Forte performance opérationnelle et intégration des acquisitions en avance

Confirmation des objectifs 2016 et accélération du désendettement

Paris, 27 juillet 2016 – Technicolor (Euronext Paris : TCH ; OTCQX : TCLRY) annonce aujourd'hui ses résultats semestriels 2016.

Frédéric Rose, Directeur général de Technicolor, a déclaré :

« L'intégration des acquisitions 2015 progresse très bien et nous prévoyons une nette amélioration de la marge opérationnelle de la division Services DVD et une nouvelle progression de celle du segment Maison Connectée au second semestre 2016. »

Principaux éléments

  • Croissance du chiffre d'affaires soutenue par le changement de taille des activités Opérationnelles du Groupe (Maison Connectée et Services Entertainment) et la forte croissance organique enregistrée dans le segment Maison Connectée et la division Services de Production ;
  • EBITDA ajusté des activités Opérationnelles à 177 millions d'euros, en hausse de 95 millions d'euros à taux de change constants par rapport au premier semestre 2015 ;
  • Forte génération de trésorerie disponible, reflétant la bonne performance des activités Opérationnelles du Groupe ;
  • Marge d'EBITDA ajusté du segment Maison Connectée à 7,7%, en hausse de 3,4 points par rapport au premier semestre 2015, le processus d'intégration avançant plus rapidement que prévu ;
  • Forte croissance de l'EBITDA ajusté des Services de Production ayant plus que compensé l'impact de l'intégration des actifs nord-américains de Cinram dans les Services DVD, dont la rentabilité devrait être alignée avec les standards du Groupe au second semestre 2016 ;
  • Forte performance des activités de Licences ayant en partie compensé la baisse importante du chiffre d'affaires de MPEG LA ;
  • Technicolor remboursera par anticipation 100 millions d'euros de dettes senior cette semaine, grâce au solide flux de trésorerie disponible du Groupe enregistré au premier semestre 2016.
     
  •  

Confirmation des objectifs pour 2016

Technicolor prévoit en 2016 un flux de trésorerie disponible du Groupe supérieur à 240 millions d'euros et un EBITDA ajusté compris entre 600 millions d'euros et 630 millions d'euros.

L'objectif d'EBITDA ajusté reflète :

  • Un EBITDA ajusté supérieur à 475 millions d'euros pour les activités Opérationnelles du Groupe, contre 266 millions d'euros en 2015 ;
    • Pour Maison Connectée : un chiffre d'affaires au second semestre 2016 à un niveau similaire à celui du premier semestre 2016, avec une attention toujours forte portée sur l'amélioration opérationnelle ;
    • Pour les Services Entertainment : une marge d'EBITDA ajusté attendue en forte hausse au second semestre 2016, en raison d'une poursuite de la croissance du chiffre d'affaires et de synergies dans les Services de Production, et d'une saisonnalité favorable et du bénéfice des initiatives de réduction des coûts mises en oeuvre par le Groupe au premier trimestre dans les Services DVD ;
  • Un EBITDA ajusté supérieur à 200 millions d'euros pour le segment Technologie, contre 396 millions d'euros en 2015 [1] , sur la base de la contribution des nouveaux accords de licences, malgré une moindre contribution moindre qu'attendue de MPEG LA ;
  • Un EBITDA ajusté du segment Autres et des fonctions centrales d'environ (80) millions d'euros ;

Le Groupe prévoit un ratio de Dette nette/EBITDA ajusté inférieur à 1.4x à fin décembre 2016, contre 1,74x à fin 2015.


Résumé des résultats consolidés du premier semestre 2016 (non audités)

Indicateurs financiers clés

   Premier Semestre  Variation
En millions d'euros 2015 2016 A taux courants A taux constants
Chiffre d'affaires des activités poursuivies 1 621 2 420 +49,3% +51,6%
Chiffre d'affaires hors activités abandonnées [2] 1 561 2 418 +54,9% +57,3%
EBITDA ajusté des activités poursuivies 250 265 +6,1 % +8,4 %
En % du chiffre d'affaires 15,4% 11,0% (4,4)pts  
EBIT ajusté avant amort. des prix d'acquisition [3] 159 171 +7,5% +10,4%
En % du chiffre d'affaires 9,8% 7,1% (2,7)pts  
EBIT ajusté des activités poursuivies 159 154 (3,5)% (0,8)%
En % du chiffre d'affaires 9,8% 6,4% (3,4)pts  
EBIT des activités poursuivies 132 95 (27,8)% (25,2)%
En % du chiffre d'affaires 8.1% 3,9% (4,2)pts  
Résultat financier (44) (73) (29)  
Impôt sur les résultats (29) (30) (1)  
Résultats des sociétés mises en équivalence 1 0 (1)  
Résultat net des activités poursuivies 60 (8) (68)  
Résultat net des act. arrêtées ou en cours de cession (12) (44) (32)  
Résultat net 48 (52) (100)  
Flux de trésorerie disponible du Groupe 117 98 (19)  
Dette nette à sa valeur nominale (non IFRS) 628 896 +268  
Dette nette (IFRS) 563 829 +266  

Le chiffre d'affaires des activités poursuivies s'est élevé à 2 240 millions d'euros au premier semestre 2016, en hausse de plus de 50% à taux de change constants par rapport au premier semestre 2015, reflétant une forte performance des activités Opérationnelles du Groupe, incluant les segments Services Entertainment et Maison Connectée. Cette performance a résulté de la contribution des acquisitions et des gains de clients de 2015, d'une solide croissance organique pour le segment Maison Connectée, ainsi que d'une croissance organique à deux chiffres enregistrée par la division Services de Production. Dans la division Licences, le fort recul de la contribution de MPEG LA, qui a été plus important qu'anticipé, a été en partie compensé par une hausse de 58% du chiffre d'affaires des autres programmes de Licences.

L'EBITDA ajusté des activités poursuivies s'est élevé à 265 millions d'euros au premier semestre 2016, en hausse de 8,4% par rapport au premier semestre 2015. Les activités Opérationnelles du Groupe ont généré 177 millions d'euros d'EBITDA ajusté, soit une hausse de 95 millions d'euros à taux de change constants comparé au premier semestre 2015, et ont représenté 67% de l'EBITDA ajusté du Groupe. La forte hausse de l'EBITDA ajusté du segment Maison Connectée, liée au changement de taille et synergies associées, a permis de totalement compenser le recul de 79 millions d'euros de la contribution du segment Technologie. Dans les Services Entertainment, la très forte croissance de l'EBITDA ajusté des Services de Production a été tempérée par une moindre performance en Services DVD, les actifs nord-américains de Cinram, acquis par le Groupe fin 2015, ayant été en pertes au premier semestre. Technicolor a lancé un important programme de réduction des coûts visant à aligner la rentabilité de ces actifs avec les standards du Groupe dès le second semestre 2016, des premiers signes d'amélioration ayant été enregistrés à la fin du deuxième trimestre. Dans les Services de Production, la hausse de l'EBITDA ajusté a été en ligne avec celle du chiffre d'affaires et la marge a commencé à bénéficier de synergies dès le deuxième trimestre 2016.

L'EBIT ajusté des activités poursuivies a atteint à 154 millions d'euros au premier semestre 2016, quasiment inchangé par rapport au premier semestre 2015. Au cours du premier semestre 2016, Technicolor a effectué l'allocation du prix des principales acquisitions du second semestre 2015 et a enregistré un amortissement de 18 millions d'euros sur la période. Hors amortissement de l'allocation des prix d'acquisition, l'EBIT ajusté a enregistré une hausse de 7,5% comparé au premier semestre 2015. Technicolor estime le montant annuel de l'amortissement de l'allocation des prix d'acquisition à environ 40 millions d'euros en 2016.

L'EBIT des activités poursuivies a atteint 95 millions d'euros au premier semestre 2016, en baisse de 27,8% comparé au premier semestre 2015. Cette baisse a reflété principalement l'impact d'éléments non courants pour un montant de 20 millions d'euros, dont 8 millions de dépréciations d'actifs liées à des projets de R&D capitalisés et 8 millions d'euros de coûts d'intégration liés à l'acquisition de Cisco Connected Devices ayant impactés le segment Maison Connectée. Les coûts de restructuration ont également augmenté de 8 millions d'euros par rapport au premier semestre 2015, reflétant principalement la réalisation d'un plan d'économies de coûts au sein du segment Technologie au premier semestre 2016, incluant notamment la fermeture du centre de recherche d'Hanovre.

Le résultat financier du Groupe était une perte de 73 millions d'euros au premier semestre 2016, contre une perte de 44 millions d'euros au premier semestre 2015, reflétant :

  • Les charges d'intérêts ont atteint 45 millions d'euros au premier semestre 2016, résultant d'une hausse des coûts d'emprunts de 12 millions d'euros, liée principalement à l'émission d'un nouvel Emprunt à terme pour financer les acquisitions de The Mill et de Cisco Connected Devices en septembre et novembre 2015 ;
  • Les autres charges financières nettes ont atteint 29 millions d'euros au premier semestre 2016, contre 17 millions d'euros au premier semestre 2015. Cette hausse a principalement résulté de la réévaluation, sans impact sur la trésorerie, des actifs du Groupe libellés en dollar US au Brésil, suite à l'appréciation de 22% du réal brésilien par rapport au dollar US.

La charge d'impôts a légèrement augmenté au premier semestre 2016 par rapport au premier semestre 2015, du fait d'une plus forte performance des activités Opérationnelles du Groupe, notamment à l'étranger.


Fin juin 2016, Technicolor a conclu des accords transactionnels avec tous les plaignants dans le cadre de l'affaire des Tubes Cathodiques aux États-Unis, à l'exception de Sharp et d'un second groupe de plaignants dont les demandes sont moindres. Le Groupe a enregistré une charge exceptionnelle de 50 millions d'euros au premier semestre 2016 au titre de cette transaction et des risques encourus au titre des litiges en cours. L'impact sur la trésorerie sera de 46 millions d'euros en 2016, soit une augmentation de 10 millions d'euros par rapport au montant de 36 millions d'euros annoncé en février 2016.

Le résultat net du Groupe était une perte de 52 millions d'euros au premier semestre 2016 comparé à un profit de 48 millions d'euros au premier semestre 2015.


Etat de la situation financière et position de trésorerie

   Premier Semestre  Variation
En million d'euros 2015 2016 Publiée
Flux de trésorerie opérationnelle des activités poursuivies 208 224 +7,3%
Flux de trésorerie disponible du Groupe 117 98 (16,2)%
Dette brute à sa valeur nominale 1 370 [4] 1 330 (40)
Position de trésorerie 385 4 434 +49
Dette nette à sa valeur nominale (non IFRS) 985 4 896 (89)
Ajustement IFRS (77) 4 (67) +10
Dette nette (IFRS) 908 4 829 (79)

Le flux de trésorerie opérationnelle des activités poursuivies, défini comme l'EBITDA ajusté moins les dépenses d'investissement nettes, les sorties de trésorerie liées aux actions de restructuration et la variation du besoin en fonds de roulement et des autres actifs et passifs (pour faciliter la réconciliation avec le tableau des flux de trésorerie consolidés du Groupe), a atteint 224 millions d'euros au premier semestre 2016, en hausse de 16 millions d'euros par rapport au premier semestre 2015, reflétant :

  • Les dépenses d'investissement ont atteint 74 millions d'euros au premier semestre 2016, en hausse de 31 millions d'euros par rapport au premier semestre 2015, reflétant une augmentation des dépenses de R&D capitalisées dans le segment Maison Connectée suite à l'acquisition de Cisco Connected Devices, ainsi qu'un renforcement des capacités du Groupe dans les Services de Production, notamment en Inde, au Canada, à Londres (Royaume-Uni) et à Paris (France), afin de permettre au Groupe de faire face à un fort carnet de commandes ;
  • Les sorties de trésorerie liées aux actions de restructuration ont atteint 33 millions d'euros au premier semestre 2016, en augmentation de 5 millions d'euros par rapport au premier semestre 2015, reflétant une hausse des dépenses de restructuration dans le segment Technologie et la division Services DVD ;
  • La variation du besoin en fonds de roulement et des autres actifs et passifs a eu un impact positif de 66 millions d'euros au premier semestre 2016, le segment Maison Connectée ayant réussi à absorber l'acquisition de Cisco Connected Devices grâce à une gestion rigoureuse des inventaires.

Le flux de trésorerie disponible du Groupe a atteint 98 millions d'euros au premier semestre 2016, reflétant :

  • Les charges financières impactant la trésorerie ont atteint 47 millions d'euros au premier semestre 2016, en hausse de 6 millions d'euros par rapport au premier semestre 2015, reflétant principalment l'émission d'un nouvel Emprunt à terme au cours du second semestre 2015 pour financer les acquisitions de Cisco Connected Devices et de The Mill ;
  • La charge d'impôts impactant la trésorerie a atteint 40 millions d'euros au premier semestre 2016, en hausse de 7 millions d'euros comparé au premier semestre 2015, en raison d'une meilleure performance des activités Opérationnelles.

     
  • Les autres dépenses d'exploitation impactant la trésorerie ont atteint 21 millions d'euros au premier semestre 2016, reflétant principalement les retraites pour 12 millions d'euros et des coûts d'intégration de 6 millions dans le segment Maison Connectée.

La dette financière brute à sa valeur nominale a atteint 1 330 millions d'euros à fin juin 2016, en baisse de 40 millions d'euros par rapport à fin décembre 2015, reflétant des remboursements normaux de l'Emprunt à terme de 34 millions d'euros et d'autres remboursements de dettes de 6 millions d'euros.

La position de trésorerie du Groupe a atteint 434 millions d'euros à fin juin 2016, en hausse de 49 millions d'euros par rapport à fin décembre 2015, en raison principalement d'un flux important de trésorerie généré par le Groupe sur la période.

La dette financière nette à sa valeur nominale a atteint 896 millions d'euros à fin juin 2016, en baisse de 89 millions d'euros par rapport à fin décembre 2015.


Revue par segment des résultats du premier semestre 2016 [5]

Maison Connectée

   S1 2015  S1 2016  Variation
  En millions d'euros En % du CA En millions d'euros En % du CA A taux courants A taux constants
Chiffre d'affaires 652   1 378   +111,4% +114,0%
Chiffre d'affaires hors CCD [6] 652   670   +2,7% +4,8%
EBITDA ajusté 28 4,3% 106 7,7% ns ns

Le chiffre d'affaires du segment Maison Connectée a atteint 1 378 millions d'euros au premier semestre 2016. Hors Cisco Connected Devices, le segment Maison Connectée a enregistré une croissance de son chiffre d'affaires de presque 5% par rapport au premier 2015, une hausse supérieure à celle du marché, en raison principalement d'un niveau d'activité soutenu en Europe, Moyen-Orient & Afrique et Asie-Pacifique, reflétant des nouvelles commandes et gains de clients réalisés à la fois par Technicolor et Cisco Connected Devices en 2015. Ceci a permis de compenser un moindre niveau de chiffre d'affaires enregistré en Amérique du Nord au second trimestre 2016, lié principalement à un effet de saisonnalité pour une catégorie de produits commercialisés par un client américain important. Hors Amérique Latine, affectée par un fort ralentissement économique au Brésil au premier semestre 2016, le chiffre d'affaires total du segment Maison Connectée en Amérique du Nord, Europe, Moyen-Orient & Afrique et Asie-Pacifique a enregistré une hausse de près de 22% à taux de change constants par rapport au premier semestre 2015.

Technicolor a enregistré un certain nombre de nouvelles commandes et de gains de clients dans toutes les régions au premier semestre, en particulier pour des produits de nouvelle génération. En Amérique du Nord, le Groupe a gagné plusieurs nouveaux contrats pour la fourniture à la fois de passerelles haut débit et de décodeurs vidéo à des opérateurs de réseaux majeurs, en particulier aux trois principaux opérateurs aux États-Unis. Technicolor a également remporté un contrat pour la fourniture d'un produit OTT («  Over-the-Top  ») auprès d'un nouveau client important aux États-Unis. En Europe, Moyen-Orient & Afrique, l'activité commerciale du Groupe a été soutenue, enregistrant plusieurs nouvelles commandes et gains de clients sur la période, en particulier pour des produits haut débit et OTT. En Asie-Pacifique, Technicolor a continué de développer ses activités auprès d'un certain nombre d'opérateurs importants dans la région, enregistrant plusieurs nouvelles commandes pour des produits haut débit, notamment en Chine et en Australie.

La marge brute a atteint 16,4% au premier semestre 2016, en hausse de 0,6 point par rapport au premier semestre 2015. L'EBITDA ajusté s'est élevé à 106 millions d'euros sur la période, en hausse par rapport à 28 millions d'euros au premier semestre 2015, soit une marge d'EBITDA ajusté de 7,7%, en croissance de 3,4 points. Cette forte performance a reflété une solide exécution et efficacité opérationnelle, combinée à l'impact positif de l'intégration de Cisco Connected Devices et synergies de coûts associées, qui a très bien progressé sur la période. Au premier semestre, le segment s'est principalement concentré sur la migration de la chaîne logistique de Cisco à Technicolor, finalisée avec succès en juillet.

Services Entertainment

   S1 2015  S1 2016  Variation
  En millions d'euros En % du CA En millions d'euros En % du CA A taux courants A taux constants
Chiffre d'affaires 651   863   +32,6% +35,4%
dont Services de Production 249   369   +48,0% +53,8%
  Services DVD 402   494   +23,0% +24,0%
EBITDA ajusté 60 9,2% 71 8,2% +18,3% +23,5%

Le chiffre d'affaires du segment Services Entertainment a atteint 863 millions d'euros au premier semestre 2016, en hausse de 35,4% à taux de change constants comparé au premier semestre 2015, en raison d'une forte croissance organique du chiffre d'affaires et de la contribution des acquisitions de Mikros Image et The Mill dans les Services Production, ainsi que de gains de nouveaux clients et de la performance de certains titres majeurs dans les Services DVD.

  • Le chiffre d'affaires des Services de Production s'est élevé à 369 millions d'euros au premier semestre 2016, en augmentation de 53,8% à taux de change constants par rapport au premier semestre 2015, en raison d'une croissance organique à deux chiffres et de la contribution des acquisitions de Mikros Image et The Mill. Technicolor a enregistré une forte croissance organique de son chiffre d'affaires, reflétant un niveau d'activité record dans les Effets Visuels pour les séries TV et une croissance soutenue dans les activités d'Effets Visuels pour la publicité, d'Animation et de Jeux. Après une performance relativement stable au premier trimestre, le chiffre d'affaires des Effets Visuels pour les films a rebondi au deuxième trimestre 2016, grâce à de la charge de travail relative à des projets majeurs. Par ailleurs, le Groupe a enregistré plusieurs gains de contrats dans ses activités au cours du premier semestre 2016, s'assurant ainsi un très solide carnet de commandes.

Au premier semestre 2016, Technicolor a confirmé sa position de leader dans les Services de Production et a pleinement profité de son positionnement multi-segment. Dans ce contexte, le Groupe a renforcé sa plateforme opérationnelle via une hausse de ses capacités, notamment au Royaume-Uni, au Canada et en Inde, et est en bonne position pour bénéficier de la croissance additionnelle de son chiffre d'affaires sur ses différents segments de marché. De plus, Technicolor a démontré son expertise dans la gestion de projets très complexes, développant de nouvelles expériences visuelles, notamment autour de la Réalité Virtuelle, tout en renforçant ses relations avec les principaux créateurs de contenu.

  • Le chiffre d'affaires des Services DVD s'est élevé à 494 millions d'euros au premier semestre 2016, en hausse de 24,0% à taux de change constants comparé au premier semestre 2015. Cette performance a résulté d'une croissance d'environ 22% des volumes totaux, soutenue par des gains de nouveaux clients en 2015 et des sorties de nouveaux titres majeurs produits par le Groupe au cours du premier semestre 2016. Sur la période, les volumes de DVD ont augmenté d'environ 7%, et ceux de disques Blu-ray TM de l'ordre de 30% par rapport au premier semestre 2015. Dans les Jeux Vidéo, les volumes ont affiché une hausse d'environ 19% par rapport au premier semestre 2015, bénéficiant de la demande de jeux vidéo pour la console Xbox One. Les volumes de CD ont aussi fortement progressé au premier semestre 2016, en raison de gains de nouveaux clients réalisés en 2015.
     
  •  

L'EBITDA ajusté a atteint 71 millions d'euros au premier semestre 2016, en croissance de 23,5% à taux de change constants comparé au premier semestre 2015, la beaucoup plus forte contribution des Services de Production ayant complétement compensé une moindre performance des Services de DVD, en raison de l'impact de l'intégration des actifs nord-américains de Cinram.

  • L'EBITDA ajusté des Services de Production a enregistré une forte hausse au premier semestre 2016 par rapport au premier semestre 2015, en raison de la contribution additionnelle des acquisitions et d'un niveau d'activité plus important dans les activités d'Effets Visuels.
  • Hors impact de l'intégration des actifs nord-américains de Cinram, la performance des Services de DVD s'est améliorée au premier semestre 2016 par rapport au premier semestre 2015. Le niveau d'efficacité opérationnelle de ces actifs devrait être aligné avec les standards du Groupe au second semestre 2016, suite aux mesures de réduction des coûts mises en place au premier semestre.

###

Technologie

   S1 2015  S1 2016  Variation
  En millions d'euros En % du CA En millions d'euros En % du CA A taux courants A taux constants
Chiffre d'affaires 258   177   (31,5)% (30,6)%
Dont Licences 100   158   +58,3%  
  MPEG LA 158   18   (88,5)%  
EBITDA ajusté 209 81,2% 130 73,9% (37,7)% (37,8)%
Dont Licences & R&I [7] 51   112   +117,9%  
  MPEG LA 158   18   (88,5)%  

Le chiffre d'affaires du segment Technologie a atteint 177 millions d'euros au premier semestre 2016, en recul de 30,6% à taux de change courants comparé au premier semestre 2015, en raison d'une forte baisse du chiffre d'affaires de MPEG LA. Hors MPEG LA, le chiffre d'affaires a augmenté de 58,3%, reflétant un fort niveau d'activité dans les Licences de Brevets et une performance soutenue en Licences de Marques. Le chiffre d'affaires de MPEG LA a atteint seulement 18 millions d'euros au premier semestre 2016, un niveau beaucoup plus faible qu'anticipé. Cependant, Technicolor prévoit toujours de générer un EBITDA ajusté d'au moins 200 millions d'euros pour son segment Technologie en 2016.

Au premier semestre 2016, Technicolor a été particulièrement actif en Licences de Brevets, signant des accords non-exclusifs à la fois dans le Codage Numérique et la Télévision Numérique au premier trimestre, et dans les Décodeurs au deuxième trimestre. Le Groupe a également poursuivi ses discussions dans le domaine des appareils mobiles. Au deuxième trimestre, Technicolor a commencé à mettre en oeuvre une réduction de la taille de son important portefeuille de brevets, incluant des brevets n'entrant plus dans la stratégie du Groupe et dont le maintien est coûteux. Au premier semestre 2016, Technicolor a également enregistré une hausse de son chiffre d'affaires en Licences de Marques.

L'EBITDA ajusté du segment Technologie a atteint 130 millions d'euros au premier semestre 2016, soit une marge de 73,9%, incluant 18 millions d'euros de contribution de MPEG LA. Cette bonne performance, dans le contexte d'une contribution mineure de MPEG LA, a reflété un fort niveau d'activité dans les Licences de Brevets et une hausse du chiffre d'affaires des Licences de Marques. Au premier semestre, Technicolor a lancé des initiatives de réduction des coûts, incluant une révision de la politique de dépôts de brevets et la fermeture du laboratoire de recherche du Groupe situé à Hanovre (Allemagne). Ces actions devraient générer des économies de coûts en 2017, avec un impact limité au second semestre 2016.


Revue par segment du chiffre d'affaires du deuxième trimestre 2016 [8]

Chiffre d'affaires du Groupe par segment

   Deuxième Trimestre  Variation  
En millions d'euros 2015 2016 Taux courants Taux constants
Maison Connectée 335 680 +102,9% +106,7%
Dont Maison Connectée hors CCD 335 367 +9,6% +11,8%
Services Entertainment 313 413 +31,9% +36,3%
Dont Services de Production 128 190 +48,6% +56,0%
  Services DVD 185 223 +20,3% +22,7%
Technologie 140 65 (53,9)% (54,1)%
Chiffres d'affaires 789 1 158 +46,8% +50,2%

Le chiffre d'affaires du segment Maison Connectée s'est élevé à 680 millions d'euros au premier semestre 2016. Hors Cisco Connected Devices, le chiffre d'affaires a atteint 367 millions d'euros, en hausse de près de 12% à taux de change constants par rapport au deuxième trimestre 2015, continuant de surperformer le marché mondial des terminaux domestiques. Cette performance a reflété un niveau d'activité important en Europe, Moyen-Orient & Afrique et Asie-Pacifique, une amélioration de la tendance de chiffre d'affaires en Amérique Latine par rapport au premier trimestre 2016, soutenue par le Mexique, et un dynamisme toujours solide du Groupe auprès des trois principaux opérateurs nord-américains. Ceci a permis de compenser un moindre niveau d'activité dans certaines zones, en particulier au Brésil et au Canada.

  • En Amérique du Nord (50% des ventes), le chiffre d'affaires du segment Maison Connectée a augmenté d'environ 216% à taux de change constants au deuxième trimestre 2016 par rapport au deuxième 2015, en raison principalement de la contribution de Cisco Connected Devices. Sur la période, Technicolor a maintenu sa dynamique commerciale auprès des trois plus grands opérateurs de la région, enregistrant plusieurs nouvelles commandes, en particulier pour des produits vidéo. Le Groupe a aussi remporté un contrat pour la fourniture d'un décodeur OTT («  Over-the-Top  ») auprès d'un nouveau client important aux États-Unis. Le niveau d'activité dans la région a cependant été impacté par un effet de saisonnalité des commandes de certains clients aux États-Unis, notamment pour les appareils et services pour la Vie Numérique, et par une moindre demande globale des clients du Groupe au Canada.
  • En Europe, Moyen-Orient et Afrique (20% des ventes), le segment Maison Connectée a enregistré une hausse d'environ 71% à taux de change constants de son chiffre d'affaires au deuxième trimestre 2016 par rapport au deuxième trimestre 2015, bénéficiant de la contribution de Cisco Connected Devices et de nouvelles commandes et gains de clients enregistrés à la fois par Technicolor et Cisco Connected Devices durant l'année 2015. Sur la période, le segment Maison Connectée a bénéficié d'une forte demande de produits haut débit de la part des clients câble et télécom du Groupe, et de la poursuite des livraisons de nouveaux produits lancés au second semestre 2015, en particulier des décodeurs OTT.
  • En Amérique Latine (20% des ventes), le chiffre d'affaires du segment Maison Connectée a augmenté d'environ 27% à taux de change constants au deuxième trimestre 2016 comparé au deuxième trimestre


     2015. Malgré des conditions de marché difficiles au Brésil, liées au sévère ralentissement économique, le niveau d'activité a été fort au Mexique, avec une forte demande de toutes les catégories de produits.

  • En Asie-Pacifique (10% des ventes), le segment Maison Connectée a plus que doublé son chiffre d'affaires au deuxième trimestre 2016 par rapport au deuxième trimestre 2015, en raison d'une forte hausse des livraisons de décodeurs aux clients du Groupe en Inde, bénéficiant du programme de numérisation mis en oeuvre dans le pays, et d'une demande soutenue de produits télécom haut débit sur la période, en particulier en Australie.

Répartition du chiffre d'affaires de Maison Connectée

   Deuxième Trimestre  Premier Semestre
En millions d'euros 2015 2016 Variation [9] 2015 2016 Variation 9
Chiffre d'affaires 335 680 +106,7% 652 1 378 +114,0%
Par région Amérique du Nord 109 338 +216,1% 202 724 +260,4%
  Europe, Moyen-Orient & Afrique 80 136 +70,8% 148 316 +113,1%
  Amérique Latine 111 135 +26,6% 242 228 (1,6)%
  Asie-Pacifique 36 71 +102,7% 60 110 +87,7%
Par produit Vidéo 142 361 +158,1% 295 790 +161,9%
  Haut Débit [10] 193 319 +68,8% 357 588 +74,4%

###

Le chiffre d'affaires du segment Services Entertainment s'est élevé à 413 millions d'euros au deuxième trimestre 2016, en hausse de 36,3% à taux de change constants par rapport au deuxième trimestre 2015, reflétant une forte croissance organique et la contribution des acquisitions de Mikros Image et The Mill dans les Services Production, ainsi que des gains de nouveaux clients dans les Services DVD.

  • Le chiffre d'affaires des Services de Production a atteint 190 millions d'euros au deuxième trimestre 2016, en hausse d'environ 56,0% à taux de change constants comparé au deuxième trimestre 2015. Cette forte performance a reflété un nouveau trimestre de croissance organique à deux chiffres du chiffre d'affaires, ainsi que la contribution de Mikros Image et The Mill.

     Dans les Effets Visuels pour les films, le niveau d'activité a été plus fort au deuxième trimestre 2016 par rapport au deuxième trimestre 2015, en raison d'une hausse de la charge de travail relative à des projets majeurs. Technicolor a gagné de nouveaux contrats sur la période, renforçant ainsi son important carnet de commandes. Au cours du deuxième trimestre, les équipes d'Effets Visuels ont poursuivi leurs travaux sur plusieurs projets cinématographiques, incluant Ghost in the Shell (Paramount), Pirates des Caraïbes 5 (Disney) et Passengers (Sony), tout en augmentant leur charge de travail sur des titres comme Alien : Covenant (Fox) et The Mummy (Universal). Les équipes ont également finalisé plusieurs projets, dont X-Men  : Apocalypse (Fox), S.O.S Fantômes 3 (Sony) et Independence Day : Resurgence (Fox).

     Dans les Effets Visuels pour les séries TV, Technicolor a enregistré un nouveau trimestre de croissance à deux chiffres de son chiffre d'affaires, Mr. X se développant très rapidement depuis son intégration au portefeuille de marques du Groupe. Au deuxième trimestre, les équipes d'Effets Visuels ont débuté leurs travaux sur la série TV Godless (Netflix), tout en poursuivant leurs travaux sur les nouvelles saisons de Vikings , Goliath (Amazon) et The Strain (FX), entre autres. De plus, Mr. X a reçu deux nominations à la cérémonie des Emmys Awards pour ses travaux sur les séries TV Vikings Saison 4 (History) et Penny Dreadful Saison 3 (Showtime) dans la catégorie Meilleurs Effets Visuels.

     Dans les Effets Visuels pour la publicité, le chiffre d'affaires a continué d'être particulièrement fort sur la période, reflétant une croissance organique à deux chiffres et la contribution de The Mill. Sur le trimestre, Technicolor a de nouveau démontré son expertise dans la gestion de projets très complexes, finalisant ses travaux sur la campagne Yes, I can de la chaine britannique Channel 4 visant à promouvoir les Jeux Paralympiques 2016, sur la campagne réalisée pour le lancement de l'application Tilt Brush de Google, et sur la publicité introduisant le koala Kenny , la nouvelle mascotte de Cushelle. De plus, les équipes ont finalisé un projet d'expérience de Réalité Virtuelle totalement immersive à 360 degrés pour Jack Daniels et ont également redonné vie aux Pierrafeu dans une campagne pour Halifax.

     Dans l'Animation, le chiffre d'affaires a enregistré une croissance à deux chiffres au deuxième trimestre, reflétant un niveau d'activité soutenu dans les dessins animés télévisés. Sur la période, Mikros Image a poursuivi ses travaux sur Captain Underpants (DreamWorks Animation), tout en débutant ses travaux sur Sherlock Gnomes (Rocket/Paramount) and Asterix (M6) à la fin du deuxième trimestre. Par ailleurs, The Deep et Atomic Puppet , deux séries d'Animation développées par Technicolor, ont fait leurs débuts à la télévision aux États-Unis, au Royaume-Uni et dans d'autres pays durant le trimestre.

     Dans les Jeux, le chiffre d'affaires a continué de croître à un rythme soutenu au deuxième trimestre, en raison du renforcement des équipes dédiées à Rockstar Games. Sur la période, les équipes de Jeux ont également finalisé leurs travaux sur un jeu pour mobiles majeur pour un autre grand éditeur.

     Dans la Postproduction, le chiffre d'affaires est resté stable au deuxième trimestre 2016, avec un niveau d'activité soutenu auprès des fournisseurs de services OTT et des chaînes de télévision. Sur la période, les équipes de Postproduction ont reçu trois nominations à la cérémonie des Emmy Awards dans les catégories du Meilleur Mixage Son et du Meilleur Montage Sonore.

  • Le chiffre d'affaires des Services DVD s'est élevé à 223 millions d'euros au deuxième trimestre 2016, en croissance de 22,7% à taux de change constants par rapport au deuxième trimestre 2015, en raison principalement d'une hausse d'environ 19% des volumes totaux par rapport au deuxième trimestre 2015. Sur la période, les volumes de DVD ont augmenté d'environ 1%, tandis que les volumes de disques Blu-ray TM ont progressé d'environ 36% par rapport au deuxième trimestre 2015. Les volumes de Jeux Vidéo ont affiché une hausse d'environ 39% comparé au deuxième trimestre 2015, tandis que les volumes de CD ont également enregistré une croissance importante sur la période, en raison de gains de nouveaux clients réalisés en 2015.

     Au deuxième trimestre 2016, les principaux titres de films produits par Technicolor ont inclus Zootopie (Disney), Batman v Superman : L'Aube de la Justice (Warner), Deadpool (Fox) et Divergent 3 : Au-delà du Mur . Les principaux titres de Jeux Vidéo produits par le Groupe ont inclus Doom (Bethesda Softworks) et Overwatch (Activision).


Volumes de DVD, Blu-ray (TM) et CD

   Deuxième Trimestre  Premier Semestre
En millions d'unités 2015 2016 Variation 2015 2016 Variation
Volumes totaux 228,8 272,3 +19,0% 499.8 609.9 +22.0%
Par format DVD 185,1 187,5 +1,3% 396,1 424,7 +7,2%
  Blu-ray(TM) 41,4 56,3 +36,0% 100,0 130,2 +30,2%
  CD 2,3 28,5 ns 3,7 55,0 ns
Par segment Film/TV 213,8 230,8 +7,9% 466,3 527,1 +13,0%
  Jeux 5,9 8,2 +39,1% 15,5 18,4 +18,8%
  Kiosques et Logiciels 6,7 4,8 (29,4)% 14,3 9,4 (34,5)%
  Musique et Audio 2,3 28,5 ns 3,7 55,0 ns

###

Le chiffre d'affaires du segment Technologie a atteint à 65 millions d'euros au deuxième trimestre 2016, en baisse de 54,1% à taux de change constants comparé au deuxième trimestre 2015, en raison d'un recul de 78 millions d'euros du chiffre d'affaires de MPEG LA. La contribution de MPEG LA avait été particulièrement forte au deuxième trimestre 2015, représentant environ 64% du chiffre d'affaires de la division Licences sur la période ; Hors MPEG LA, le chiffre d'affaires de la division Licences a affiché une hausse de presque 5% par rapport au deuxième trimestre 2015. Cette solide performance a été principalement soutenue par les activités de Licences de Brevets, avec la signature d'un accord dans les Décodeurs avec un fabricant sud asiatique et la cession de brevets non-stratégiques dans le domaine des technologies audio. Dans le cadre de la nouvelle stratégie du Groupe autour de quatre domaines clés, Technicolor a décidé de monétiser ses brevets dans le cadre d'accords de licences non-exclusifs, comme il l'a toujours fait, ainsi qu'au travers de la cession de brevets n'entrant plus dans sa stratégie.

Au deuxième trimestre 2016, le chiffre d'affaires des activités de Licences de Marques a été relativement stable par rapport au deuxième trimestre 2015, tandis que le Groupe a réalisé des avancées importantes dans la dissémination et le déploiement de sa technologie HDR («  High Dynamic Range  »).


Frédéric Rose, Directeur général, et Esther Gaide, Directrice Financière, tiendront une conférence téléphonique le mercredi 27 juillet 2016 à 18h30 (heure de Paris, GMT+1).

Calendrier financier

Chiffre d'affaires du T3 2016 21 octobre 2016

###

Avertissement : Déclarations Prospectives

Ce communiqué de presse contient certaines déclarations qui constituent des « déclarations prospectives », y compris notamment les énoncés annonçant ou se rapportant à des événements futurs, des tendances, des projets ou des objectifs, fondés sur certaines hypothèses ainsi que toutes les déclarations qui ne se rapportent pas directement à un fait historique ou avéré. Ces déclarations prospectives sont fondées sur les anticipations et convictions actuelles de l'équipe dirigeante et sont soumises à un certain nombre de risques et incertitudes, en conséquence desquels les résultats réels pourraient différer sensiblement des résultats prévisionnels évoqués explicitement ou implicitement par les déclarations prospectives. Pour obtenir plus d'informations sur ces risques et incertitudes, vous pouvez consulter les documents déposés par Technicolor auprès de l'Autorité des marchés financiers.

###

A propos de Technicolor

Technicolor, leader technologique mondial dans le secteur du Media & Entertainment, est à la pointe de l'innovation numérique. Grâce à nos laboratoires de recherche et d'innovation de premier plan, nous occupons des positions-clés sur le marché au travers de la fourniture de services vidéo avancés pour les créateurs et les distributeurs de contenu. Nous bénéficions également d'un riche portefeuille de propriété intellectuelle, centré sur les technologies de l'image et du son. Notre engagement : soutenir le développement de nouvelles expériences passionnantes pour les consommateurs au cinéma, à la maison, ou en mobilité. Pour plus d'informations, visitez : www.technicolor.com .

Les actions Technicolor sont enregistrées sur NYSE Euronext Paris (TCH) et sont négociables aux Etats-Unis sur le marché OTCQX (TCLRY).

Relations Presse

Emilie Megel : +33 1 41 86 61 48

emilie.megel@technicolor.com

Relations Investisseurs

Emilie Megel : +33 1 41 86 61 48

emilie.megel@technicolor.com

Laurent Sfaxi : +33 1 41 86 58 83

laurent.sfaxi@technicolor.com

Relations Actionnaires

0 800 007 167

shareholder@technicolor.com

COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ (NON AUDITÉ)

    Semestre clos le
(en millions d'euros)   30 juin 2016

non audité
  30 juin 2015

non audité
Activités poursuivies        
Chiffre d'affaires    2 420    1 621
Coût de l'activité [11]    (1 969)    (1 227)
Marge brute    451    394
         
Frais commerciaux et administratifs    (204)    (166)
Frais de recherche et développement    (93)    (68)
Coûts de restructuration    (39)    (31)
Pertes de valeur nettes sur actifs non courants opérationnels    (8)    (9)
Autres produits (charges)    (12)    12
Résultat avant charges financières et impôts (EBIT) des activités poursuivies    95    132
         
Produits d'intérêts    1    6
Charges d'intérêts    (45)    (33)
Autres produits (charges) financiers nets    (29)    (17)
Charges financières nettes    (73)    (44)
         
Résultat des sociétés mises en équivalence    –    1
Impôt sur les résultats    (30)    (29)
Résultat net des activités poursuivies    (8)    60
         
Activités arrêtées ou en cours de cession        
Résultat net des activités arrêtées ou en cours de cession    (44)    (12)
         
Résultat net de l'exercice    (52)    48
Attribuable aux :        
– Actionnaires de Technicolor SA    (52)    50
– Participations ne donnant pas le contrôle    –    (2)
         
    Semestre clos le
( en euro, sauf le nombre d'actions)   30 juin 2016

non audité
  30 juin 2015

non audité
Nombre moyen pondéré d'actions ordinaires de base disponibles (actions propres déduites)   411 485 478   348 259 537
         
Résultat net par action des activités poursuivies        
–  de base    (0,02)    0,17
–  dilué    (0,02)    0,17
Résultat net par action des activités arrêtées ou en cours de cession      
–  de base    (0,11)    (0,04)
–  dilué    (0,11)    (0,04)
Résultat net total par action        
–  de base    (0,13)    0,13
–  dilué    (0,13)    0,13

ÉTAT DE LA SITUATION FINANCIÈRE CONSOLIDÉE (NON AUDITÉ)

(en millions d'euros)   30 juin 2016

non audité
  31 déc. 2015 [12]

audité
ACTIF        
         
Ecarts d'acquisition    991    1 007
Immobilisations incorporelles    737    763
Immobilisations corporelles    290    304
Autres actifs d'exploitation non courants    72    77
Total actifs d'exploitation non courants    2 090    2 151
         
Actifs financiers disponibles à la vente    18    22
Autres actifs financiers non courants    40    40
Total actifs financiers non courants    58    62
         
Titres des sociétés mises en équivalence    14    16
Impôts différés actifs    444    455
Total actifs non courants    2 606    2 684
         
Stocks et en-cours    219    301
Clients et effets à recevoir    732    709
Autres actifs d'exploitation courants    423    294
Total actifs d'exploitation courants    1 374    1 304
         
Créance d'impôt    63    62
Autres actifs financiers courants    23    23
Trésorerie et équivalents de trésorerie    434    385
Actifs destinés à être cédés    7    24
Total actifs courants    1 901    1 798
         
Total actif    4 507    4 482



ÉTAT DE LA SITUATION FINANCIÈRE CONSOLIDÉE (NON AUDITÉ)

(en millions d'euros)   30 juin 2016

non audité
  31 déc. 2015 [13]

audité
CAPITAUX PROPRES ET PASSIF        
         
Capital social    412    411
Actions propres    (156)    (155)
Titres super subordonnés    500    500
Primes d'émission et réserves    130    250
Ecarts de conversion    (271)    (284)
Capitaux propres attribuables aux actionnaires de Technicolor SA    615    722
         
Participations ne donnant pas le contrôle    2    4
Total capitaux propres    617    726
         
Provisions pour retraites et avantages assimilés    395    353
Autres provisions    42    40
Autres dettes d'exploitation non courantes    182    157
Total dettes d'exploitation non courantes    619    550
         
Dettes financières    1 177    1 207
Impôts différés passifs    220    230
Total dettes non courantes    2 016    1 987
         
Provisions pour retraites et avantages assimilés    29    29
Autres provisions    132    125
Fournisseurs et effets à payer    765    745
Provisions pour dettes sociales    134    166
Autres dettes d'exploitation courantes    684    546
Total dettes d'exploitation courantes    1 744    1 611
         
Dettes financières    86    86
Dette d'impôt courant    41    59
Autres dettes courantes    3    1
Passifs liés aux actifs destinés à être cédés    –    12
Total dettes courantes    1 874    1 769
         
Total passif   3 890   3 756
         
Total des capitaux propres et du passif    4 507    4 482



TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE CONSOLIDÉS (NON AUDITÉ)

    Semestre clos le
(en millions d'euros)   30 juin 2016

non audité
  30 juin 2015

non audité
Résultat net de l'exercice    (52)    48
Résultat net des activités arrêtées ou en cours de cession    (44)    (12)
Résultat net des activités poursuivies    (8)    60
Ajustements pour réconcilier le résultat net des activités poursuivies avec la variation nette de la trésorerie d'exploitation        
Amortissements d'actifs    104    88
Pertes de valeur d'actifs [14]    8    10
Variation nette des provisions    4    (19)
Gains sur cessions d'actifs    –    (6)
Charges (produits) d'intérêts    44    27
Autres (dont impôts)    46    36
Variation du besoin en fonds de roulement et des autres actifs et passifs    67    30
Flux de trésorerie provenant des activités opérationnelles    265    226
Intérêts payés    (37)    (29)
Intérêts reçus    2    6
Impôts payés sur les résultats    (40)    (33)
Variation nette de la trésorerie d'exploitation des activités poursuivies    190    170
Flux de trésorerie d'exploitation nets utilisés par les activités arrêtées ou en cours de cession    (18)    (10)
Variation nette de la trésorerie d'exploitation (I)    172    160
         
Acquisition de titres de participation, net de la trésorerie acquise    (24)    (28)
Produit de cession net de titres de participations    18    2
Acquisition d'immobilisations corporelles    (35)    (20)
Cession d'immobilisations corporelles et incorporelles    1    –
Acquisition d'immobilisations incorporelles incluant les coûts de développement capitalisés    (40)    (23)
Trésorerie mise en nantissement    (2)    (3)
Remboursement de trésorerie mise en nantissement    7    6
Prêts remboursés par / (accordés à) des tiers    –    –
Variation nette de la trésorerie d'investissement des activités poursuivies    (75)    (66)
Flux de trésorerie d'investissement nets utilisés par les activités arrêtées ou en cours de cession    –    –
Variation nette de la trésorerie d'investissement (II)    (75)    (66)
         
Augmentation de capital (impact net des frais payés)    13    4
Augmentation des dettes financières    –    1
Remboursement des dettes financières    (40)    (27)
Frais payés en relation avec la dette et du capital du Groupe    (2)    (6)
Distribution des dividendes aux actionnaires du Groupe    (25)    (17)
Autre    2    (5)
Variation nette de la trésorerie de financement des activités poursuivies    (52)    (50)
Flux de trésorerie de financement nets utilisés par les activités arrêtées ou en cours de cession    –    –
Variation nette de la trésorerie de financement (III)    (52)    (50)
         
Trésorerie à l'ouverture de la période    385    328
Augmentation nette de la trésorerie (I+II+III)    45    44
Effet des variations de change sur la trésorerie    4    9
Trésorerie à la clôture de la période    434    381

Résumé des résultats consolidés du premier semestre 2016 (non audité)

   Premier Semestre  
En millions d'euros 2015 2016 Variation [15]  
Chiffre d'affaires des activités poursuivies 1 621 2 420 +49,3%  
Variation à taux de change constants (%)   +51,6%    
Dont Maison Connectée 652 1 378 +111,4%  
  Services Entertainment 687 863 +25,5%  
  Technologie 258 177 (31,5)%  
  Autres 24 2 (91,7)%  
EBITDA ajusté des activités poursuivies 250 265 +6,1%  
Variation à taux de change constants (%)   +8,4%    
En % du chiffre d'affaires 15,4% 11,0% (4,4)pts  
Dont Maison Connectée 28 106 ns  
  Services Entertainment 64 71 +11,7%  
  Technologie 209 130 (37,7)%  
  Autres (51) (42) +16,6%  
EBIT ajusté des activités poursuivies 159 154 (3,5)%
Variation à taux de change constants (%)   (0,8)%  
En % du chiffre d'affaires 9,8% 6,4% (3,4)pts
Dont Maison Connectée 14 72 ns  
  Services Entertainment 1 2 +83,3%  
  Technologie 200 125 (37,4)%  
  Autres (56) (46) +18,1%  
EBIT des activités poursuivies 132 95 (27,8)%  
Variation à taux de change constants (%)   (25,2)%    
En % du chiffre d'affaires 8,1% 3,9% (4,2)pts  
Résultat financier (44) (73) (29)  
Impôt sur les résultats (29) (30) (1)  
Résultats des sociétés mises en équivalence 1 0 (1)  
Résultat net des activités poursuivies 60 (8) (68)  
Résultat net des activités arrêtées ou en cours de cession (12) (44) (32)  
Résultat net 48 (52) (100)  
Flux de trésorerie disponible du Groupe 117 98 (19)  
Dette nette à sa valeur nominale (non IFRS) 628 896 +268  
Dette nette (IFRS) 563 829 +266  

Résumé de l'impact des activités abandonnées (non audité)

   Deuxième Trimestre Premier Semestre
En millions d'euros 2015 2016 Variation [16] 2015 2016 Variation 16
Chiffre d'affaires 816 1 158 +41,9% 1 621 2 420 +49,3%
Dont Maison Connectée 335 680 +102,9% 652 1 378 +111,4%
  Services Entertainment 329 413 +25,6% 687 863 +25,5%
  Technologie 140 65 (53,9)% 258 177 (31,5)%
  Autres 12 0 ns 24 2 (92,0)%
Impact des activités abandonnées 27 0 ns 60 2 (96,9)%
Dont Services Entertainment 16 0 ns 37 0 ns  
  Autres 12 0 ns 24 2 (91,7)%  
Chiffres d'affaires hors act. abandonnées 789 1 158 +46,8% 1 561 2 418 +54,9%  
Dont Maison Connectée 335 680 +102,9% 652 1 378 +111,4%  
  Services Entertainment 313 413 +31,9% 651 863 +32,6%  
  Technologie 140 65 (53,9)% 258 177 (31,5)%  
  Autres 0 0 ns 0 0 ns  
EBITDA ajusté       250 265 +6,1%  
En % du chiffre d'affaires       15,4% 11,0% (4,4)pts  
Dont Maison Connectée       28 106 ns  
  Services Entertainment       64 71 +11,7%  
  Technologie       209 130 (37,7)%  
  Autres       (51) (42) +16,6%  
Impact des activités abandonnées       (4) (4) +22,5%
Dont Services Entertainment       4 0 ns
  Autres       (7) (4) +38,6%
EBITDA ajusté hors act. abandonnées       254 270 +6,3%  
En % du chiffre d'affaires       16,3% 11,2% (5,1)pts  
Dont Maison Connectée       28 106 ns  
  Services Entertainment       60 71 +18,3%  
  Technologie       209 130 (37,7)%  
  Autres       (44) (38) +13,0%  


Réconciliation des indicateurs ajustés tels que publiés (non auditée)

Technicolor présente, en plus des résultats publiés, et dans le but de fournir une vue plus comparable de l'évolution de sa performance opérationnelle au premier semestre 2016 par rapport au permier semestre 2015, un ensemble d'indicateurs ajustés qui exclut les éléments suivants, tels que directement disponibles dans le compte de résultat des états financiers consolidés du Groupe :

  • Coûts de restructuration, nets ;
  • Charges de dépréciations d'actifs, nettes ;
  • Autres produits et charges (autres éléments non récurrents).

Ces ajustements, dont la réconciliation est présentée dans le tableau suivant, ont eu un impact sur l'EBIT des activités poursuivies du Groupe de (59) millions d'euros au premier semestre 2016 contre (27) millions d'euros au premier semestre 2015.

   Premier Semestre
En millions d'euros 2015 2016 Variation [17]
EBIT des activités poursuivies 132 95 (37)
Coûts de restructurations, nets (31) (39) (8)
Pertes nettes liées aux dépréciations sur actifs opérationnels non courants (9) (8) +1
Autres produits/(charges) 12 (12) (24)
EBIT ajusté des activités poursuivies 159 154 (5)
En % du chiffre d'affaires 9,8% 6,4% (3,4)pts
Amortissement de l'allocation des prix d'acquisition 0 18 +18
EBIT ajusté avant amortissement des prix d'acquisition 159 171 +12
En % du chiffre d'affaires 9,8% 7,1% (2,7)pts
Dépréciations et amortissements [18] 91 94 +3
EBITDA ajusté des activités poursuivies 250 265 +15
En % du chiffre d'affaires 15,4% 11,0% (4,4)pts


Réconciliation du flux de trésorerie disponible du Groupe (non auditée)

   Premier Semestre  Variation
En millions d'euros 2015 2016  Publiée
EBITDA ajusté des activités poursuivies 250 265 +15
Sorties de trésorerie liées aux actions de restructuration (28) (33) (5)
Acquisition d'immobilisations corporelles (20) (35) (15)
Cession d'immobilisations corporelles et incorporelles 0 1 +1
Acquisition d'immobilisations incorporelles incluant les coûts de développement capitalisés (23) (40) (17)
Variation du besoin en fonds de roulement et des autres actifs et passifs 29 66 +37
Flux de trésorerie opérationnelle des activités poursuivies 208 224 +16
Variation nette de la provision retraites (9) (8) +1
Provisions pour risques et litiges relatifs aux activités poursuivies – utilisation sur la période (4) (5) (1)
Autres éléments non courants (impactant la trésorerie) 9 (4) (13)
Intérêts payés (29) (37) (8)
Intérêts reçus 6 2 (4)
Composante financière des charges liées aux plans de retraites  (4) (4)
Autres éléments financiers (impactant la trésorerie) (17) (12) +5
Impôts payés sur les résultats (33) (40) (7)
Flux de trésorerie d'exploitation nets utilisés par les activités arrêtées ou en-cours de cession (10) (18) (8)
Flux de trésorerie disponible du Groupe 117 98 (19)





[1] Suite à la cession de M-GO en janvier 2016 et à l'abandon de Virdata, le Groupe a transféré ces activités du segment Technologie au segment « Autres » au deuxième trimestre 2016. En conséquence, l'information financière a été retraitée pour 2015.

[2] Les activités abandonnées incluent les activités en fin d'exploitation, de Distribution et Cinéma Numérique dans le segment Services Entertainment, et les activités IZ-ON, M-GO et Virdata dans le segment « Autres ».

[3] Amortissement des prix d'acquisition.

[4] A fin décembre 2015.

[5] Hors activités abandonnées.

[6] Cisco Connected Devices (« CCD »).

[7] Recherche & Innovation.

[8] Hors activités abandonnées.

[9] Variation à taux de change constants.

[10] Incluant les produits et services pour la Vie Numérique.

[11] En 2016, l'amortissement des relations contractuelles avec les clients a été reclassé de coût de l'activité à frais commerciaux et administratifs pour mieux refléter la nature de ces charges. Si ces amortissements avaient été classés de manière similaire en 2015, les frais commerciaux et administratifs se seraient élevés à 172 million d'euros au lieu de 166 million d'euros, et le coût des ventes à 1 221 million d'euros au lieu de 1 227 millions d'euros.

[12] Les montants d'ouverture ont été retraités au 31 décembre 2015 et ne correspondent plus aux données figurants dans les états financiers de 2015 puisque des ajustements sur l'évaluation des acquisitions de 2015 ont été effectués durant le premier semestre 2016.

[13] Les montants d'ouverture ont été retraités au 31 décembre 2015 et ne correspondent plus aux données figurants dans les états financiers de 2015 puisque des ajustements sur l'évaluation des acquisitions de 2015 ont été effectués durant le premier semestre 2016.

[14] Dont 5 millions d'euros en 2015 de dépréciations d'actifs liées principalement aux plans de restructuration.

[15] Variation à taux de change courants.

[16] Variation à taux de change courants.

[17] Variation à taux de change courants.

[18] Incluant l'impact des provisions pour risques, garanties et litiges, et excluant l'amortissement des prix d'acquisition.



This announcement is distributed by NASDAQ OMX Corporate Solutions on behalf of NASDAQ OMX Corporate Solutions clients.

The issuer of this announcement warrants that they are solely responsible for the content, accuracy and originality of the information contained therein.

Source: TECHNICOLOR via GlobeNewswire

HUG#2031058

Print Friendly

TECHNICOLOR : RÉSULTATS SEMESTRIELS 2016

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |