PLEIN IMPACT DE LA PANDEMIE DE COVID-19 AU DEUXIEME TRIMESTRE 2020.

LANCEMENT DE“REBOOT &CONNECT”, PROGRAMME D’ADAPTATION ET DE TRANSFORMATION A COURT (2020) ET MOYEN-TERME (2021-2023).

PARIS–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News:

Europcar Mobility Group (Paris:EUCAR):

FAITS MARQUANTS DU 2ème TRIMESTRE 2020

  • Les résultats du deuxième trimestre reflètent le plein impact des mesures de restriction de déplacements et de confinement sur nos activités, avec un chiffre d’affaires en baisse de 69 % sur la période, par rapport à l’exercice précédent.
  • Lancement de “Reboot & Connect”, programme d’adaptation et de transformation à court (2020) et à moyen-terme (2021 – 2023) :

    • “Reboot” 2020 : adapter produits & services, rationaliser la base de coûts, préserver les liquidités.
    • “Connect” 2021-2023 : accélérer la transformation et réorganiser le groupe autour des besoins et attentes de ses clients, en s’appuyant sur 4 piliers > flotte / réseau / IT / organisation. 

1er SEMESTRE 2020 : DONNEES FINANCIERES CLES1

  • Chiffre d’affaires : en baisse de 43% sur une base pro forma2, pour s’établir à 815 millions d’euros (-38% en données publiées), avec un recul de -69% sur le deuxième trimestre 2020, reflétant le plein impact du confinement pour les Business Units Cars et Low-Cost.
  • Corporate EBITDA (IFRS 16) : -209 millions d’euros au premier semestre 2020 contre 82 millions d’euros au premier semestre 2019.
  • Résultat net du groupe : -286 millions d’euros.
  • Flux de trésorerie corporate : – 296 millions d’euros.
  • Dette nette corporate : 1.251 millions d’euros au 30 juin 2020. 

PERSPECTIVES DU 2ème SEMESTRE 2020

  • Une vision prudente du chiffre d’affaires au troisième trimestre 2020, qui devrait se limiter aux marchés domestiques sur le segment loisirs.
  • Un Corporate EBITDA faiblement positif au second semestre 2020
  • Intensification des efforts de réduction des coûts, afin d’atteindre environ 890 millions d’euros d’ici la fin de 2020, au-delà des

    850 millions d’euros initialement prévus, soit une réduction d’environ 30 % par rapport au scénario envisagé avant la pandémie de

    COVID-19.

La crise du Covid-19 a fortement affecté l’environnement du marché du voyage et des loisirs au cours du premier semestre 2020 et devrait continuer à avoir un impact sur les chiffres d’affaires du Groupe dans les mois à venir. Les hypothèses, basées sur les informations actuellement disponibles, sur lesquelles reposent nos anticipations pourraient connaître dans les mois à venir des variations susceptibles d’affecter négativement le Groupe. Dans ce contexte de fortes incertitudes, la structure capitalistique actuelle de la Société pèse sur sa capacité à assurer une reprise adéquate. La Société évalue donc ses alternatives à court et à long terme pour répondre à ses contraintes de structure capitalistique et de liquidité, en vue de disposer de ressources financières suffisantes pour adapter le Groupe au nouvel environnement. Dans l’intervalle, la Société reste entièrement concentrée sur une gestion stricte des coûts et de la trésorerie. Dans le contexte actuel, la Société entretient des contacts, sans aucune certitude quant aux différentes options associées.

Caroline Parot, Présidente du Directoire d’Europcar Mobility Group, a déclaré :

“A l’instar de l’ensemble des acteurs du secteur des voyages et des loisirs, Europcar Mobility Group a été sévèrement touché par les conséquences de la pandémie de Covid-19. Les résultats du premier semestre 2020 reflètent l’impact des mesures de restriction et de confinement sur notre niveau d’activité, qui a atteint un niveau historiquement bas en avril et en mai.

Grâce au programme “Reboot & Connect”, nous ouvrons une nouvelle page dans l’histoire du Groupe. “Reboot” nous a déjà permis de nous adapter à un nouvel environnement, au rythme du redémarrage progressif des économies locales, grâce à des mesures énergiques de réduction des coûts et de préservation de la trésorerie, ainsi qu’au lancement d’offres tactiques. “Connect”, qui prend en compte les conséquences de la crise, nous permettra d’accélérer notre transformation et de réorganiser notre Groupe autour des besoins et des attentes de nos clients”.

_______________________________

1Après application d’IFRS 16, à l’exception des passifs hors flotte liés aux locations

2 Sur une base pro forma, dont les acquisitions de Fox, consolidée en nov. 2019 et les franchisés en Finlande et en Norvège en juillet 2019

Europcar Mobility Group vous invite à la conférence téléphonique concernant ses résultats du 1er semestre 2020 :

mardi 28 juillet 2020 à 18 heures (CET)

Composer les numéros de téléphone suivants :

France : +33 (0)1 76 77 22 57

Allemagne : +49 (0)89 2030 35526

Royaume-Uni : +44 (0)330 336 9411

USA : +1 929-477-0324

Code de Confirmation: 1932986

Webcast: https://globalmeet.webcasts.com/starthere.jsp?ei=1332602&tp_key=0e6f03e8cf

Les diapositives relatives aux résultats du premier semestre 2020 sont disponibles sur le site web du Groupe à l’adresse suivante > https://investors.europcar-group.com/results-center dans la section intitulée “Information Financière”.

Résultats financiers du 2ème Trimestre 2020

En millions d’euros, sauf mention particulière

T2 2020

T2 2019

% Variation

% Variation à

périmètre et taux de

change constants

Volumes de jours de location (en millions)

9.4

22.9

-59.1%

-61.7%

Flotte moyenne (en milliers)

252.2

326.6

-22.8%

-27.8%

Taux d’utilisation financière de la flotte

40.8%

77.1%

 

 

Chiffre d’affaires

258

753

-65.8%

-68.5%

Corporate EBITDA ajusté (IFRS 16)

(144)

96

 

 

Marge de corporate EBITDA ajusté

 

12.7%

 

 

 

 

 

 

 

Résultat opérationnel

(179)

60

 

 

Bénéfice/Perte net(te)

(181)

(2)

 

 

Flux de trésorerie disponibles corporate

(161)

121

 

 

Dette nette corporate – fin de période

1 251

937

 

 

Changement de périmètre : les acquisitions de Fox Rent A Car, consolidé en novembre 2019, et de nos franchisés en Norvège et en Finlande au 1er juillet 2019, sont incluses au premier semestre 2019 s’agissant du calcul de la “variation en % à périmètre et taux de change constants”.

Présentation des Comptes :

Les chiffres du premier semestre 2019 et du premier semestre 2020 incluent les performances en matière d’EBITDA corporate de la BU Urban Mobility.

Les comptes du premier semestre 2019 et du premier semestre 2020 sont présentés selon la norme IFRS 16, sauf mention contraire explicite.

Résultats financiers du 1er semestre 2020

En millions d’euros, sauf mention particulière

S1 2020

S1 2019

% Variation

% Variation à

périmètre et taux de

change constants

Volumes de jours de location (en millions)

26.7

40.4

-33.8%

-38.5%

Flotte moyenne (en milliers)

269.7

295.5

-8.7%

-15.2%

Taux d’utilisation financière de la flotte

54.5%

75.5%

 

 

Chiffre d’affaires

815

1 306

-37.6%

-43.4%

Corporate EBITDA ajusté (IFRS 16)

(209)

82

 

 

Marge de corporate EBITDA ajusté

 

6.3%

 

 

 

 

 

 

 

Résultat opérationnel

(268)

14

 

 

Bénéfice/Perte net(te)

(286)

(69)

 

 

Flux de trésorerie disponibles corporate

(296)

42

 

 

Dette nette corporate – fin de période

1 251

937

 

 

LA PANDEMIE DE COVID-19, UN CHOC SYSTÉMIQUE : LE SECTEUR DES VOYAGES ET DES LOISIRS SÉVÈREMENT TOUCHÉ AU SECOND TRIMESTRE 2020

La pandémie de Covid-19 a créé une onde de choc systémique dans tous les secteurs de l’économie et s’est accompagnée d’un impact sans précédent sur le secteur des voyages et des loisirs.

Le secteur a connu au mois d’avril son niveau le plus bas, en raison des mesures de confinement imposées dans le monde entier. Le mois de mai a vu un redressement extrêmement lent de l’activité en raison des restrictions de déplacements dans la plupart des pays et le mois de juin a présenté la même tendance qu’en mai, avec une réouverture progressive des frontières et un trafic international encore extrêmement réduit.

La chute brutale du nombre de voyageurs, en particulier celle des touristes en provenance de l’étranger, a donc eu de lourdes conséquences sur le secteur de la location de véhicules à partir du deuxième trimestre 2020. Par ailleurs, sur les marchés domestiques, particuliers et professionnels attendent de plus en plus de services, avec une conscience accrue en matière de responsabilité environnementale et sociale.

Juillet montre des signes de redémarrage de l’activité, mais sur un rythme lent et progressif.

Dans ce contexte, Europcar Mobility Group a lancé son programme “Reboot & Connect”, programme d’adaptation et de transformation à court (2020) et moyen terme (2021-2023).

(c.f. section “Reboot & Connect”, page 6)

PERSPECTIVES 2020

Compte tenu des résultats du deuxième trimestre 2020 et d’une activité qui devrait se limiter au segment Loisirs sur les marchés domestiques au troisième trimestre 2020 :

  • Vision prudente sur le chiffre d’affaires au troisième trimestre 2020
  • EBITDA corporate faiblement positif au second semestre 2020
  • Intensification des efforts de réduction des coûts afin d’atteindre environ 890 millions d’euros fin de 2020, au-delà des 850 millions d’euros initialement prévus, soit une réduction d’environ 30 % par rapport au scénario envisagé avant la pandémie de Covid-19.

PRESERVER LA TRESORERIE ET ASSURER LA LIQUIDITE

Dans un contexte exceptionnel de crise, le groupe a mis en œuvre un important programme de réduction des coûts afin de préserver sa trésorerie et de renforcer ses liquidités.

Préservation de la trésorerie :

Le Groupe suit de très près toutes les dépenses, en les limitant à ses besoins essentiels en 2020.

  • Dépenses d’investissement : entre 30 et 35 millions d’euros, contre 75 millions d’euros en 2019, limitées aux projets informatiques incontournables destinés à l’infrastructure commerciale et à certains projets spécifiques Groupe ;
  • Éléments non récurrents : en fonction du rythme de déploiement du plan d’adaptation (et d’un niveau supérieur à celui annoncé au 1er trimestre 2020)
  • Gestion rigoureuse du fonds de roulement hors flotte avec un accent particulier sur un ensemble de mesures mises en place par les États pour reporter ou étaler les paiements d’impôts ou de charges sociales ;
  • Annulation du dividende proposé (13 millions d’euros), tel que communiqué le 23 mars
  • Réduction volontaire de la rémunération de base du Directoire (-25%3) et des cadres supérieurs du Groupe4

Liquidités :

Le Groupe a finalisé un plan de financement d’un montant de 341 millions d’euros, visant à renforcer ses liquidités pour faire face à la crise liée au COVID-19 et à répondre aux besoins anticipés de financement de la flotte.

  • Un emprunt de 220 millions d’euros, signé avec les principales banques françaises et internationales du Groupe, bénéficiant d’une garantie de l’Etat français à 90% via Bpifrance (“Prêt Garanti par l’Etat“)

    1. Cette ligne de financement aura une durée initiale de 1 an, avec option d’extension jusqu’à 5 ans décidée par Europcar (jusqu’à mai 2026), sous réserve de cas de remboursement obligatoire usuel. Amortissement différé pendant 1 an et plan d’amortissement progressif envisagé par la suite.
    2. Condition : aucun versement de dividendes en 2020 et 2021 et levier d’endettement corporate net inférieur à 3 x par la suite.
  • De nouvelles lignes de financement pour les filiales espagnoles du Groupe (Europcar Espagne et Goldcar Espagne), pour un montant total de 101 millions d’euros, bénéficiant d’une garantie de 70% de l’État espagnol. Ces nouvelles lignes ont une durée de trois ans et financeront à la fois la flotte et les besoins courants.
  • Une tranche supplémentaire de RCF de 20 millions d’euros (pour porter cette ligne de financement de 650 à 670 millions d’euros) mise en place par des banques françaises, celles-ci ayant obtenu une garantie d’Eurazeo par le biais d’une sous-participation en risque.

Le Groupe est toujours en négociation dans d’autres pays dans lesquels il opère, en vue d’éventuels prêts avec garantie d’État pour renforcer ses liquidités.

_______________________________

3 Du 1 avril au 31 décembre 2020

4Réduction de 10% à 25% pour 3 mois minimum

“REBOOT & CONNECT” : PROGRAMME D’ADAPTATION ET DE TRANSFORMATION A COURT (2020) ET MOYEN TERME (2021-2023)

Le secteur des voyages et des loisirs se redressera progressivement, d’abord sur les marchés nationaux, puis sur les marchés internationaux, mais ceci prendra du temps : la durée des restrictions reste un facteur décisif dans cette reprise et les préoccupations en matière de sécurité induisent de nouveaux comportements et de nouveaux besoins. Selon les prévisions de la Commission européenne aux Voyages, les voyages à destination de l’Europe devraient retrouver d’ici 2023 leurs niveaux de 2019.

Face à cet environnement difficile et en pleine mutation, le Groupe a réagi rapidement en mettant en place un programme en deux phases, géré par des équipes dédiées soutenues par le Directoire, afin de relancer l’activité en 2020 (Reboot) et, de 2021 à 2023 (Connect), repenser l’activité et dans le même temps l’ensemble de l’organisation.

REBOOT > REDEMARRAGE DES ACTIVITES EN 2020

« Reboot », en tirant parti des atouts du Groupe (réseaux domestiques, flotte en buy-back, solide savoir-faire des équipes), comprend deux dimensions : génération de revenus avec des offres tactiques par marché et réduction des coûts/préservation de la trésorerie, ce en donnant la priorité aux actions à résultat rapide et significatif ainsi qu’à la bonne affectation des ressources.

Génération de revenus

L’objectif général est d’adapter les produits et services aux nouveaux besoins des clients, en se concentrant sur la demande intérieure, afin de saisir les opportunités commerciales et de générer des revenus. Dans cette perspective, le Groupe a lancé sur ses différents marchés des offres de nature tactique proposant une souplesse accrue (politique d’annulation, réservations de dernière minute, etc.), des durées de location plus longues, un parcours digitalisé (sans guichet, sans contact), et des partenariats pour améliorer l’expérience client.

Outre ces offres, principalement B2C, le groupe a également adapté ses solutions pour les clients B2B, en mettant l’accent sur la dimension « moyen terme », en exploitant ses plateformes V&T, et en promouvant ses services de gestion de flotte.

Tout ceci est déployé en continuant à faire de la sécurité de tous les employés et clients du Groupe une priorité. Le Groupe garantit ainsi des normes strictes de nettoyage des véhicules entre chaque location, avec utilisation systématique d’agents désinfectants, et des process “zéro contact” entre clients et employés. Ces protocoles ont été élaborés en partenariat avec Bureau Veritas.

Réduction des coûts et de préservation de la trésorerie

Europcar Mobility Group a lancé dès le mois de mars un plan ambitieux de réduction des coûts, avec pour objectif de réduire tant les coûts variables que les coûts fixes. Le Groupe a intensifié ses efforts, avec l’objectif d’atteindre 890 millions d’euros d’ici la fin de l’année 2020, au-delà des 850 millions d’euros initialement prévus, soit une réduction d’environ 30 % par rapport au scénario envisagé avant la pandémie de Covid-19. Les économies de coûts se répartissent comme suit : 65 % pour les coûts variables et 35 % pour les coûts fixes et semi-fixes.

Parallèlement, toutes les mesures ont été prises pour préserver la trésorerie : par exemple, contrôle strict des dépenses d’investissements – Capex – (limitées aux projets informatiques essentiels), suivi étroit du recouvrement des créances et gestion rigoureuse des comptes fournisseurs, annulation du dividende proposé, réduction volontaire de la rémunération de base du Directoire et de celle des cadres supérieurs du Groupe.

Dans le cadre de ce plan volontaire de réduction des coûts et de préservation de la trésorerie, le Groupe a également obtenu 341 millions d’euros de facilités de financement supplémentaires dont 321 millions sont garantis par les États français et espagnol (annonce du 3 mai 2020).

CONNECT > REFONTE EN PROFONDEUR DU GROUPE AUTOUR D’UNE VISION 2021-2023

“Connect” a été conçu pour refondre le Groupe autour des nouveaux besoins et attentes de ses clients : renforcement des usages digitaux, nouvelles normes de sécurité et de sans contact, besoin de services flexibles et nouveaux modes de déplacement.

Il en résultera une accélération du plan de transformation du Groupe, en s’appuyant sur :

  • Sa raison d’être : “offrir des alternatives attractives à la possession d’un véhicule, de manière responsable et durable.
  • Un modèle de réseau ainsi que des implantations repensés, pour gagner en productivité et accroître les interactions avec les écosystèmes locaux.
  • Une nouvelle plateforme technologique, pour gagner en agilité et digitaliser l’expérience client à large échelle.

Quatre vecteurs pour y parvenir :

  • Flotte (ex : composition simplifiée, 100 % de la flotte connectée en 2023, 100 % d’accès direct aux véhicules dans les aéroports en 2023, …)
  • Réseau (ex : nouvelle organisation basée sur des cas d’usage : aéroports, hubs citadins, régions, …)
  • Technologie (ex : base clients unique, accès direct aux véhicules généralisé, plate-forme de flotte connectée, …)
  • Organisation, Talents & Culture (ex : nouvelle composition du Comité Exécutif du Groupe, simplification de l’organisation / centralisation et dé-stratification, rationalisation accrue au niveau des différents sièges, etc.)

Dans un souci de simplification et de “connexion” étroite aux besoins et attentes des clients, la nouvelle organisation du Groupe s’articule autour de 3 lignes métiers adressant des cas d’usage de mobilité : Loisirs, Professionnel et Proximité.

  • Loisirs : mobilité planifiée, occasionnelle / importance du facteur prix / faible taux de fidélité, taux d’attrition élevé.
  • Professionnel : mobilité planifiée, contractuelle / importance du prix et de la fiabilité du service / cycles longs, fort taux de fidélité.
  • Proximité : mobilité à la demande, facturation à l’usage / importance des facteurs accessibilité et flexibilité / fréquence élevée, taux de fidélité moyen.

RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2020

La perte de chiffre d’affaires constatée au premier semestre 2020 traduit le plein impact de la pandémie de Covid-19 qui s’est matérialisée au deuxième trimestre 2020.

Au cours du premier semestre 2020, le Groupe a réduit sa base de coûts de 370 millions d’euros dans le cadre d’un plan ambitieux d’adaptation destiné à atténuer l’impact de la crise.

Les résultats sont analysés à périmètre et à taux de change constants, Fox étant consolidé dans la Business Unit Low-Cost et les franchisés en Finlande et en Norvège dans les Business Units Cars and Vans & Trucks.

1. Chiffre d’affaires du deuxième trimestre 2020 et du premier semestre 2020

Chiffre d’affaires du deuxième trimestre 2020

En données publiés, le chiffre d’affaires total a diminué de 66%, pour atteindre €258M sur Q2 2020. A périmètre et taux de change constants (c’est-à-dire sur une base pro forma), le chiffre d’affaires total a diminué de 69% : – 74% en avril, – 69% en mai et – 63% en juin, avec des jours de location en baisse de 62% et un taux d’utilisation qui a diminué de moitié par rapport à la même période l’année dernière, pour s’établir à 40,8%.

En millions d’euros

T2 2020

T2 2019

% Variation 

% Variation à

périmètre et taux de

change constants

BU Cars

157.8

542.8

(70.9)%

(71.3)%

BU Vans & Trucks

66.8

88.3

(24.3)%

(25.4)%

BU Low Cost

23.0

101.2

(77.3)%

(85.5)%

BU Mobilités Urbaines

7.5

12.0

(37.3)%

(36.9)%

BU International Coverage

2.7

9.1

(70.2)%

(70.2)%

Chiffre d’affaires

257.9

753.4

(65.8)%

(68.5)%

     

Au deuxième trimestre 2020, les Business Unit Cars et Low-Cost ont été les plus sévèrement touchées en raison de leur exposition au marché des loisirs et au tourisme international : leur chiffre d’affaires a ainsi diminué de 71% pour la BU cars, pour s’établir à 158 millions d’euros et de 86% pour la BU Low Cost, pour s’établir à 23 millions d’euros. Les frontières ayant été fermées en avril et n’ayant été rouvertes que progressivement depuis lors, l’activité du trimestre s’est limitée au marché intérieur. Fox Rent A Car, qui cible les clients à la recherche d’un bon rapport qualité-prix dans les aéroports américains, a enregistré une baisse de 66% de son chiffre d’affaires.

La Business Unit Vans & Trucks a elle enregistré de meilleures performances – le chiffre d’affaires a baissé de 25 % pour s’établir à 67 millions d’euros – grâce aux contrats passés avec des grands groupes et des PME et grâce à la demande de services de livraison à domicile. Cela confirme la pertinence de la stratégie mise en œuvre par le Groupe au cours de ces dernières années, qui a consisté à cibler un plus grand nombre d’entreprises avec une gamme élargie de services modulables.

La BU Urban Mobility, dont les solutions sont complémentaires aux transports publics et à la micro-mobilité, a enregistré une baisse de 37 % de son chiffre d’affaires, qui s’élève à 7 millions d’euros. Cette performance masque cependant des disparités puisque la Business Unit a enregistré une croissance de +18% de son chiffre d’affaires en juin pour l’autopartage, sa principale activité, après 2 mois d’arrêt. Cette performance est due à l’allongement des durées de location et à la hausse des tarifs, ce qui reflète l’engouement des clients pour une solution flexible en milieu urbain.

Chiffre d’affaires du premier semestre 2020

En données publiés, le chiffre d’affaires total a diminué de 38% pour s’établir à 815 millions d’euros au premier semestre 2020. A périmètre et taux de change constants (c’est-à-dire sur une base pro forma), il a baissé de 4%, avec un nombre de jours de location en baisse de 38,5%.

En millions d’euros

S1 2020

S1 2019

% Variation 

% Variation à

périmètre et taux de

change constants

BU Cars

523.6

952.8

(45.0)%

(46.0)%

BU Vans & Trucks

147.5

166.9

(11.6)%

(13.0)%

BU Low Cost

110.5

146.3

(24.5)%

(57.4)%

BU Mobilités Urbaines

20.6

21.8

(5.6)%

(5.5)%

BU International Coverage

12.6

18.8

(32.8)%

(32.8)%

Chiffre d’affaires

814.8

1 306.5

(37.6)%

(43.4)%

     

Le groupe a enregistré une baisse de 10 % de son chiffre d’affaires pro forma au premier trimestre 2020 et de 69 % au deuxième trimestre 2020. Bien que tous les segments de marché aient été sévèrement touchés par les conséquences de la pandémie de Covid-19, le Groupe a fait preuve d’une meilleure résilience sur les marchés nationaux et dans le secteur des Vans & Trucks (utilitaires).

2. De la Marge après Coûts Variables (MAVC) à l’EBITDA Corporate au deuxième trimestre 2020 et au premier semestre 2020

En millions d’euros

T2 2020

T2 2019

% Variation

% Variation à

périmètre et taux de

change constants

Chiffre d’affaires

257.9

753.4

(65.8%)

(68.5%)

Taille moyenne de la flotte (en milliers)

252.2

326.6

(22.8%)

(27.8%)

Nombre de jours de location facturés (en million)

9.4

22.9

(59.1%)

(61.7%)

Taux d’utilisation

40.8%

77.1%

 

 

 

 

 

 

 

Coûts de détention de la flotte, hors interêts estimés inclus dans les locations simples

(149.4)

(184.5)

19.0%

25.7%

Coûts liés à l’exploitation, la location et aux produits des activités ordinaires de la flotte de véhicules

(110.8)

(246.1)

55.0%

59.5%

Total des coûts liés à l’exploitation

(260.2)

(430.6)

39.6%

45.2%

 

 

 

 

 

Marge après coûts variables

(2)

323

 

 

En % du chiffre d’affaires

 

42.8%

 

 

 

 

 

 

 

Frais gérénaux du réseau

(70)

(139)

49.4%

48.1%

Frais généraux du siège

(44)

(59)

25.2%

48.0%

Charges financières relatives à la flotte

(28)

(29)

5.0%

18.7%

 

 

 

 

 

Corporate EBITDA Ajusté

(144)

96

 

 

En % du chiffre d’affaires

 

12.7%

 

 

 

 

 

 

Impact IFRS 16 des charges liées aux locaux et parking en location simple

(19.5)

(17.5)

 

 

Impact IFRS 16 des coûts liés à l’exploitation

(6.3)

(8.0)

 

 

Corporate EBITDA Ajusté excl. IFRS 16

(170.3)

70.0

 

 

Marge

 

9.3%

 

 

En millions d’euros

S1 2020

S1 2019

% Variation

% Variation à

périmètre et taux de

change constants

Chiffre d’affaires

814.8

1 306.5

(37.6%)

(43.4%)

Taille moyenne de la flotte (en milliers)

269.7

295.5

(8.7%)

(15.2%)

Nombre de jours de location facturés (en million)

26.7

40.4

(33.8%)

(38.5%)

Taux d’utilisation

54.5%

75.5%

 

 

 

 

 

 

 

Coûts de détention de la flotte, hors interêts estimés inclus dans les locations simples

(334.2)

(343.8)

2.8%

11.7%

Coûts liés à l’exploitation, la location et aux produits des activités ordinaires de la flotte de véhicules

(322.3)

(443.2)

27.3%

34.7%

Total des coûts liés à l’exploitation

(656.5)

(787.0)

16.6%

24.7%

 

 

 

 

 

Marge après coûts variables

158

519

-69.5%

-72.1%

En % du chiffre d’affaires

19.4%

39.8%

 

 

 

 

 

 

 

Frais gérénaux du réseau

(172)

(209)

17.7%

27.7%

Frais généraux du siège

(137)

(172)

20.0%

26.3%

Charges financières relatives à la flotte

(57)

(57)

-1.0%

13.7%

 

 

 

 

 

Corporate EBITDA Ajusté

(209)

82

 

 

En % du chiffre d’affaires

 

6.3%

 

 

 

 

 

 

Impact IFRS 16 des charges liées aux locaux et parking en location simple

(39.8)

(36.8)

 

 

Impact IFRS 16 des coûts liés à l’exploitation

(13.0)

(13.6)

 

 

Corporate EBITDA Ajusté excl. IFRS 16

(261.4)

31.5

 

 

Marge

 

2.4%

 

 

Contacts

Relations Investisseurs
Caroline Cohen – caroline.cohen@europcar.com

Relations Médias
Valérie Sauteret – valerie.sauteret@europcar.com
Vincent Vevaud – vincent.vevaud@europcar.com

Publicis Consultants
Camille Madec – camille.madec@publicisconsultants.com

Read full story here

Print Friendly, PDF & Email

Europcar Mobility Group : RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2020

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |