Regulatory News:

Dassault Systèmes (Paris: DSY) (Euronext Paris: #13065, DSY.PA), « The
3DEXPERIENCE Company », leader mondial des logiciels de création 3D, de
maquettes numériques en 3D et de solutions de gestion du cycle de vie
des produits (PLM ? Product Lifecycle Management), publie ses résultats
financiers non audités en normes IFRS pour le premier trimestre clos le
31 mars 2015. Ces résultats ont été revus par le Conseil
d?administration le 22 avril 2015.

Faits marquants
(données non auditées)

  • Croissance organique de 14% des ventes de nouvelles licences à taux de
    change constants
  • Forte croissance de SOLIDWORKS et SIMULIA, performances de BIOVIA et
    QUINTIQ conformes aux attentes
  • Croissance organique de 9% des ventes de logiciels à taux de change
    constants
  • Flux de trésorerie opérationnels nets de 265 millions d?euros
  • Confirmation des objectifs financiers 2015, actualisés afin de tenir
    compte des effets positifs de change

Résultats financiers du premier trimestre 2015

(données non auditées)

T1 2015 IFRS Non-IFRS

En millions d?euros à l?exception des
données par action

Variation

Variation à taux de
change constants

Variation

Variation à taux de
change constants

Chiffre d’affaires 651,5 30% 17% 665,1 32% 19%
Marge opérationnelle 17,0% 25,8%
BNPA 0,27 29% 0,43 18%

Bernard Charlès, Directeur Général de Dassault Systèmes a déclaré :

« Il est parfaitement clair que la priorité de nos clients est de
procurer des expériences produits gratifiantes, qui constituent autant
de challenges et nécessitent l?adoption de plateformes d?innovation
plaçant collaboration, conception et simulation à un niveau inégalé de
performance. Or, c?est précisément ce que notre plateforme 3DEXPERIENCE
et nos « Industry Solution Experiences » peuvent leur apporter. »

Les Sciences de la Vie sont une parfaite illustration des raisons
pour lesquelles une approche globale peut être précieuse. Notre marque
BIOVIA, qui comprend le projet BioIntelligence et l?acquisition
d?Accelrys, voit ainsi démultipliée ses capacités grâce à la récente
version 2015X de la plateforme 3DEXPERIENCE, qui change véritablement la
donne. Celle-ci permet, en faisant fonctionner tous types
d?applications, de simplifier les capacités d?intégration et de
transformation de nos clients.

La complexité croissante des produits et processus est évidente dans
tous les secteurs industriels. Les produits deviennent plus intelligents
et intègrent une composante « systèmes », rendant encore plus utiles les
fonctionnalités de CATIA Systèmes qui ont été récemment renforcées avec
la technologie de Modelon GMBH.

Enfin, en considérant nos résultats et les perspectives qui s?offrent
à nous, nous anticipons pour cette année 2015 une solide performance
financière. Grâce aux multiples points d?entrée dont nous disposons chez
nos clients, nous sommes en mesure de mieux les servir, d?élargir nos
opportunités de marché et d?accélérer notre croissance organique. »

Résultats financiers du premier trimestre 2015

(données non auditées)

T1 2015 IFRS Non-IFRS

En millions d?euros à l?exception des
données par action

Variation

Variation à taux de
change constants

Variation

Variation à taux de
change constants

Chiffre d’affaires 651,5 30% 17% 665,1 32% 19%
Chiffre d?affaires logiciel 578,2 29% 16% 591,0 31% 18%
Chiffre d?affaires services et autres 73,3 39% 27% 74,1 41% 29%
Marge opérationnelle 17,0% 25,8%
BNPA 0,27 29% 0,43 18%

IFRS Non-IFRS

En millions d’euros

T1 2015 T1 2014

Variation à taux de
change constants

T1 2015 T1 2014

Variation à taux de
change constants

Amériques 197,4 138,4 18% 204,3 138,4 23%
Europe 282,5 231,6 16% 287,0 232,1 18%
Asie 171,6 132,3 17% 173,8 132,3 18%
  • A taux de change constants, le chiffre d?affaires IFRS est en hausse
    de 17%, avec un chiffre d?affaires logiciel en hausse de 16% et un
    chiffre d?affaires services et autres en croissance de 27%. Le chiffre
    d?affaires non-IFRS est en hausse de 19%, les chiffres d?affaires
    logiciel et services et autres progressent de 18% et de 29%
    respectivement.
  • Le Groupe a connu une croissance solide dans un certain nombre
    d?industries, avec de nouveaux clients dans les industries du
    Transport et Mobilité, de l?Equipement Industriel, des Chantiers
    Navals, des Sciences de la Vie, des Produits de Grande Consommation et
    de l?Energie.
  • La croissance organique du chiffre d?affaires du Groupe s?est
    améliorée au cours des quatre derniers trimestres, grâce à la
    dynamique de croissance du chiffre d?affaires des nouvelles licences.
    Hors acquisitions et à taux de change constants, le chiffre d?affaires
    non-IFRS est en hausse de 8% avec un chiffre d?affaires logiciel en
    hausse de 9% et un chiffre d?affaires nouvelles licences en
    progression de 14%.
  • Par zone géographique et à taux de change constants, le chiffre
    d?affaires non-IFRS est en hausse de 18% en Europe, porté par une
    croissance solide dans les principaux pays et une nette amélioration
    de la performance des pays d?Europe du sud. En Asie, le chiffre
    d?affaires non-IFRS est en hausse de 18%, grâce à la bonne performance
    de la Corée, ainsi que de l?Inde et du Japon. Dans la zone Amériques,
    le chiffre d?affaires non-IFRS est en hausse de 23%, la progression de
    l?Amérique du Nord étant partiellement compensée par des résultats
    plus faibles qu?attendus en Amérique du Sud.
  • A taux de change constants et en non-IFRS, les chiffres d?affaires
    nouvelles licences et logiciel récurrent progressent de 24% et 16%
    respectivement, reflétant la contribution des acquisitions et une
    solide performance sous-jacente. Le chiffre d?affaires logiciel
    récurrent intègre principalement la croissance de la maintenance, le
    Groupe bénéficiant de taux de renouvellement importants de ses
    différentes marques de logiciels.
  • Par ligne de produits, en non-IFRS et à taux de change constants, les
    chiffres d?affaires de CATIA et de SOLIDWORKS sont en hausse de 4% et
    17% respectivement. Le chiffre d?affaires d?ENOVIA est en baisse de
    4%, compte tenu d?une base de comparaison élevée. Les ventes des
    autres solutions logicielles progressent de 59% en non-IFRS, reflétant
    l?intégration d?Accelrys et Quintiq ainsi que la forte croissance de
    SIMULIA.
  • Le résultat opérationnel IFRS est en hausse de 38%, à 110,5 millions
    d?euros. En non-IFRS, le résultat opérationnel progresse de 23% à
    171,7 millions d?euros. La marge opérationnelle non-IFRS est de 25,8%,
    contre 27,7% au premier trimestre 2014. Cette évolution s?explique par
    la dilution due aux acquisitions, compensée partiellement par des
    effets positifs de change et une amélioration de la marge
    opérationnelle organique. Un crédit d?impôt non-récurrent avait été
    enregistré en Recherche & Développement au premier trimestre 2014.
  • Le taux effectif d?impôt en normes IFRS est de 36,1%, par rapport à un
    taux de 35,8% au premier trimestre 2014. En non-IFRS, le taux effectif
    d?impôt est stable à 35,2%, contre 35,1% au premier trimestre 2014.
  • Le BNPA en normes IFRS s?établit à 0,27 euro par action, en hausse de
    29%, comparé à 0,21 euro par action au premier trimestre 2014, après
    ajustement lié à la division par deux du nominal de l?action. En
    non-IFRS, le BNPA est en hausse de 18% à 0,43 euro par action, comparé
    à 0,37 euro par action au premier trimestre 2014, après ajustement lié
    à la division par deux du nominal de l?action, bien que le premier
    trimestre 2014 ait bénéficié de l?impact favorable d?un crédit d?impôt
    non-récurrent enregistré en Recherche & Développement.

Flux de trésorerie et autres chiffres clés

Les flux de trésorerie opérationnels nets s?établissent à 265 millions
d?euros au premier trimestre 2015, contre 182 millions d?euros au cours
du même trimestre de l?exercice précédent. La croissance des flux de
trésorerie opérationnels nets s?explique par une amélioration du besoin
en fonds de roulement.

La trésorerie nette du Groupe est de 1,15 milliard d?euros au 31 mars
2015, contre 825,5 millions d?euros au 31 mars 2014. La trésorerie, les
équivalents de trésorerie et les placements à court terme se sont élevés
à 1,50 milliard d?euros et la dette à long terme à 350 millions d?euros,
par rapport à 1,18 milliard d?euros et 350 millions d?euros au 31
décembre 2014 respectivement.

Recommandation sur le dividende, date de l?Assemblée Générale des
actionnaires et dépôt du rapport annuel

Le Conseil d?administration a convoqué l?Assemblée Générale des
actionnaires pour le 28 mai 2015 et propose le versement d?un dividende
annuel de 0,43 euro par action pour l?exercice clos le 31 décembre 2014,
en hausse d?environ 4% par rapport à celui versé l?année précédente. Il
est également proposé, comme lors des dernières années, que chaque
actionnaire puisse opter pour le versement d?un dividende en numéraire
ou en actions nouvelles de Dassault Systèmes. Les actionnaires auront la
possibilité d?exprimer leur choix concernant le versement du dividende
entre le 3 juin 2015 et le 16 juin 2015 inclus. Les actions se
négocieront hors dividende à partir du 3 juin 2015, la date de
détachement du coupon ayant été fixée à cette date. Les dividendes
seront payables à compter du 25 juin 2015. Ces recommandations seront
soumises à l?approbation de l?Assemblée Générale des actionnaires.

Pour toute information complémentaire, se référer au Document de
Référence 2014 du Groupe, déposé auprès de l?AMF le 24 mars 2015. Le
Document de Référence 2014 ainsi que sa version anglaise sont
disponibles sur le site internet du Groupe.

Faits marquants

Début mars, le Groupe a annoncé la disponibilité de la Release 2015x,
nouvelle mise à jour de sa plateforme 3DEXPERIENCE, offrant une
expérience utilisateur simplifiée et améliorée, destinée à augmenter la
productivité des applications sur site, ainsi qu’en mode cloud (public
ou privé).
De plus, la R2015x introduit des groupes d’applications
appelées « rôles », couvrant un ensemble élargi d’activités nécessaires
aux utilisateurs dans des domaines industriels spécifiques. La R2015x
compte 219 rôles disponibles sur site, 115 rôles en cloud public et en
cloud privé. Surtout, la R2015X continue à faire progresser la facilité
d?utilisation permettant aux clients de la V5, tout en utilisant les
applications déployées sous cette version, de bénéficier de celles de la
V6, ainsi que de puissantes fonctionnalités permettant à l?utilisateur
de faire cohabiter d’autres logiciels et fournisseurs dans un
environnement hétérogène.

Dassault Systèmes annonce l?acquisition de Modelon GmbH, qui
constitue une étape importante pour concevoir des systèmes mécatroniques
« prêt à l?expérience ».
Avec cette acquisition, Dassault
Systèmes accroît son portefeuille de contenus, applications et services
à la pointe de la technologie. Les contenus multiphysiques, modulaires
et réutilisables spécifiques à Modelon GmbH, fondés sur le langage
standard ouvert Modelica, donnent aux différents secteurs industriels la
possibilité de créer non seulement des maquettes numériques, mais
également de véritables maquettes fonctionnelles, qui transforment
l?ingénierie et l?expérimentation des véhicules connectés. Son
portefeuille permet de disposer d?une image unifiée des interactions et
des performances de sous-systèmes complexes dans les domaines du
stockage et de l?utilisation de l?énergie. Ces possibilités participent
à l?accélération du développement de produits virtuels et garantit la
pertinence et la qualité des projets dans le secteur Transports et
Mobilité.

El Corte Inglés, l?une des principales enseignes de grands magasins
dans le monde, a choisi l? « Industry Solution Experience »
de Dassault Systèmes « My Collection for Fashion » pour accélérer le
lancement des collections de ses différentes marques de mode.
L? « Industry
Solution Experience
» « My Collection for Fashion » de Dassault
Systèmes applique au développement de produits et à l?expérience des
consommateurs l?innovation collaborative afin de renforcer l?identité de
ses marques. Les marques enseignes peuvent s?appuyer sur des
applications qui englobent l?approvisionnement et la collaboration au
niveau mondial, la conception de produits en impliquant les
consommateurs, la réalisation de prototypes virtuels, la mise en ?uvre
de boutiques et de circuits de distribution virtuels, la planification
intégrée des marchandises, le développement des produits et l?analyse
des réseaux sociaux.

Perspectives

Thibault de Tersant, Directeur Général Adjoint, Affaires Financières a
déclaré :

« Dans l?ensemble, nos résultats financiers du premier trimestre ont
été bons avec un chiffre d?affaires logiciel en hausse de 9% sur une
base organique et à taux de change constants. Ces résultats témoignent
de notre capacité à atteindre nos objectifs financiers 2015.

La performance du premier trimestre démontre l?efficacité de nos
multiples moteurs de croissance. Au cours du trimestre, nos ventes ont
progressé dans plusieurs secteurs industriels, notamment dans nos
métiers historiques, tels que le Transport et Mobilité, l?Equipement
Industriel et les Chantiers Navals. Ces ventes ont été accompagnées par
une activité en hausse dans les Sciences de la Vie, les Produits de
Grande Consommation, la Distribution et l?Energie. Nous avons également
bénéficié d?une forte croissance de SOLIDWORKS et de SIMULIA, et notre
chiffre d?affaires démontre que nos acquisitions, tout particulièrement
BIOVIA et QUINTIQ, réalisent des performances conformes à nos attentes.

En ce qui concerne l?année 2015, nous confirmons nos objectifs
financiers et les actualisons afin de tenir compte des effets de change.
Au total,
nous prévoyons une année de croissance à deux chiffres
du chiffre d?affaires organique des nouvelles licences, une amélioration
intrinsèque de notre marge opérationnelle non-IFRS d?environ 100 points
de base, qui devrait s?établir à environ 30% et enfin une progression de
notre bénéfice par action d?environ 15% à 17%. »

Les objectifs du Groupe pour le deuxième trimestre et pour l?année 2015,
sont les suivants :

  • Pour le deuxième trimestre 2015 : objectifs de chiffre d?affaires
    non-IFRS d?environ 665 à 675 millions d?euros (sur la base des
    hypothèses de taux de change présentées ci-dessous), soit une hausse
    d?environ 8% à 10% hors effets de change, de marge opérationnelle
    non-IFRS d?environ 27% et de BNPA non-IFRS d?environ 0,45 à 0,47 euro,
    soit une croissance d?environ 6% à 11%;
  • Pour l?année 2015 : objectif de croissance du chiffre d?affaires
    non-IFRS d?environ 11 à 12% à taux de change constants soit 2,76 à
    2,78 milliards d?euros (sur la base des hypothèses de taux de change
    2015 présentées ci-dessous) ;
  • Objectif de marge opérationnelle non-IFRS 2015 d?environ 30% (elle
    était de 29,8% en 2014) ;
  • Objectif de BNPA non-IFRS 2015 compris dans une fourchette de 2,10
    euros à 2,13 euros, soit une variation d?environ 15% à 17% ;
  • Les objectifs sont fondés sur des hypothèses de taux de change de 1,15
    dollar US pour 1,00 euro et de 135 JPY pour 1,00 euro pour le deuxième
    trimestre 2015 et de 1,14 dollar US pour 1,00 euro et de 134,8 JPY
    pour 1,00 euro pour l?année 2015.

Les objectifs du Groupe sont uniquement établis et communiqués sur une
base non-IFRS et font l?objet des précautions détaillées ci-après.

Les objectifs 2015 non-IFRS décrits ci-dessus ne prennent pas en compte
les éléments comptables suivants et sont estimés sur la base des taux de
change 2015 indiqués précédemment : le traitement comptable des produits
constatés d?avance, estimé à environ 38 millions d?euros, les charges
relatives à l?attribution d?actions de performance et de stock-options,
estimées à environ 19 millions d?euros et l?amortissement des actifs
incorporels acquis, estimé à environ 160 millions d?euros. Les objectifs
ci-dessus ne prennent pas en compte l?impact des autres produits et
charges opérationnels, nets, essentiellement composés de chargés liées
aux acquisitions et de charges d?intégration et de restructuration. Ces
estimations n?incluent pas d?éventuelles nouvelles attributions de
stock-options ou d?actions de performance, ni de nouvelles acquisitions
ou restructurations survenant après le 23 avril 2015.

Réunion retransmise en webcast et conférence téléphonique

Dassault Systèmes organise une réunion à Londres retransmise en webcast
puis une conférence téléphonique aujourd?hui, jeudi 23 avril 2015. Le
management tiendra une réunion retransmise en webcast à 08h30 heure de
Londres / 09h30 heure de Paris et une conférence téléphonique à 09h00
heure de New York / 14h00 heure de Londres / 15h00 heure de Paris. Cette
réunion retransmise en webcast et cette conférence sont accessibles par
Internet sur le site http://www.3ds.com/investors/.Veuillez
vous rendre sur le site au moins 15 minutes avant le début de la réunion
retransmise en webcast ou de la conférence pour vous enregistrer,
télécharger et installer tout logiciel audio nécessaire. Les
enregistrements de la réunion retransmise en webcast et de la conférence
seront disponibles pendant 1 an.

Les informations complémentaires destinées aux investisseurs sont
accessibles sur le site http://www.3ds.com/investors/
ou en appelant le service Relations Investisseurs de Dassault Systèmes
au +33 (0) 1.61.62.69.24.

Calendrier des Relations Investisseurs 2015

Assemblée générale annuelle des actionnaires : 28 mai 2015
Résultats
du deuxième trimestre : 23 juillet 2015
Résultats du troisième
trimestre : 22 octobre 2015

Avertissement concernant les déclarations relatives aux perspectives
d?avenir du Groupe

Ce document présente des informations qui ne sont pas de nature
historique mais expriment des attentes ou des objectifs pour le futur,
notamment, de façon non limitative, les déclarations concernant les
objectifs non-IFRS de performance financière du Groupe. Ce sont des
informations relatives aux perspectives d?avenir du Groupe.

Ces perspectives d?avenir sont fondées sur les vues et hypothèses
actuellement retenues par la Direction du Groupe et prennent en compte
un certain nombre d?incertitudes et de risques connus et non connus. En
conséquence, les résultats ou les performances qui seront réalisés sont
susceptibles d?être substantiellement différents des résultats et des
performances anticipés, du fait de plusieurs facteurs. Les perspectives
du Groupe pour 2015 prennent notamment en compte l?existence d?un
environnement économique incertain. Compte tenu des incertitudes
persistantes, au niveau mondial, sur les conditions économiques,
sociales et géopolitiques ainsi que l?évolution du milieu des affaires,
le chiffre d?affaires, le bénéfice net et les flux de trésorerie
pourraient progresser plus lentement que prévu, que ce soit sur une base
annuelle ou trimestrielle. Bien que le Groupe mette en ?uvre tous les
efforts possibles afin de faire face aux perspectives macroéconomiques
incertaines, ses résultats pourraient cependant évoluer différemment que
ses anticipations. De plus, de par la présence de facteurs impactant les
ventes des produits et services du Groupe, le délai entre une
amélioration de l?environnement économique et des conditions de marché
et son impact sur les résultats du Groupe pourrait être important.

Pour fixer ces perspectives, le Groupe a pris l?hypothèse de taux de
change moyens de 1,15 dollar U.S. pour 1,00 euro pour le deuxième
trimestre et de 1,14 dollar U.S. pour 1,00 euro pour l?année 2015 ainsi
que d?un cours moyen du yen de 135 JPY pour 1,00 euro pour le deuxième
trimestre et de 134,8 JPY pour 1,00 euro pour l?année 2015. Cependant,
les cours des devises varient et peuvent affecter significativement les
résultats du Groupe.

Les résultats et performance du Groupe peuvent également être affectés
par les nombreux risques et incertitudes mentionnés dans la section
« Facteurs de Risques » du Document de référence 2014, déposé auprès de
l?AMF le 24 mars 2015 et également disponible sur le site internet du
Groupe www.3ds.com.

Information financière complémentaire non-IFRS

Les données complémentaires non-IFRS présentées dans ce communiqué de
presse comportent des limites inhérentes à leur nature. Ces données ne
sont basées sur aucun ensemble de normes ou de principes comptables et
ne doivent pas être considérées comme un substitut aux éléments
comptables en normes IFRS. En outre, les données financières non-IFRS du
Groupe peuvent ne pas être comparables à d?autres données également
intitulées non-IFRS et utilisées par d?autres sociétés. Un certain
nombre de limitations spécifiques relatives à ces mesures non-IFRS et
les raisons de présenter une information financière en non-IFRS sont
détaillées dans le Rapport annuel du Groupe pour l?exercice clos le 31
décembre 2014, inclus dans le Document de référence 2014 déposé auprès
de l?AMF le 24 mars 2015.

Les tableaux accompagnant ce communiqué détaillent l?information
complémentaire non-IFRS sur le chiffre d?affaires, le résultat
opérationnel, la marge opérationnelle, le résultat net et le résultat
net dilué par action, qui excluent, le traitement comptable des produits
constatés d?avance liés aux acquisitions, les coûts d?attribution
d?actions de performance, de stock-options et les charges sociales
associées, les amortissements des actifs incorporels acquis, les autres
produits et charges opérationnels, nets, certains éléments financiers
non-récurrents, ainsi que l?effet fiscal des ajustements non-IFRS et
certains effets fiscaux non récurrents. Les tableaux présentent aussi
les données financières les plus comparables en normes IFRS et une
réconciliation des données non-IFRS.

Information financière complémentaire à taux de change constants

Lorsque la Direction du Groupe considère que cela peut être utile à la
compréhension des tendances de l?activité, le Groupe met à disposition
des pourcentages de variation de son chiffre d?affaires (en normes IFRS
aussi bien qu?en non-IFRS) pour éliminer l?impact de la variation des
taux de change, en particulier l?euro / US Dollar et l?euro / JPY. Dans
le cas où l?information est susnommée « à taux de change constants »,
les données de la période « précédente » ont été recalculées sur la base
des taux de change moyens de la même période de l?année actuelle, puis
comparées aux données de la même période de l?année en cours.

A propos de Dassault Systèmes

Dassault Systèmes, « The 3DEXPERIENCE Company », offre aux
entreprises et aux particuliers les univers virtuels nécessaires à la
conception d?innovations durables. Ses solutions leaders sur le marché
transforment pour ses clients, la conception, la fabrication et la
maintenance de leurs produits. Les solutions collaboratives de Dassault
Systèmes permettent de promouvoir l?innovation sociale et offrent de
nouvelles possibilités d?améliorer le monde réel grâce aux univers
virtuels. Avec des ventes dans plus de 140 pays, le Groupe apporte de la
valeur à plus de 190 000 entreprises de toutes tailles dans toutes les
industries. Pour plus d?informations : www.3ds.com.

CATIA, SOLIDWORKS, SIMULIA, DELMIA, ENOVIA, GEOVIA, EXALEAD,
NETVIBES, 3DSWYM, et 3DVIA sont des marques déposées de Dassault
Systèmes ou de ses filiales aux USA et/ou dans d’autres pays.

(Tableaux ci-après)

CONTACTS :

Dassault Systèmes

FTI Consulting

François Bordonado /Béatrix Martinez

Clément Bénétreau/Caroline Guilhaume

33-1-61-62-69-24

33-1-47-03-68-10

Etats-Unis et Canada :

Rob Mindell

Michele.Katz@3DS.com

44-20-3727-1000

TABLE DES MATIERES

Chiffres clés non-IFRS
Compte de résultat consolidé résumé
Bilan consolidé résumé
Tableau de flux de trésorerie consolidés résumés
Réconciliation IFRS – non-IFRS

DASSAULT SYSTÈMES

CHIFFRES CLES non-IFRS

(données non auditées ; en millions d?euros sauf données par action,
effectif de clôture et taux de change)

Les chiffres clés non-IFRS excluent le traitement comptable des produits
constatés d?avance liés aux acquisitions, les coûts d?attribution
d?actions de performance et de stock-options et les charges sociales
associées, les amortissements des actifs incorporels acquis, les autres
produits et charges opérationnels, nets, certains éléments financiers
non-récurrents ainsi que l?impact fiscal de ces retraitements non-IFRS
et certains effets fiscaux non récurrents.

Les données en normes IFRS et la réconciliation des données en normes
IFRS et non-IFRS sont présentées dans les tableaux présentés séparément.

Trois mois clos le 31 mars

En millions d?euros à l?exception des données par
action et
des pourcentages

2015

2014

Variation

Variation à taux
de change
constants

Chiffre d?affaires non-IFRS ? 665,1 ? 502,8 32%

Print Friendly, PDF & Email

Dassault Systèmes : forte croissance du chiffre d’affaires et du BNPA

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |
ut leo massa elementum dolor nec Lorem risus id, fringilla