Wed, 17 Oct 2018 05:30:06 GMT

   
Chiffre d'affaires du 3 ème trimestre 2018
Communiqué de Presse – Paris, le 17 octobre 2018

Forte dynamique des Produits laitiers et d'origine végétale et des Eaux,
compensant le ralentissement de la Nutrition Infantile en Chine

  • Croissance des ventes en données comparables de + 3,1% (1) sur les neuf premiers mois, +1,4% au troisième trimestre avec une progression en valeur de +3,3%
  • Chiffre d'affaires de 6 186 millions d'euros , en baisse de -4,4% en données publiées résultant de la dévaluation de devises émergentes
  • Forte croissance des ventes dans les Eaux et accélération significative du pôle EDP dans toutes les régions
  • Ralentissement de la Nutrition Spécialisée en Chine après 12 mois de croissance exceptionnelle
  • Objectif 2018 confirmé


Commentaire d'Emmanuel Faber, Président-Directeur Général

" Les Produits laitiers et d'origine végétale ont connu ce trimestre un retour à la croissance encourageant et les Eaux une progression des ventes très dynamique, reflétant un rééquilibrage du profil de croissance des activités de Danone. Notre performance dans les pôles EDP et Eaux a compensé des conditions difficiles en Chine, où le marché de la Nutrition Infantile montre des signes de changement de dynamique après une période de croissance exceptionnelle. Nous avons les fondamentaux en place pour garder le cap dans l'environnement actuel de volatilité des marchés émergents et d'effets devises défavorables, et continuer à générer une croissance durable rentable, et avons par conséquent confirmé aujourd'hui notre objectif annuel. "  

Chiffre d'affaires du troisième trimestre 2018


€ million
Excepté %
T3 
2017
T3 
2018
Variation données publiées Variation données comparables Variation volumes 9 mois
2017
9 mois
2018
Variation données publiées Variation données (1) comparables Variation volumes
 

PAR POLE
          
EDP International2 0911 922 -8,1% 0,0% -5,9%6 4835 968 -7,9% -0,5% -5,7%
EDP Noram1 2751 293 +1,4% +2,7% +3,4%3 2463 731 +15,0% +1,3% +2,7%
Nutrition Spécialisée1 8381 723 -6,2% -1,5% -3,9%5 2885 353 +1,2% +7,5% +1,8%
Eaux1 2681 248 -1,5% +6,4% +2,2%3 6563 527 -3,5% +5,2% +2,5%
 

PAR ZONE
                
Europe & Noram3 5233 468 -1,6% -1,0% -0,5%9 79510 231 +4,5% -1,0% -0,5%
Reste du Monde2 9492 719 -7,8% +4,2% -2,7%8 8778 348 -6,0% +8,3% +0,1%
                 
TOTAL 6 472 6 186 -4,4% +1,4% -1,9% 18 672 18 579 -0,5% +3,1% -0,5%

(1) « En données comparables New Danone »
– Toutes références dans le présent communiqué aux indicateurs : variations « en données comparables », « en données comparables New Danone », chiffre d'affaires,  résultat et marge opérationnelle courante, résultat net courant, taux d'imposition courant, BNPA courant et Effet de la Transaction Yakult correspondent aux indicateurs non définis par les normes IFRS. Leur définition ainsi que leur rapprochement avec les états financiers figurent en page 4 à 7.
– Les chiffres du T1, T2, T3 et 9 mois 2017 présentés dans ce communiqué de presse ont été retraités d'IFRS 15.
– Les états financiers du T3 2018 tiennent compte de l'application de IAS29 en Argentine à compter du 1er janvier 2018 sans effet cumulatif alors que les états financiers du T1 et du T2 2018 ne tiennent pas compte de l'application de IAS29 : voir page 4 pour plus de détails.
Au cours du troisième trimestre 2018, le chiffre d'affaires consolidé s'est établi à 6,2 milliards d'euros , en hausse de +1,4% en données comparables, avec une progression de +3,3% en valeur, faisant plus que compenser une baisse des volumes de -1,9%. En excluant le Maroc où Danone continue à faire face aux conséquences d'un mouvement de boycott, les ventes sont en croissance de +2,2% en données comparables au troisième trimestre et de +3,8% sur les neufs derniers mois.
En données publiées, le chiffre d'affaires est en baisse de -4,4% par rapport au troisième trimestre 2017, incluant :

  • un effet devises négatif (-5,2%), principalement en raison de l'appréciation de l'euro par rapport au peso argentin, à la livre turque et au réal brésilien, qui se sont tous dépréciés de plus de 20% au cours du trimestre par rapport à l'année dernière ;
  • l'impact des variations de périmètre de consolidation (-0,5%), résultant de la cession de Stonyfield en août 2017.

PRODUITS LAITIERS ET D'ORIGINE VEGETALE (EDP) INTERNATIONAL

La performance des Produits laitiers et d'origine végétale (EDP) International a de nouveau progressé avec des ventes stables au troisième trimestre en données comparables, incluant une baisse de -5,9% des volumes et une progression de +5,9% en valeur. Hors Maroc, le chiffre d'affaires est en hausse de +2,6%, toutes les régions affichant une croissance en progression.

L'Europe a réalisé une avancée importante vers la stabilisation de son activité avec une dynamique des ventes en amélioration. Alors que l'Europe du Nord a enregistré de nouveau une croissance solide de ses ventes, l'Europe du Sud a continué à montrer des signes de progrès. La reprise d' Activia est en bonne voie, la marque a renoué avec la croissance dans de nombreux pays. Alpro, notre deuxième marque la plus importante en Europe , a poursuivi sa dynamique de croissance des ventes à deux chiffres ; son expansion en Europe de l'Est a démarré. La région CEI a enregistré un nouveau trimestre de forte croissance dans une catégorie portée par les gammes de yaourts à forte valeur ajoutée. L'Amérique latine a affiché des ventes en hausse d'environ +5%, avec des progrès significatifs réalisés dans le redressement du Brésil, tandis que les volumes se sont détériorés en Argentine. Le chiffre d'affaires est resté en baisse d'environ -35% au Maroc où les conséquences du mouvement de boycott se font toujours sentir.

PRODUITS LAITIERS ET D'ORIGINE VEGETALE (EDP) NORAM

Le pôle Produits laitiers et d'origine végétale (EDP) Noram a enregistré son cinquième trimestre consécutif d'accélération avec des ventes en hausse de +2,7% en données comparables (+3,5% hors segment Fresh Foods), dont +3,4% d'augmentation en volume et une baisse de -0,7% en valeur.

Le segment Yaourts a affiché une croissance des ventes solide, consolidant la position de leader de Danone dans les segments les plus dynamiques et les mieux valorisés de la catégorie, notamment les probiotiques, les yaourts pour enfants et d'origine végétale. Dans les Produits et boissons d'origine végétale , Silk et So Delicious ont enregistré une forte croissance grâce à une demande soutenue pour les boissons à base de fruits à coque ainsi qu'à une expansion réussie dans des formats et segments adjacents (comme les mousses ou les glaces). Le chiffre d'affaires du segment « Coffee Creamers » a aussi augmenté fortement, et la tendance s'est améliorée dans le segment «   Premium Dairy » , qui a enregistré des ventes en légère baisse mais avec des volumes en hausse. L'entreprise continue de travailler au redressement du segment «   Fresh Foods » dont les ventes ont baissé au troisième trimestre.

NUTRITION SPECIALISEE

Après 12 mois de croissance exceptionnelle en Chine (supérieure à 40% au S1 2018 par rapport au S1 2017), les ventes du pôle Nutrition Spécialisée ont connu une baisse de -1,5% en données comparables au troisième trimestre, avec des volumes en baisse de -3,9% et une progression de +2,4% en valeur.

La Nutrition Médicale a affiché une croissance solide au troisième trimestre, portée à la fois par les segments pédiatrique et adulte, et a poursuivi le lancement d'innovations centrées sur les patients. Le chiffre d'affaires de la Nutrition Infantile a baissé, avec des ventes en Chine en recul d'environ -20% après plusieurs trimestres de croissance exceptionnelle, pénalisées par une base de comparaison défavorable par rapport à l'année dernière et dans un contexte de signes de changement des dynamiques du marché chinois. La forte croissance et les gains de parts de marché de Danone dans les canaux de distribution directs, notamment en ultra-premium via Aptamil Platinum, n'ont pas totalement compensé le déclin des canaux de distribution indirects. En dehors de la Chine, la Nutrition Infantile a enregistré une croissance solide ce trimestre, notamment en Indonésie, en Afrique et aux Etats-Unis, tandis que les ventes en Europe ont été affectées par une publicité défavorable au Royaume-Uni, suite à la mise sur le marché d'un nouveau lait infantile amélioré. 

EAUX

Les Eaux ont enregistré une forte croissance des ventes de +6,4%, intégrant une augmentation des volumes de +2,2% et une progression significative en valeur de +4,2%, reflétant un effet mix positif lié à l'accélération du rythme d'innovations et des hausses de prix ciblées.

En Europe , les ventes ont fortement augmenté, soutenues par le lancement réussi d'innovations dans le segment des aquadrinks et par la vague de chaleur cet été. L' Amérique du Nord a enregistré une très forte croissance à deux chiffres, grâce à l'expansion de la distribution d' evian et à une nouvelle campagne marketing relayée par d'importants influenceurs aux Etats-Unis. L' Asie a enregistré une croissance forte malgré la faiblesse de la saison en Chine, avec des ventes d' Aqua en forte hausse en Indonésie. L' Amérique latine a affiché une croissance positive, enregistrant notamment une croissance modérée au Mexique et rencontrant des conditions difficiles en Argentine.

PERSPECTIVES 2018

(C ommuniqués de presse publiés le 16 février 2018, le 18 avril 2018 et le 27 juillet 2018 )

Cette année, Danone continuera de progresser vers l'atteinte de son ambition à horizon 2020 en travaillant sur ses deux agendas de croissance à moyen terme et d'efficacité à court terme. L'entreprise continuera également le déploiement du programme d'efficacité « Protein » et elle continuera de dégager les synergies attendues de l'acquisition de WhiteWave. Ces leviers viendront renforcer la capacité de Danone à assurer une croissance durable de son chiffre d'affaires et de ses résultats.

Perspectives macro-économiques
Danone anticipe que la volatilité des marchés se poursuivra.
En 2018, Danone s'attend à la poursuite de l'inflation des coûts avec une hausse d'environ +5% du coût des matières premières et du coût des matériaux d'emballage, notamment :

  • une inflation du prix du lait de +1 à +5% dans l'ensemble ;
  • une progression à deux chiffres du prix du PET portée par le rebond du prix du pétrole brut ;
  • et un contexte inflationniste pour les autres matières premières, notamment le sucre et les fruits.

Danone prévoit également la poursuite des effets de la volatilité des devises, en particulier de la livre sterling.

Objectif 2018
Danone continuera à porter son attention sur l'accélération de la croissance et la maximisation des efficacités, en intégrant les économies que le programme « Protein » générera pour la première année. En 2018, l'entreprise progressera vers la réalisation de son ambition 2020 en poursuivant l'accélération de la croissance de son chiffre d'affaires et l'amélioration de sa marge opérationnelle courante.

Par conséquent, Danone vise une croissance à deux chiffres du BNPA courant à taux de change constant pour 2018, hors Effet de la Transaction Yakult.

Il est précisé que l'objectif annuel ne tient pas compte du traitement comptable de l'hyperinflation en Argentine depuis le 1 er juillet 2018 et exclut donc tout impact de l'application de l'IAS29 sur la croissance du BNPA courant à taux de change constant (voir détails page 4).

CHANGEMENTS DANS LES NORMES IFRS


IAS 29 : Mise en oeuvre du traitement comptable d'hyperinflation pour l'Argentine à compter du 1 er juillet 2018 avec date effet au 1 er janvier 2018

Dans un contexte de normalisation de la situation économique et monétaire en Argentine, Danone avait mis fin, l'année dernière, au traitement spécifique de la sur-inflation qu'il appliquait à ce pays depuis 2014. Un consensus a été récemment atteint pour estimer que toutes les conditions pour considérer l'Argentine comme une économie hyperinflationiste au sens des normes IFRS sont désormais remplies (la dernière condition requise concernait le niveau d'inflation cumulée sur 3 ans, l'inflation des prix de gros et des prix à la consommation ayant dépassé le seuil de 100% au premier semestre 2018), et par conséquent, que la norme IAS29 relative à l'information financière dans les économies hyperinflationnistes devenait applicable à ce pays.

Danone applique donc la norme IAS29 à l'Argentine à compter du 1 er juillet 2018 avec une date d'effet au 1 er janvier 2018. La norme IAS29 requiert de retraiter les éléments non-monétaires des actifs et passifs du pays en hyperinflation ainsi que son compte de résultat pour refléter l'évolution du pouvoir d'achat général de sa monnaie fonctionnelle, entrainant un profit ou une perte sur la position monétaire nette qui est enregistrée en résultat net. De plus, les états financiers de ce pays sont convertis au taux de clôture de la période considérée. 

Effet sur les données publiées :

  • à compter du 1 er juillet 2018 : Danone applique IAS29 à l'Argentine avec une date d'effet au 1 er janvier 2018 ;
  • concernant le chiffre d'affaires T3 2018 : les données publiées intègrent l'effet de l'hyperinflation sur le chiffre d'affaires du trimestre, et ce, sans effet cumulatif.
  • chiffre d'affaires T1 à T4 2017, T1 et T2 2018 : les données sont inchangées par rapport aux données précédemment publiées (i.e. elles ne sont pas retraitées de l'application du traitement comptable d'hyperinflation).
  • 9 mois cumulés 2018 : les données publiées intègrent l'effet IAS29 à partir du 1 er janvier 2018

Effet sur les variations en données comparables
L'Argentine étant désormais considérée comme une économie hyperinflationniste, Danone exclura des variations en données comparables la contribution de ses filiales argentines à compter du 1 er janvier 2019.
S'agissant de 2018, la définition actuelle des variations en données comparables excluant les effets des changements dans les principes comptables applicables de l'exercice, l'application d'IAS29 à l'Argentine n'a pas d'effet sur la croissance du chiffre d'affaires et de la marge opérationnelle.
Pour référence, l'Argentine a représenté 2,1 % du chiffre d'affaires consolidé du T3 2018 et a contribué à hauteur d'environ 10 pb et 30 pb à la croissance du chiffre d'affaires du T3 et 9M 2018 respectivement.
Au troisième trimestre 2018, l'application de l'IAS29 a eu un impact négatif sur la variation du chiffre d'affaires publié de -0,1%.

Application de la norme IFRS15 en date d'effet du 1 er janvier 2018

Danone applique la norme IFRS 15 concernant les Produits des activités ordinaires tirés des contrats conclus avec des clients depuis le 1 er janvier 2018 et a choisi de retraiter les exercices comparatifs (voir Note 1.3 des Annexes aux comptes consolidés du premier semestre 2018).

INDICATEURS FINANCIERS NON DEFINIS PAR LES NORMES IFRS

NDICATEURS FINANCIERS NON DÉFINIS PAR LES NORMES IFRS
En raison des règles d'arrondis, la somme des valeurs présentées peut présenter des écarts non significatifs par rapport au total reporté, voir la note méthodologique page 7.

Indicateur supplémentaire de variations en données comparables : variations e n données comparables New Danone

Depuis la réalisation de l'acquisition de WhiteWave, les activités de WhiteWave et de Danone sont combinées et dégagent ensemble des synergies. Dans ce contexte, le reporting séparé des périmètres respectifs de WhiteWave et de Danone pré-acquisition ne reflète plus leur performance réelle. En conséquence, Danone a décidé de gérer et donc de suivre sa performance en intégrant la contribution de WhiteWave dans son ensemble à sa croissance organique dès son acquisition, via un indicateur supplémentaire : variations en données comparables New Danone .

Cet indicateur est une déclinaison de l'indicateur variations "en données comparables" utilisé par Danone qui intègre, dès la date de son acquisition, la performance de WhiteWave :

  • sur les périodes antérieures comparées, et
  • sur la base des données historiques de WhiteWave après retraitement afin d'assurer leur comparabilité avec celles de Danone.

Cet indicateur est utilisé à partir du deuxième trimestre 2017 et jusqu'à la fin de l'exercice 2018. Danone ne publie pas les variations en données comparables New Danone pour les périodes précédentes, l'information n'étant pas pertinente compte-tenu de la définition de cet indicateur.

Enfin, Danone ne suit pas en interne et ne publie pas l'indicateur de variations en données comparables et ce, jusqu'à la fin de l'exercice 2018. En effet, Danone rappelle qu'il n'est pas représentatif de sa performance réelle qui est reflétée par les variations en données comparables New Danone et que, corollairement, l'écart avec les variations en données comparables New Danone n'est pas représentatif de la contribution de l'ensemble WhiteWave à cette performance réelle.

Indicateurs financiers non définis par les normes IFRS

Ces indicateurs sont calculés de la façon suivante :

Les variations en données comparables du chiffre d'affaires et de la marge opérationnelle courante reflètent la performance organique de Danone en excluant essentiellement l'impact :

  • des variations de périmètre en calculant les indicateurs de l'exercice considéré sur la base du périmètre de consolidation de l'exercice précédent;
  • des changements dans les principes comptables applicables;
  • des variations de taux de change en calculant les indicateurs de l'exercice considéré et ceux de l'exercice précédent sur la base de taux de change identiques (le taux de change utilisé est un taux annuel prévisionnel déterminé par Danone pour l'exercice considéré et appliqué aux deux exercices).

Les variations " en données comparables New Danone " (ou variations "en données comparables, incluant WhiteWave à partir d'avril 2017") du chiffre d'affaires et de la marge opérationnelle courante reflètent la performance organique de Danone et de WhiteWave combinés. Cet indicateur correspond à la variation en données comparables de Danone et WhiteWave combinés en considérant WhiteWave dans son ensemble, en intégrant ses sociétés sur les exercices précédant et suivant leur acquisition en avril 2017 :

  • entre le 1 er avril et le 31 décembre pour les périodes comparées jusqu'en 2017 inclus ;
  • entre le 1 er janvier et le 31 décembre pour les périodes comparées en 2018.


Pour le T3 2018, les variations en données comparables new Danone et les variations en données comparables sont équivalentes, WhiteWave ayant été consolidée sur l'ensemble de la même période en 2017.

Passage des données publiées aux données comparables

(en millions d'€ sauf %) T3 2017 1 Effets des autres variations du périmètre de consolidation Effets des variations des taux de change Effet de l'ajustment IAS29 Variations en données comparables T3 2018 
        
Chiffre d'affaires6 472-0,5%-5,2%-0,1% +1,4%6 186 
1 Données consolidées publiées de Danone retraitées d'IFRS15

Le résultat opérationnel courant correspond au résultat opérationnel de Danone avant prise en compte des Autres produits et charges opérationnels. En application de la recommandation 2013-03 du CNC "relative au format des comptes consolidés des entreprises établis selon les normes comptables internationales", les Autres produits et charges opérationnels comprennent des éléments significatifs qui, en raison de leur nature et de leur caractère inhabituel, ne peuvent être considérés comme inhérents à l'activité courante de Danone. Ils incluent principalement les plus ou moins-values de cession d'activités et de participations consolidées, les dépréciations d'écarts d'acquisition, des coûts significatifs relatifs à des opérations de restructuration stratégiques et de croissance externe majeures ainsi que les coûts (encourus ou estimés) liés à des crises et litiges majeurs. Par ailleurs, dans le cadre des normes IFRS 3 Révisée et IAS 27 Révisée, Danone présente également dans la rubrique des Autres produits et charges opérationnels (i) les frais d'acquisitions des sociétés dont Danone prend le contrôle, (ii) les écarts de réévaluation comptabilisés suite à une perte de contrôle, et (iii) les variations des compléments de prix d'acquisition ultérieures à une prise de contrôle.

La marge opérationnelle courante correspond au ratio résultat opérationnel courant sur chiffre d'affaires.

Les autres produits et charges financiers non-courants correspondent aux plus ou moins-values de cession et aux dépréciations de participations non consolidées ainsi qu'Aux produits et charges financiers significatifs qui, en raison de leur nature et de leur caractère inhabituel, ne peuvent être considérés comme inhérents à la gestion financière courante de Danone.

Les impôts sur bénéfices non-courants correspondent aux impôts relatifs aux éléments non-courants ainsi qu'aux produits et charges d'impôts significatives qui, en raison de leur nature et de leur caractère inhabituel, ne peuvent être considérés comme inhérents à la performance courante de Danone.

Le taux d'imposition courant mesure le taux d'imposition relatif à la performance récurrente de Danone et correspond au ratio produits et charges d'impôts relatifs aux éléments courants sur le résultat courant avant impôts.

Le résultat des sociétés mises en équivalence non-courant comprend des éléments significatifs qui, en raison de leur nature et de leur caractère inhabituel, ne peuvent être considérés comme inhérents à l'activité de ces sociétés et altèrent la lecture de leur performance. Ils incluent principalement (i) les plus ou moins-values de cession de sociétés et de participations mises en équivalence, les dépréciations d'écarts d'acquisition et, (ii) lorsqu'ils sont matériels les éléments non-courants tels que définis par Danone issus de la quote-part de résultat des sociétés mises en équivalence.

Le résultat net courant correspond à la part du Groupe dans le Résultat net courant consolidé. Le Résultat net courant mesure la performance récurrente de l'Entreprise et exclut les éléments significatifs qui, en raison de leur nature et de leur caractère inhabituel, ne peuvent être considérés comme inhérents à la performance courante de Danone. Les éléments non-courants incluent principalement les Autres produits et charges opérationnels, les Autres charges et produits financiers non-courants, les impôts non-courants ainsi que le résultat des sociétés mises en équivalence non-courant. Ces éléments exclus du Résultat net courant représentent le Résultat net non-courant.

Le BNPA courant correspond au ratio résultat net courant – Part du Groupe ajusté du financement hybride sur nombre d'actions dilué. En effet, conformément aux normes IFRS le résultat utilisé pour le calcul du Résultat par action est ajusté du coupon dû au titre de la période présenté net d'impôts.

Effet de la Transaction Yakult correspond à la réduction du résultat net courant 2017 de Danone pour refléter une participation de Danone dans Yakult pour 2017 identique à celle de 2018 après la cession partielle finalisée fin du 1 er trimestre 2018. Il se calcule en considérant l'écart entre le taux de détention de Danone dans Yakult post transaction (6,61%) et 21,29% et en l'appliquant prorata temporis au résultat de Yakult pour 2017 tel qu'estimé par Danone pour la préparation de ses comptes consolidés 2017. L'Effet de la Transaction Yakult s'élève à -0,6% du BNPA courant du 1 er semestre 2017 et à -1,5% du BNPA courant de l'exercice 2017.

Note méthodologique

Sauf mention contraire, les montants sont exprimés en millions d'euros et arrondis au million le plus proche. De façon générale, les valeurs présentées dans ce communiqué de presse sont arrondies à l'unité la plus proche. Par conséquent, la somme des montants arrondis peut présenter des écarts non significatifs par rapport au total reporté. Par ailleurs, les ratios et écarts sont calculés à partir des montants sous-jacents et non à partir des montants arrondis.

DÉCLARATIONS DE NATURE PRÉVISIONNELLE

Ce communiqué contient des déclarations de nature prévisionnelle concernant Danone. Dans certaines hypothèses, vous pouvez identifier ces déclarations prévisionnelles au moyen de termes prospectifs tels que « estimer », « s'attendre à », « espérer », « anticiper », « escompter », « projeter », « objectif », « planifier », « avoir l'intention de », « prévoir », « envisager », « probable », « pourrait », « devrait », « cibler », « viser », « fera », « croire », « continuer », « certain » et « convaincu », la forme négative ou plurielle de ces mots et d'autres termes qui ont un sens similaire. Les déclarations de nature prévisionnelle de ce document contiennent, de manière non limitative, des affirmations concernant la conduite par Danone de ses activités, ainsi que des affirmations concernant la conduite future, la direction et le succès des activités de Danone.

Bien que Danone estime que ces déclarations reposent sur des hypothèses raisonnables, elles comportent de nombreux risques et incertitudes, et en conséquence les résultats réels pourront différer significativement des résultats anticipés dans ces déclarations de nature prévisionnelle. Pour une description plus détaillée de ces risques et incertitudes, il convient notamment de se référer au document de référence de Danone (section « Facteurs de risques », dont la dernière version est disponible sur www.danone.com).

Sous réserve des exigences réglementaires, Danone ne s'engage pas à mettre à jour ou réviser publiquement une quelconque de ces déclarations de nature prévisionnelle. Ce document ne constitue pas une offre de vente ou une sollicitation d'offre d'achat de titres de Danone.

La conférence téléphonique à destination des analystes et des investisseurs, tenue par Cécile Cabanis, Directrice Générale Finances, sera diffusée en direct aujourd'hui à 9h00 (heure de Paris) sur le site Internet www.danone.com .

Le support de la présentation sera également disponible sur le site Internet, section Investisseurs.


ANNEXE – Ventilation du chiffre d'affaires par pôle et par zone géographique (en millions d'euros)

  Premier trimestre Deuxième trimestre Troisième trimestre
  2017   2018   2017   2018   2017   2018 
PAR POLE            
EDP International2 131 2 105 2 261 2 011 2 091 1 922 
EDP Noram642 1 192 1 328 1 247 1 275 1 293 
Nutrition Spécialisée1 694 1 812 1 756 1 831 1 838 1 723 
Eaux1 026 976 1 361 1 325 1 268 1 248 
PAR ZONE GEOGRAPHIQUE            
Europe & Noram2 649 3 311 3 623 3 453 3 523 3 468 
Reste du Monde2 844 2 774 3 084 2 961 2 949 2 719 
             
Total 5 493   6 085   6 707   6 414   6 472   6 186  


  Premier trimestre
2018
Deuxième trimestre
2018
Troisième trimestre
2018
  Variation historique   Variation en données comparables new Danone   Variation historique   Variation en données comparables new Danone   Variation historique   Variation en données comparables new Danone  
PAR POLE                        
EDP International-1,2% +0,8% -11,1% -2,4% -8,1% +0,0% 
EDP Noram+85,6% -0,2% -6,1% +1,4% +1,4% +2,7% 
Nutrition Spécialisée+7,0% +14,5% +4,3% +10,6% -6,2% -1,5% 
Eaux-4,9% +4,2% -2,7% +4,8% -1,5% +6,4% 
PAR ZONE GEOGRAPHIQUE            
Europe & Noram+25,0% -0,3% -4,7% -1,7% -1,6% -1,0% 
Reste du Monde-2,5% +11,7% -4,0% +9,4% -7,8% +4,2% 
             
Total +10,8%   +4,9%   -4,4%   +3,3%   -4,4%   +1,4%  

                                              


This announcement is distributed by West Corporation on behalf of West Corporation clients.

The issuer of this announcement warrants that they are solely responsible for the content, accuracy and originality of the information contained therein.

Source: DANONE via GlobeNewswire

HUG#2220711

Print Friendly, PDF & Email

DANONE : Forte dynamique des Produits laitiers et d’origine végétale et des Eaux, compensant le ralentissement de la Nutrition Infantile en Chine

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |