de change constants).

Cette baisse est essentiellement due à une diminution des ventes pour les applications nucléaires tandis que le chiffre d'affaires pour les applications conventionnelles s'est inscrit en légère hausse.

Industrie & autres (20,5 % du chiffre d'affaires consolidé )

Le chiffre d'affaires Industrie & autres s'est établi à 379 millions d'euros au S1 2018, en hausse de 8,6 % par rapport au S1 2017 (+16,9 % à taux de change constants).

  • En Europe , il a augmenté principalement en raison de la hausse des prix pour les applications Mécanique et Automobile.
  • Au Brésil , il a progressé essentiellement grâce à l'augmentation des volumes pour les applications Mécanique et Automobile liée au rebond de l'économie brésilienne. Les ventes de la mine ont été en recul en raison de la baisse des prix du minerai de fer. 

II – ANALYSE DES RÉSULTATS CONSOLIDÉS

Analyse des résultats consolidés du T2 2018

Le résultat brut d'exploitation du deuxième trimestre 2018 s'est établi à 23 millions d'euros. Il a progressé de 20 millions d'euros par rapport aux 3 millions d'euros du T2 2017 grâce à :

  • Un chiffre d'affaires consolidé en augmentation de 5,3 % par rapport au T2 2017;
  • Une marge industrielle de 130 millions d'euros, en augmentation de 18 millions d'euros par rapport au T2 2017. La marge industrielle en pourcentage du chiffre d'affaires a progressé de 12,0 % à 13,2 % reflétant (i) la hausse d'activité (ii) les économies générées par le Plan de Transformation (iii) partiellement compensés par l'augmentation du coût des matières premières et l'évolution défavorable des taux de change;
  • Des coûts administratifs, commerciaux et de recherche (SG&A) en baisse de 8,3 % à 99 millions d'euros, représentant 10,1 % du chiffre d'affaires contre 11,6 % au T2 2017.

Pour mémoire, le résultat brut d'exploitation du T2 2017 intégrait des reprises nettes de provision à hauteur de 21 millions d'euros, contre 6 millions d'euros au T2 2018. En excluant ces effets, le résultat brut d'exploitation s'est amélioré de 35 millions d'euros.

Le résultat d'exploitation est une perte de 75 millions d'euros, à comparer à une perte de 78 millions d'euros au T2 2017. Ce montant intègre un impact négatif de 24 millions d'euros de « Cession d'actifs, restructuration et autres» résultant principalement des mesures de restructuration prises en Europe et de la cession des deux entités françaises restantes de l'activité « Produits de forage ».

Le résultat financier est négatif à -62 millions d'euros, contre -58 millions d'euros au T2 2017, essentiellement en raison de charges d'intérêts plus élevées.

L'impôt sur les bénéfices est nul, à comparer à -1 million d'euros au T2 2017.

La part des participations ne donnant pas le contrôle s'élève à -1 million d'euros, contre 10 millions d'euros au T2 2017.

Le résultat net, part du Groupe est une perte de 137 millions d'euros, contre une perte de 128 millions d'euros au T2 2017.

Analyse des résultats consolidés du S1 2018

Au premier semestre 2018, le résultat brut d'exploitation s'est établi à 18 millions d'euros, en amélioration de 36 millions d'euros par rapport aux -18 millions d'euros du S1 2017, avec :

  • Un chiffre d'affaires consolidé en augmentation de 7,5 %;
  • Une marge industrielle de 233 millions d'euros, en augmentation de 20 millions d'euros par rapport au S1 2017 reflétant (i) la hausse d'activité, (ii) les économies générées par le Plan de Transformation (iii) partiellement compensés par l'augmentation du coût des matières premières et l'évolution défavorable des taux de change;
  • Des coûts administratifs, commerciaux et de recherche (SG&A) à 200 millions d'euros, en baisse de 9,5 % par rapport au S1 2017, représentant 10,8 % du chiffre d'affaires contre 12,9 % du chiffre d'affaires au S1 2017. Cette amélioration reflète principalement les économies générées par le Plan de Transformation.

Hors reprises nettes de provisions, le résultat brut d'exploitation du S1 2018 ressort en progression de 44 millions d'euros par rapport à celui du S1 2017, les reprises nettes de provisions s'étant élevées à 14 millions d'euros au S1 2018 et 22 millions d'euros au S1 2017.

Le résultat d'exploitation est une perte de 205 millions d'euros, à comparer à une perte de 189 millions d'euros au S1 2017. Ce montant intègre un impact négatif de 57 millions d'euros de « Cession d'actifs, restructuration et autres» résultant principalement des mesures de restructuration prises au T1 2018 en Europe et de la cession des deux entités françaises restantes de l'activité « Produits de forage ».

Le résultat financier est négatif à -105 millions d'euros, contre -101 millions d'euros au S1 2017. Au S1 2018, Vallourec a enregistré des charges d'intérêts plus élevées en raison de l'émission récente d'une OCEANE et d'emprunts obligataires. Par ailleurs, le résultat financier du S1 2017 intégrait une perte de 13 millions d'euros du fait de la variation de la juste valeur des titres NSSMC détenus par le Groupe.

L'impôt sur les bénéfices est nul au S1 2018, à comparer à un produit de 18 millions d'euros au S1 2017. Le produit d'impôt s'est réduit en raison de la meilleure performance aux Etats-Unis.  

La part des participations ne donnant pas le contrôle s'élève à 2 millions d'euros au S1 2018, contre 21 millions d'euros au S1 2017.

Le résultat net, part du Groupe est une perte de 307 millions d'euros au S1 2018, contre une perte de 254 millions d'euros au S1 2017.

III – FLUX DE TRÉSORERIE & SITUATION FINANCIÈRE

Vallourec a généré un flux de trésorerie disponible négatif de -418 millions d'euros au S1 2018 , contre un flux de trésorerie disponible négatif de -325 millions d'euros au S1 2017. Cette évolution est principalement due aux éléments suivants :

  • Des flux nets de trésorerie générés par l'activité négatifs de -144 millions d'euros, contre -160 millions d'euros au S1 2017. La meilleure performance du résultat brut d'exploitation a été en partie compensée par des charges d'intérêts et des impôts décaissés en augmentation sur la période ;
  • L'évolution du besoin en fonds de roulement s'est établie à -236 millions d'euros contre -104 millions d'euros  au S1 2017. Cette augmentation est due à un effet de saisonnalité, à la hausse d'activité pour préparer les livraisons du S2 2018 et à une hausse temporaire des stocks liée aux quotas imposés par la Section 232. Malgré ces effets, le BFR en nombre de jours est resté stable par rapport au T2 2017. Vallourec vise une baisse de celui-ci au second semestre 2018.  
  • Une discipline continue dans la gestion des investissements industriels qui se sont établis à -38 millions d'euros, contre -61 millions d'euros au S1 2017.

En conséquence, au 30 juin 2018, l'endettement net du Groupe s'est établi à 1 934 millions d'euros contre 1 542 millions d'euros au 31 décembre 2017 .

Vallourec continue de bénéficier d'une liquidité solide. Le Groupe disposait au 30 juin 2018 de 0,9 milliard d'euros de trésorerie et de 2,2 milliards de lignes de crédit moyen et long terme confirmées et non tirées. A la même date, la dette court terme s'élevait à 0,7 milliard d'euros, y compris 0,3 milliard d'euros de billets de trésorerie.

Vallourec a renforcé sa liquidité début avril 2018 à travers une émission obligataire d'un montant total de 400 millions d'euros à échéance 2023. Le produit de cette émission contribuera, avec la trésorerie disponible, au refinancement des obligations en circulation de Vallourec venant à échéance en août 2019, qui seront remboursées à leur date d'échéance.

IV  PLAN DE TRANSFORMATION

Vallourec poursuit le déploiement de son Plan de Transformation qui a permis de générer 52 millions d'euros d'économies de coûts brutes au premier semestre 2018.

En avril 2018, Vallourec a finalisé la cession de la plupart de son activité « Produits de forage » à NOV. Le Groupe a également cédé Vallourec Fittings, une filiale produisant des raccords sans soudure en France.

Les deux sites « Produits de forage » français de Cosne-Cours-sur-Loire (Bourgogne-Franche Comté) et de Tarbes (Occitanie) qui faisaient l'objet d'une démarche de cession parallèle ont été cédés à Altifort.

Le haut-fourneau et l'aciérie de Belo Horizonte au Brésil ont été fermés mi-juillet, comme planifié.

La ligne de finition pour petits tubes à destination des centrales électriques conventionnelles à Saint-Saulve sera fermée d'ici fin 2018.

Enfin, le Groupe continue également le déploiement de ses routes de production les plus compétitives, en particulier VSB, et Tianda dont l'intégration industrielle et commerciale progresse bien, ce qui permet d'augmenter la compétitivité de l'offre globale de Vallourec.

V – TENDANCES DE MARCHÉ & PERSPECTIVES 2018

Vallourec confirme ses perspectives pour le marché Pétrole et Gaz : la stabilisation des prix du pétrole, le déclin continu des puits et la demande soutenue en hydrocarbures devraient continuer à soutenir la croissance de l'activité des compagnies pétrolières et gazières.

Aux Etats-Unis, la demande en produits tubulaires devrait rester forte, soutenue par une activité de forage robuste, et Vallourec bénéficiera des hausses de prix passées sur les OCTG à partir du second semestre 2018. Par ailleurs, les mesures de la Section 232 devraient, à terme, tendre le marché des OCTG aux Etats-Unis. Vallourec y sert principalement ses clients depuis ses usines domestiques; le Groupe travaille activement au dégoulottage de ses capacités de finition pour bénéficier pleinement de ses capacités de laminage locales et adapte, dans l'intervalle, ses routes de production aux mesures de la Section 232 qui ont un impact sur les imports aux Etats-Unis depuis le Brésil.

Au Brésil, l'activité de forage devrait rester stable. Les nouveaux contrats long-terme signés avec Petrobras sont entrés en vigueur cet été.

Dans le reste du monde, Vallourec anticipe une augmentation des livraisons Pétrole et Gaz au second semestre 2018.

Les indicateurs macroéconomiques devraient bénéficier aux activités Industrie & Autres. Le chiffre d'affaires Energie électrique devrait en revanche être affecté par la diminution du nombre de projets de centrales conventionnelles, en particulier en Asie.

Malgré l'évolution défavorable des taux de change et des prix des matières premières au premier semestre 2018, qui sont aujourd'hui stabilisés, Vallourec confirme ses perspectives positives pour l'année grâce à la reprise progressive de ses principaux marchés et les importantes économies de coûts générées par son Plan de Transformation. Vallourec vise un résultat brut d'exploitation 2018 en amélioration par rapport à 2017, avec un second semestre 2018 en forte progression par rapport à celui du premier semestre.

Réflexions et informations prospectives
Ce communiqué de presse contient des réflexions et des informations prospectives. De par leur nature, ces réflexions et informations comprennent des projections financières et des estimations ainsi que les hypothèses sur lesquelles celles-ci reposent, des déclarations portant sur des projets, des objectifs et des attentes concernant des opérations, des produits et services ou les performances futures. Bien que la Direction de Vallourec estime que ces réflexions et informations prospectives sont raisonnables, Vallourec ne peut garantir leur exactitude ou leur exhaustivité. Ces réflexions et informations prospectives sont soumises à de nombreux risques et incertitudes qui sont difficiles à prévoir et généralement en dehors du contrôle de Vallourec, qui peuvent impliquer que les résultats et événements effectivement réalisés diffèrent significativement de ceux qui sont exprimés, induits ou prévus dans les réflexions et les informations prospectives. Ces risques comprennent ceux qui sont développés ou identifiés dans les documents publics déposés par Vallourec auprès de l'AMF, y compris ceux énumérés dans la section «Facteurs de Risques » du Document de référence déposé auprès de l'AMF le 21 Mars 2018.

Présentation des résultats du deuxième trimestre et du premier semestre 2018

Conférence téléphonique en anglais et audio webcast à 18h00 (heure de Paris)

            +44 (0)330 336 9411 (depuis le Royaume-Uni),  
            +33 (0)1 76 77 22 57 (depuis la France),
            +1 929-477-0448 (depuis les Etats-Unis),
            +44 (0)330 336 9411 (depuis tout autre pays)
Code d'accès à la conférence : 2365836

  • L'audio webcast sera disponible sur le site web à l'adresse suivante :

           http://www.vallourec.com/FR/GROUP/FINANCE

Calendrier

  
15 novembre 2018Publication des résultats du troisième trimestre et des neuf premiers mois de l'exercice 2018

À propos de Vallourec

Leader mondial sur ses marchés, Vallourec fournit des solutions tubulaires de référence pour les secteurs de l'énergie et pour d'autres applications parmi les plus exigeantes : des puits de pétrole et de gaz en conditions extrêmes aux centrales électriques de dernière génération, en passant par des projets architecturaux audacieux et des équipements mécaniques ultra-performants. Fidèle à son esprit pionnier et fort d'une R&D de pointe, Vallourec ne cesse de repousser les frontières technologiques. Implanté dans une vingtaine de pays, au plus près de ses clients, le Groupe rassemble près de 19 500 collaborateurs passionnés et engagés qui offrent bien plus que des tubes : ils proposent des solutions toujours plus innovantes, fiables et compétitives, pour rendre possibles tous les projets.

Coté sur Euronext à Paris (code ISIN : FR0000120354, Ticker VK) éligible au Service de Règlement Différé (SRD), Vallourec fait partie des indices SBF 120 et Next 150.

Aux États-Unis, Vallourec a mis en place un programme sponsorisé d'American Depositary Receipt (ADR) de niveau 1 (ISIN code : US92023R2094, Ticker : VLOWY). La parité entre l'ADR et l'action ordinaire Vallourec est de 5 pour 1.

www.vallourec.com
Suivez-nous sur Twitter @Vallourec

Pour plus d'informations, veuillez contacter :

Relations investisseurs   Relations presse
Alexandra Fichelson Héloïse Rothenbühler
Guilherme Camara Tél : +33 (0)1 41 03 77 50 / +33 (0)6 45 45 19 67
Tél : +33 (0)1 49 09 39 76   heloise.rothenbuhler@vallourec.com
Investor.relations@vallourec.com  
   
Relations actionnaires individuels    
N° Vert : 0 800 505 110  
actionnaires@vallourec.com   
   



Annexes

Pièces jointes à ce communiqué :

  • Production expédiée
  • Taux de change
  • Chiffre d'affaires par zone géographique
  • Chiffre d'affaires par marché
  • Compte de résultat consolidé résumé
  • Bilan consolidé résumé
  • Tableau des flux de trésorerie
  • Flux de trésorerie disponible
  • Définitions des données financières à caractère non strictement comptable

Production expédiée

En milliers de tonnes 2018 2017 % de
  variation
       
T1 515475 8,4%
T2 572538 6,3%
T3 588  
T4 655  
      
Total 1 087 2 256  

Taux de change

Taux de change moyen S1
2018
S1
2017
EUR / USD1,21 1,08
EUR / BRL4,14 3,44
USD / BRL3,42 3,18

Chiffre d'affaires par zone géographique

En millions d'euros S1 En % S1
2017
En % % de
  2018 du CA du CA variation
           
Europe 295 16,0%280 16,3% 5,4%
Amérique du Nord 604 32,8%414 24,1% 45,9%
Amérique du Sud 317 17,2%315 18,4% 0,6%
Asie et Moyen-Orient 527 28,6%558 32,5% -5,6%
Reste du Monde 101 5,4%149 8,7% -32,2%
         
Total 1 844 100% 1 716 100% 7,5%

Chiffre d'affaires par marché

S1 En % S1 En % % de En millions d'euros T2 En % T2 En % % de
2018 du CA 2017 du CA variation   2018 du CA 2017 du CA variation
            
1 106 60,0%1 069 62,3% 3,5%Pétrole et gaz  615  62,6%584 62,6% 5,3%
179 9,7%109 6,4% 64,2%Pétrochimie  86  8,8%61 6,5% 41,0%
1 285 69,7% 1 178 68,7% 9,1% Pétrole et gaz, Pétrochimie   701  71,4% 645 69,1% 8,7%
                    
180 9,8% 189 11,0% -4,8% Energie électrique   82  8,3% 105 11,3% -21,9%
                 
203 11,0%155 9,0% 31,0%Mécanique  110  11,2%83 8,9% 32,5%
78 4,2%70 4,1% 11,4%Automobile  40  4,1%37 4,0% 8,1%
98 5,3%124 7,2% -21,0%Construction & autres  49  5,0%63 6,7% -22,2%
379 20,5% 349 20,3% 8,6% Industrie & Autres   199  20,3% 183 19,6% 8,7%
               
1 844 100,0% 1 716 100,0% 7,5% Total   982  100,0% 933 100,0% 5,3%

Compte de résultat consolidé résumé

S1 S1 % de En millions d'euros T2 T2 % de
2018 2017 variation  2018 2017 variation
1 844 1 716 7,5% CHIFFRE D'AFFAIRES 982 933 5,3%
(1 611)(1 503) 7,2% Coûts industriels des produits vendus (1)(852)(821) 3,8%
233 213 9,4% Marge industrielle 130 112 16,1%
12,6% 12,4% 0,2 pt (En % du CA) 13,2% 12,0% 1,2 pt
(200)(221) -9,5% Coûts administratifs, commerciaux et de recherche (1)(99)(108) -8,3%
(15)(10) naAutres(8)(1) na
18 (18) +36m€ RESULTAT BRUT D'EXPLOITATION 23 3 +20m€
1,0% -1,0% 2,0 pts RBE/Chiffre d'affaires en % 2,3% 0,3% 2,0 pts
(134)(151) -11,3%Amortissements industriels(64)(72) -11,1%
(19)(23) naAmortissements et autres dépréciations(10)(12) na
(13) naDépréciations d'actifs na
(57)3 naCession d'actifs, restructuration et autres(24)3 na
(205) (189) -16m€ RESULTAT D'EXPLOITATION (75) (78) +3m€
(105)(101) 4,0%Résultat financier(62)(58) 6,9%
(310) (290) -20m€ RESULTAT AVANT IMPOT (137) (136) -1m€
18 naImpôt sur les bénéfices (1) na
1(3) naQuote-part dans les résultats nets des entreprises associées1(1) na
(309) (275) -34m€ RESULTAT NET TOTAL (136) (138) +2m€
221 naParticipations ne donnant pas le contrôle(1)10 na
(307) (254) -53m€ RESULTAT NET, PART DU GROUPE (137) (128) -9m€
(0,7) (0,6) -0,1€ RESULTAT NET PAR ACTION (en €) (0,3) (0,3) na
  1. Avant amortissements

na : non applicable


Bilan consolidé résumé

En millions d'euros
Actif 30 juin 31 déc Passif 30 juin 31 déc
2018 2017 2018 2017
         
     Capitaux propres, part du Groupe1 9832 426
Immobilisations incorporelles nettes7989  

Intérêts attribuables aux participations ne donnant pas le contrôle
447459
Écarts d'acquisition353348 Total des capitaux propres 2 430 2 885
Immobilisations corporelles nettes2 7672 977Prêt actionnaire 6672
Actifs biologiques6671Emprunts et dettes financières (A)2 1971 817
Entreprises associées104102Engagements envers le personnel192209
Autres actifs non courants141137Impôts différés passifs1518
Impôts différés actifs227242Autres provisions et passifs5461
Total actifs non courants 3 737 3 966 Total passifs non courants 2 458 2 105
       
Stocks et en-cours1 1371 004Provisions158149
Clients et comptes rattachés660568Emprunts et concours bancaires courants (B)656746
Instruments dérivés – actifs432Fournisseurs575582
Autres actifs courants229231Instruments dérivés – passif2913
Trésorerie et équivalents de trésorerie (C)9191 021Autres passifs courants310321
Total actifs courants 2 949 2 856 Total passifs courants 1 728 1 811
Actifs destinés à être cédés  9   64 Passifs destinés à être cédés  13 13
TOTAL ACTIF 6 695 6 886 TOTAL PASSIF 6 695 6 886
       
Dette nette (A+B-C) 1 934 1 542 Résultat net, part du Groupe (307) (537)

Tableau des flux de trésorerie

S1 S1 En millions d'euros T2

2018
T2

2017
T1

2018
 
2018 2017  
(144)(160)Capacité d'autofinancement(61)(78)(83) 
(236)(104) Variation du besoin en fonds de roulement
lié à l'activité
+ baisse (hausse)
(84)(152) 
 
(380) (264) Flux nets de trésorerie générés
par l'activité
(145)(78)(235) 
(38)(61)Investissements industriels bruts(19)(27)(19) 
 –Investissements financiers 
 – –Augmentation et diminution des fonds propres 
 – –Impact des acquisitions 
 – –Dividendes versés 
26(1)Cessions d'actifs et autres éléments132513 
(392)   (326) Variation de l'endettement net (151)(80)(241) 
+ baisse (hausse)  
1 9341 613Endettement net (fin de période)1 9341 6131 783 

Flux de trésorerie disponible

S1 S1 Variation En millions d'euros T2 T2 Variation
2018 2017 2018 2017
(144)(160)+16 Capacité d'autofinancement (A)(61)(78)+17
(236)(104)-132 Variation du besoin en fonds de roulement
lié à l'activité (B)
(84)-84
+ baisse (hausse)   
(38)(61)+23 Investissements industriels bruts (C)(19)(27)+8
(418) (325) -93 Cash flow disponible
(A)+(B)+(C)
(164) (105) -59


Définitions des données financières à caractère non strictement comptable

Investissements industriels bruts : Les investissements industriels bruts se définissent comme la somme des décaissements liés aux acquisitions d'immobilisations corporelles et incorporelles et ceux liés aux acquisitions d'actifs biologiques.

Cash-flow disponible (Free cash-flow, FCF)  : Le cash-flow disponible se définit comme la capacité d'autofinancement après prise en compte des investissements industriels bruts et de la variation du besoin en fonds de roulement lié à l'activité .

Marge industrielle  : La marge industrielle se définit comme la différence entre le chiffre d'affaires et les coûts industriels des produits vendus (c'est-à-dire après imputation des coûts industriels variables et des coûts industriels fixes), hors amortissements.

Dette nette consolidée  : La dette nette consolidée se définit comme les emprunts et dettes financières non courants + emprunts et concours bancaires courants – Trésorerie et équivalents de trésorerie.

Covenant bancaire : Tel que défini dans les contrats bancaires, le ratio « covenant bancaire » est le rapport entre la dette nette consolidée du Groupe sur les capitaux propres du Groupe retraités des gains et pertes sur produits dérivés et des écarts d'évaluation (gains et pertes sur les filiales consolidées en devises).

Données à taux de change constants : Les données présentées « à taux de change constants » sont calculées en neutralisant l'effet de conversion en euro du chiffre d'affaires des sociétés du Groupe dont la devise fonctionnelle n'est pas l'euro. L'effet de change de conversion est neutralisé par l'application des taux de change de l'année N-1 au chiffre d'affaires de l'année N de ces sociétés.



[1] EA et MEA: Europe, Afrique et Moyen-Orient et Asie


This announcement is distributed by Nasdaq Corporate Solutions on behalf of Nasdaq Corporate Solutions clients.

The issuer of this announcement warrants that they are solely responsible for the content, accuracy and originality of the information contained therein.

Source: VALLOUREC via GlobeNewswire

HUG#2207205

Print Friendly, PDF & Email

VALLOUREC : Résultats du deuxième trimestre et du premier semestre 2018

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |