Pacific Drilling S.A. (NYSE : PACD) a annoncé aujourd?hui un résultat
net de 68,0 millions USD pour le quatrième trimestre 2014, soit 0,32 USD
par action diluée, par rapport à un résultat net de 48,1 millions USD,
soit 0,22 USD par action diluée, au troisième trimestre 2014. Le
résultat net du quatrième trimestre 2013 s’est élevé à 25,7 millions
USD, soit 0,12 USD par action diluée.

Pour l’exercice clos le 31 décembre 2014, le résultat net s’est élevé à
188,3 millions USD, soit 0,87 USD par action diluée, en hausse de 96,1
millions USD par rapport au résultat net hors charges de l’exercice
précédent(d). Un rapprochement du résultat net hors charges
et du résultat net déclaré est inclus dans une annexe accompagnant le
présent communiqué.

Le PDG Chris Beckett a déclaré : « Pacific Drilling a connu à nouveau un
trimestre remarquable, concluant une année 2014 caractérisée par de
solides opérations. Nous avons une fois de plus démontré combien
l’accent que nous plaçons sur l’excellence de la performance pouvait
aboutir à des résultats financiers de premier plan dans le secteur. Au
quatrième trimestre, nous avons enregistré notre huitième trimestre
consécutif de croissance du résultat, ainsi qu’un record pour
l’entreprise en termes de BAIIA et de marge BAIIA. Je suis extrêmement
fier de ce que notre équipe a accompli en 2014. »

M. Beckett a ajouté : « Le contexte actuel des prix du pétrole continue
d’impacter la capacité de nos clients à planifier d’importantes dépenses
en capital pour 2015 et au-delà. Tandis que la visibilité des
opportunités de nouveaux contrats de plateformes offshore se révèle
limitée, nous constatons également une offre compétitive limitée entre
le moment présent et la fin de l’année, avec seulement deux ou trois
plateformes disponibles avec des charges au crochet de dernière
génération de 2,5 millions de livres. Au vu des conditions actuelles du
marché, notre conseil d’administration a reporté la décision de
poursuite des répartitions en faveur des actionnaires (au-delà des
achats régis par notre programme de rachat d’actions existant) pour
2015. Sur les marchés faibles, les clients ont fait preuve de plus de
discernement, et nous pensons que cet accent stratégique placé sur la
qualité des services et des actifs, sur la base duquel nous avons bâti
la société, se révélera un atout de différenciation. »

Commentaire sur la situation opérationnelle et
financière du quatrième trimestre et de l’exercice complet 2014

Le chiffre d?affaires des contrats de forage au quatrième trimestre 2014
s?est élevé à 319,7 millions USD, montant incluant 25,9 millions USD
d?amortissement du chiffre d?affaires reporté, par rapport à un chiffre
d?affaires des contrats de forage de 279,6 millions USD au troisième
trimestre 2014, montant qui incluait 27,3 millions USD d?amortissement
du chiffre d?affaires reporté. Le résultat a bénéficié de taux
journaliers moyens plus élevés au cours du trimestre, appuyés par un
trimestre complet d’opérations pour Pacific Sharav ainsi que par
une extension du contrat de Pacific Bora au mois d’août, ce qui a
porté à plus de 540 000 USD par jour notre taux journalier contractuel
moyen au quatrième trimestre. Le chiffre d?affaires des contrats de
forage pour l’exercice clos le 31 décembre 2014 s’est élevé à
1 085,8 millions USD, montant incluant 109,2 millions USD
d?amortissement du chiffre d?affaires reporté, par rapport à un chiffre
d?affaires des contrats de forage de 745,6 millions USD, montant
incluant 72,5 millions USD d?amortissement du chiffre d?affaires
reporté, pour l’exercice clos le 31 décembre 2013.

Au cours de la période de trois mois close le 31 décembre 2014, notre
flotte de six navires de forage en exploitation a réalisé une
performance de chiffre d?affaires moyenne(b) de 96,7 %, contre 94,4 % au
trimestre précédent. L’accroissement du coefficient d’efficacité a
découlé d’un essor opérationnel significatif sur nos cinq plateformes
matures, partiellement contrebalancé par l’impact des ajustements de Pacific
Sharav
, dont les performances ont surpassé nos attentes dans la
mesure où cette plateforme en est à ses premiers mois de fonctionnement.

Les dépenses de contrats de forage pour le quatrième trimestre 2014 se
sont élevées à 123,8 millions USD, contre 116,9 millions USD au
troisième trimestre 2014. Les dépenses de contrats de forage pour le
quatrième trimestre 2014 ont inclus 11,5 millions USD d?amortissement
des coûts reportés, 6,5 millions USD de frais remboursables, et
9,6 millions USD de coûts de soutien à terre et autres coûts de cette
nature. Les coûts directs d?exploitation journaliers liés au forage, à
l?exclusion des frais remboursables, ont atteint une moyenne de
174 200 USD au quatrième trimestre 2014, contre 175 500 USD au troisième
trimestre 2014. Les dépenses de contrats de forage pour l’exercice
complet 2014 ont atteint 459,6 millions USD, contre 337,3 millions USD
pour l’exercice complet 2013. L’accroissement annuel des coûts de
contrats de forage s’est principalement expliqué par une année complète
d’opérations de la part de Pacific Khamsin, ainsi qu’une année
partielle d’opérations de la part de Pacific Sharav, qui a débuté
son contrat le 27 août 2014. En 2014, les dépenses de contrats de forage
ont inclus 51,2 millions USD d?amortissement des coûts reportés,
26,0 millions USD de frais remboursables, et 35,9 millions USD de coûts
de soutien à terre et autres coûts de cette nature.

Les frais généraux et administratifs pour le quatrième trimestre 2014 se
sont élevés à 14,9 millions USD, contre 16,5 millions USD au troisième
trimestre 2014. Les frais généraux et administratifs pour l’exercice
complet 2014 ont atteint 57,7 millions USD, contre 48,6 millions USD
pour l’exercice précédent. Cette augmentation des frais généraux et
administratifs s’explique principalement par l’embauche prévue
d’effectifs supplémentaires destinés à appuyer l’expansion de notre
flotte.

Le BAIIA du quatrième trimestre 2014 a atteint 179,1 millions USD, par
rapport à un BAIIA de 145,5 millions USD au trimestre précédent. Le
BAIIA de l’exercice clos le 31 décembre 2014 a atteint 563,3 millions
USD, par rapport à un BAIIA ajusté(a) de 358,1 millions USD
pour l’exercice clos le 31 décembre 2013. La marge du BAIIA pour
l’exercice complet 2014 a atteint 51,9 %, par rapport à une marge du
BAIIA ajustée(b) de 48,0 % pour l’exercice complet 2013. Un
rapprochement du BAIIA et du BAIIA ajusté par rapport au résultat net
figure aux annexes qui accompagnent le présent communiqué de presse.

Les intérêts débiteurs pour le quatrième trimestre 2014 ont atteint 39,9
millions USD, contre 35,6 millions USD au troisième trimestre 2014. Les
intérêts débiteurs pour l’exercice complet 2014 se sont élevés à
130,1 millions USD.

Situation de trésorerie et dépenses en
immobilisations

Pour l’exercice complet 2014, le flux de trésorerie d’exploitation a
atteint 396,4 millions USD. Les soldes de trésorerie totalisaient
167,8 millions USD au 31 décembre 2014, tandis que la dette active
totale s?élevait à 3,15 milliards USD. Nous avons utilisé une partie de
nos espèces en caisse, ainsi qu’un montant de 180 millions USD entrant
dans le cadre de notre facilité de crédit renouvelable de 2014, pour
financer le remboursement du principal impayé et des intérêts sur nos
obligations non garanties le 20 février 2015. En date du 23 février
2015, nous disposons de plus de 800 millions USD de liquidités
disponibles, comprenant jusqu’à près de 720 millions USD de capacité non
utilisée et disponible dans le cadre des facilités de crédit existantes.
Notre solide position de liquidité se compose d’espèces en caisse, d’une
capacité disponible et non utilisée d?environ 300 millions USD sur la
facilité de crédit renouvelable de 2013, et d’une capacité disponible et
non utilisée de 170 millions USD sur la facilité de crédit renouvelable
de 2014. Nous allons également avoir accès à environ 100 millions USD
disponibles sur la SSCF, et à 150 millions USD disponibles sur la
facilité de crédit renouvelable de 2014, à la conclusion de contrats de
forage satisfaisants dans les plateformes Pacific Meltem et Pacific
Zonda
, respectivement.

Au quatrième trimestre 2014, nos dépenses en capital atteignaient
386,5 millions USD, dont 354,8 USD liés à la construction de nos
nouveaux navires de forage, y compris au paiement pour la livraison du Pacific
Meltem
. Les intérêts capitalisés se sont élevés à 11,1 millions USD.
Les dépenses restantes ont principalement été liées aux pièces détachées
de la flotte. Nous estimons à environ 479,3 millions USD le reste des
dépenses en capital nécessaires à l?achèvement de la construction de
notre nouveau navire de forage ainsi qu?au développement d?une capacité
supplémentaire en blocs obturateurs de puits, colonnes montantes et
propulseurs, hors intérêts capitalisés. Nous comptons couvrir ces
dépenses en capital avec une combinaison de trésorerie existante, de
flux de trésorerie d?exploitation futurs, et de capacité non utilisée
sur nos facilités de crédit existantes.

À ce jour, dans le cadre du programme de rachat d’actions approuvé par
les actionnaires en novembre 2014, nous avons procédé au rachat de 4,2
millions d’actions, pour un prix moyen de 4,17 USD par action. Nous
entendons poursuivre ces rachats d’actions jusqu’à remplir l’objectif de
8 millions d’actions fixé dans le cadre de notre programme de rachat
d’actions.

Le directeur financier Paul Reese a déclaré : « En commençant avec le
refinancement de notre accord de facilités relatives aux projets en
2013, nous avons poursuivi en renforçant de manière proactive la
position financière de la société. Au mois d’octobre, nous avons mis en
place le financement nécessaire à Pacific Zonda, à un taux très
attractif. La semaine dernière, nous avons remboursé nos obligations non
garanties, qui représentaient la partie la plus coûteuse de notre dette.
Le coût moyen de notre dette se situe désormais en dessous des 5 %. Nous
sommes également en passe d’obtenir les approbations bancaires restantes
nécessaires à la modification de certains de nos engagements financiers,
afin de remédier aux retards des livraisons de nouveaux navires. Par
ailleurs, nos formidables performances opérationnelles de 2014 se sont
traduites en un solide flux de trésorerie, qui consolide notre position
de liquidité tandis que nous entrons dans l’année 2015. Nous pensons que
nos futurs flux de trésorerie d’exploitation, sur la base du carnet de
commandes et des financements actuellement disponibles, vont nous
fournir une confortable liquidité, qui devrait nous permettre d’honorer
nos engagements jusqu’à la fin de l’année 2017, lorsqu’arriveront à
échéance nos obligations à 7,25 %.?

Prévisions 2015

Nous réitérons nos prévisions de performance de chiffre d?affaires
fournies lors du rapport sur la situation de notre flotte du 6 février
2015. Les fourchettes du coefficient d’efficacité moyen s’appliquent à
toutes nos plateformes opérationnelles sous contrat, et couvrent nos
prévisions de périodes d’arrêt imprévues ainsi que tous les événements
prévus de type maintenance. S’agissant de nos nouvelles plateformes,
nous prévoyons un coefficient d’efficacité moyen de 90 % sur la période
des six premiers mois de chaque plateforme, et de 95 % au-delà de cette
période. Toutefois, l’efficacité du chiffre d’affaires des plateformes
individuelles a tendance à fluctuer d’un mois – voire d’un trimestre – à
l’autre.

Le tableau suivant résume nos perspectives pour l’exercice complet 2015
concernant certains postes :

Poste Fourchette
Coefficient d’efficacité moyen 92 % – 96 %
Dépenses de contrats de forage 500 millions USD – 525 millions USD
Frais généraux et administratifs 63 millions USD – 66 millions USD
Impôt sur le revenu en pourcentage du chiffre d’affaires total des
contrats de forage
4 % – 4,5 %

Le tableau suivant résume nos perspectives pour le premier trimestre
2015 concernant certains postes :

Poste Fourchette
Coefficient d’efficacité moyen 91 % – 95 %
Dépenses de contrats de forage 115 millions USD – 120 millions USD
Frais généraux et administratifs 15 millions USD – 16 millions USD
Impôt sur le revenu en pourcentage du chiffre d’affaires total des
contrats de forage
4.5 % – 5,0 %

Les prévisions de dépenses liées aux contrats de forage reflètent une
réduction des coûts d’exploitation au cours d’une période d’inactivité
prévue antérieure aux (ou survenue entre) les contrats de forage
concernant nos plateformes qui ne font pas actuellement l’objet d’un
contrat et sont disponibles à un fonctionnement pour 2015.

Des échéanciers actualisés de l?amortissement escompté du chiffre
d?affaires reporté, des dépenses d?amortissement et d?intérêt de notre
financement existant, ainsi que des dépenses en capital, sont
disponibles dans la sous-section « Quarterly and Annual Results »
(Résultats trimestriels et annuels) de la section « Investor Relations »
(Relations avec les investisseurs) de notre site Web www.pacificdrilling.com.

Veuillez noter que les projections fournies ci-dessus sont basées sur
les attentes actuelles de la direction concernant l?avenir, ainsi que
sur des hypothèses tant énoncées qu?implicites, et qu’elles ne
constituent aucune forme de garantie, d?assurance ou de promesse comme
quoi les objectifs décrits seront réellement atteints. Les conditions et
hypothèses réelles sont sujettes à modification. Les projections
présentées ci-dessus sont assujetties à toutes les mises en garde et
restrictions décrites sous la rubrique « Déclarations prévisionnelles »
du présent communiqué de presse.

Notes de bas de page
(a) Le BAIIA et le BAIIA ajusté sont des mesures financières non-PCGR.
Pour consulter la définition du BAIIA et du BAIIA ajusté, ainsi que
le rapprochement au bénéfice net, veuillez vous référer aux annexes
incluses dans le présent communiqué de presse.
(b) La marge du BAIIA se définit comme le BAIIA divisé par les bénéfices
du forage à forfait. La marge du BAIIA ajustée se définit comme le
BAIIA ajusté divisé par les bénéfices des contrats de forage. La
direction a recours à ces mesures d?exploitation afin de procéder à
un suivi des résultats de la société et estime que ces mesures
fournissent un certain nombre d?informations supplémentaires
permettant de consolider l?impact de notre efficacité d?exploitation
ainsi que les coûts d?exploitation et de soutien encourus dans le
cadre de l?obtention de la performance du chiffre d?affaires.
(c) La performance de chiffre d?affaires se définit comme les revenus
effectifs de contrat à taux journalier (hors frais d?installation de
chantier, remboursements de modernisations et autres sources de
revenus) divisés par les revenus maximum de contrat à taux
journalier qui auraient été possibles pendant la période visée.
(d) Le bénéfice net hors charges est une mesure financière non-PCGR.
Pour consulter la définition du bénéfice net hors charges, ainsi que
le rapprochement au bénéfice net, veuillez vous référer aux annexes
incluses dans le présent communiqué de presse.

Conférence téléphonique

Pacific Drilling tiendra une conférence téléphonique à 10h00, heure
normale du Centre, le lundi 23 février, pour discuter des résultats du
quatrième trimestre et de l’exercice 2014. Pour participer, composer le
+1 719-457-2085 ou le 1-888-401-4669 et indiquer le code de
confirmation 1202536, cinq à dix minutes avant l?heure prévue de début
de la conférence. La conférence téléphonique sera également diffusée en
direct sur www.pacificdrilling.com.
On pourra y accéder via un lien dans la sous-section « Events &
Presentations » (Événements et Présentations) de la section « Investor
Relations » (Relations avec les investisseurs).

Une rediffusion audio de la conférence téléphonique sera disponible
après midi (heure normale du Centre), le lundi 23 février 2015, en
composant le +1 719-457-0820 ou le 1-888-203-1112 et en utilisant le
code d?accès 1202536. Une rediffusion de la conférence sera également
disponible sur le site Internet de la société.

À propos de Pacific Drilling

Grâce à ses navires de forage, les meilleurs de leur catégorie, et à son
équipe extrêmement expérimentée, Pacific Drilling vise à devenir le
prestataire de prédilection de services de forage en mer hautes
spécifications. La flotte de huit navires de forage de Pacific Drilling
constitue l?une des flottes les plus jeunes et les plus modernes au
monde sur le plan technologique. Pour plus d?informations sur Pacific
Drilling, notamment la situation actuelle de sa flotte, veuillez
consulter son site Web à l?adresse www.pacificdrilling.com.

Énoncés prospectifs

Certaines déclarations et informations contenues dans le présent
communiqué de presse (ainsi que d’autres déclarations orales formulées
autour des thèmes du présent communiqué de presse, y compris la
conférence téléphonique annoncée dans les présentes) constituent des
« énoncés prospectifs » au sens de la loi américaine de 1995 intitulée
« Private Securities Litigation Reform Act ». Dans la mesure où chaque
énoncé prospectif inclut une déclaration relative aux hypothèses de base
qui sous-tendent l’énoncé prospectif, nous tenons à souligner que, bien
que nous estimions que ces hypothèses ou fondements revêtent un
caractère raisonnable et soient formulés de bonne foi, les faits ou
fondements supposés varient pratiquement toujours par rapport aux
résultats réels, et que les différences entre les faits ou fondements
supposés et les résultats réels peuvent s’avérer significatives, selon
les circonstances. Là où dans chaque énoncé prospectif notre direction
exprime une attente ou une conviction relative à des résultats futurs,
ladite attente ou conviction est exprimée de bonne foi et se fonde sur
une base raisonnable. Nous ne saurions toutefois vous garantir que ledit
énoncé relatif à une attente ou à une conviction aboutira, sera réalisé
ou accompli. Ces énoncés se fondent sur des analyses et autres
informations basées sur des prévisions relatives aux résultats futurs,
ainsi que sur des estimations de montants qui ne peuvent pas encore être
établis. Ces énoncés portent également sur nos perspectives, stratégies
commerciales et développements futurs. Les énoncés prospectifs incluent
généralement des termes ou des expressions tels que « estimer »,
« s’attendre à », « anticiper », « projeter », « prévoir », « avoir
l’intention de », « tendre à », « entrevoir », « notre capacité à »,
« envisager », « potentiel », « devra », « pourra », « devra »,
« pourrait », ou tout autre terme similaire ne revêtant généralement pas
de nature historique. Ces énoncés prospectifs incluent spécifiquement
des énoncés relatifs aux futures opportunités de contrat client ; aux
montants des taux journaliers des contrats ; à la performance
opérationnelle future ; au coefficient d?efficacité ; aux perspectives
du marché ; à la durée estimée des contrats clients ; aux dates d?entrée
en vigueur des contrats et à leurs emplacements futurs ; au carnet de
commandes ; à la construction, au calendrier et à la livraison des
nouveaux navires de forage ; aux dépenses en capital ; aux ajustements
des coûts ; à la disponibilité estimée des plateformes ; aux coûts
d?exploitation directs des plateformes ; aux coûts du soutien à terre ;
aux frais généraux et administratifs ; aux charges fiscales ; à
l?amortissement projeté du chiffre d?affaires reporté et des dépenses de
mobilisation reportées ; aux opportunités de croissance ainsi qu?à la
dépréciation et aux intérêts débiteurs projetés relatifs aux facilités
de crédit existantes et obligations de premier rang. Ces énoncés
prospectifs sont basés sur nos attentes et convictions actuelles
concernant les développements futurs et leur impact potentiel sur notre
société. Bien que la direction estime que ces énoncés prospectifs soient
raisonnables tels quels et au moment de leur formulation, elle ne peut
garantir que les développements futurs qui affecteront l?entreprise
seront ceux que nous prévoyons. Tous les commentaires concernant nos
attentes de recettes futures et de résultats d?exploitation sont fondés
sur nos projections pour nos activités existantes et ne comprennent pas
l?impact potentiel de toute autre acquisition future. Nos énoncés
prospectifs impliquent des risques et des incertitudes importants (dont
certains hors de notre contrôle) et des hypothèses qui pourraient
entraîner des écarts considérables entre les résultats réels et notre
expérience historique et nos attentes ou projections actuelles. Les
facteurs importants qui pourraient entraîner des écarts substantiels
entre les résultats réels et les flux de trésorerie projetés et autres
projections mentionnés dans les énoncés prospectifs comprennent, sans
limitation, notre capacité à obtenir de nouveaux contrats de forage et à
maintenir les contrats existants, y compris l?annulation éventuelle ou
la suspension de contrats de forage en réponse à des difficultés
mécaniques, aux performances, aux changements du marché ou d?autres
raisons ; les changements au niveau de l?offre et de la demande, de la
concurrence et de la technologie des appareils de forage à l?échelle
mondiale ; les niveaux futurs d?activité de forage en mer ; les dates
réelles de début d?exécution de contrats ; les temps d?immobilisation et
autres risques liés aux opérations de forage en mer, y compris les
réparations et entretiens imprévus ; les réinstallations, les phénomènes
météorologiques violents ou les ouragans ; l?action gouvernementale, les
troubles civils et les incertitudes politiques et économiques ; les
niveaux futurs de l?activité de forage en mer ; l?impact d?éventuels
litiges en matière de licence ou de brevets ; les risques inhérents aux
travaux de construction, de réparation, d?entretien ou de modernisation
des plateformes de forage dans un chantier naval ; les responsabilités
environnementales ou autres responsabilités, risques ou pertes ; les
exigences gouvernementales, réglementaires et législatives et en matière
d?autorisation affectant les opérations de forage ; notre capacité à
attirer et à retenir un personnel qualifié à des conditions commerciales
raisonnables ; le terrorisme, la piraterie et l?action militaire ; et
l?issue des litiges, des procédures judiciaires, enquêtes ou autres
réclamations ou différends contractuels.

Pour plus d?informations sur les facteurs de risque significatifs connus
qui pourraient faire varier nos résultats réels de nos résultats
projetés, veuillez consulter les documents déposés par la société auprès
de la Securities and Exchange Commission (Commission des valeurs
mobilières ou SEC), y compris notre rapport annuel sur formulaire 20-F
et nos rapports actuels sur formulaire 6-K. Ces documents sont
disponibles sur notre site Web à l?adresse www.pacificdrilling.com
ou via le Système électronique de données, d?analyse et de recherche de
la SEC sur www.sec.gov.

Les lecteurs sont avisés de ne pas se fier outre mesure aux énoncés
prospectifs, qui ne sont valides qu?à la date de leur formulation. Nous
rejetons toute obligation de publier une mise à jour ou de réviser les
énoncés prospectifs, quels qu?ils soient, après la date de leur
formulation en réponse à de nouvelles informations, à des événements
futurs, ou pour toute autre raison.

<

Print Friendly, PDF & Email

Pacific Drilling annonce ses résultats pour le quatrième trimestre et l’ensemble de l'exercice 2014

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |
libero quis, suscipit at odio eget vel, velit, felis accumsan justo
PACIFIC DRILLING S.A. ET FILIALES
Comptes de résultats consolidés condensés
(en milliers, sauf montants par action) (non audités)
Trimestre clos le Exercices clos au 31 décembre
31 décembre 30 septembre 31 décembre
2014 2014 2013 2014 2013 2012
Chiffre d?affaires
Forage à forfait $ 319 737 $ 279 637 $ 200 546 $ 1 085 794 $ 745 574 $ 638 050
Coûts et charges
Forage à forfait (123 836 ) (116 850 ) (90 636 ) (459 617 ) (337 277 ) (331 495 )
Frais généraux et administratifs (14 889 ) (16 467 ) (12 956 ) (57 662 ) (48 614 ) (45 386 )
Amortissement (56 547 ) (50 187 ) (39 713 ) (199 337 ) (149 465 ) (127 698 )
(195 272 ) (183 504 ) (143 305 ) (716 616 ) (535 356 ) (504 579 )
Indemnisation au titre de l?assurance contre la perte de revenus ? ? ? ? ? 23 671
Bénéfice d?exploitation 124 465 96 133 57 241 369 178 210 218 157 142
Autres produits (charges)
Coûts de résiliation de swap de taux d?intérêt ? ? ? ? (38 184 ) ?
Intérêts débiteurs (39 874 ) (35 626 ) (25 770 ) (130 130 ) (94 027 ) (104 685 )
Total des intérêts débiteurs (39 874 ) (35 626 ) (25 770 ) (130 130 ) (132 211 ) (104 685 )
Coûts d?extinction de la dette ? ? ? ? (28 428 ) ?
Autres produits (charges) (1 902 ) (870 ) (608 ) (5 171 ) (1 554 ) 3 245
Bénéfices avant impôts sur les bénéfices 82 689 59 637 30 863 233 877 48 025 55 702
Charge d?impôt sur le revenu (14 645 ) (11 536 ) (5 173 ) (45 620 ) (22 523 ) (21 713 )