Regulatory News:

Kering (Paris:KER) :

  • Croissance soutenue et régulière du chiffre d?affaires tout au long de
    l?année
  • Progression solide des ventes des activités Luxe, portées par la
    distribution en propre dans les pays matures

    • Nouvelle équipe de direction chez Gucci
    • Ventes à nouveau en forte progression chez Bottega Veneta
    • Chiffre d?affaires doublé en 3 ans chez Yves Saint Laurent
  • Relance commerciale de Puma confirmée
  • Cash-flow libre opérationnel en forte hausse
  • Structure financière robuste.

François-Henri Pinault, Président-Directeur général de Kering, a
déclaré :
« La croissance dynamique des ventes et la progression
du résultat opérationnel des activités Luxe valident la pertinence de
notre modèle multimarque et illustrent la capacité de Kering à révéler
le potentiel de chacune d?entre elles, à tirer profit de leur
complémentarité et à accompagner leur développement. Les transformations
opérées en 2014, tant sur le plan organisationnel qu?opérationnel, nous
ont permis d?adopter un mode de fonctionnement plus réactif et
d?atteindre un plus haut degré d?intégration et de spécialisation de nos
activités. Le caractère singulier du Groupe, qui s?exprime notamment
dans sa vision stratégique et sa culture managériale, est un atout
essentiel pour la poursuite de notre croissance organique, prioritaire
en 2015, dans un environnement macroéconomique et monétaire qui reste
contrasté. Je suis confiant dans la capacité du Groupe à assurer une
croissance pérenne et rentable, tout en mettant également l?accent, à
plus court terme, sur la génération de cash-flow de nos marques. »

Principaux indicateurs financiers

(en millions d’euros) 2014 2013 Variation

(1)

Chiffre d’affaires 10 037,5 9 655,7 +4,0 %
Résultat opérationnel courant 1664,0 1751,2 -5,0 %
en % du chiffre d’affaires 16,6 % 18,1 % -1,6 pt

Résultat opérationnel courant Luxe

1665,6

1683,7

-1,1 %

Résultat opérationnel courant Sport & Lifestyle

137,5

200,4

-31,4 %

Résultat net part du Groupe

528,9

49,6

+966,3 %

Résultat net part du Groupe récurrent *

1 177,4

1 231,3

-4,4 %

(1) Variation en données publiées.

* Résultat net part du groupe récurrent : résultat
net part du Groupe des activités poursuivies hors éléments non courants.

Le chiffre d?affaires des activités poursuivies de Kering pour
l?exercice 2014 s?élève à 10 038 millions d?euros, en hausse de 4 % en
données publiées et de 4,5 % à périmètre et taux de change comparables.
L?équilibre du Groupe en termes de portefeuille de marques,
d?implantations géographiques et de canaux de distribution lui permet de
mieux résister aux fluctuations de l?environnement économique, et ce
dans un contexte mondial complexe et face à des conditions de marché
incertaines depuis plusieurs trimestres. Sur l?année 2014, le chiffre
d?affaires réalisé hors de la zone Euro représente 79 % des ventes. La
hausse du chiffre d?affaires est soutenue dans les pays matures (+3,8 %
en comparable), tirée par le Japon et l?Amérique du Nord. Les pays
émergents (+5,6 % en comparable) représentent désormais 38 % des ventes
du Groupe.

Au 31 décembre 2014, le résultat opérationnel courant de Kering
s?élève à 1 664 millions d?euros, en augmentation de 3,0 % à taux de
change comparables, et en diminution de 5 % en données publiées. Le
taux de marge opérationnelle
du Groupe s?établit à 16,6 %.

En 2014, la marge brute du Groupe est en hausse de 255 millions
d?euros (+4,2 % en données publiées) et s?élève à 6 296 millions d?euros.

L?EBITDA s?établit à 1 991 millions d?euros, en baisse de -2,6 %
par rapport à 2013, avec une légère diminution du ratio d?EBITDA
rapporté au chiffre d?affaires de 1,4 point pour atteindre 19,8 % au 31
décembre 2014 contre 21,2 % un an auparavant.

Retraité des éléments non courants nets d?impôt, le résultat net part
du Groupe des activités poursuivies
s?élève à 1 177 millions d?euros.

Le résultat net par action des activités poursuivies atteint 8
euros en 2014, contre 6,93 pour l?exercice précédent. Hors éléments non
courants, le résultat net par action des activités poursuivies s?affiche
à 9,35 euros, en recul de -4,4% par rapport à l?exercice précédent. Au
31 décembre 2014, le résultat net par action de Kering s?établit
à 4,20 euros, contre 0,39 euros pour l?exercice précédent.

Performances opérationnelles par marque

Activités Luxe

Chiffre d?affaires

(en millions d?euros)

Au 31
décembre
2014

Au 31
décembre
2013

Variation
en réel

Variation en
comparable (1)

Activités Luxe 6 758,6 6 377,5 +6,0 % +4,9 %
Gucci 3497,2 3 560,8 -1,8 % -1,1 %
Bottega Veneta 1 130,5 1015,8 +11,3 % +12,6 %
Yves Saint Laurent 707,3 556,9 +27,0 % +27,2 %
Autres marques 1 423,6 1244,0 +14,4 % +6,0 %

(1) Variation à périmètre et taux de change comparable.

Résultat opérationnel courant

(en millions d?euros)

2014 2013 (1)

Variation
M ?

Variation
% (1)

Activités Luxe 1665,6 1683,7 (18,1) -1,1 %
Gucci 1056,0 1131,8 (75,8) -6,7 %
Bottega Veneta 357,2 330,6 26,6 +8,0 %
Yves Saint Laurent 105,1 76,6 28,5 +37,2 %
Autres marques 147,3 144,7 2,6 +1,8 %

(1) Variation en données publiées.

En 2014, malgré un environnement de marché globalement moins porteur,
les activités Luxe ont vu leurs ventes progresser
pour atteindre un
chiffre d?affaires de 6 759 millions d?euros, soit une augmentation de 6
% en données publiées et de 4,9 % à périmètre et taux de change
comparables. Les performances solides des activités Luxe sont tirées par
le dynamisme du chiffre d?affaires réalisé dans les magasins gérés en
propre (+8 % en comparable), avec une croissance plus soutenue dans les
pays matures (61 % du chiffre d?affaires). Les ventes réalisées en
magasin en propre représentent désormais 68,8 % du chiffre d?affaires
total.

Gucci

En 2014, Gucci enregistre des dynamiques contrastées de son chiffre
d?affaires, en léger recul en comparable (-1,1 %), et en amélioration au
dernier trimestre de l’année. La distribution en propre, qui représente
79 % du chiffre d?affaires pour l?exercice clos, voit ses ventes
progresser (+2 %), notamment dans les pays matures, et plus
particulièrement au Japon (+9,5 %) et en Amérique du Nord (+5,4 %).
Analysé sous l?angle des catégories de produits, le chiffre d?affaires
est soutenu par la hausse des ventes de sacs à main, qui bénéficient
déjà du remaniement de l?offre opéré au cours des dernières saisons,
ainsi que du prêt-à-porter et des chaussures.

Dans un environnement contrasté, Gucci affiche une solide résistance de
sa marge opérationnelle à taux de change constant.

Bottega Veneta

Bottega Veneta enregistre en 2014 une nouvelle forte progression de son
chiffre d?affaires, en hausse de +12,6 % à taux de change comparables.
En données publiées, le chiffre d?affaires de la marque a plus que
doublé depuis 2010. Le réseau de magasins exploités en propre contribue
à 80 % de l?activité de Bottega Veneta en 2014. Sur l?exercice, la
progression du chiffre d?affaires dans les magasins de la marque demeure
très solide (+10,8 % en comparable).

La maroquinerie reste le c?ur de métier de la marque et enregistre une
croissance forte de ses ventes au cours de l?année à +14,3 %. Comme en
2013, la croissance de Bottega Veneta a été équilibrée entre marchés
historiques et pays émergents en 2014, avec respectivement +13,9 % et
+10,9 % à taux de change comparable.

Le résultat opérationnel courant de Bottega Veneta est en progression
(+8 %) en 2014 et la marque maintient un niveau très élevé de marge
opérationnelle.

Yves Saint Laurent

Après un exercice 2013 marqué par un développement exceptionnel de
l?activité et le retour de la marque au premier plan, la croissance des
ventes d?Yves Saint Laurent en 2014 (+27,0 % en données publiées et
+27,2 % à taux de change comparable) témoigne de l?attractivité
retrouvée de la Maison et de sa contribution désormais significative à
la croissance et aux résultats du Groupe. Traduisant le succès du
positionnement de la marque, le chiffre d?affaires d?Yves Saint Laurent
a doublé en trois ans. Porté par les ventes réalisées en magasins en
propres (+40,3 % à change constant), le chiffre d?affaires de la marque
enregistre en 2014 une progression dans toutes les zones géographiques
et sur toutes les principales catégories de produits.

Le résultat opérationnel courant d?Yves Saint Laurent affiche une hausse
de +37,2 %, de même que la rentabilité opérationnelle de la marque, qui
s?établit à 14,9 % en 2014.

Autres marques de Luxe

En 2014, les ventes de l?ensemble des autres marques de Luxe sont en
hausse de +14,4 % en données publiées et de +6,0 % à périmètre et taux
de change comparables par rapport à 2013. Les marques de Couture et
Maroquinerie sont celles qui enregistrent globalement la plus forte
croissance de leur chiffre d?affaires à environ +9 % en comparable. Les
marques d?Horlogerie et de Joaillerie ont été d?avantage confrontées à
un contexte de marché plus défavorable, plus particulièrement pour ce
qui concerne l?activité horlogère.

Les ventes aux distributeurs tiers (+2,1 % en comparable) restent le
premier canal de distribution des autres marques de Luxe (55,2 % des
ventes), ce qui traduit les différents stades de développement des
marques de Couture et Maroquinerie et les spécificités de la
distribution dans l?Horlogerie et la Joaillerie. En 2014, les ventes
réalisées dans les magasins en propre affichent une forte progression de
+12,6 % en comparable, plus particulièrement portée par l?activité des
marques de Couture et Maroquinerie. En 2014, la croissance des ventes
des autres marques de Luxe a été plus dynamique dans les pays émergents
(+11,7 % en comparable) que dans les pays matures (+3,9 % en comparable).

En 2014, le résultat opérationnel courant des autres marques de Luxe a
progressé de près de +1,8 % pour s?établir à 147 millions d?euros. Le
taux de rentabilité opérationnelle s?établit à 10,3 %.

Activités Sport & Lifestyle

Chiffre d?affaires

(en millions d?euros)

Au 31
décembre
2014

Au 31
décembre
2013

Variation
en réel

Variation en
comparable
(1)

Activités Sport & Lifestyle 3 245,1 3 247,0 -0,1 % +3,5 %
Puma 2 990,2 3 001,9 -0,4 % +3,4 %
Autres marques 254,9 245,1 +4,0 % +4,7 %

(1) A périmètre et taux de change comparable.

Résultat opérationnel courant

(en millions d?euros)

2014 2013

Variation
M ?

Variation
% (1)

Activités Sport & Lifestyle 137,5 200,4 (62,9) -31,4 %
Puma 128,0 191,9 (63,9) -33,3 %
Autres marques 9,5 8,5 1,0 +11,8 %

(1) En données publiées.

Malgré une pression concurrentielle toujours forte, et un environnement
macroéconomique volatil et incertain dans certaines régions, les
activités Sport & Lifestyle affichent sur l?année 2014 un chiffre
d?affaires en solide progression à taux de change comparables (+3,5 %)
et quasi-stable en données publiées.
Cette amélioration résulte des
actions engagées pour l?ensemble des marques.

Puma

2014 constitue pour Puma une année charnière. En ligne avec
l?accélération de la mise en ?uvre de sa stratégie et du plan d?action
engagé, le chiffre d?affaires de Puma est en progression de +3,4 % pour
l?exercice clos, en données comparables, porté notamment par le
redressement de l?activité confirmé au second semestre 2014 (+6,3 %). En
2014, les ventes aux distributeurs tiers, qui représentent 78,7 % de
l?activité de la marque, augmentent de +3,3 % en comparable. Le chiffre
d?affaires de Puma réalisé dans son réseau de points de vente exploités
en propre s?est également accru de +3,9 % en comparable. Toutes les
principales zones géographiques sont en croissance. La chaussure, qui
reste la première catégorie de produit de la marque (42,9 % des ventes
réalisées), a affiché une progression de ses ventes au dernier trimestre
de l?année (+4,7 %). En lien avec le succès du partenariat noué avec le
club de football anglais Arsenal ainsi que les effets positifs de la
Coupe du Monde de football, les ventes de textile et d?accessoires
affichent une progression soutenue de leurs ventes (respectivement +7,7
% et +9,3 % en comparable).

L?évolution du résultat opérationnel courant de Puma traduit les efforts
de relance engagés par la marque, ainsi que les effets de change
défavorables.

Autres marques

En 2014, dans une conjoncture qui reste sous pression pour le marché du
Surfwear et de l?Action Sports, Volcom et Electric enregistrent un
chiffre d?affaires en progression de +4,0 % en données publiées et +4,7
% à taux de change constant, traduisant le succès des repositionnements
stratégiques effectués en 2013.

Le résultat opérationnel courant des deux marques est en hausse par
rapport à 2013, de même que la marge opérationnelle qui s?établit à 3,7
%.

Performances financières

Au 31 décembre 2014, le coût de l?endettement financier net s?est
établi à 151 millions d?euros, en amélioration de 13 % par rapport à
l?exercice précédent. Cette évolution est due principalement à
l?amélioration du taux moyen de financement de Kering, conséquence
notamment de la baisse significative des taux d?intérêt liés aux
emprunts obligataires du Groupe.

Le taux effectif d?impôt de Kering a sensiblement augmenté du
fait de certains éléments générant des profits opérationnels non
courants avec charge d?impôt associée. Il s?élève à 24 %, pour un taux
d?impôt courant
à 18,3 %.

En 2014, les autres produits et charges opérationnels non courants
du Groupe représentent une charge nette de 112 millions d?euros qui
inclut principalement une plus-value nette liée à la cession d?un
ensemble immobilier, ainsi que des charges de dépréciation d?actifs et
de restructurations du pôle Luxe.

En 2014, le résultat net des activités arrêtées, cédées ou en cours
de cession
, constitue une charge nette de 479 millions d?euros,
incluant une charge de 355 millions d?euros au titre de Redcats. Ce
résultat inclut principalement le coût de financement des garanties
sociales dont bénéficieront les salariés concernés par le plan de
modernisation de La Redoute et Relais Colis. Ce financement de 200
millions d?euros a donné lieu à la constitution par Kering d?une fiducie
garantissant l?application des mesures sociales ayant fait l?objet d?un
accord collectif majoritaire avec les organisations syndicales. Ce
résultat inclut également une provision au titre de certaines garanties
de passif octroyées dans le cadre de la cession, des dépréciations
d?actifs résiduels et la charge constatée au titre du transfert des
actifs du fonds de pension Redcats UK à un assureur en décembre 2014.
Cette charge inclut également les impacts liés aux cessions des actifs
résiduels de Redcats, Diam et Movitex.

Flux de trésorerie et structure financière

Le cash-flow libre opérationnel de Kering en 2014 s?établit à
près de 1 078 millions d?euros, en hausse de 25,8 % par rapport à 2013.
La génération de cash-flow libre opérationnel est un des objectifs
financiers majeurs pour toutes les marques du Groupe.

Kering affiche une structure financière très solide au 31 décembre 2014.

(en millions d’euros) 2014 2013
Capitaux engagés 15 628 14 823
Actifs nets détenus destinés à être cédés 24,6 (184)
Capitaux propres 11 262 11 196
Endettement financier net 4 391 3 443

Au 31 décembre 2014, l?endettement financier net du Groupe
s?élève à 4 391 millions d?euros, en hausse de 27,5 % par rapport à la
clôture de l?exercice précédent.

2014 2013
Gearing (EFN / Capitaux propres) 39 % 30,8 %
Ratio de solvabilité (EFN / EBITDA) 2,21 1,68

Dividende

Le Conseil d?administration de Kering du 16 février 2015 proposera à
l?Assemblée générale appelée à statuer sur les comptes de l?exercice
clos le 31 décembre 2014, de distribuer au titre de cet exercice un
dividende en numéraire de 4,00 euros par action.

Un acompte sur ce dividende en numéraire de 1,50 euro par action a été
mis en paiement le vendredi 26 janvier 2015 suite à la décision du
Conseil d?administration de Kering du 8 décembre 2014.

Cette proposition traduit la volonté de Kering de conserver des taux de
distribution bien équilibrés, eu égard d?une part à l?évolution du
résultat net part du Groupe des activités poursuivies hors éléments non
courants, et d?autre part au niveau du cash-flow disponible.

Perspectives

Positionné sur des marchés structurellement porteurs, Kering dispose de
fondamentaux très solides et d’un portefeuille de marques puissantes à
fort potentiel.

L’année 2015 sera caractérisée par la poursuite du plan de relance chez
Puma, et par le déploiement de plans d’actions pour chacune des marques
des activités Luxe, avec un accent mis, comme en 2014, sur la croissance
organique rentable.

Dans un environnement macro-économique encore instable, les évolutions
récentes des devises sont susceptibles, en l’état, d’avoir un impact
favorable sur le niveau d’activité, mais pourraient avoir des effets
contrastés sur les résultats du Groupe. Kering poursuivra dans ce
contexte une gestion rigoureuse et exigeante dans le pilotage et
l’allocation de ses ressources, en vue d’optimiser sa performance
opérationnelle. Un accent particulier sera par ailleurs mis sur la
génération de cash-flow des marques du Groupe.

Le Conseil d?Administration de Kering s?est réuni le 16 février 2015
sous la présidence de François-Henri Pinault, et a arrêté les comptes
consolidés pour l?exercice 2014, qui ont été audités.

PRESENTATION

Une retransmission en direct sur Internet (en formats Real
et Windows Media Player) de la présentation des Résultats Annuels 2014
ainsi que les visuels de présentation et le rapport financier 2014 (PDF)
seront disponibles à 09h00 (heure de Paris) sur le site www.kering.com.

Une version différée sera disponible au cours de la journée.

Vous pouvez également suivre la conférence par téléphone, en direct ou
en différé :

Version française

Ecoute en direct :

+33 (0)1 70 77 09 22

N° à composer pour l?écoute différée :

+33 (0)1 72 00 15 01

Code pour l?écoute différée : 291783#

Version anglaise

Ecoute en direct :

+44 (0)203 367 94 56

N° à composer pour l?écoute différée :

+44 (0)203 367 94 60

Code pour l?écoute différée : 291784#

Ecoute différée disponible jusqu?au 17 mars 2015.
Le rapport
financier 2014 est disponible sur le site www.kering.com.

A propos de Kering

Kering, qui figure parmi les leaders mondiaux de l?habillement et des
accessoires, développe un ensemble de marques puissantes de Luxe et de
Sport & Lifestyle : Gucci, Bottega Veneta, Saint Laurent, Alexander
McQueen, Balenciaga, Brioni, Christopher Kane, McQ, Stella McCartney,
Tomas Maier, Sergio Rossi, Boucheron, Dodo, Girard-Perregaux,
JeanRichard, Pomellato, Qeelin, Ulysse Nardin, Puma, Volcom, Cobra,
Electric et Tretorn. En encourageant l?imagination sous toutes ses
formes, Kering permet à ses marques de réaliser leur potentiel de
croissance et ouvre la voie à des méthodes plus durables.

Présent dans plus de 120 pays, Kering a réalisé en 2014 un chiffre
d?affaires de 10 milliards d?euros et rassemblait plus de 37 000
collaborateurs au 31 décembre. L?action Kering (ex PPR) est cotée à
Euronext Paris (FR 0000121485, KER.PA, KER.FP).

Print Friendly, PDF & Email

Kering : Résultats 2014

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |
Praesent libero sem, amet, vel, venenatis, felis id Nullam mi, libero. Praesent
31 DECEMBRE 2014
EXTRAIT DES COMPTES CONSOLIDES ET AUTRES INFORMATIONS RELATIVES
AUX RESULTATS 2014
Sommaire page
Faits marquants et événements postérieurs à la clôture 10