Novartis International AG /
Novartis a enregistré en 2014 une forte augmentation de ses ventes, sa marge et
progrès de son pipeline; la transformation du portefeuille concentrera
l’entreprise sur ses principales activités
. Est traité et transmis par NASDAQ OMX Corporate Solutions.
L »émetteur est uniquement responsable du contenu de ce communiqué de presse.

  • Hausse du chiffre d’affaires net en 2014, avec une forte augmentation de la marge core[1]
    • Hausse du chiffre d’affaires net de 1% (+3% tcc[1])[2] à USD 58,0 milliards en 2014 (-2%, +4% tcc au T4)
    • Résultat opérationnel en augmentation de 1% (+7% tcc) à USD 10,7 milliards en 2014
    • Résultat net en progression de 12% (+19% tcc) à USD 10,3 milliards en 2014
    • Résultat opérationnel core en 2014 (+3%, +8% tcc) contribuant pour 120 points de base à l’accroissement de la marge core (tcc)
    • BPA core d’USD 5,23 (+4%, +10% tcc) en 2014
    • Free cash-flow1 d’USD 10,8 milliards (+12%) en 2014
  • L’essor vigoureux de l’innovation se poursuit au quatrième trimestre
    • Cosentyx autorisé par les Etats-Unis et l’UE pour le psoriasis et au Japon pour le psoriasis et l’arthrite psoriasique
    • Signifor, en version à action prolongée, homologué par les Etats-Unis et l’UE pour l’acromégalie
    • Demandes d’autorisation pour LCZ696 déposées aux Etats-Unis et dans l’UE et pour QVA149 et NVA237 aux Etats-Unis
    • Autorisation du biosimilaire filgrastim de Sandoz recommandée par un Comité consultatif de la FDA
  • Les produits de croissance[3] et les marchés émergents en expansion[3] continuent d’accélérer la performance au T4
    • Progression de 14% (en USD) des produits de croissance à USD 4,7 milliards, soit 32% du chiffre d’affaires net du Groupe
    • Excellente performance des marchés émergents en expansion (+12% tcc)
  • Progression continue de la transformation du portefeuille et de la productivité
    • Cession de la division Animal Health à Eli Lilly and Company achevée le 1er janvier 2015
    • Mise en place de Novartis Business Services en bonne voie
    • L’amélioration de la marge core (+1,2 point de pourcentage tcc) est due principalement aux projets d’accroissement de la productivité en cours
  • Dividende de CHF 2.60 par action, en hausse de 6%, proposé pour 2014
  • Perspectives des activités poursuivies pour 2015:
    • Hausse attendue du chiffre d’affaires net à un taux à un chiffre dans le milieu de la fourchette (tcc) et du résultat opérationnel core à un taux à un chiffre élevé (tcc), soit une progression plus forte que celle des ventes
    • Ces perspectives se fondent sur l’hypothèse que les transactions avec GSK seront clôturées le 31 mars 2015[4]

[1] Taux de change constants (tcc), résultats core, free cash-flow et les données 2013 excluant l’unité de diagnostics des transfusions sanguines ne sont pas des mesures IFRS. L’explication de ces mesures non-IFRS et les tableaux de rapprochement se trouvent à la page 54 du Rapport financier simplifié (RFS, en anglais).
[2] Toutes les comparaisons avec l’exercice précédent reposent sur des données 2013 excluant l’unité de diagnostics des transfusions sanguines. Voir page 85 du RFS.
[3] Les produits de croissance sont définis en page 2 du présent communiqué et les marchés émergents en expansion, en page 11.
[4] Hypothèse prévisionnelle aux fins de modélisation uniquement. Novartis table toujours sur la clôture des transactions avec GSK au cours du premier semestre 2015.

Chiffres-clés hors Diagnostic[1] Publié hors Diagnostic[1] Publié
T4 2014[2] T4 2013 Variation % T4 2013 Exercice
2014[2]
Exercice
2013
Variation % Exercice 2013
M USD1 M USD USD tcc M USD M USD4 M USD USD tcc M USD
Chiffre d’affaires net 14 633 14 926 -2 4 15 078 57 996 57 355 1 3 57 920
Résultat opérationnel 1 172 2 278 -49 -39 2 373 10 736 10 671 1 7 10 910
Résultat net 1 487 1 999 -26 -16 2 058 10 280 9 144 12 19 9 292
BPA (USD) 0,62 0,81 -23 -13 0,83 4,21 3,70 14 20 3,76
Free cash-flow 4 419 3 130 41 3 319 10 762 9 592 12 9 945
Core
Résultat opérationnel 3 322 3 293 1 9 14 616 14 191 3 8
Résultat net 2 914 2 892 1 9 12 755 12 351 3 8
BPA (USD) 1,21 1,18 3 12 5,23 5,01 4 10

[1] Toutes les comparaisons avec l’exercice précédent reposent sur des données 2013 excluant l’unité de diagnostics des transfusions sanguines. Voir page 85 du RFS
[2] Les résultats 2014 excluent les dépréciations et les amortissements en lien avec les activités abandonnées à partir de la date d’annonce. Voir page 22 du RFS.

Bâle, le 27 janvier 2015 – En commentant les résultats, Joseph Jimenez, Directeur général (CEO) de Novartis, a déclaré:
«2014 a été une année de transformation pour Novartis. Nous avons amélioré notre exécution, en prenant des mesures pour concentrer l’entreprise sur nos trois secteurs d’activité principaux d’envergure mondiale. Nous avons enregistré une forte progression des ventes et une hausse de la marge, renforcé l’innovation et avancé dans nos plans d’amélioration de la qualité et de la productivité. Je suis convaincu que nous sommes bien positionnés pour engranger des succès à l’avenir.»

RAPPORT DU GROUPE

A la suite de l’annonce, le 22 avril 2014, des transactions avec GlaxoSmithKline plc (GSK) et Eli Lilly and Company (Lilly) (et de la transaction ultérieure avec CSL Limited), Novartis a séparé, pour être en conformité avec les normes IFRS (International Financial Reporting Standards), les données financières publiées par le Groupe en activités «abandonnées» et activités «poursuivies» pour l’exercice en cours et les exercices précédents.[3] Voir page 22 du Rapport financier simplifié pour une explication complète.

Quatrième trimestre

Le chiffre d’affaires net du groupe a progressé grâce une commercialisation très efficace des produits de croissance[3]
Au quatrième trimestre, le chiffre d’affaires net du Groupe s’est élevé à USD 14,6 milliards (-2%, +4% tcc). Les produits de croissance ont contribué pour USD 4,7 milliards, soit 32%, au chiffre d’affaires net du Groupe, en augmentation de 14% (en USD) en comparaison du quatrième trimestre de l’exercice précédent.

Le résultat opérationnel du Groupe a diminué de 49% (-39% tcc) à USD 1,2 milliard, principalement en raison d’une charge exceptionnelle pour perte de valeur s’élevant à USD 1,1 milliard (avant impôts) liée à la cession du secteur d’activité des vaccins antigrippaux à CSL Limited (CSL). Les effets de change ont eu un impact négatif de 10 points de pourcentage, principalement en raison de l’affaiblissement de l’euro, du yen et du rouble contre le dollar. La marge opérationnelle a reculé à 8,0% du chiffre d’affaires net, en baisse de 6,4 points de pourcentage (tcc) par rapport au quatrième trimestre 2013, essentiellement à cause d’une charge exceptionnelle pour perte de valeur liée au secteur d’activité des vaccins antigrippaux. En raison d’effets de change négatifs se montant à 0,9 point de pourcentage, la diminution nette a atteint 7.3 point de pourcentage. La cessation des dépréciations et amortissements dans les activités abandonnées a eu un effet positif s’élevant à USD 101 millions pour le trimestre, améliorant la marge opérationnelle de 0,7 point de pourcentage (tcc). Les ajustements effectués sur le résultat opérationnel du Groupe pour arriver au résultat opérationnel core se sont élevés à USD 2,2 milliards (2013: USD 1,0 milliard).

Le résultat opérationnel core a progressé de 1% (+9% tcc) à USD 3,3 milliards. La marge opérationnelle core à taux de change constants a augmenté de 1,1 point de pourcentage, grâce principalement à une baisse des frais de fonctionnement entraînée par les programmes d’amélioration de la productivité, baisse en partie contrebalancée un impact défavorable d’Autres produits et charges. La cessation des charges de dépréciation et d’amortissement en lien avec les activités abandonnées a eu un effet positif s’élevant à USD 49 millions, améliorant la marge opérationnelle core de 0,3 point de pourcentage (tcc). En raison d’effets de change négatifs se montant à 0,5 point de pourcentage, la hausse nette s’est chiffrée à 0,6 point, élevant cette marge à 22,7% du chiffre d’affaires net.

Le résultat net du Groupe se montant à USD 1,5 milliard a diminué de 26% (-16% tcc), à la suite principalement d’une baisse du résultat opérationnel, en partie compensée par une augmentation de la quote-part dans le résultat net des entreprises associées, incluant un gain d’USD 0,4 milliard (avant impôts) provenant de la vente de la participation dans LTS Lohmann Therapie-Systeme AG et une baisse des charges d’impôts.

Le BPA s’est élevé à USD 0,62 (-23%, -13% tcc), enregistrant une baisse plus faible que celle du résultat net, grâce à une diminution de la moyenne du nombre d’actions en circulation et des intérêts minoritaires.

Le résultat net core du Groupe a gagné 1% (+9% tcc) à USD 2,9 milliards, en phase avec le résultat opérationnel core.

Le BPA core s’est élevé à USD 1,21 (+3%, +12% tcc), croissant plus rapidement que le résultat net core, en raison essentiellement d’une diminution de la moyenne du nombre d’actions en circulation et des intérêts minoritaires.

Le free cash-flow du quatrième trimestre a atteint USD 4,4 milliards, en hausse de 41% ou d’USD 1,3 milliard, par rapport au trimestre comparable de l’exercice précédent. Cette hausse est imputable principalement à l’accroissement des flux de trésorerie provenant des activités opérationnelles, qui ont notamment bénéficié d’une augmentation des gains de couverture et d’une réduction du fonds de roulement net. L’accroissement du produit des cessions réalisées par le Novartis Venture Fund et la diminution des investissements en immobilisations corporelles y ont aussi contribué.

Une comparaison entre les résultats du quatrième trimestre 2014 et ceux de la même période de 2013, comprenant l’unité des diagnostics de transfusions sanguines, montre, pour l’ensemble du Groupe, une baisse de 3% en USD (+3% tcc) du chiffre d’affaires net, de 51% (-42% tcc) du résultat opérationnel, de 28% (-18% tcc) du résultat net et de 25% (-16% tcc) du BPA. Le recul un peu moins important de ce dernier que celui du résultat net provient de la diminution de la moyenne du nombre d’actions en circulation et des intérêts minoritaires.

[3] Les « produits de croissance » comprennent les produits lancés à partir de 2009 ou qui bénéficient d’une exclusivité au moins jusqu’en 2018 dans les principaux marchés (UE, USA et Japon); sauf en ce qui concerne Sandoz dont les produits de croissance sont ceux qui ont été lancés au cours des 24 derniers mois.

Activités poursuivies

Au quatrième trimestre, le chiffre d’affaires net des activités poursuivies a atteint USD 13,1 milliards (-2%, +3% tcc). Le résultat opérationnel a progressé de 1% (+10% tcc) et le résultat opérationnel core, de 2% (+6% tcc), tandis que la marge opérationnelle core s’est améliorée de 0,1 point de pourcentage à 24,7% du chiffre d’affaires net. Les activités poursuivies ne comprennent pas encore les résultats des actifs nets en oncologie qui seront acquis de GSK à la clôture de la transaction ou ceux de la participation de 36,5% dans la joint-venture GSK/Novartis qui sera créée en même temps.

Pharmaceuticals a réalisé un chiffre d’affaires net d’USD 7,9 milliards (-6%, 0% tcc), avec une croissance du volume des ventes de 8 points de pourcentage, contrebalancée par l’effet de la concurrence des génériques (-8 points de pourcentage), principalement pour Diovan en monothérapie et Exforge (entrée du générique sur le marché américain le 30 septembre 2014 pour Exforge et le 1er décembre 2013 pour Exforge HCT). Les produits de croissance ont contribué pour un montant d’USD 3,6 milliards au chiffre d’affaires net de la division, en hausse de 18% (tcc) par rapport au quatrième trimestre 2014. Ces produits – qui comprennent Gilenya, Afinitor, Tasigna, Galvus, Lucentis, Xolair, le portefeuille BPCO (broncho-pneumopathie chronique obstructive)[4] et Jakavi – ont contribué pour 46% au chiffre d’affaires net de la division, contre 39% au quatrième trimestre 2013.

Le résultat opérationnel d’USD 1,6 milliard (-20%, -14% tcc) a reculé en raison d’éléments exceptionnels, notamment une charge nette pour perte de valeur s’élevant à USD 157 millions (liée essentiellement à DEB025, dont le développement a été interrompu à la suite d’une révision de la stratégie concernant le virus de l’hépatite C) et des charges nettes de restructuration se montant à USD 207 millions (en lien principalement avec un programme de retraite volontaire au Japon). Le résultat opérationnel core s’est élevé à USD 2,0 milliard (-7%, 0% tcc). La marge core à taux de change constants a été comparable à celle du quatrième trimestre précédent. Après déduction de l’impact négatif des effets de change se chiffrant à 0,4 point de pourcentage, la marge core s’est élevée à 25,2% du chiffre d’affaires net.

Alcon a enregistré, au quatrième trimestre, un chiffre d’affaires net d’USD 2,7 milliards (+2%, +7% tcc), stimulé par la robuste croissance des secteurs d’activité Médicaments ophtalmiques et Chirurgie. Les marchés émergents en expansion ont affiché une forte croissance (+7%, +17% tcc), contrebalancée par celle plus faible du Japon. Médicaments ophtalmiques a progressé (+4%, +10% tcc), sous l’impulsion du secteur d’activité du glaucome, notamment Systane et Ilevro. Chirurgie a vu sa performance (+1%, +7% tcc) bénéficier des fortes ventes de Centurion, sa plateforme de phaco-émulsion dans la cataracte, accompagnées d’une amélioration de la croissance d’AcrySof, les lentilles intraoculaires. Soins de la vision a progressé (0%, +4% tcc), stimulé par la forte croissance de Dailies Total1 et d’AirOptix Colors, qui ont compensé la baisse des produits d’entretien des lentilles de contact.

Le résultat opérationnel a augmenté de 112% (+155% tcc) à USD 365 millions, en raison d’une forte performance opérationnelle et de la fin des coûts d’intégration en 2013 liés à l’acquisition d’Alcon. Le résultat opérationnel core a grimpé de 5% (+14% tcc) à USD 895 millions, soutenu par une hausse des ventes et par les programmes d’amélioration de la productivité. La marge opérationnelle core à taux de change constants a augmenté de 2,1 points de pourcentage. Après déduction de l’impact négatif des effets de change s’élevant à 1,1 point, l’augmentation nette de 1,0 point de pourcentage a porté la marge à 33,1% du chiffre d’affaires net.

Sandoz a réalisé, au quatrième trimestre, une hausse de son chiffre d’affaires net de 4% (+11% tcc) à USD 2,5 milliards, car la croissance en volume se chiffrant à 20 points de pourcentage a plus que compensé les pertes dues à l’érosion des prix s’élevant à 9 points. Aux Etats-Unis, les ventes de génériques au détail et de biosimilaires ont enregistré une forte croissance (+24% tcc), stimulée par le succès des lancements récents, en partie contrebalancée par une érosion plus importante des prix. L’Allemagne a progressé (+5% tcc) dans un marché en déclin, tandis que l’Europe de l’Ouest (hors Allemagne) a grimpé de 4% (tcc). Le Japon a continué d’afficher une croissance à deux chiffres (+14% tcc). Les marchés émergents ont connu, au quatrième trimestre, une forte croissance, en particulier l’Asie (+18% tcc hors Japon) et l’Amérique latine (+17% tcc), tandis que les ventes en Europe centrale et orientale ont gagné 6% (tcc). Sandoz a renforcé sa position de leader mondial des biosimilaires (USD 132 millions, +18% tcc), avec une progression à deux chiffres de ses ventes, stimulée par l’essor de ses trois produits actuellement sur le marché.

Le résultat opérationnel a augmenté de 5% (+16% tcc) à USD 290 millions. Le résultat opérationnel core a augmenté de 12% (+21% tcc) à USD 416 millions. La marge opérationnelle core à taux de change constants a grimpé de 1,4 point de pourcentage. Après déduction de l’impact négatif des effets de change s’élevant à 0,3 point, l’augmentation nette de la marge s’est chiffrée à 1,1 point de pourcentage, portant celle-ci à 16,6% du chiffre d’affaires net.

[4] Le portefeuille BPCO comprend Arcapta Neohaler/Onbrez Breezhaler, Seebri Breezhaler et Ultibro Breezhaler.

Activités abandonnées

Le chiffre d’affaires net des activités abandonnées s’est élevé, au quatrième trimestre, à USD 1,6 milliard, en hausse de 1% (+9% tcc). La perte opérationnelle s’est élevée à USD 1,2 milliard, occasionnée principalement par une dépréciation d’actifs d’USD 1,1 milliard (avant impôts) en lien avec la cession en cours du secteur d’activité des vaccins antigrippaux à CSL. Le résultat opérationnel core s’est inscrit à USD 93 millions et la marge opérationnelle core s’est améliorée de 5,8 points de pourcentage à 6,0% du chiffre d’affaires net. Les résultats de 2014 excluent les dépréciations et amortissements en lien avec les activités abandonnées à partir de la date de l’annonce de la transformation du portefeuille. La cessation des charges de dépréciation et d’amortissement liée aux activités abandonnées a eu, au quatrième trimestre, un impact positif se chiffrant à USD 101 millions sur le résultat opérationnel et à USD 49 millions sur le résultat opérationnel core, contribuant pour 3,2 points de pourcentage à l’amélioration de la marge opérationnelle core.

Vaccins[5] a enregistré, au quatrième trimestre, un chiffre d’affaires net d’USD 494 millions (-2%, +4% tcc), contre USD 503 millions au quatrième trimestre 2013. La solide demande de produits du portefeuille, stimulée par le secteur d’activité de la méningite, a bénéficié des ventes de Menveo, de Menjugate et de Bexsero, lancé récemment. Cette demande a été contrebalancée par une saison de la grippe qui a débuté plus tôt aux Etats-Unis et par une baisse des ventes au département américain de la santé et des services sociaux (Department of Health and Human Services).

La perte opérationnelle s’est élevée à USD 1,1 milliard au quatrième trimestre, contre une perte d’USD 96 millions un an auparavant, en raison d’une charge pour perte de valeur d’USD 1,1 milliard (avant impôts) en lien avec la cession du secteur d’activité des vaccins antigrippaux. Du fait de la cessation des dépréciations et amortissements depuis la date d’annonce de la transformation du portefeuille, le quatrième trimestre de l’exercice précédent avait enregistré un montant plus élevé d’USD 73 millions environ – composé d’USD 35 millions de dépréciations et d’USD 38 millions d’amortissements – comparé au quatrième trimestre sous revue. La perte opérationnelle core s’est élevée à USD 6 millions au quatrième trimestre, contre une perte d’USD 52 millions pour la période comparable de l’exercice précédent. Cette diminution de la perte opérationnelle core est due largement à une hausse des ventes de produits à marge plus élevée et à la cessation des dépréciations pour un montant d’USD 35 millions, en partie contrebalancée par une augmentation des coûts de production du site de Holly Springs aux Etats-Unis et par le recrutement de malades dans deux grandes études de phase III pour un vaccin antigrippal quadrivalent.

En comparant les résultats du quatrième trimestre 2014 avec ceux de la même période de 2013, comprenant l’unité de diagnostics des transfusions sanguines, on constate que le chiffre d’affaires net de Vaccins a diminué de 25% (-20% tcc) et que la perte opérationnelle a augmenté d’USD 1 million à USD 1,1 milliard.

Consumer Health, qui comprend OTC et Animal Health, a affiché, au quatrième trimestre, une progression de 3% (+11% tcc) de son chiffre d’affaires net à USD 1,1 milliard avec une croissance à deux chiffres (+14% tcc) dans OTC et à un chiffre (+3% tcc) dans Animal Health. Du point de vue des marques, Voltaren dans OTC et Denagard dans Animal Health ont été les principaux moteurs de cette croissance avec une hausse respectivement de 20% (tcc) et de 11% (tcc).

Le résultat opérationnel a atteint USD 172 millions, comparé à USD 48 millions au quatrième trimestre 2013, hausse due principalement à une marge brute plus élevée et au produit d’une cession aux Etats-Unis. La cessation des charges de dépréciation et d’amortissement à partir de la date d’annonce de la transformation du portefeuille a eu un impact positif d’USD 28 millions au quatrième trimestre, se décomposant en USD 13 millions pour les dépréciations et USD 15 millions pour les amortissements. Le résultat opérationnel core a augmenté de 92% (+122% tcc) à USD 115 millions. La marge opérationnelle core à taux de change constants a augmenté de 5,9 points de pourcentage. Après déduction de l’impact négatif des effets de change s’élevant à 0,9 point de pourcentage, l’augmentation nette de 5,0 point a porté la marge à 10,8% du chiffre d’affaires net.

[5] Toutes les périodes excluent certains droits de propriété intellectuelle et autres revenus y relatifs qui seront conservés par Novartis et sont désormais compris dans les activités de Corporate; les résultats publiés de 2013 sont retraités pour tenir compte de cet effet. Toutes les comparaisons avec l’exercice précédent reposent sur les données de 2013 en excluant l’unité de diagnostics de transfusions sanguines.

Exercice complet

Excellente performance des ventes surpassant l’impact de la concurrence des génériques
Le Groupe a enregistré, au terme de l’exercice 2014, un chiffre d’affaires net d’USD 58,0 milliards, en hausse de 1% (+3% tcc). Les produits de croissance ont contribué pour USD 18,6 milliards, soit 32%, au chiffre d’affaires net du Groupe en hausse de 18%(en USD) par rapport à 2013. La perte d’exclusivité, dont celle de Diovan, a eu un impact d’environ USD 2,4 milliards sur les ventes.

Le résultat opérationnel du Groupe a progressé de 1% (+7% tcc) à USD 10,7 milliards. Le gain exceptionnel d’USD 0,9 milliard enregistré au premier semestre et provenant de la cession de l’unité de diagnostics des transfusions sanguine à Grifols S.A. a été plus que contrebalancé par une charge exceptionnelle pour perte de valeur d’USD 1,1 milliard (avant impôts) au quatrième trimestre en lien avec la cession en cours du secteur d’activité des vaccins antigrippaux à CSL. L’impact négatif des effets de change se chiffrant à 6 points de pourcentage est dû principalement à l’affaiblissement des monnaies des marchés émergents (notamment du rouble) et du yen contre le dollar. La marge opérationnelle a atteint 18,5% du chiffre d’affaires net, en hausse de 0,8 point de pourcentage (tcc) par rapport à l’exercice précédent. En raison d’effets de change négatifs se montant à 0,9 point de pourcentage, la diminution nette a atteint 0,1 point de pourcentage. La cessation des charges de dépréciation et d’amortissement en lien avec les activités abandonnées a eu un effet positif s’élevant à USD 277 millions sur l’exercice complet, améliorant la marge opérationnelle de 0,5 point de pourcentage (tcc). Les ajustements effectués sur le résultat opérationnel du Groupe pour arriver au résultat opérationnel core se sont élevés à USD 3,9 milliards (2013: USD 3,5 milliards).

Le résultat opérationnel core a progressé de 3% (+8% tcc) à USD 14,6 milliards. La marge opérationnelle core à taux de change constants a augmenté de 1,2 point de pourcentage. Après déduction de l’impact négatif des effets de change s’élevant à 0,7 point de pourcentage, l’augmentation nette de 0,5 point de pourcentage a porté la marge à 25,2% du chiffre d’affaires net. La cessation des dépréciations et amortissements en lien avec les activités abandonnées a eu un effet positif s’élevant à USD 134 millions, améliorant la marge opérationnelle core de 0,2 point de pourcentage (tcc).

Le résultat net du Groupe a enregistré une hausse de 12% (+19% tcc), plus forte que celle du résultat opérationnel, à USD 10,3 milliards. Cette hausse est due notamment à une augmentation de la quote-part dans le résultat net des entreprises associées, incluant un gain d’USD 0,8 milliard (avant impôts) provenant de la vente de la participation dans Idenix Pharmaceuticals, Inc. à Merck & Co et un gain d’USD 0,4 milliard (avant impôts) provenant de la vente de la participation dans LTS Lohmann Therapie-Systeme AG. Toutefois, cette progression a été partiellement contrebalancée par un accroissement des charges d’impôts.

Le BPA s’est élevé à USD 4,21, en hausse de 14% (+20% tcc), croissant plus rapidement que le résultat net grâce à une diminution de la moyenne du nombre d’actions en circulation et des intérêts minoritaires.

Le résultat net core du Groupe a gagné 3% (+8% tcc) à USD 12,8 milliards, en phase avec le résultat opérationnel core.

Le BPA core s’est élevé à USD 5,23 (+4%, +10% tcc), croissant plus rapidement que le résultat net core, en raison d’une diminution de la moyenne du nombre d’actions en circulation et des intérêts minoritaires.

Le free cash-flow de l’exercice a atteint USD 10,8 milliards, en augmentation de 12% soit d’USD 1,2 milliard comparé à l’exercice précédent. Cette augmentation est due essentiellement à un accroissement des flux de trésorerie provenant des activités opérationnelles, grâce notamment à un résultat opérationnel plus élevé, ajusté des éléments non monétaires, malgré des effets de change négatifs, et à une hausse des gains de couverture en partie contrebalancée par une augmentation des investissements dans des immobilisations incorporelles.

Une comparaison entre les résultats de l’exercice 2014 et ceux de l’exercice 2013, qui comprenait l’unité des diagnostics de transfusions sanguines, montre, pour l’ensemble du Groupe, exprimés en dollars, un chiffre d’affaires net stable (0%, +2%), une baisse de 2% (+5% tcc) du résultat opérationnel, une hausse de 11% (+17% tcc) du résultat net et de 12% (+18% tcc) du BPA. Cette hausse est légèrement plus forte que celle du résultat net, en raison de la diminution de la moyenne du nombre d’actions en circulation et des intérêts minoritaires.

Activités poursuivies

Le chiffre d’affaires net des activités poursuivies s’est élevé, au terme de l’exercice, à USD 52,2 milliards, en hausse de 1% (+3% tcc). Le résultat opérationnel a progressé de 1% (+7% tcc) et le résultat opérationnel core, de 2% (+7% tcc), tandis que la marge opérationnelle core s’est améliorée de 0,3 point de pourcentage à 27,7% du chiffre d’affaires net. Les activités poursuivies ne comprennent pas encore les résultats des actifs nets en oncologie qui seront acquis de GSK à la clôture de la transaction ou ceux de la participation de 36,5% dans la joint-venture GSK/Novartis qui sera créée en même temps.

Pharmaceuticals a réalisé, au cours de l’exercice, un chiffre d’affaires net d’USD 31,8 milliards (-1%, +1% tcc), soutenu par une augmentation du volume des ventes (+7 points de pourcentage) et des prix (+1 point de pourcentage), qui compense l’impact de la concurrence des génériques (-7 points de pourcentage). Les produits de croissance ont continué de soutenir la performance et de rajeunir le portefeuille, en contribuant pour USD 13,7 milliards au chiffre d’affaires net de la division, en hausse de 17% (tcc) par rapport à l’exercice précédent.

Le résultat opérationnel s’est inscrit à USD 8,5 milliards (-10%, -5% tcc) pour l’exercice, principalement sous l’impact d’un accroissement des charges de restructuration et de pertes de valeur. Le résultat opérationnel core s’est élevé à USD 9,5 milliards (0%, +4% tcc), générant un levier opérationnel core grâce aux programmes d’amélioration de la productivité et à une allocation efficace des ressources. La marge opérationnelle core à taux de change constants s’est améliorée de 1,1 point de pourcentage. Après déduction de l’impact négatif des effets de change s’élevant à 0,8 point, l’augmentation nette de la marge s’est chiffrée à 0,3 point de pourcentage, portant celle-ci à 29,9% du chiffre d’affaires net.

Alcon a enregistré, pour l’exercice 2014, un chiffre d’affaires net d’USD 10,8 milliards, en hausse de 3% (+6% tcc). Les ventes du secteur d’activité Chirurgie ont augmenté de 5% (+7% tcc), stimulées par les fortes ventes d’équipements, grâce au lancement de la plateforme de phaco-émulsion Centurion et du système de diagnostic pré-opératoire guidé par image Verion (utilisés dans les opérations de la cataracte) à la progression continue de la plateforme au laser femtoseconde LenSx ainsi qu’à la croissance des produits à usage unique en chirurgie de la cataracte et vitréorétinienne. Médicaments ophtalmiques a enregistré une croissance de +3% (+5% tcc) soutenue par une progression à deux chiffres de Systane, d’Ilevro et des produits en association à doses fixes dans le glaucome, entravée toutefois par une faible saison des allergies et des maladies otiques aux Etats-Unis et au Japon. Soins de la vision (+2%, +4% tcc) a bénéficié de lancements innovants dans les lentilles de contact, notamment Dailies Total1 et AirOptix Colors, contrebalancés en partie par la baisse des ventes de produits d’entretien des lentilles.

Le résultat opérationnel a augmenté de 30% (+43% tcc) à USD 1,6 milliard, stimulé par une forte performance opérationnelle et la fin des coûts d’intégration en 2013 liés à l’acquisition d’Alcon. Le résultat opérationnel core s’est élevé à USD 3,8 milliard (+3%, +8% tcc). La marge opérationnelle core à taux de change constants a grimpé de 0,6 point de pourcentage. Après déduction de l’impact négatif des effets de change s’élevant à 0,6 point de pourcentage, la marge opérationnelle core est demeurée stable à 35,2% du chiffre d’affaires net.

Sandoz a réalisé une hausse de son chiffre d’affaires net de 4% (+7% tcc) à USD 9,6 milliards, car la croissance en volume se chiffrant à 15 points de pourcentage a plus que compensé la perte de 8 points due à l’érosion des prix. La performance a été soutenue par la forte progression des ventes de génériques au détail (comprenant le lancement de la version générique autorisée de Diovan en monothérapie) et des biosimilaires en Asie (hors Japon) (+15% tcc), aux Etats-Unis (+14% tcc), en Amérique latine (+10% tcc) et au Canada (+9% tcc). L’Europe centrale et orientale (+5% tcc) et l’Europe occidentale (hors Allemagne) (+4% tcc) ont affiché une solide croissance, tandis que les ventes ont été stables en Allemagne (0% tcc). En 2014, les biosimilaires ont augmenté de 23% (tcc) pour atteindre USD 514 millions dans le monde entier.

Sandoz a vu son résultat opérationnel croître de 6% (+14% tcc) à USD 1,1 milliard, grâce à une forte performance opérationnelle et à des règlements judiciaires non récurrents dans l’exercice précédent. Le résultat opérationnel core s’est élevé à USD 1,6 milliard (+2%, +7% tcc). La marge opérationnelle core à taux de change constants a grimpé de 0,1 point de pourcentage malgré la forte érosion des prix. Après déduction de l’impact négatif des effets de change se chiffrant à 0,5 point, la diminution nette de 0,4 point de pourcentage s’est traduite par une baisse nette de la marge à 16,4% du chiffre d’affaires net.

Activités abandonnées

Le chiffre d’affaires net des activités abandonnées s’est élevé, au terme de l’exercice, à USD 5,8 milliards, en hausse de 6% (+9% tcc). La perte opérationnelle a atteint USD 353 millions (y compris la charge pour perte de valeur d’USD 1,1 milliard (avant impôts) en lien avec la cession en cours du secteur d’activité des vaccins antigrippaux à CSL), le résultat opérationnel s’est élevé à USD 143 millions et la marge opérationnelle core s’est améliorée de 2,8 points de pourcentage à 2,5% du chiffre d’affaires net. Les résultats de 2014 excluent les charges de dépréciation et d’amortissement en lien avec les activités abandonnées à partir de la date de l’annonce de la transformation du portefeuille. La cessation des dépréciations et amortissements liée aux activités abandonnées a eu, sur l’exercice, un impact positif se chiffrant à USD 277 millions sur le résultat opérationnel et à USD 134 millions sur le résultat opérationnel core, contribuant à l’amélioration de la marge opérationnelle core.

Vaccins[6] a enregistré, en 2014, une hausse de 8% (+10% tcc) de son chiffre d’affaires net à USD 1,5 milliard par rapport à USD 1,4 milliard pour l’exercice 2013. Cette hausse a été soutenue par une forte demande pour tous les produits du portefeuille, en particulier dans le secteur d’activité de la méningite avec le lancement récent de Bexsero.

La perte opérationnelle s’est élevée à USD 552 millions en 2014, contre une perte d’USD 477 millions en 2013. Cette augmentation résulte de la charge pour perte de valeur du secteur d’activité des vaccins antigrippaux s’élevant à USD 1,1 milliard, montant largement compensé par le gain exceptionnel d’USD 876 millions provenant de la cession de l’unité de diagnostics des transfusions sanguines à Grifols S.A. Du fait de la cessation des dépréciations et amortissements à partir de la date d’annonce de la transformation du portefeuille, l’exercice précédent avait enregistré des charges de dépréciation et d’amortissement pour un montant d’USD 204 millions environ, composé d’USD 95 millions de dépréciations et d’USD 109 millions d’amortissements, soit un montant plus élevé que pour l’exercice sous revue. La perte opérationnelle core s’est élevée à USD 290 millions en 2014 contre une perte d’USD 302 millions dans l’exercice précédent. La diminution de la perte opérationnelle core est due à une hausse des ventes et à la cessation des dépréciations pour un montant d’USD 95 millions, en partie contrebalancée par une augmentation des coûts de production du site de Holly Springs et par le recrutement de malades dans deux grandes études de phase III pour un vaccin antigrippal quadrivalent.

En comparant les résultats de l’exercice 2014 avec ceux de l’exercice 2013, qui comprenait l’unité de diagnostics des transfusions sanguines, on constate que le chiffre d’affaires net de Vaccins a diminué de 23% (-21% tcc) et que la perte opérationnelle s’est élevée à USD 552 millions en 2014 contre une perte d’USD 238 millions en 2013.

Consumer Health a vu son chiffre d’affaires net croître, en 2014, de 5% (+8% tcc) à USD 4,3 milliards, grâce à l’excellente performance de ses principales marques dans le monde entier et à la relance de produits dans OTC (+9% tcc) et Animal Health (+5% tcc).

Le résultat opérationnel a atteint USD 470 millions, comparé à USD 178 millions un an auparavant, hausse due à une accélération des ventes de produits dégageant une marge brute plus élevée ainsi qu’à la diminution des coûts de restructuration et d’amélioration de la qualité sur le site de Lincoln. La cessation des dépréciations et amortissements à partir de la date d’annonce de la transformation du portefeuille a eu un impact positif d’USD 73 millions sur l’exercice, se décomposant en USD 34 millions pour les dépréciations et USD 39 millions pour les amortissements. Le résultat opérationnel core a augmenté de 52% (+72% tcc) à USD 452 millions. La marge opérationnelle core à taux de change constants a augmenté de 4,3 points de pourcentage. Après déduction de l’impact négatif des effets de change s’élevant à 1,0 point, l’augmentation nette de 3,3 point de pourcentage a porté la marge à 10,6% du chiffre d’affaires net.

[6] Toutes les périodes excluent certains droits de propriété intellectuelle et autres revenus y relatifs qui seront conservés par Novartis et sont désormais compris dans les activités de Corporate; les résultats publiés de 2013 sont retraités pour tenir compte de cet effet. Toutes les comparaisons avec l’exercice précédent reposent sur les données de 2013 en excluant l’unité de diagnostics de transfusions sanguines

Innovation, croissance et productivité mises en oeuvre

Une concentration permanente sur trois priorités essentielles – innovation, croissance et productivité – guide chaque aspect de notre stratégie à long terme. Au quatrième trimestre, nous avons accompli des progrès importants dans chacune de ces priorités.

Innovation: poursuite de la forte progression du pipeline

Le quatrième trimestre a affiché une progression continue du pipeline due à des décisions réglementaires favorables et à la publication d’importants résultats issus des essais cliniques. Les faits saillants sont présentés ci-après:

Nouvelles homologations et avis favorables

  • Cosentyx autorisé aux Etats-Unis, dans l’UE et au Japon
    En janvier 2015, Cosentyx (secukinumab, anciennement AIN457) a été homologué aux Etats-Unis et dans l’UE pour le psoriasis, après avoir été autorisé au Japon pour le psoriasis commun et l’arthrite psoriasique.
  • Signifor à action prolongée autorisé par la FDA et la CE pour l’acromégalie
    Signifor (pasiréotide), un analogue de la somatostatine, a été homologué aux Etats-Unis et par l’UE en tant que formulation à action prolongée pour le traitement de l’acromégalie.
  • Travatan autorisé dans l’UE pour une nouvelle indication
    La CE a autorisé une nouvelle indication pour Travatan, solution oculaire en gouttes (40µg/mL travoprost), chez les patients pédiatriques souffrant d’hypertension oculaire ou glaucome pédiatrique.
  • Biosimilaire filgrastim de Sandoz recommandé par un Comité consultatif de la FDA
    En janvier 2015, le Comité de consultation des médicaments oncologiques de la FDA (Oncologic Drugs Advisory Committee – ODAC) a recommandé d’autoriser, aux Etats-Unis, le biosimilaire en développement filgrastim de Sandoz pour toutes les indications figurant dans la notice du produit de référence (Neupogen®).
  • Bexsero autorisé par la FDA en procédure accélérée
    En janvier 2015, la FDA a autorisé, en procédure accélérée, Bexsero (vaccin contre le méningocoque du groupe B [recombinant, adsorbé]) pour immuniser activement les enfants, adolescents et jeunes adultes âgés de 10 à 25 ans de manière à prévenir une infection invasive à méningocoque provoquée par le sérogroupe B (méningite B).

Dépôts et demandes réglementaires

  • Demande d’homologation de LCZ696 déposée aux Etats-Unis et dans l’UE pour l’insuffisance cardiaque
    Des demandes réglementaires ont été soumises à la fois aux Etats-Unis et dans l’UE pour autoriser LCZ696 comme traitement de l’insuffisance cardiaque avec fraction d’éjection réduite (IC-FER). Dans l’UE, le CHMP a accordé à LCZ696 le statut d’évaluation accélérée, raccourcissant ainsi le processus d’examen de 60 jours.
  • Demandes réglementaires pour QVA149 et NVA237 déposées auprès de la FDA
    En décembre 2014, Novartis a terminé les dossiers de demande d’autorisation auprès de la FDA pour QVA149 et NVA237 pour le traitement de maintenance à long terme de la broncho-pneumopathie obstructive chronique (BPCO). Ces dossiers comprennent les résultats des programmes d’essais cliniques de phase III EXPEDITION et GEM, qui ont satisfait à leurs critères primaires et secondaires.

Résultats d’essais cliniques importants et autres faits saillants

  • Cosentyx: une étude comparative du psoriasis démontre sa supériorité sur Stelara®
    S’appuyant sur les bons résultats publiés précédemment dans le psoriasis, une étude de phase IIIb a démontré la supériorité de Cosentyx (secukinumab) sur Stelara® (ustekinumab) pour éclaircir la peau, satisfaisant à ses critères principaux primaires et secondaires.
  • LCZ696: de nouvelles analyses renforcent son fort profil concurrentiel dans l’insuffisance cardiaque
    De nouvelles analyses montrent que LCZ696 pourrait changer l’évolution de l’insuffisance cardiaque chez les malades IC-FER, avec moins de décès subits, de consultations en urgence, d’hospitalisations, d’aggravation des symptômes et de besoin de traitements plus intensifs par rapport à énalapril.
  • CTL019: rémissions complètes dans 92% des LLA r/r pédiatriques
    Les résultats d’études continues de CTL019 ont montré que sur 39 enfants et jeunes adultes atteints de leucémie lymphoblastique aiguë réfractaire/récidivante (LLA r/r), 36, soit 92%, ont obtenu une rémission complète. Novartis et l’Université de Pennsylvanie ont une collaboration exclusive à l’échelle mondiale ayant pour objectif la recherche, le développement et la commercialisation d’immunothérapies fondées sur les lymphocytes T pour le traitement expérimental du cancer.
  • Jakavi: profil d’innocuité et d’efficacité renforcé dans la myélofibrose
    Un analyse en cours de 1144 patients atteints de myélofibrose et traités avec Jakavi (ruxolitinib) renforce son profil d’innocuité, déjà bien établi, en montrant que 69% d’entre eux obtenaient une réduction supérieure à 50% de la taille de la rate par rapport à la référence. Les malades obtenaient également une amélioration cliniquement significative du score des symptômes de la myélofibrose.
  • Tasigna: six ans de données soutiennent sa supériorité sur Glivec dans la LMC Ph+
    Une mise à jour de six ans de résultats de l’étude randomisée de phase III ENESTnd continue de démontrer la supériorité de Tasigna (nilotinib) sur Glivec (imatinib), en réalisant des taux plus élevés de réponse moléculaire, précoce, profonde et durable chez les patients atteints d’une LMC Ph+ nouvellement diagnostiquée.
  • RTH258: Alcon démarre un essai de phase III dans la DMLA exsudative
    En décembre 2014, Alcon a démarré un programme d’essais de phase III, afin d’évaluer l’efficacité et l’innocuité de RTH258 (anciennement ESBA1008) par rapport à aflibercept chez les patients atteints de la forme exsudative de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). Ce programme fait suite à une étude de phase II comparant l’efficacité et l’innocuité de RTH258 par rapport à ranibizumab et aflibercept.
  • Afinitor: résultats de l’essai d’évaluation dans le cancer avancé du sein HER2+
    L’essai de phase III BOLERO-1 évaluant Afinitor (évérolimus) dans le cancer avancé du sein HER2+ n’a pas satisfait à son objectif principal de survie sans progression de la maladie (SPM). Un bénéfice non significatif sur le plan statistique a été trouvé dans le sous-groupe HR- prédéfini du groupe HR2, soutenant la poursuite de la recherche de la voie PI3K/AKT/mTOR.
  • Novartis communique les derniers résultats de l’essai de phase III de fingolimod dans la SeP primaire progressive
    L’étude de phase III INFORMS dans la sclérose en plaques primaire progressive n’a pas montré de différence significative entre fingolimod et un placebo, mesurée à l’aide d’une combinaison de critères d’invalidité. Les résultats concernant l’innocuité ont été cohérents avec le profil de sécurité bien caractérisé de fingolimod dans la SeP cyclique.

Croissance: une commercialisation très efficace et une présence mondiale ont continué de stimuler la croissance

Au quatrième trimestre, les principaux moteurs de la croissance – comprenant des produits de croissance comme Gilenya, Tasigna, Afinitor et Jakavi ainsi que les biosimilaires et les marchés émergents en expansion – ont continué de prouver la force de notre portefeuille dans tous les domaines thérapeutiques et dans toutes les régions.

Principaux produits de croissance

  • Au quatrième trimestre, les produits de croissance ont contribué pour 32% au chiffre d’affaires net du Groupe, en hausse de 14% (en USD) par rapport au quatrième trimestre de l’exercice précédent. Dans Pharmaceuticals, cette contribution s’est élevée à 46% du chiffre d’affaires net de la division, en progression de 19% (tcc) en comparaison de la même période de 2013.
  • Gilenya (USD 666 millions, +32% tcc), notre traitement de la SEP par voie orale, a continué d’enregistrer une croissance à deux chiffres, car les prescripteurs abandonnent les traitements injectables pour se tourner vers les traitements plus efficaces administrés par voie orale.
  • Tasigna (USD 428 millions, +30% tcc) a poursuivi sa forte croissance aux Etats-Unis et dans d’autres marchés, soutenant la progression du secteur d’activité du domaine thérapeutique de la LMC (qui comprend également Glivec/Gleevec).
  • Afinitor (USD 426 millions, +24% tcc) a réalisé une excellente performance, stimulée par la vigueur de sa croissance aux Etats-Unis, au Japon et dans d’autres marchés autour du globe.
  • Xolair (USD 200 millions, +25% tcc) a continué d’afficher une forte croissance, en bénéficiant d’indications dans certaines formes d’asthme allergique ainsi que dans l’urticaire idiopathique chronique (UIC) et l’urticaire chroniqu

    Print Friendly, PDF & Email

Novartis a enregistré en 2014 une forte augmentation de ses ventes, sa marge et progrès de son pipeline; la transformation du portefeuille concentrera l’entreprise sur ses principales activités

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |