La revue Annals of the Rheumatic Diseases (la revue ayant
l’impact le plus élevé en rhumatologie, avec un facteur d’impact de
9,270) vient de publier son édition
numérique des
résultats de l’essai clinique MOVES (Multicentre
Osteoarthritis InterVEntion trial with Sysadoa
). La conclusion
principale de cette étude est que la combinaison sulfate de chondroïtine
et glucosamine possède une efficacité comparable à celle de
l’anti-inflammatoire celecoxib après six mois de traitement de la forme
grave d’ostéoarthrite. Plus précisément, on a constaté que l’association
de ces deux médicaments entraînait une diminution cliniquement
pertinente de la douleur, de l’invalidité fonctionnelle, de la rigidité
musculaire, des gonflements et des épanchements articulaires, qui
améliore tous les paramètres étudiés:

  • Réduction des douleurs: 50,1%.
  • Réduction de l’invalidité fonctionnelle: 45,5%.
  • Réduction de la rigidité musculaire: 46,9%.
  • Réduction des gonflements: 53%.
  • Réduction des épanchements articulaires: 56%.

« Cette étude confirme l’efficacité de la combinaison sulfate de
chondroïtine et glucosamine sur le long terme et suggère que, étant
donné son excellent profil d’innocuité, cette thérapie peut constituer
une alternative satisfaisante pour les patients atteints de troubles
cardiovasculaires ou gastro-intestinaux, pour lesquels un traitement
chronique à base d’anti-inflammatoire non stéroïdien (NSAID) ne peut pas
être recommandé »
a expliqué le Professeur Marc C. Hochberg,
rhumatologue de l’Université de la Maryland School of Medicine
(Baltimore, Etats-Unis) et membre du comité scientifique de cette étude.

Conception de l’étude
MOVES est un essai clinique
multicentrique, randomisé, à groupes parallèles, en double aveugle,
contrôlé, sponsorisé par Bioibérica,
dans lequel 606 patients atteints d’ostéoarthrite primaire du genou et
de douleurs modérées à sévères, ont été recrutés dans 42 centres situés
en Espagne, Allemagne, France et Pologne. Une équipe multidisciplinaire
de chercheurs comprenant des rhumatologues, des orthopédistes et des
médecins de première ligne a participé à cette étude.
Conçue
conformément aux directives de bonnes pratiques cliniques, à la
législation et à la réglementation actuelles dans le domaine de la
recherche appliquée aux médicaments permettant de traiter
l’ostéoarthrite, cette étude incluait également un comité scientifique
composé de spécialistes internationaux de renom, chargés de sa
supervision.

L’objectif principal était de démontrer que la combinaison de sulfate de
chondroïne et de glucosamine est comparable, en termes d’efficacité, au
celecoxib dans le traitement de la douleur modérée à sévère chez les
patients souffrant d’ostéoarthrite du genou. Les patients ont reçu du
sulfate de chondroïtine de qualité pharmaceutique (1200 mg/jour) et du
chlorhydrate de glucosamine (1500 mg/ jour) ou 200 mg de celecoxib
(anti-inflammatoire) par jour pendant six mois.

Les résultats ont confirmé ceux obtenus lors de l’étude GAIT par le
groupe Clegg en 2006, publiés dans leNew England Journal of Medicine,
dans lesquels la combinaison était supérieure à celle du placébo chez
les patients atteints de douleurs modérées à sévères. « En fait,
l’essai clinique MOVES a été conçu comme une extension de l’essai GAIT,
afin d’en confirmer les résultats. GAIT ayant comparé cette combinaison
par rapport au celecoxib et au placébo, l’essai MOVES a été conçu en
tant qu’étude de non-infériorité comparant uniquement cette combinaison
par rapport au celecoxib
« , a déclaré le Professeur Allen
Sawitzke
, rhuumatologue de l’Université de la Utah School of
Medicine (Salt Lake City, Etats-Unis) qui a participé à la conception
des deux études.

Ces résultats apportent une confirmation définitive de l’efficacité et
de l’innocuité de la combinaison sulfate de chondroïtine et glucosamine
pour le traitement de l’ostéoarthrite du genou.

Le texte du communiqué issu d?une traduction ne doit d?aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d?origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Print Friendly, PDF & Email

La revueAnnals of the Rheumatic Diseases confirme l'efficacité de la thérapie combinée sulfate de chondroïtine plus glucosamine pour le traitement de l'ostéoarthrite du genou

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |