Communiqué de presse


Paris, le 21 février 2018
Résultats de l'exercice 2017                                                                       

Accélération de la croissance du chiffre d'affaires et de l'EBITDA ajusté et r etour à la croissance du Cash-Flow Opérationnel *

          
    2017 2016 2016  variation variation
En millions d'euros  à base comparableen données historiques  à base comparable en données historiques
             
Chiffre d'affaires 41 096  40 593  40 918    1,2 %   0,4 %
EBITDA ajusté 12 819  12 538  12 682    2,2 %   1,1 %
Résultat d'Exploitation 4 917    4 077        20,6 %
Résultat net des activités poursuivies 2 114    1 010         
CAPEX (hors licences) 7 209  6 974  6 971   3,4 %   3,4 %
Cash-Flow Opérationnel 5 610  5 564  5 711   0,8 %  (1,8)%
          

Le chiffre d'affaires et l'EBITDA ajusté 2017 du Groupe sont en croissance pour la deuxième année consécutive et le Cash-Flow Opérationnel est en croissance pour la première fois depuis 2009*.

  • En France, croissance du chiffre d'affaires pour la première fois depuis 2009 à +0,6% ;
  • En Espagne, des taux de croissance record avec une progression du chiffre d'affaires de +7,1% et de l'EBITDA ajusté de +17,0%* ;
  • En Afrique et au Moyen-Orient, accélération de la croissance du chiffre d'affaires à +3,0%*.

Ces progressions sont sous-tendues par l'excellente performance commerciale du 4 ème trimestre.

  • Trimestre record sur la fibre avec 164 000 ventes nettes en France et 175 000 en Espagne ;
  • Orange France réalise 212 000 ventes nettes de contrats mobiles [1] au 4 ème trimestre, soit environ 2 fois plus qu'au 4 ème trimestre 2016, poursuivant l'excellente dynamique commerciale amorcée au 3 ème trimestre ;
  • Croissance soutenue des offres convergentes grand public en France et dans la zone Europe, avec 10,3 millions de clients fin 2017, soit +11,1% sur un an ;
  • Lancement réussi d'Orange Bank avec 55 000 comptes ouverts à fin 2017.

Le niveau des CAPEX 2017 (7,2 milliards d'euros) permet de poursuivre notre stratégie de différenciation par la qualité de nos réseaux et de l'expérience client. A fin 2017, 26,6 millions de foyers sont raccordables au très haut débit [2] , et 3 nouveaux pays sont couverts en 4G, soit 21 pays au total pour le Groupe.

* Données à base comparable.

Confiant dans la dynamique restauréeet dans la solidité de la structure financière du Groupe, le Conseil d'administration confirme le versement d'un dividende de 0,65 euro au titre de l'exercice 2017 [3] et proposera à l'Assemblée générale annuelle 2019 le versement d'un dividende de 0,70 euro par action au titre de l'exercice 2018. Cette augmentation du dividende de 5 centimes d'euro sera incluse dans l'acompte sur dividende (0,30 euro par action) dont le versement est prévu en décembre prochain.

Commentant la publication des résultats 2017, Stéphane Richard, Président-Directeur Général du Groupe Orange a déclaré :

« Pour Orange, l'année 2017 a été remarquable à plus d'un titre. Nous avons enregistré d'excellentes performances commerciales tirées par le très haut débit, et nous avons désormais 4,7 millions de clients Fibre et 46 millions de clients 4G pour le Groupe.

Ces performances se traduisent par de solides résultats financiers. Grâce à un très bon 4 ème trimestre, le chiffre d'affaires renoue avec la croissance en France pour la première fois depuis 2009. Tandis que l'Espagne affiche des taux de croissance toujours impressionnants, nos activités en Afrique et au Moyen-Orient retrouvent une dynamique forte, avec une croissance de 3% du chiffre d'affaires sur l'année.

Porté par ces résultats solides, le Cash-Flow Opérationnel du Groupe est en croissance pour la première fois depuis 2009.

2017, c'est aussi l'année du lancement d'Orange Bank, qui aura réussi à attirer près de 100 000 clients en moins de quatre mois. Notre expertise dans les services financiers est maintenant reconnue et le succès d'Orange Money avec ses 37 millions de clients ne se dément pas.

Ces excellentes performances sont le fruit de la formidable mobilisation des femmes et des hommes d'Orange et je souhaite les en remercier chaleureusement.

Notre stratégie centrée sur la création de valeur durable porte ses fruits, nous permettant de réaffirmer nos objectifs 2018 et de proposer à nos actionnaires une augmentation du dividende pour l'exercice 2018. »

Perspectives 2018 et à moyen terme [4]

Orange confirme ses objectifs pour 2018, annoncés lors de la journée Investisseurs du 7 décembre dernier :

  • Croissance de l'EBITDA ajusté supérieure à celle réalisée en 2017 à base comparable,
  • CAPEX en augmentation, pour atteindre un pic annuel de 7,4 milliards d'euros en 2018,
  • Croissance du Cash-Flow Opérationnel supérieure à celle de 2017 à base comparable,
  • Maintien de l'objectif d'un ratio dette nette/EBITDA ajusté des activités télécoms autour de 2x à moyen terme pour préserver la solidité financière d'Orange et sa capacité d'investissement.

Pour 2019 et 2020, croissance de l'EBITDA ajusté, diminution des CAPEX et croissance du Cash-Flow Opérationnel.

Indicateurs-clés

·    Données annuelles

          
    2017 2016 2016  variation variation
En millions d'euros  à base comparableen données historiques  à base comparable en données historiques
             
Chiffre d'affaires 41 096  40 593  40 918    1,2 %   0,4 %
Dont :       
 France18 052 17 945 17 945  0,6 % 0,6 %
 Europe11 026 10 614 10 541  3,9 % 4,6 %
  Espagne5 371 5 014 5 014  7,1 % 7,1 %
  Pologne2 674 2 711 2 644  (1,4)% 1,1 %
  Belgique & Luxembourg1 251 1 242 1 242  0,8 % 0,8 %
  Pays d'Europe centrale1 749 1 654 1 648  5,7 % 6,2 %
    Éliminations intra-Europe (19) (7) (7)   –    – 
 Afrique & Moyen-Orient5 030 4 881 5 245  3,0 % (4,1)%
 Entreprises7 252 7 323 7 353  (1,0)% (1,4)%
 Opérateurs Internationaux & Services Partagés1 651 1 806 1 812  (8,6)% (8,9)%
  Éliminations intra-Groupe (1 915) (1 976) (1 978)   –    – 
EBITDA ajusté* 12 819  12 538  12 682    2,2 %   1,1 %
dont activités télécoms12 880 12 573 12 694  2,4 % 1,5 %
  En % du chiffre d'affaires 31,3 % 31,0 % 31,0 %   0,4 pt   0,3 pt
 France6 901 6 808 6 806  1,4 % 1,4 %
 Europe3 138 2 967 2 944  5,8 % 6,6 %
  Espagne1 582 1 351 1 349  17,0 % 17,2 %
  Pologne707 743 725  (4,8)% (2,4)%
  Belgique & Luxembourg302 316 316  (4,3)% (4,3)%
  Pays d'Europe centrale547 557 554  (1,7)% (1,2)%
 Afrique & Moyen-Orient1 612 1 506 1 658  7,0 % (2,8)%
 Entreprises1 307 1 337 1 342  (2,3)% (2,7)%
 Opérateurs Internationaux & Services Partagés(78)(45)(56) (81,8)% (39,5)%
dont Orange Bank(62)(35)(12)  – 
Résultat d'Exploitation 4 917    4 077        20,6%
dont activités télécoms5 009  3 992    25,5%
dont Orange Bank(93) 85    
Résultat net des activités poursuivies 2 114    1 010         
Résultat net des activités cédées (EE)29  2 253     
Résultat net de l'ensemble consolidé 2 143    3 263         
Résultat net part du Groupe1 906  2 935     
CAPEX (hors licences) 7 209  6 974  6 971   3,4 %   3,4 %
dont activités télécoms7 148 6 959 6 956  2,7 % 2,8 %
  En % du chiffre d'affaires 17,4 % 17,1 % 17,0 %   0,3 pt   0,4  pt
dont Orange Bank61 15 15       
Cash-Flow Opérationnel 5 610  5 564  5 711   0,8 %  (1,8)%
               
    31 décembre 2017 31 décembre 2016     
           
Endettement financier net 23 843  24 444           
Ratio « Endettement financier net / EBITDA ajusté des activités télécoms »1,85x1,93x     

* Les ajustements de présentation de l'EBITDA sont décrits à l'annexe 6.

·    Données trimestrielles

           
    4 ème
trimestre
4 ème
trimestre
4 ème
trimestre
  variation à base variation en données
      201720162016  comparable historiques
En millions d'euros  à base comparableen données historiques     
               
Chiffre d'affaires 10 546  10 361  10 516    1,8 %   0,3 %
Dont :       
 France4 644 4 566 4 566  1,7 % 1,7 %
 Europe2 832 2 767 2 742  2,3 % 3,3 %
  Espagne1 373 1 307 1 307  5,0 % 5,0 %
  Pologne688 704 681  (2,4)% 0,9 %
  Belgique & Luxembourg318 322 322  (1,3)% (1,3)%
  Pays d'Europe centrale459 435 433  5,6 % 6,1 %
    Éliminations intra-Europe (5) (1) (1)   –    – 
 Afrique & Moyen-Orient1 274 1 205 1 359  5,7 % (6,2)%
 Entreprises1 859 1 860 1 887  (0,1)% (1,5)%
 Opérateurs Internationaux & Services Partagés417 449 451  (7,2)% (7,7)%
  Éliminations intra-Groupe (479) (486) (488)    
EBITDA ajusté* 3 220  3 141  3 172    2,5 %   1,5 %
dont activités télécoms3 237 3 153 3 184  2,7 % 1,7 %
  En % du chiffre d'affaires 30,7 % 30,4 % 30,3 %   0,3 pt   0,4 pt
dont Orange Bank(19)(12)(12) –  – 
CAPEX (hors licences) 2 336  2 234  2 238    4,5 %   4,4 %
dont activités télécoms2 312 2 220 2 224  4,2 % 4,0 %
  En % du chiffre d'affaires 21,9 % 21,4 % 21,1 %   0,5 pt   0,8 pt
dont Orange Bank24 14 14  –  – 
Cash-Flow Opérationnel 884  907  934   (2,5)%  (5,3)%

* Les ajustements de présentation de l'EBITDA sont décrits à l'annexe 6.

Le Conseil d'administration d'Orange SA s'est réuni le 20 février 2018 et a examiné les comptes du Groupe.

Les commissaires aux comptes du Groupe ont effectué leurs diligences d'audit sur ces comptes et les rapports d'audit relatifs à leur certification sont en cours d'émission.

Des informations plus détaillées sont disponibles sur le site Internet d'Orange :

                                                           www.orange.com

Analyse des chiffres-clés du Groupe

Chiffre d'affaires

Le chiffre d'affaires du Groupe Orange s'élève à 41,096 milliards d'euros en 2017, soit une hausse de +1,2% (+503 millions d'euros) à base comparable [5] , deux fois supérieure à celle réalisée en 2016 (+0,6%, +249 millions d'euros). Au 4 ème trimestre 2017, la croissance du chiffre d'affaires du Groupe s'établit à +1,8% à base comparable, après +0,9% au 3 ème trimestre et +1,1% au 1 er semestre. L'accélération de la croissance au 4 ème trimestre est notamment liée à l'inclusion des offres de lecture numérique en France depuis le 5 octobre dernier et au rebond du secteur Afrique Moyen-Orient.
Les évolutions du chiffre d'affaires au 4 ème trimestre 2017 par géographie sont les suivantes (données à base comparable) :
En France, la croissance du chiffre d'affaires se renforce, s'établissant à +1,7% au 4 ème trimestre après +0,2% au 3 ème trimestre et +0,5% au 2 ème trimestre. Le fixe haut débit et les services mobiles améliorent leur croissance avec notamment l'impact lié à l'inclusion des offres de lecture numérique.
Dans la zone Europe, le chiffre d'affaires est en progression de +2,3% au 4 ème trimestre 2017 :

  • en Espagne, les services mobiles progressent de +6,1% au 4 ème trimestre avec l'enrichissement des offres et la 4G, et le haut débit fixe est en hausse de +5,4% tiré par la fibre et les offres TV ;
  • en Pologne, le chiffre d'affaires est en diminution de -2,4% au 4 ème trimestre. Les services mobiles restent en recul tandis que le haut débit fixe accélère sa croissance, tiré par la convergence et la fibre ;
  • en Belgique & Luxembourg : l'évolution du chiffre d'affaires au 4 ème trimestre  (-1,3%) est marquée par le recul des MVNO et des ventes d'équipements mobiles. La croissance des services mobiles hors MVNO et celle du haut débit fixe se renforcent, tirées par les offres convergentes grand public ;   
  • les pays d'Europe centrale sont en hausse de +5,6% au 4 ème trimestre, tirés par la croissance de la Roumanie (+7,7%) et de la Slovaquie (+2,5%).   

Afrique et Moyen-Orient : le chiffre d'affaires enregistre un rebond à +5,7% au 4 ème trimestre 2017, avec notamment, une progression plus forte au Maroc et en Egypte, et le retour à la croissance de la République Démocratique du Congo. Sur l'année 2017, la croissance atteint +3,0% après +2,6% en 2016 ;
Secteur Entreprises : la tendance du chiffre d'affaires s'améliore progressivement (-0,1% au 4 ème trimestre après -0,5% au 3 ème trimestre et -1,6% au 1 er semestre). La croissance de la Cybersécurité et du Cloud reste forte (respectivement +17% et +15%).

Evolution de la base-clients

En France [6] , la fibre enregistre un nouveau record annuel avec 546 000 ventes nettes en 2017 (dont 164 000 au 4 ème trimestre) pour atteindre 2,0 millions de clients au 31 décembre 2017. La dynamique commerciale des forfaits mobiles [7] est également très forte avec 826 000 ventes nettes réalisées en 2017 (dont 236 000 au 4 ème trimestre), tirée par les offres Open et Sosh.
En Espagne, la dynamique commerciale reste solide au 4 ème trimestre à la fois dans la fibre avec 175 000 ventes nettes, et dans les forfaits mobiles 7 (61 000 ventes nettes) dans un contexte très concurrentiel.
En Pologne, le haut débit fixe réalise 61 000 ventes nettes au 4 ème trimestre (tirées par la 4G fixe et la fibre) et les offres convergentes représentent 50% de la base grand public fin 2017. Les forfaits mobiles enregistrent 64 000 ventes nettes au 4 ème trimestre.
En Belgique, les forfaits mobiles [8] réalisent des ventes nettes record au 4 ème trimestre (28 000 ventes nettes), les plus élevées depuis le 4 ème trimestre 2011. La base des forfaits 8 du secteur Belgique & Luxembourg (2,4 millions de clients fin 2017) est en hausse de +3,3% sur un an. 
En Afrique et au Moyen-Orient, la base mobile s'élève à 130,5 millions de clients au 31 décembre 2017, en hausse de +8,2% (+9,9 millions de clients) sur un an. Orange Money compte 36,9 millions de clients et une base active de 12,1 millions de clients au 31 décembre 2017.
Sur l'ensemble du Groupe, le nombre de clients des services mobiles s'élève à 211,4 millions au 31 décembre 2017, en hausse de +5,0% sur un an (+10,1 millions de clients supplémentaires) à base comparable. Les forfaits (74,6 millions de clients) progressent de +7,2% sur un an et la 4G totalise 46,2 millions de clients.
Le haut débit fixe (19,5 millions de clients au 31 décembre 2017) est en hausse de +4,7% sur un an et la fibre, avec 4,7 millions de clients, progresse de +43%.
Les offres convergentes grand public comptent 10,3 millions de clients (+11,1% en un an), dont 6,0 millions en France, 3,1 millions en Espagne et 1,0 million en Pologne.
Les services de TV totalisent 9,1 millions de clients fin 2017, soit une hausse de +6,9% sur un an.
Orange Bank a ouvert 55 000 comptes au 31 décembre 2017, ce qui constitue une vraie réussite, supérieure aux prévisions initiales du Groupe.       

EBITDA ajusté

L'EBITDA ajusté du Groupe s'élève à 12,819 milliards d'euros en 2017, soit une hausse de +2,2% à base comparable. L'EBITDA ajusté des activités télécoms s'élève à 12,880 milliards d'euros en 2017, en progression de +2,4% à base comparable (+306 millions d'euros) malgré l'impact de la nouvelle régulation du roaming en Europe. Cette progression est notamment liée à la bonne performance de l'Espagne, de la France et du secteur Afrique Moyen-Orient.
L'optimisation de la structure de coûts permet de trouver la flexibilité nécessaire pour enrichir les offres de contenus et maintenir les efforts commerciaux notamment dans le domaine des ventes d'équipements mobiles. Parallèlement, les charges de personnel des activités télécoms enregistrent une baisse de -1,9% en 2017 qui reflète la diminution du nombre moyen de salariés équivalents temps plein sur un an (-2,8%). Les achats et reversements aux opérateurs et les coûts de publicité et de promotion sont également en recul sur l'année.

Au 4 ème trimestre 2017, l'EBITDA ajusté des activités télécoms s'établit à 3,237 milliards d'euros, en hausse de +2,7% (+84 millions d'euros) à base comparable. Cette hausse est notamment liée à la croissance du chiffre d'affaires (+185 millions d'euros), pour partie compensée par l'augmentation des coûts d'exploitation (-102 millions d'euros) principalement liée aux coûts de contenus et aux coûts commerciaux (achats d'équipements destinés aux clients). Les charges de personnel enregistrent une hausse de +1,2% au 4 ème trimestre, liée à l'ajustement de la part variable et de l'intéressement, et à la quote-part 2017 du plan d'attribution gratuite d'actions aux salariés (Orange Vision 2020).

Résultat d'exploitation

Le résultat d'exploitation du Groupe Orange s'élève à 4,917 milliards d'euros en 2017, soit une augmentation de 840 millions d'euros par rapport à l'année 2016 (données historiques) liée à :

  • la diminution pour 769 millions d'euros, de la perte de valeur des écarts d'acquisition et des immobilisations, soit 210 millions d'euros de dépréciation en 2017 (République Démocratique du Congo, Niger et Luxembourg) contre 979 millions d'euros en 2016 ;
  • la hausse de l'EBITDA pour 283 millions d'euros ;
  • et l'amélioration des entités mises en équivalence pour 52 millions d'euros ;

Ces éléments favorables sont partiellement compensés par :

  • l'effet de l'acquisition de 65% de Groupama Bank (devenue Orange Bank) pour 124 millions d'euros, avec une perte de 27 millions d'euros en 2017 contre un gain de 97 millions d'euros en 2016 ;
  • et l'accroissement de la dotation aux amortissements pour 118 millions d'euros.

Résultat net

Le résultat net des activités poursuivies (2,114 milliards en 2017) enregistre une augmentation de 1,104 milliard d'euros par rapport à 2016 liée à :

  • la progression de 840 millions d'euros du résultat d'exploitation,
  • l'amélioration du résultat financier de 382 millions d'euros, avec notamment une moindre dépréciation des titres BT conservés, la diminution du coût de l'endettement financier brut et l'amélioration du résultat de change financier,
  • que compense pour partie la hausse de 118 millions d'euros de la charge d'impôt sur les sociétés.

Le résultat net des activités cédées est en baisse de 2,224 milliards d'euros, avec le contre-effet de la comptabilisation en 2016 d'un résultat positif de 2,253 milliards d'euros relatif à EE [9] .
Au total, le résultat net de l'ensemble consolidé du Groupe Orange s'élève à 2,143 milliards d'euros en 2017, soit une diminution de 1,120 milliard d'euros par rapport à 2016.

CAPEX

Les CAPEX du Groupe s'élèvent à 7,209 milliards d'euros en 2017, soit une augmentation de +3,4% par rapport à l'année précédente. 
La croissance des investissements dans le très haut débit s'accélère. Pour environ un tiers, cette croissance est liée aux investissements dans la fibre et concerne principalement la France, l'Espagne et la Pologne. En France, la progression des investissements dans la fibre est très soutenue et bénéficie pour partie des co-financements plus importants reçus des autres opérateurs. Au 31 décembre 2017, le Groupe totalise 26,6 millions de foyers raccordables au très haut débit [10] (soit +6,3 millions sur un an, +31%), dont 12,0 millions en Espagne, 9,1 millions en France, 2,5 millions en Pologne et 2,3 millions en Roumanie (suite à l'accord de partage croisé des réseaux avec Telekom Romania).
Pour environ les deux-tiers, la hausse des investissements dans le très haut débit concerne les investissements dans les services mobiles 4G et 4G+. Elle est principalement liée à l'accélération des déploiements dans le secteur Afrique Moyen-Orient, en France et en Espagne. Le taux de couverture de la population en 4G au 31 décembre 2017 s'élève à 95,9% en France, 95,7% en Espagne, 99,8% en Pologne, 99,7% en Belgique, 93,2% en Roumanie, 90% en Slovaquie et 98% en Moldavie. En France et en Espagne les investissements se concentrent sur l'amélioration de la qualité du service sur les lieux de vie et de loisirs, et dans les transports.
La hausse des investissements dans les systèmes d'information et les plateformes de services est liée au lancement de l'offre Orange Bank.
Les investissements dans l'équipement des clients sont en légère progression : le développement des offres convergentes en Belgique et en Espagne, est compensé par l'optimisation des coûts des box en France.
Le programme de modernisation des boutiques se poursuit : fin 2017, le Groupe compte 327 boutiques au nouveau concept Smart Store, dont 123 en France, 170 dans les autres pays européens et 34 dans le secteur Afrique Moyen-Orient.

Evolution du portefeuille d'actifs

Au 31 décembre 2016, Orange détenait une participation de 4% dans BT Group, suite à la cession de sa participation dans EE en janvier 2016. Dans le cadre des accords de cession, Orange avait consenti un engagement de conservation de ses titres d'une durée d'un an. En juin 2017, Orange a choisi de réduire son exposition au titre BT avec la cession de 133 millions d'actions BT sur le marché (soit 1,33% du capital de BT, pour 433 millions d'euros nets de frais au 22 juin 2017), et l'émission d'obligations [11] échangeables en actions BT pour un montant de 517 millions de livres sterling (soit 585 millions d'euros). Au 31 décembre 2017, Orange conserve une participation de 2,67% dans BT Group.
En octobre 2017, Orange a signé un accord portant sur l'acquisition d'un bloc majoritaire de Business & Decision, spécialiste de la Data et du Digital, acteur de la Business Intelligence et du Customer Relationship Management (gestion de la relation client). La finalisation de cette transaction, attendue au 1 er semestre 2018, est soumise à l'approbation des autorités de contrôle. Si la transaction est approuvée, Orange déposera une offre publique d'achat simplifiée afin d'acquérir l'intégralité du capital de Business & Decision. L'acquisition de 100 % du capital est évaluée à environ 63 millions d'euros.

Endettement financier net

L'endettement financier net  du groupe Orange s'élève à 23,843 milliards d'euros au 31 décembre 2017, soit une diminution de 601 millions d'euros par rapport au 31 décembre 2016. La stricte discipline observée dans l'allocation des ressources permet à la fois de soutenir la stratégie volontariste d'investissement et de tenir l'engagement pris d'une augmentation de 5 centimes d'euros du dividende au titre de l'exercice 2017 [12] .
Le ratio "endettement financier net sur EBITDA ajusté des activités télécoms" s'établit à 1,85x au 31 décembre 2017 après 1,93x au 31 décembre 2016, soutenu notamment par la croissance de l'EBITDA ajusté des activités télécoms. Il est en ligne avec l'objectif d'un ratio dette nette/EBITDA ajusté des activités télécoms autour de 2x à moyen terme.
Les éléments relatifs à la variation de l'endettement financier net et au ratio dette nette/EBITDA ajusté des activités télécoms sont présentés à l'annexe 4.

Dividende 2017

Le Groupe confirme le versement d'un dividende de 0,65 euro par action pour 2017 12 . Un acompte sur dividende, de 0,25 euro par action, a été payé le 7 décembre 2017 et le solde, soit 0,40 euro par action, sera payé le 7 juin prochain. La date de détachement est fixée au 5 juin 2018 et la date d'enregistrement au 6 juin 2018.

Analyse par secteur opérationnel

France

  2017 2016 2016 17/16 17/16
En millions d'euros à base comparabledonnées historiques à base comparabledonnées historiques
        
Chiffre d'affaires 18 052  17 945  17 945  0,6 % 0,6 %
EBITDA ajusté 6 901  6 808  6 806  1,4 % 1,4 %
EBITDA ajusté / Chiffre d'affaires 38,2 % 37,9 % 37,9 %   0
Résultat d'Exploitation 3 392  –  3 381  –  0,3 %
CAPEX 3 451  3 431  3 421  0,6 % 0,9 %
CAPEX / Chiffre d'affaires 19,1 % 19,1 % 19,1 %   0

Le chiffre d'affaires de la France est en hausse pour le troisième trimestre consécutif : +1,7% au 4 ème trimestre 2017 après +0,2% au 3 ème trimestre et +0,5% au 2 ème trimestre. Le 4 ème trimestre 2017 bénéficie de l'impact lié à l'inclusion des offres de lecture numérique depuis le 5 octobre dernier et du rebond des ventes d'équipements mobiles (+10,0% après -0,8% au 3 ème trimestre).
Les services mobiles progressent de +2,5% au 4 ème trimestre 2017, et ce pour la première fois depuis 2011. Ils sont également en croissance hors l'impact lié à l'inclusion des offres de lecture numérique.
Cette hausse est portée par les excellentes performances commerciales de l'année. La progression de la base des forfaits [13] s'est notamment renforcée tout au long du 2 nd semestre, s'établissant à +4,0% sur un an au 31 décembre 2017. Avec 717 000 ventes nettes de forfaits 13 , l'année 2017 réalise les ventes nettes les plus élevées depuis 2008, et 70% des ventes nettes grand public sont réalisées sur le haut de marché. Le nombre de cartes SIM des offres convergentes grand public s'établit à  9,2 millions au 31 décembre 2017 (+11,7% sur un an). A cette date, 73% des forfaits grand public incluent la 4G (+11 points sur un an) et les offres SIM-only représentent 73% des forfaits grand public (+8 points sur un an).
Les services fixes haut débit sont en croissance de +7,5% au 4 ème trimestre après +4,8% au 3 ème trimestre. Hors l'impact lié à l'inclusion des offres de lecture numérique, la croissance est comparable à celles des trimestres précédents, portée par le succès commercial des offres FTTH (fibre jusqu'à l'abonné) qui poursuivent leur pénétration du marché à un rythme soutenu. La base-clients haut débit fixe (11,2 millions d'accès fin 2017) est en hausse de +3,1% sur un an ; elle inclut 2,0 millions d'accès FTTH (+37,6% sur un an). L'ARPU haut débit fixe progresse de +4,2% au 4 ème trimestre. Hors l'impact lié à l'inclusion des offres de lecture numérique, la croissance de l'ARPU est du même ordre que celles des trimestres précédents. Les offres convergentes grand public (6,0 millions de clients au 31 décembre 2017, +8,5% sur un an) représentent 59,3% de la base-clients du haut débit fixe grand public (+2,7 points en un an). La baisse de la téléphonie classique s'établit à -10,9% au 4 ème trimestre. Les services aux opérateurs et les autres services fixes sont en diminution de -0,7% au 4 ème trimestre comparés à un 4 ème trimestre 2016 élevé ; sur l'ensemble de l'année 2017, ils progressent de +2,9%, tirés par le dégroupage et la fibre.

L' EBITDA ajusté de la France est en augmentation de +1,4% en 2017, et le taux de marge d'EBITDA ajusté (38,2%) s'améliore de +0,3 point par rapport à l'année 2016. La hausse du chiffre d'affaires, la diminution des charges de personnel et les économies réalisées dans le cadre du plan d'efficacité opérationnelle Explore2020, sont pour partie compensées par la hausse des coûts de contenus et des autres charges opérationnelles en lien avec le développement de l'activité.

Les CAPEX de la France sont en hausse de +0,6% à base comparable. La croissance des investissements dans le très haut débit (FTTH et 4G) reste soutenue, compensée par la diminution des autres investissements. Orange France totalise 9,1 millions de foyers raccordables au 31 décembre 2017 (+2,2 millions de foyers en un an). A cette date, le taux de couverture 4G de la population s'élève à 95,9% (+8,3 points sur un an) et la 4G+ équipe 49% des sites 4G.

Europe

   
  2017 2016 2016 17/16 17/16
En millions d'euros à base comparabledonnées historiques à base comparabledonnées historiques
        
Chiffre d'affaires 11 026  10 614  10 541  3,9 % 4,6 %
EBITDA ajusté 3 138  2 967  2 944  5,8 % 6,6 %
EBITDA ajusté / Chiffre d'affaires 28,5 % 27,9 % 27,9 %   0
Résultat d'Exploitation 909  –  186  –  390,3 %
CAPEX 2 012  1 972  1 960  2,1 % 2,8 %
CAPEX / Chiffre d'affaires 18,3 % 18,6 % 18,6 %   0

La croissance du chiffre d'affaires de la zone Europe s'établit à +2,3% au 4 ème trimestre 2017 après +3,9% au 3 ème trimestre, à base comparable.
Les services mobiles sont en hausse de +1,1% au 4 ème trimestre 2017 à base comparable, après +2,3% au 3 ème trimestre. Le tassement de la croissance est lié aux services fournis aux autres opérateurs, avec notamment le recul des MVNO en Belgique. Parallèlement, la dynamique commerciale reste forte avec 346 000 ventes nettes de forfaits au 4 ème trimestre. La base des forfaits s'élève à 34,6 millions de clients au 31 décembre 2017 (+4,1% sur un an) et représente 70,4% de la base clients mobile totale à cette date (+4,8 points en un an). 
Les services fixes sont en hausse de +2,6% au 4 ème trimestre à base comparable, après +3,5% au 3 ème trimestre. La croissance du haut débit reste soutenue (+7,8% au 4 ème trimestre après +10,0% au 3 ème trimestre), tirée par la base-clients en progression de +7,5% sur un an avec 7,1 millions de clients au 31 décembre 2017, dont 2,6 millions de clients fibre (+46,2% sur un an).
Les offres convergentes grand public de la zone Europe totalisent 4,3 millions de clients au 31 décembre 2017 (+15,0% sur un an) et 142 000 ventes nettes au 4 ème trimestre 2017, tirées par la Pologne, la Roumanie et la Belgique.

L' EBITDA ajusté de la zone Europe est en progression de +5,8% en 2017 à base comparable. La hausse du chiffre d'affaires est partiellement compensée par l'augmentation des coûts de contenus,   des achats et reversements aux autres opérateurs, et dans une moindre mesure, par l'augmentation des charges de personnel.

Les CAPEX de la zone Europe sont  en hausse de +2,1% à base comparable. L'augmentation très  significative des investissements dans la fibre et les services mobiles (4G et 4G+) est pour une large part compensée par la diminution des autres investissements.

Espagne

  2017 2016 2016 17/16 17/16
En millions d'euros à base comparabledonnées historiques à base comparabledonnées historiques
         
Chiffre d'affaires 5 371  5 014  5 014  7,1 % 7,1 %
EBITDA ajusté 1 582  1 351  1 349  17,0 % 17,2 %
EBITDA ajusté / Chiffre d'affaires 29,4 % 26,9 % 26,9 %   0
Résultat d'Exploitation 569  –  276  –  106,2 %
CAPEX 1 115  1 086  1 086  2,7 % 2,7 %
CAPEX / Chiffre d'affaires 20,8 % 21,7 % 21,7 %   0

Le chiffre d'affaires de l'Espagne enregistre une croissance record de +7,1% en 2017 après +6,0% en 2016 à base comparable, tirée par la convergence et le développement rapide de la fibre.  
Au 4 ème trimestre, le chiffre d'affaires est en hausse de +5,0% après +6,4% au 3 ème trimestre. Les revenus de la convergence grand public progressent de +9,2% (après +11,8% au 3 ème trimestre 2017), tirés par la croissance de +1,9% sur un an de la base-clients (3,1 millions de clients au 31 décembre 2017) et la hausse de +6,7% du chiffre d'affaires unitaire (l'ARPCO [14] ) au 4 ème trimestre. La base-clients de la convergence représente 83,1% des clients du haut débit fixe grand public au 31 décembre 2017 (+1,7 point en un an). 
Les services mobiles sont en hausse de +6,1% au 4 ème trimestre 2017 après +7,5% au 3 ème trimestre, tirés par l'enrichissement des offres et le déploiement de la 4G (9,3 millions de clients au 31 décembre 2017, +18% en un an) que reflète la hausse de +5,7% de l'ARPU mobile au 4 ème trimestre. La base-clients des forfaits [15] réalise 61 000 ventes nettes au 4 ème trimestre et progresse de +1,8% sur un an (11,446 millions de clients fin 2017). Parallèlement, la croissance des services mobiles fournis aux autres opérateurs reste forte (itinérance nationale, partage de réseau et roaming visiteurs).
Les services fixes progressent de 3,1% au 4 ème trimestre 2017 (après +4,8% au 3 ème trimestre), tirés par le haut débit fixe (+5,4% après +8,3% au 3 ème trimestre) qui totalise 4,2 millions de clients au 31 décembre 2017 (+0,5% sur un an) et dont l'ARPU progresse de +4,2% au 4 ème trimestre. La fibre réalise 175 000 ventes nettes au 4 ème trimestre. Avec 2,3 millions de clients fin 2017 (+40,4% en un an), elle représente 54,4% de la base-clients haut débit fixe (+15,5 points en un an). Les services de TV sont également en progression rapide avec 626 000 clients fin 2017 (+23,4% sur un an).

L' EBITDA ajusté de l'Espagne est en très forte croissance en 2017 (+17,0% à base comparable) et le taux de marge d'EBITDA ajusté (29,4%) est en amélioration de +2,5 points par rapport à l'année 2016. A la croissance soutenue du chiffre d'affaires (que compense partiellement l'augmentation des achats de contenus et des charges commerciales) s'ajoute l'évolution favorable des coûts de réseau liée à la migration des clients ADSL vers le réseau fibre d'Orange Espagne.

Les CAPEX de l'Espagne sont en hausse de +2,7% en 2017, tirés par le très haut débit. Le taux de couverture de la population en 4G atteint 95,7% au 31 décembre 2017 (+5,4 points sur un an) et la fibre totalise 12,0 millions de foyers raccordables à cette date (+2,4 millions en un an).

Pologne

  2017 2016 2016 17/16 17/16
En millions d'euros à base comparabledonnées historiques à base comparabledonnées historiques
         
Chiffre d'affaires 2 674  2 711  2 644  (1,4)% 1,1 %
EBITDA ajusté 707  743  725  (4,8)% (2,4)%
EBITDA ajusté / Chiffre d'affaires 26,4 % 27,4 % 27,4 %   0
Résultat d'Exploitation 52  –  (405) – 
CAPEX 443  466  455  (4,9)% (2,5)%
CAPEX / Chiffre d'affaires 16,6 % 17,2 % 17,2 %   0

Le chiffre d'affaires de la Pologne enregistre une baisse de -2,4% au 4 ème trimestre 2017 après -1,3% au 3 ème trimestre 2017, à base comparable. Le tassement au 4 ème trimestre est lié aux ventes d'équipements mobiles, en recul de -12,8% (après +13,3% au 3 ème trimestre) avec le recentrage de la stratégie commerciale sur la valeur plutôt que les volumes de ventes (réduction des subventions).
Les offres convergentes grand public poursuivent leur croissance soutenue avec 90 000 ventes nettes au 4 ème trimestre 2017, tirée par le succès des offres Orange Love. Fin 2017, elles totalisent 1,035 million de clients (+55% sur un an) et représentent 50% de la base-clients du haut débit fixe grand public (+15 points en un an).   
Les services mobiles, en baisse de -5,9% au 4 ème trimestre 2017 à base comparable (après -7,1% au 3 ème trimestre), restent marqués par le développement des offres avec paiement étalé et du SIM-only.
La dynamique commerciale reste solide au 4 ème trimestre avec +64 000 ventes nettes de forfaits dans un contexte de simplification et d'enrichissement des offres intervenu en septembre dernier. Au 31 décembre 2017, la base des forfaits totalise 9,7 millions de clients, en hausse de +5,0% sur un an, et la 4G totalise 5,7 millions d'utilisateurs (+34% sur un an).
Les services fixes enregistrent une baisse de -1,2% à base comparable au 4 ème trimestre 2017 (après  -1,7% au 3 ème trimestre). La croissance du haut débit fixe s'accélère, avec un chiffre d'affaires en hausse de +7,8% au 4 ème trimestre (après +6,6% au 3 ème trimestre), tirée par les offres convergentes, la fibre et la 4Gfixe. La base-clients du haut débit fixe s'établit à 2,4 millions de clients fin 2017 (+10,5% sur un an) dont 214 000 clients fibre (+143% sur un an). Parallèlement, les revenus de la téléphonie classique sont en recul de -13,5% au 4 ème trimestre.
La progression des autres revenus reste forte, tirée par les ventes d'équipements fixes (ICT et 4Gfixe) et le développement des offres de distribution d'énergie.

L' EBITDA ajusté de la Pologne est en diminution de -4,8% en  2017 à base comparable, en amélioration de +5,4 points par rapport à l'évolution annuelle de 2016 (-10,2%). La baisse du chiffre d'affaires et la hausse des coûts d'interconnexion (notamment du roaming) sont partiellement compensées par la baisse des coûts commerciaux.
L'amélioration est particulièrement significative au 2 ème semestre avec une baisse limitée à -1,8% après -7,4% au 1 er semestre, notamment liée à la diminution plus importante des coûts commerciaux (réduction des subventions des terminaux mobiles et optimisation des canaux de distribution).

La baisse des CAPEX de la Pologne en 2017 (-4,9%) à base comparable, est notamment liée à la 4G mobile dont le taux de couverture de la population atteint 99,8% fin 2017. Parallèlement, les investissements dans la fibre sont en hausse significative. Au 31 décembre 2017, la fibre compte 2,5 millions de foyers raccordables (+1 million sur un an).

Belgique & Luxembourg

   
  2017 2016 2016 17/16 17/16
En millions d'euros à base comparabledonnées historiquesà base comparabledonnées historiques
         
Chiffre d'affaires 1 251  1 242  1 242  0,8 % 0,8 %
EBITDA ajusté 302  316  316  (4,3)% (4,3)%
EBITDA ajusté / Chiffre d'affaires 24,2 % 25,4 % 25,4 %   0
Résultat d'Exploitation 62  –  113  –  (44,8)%
CAPEX 188  168  168  12,4 % 12,4 %
CAPEX / Chiffre d'affaires 15,1 % 13,5 % 13,5 %   0

Le chiffre d'affaires de la Belgique et du Luxembourg est en diminution de -1,3% au 4 ème trimestre 2017 après une hausse de +1,7% au 3 ème trimestre. Le 4 ème trimestre est notamment marqué par la baisse accrue des MVNO, en lien avec la migration des clients de Telenet vers le réseau BASE et la fin du contrat Lycamobile depuis juillet dernier. S'y ajoute le recul de -7,3% des  ventes d'équipements mobiles (après +4,4% au 3 ème trimestre).  
Hors MVNO, les services mobiles sont en hausse de +2,9% au 4 ème trimestre. En Belgique, les forfaits [16] réalisent +28 000 ventes nettes au 4 ème trimestre, niveau le plus élevé depuis le 4 ème trimestre 2011, et l'ARPU trimestriel est en hausse de +3,2%. La base des forfaits 16 de la Belgique et du Luxembourg s'élève à 2,423 millions de clients au 31 décembre 2017 (+3,3% sur un an).
Les services fixes sont en hausse de +29,2% au 4 ème trimestre (après +27,7% au 3 ème trimestre), tirés par le succès des offres convergentes grand public qui totalisent 97 000 clients au 31 décembre 2017 contre 31 000 un an plus tôt.

L' EBITDA ajusté de la Belgique et du Luxembourg est en diminution de -4,3% en 2017. Hors l'impact sur 2016 de l'accord avec la région wallonne sur la taxe pylône (16 millions d'euros), l'EBITDA ajusté est en hausse de +0,7%. La croissance du chiffre d'affaires et la diminution des coûts commerciaux sont pour partie compensées par la hausse des coûts d'interconnexion (roaming) et des coûts de connectivité (accès au réseau câble).

Les CAPEX de la Belgique et du Luxembourg enregistrent une hausse de +12,4% en 2017, liée au développement des offres convergentes sur le câble (informatique et équipement des clients), que compense partiellement la diminution des investissements dans la 4G mobile dont le taux de couverture en Belgique s'établit à 99,7% fin 2017 (62,9% pour la 4G+).

Pays d'Europe centrale

  2017 2016 2016 17/16 17/16
En millions d'euros à base comparabledonnées historiques à base comparabledonnées historiques
         
Chiffre d'affaires 1 749  1 654  1 648  5,7 % 6,2 %
EBITDA ajusté 547  557  554  (1,7)% (1,2)%
EBITDA ajusté / Chiffre d'affaires 31,3 % 33,6 % 33,6 %    
Résultat d'Exploitation 226  –  202  –  11,9 %
CAPEX 266  252  251  5,6 % 6,0 %
CAPEX / Chiffre d'affaires 15,2 % 15,2 % 15,2 %   0

Le chiffre d'affaires des pays d'Europe centrale est en hausse de +5,6% au 4 ème trimestre 2017 après +6,9% au 3 ème trimestre, à base comparable. La base des forfaits mobiles [17] progresse de +2,3% sur un an à base comparable avec 7,9 millions de clients fin 2017 et la base mobile 4G (4,6 millions de clients) est en très forte croissance (+44% sur un an). Le haut débit fixe compte 394 000 clients au 31 décembre 2017 et les offres convergentes grand public (commercialisées dans les trois pays) 127 000 clients à cette date.
En Roumanie, le chiffre d'affaires progresse de +7,7% au 4 ème trimestre après +10,4% au 3 ème trimestre, tiré par les services mobiles et les ventes d'équipements mobiles. Le haut débit fixe renforce sa croissance avec le succès des offres convergentes (+33 000 ventes nettes au 4 ème trimestre).  
En Slovaquie, le chiffre d'affaires est en hausse de +2,5% au 4 ème trimestre après +0,4% au 3 ème trimestre. Au rebond des ventes d'équipements mobiles, s'ajoute l'amélioration de la tendance des services mobiles. Les services haut débit fixe sont également en croissance au 4 ème trimestre.
En Moldavie, le chiffre d'affaires est en diminution de -0,4% au 4 ème trimestre. Les services mobiles restent marqués par le recul du trafic international, tandis que la croissance soutenue des ventes d'équipements mobiles et du haut débit fixe (tiré par les offres convergentes) se poursuit.

L' EBITDA ajusté des Pays d'Europe centrale est en diminution de -1,7% en 2017 à base comparable. La hausse des coûts d'interconnexion [18] et celle des charges commerciales (achats de terminaux mobiles) sont pour une large part compensées par la croissance du chiffre d'affaires.

Les CAPEX des Pays d'Europe centrale sont en hausse de +5,6% en 2017 à base comparable, avec l'accélération du déploiement de la fibre en Slovaquie et de la 4G en Roumanie. Au 31 décembre 2017, le taux de couverture de la population en 4G est de 93,2% en Roumanie, 90% en Slovaquie et 98% en Moldavie, et le nombre de foyers raccordables au très haut débit fixe atteint 2,3 millions en Roumanie, 0,4 million en Slovaquie et 0,2 million en Moldavie.

Afrique & Moyen-Orient

   
  2017 2016 2016 17/16 17/16
En millions d'euros à base comparabledonnées historiques à base comparabledonnées historiques
         
Chiffre d'affaires 5 030  4 881  5 245  3,0 % (4,1)%
EBITDA ajusté 1 612  1 506  1 658  7,0 % (2,8)%
EBITDA ajusté / Chiffre d'affaires 32,1 % 30,9 % 31,6 %   0
Résultat d'Exploitation 522  –  68 
CAPEX 1 021  954  962  7,0 % 6,1 %
CAPEX / Chiffre d'affaires 20,3 % 19,5 % 18,3 %   0

Le chiffre d'affaires du secteur Afrique & Moyen-Orient confirme l'accélération séquentielle de sa croissance, avec une progression de +5,7% au 4 ème trimestre après +3,1% au 3 ème trimestre, à base comparable. A la croissance plus forte au Maroc et en Egypte, s'ajoute le retour à la croissance de la République Démocratique du Congo. Le groupe Sonatel [19] (principalement le Mali et la Guinée) et le groupe Côte d'Ivoire [20] (particulièrement le Burkina Faso) contribuent également à la croissance trimestrielle du secteur. 
La croissance des services mobiles de données reste très forte (+36% au 4 ème trimestre), tirée par la 4G, désormais disponible dans 11 pays [21] (avec 11,1 millions de clients au 31 décembre 2017, +16% en trois mois). De même, le chiffre d'affaires d'Orange Money est en hausse de +58% au 4 ème trimestre, avec 36,9 millions de clients au 31 décembre 2017 (dont 12,1 millions de clients actifs). Le marché des entreprises contribue pour un tiers à la croissance du secteur en 2017.
La base-clients mobile du secteur Afrique Moyen-Orient s'élève à 130,5 millions de clients au 31 décembre 2017, en augmentation de +8,2% sur un an (+9,9 millions de clients). En particulier, les forfaits (11,2 millions au 31 décembre 2017) progressent de +13,5% (+1,3 million) sur un an, principalement en Egypte et au Maroc. 

L' EBITDA ajusté du secteur Afrique & Moyen-Orient est en hausse de +7,0% en 2017 à base comparable, et le taux de marge d'EBITDA ajusté (32,1%) est en amélioration de +1,2 point par rapport à 2016. La croissance du chiffre d'affaires et la diminution des achats et reversements aux opérateurs compensent la progression des coûts de maintenance technique (en lien avec l'extension du réseau) et l'augmentation des taxes opérationnelles.

Les CAPEX du secteur Afrique & Moyen-Orient sont en hausse de +7,0% en 2017 à base comparable. L'augmentation des investissements est liée au déploiement des réseaux 4G dans les 11 pays couverts et, dans une moindre mesure, au déploiement de la fibre.

Entreprises

  2017 2016 2016 17/16 17/16
En millions d'euros à base comparabledonnées historiquesà base comparabledonnées historiques
         
Chiffre d'affaires 7 252  7 323  7 353  (1,0)% (1,4)%
EBITDA ajusté 1 307  1 337  1 342  (2,3)% (2,7)%
EBITDA ajusté / Chiffre d'affaires 18,0 % 18,3 % 18,3 %   0
Résultat d'Exploitation 890  –  922  –  (3,5)%
CAPEX 382  335  336  13,9 % 13,5 %
CAPEX / Chiffre d'affaires 5,3 % 4,6 % 4,6 %   0

Le chiffre d'affaires du secteur Entreprises est quasi stable au 4 ème trimestre 2017 (-0,1%) après -0,5% au 3 ème trimestre, à base comparable. L'amélioration de la tendance concerne notamment l'IT et les services d'intégration, en progression de +3,6% au 4 ème trimestre après +0,8% au 3 ème trimestre. La Cybersécurité est en croissance de +17% au 4 ème trimestre, le Cloud de +15%, et les Applications [22] de +8%.
Le mobile est en hausse de +3,0% au 4 ème trimestre, tiré par les ventes d'équipements tandis que les services restent marqués par la fin des frais de roaming en Europe intervenue en juillet dernier. Le nombre de forfaits [23] s'élève à 2,767 millions au 31 décembre 2017 (+4,1% sur un an) et le nombre de cartes SIM du machine-to-machine est en très forte croissance (+26,5% sur un an).
Les services de données enregistrent une baisse limitée à -2,3% au 4 ème trimestre après -3,8% au 3 ème trimestre. L'amélioration concerne notamment les services IP-VPN dont le nombre d'accès s'élève à 352 000 au 31 décembre 2017 (+0,3% sur un an).
Les services de voix sont en recul de -3,6% au 4 ème trimestre. La baisse tendancielle de la téléphonie fixe classique est partiellement compensée par la progression de la voix-sur-IP et de la relation-clients (services numéro contact).

L' EBITDA ajusté du secteur Entreprises est en baisse de -2,3% en 2017 à base comparable. La diminution du chiffre d'affaires (-1,0%) et la hausse des charges commerciales (coûts des équipements vendus), sont partiellement compensées par la baisse des coûts de réseaux et la diminution des autres charges opérationnelles.

Les CAPEX du secteur Entreprises enregistrent une hausse de +13,9% en 2017 à base comparable, notamment liée à l'accélération de la transformation du système d'information du secteur et au développement de la virtualisation des réseaux.

Opérateurs Internationaux & Services Partagés

   
  2017 2016 2016 17/16 17/16
En millions d'euros à base comparabledonnées historiquesà base comparabledonnées historiques
        
Chiffre d'affaires 1 651  1 806  1 812  (8,6)% (8,9)%
EBITDA ajusté (78) (45) (56) (81,8)% (39,5)%
EBITDA ajusté / Chiffre d'affaires (4,8)% (2,4)% (3,1)%    
Résultat d'Exploitation (704) –  (565) –  (24,8)%
CAPEX 282  267  277  5,1 % 1,5 %
CAPEX / Chiffre d'affaires 17,1 % 14,8 % 15,3 %    

Le chiffre d'affaires du secteur Opérateurs Internationaux et Services Partagés enregistre en 2017 une baisse de -8,6% à base comparable, liée au recul des services aux opérateurs internationaux sur le marché des services de la voix, notamment pour les destinations africaines et du Maghreb.

L' EBITDA ajusté de 2017 est en diminution de -33 millions d'euros par rapport à 2016, à base comparable. La baisse du chiffre d'affaires et la diminution du résultat de cession d'immobilisations sont pour partie compensées par la diminution des achats et reversements aux opérateurs et par de moindres dépenses dans le cadre du développement de la marque.

Les CAPEX s'élèvent à 282 millions d'euros en 2017, soit une hausse de +15 millions d'euros à base comparable liée aux investissements dans les câbles sous-marins (dont le câble sous-marin Kanawa entre la Guyane, la Martinique et la Guadeloupe) et dans les contenus (Orange Studio).

Orange Bank

  2017 2016 2016 17/16 17/16
En millions d'euros à base comparabledonnées historiques à base comparabledonnées historiques
        
Produit Net Bancaire (PNB) 73  73  21  0,4 % 257,2 %
Coût du risque de crédit bancaire (6) (10) (2) (41,4)% 203,5 %
Résultat d'Exploitation (93) 85 
CAPEX 61  15  15  322,1 % 322,1 %

Lancé le 2 novembre 2017 en France métropolitaine, la nouvelle offre bancaire et digitale Orange Bank totalise d'ores et déjà 55 000 clients au 31 décembre 2017.

Le résultat d'exploitation d'Orange Bank en 2017 est un résultat négatif de -93 millions d'euros contre un résultat positif de 85 millions d'euros en 2016 (données historiques), en raison principalement :

  • de l'intégration des activités de la banque sur douze mois en 2017 contre trois mois en 2016,
  • des coûts encourus pour la préparation du lancement de l'offre Orange Bank,
  • et des effets liés à la prise de participation majoritaire d'Orange dans Groupama Banque devenue Orange Bank (perte de -27 millions d'euros en 2017 contre un profit de +97 millions d'euros en 2016).

Les CAPEX sont en augmentation de +46 millions d'euros, essentiellement dans le domaine de l'informatique, en lien avec le lancement commercial de l'offre Orange Bank en novembre 2017.

Calendrier des événements à venir

26 avril 2018 : résultats du 1 er trimestre 2018

Contacts

presse : 01 44 44 93 93

 

Jean-Bernard Orsoni
jeanbernard.orsoni@orange.com

Tom Wright
tom.wright@orange.com

Olivier Emberger
olivier.emberger@orange.com

 
communication financière : 01 44 44 04 32

(analystes et investisseurs)

Patrice Lambert-de Diesbach
p.lambert@orange.com

Isabelle Casado
isabelle.casado@orange.com

Samuel Castelo
samuel.castelo@orange.com

Luca Gaballo
luca.gaballo@orange.com

Didier Kohn
didier.kohn@orange.com

Anna Vanova
anna.vanova@orange.com
actionnaires individuels : 0 800 05 10 10

Avertissement

Ce communiqué contient des indications prospectives sur Orange. Bien que nous estimons qu'elles reposent sur des hypothèses raisonnables, elles sont soumises à de nombreux risques et incertitudes, y compris des problématiques qui nous sont inconnues ou ne sont pas considérées à présent comme substantielles et il ne peut être garanti que les événements attendus auront lieu ou que les objectifs énoncés seront effectivement atteints. Les facteurs importants susceptibles d'entraîner des différences entre les résultats anticipés et ceux obtenus comprennent notamment : le succès de la stratégie d'Orange, particulièrement en ce qui concerne ses efforts pour garder le contrôle de la relation client face à la concurrence des acteurs OTT, les risques liés aux activités bancaires, la perte ou divulgation à des tiers des données de ses clients, sa capacité à faire face à une concurrence aiguë sur les marchés matures, les défaillances de réseaux et de logiciels suite à des cyber-attaques, les dommages causés à ses installations et infrastructures par notamment des catastrophes naturelles ou des actes terroristes, les fraudes diverses qui peuvent viser Orange ou ses clients, sa capacité à disposer des compétences nécessaires à son activité du fait des nombreux départs de salariés et de l'évolution des besoins, sa capacité à intégrer efficacement les sociétés qui pourraient être acquises dans le cadre de la consolidation du secteur des télécommunications en Europe, sa capacité à exploiter des opportunités de croissance sur de nouveaux marchés et les risques spécifiques à ces marchés, les éventuels effets nocifs sur la santé de l'usage des équipements de télécommunication, les risques liés à la stratégie de marque unique, la survenance d'une crise financière ou économique de grande ampleur, les évolutions et contraintes fiscales et réglementaires, l'issue des procédures judiciaires liées notamment à la réglementation et à la concurrence, les désaccords avec ses partenaires dans des sociétés dont Orange n'a pas le contrôle, les conditions d'accès aux marchés de capitaux, les fluctuations des taux d'intérêt ou des taux de change, la notation de la dette d'Orange, des changements d'hypothèses supportant les valeurs comptables de certains actifs et entraînant leur dépréciation et les risques de crédit ou de contrepartie sur opérations financières. Des informations plus détaillées sur les risques potentiels pouvant affecter nos résultats financiers sont disponibles dans le Document de référence déposé le 6 avril 2017 auprès de l'Autorité des marchés financiers et dans le rapport annuel 20-F enregistré le 7 avril 2017 auprès de la U.S. Securities and Exchange Commission. Sous réserve de la réglementation applicable, Orange ne s'engage nullement à mettre à jour les informations prospectives à la lumière des développements futurs.



[1] Hors machine-to-machine.

[2] Débit descendant supérieur ou égal à 100 Mbit/s.

[3] Sous réserve d'approbation par l'Assemblée générale des actionnaires.

[4] Ces objectifs, initialement annoncés sur la base des données financières présentées en norme comptable IAS18, sont maintenus avec l'application de la nouvelle norme comptable IFRS15 mise en oeuvre depuis le 1 er janvier 2018. Ils n'incluent pas les effets de la norme IFRS16, qui entrera en vigueur au 1 er Janvier 2019.

[5] En données historiques, le chiffre d'affaires 2017 enregistre une augmentation de +0,4% par rapport à 2016, qui inclut :
–  l'impact des variations de périmètre (+0,4 point) avec pour l'essentiel l'acquisition des sociétés Cellcom au Liberia et Tigo en République Démocratique du Congo (respectivement 9 mois et 6 mois d'activité en 2016) ; l'acquisition d'entités du groupe Bharti au Burkina Faso (avec 6 mois d'activité en 2016) et en Sierra Leone (avec 5 mois d'activité en 2016) ;
–  l'effet des variations de change (-1,2 point) avec principalement la baisse de la livre égyptienne.

[6] Inclut les clients d'Orange France et ceux du secteur Entreprises en France.

[7] Hors machine-to-machine.

[8] Hors machine-to-machine.

[9] Correspondant au résultat de cession de EE pour 2,080 milliards d'euros et aux dividendes reçus d'EE en janvier 2016, préalablement à sa cession, pour 173 millions d'euros.

[10] Débit descendant supérieur ou égal à 100 Mbit/s.

[11] Ces obligations d'une maturité de quatre ans ont été émises sur la base d'un prix de référence de 2,88 livres sterling par action BT. Elles sont assorties d'une prime d'échange de 35 % correspondant à un prix d'échange de 3,89 livres sterling par action BT, et portent intérêt au taux de 0,375 % par an, soit un taux d'intérêt négatif après transformation en euros.

[12] Sous réserve d'approbation par l'Assemblée générale des actionnaires.

[13] Hors machine-to-machine.

[14] Se reporter au glossaire.

[15] Hors machine-to-machine.

[16] Hors machine-to-machine.

[17] Hors machine-to-machine.

[18] La fin des frais de roaming en Europe a généré au 2 ème semestre une très forte progression des volumes de trafic de la part des clients vers les autres pays européens.

[19] L'entité managériale "groupe Sonatel" regroupe les opérations d'Orange au Sénégal, au Mali, en Guinée, en Sierra Leone et en Guinée Bissau.

[20] L'entité managériale "groupe Côte d'Ivoire" regroupe les opérations d'Orange en Côte d'Ivoire, au Burkina Faso et au Liberia.

[21] Hors entités mises en équivalence, c'est-à-dire : le Botswana, le Cameroun, la Côte d'Ivoire, l'Egypte, la Guinée Bissau, la Jordanie, le Liberia, Madagascar, le Mali, le Maroc et le Sénégal.

[22] Les Applications regroupent les projets dans les domaines du machine-to-machine et des objets connectés, l'expérience client digitale, l'analyse de données (big data) et l'intégration de système.

[23] Hors machine-to-machine.


This announcement is distributed by Nasdaq Corporate Solutions on behalf of Nasdaq Corporate Solutions clients.

The issuer of this announcement warrants that they are solely responsible for the content, accuracy and originality of the information contained therein.

Source: Orange via GlobeNewswire

HUG#2170437

Print Friendly, PDF & Email

Orange : Résultats de l’exercice 2017

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |