Clichy, le 11 février 2016 à 18h00

Résultats Annuels 2015

FORTE PROGRESSION DU CHIFFRE D’AFFAIRES : + 12,1 % à données publiées

NOUVELLE HAUSSE DE LA MARGE D’EXPLOITATION

FORTE CROISSANCE DU BÉNÉFICE NET PAR ACTION*

  • Chiffre d’affaires : 25,26 milliards d’euros

+ 12,1 % à données publiées
+ 4,9 % à taux de change constants
+ 3,9 % à données comparables

  • Résultat d’exploitation : 4,388 milliards d’euros, soit 17,4 % du chiffre d’affaires
  • Bénéfice net par action* : 6,18 euros, en progression de 15,7 %
  • Dividende** : + 14,8 % à 3,10 euros

Le Conseil d’Administration de L’Oréal s’est réuni le 11 février 2016 sous la Présidence de
Jean-Paul Agon et en présence des Commissaires aux Comptes. Le Conseil a arrêté les comptes consolidés et les comptes sociaux pour l’exercice 2015.

Commentant les résultats annuels, Monsieur Jean-Paul Agon, Président-Directeur Général de L’Oréal, a indiqué :

« Dans une année marquée par un ralentissement économique mondial et une volatilité internationale accrue, L’Oréal a connu en 2015 une forte croissance, portée par un effet monétaire positif, et a surperformé le marché dans trois de ses quatre Divisions.

La Division Cosmétique Active fait une nouvelle fois preuve d’un grand dynamisme partout dans le monde et renforce son leadership sur un marché dermocosmétique tonique. L’Oréal Luxe délivre cette année encore une croissance robuste, soutenue par la force de son portefeuille de marques et ses lancements à la pointe de l’innovation. La Division des Produits Professionnels recueille les fruits de son travail d’animation du marché de la beauté professionnelle et poursuit son amélioration régulière. Enfin, la Division des Produits Grand Public n’a pas surperformé son marché mais sa croissance s’est renforcée au second semestre grâce, en particulier, à la forte accélération sur la catégorie du maquillage.

Par zone géographique, L’Oréal a encore accentué son leadership en Europe et a nettement accru sa performance en Amérique du Nord au fil des trimestres. Les Nouveaux Marchés ont connu une évolution plus contrastée, dans un contexte tendu dans certains pays, comme le Brésil et la Russie.

Atteignant 1,3 milliard d’euros, les ventes en e-commerce*** ont connu une croissance particulièrement rapide et ont atteint plus de 5 % du chiffre d’affaires du Groupe.

La croissance du chiffre d’affaires, du bénéfice net par action* et du dividende, confortée par l’effet devises positif, illustre à nouveau la qualité et la robustesse du modèle économique de L’Oréal.

Dans un environnement économique volatil et incertain, en particulier dans certains pays émergents, le Groupe peut compter sur sa présence équilibrée par métier, par circuit de distribution et par zone géographique. Nous abordons l’année 2016 avec l’ambition de surperformer le marché cosmétique et de réaliser une nouvelle année de croissance du chiffre d’affaires et des résultats. »

* Résultat net dilué par action hors éléments non récurrents part du groupe des activités poursuivies.
** Proposé à l’Assemblée Générale du 20 avril 2016.
*** Chiffre d’affaires sur nos sites en propre + estimation du chiffre d’affaires réalisé par nos marques correspondant aux ventes sur les sites e-commerce de nos distributeurs (donnée non auditée) ; à données comparables.

Le Conseil proposera également à l’Assemblée Générale du mercredi 20 avril 2016 le renouvellement du mandat d’administrateur de Messieurs Jean-Pierre Meyers, Jean-Victor Meyers et Bernard Kasriel.

Le mandat de Madame Christiane Kuehne arrivera à échéance à l’issue de l’Assemblée Générale du 20 avril 2016. Le Conseil d’Administration remercie chaleureusement Madame Christiane Kuehne pour la qualité de sa contribution à ses débats pendant ces quatre années de mandat.
Le Conseil soumettra au vote de l’Assemblée la nomination en qualité d’administrateur de Madame Béatrice Guillaume-Grabisch, Directrice Générale de Nestlé Deutschland.

Monsieur Louis Schweitzer a présenté sa démission du Conseil d’Administration conformément au Règlement Intérieur du Conseil, l’Assemblée Générale 2016 étant celle qui suit son 73ème anniversaire. Cette décision prendra effet à l’issue de cette Assemblée Générale. Le Conseil tient à lui exprimer sa profonde reconnaissance pour son engagement et sa contribution particulièrement importante en qualité de Président du Comité d’Audit et de membre du Comité Stratégie et Développement Durable.
Le Conseil proposera à l’Assemblée Générale du 20 avril 2016 la candidature en qualité d’administrateur de Madame Eileen Naughton, qui exerce actuellement chez Google les fonctions de Vice-President and Managing Director, UK and Ireland. Ceci porterait la proportion de femmes à 46,6 % du Conseil.

Les nominations et renouvellements présentés ayant une incidence sur la composition des Comités, celle-ci est détaillée dans le tableau ci-dessous, sous réserve du vote des résolutions relatives aux renouvellements de mandats ou aux nominations d’administrateurs lors de l’Assemblée Générale des actionnaires le 20 avril 2016.

Projection de la composition des Comités d’études du Conseil
à l’issue de l’Assemblée Générale des actionnaires du 20 avril 2016





Comités d’études du Conseil
o Président
x Membre du Comité
Stratégie et
Développement
Durable
Audit RH et
Rémunérations
Nominations
et
Gouvernance
M. Jean-Paul Agon o
Mme Françoise Bettencourt Meyers x
M. Peter Brabeck-Letmathe x x x
M. Jean-Pierre Meyers* x x x
Mme Ana Sofia Amaral x
Mme Sophie Bellon x o
M. Charles-Henri Filippi x o x
M. Xavier Fontanet x
Mme Belén Garijo x
Mme Béatrice Guillaume-Grabisch* x
M. Bernard Kasriel* x
M. Georges Liarokapis x
M. Jean-Victor Meyers* x
Mme Virginie Morgon o
Mme Eileen Naughton*

Par ailleurs, le Conseil a décidé, dans le cadre de l’autorisation votée par l’Assemblée Générale du 22 avril 2015, de procéder au cours du premier semestre 2016 à des rachats d’actions L’Oréal pour un montant maximum de 500 millions d’euros. Les actions ainsi rachetées ont vocation à être annulées**.

* Sous réserve du vote des résolutions relatives aux renouvellements de mandats ou aux nominations d’administrateurs lors de l’Assemblée Générale des actionnaires le 20 avril 2016.
** Le Document de Référence de L’Oréal déposé auprès de l’AMF le 17 mars 2015 contient, pages 274 et 275, les autres éléments du descriptif du programme de rachat d’actions prévu par l’article 241-2 du Règlement général de l’AMF.

A – Évolution du chiffre d’affaires 2015

À données comparables, c’est-à-dire à structure et taux de change identiques, la croissance du chiffre d’affaires du Groupe L’Oréal ressort à + 3,9 %.
L’effet net de changement de structure est de + 1,0 %.
Les effets monétaires ont eu un impact positif de + 7,2 %.
La croissance à taux de change constants ressort à + 4,9 %.
À données publiées, le chiffre d’affaires du Groupe au 31 décembre 2015 atteint 25,26 milliards d’euros, en progression de + 12,1 %.

Chiffre d’affaires par Division opérationnelle et Zone géographique

4ème trimestre 2015 Au 31 décembre 2015
M? Croissance à données M? Croissance à données
Comparables Publiées Comparables Publiées
Par Division opérationnelle
Produits Professionnels 848,3 4,0 % 8,5 % 3 399,7 3,4 % 12,1 %
Produits Grand Public 2 883,5 3,1 % 6,4 % 11 844,2 2,5 % 10,0 %
L’Oréal Luxe 2 038,0 6,8 % 13,5 % 7 230,0 6,1 % 16,7 %
Cosmétique Active 388,3 9,9 % 8,1 % 1 816,3 7,8 % 9,4 %
Total Divisions cosmétiques 6 158,1 4,8 % 9,1 % 24 290,2 4,1 % 12,2 %
Par Zone géographique
Europe de l’Ouest 2 008,9 2,7 % 4,5 % 8 042,7 2,3 % 4,5 %
Amérique du Nord 1 706,8 5,0 % 18,2 % 6 654,4 3,5 % 23,5 %
Nouveaux Marchés, dont : 2 442,4 6,5 % 7,1 % 9 593,0 6,0 % 11,9 %
– Asie, Pacifique 1 406,8 5,5 % 13,9 % 5 463,5 4,7 % 19,7 %
– Amérique Latine 466,2 2,2 % – 8,8 % 1 871,3 4,6 % 0,9 %
– Europe de l’Est 385,1 10,8 % – 1,5 % 1 530,4 9,8 % – 3,5 %
– Afrique, Moyen-Orient 184,3 19,3 % 27,9 % 727,9 12,1 % 28,1 %
Total Divisions cosmétiques 6 158,1 4,8 % 9,1 % 24 290,2 4,1 % 12,2 %
The Body Shop 342,9 – 5,8 % 7,3 % 967,2 – 0,9 % 10,7 %
Total Groupe 6 501,0 4,2 % 9,0 % 25 257,4 3,9 % 12,1 %


PRODUITS PROFESSIONNELS

La Division des Produits Professionnels progresse de + 3,4 % à données comparables et
de +
12,1 % à données publiées. La croissance accélère en Amérique du Nord et en Europe de l’Ouest.

  • Premier contributeur à la croissance, le soin du cheveu poursuit sa progression porté par de nombreux succès : Pro Fiber et Serioxyl de L’Oréal Professionnel, Chronologiste, Thérapiste et Fusio-Dose de Kérastase, Frizz Dismiss et Extreme Length de Redken. En coloration, toutes les marques sont en hausse, soutenues par des piliers solides animés tout au long de l’année. Les soins professionnels Carita se développent rapidement en Europe de l’Ouest.
  • Toutes les Zones géographiques sont en croissance. De nombreux pays d’Amérique Latine sont en forte accélération. L’Europe de l’Est affiche de nouveau une progression à deux chiffres. Les États-Unis, l’Inde et le Royaume-Uni sont les premiers contributeurs à la croissance.

PRODUITS GRAND PUBLIC

La Division des Produits Grand Public enregistre une croissance de + 2,5 % à données comparables et de + 10,0 % à données publiées, avec une accélération de la performance au second semestre.

  • La Division a renforcé son leadership en maquillage, sa première catégorie : chacune de ses marques affiche une croissance rapide. Maybelline, N°1 mondial du maquillage, a renoué avec une forte dynamique, en particulier aux États-Unis, grâce à un rythme d’innovations soutenu et une stratégie numérique réussie. L’Oréal Paris a déployé sa nouvelle plateforme « Makeup Designer Paris » avec succès. NYX Professional Makeup confirme sa très grande attractivité auprès des jeunes, très connectés et fans de maquillage partout où la marque est présente, notamment aux États-Unis.
    Le soin du cheveu a progressé, porté par le déploiement mondial de la gamme Huile Extraordinaire de L’Oréal Paris. De plus, Ultra Doux de Garnier s’est enrichi d’une nouvelle gamme Olive Mythique et a été lancé avec succès en Allemagne et en Espagne.
  • La Division renoue avec un rythme de croissance solide en Amérique du Nord. Elle est stable en Europe de l’Ouest avec de bonnes performances au Royaume-Uni et en Allemagne. Elle progresse dans chacun des Nouveaux Marchés, avec une croissance à deux chiffres en Europe de l’Est et en Afrique, Moyen-Orient. Enfin, le e-commerce* croît fortement dans toutes les Zones.

L’ORÉAL LUXE

L’Oréal Luxe enregistre une progression de + 6,1 % à données comparables et + 16,7 % à données publiées. La Division surperforme une nouvelle fois le marché, portée par le dynamisme du maquillage et des parfums, ainsi que par l’e-commerce*.

  • Yves Saint Laurent signe une excellente année grâce au succès de Black Opium, lancé également aux États-Unis et à de grandes innovations sur le maquillage des lèvres avec Pop Water et Volupté Tint-in-oil. Giorgio Armani confirme son dynamisme avec l’essor des fragrances Sì et Acqua di Giò Profumo. La croissance de Lancôme est soutenue en Europe, portée par le succès de la ligne La vie est belle devenue N°1, le fond de teint Miracle Cushion, Prix d’Excellence Marie Claire, les mascaras et le soin Advanced Génifique. Fait marquant sur le soin de la peau : Kiehl’s signe encore une année de croissance à deux chiffres. Urban Decay est aujourd’hui distribuée dans 35 pays et poursuit son essor grâce aux palettes Naked et à son offre sur le teint.
  • L’Oréal Luxe est en croissance dans toutes les Zones et surperforme le marché en Europe de l’Ouest. L’Amérique du Nord termine bien l’année. En dépit du contexte économique volatil dans les Nouveaux Marchés, l’Amérique Latine, l’Europe de l’Est et l’Afrique, Moyen-Orient progressent à deux chiffres. L’Asie, Pacifique enregistre de belles performances, y compris en Chine.


* Chiffre d’affaires sur nos sites en propre + estimation du chiffre d’affaires réalisé par nos marques correspondant aux ventes sur les sites e-commerce de nos distributeurs (donnée non auditée) ; à données comparables.

COSMÉTIQUE ACTIVE

La Division fait de nouveau preuve d’une grande vitalité avec une progression de son chiffre d’affaires de + 7,8 % à données comparables et + 9,4 % à données publiées, et avec une surperformance dans un marché très dynamique.

  • Vichy retrouve au dernier trimestre un rythme de croissance solide et le lancement de la gamme de soin corps Ideal Body permet à la marque de se développer fortement sur ce segment, tandis que l’innovation Neovadiol Complexe Substitutif, lancée au second semestre, est un succès. Pour la sixième année consécutive, La Roche-Posay affiche une croissance à deux chiffres avec une progression remarquable de ses franchises Tolériane, Effaclar, Lipikar et Cicaplast. SkinCeuticals contribue fortement à l’expansion de la Division et poursuit son développement dans toutes les Zones. Roger&Gallet se développe en soin de la peau.
  • Toutes les Zones participent à la croissance. Au sein des Nouveaux Marchés, l’Asie, Pacifique, l’Amérique Latine et l’Afrique, Moyen-Orient connaissent une progression rapide. L’Europe de l’Ouest accélère au second semestre.

Synthèse multi-divisions par Zone géographique

EUROPE DE L’OUEST
En Europe de l’Ouest, l’activité progresse de + 2,3 % à données comparables et de + 4,5 % à données publiées. Grâce à L’Oréal Luxe, aux Divisions Cosmétique Active et Produits Professionnels, le Groupe surperforme le marché, notamment en Europe du Sud et affiche de belles progressions au Royaume-Uni et en Allemagne. Dans la Zone, les marchés du luxe et de la dermocosmétique restent porteurs. Alors que le circuit de la grande diffusion demeure étale, la marque Garnier gagne des parts de marché en soin du cheveu et soin de la peau.

AMÉRIQUE DU NORD
Avec + 3,5 % en comparable et + 23,5 % en publié, la croissance de l’Amérique du Nord s’est accentuée au fil de l’année. Au sein de L’Oréal Luxe, Urban Decay, Kiehl’s et Yves Saint Laurent enregistrent une progression à deux chiffres. La Division des Produits Professionnels se redresse, tirée par l’élan de la marque Redken. La dynamique de la Division des Produits Grand Public est portée par le maquillage avec la percée de NYX Professional Makeup et l’accélération de Maybelline.

NOUVEAUX MARCHÉS

  • Asie, Pacifique : L’activité progresse de + 4,7 % à données comparables et de + 19,7 % à données publiées. En dépit d’un marché difficile à Hong Kong, la croissance de L’Oréal Luxe s’est améliorée au dernier trimestre, tirée par d’excellentes performances au Japon. Les marques Yves Saint Laurent, Kiehl’s, Giorgio Armani et Urban Decay ont fortement contribué au succès de la Division. La Division des Produits Grand Public bénéficie des bonnes performances de l’Inde, de l’Australie et de la Thaïlande ainsi que de L’Oréal Paris, en particulier en Chine. Magic traverse une phase de transition. La Division Cosmétique Active signe une forte croissance, portée par le développement de La Roche-Posay.
  • Amérique Latine : Le chiffre d’affaires a progressé de + 4,6 % en comparable et de + 0,9 % en publié grâce aux croissances à deux chiffres de la Division Cosmétique Active et de L’Oréal Luxe. À noter en particulier les très bonnes performances de SkinCeuticals, Vichy, La Roche-Posay, Lancôme et Kiehl’s. Hors Brésil, l’Amérique Latine est en croissance comparable à deux chiffres. L’environnement au Brésil continue à pénaliser l’activité de la Zone.
  • Europe de l’Est : La Zone affiche + 9,8 % en comparable et – 3,5 % en publié. Les Divisions Produits Grand Public, Produits Professionnels et L’Oréal Luxe enregistrent une croissance à deux chiffres portée par la Russie, la Turquie et l’Ukraine. Toutes les Divisions gagnent significativement des parts de marché, en particulier la Division des Produits Grand Public dans toutes les catégories : soin du cheveu, coloration, soin de la peau et déodorants. Portée par le lancement du mascara Lash Sensational, la marque Maybelline affiche la croissance la plus forte de la Division.
  • Afrique, Moyen-Orient : La progression atteint + 12,1 % à données comparables et + 28,1 % à données publiées. La croissance a été particulièrement rapide en Égypte, au Pakistan et en Arabie Saoudite où elle est supérieure à 20 %. L’Afrique du Sud demeure solide. Dans un contexte de ralentissement récent dans plusieurs pays, les marques Garnier, L’Oréal Paris, Maybelline, Giorgio Armani, Yves Saint Laurent, Ralph Lauren, Kérastase, Vichy et La Roche-Posay enregistrent des croissances à deux chiffres. L’ensemble des Divisions progresse avec des gains de part de marché dans leur circuit respectif.

THE BODY SHOP

The Body Shop enregistre – 0,9 % en comparable et + 10,7 % en publié. Sur l’année, la marque enregistre une bonne dynamique en Afrique, Moyen-Orient ainsi qu’en Europe, et notamment au Royaume-Uni, son marché d’origine. La stratégie de recentrage sur le soin s’avère fructueuse dans tous les marchés avec une forte contribution de la nouvelle gamme Oils of Life. En revanche, certains marchés asiatiques ont connu des fortes turbulences, en particulier Hong Kong, et les ventes de Noël ont été inférieures aux attentes en Amérique du Nord.

B – Faits marquants de la période du 01/10/15 au 31/12/15

  • Il n’y a eu, au cours de la période du 1er octobre au 31 décembre 2015, aucun évènement ou changement de nature à modifier significativement la situation financière du Groupe.
  • Le 4 janvier 2016, L’Oréal USA a annoncé l’acquisition de Raylon Corporation, fournisseur de salons de coiffure à travers un réseau de représentants et de points de vente réservés aux professionnels. Cette acquisition renforce le réseau de distribution SalonCentric et complète la couverture des salons de coiffure américains.

C – Résultats 2015

Comptes audités, certification en cours.

  1. Rentabilité d’exploitation à 17,4 % du chiffre d’affaires

Compte de résultat consolidé : du chiffre d’affaires au résultat d’exploitation.

2014 2015
M? % CA M? % CA
Chiffre d’affaires 22 532,0 100,0 % 25 257,4 100,0 %
Coût des ventes – 6 500,7 28,9 % – 7 277,4 28,8 %
Marge brute 16 031,3 71,1% 17 980,0 71,2 %
Frais de R&D – 760,6 3,4 % – 794,1 3,1 %
Frais publi-promotionnels – 6 558,9 29,1 % – 7 359,6 29,1 %
Frais commerciaux & administratifs – 4 821,1 21,4 % – 5 438,6 21,5 %
Résultat d’exploitation 3 890,7 17,3 % 4 387,7 17,4 %

La marge brute, à 17 980 millions d’euros, ressort à 71,2 % du chiffre d’affaires, à comparer à 71,1 % en 2014, soit une progression de 10 points de base.

Les frais de recherche à 3,1 % du chiffre d’affaires, ont diminué en valeur relative en raison d’un effet monétaire favorable, plus des 2/3 de ces dépenses étant réalisées en zone euro.

Les frais publi-promotionnels sont restés stables par rapport à 2014, à 29,1 % du chiffre d’affaires.

Les frais commerciaux et administratifs, à 21,5 % du chiffre d’affaires, ressortent à un niveau légèrement supérieur, de 10 points de base, à celui de 2014.

Au total, le résultat d’exploitation, à 4 388 millions d’euros, ressort en croissance de 12,8 %, et s’établit à 17,4 % du chiffre d’affaires.

  1. Résultat d’exploitation par Division opérationnelle
2014 2015
M? % CA M? % CA
Par Division opérationnelle
Produits Professionnels 608,8 20,1 % 678,5 20,0 %
Produits Grand Public 2 186,2 20,3 % 2 385,8 20,1 %
L’Oréal Luxe 1 269,2 20,5 % 1 497,5 20,7 %
Cosmétique Active 376,4 22,7 % 414,7 22,8 %
Total des Divisions cosmétiques 4 440,6 20,5 % 4 976,4 20,5 %
Non alloué* – 615,2 – 2,8 % – 643,6 – 2,6 %
The Body Shop 65,3 7,5 % 54,8 5,7 %
Groupe 3 890,7 17,3 % 4 387,7 17,4 %

* Non alloué = Frais centraux Groupe, recherche fondamentale, stock-options, actions gratuites et divers. En % du chiffre d’affaires cosmétique.

La rentabilité de la Division des Produits Professionnels à 20,0 % est en baisse de 10 points de base, en raison de la consolidation de Decléor et Carita, qui entraîne un impact négatif de 20 points de base pour la Division. Hors acquisitions, la rentabilité a donc progressé de 10 points de base.

La rentabilité de la Division des Produits Grand Public ressort à 20,1 %, soit une baisse de 20 points de base par rapport à 2014, du fait de l’entrée en consolidation de Niely au Brésil, comme anticipé.

La rentabilité de L’Oréal Luxe a progressé de 20 points de base en 2015.

La Division Cosmétique Active affiche une nouvelle augmentation de sa rentabilité pour atteindre 22,8 %.

The Body Shop a vu sa rentabilité s’effriter en 2015, à 5,7 %, dans une année de transformations importantes, en raison d’une activité décevante au 4ème trimestre et de l’effet dilutif de l’acquisition du franchisé australien.

  1. Rentabilité par Zone géographique

Print Friendly, PDF & Email

L’Oréal : Communiqué : « Résultats annuels 2015 »

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |
Nullam non et, elit. adipiscing at facilisis id, id