Résultats du premier semestre 2016
Performance résiliente
Amélioration attendue au S2
Montée en puissance des initiatives de croissance 2020

Chiffre d'affaires de 2,22 Md€ au S1 2016, +0,7% à taux de change constants par rapport au S1 2015

  • Croissance organique : -0,6% au S1 2016 (T2 à -0,6%), incluant :  
    • des activités relatives aux "Huit Initiatives de Croissance" qui contribuent à 2,2 points de croissance organique
    • des activités Pétrole & Gas capex (~6% du CA Groupe) en recul de 19%
  • Croissance externe : +1,3% (T2 à +1,9%)
    • Six acquisitions stratégiques réalisées à date (105 M€ de CA annualisé), toutes contribuant aux initiatives de croissance
  • Impact des devises: -4,9%
    • Dépréciation des devises de pays émergents contre l'euro

Marge opérationnelle ajustée de 15,8%, stable à taux constants

Résultat net ajusté de 193,9 M€, soit 0,44 € par action, en hausse de 3.9% à taux de change constants vs. S1 2015

Cash-flow opérationnel robuste de 161,2 M€

Didier Michaud-Daniel, Directeur Gén éral a commenté :

« 2016 est une année essentielle pour l'exécution de la stratégie présentée fin 2015. Nous poursuivons notre progression et le déploiement de nos huit initiatives de croissance commence à se traduire en succès commerciaux, en dépit de conditions de marché difficiles. Nous avons réalisé six acquisitions stratégiques à date, lesquelles viendront soutenir nos ambitions de croissance.

La performance du S1 2016 confirme le lent démarrage de l'année, principalement dû au ralentissement des activités Pétrole & Gaz et à la faiblesse des marchés amont des minéraux. Nous sommes restés proactifs en matière de gestion des coûts dans les marchés concernés. L'environnement actuel conforte la pertinence de la stratégie de diversification du Groupe vers des pays et des secteurs spécifiques.

Après ce démarrage lent attendu, le Groupe anticipe toujours une accélération progressive de la croissance organique au S2 2016, portant la croissance annuelle organique dans le bas de la fourchette d'objectif de 1 à 3%. Celle-ci devrait bénéficier de la montée en puissance progressive des contrats remportés et d'une base de comparaison plus favorable. Pour 2016, nous confirmons notre objectif d'une marge opérationnelle ajustée élevée entre 16,5% et 17,0% et anticipons toujours une forte génération de trésorerie.

Nous demeurons fortement engagés dans l'exécution de notre plan stratégique 2020 présenté en octobre 2015.»


Principaux éléments financiers du premier semestre 2016 (S1 2016)

Le Conseil d'administration réuni hier, a approuvé les états financiers du premier semestre 2016 (S1 2016). Les principaux éléments financiers consolidés sont présentés ci-dessous:

 (millions d'euros – M€) S1 2016 S1 2015     % Var.  À taux
constants

 
Chiffre d'affaires 2 221,4 2 318,7 -4,2% +0,7%
Résultat opérationnel ajusté (a) 350,5 370,3 -5,3% +0,5%
Marge opérationnelle ajustée 15,8% 16,0% -20 bp +0 bp
Résultat opérationnel 303,5 335,6 -9,5% -4,5%
Résultat net ajusté (a) 193,9 200,3 -3,2% +3,8%
Résultat net 159,6 175,1 -8,9% -3,1%
Bénéfice net ajusté par action (a) 0,44 0,46 -3,1% +3,9%
Bénéfice par action 0,37 0,40 -8,8% -3,0%
Cash-flow opérationnel (a) 161,2 216,4 -25,5% 24,5%
Dette financière nette ajustée (a) 2 184,0 2 110,6 3,5%  

(a) Indicateurs financiers non définis par les normes IFRS présentés en Annexe 4

Point d'étape sur la stratégie de Bureau Veritas

1 – Montée en puissance des initiatives de croissance 2020

2016 est une année charnière pour la mise en oeuvre de la stratégie présentée en octobre 2015, qui est basée sur :

·           Huit Initiatives de Croissance : Bâtiments & Infrastructures, Services Opex sur les marchés Pétrole & Gaz, Power & Utilities, Chimie, Segments adjacents – Distribution / Industrie minière, Agroalimentaire, Automobile, Smartworld, Contrats globaux de Certification et Marine & Offshore ;

·           Deux pays clés : les États-Unis et la Chine ;

·           Quatre principaux leviers : les Ressources Humaines, la Gestion des grands comptes, Excellence@BV et le Digital.

Au S1 2016, les activités relatives aux Huit Initiatives de Croissance ont contribué à hauteur de 2,2 points à la croissance organique du Groupe. Les initiatives Marine & Offshore, Agroalimentaire, Bâtiments & Infrastructures, Automobile et Certification montent toutes en puissance, tandis que d'autres initiatives sont à des stades plus précoces de développement. Toutes les acquisitions réalisées depuis le début de l'année soutiennent les initiatives de croissance.  

Les autres activités ont une contribution négative à la croissance organique du Groupe, à hauteur de 2,8 points. Cette situation s'explique principalement par le repli des marchés des matières premières, avec notamment un impact négatif de 1,5 points des activités liées au CAPEX pétrole et gaz. Ces dernières activités, qui représentent 6 % du CA du Groupe, accusent une baisse de 19 % au S1 2016 par rapport au S1 2015. 

2 – Nouvelle organisation Marketing & Ventes en place, supportant déjà les initiatives de croissance

Le Groupe progresse bien dans la mise en place et le déploiement de sa nouvelle organisation Marketing & Ventes, qui est au coeur de sa stratégie de pénétration de nouveaux segments de marché porteurs et d'accélération de sa diversification globale.

Les responsables de marché globaux sont désormais en place dans 80 % des marchés considérés comme stratégiques par Bureau Veritas. Ils s'appuient sur un réseau de plus d'une trentaine de responsables de marché régionaux. En outre, 90 % des grands comptes du Groupe sont maintenant sous la responsabilité directe d'un responsable grands comptes. 

Les responsables de marché et les responsables grands comptes contribuent à renforcer la relation client, offrent des services mieux adaptés à leurs besoins et développent les opportunités de ventes croisées. Cette stratégie commence à porter ses fruits, ainsi qu'en témoignent les premiers succès commerciaux :

  • Initiative de croissance : Opex Plusieurs contrats majeurs ont été remportés par exemple avec une importante société gazière auprès de laquelle Bureau Veritas accroît progressivement ses prestations, tant sur le plan géographique (Amérique latine, Europe) qu'en termes de services (services intégrés pour un réseau de distribution de gaz, contrôle technique obligatoire et compteurs de gaz). Le chiffre d'affaires réalisé avec ce client, à qui Bureau Veritas n'offrait pas de services auparavant, a été multiplié par 3 depuis 2015.  
  • Initiative de croissance : segments adjacents / industrie minière – Bureau Veritas est le partenaire historique de grandes sociétés minières telles que BHP Billiton, initialement axé sur les services de tests minéralogiques et métallurgiques et les services de contrôle et d'assurance qualité pour les projets Capex. En optant pour une approche Marketing & Ventes intégrée, Bureau Veritas s'est imposé comme un partenaire dans les services Opex industriels, et assure le contrôle de l'intégrité des actifs et des équipements de la mine de cuivre d'Escondida au Chili.      
  • Pays clé : la Chine – Bureau Veritas accompagne une société d'ingénierie chinoise de premier plan (EPC contractor) du secteur de l'Electricité dans son développement en Asie du Sud. Les missions comprennent la supervision du processus de construction de stations de conversion et d'autres projets, ainsi que des lignes électriques.

3 – Six acquisitions, toutes à l'appui des initiatives de croissance

Au S1 2016, le Groupe a réalisé six acquisitions représentant un chiffre d'affaires annualisé d'environ 105 millions d'euros, soit 2,3 % du CA Groupe 2015. 

B&I

Chongqing Liansheng (détenue à 80%) intervient sur les infrastructures de transports et de services publics, et sur des projets immobiliers haut de gamme ou industriels en Chine. En 2015 son chiffre d'affaires était de 30 millions d'euros.

HCD (Royaume-Uni) offre des services comprenant le contrôle construction, la sécurité incendie, l'assistance technique pour la conformité réglementaire et les services d'ingénierie. En 2015 son chiffre d'affaires était de 10 millions d'euros.

Agroalimentaire

DTS (détenue à 51%) est leader dans le marché du test pour la filière agroalimentaire en Australie, à travers son activité de suivi et de garantie de l'intégrité des produits agricoles et agroalimentaires du producteur au consommateur. En 2015 son chiffre d'affaires était de 35 millions d'euros.

Automobile

VEO (détenue à 65%) est un organisme de vérification de conformité dans le secteur automobile basé en Chine. Cette acquisition, qui complète les capacités existantes du Groupe en Chine, positionne Bureau Veritas comme un prestataire de solutions intégrées dans le segment Automobile, tant pour le marché domestique qu'à l'export. En 2015 son chiffre d'affaires était de 8,5 millions d'euros.

Marine & Offshore

TMC (TMC Marine Ltd) est une société de conseil et d'ingénierie internationale de premier plan, spécialisée dans une large gamme de services maritimes, y compris le sauvetage. En 2015 son chiffre d'affaires était de 8,5 millions d'euros.

OPEX pour le marché de la pétrochimie

Summit (Summit Inspection Services, Inc.) est une société américaine spécialisée dans les services d'inspection des émissions diffuses, qui entretient d'excellentes relations avec les leaders de l'industrie pétrochimique. En 2015 son chiffre d'affaires était de 13 millions d'euros.

Analyse des résultats et de la situation financière

1 – Chiffre d'affaires globalement stable à taux de change constants

Le chiffre d'affaires s'établit à 2 221,4 millions d'euros au S1 2016, en baisse de 4,2 % par rapport au S1 2015 mais en hausse de 0,7% à taux de change constants.

  • Croissance organique de -0,6 %, tendance stable entre le T1 et le T2

L'année 2016 a démarré lentement, traduisant la baisse organique des activités liées aux matières premières. L'Industrie (croissance organique de -9,8 %) et les Matières Premières (+1,3 %) ont été affectées – comme prévu – par le ralentissement des activités liées au CAPEX pétrole et gaz et la faiblesse de la partie amont du marché des minéraux. Le fléchissement dans les pays dépendants des matières premières a également pesé sur GSIT (-4,2 %), tout comme le phasing défavorable des contrats.

L'activité Construction affiche une croissance modérée (+0,4 %), en raison d'un ralentissement en Amérique latine et en Asie, tandis que les effets de la reprise cyclique tardent à se concrétiser sur le marché français.

Dans l'activité Biens de consommation, les performances s'améliorent progressivement (+2,3 %), toutes catégories de produits confondues, sauf pour les biens de consommation durables. L'activité Marine enregistre une croissance soutenue (+3,0%), avec une progression dans les nouvelles constructions et sur le segment en-service, malgré le contexte défavorable dans l'offshore pour ce dernier.  

Les segments Certification (+5,4 %), IVS (+5,2 %) et la partie Matières Premières liée aux échanges se montrent résilients. Ces activités bénéficient des initiatives commerciales, ainsi que de la stratégie de diversification géographique ou en termes d'offre de service.

Par zone géographique, les activités en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique (46 % du CA) enregistrent une croissance organique de 2,8 % au premier semestre, avec une solide performance des sous-régions où la présence de Bureau Veritas reste limitée (Europe de l'Est, du Nord et du Sud), portée par les initiatives commerciales du Groupe et l'amélioration de la conjoncture. En Asie-Pacifique (30 % du CA ; croissance organique de 1,9 %), l'activité rebondit grâce à l'accélération de la croissance en Asie. La croissance organique de la région Pacifique, qui est exposée au fléchissement des marchés des matières premières, reste faible. Le continent américain (24 % du CA) accuse un net repli de -8,7 % qui tient à l'exposition importante au secteur Pétrole et Gaz (notamment les activités liées aux CAPEX).

  • La croissance externe ressort à 1,3 %, et reflète à la fois la contribution des acquisitions réalisées en 2016, à l'appui de 5 des 8 initiatives de croissance du Groupe, ainsi que la contribution des acquisitions réalisées au cours des exercices précédents. 
  • Les variations des taux de change ont eu un impact négatif de 4,9 %, principalement du fait de la dépréciation des devises de pays émergents face à l'euro.

2 – Résultat opérationnel ajusté de 350,5 millions d'euros, marges stables à taux de change constants, en baisse de 20 points de base en publié à 15,8%

La marge opérationnelle ajustée du S1 2016 est en baisse de 20 points de base à 15,8%, à comparer à 16,0% au S1 2015. Cette baisse provient principalement d'impact de changes défavorables. Malgré un environnement de faible croissance, les marges sont stables à changes constants, grâce aux mesures proactives de gestion des coûts et au programme d'excellence opérationnelle Excellence@BV, qui compensent entièrement la baisse liée au pétrole et la légère hausse des dépenses de Marketing & Ventes.

Les autres charges opérationnelles s'élèvent à 47,0 millions d'euros au S1 2016, à comparer à 34,7 millions d'euros au S1 2015, et se décomposent de la façon suivante :

  • 32,0 millions d'euros d'amortissement des actifs incorporels, en baisse par rapport au S1 2015 (34,3 millions d'euros) ;
  • 11,5 millions d'euros de charge de restructurations, principalement dans la région Amériques (Amérique du Nord et Amérique latine) et en Australie, pour les activités Industrie et Matières Premières ;
  • 3,5 millions d'euros de charges liées aux acquisitions (0,4 millions d'euros au S1 2015).  

Le résultat opérationnel s'élève à 303,5 millions d'euros, en baisse de 9.5% par rapport à 335,6 millions d'euros au S1 2015.

3 – Bénéfice net ajusté par action de 0,44 euro au S1 2016, en hausse de 3,9% à taux de change constants, en baisse de 3,1% en publié

Le résultat financier s'élève à 43,4 millions d'euros au S1 2015, contre 47,6 millions d'euros au S1 2015. La charge financière nette s'établit à à 42,3 millions d'euros au S1 2016 en hausse par rapport à 39,3 millions d'euros au S1 2015 Cette hausse est plus que compensée par un gain de change de de 1,3 million d'euros au S1 2016, en regard d'une perte de change de 3,7 millions d'euros au S1 2015. D'autres éléments (incluant le coût des régimes de retraites et les autres charges financières) s'élèvent à 2,4 millions d'euros, en baisse par rapport à 4,7 millions d'euros au S1 2015.  

La charge d'impôt s'élève à 93,6 millions d'euros au S1 2016, contre 106,1 millions d'euros au S1 2015. Cette charge représente un taux effectif d'impôt (TEI) de 35,9% au S1 2016 contre 36,8% au S1 2015.

Le TEI ajusté est de 34,6%, en baisse de 120 points de base par rapport au S1 2015 Il bénéficie principalement de la baisse du taux d'imposition en France et de la baisse des déficits sans impact fiscal.

Le résultat net part du Groupe s'élève à 159,6 millions d'euros au S1 2016, contre 175,1 millions au S1 2015. Le bénéfice net par action est de 0,37 euro, par rapport à 0,40 euros au S1 2015.

Le résultat net part du Groupe ajusté s'élève à 193,9 millions d'euros au S1 2016 contre 200,3 millions d'euros au S1 2015.  Le bénéfice net ajusté par action est de 0,44 euro au S1 2016 en baisse de 2 centimes par rapport au S1 2015.

4 – Baisse du cash-flow opérationnel robuste, en excluant des effets de timing qui impactent la variation de BFR

Les flux de trésorerie générés par l'activité (cash-flow opérationnel) atteignent 161,2 millions d'euros au S1 2016.  La génération de trésorerie, en excluant la variation de BFR, est robuste, en ligne avec l'évolution du résultat opérationnel. La variation de BFR est plus prononcée qu'habituellement, dû principalement à des effets de timing liés aux paiements de taxes indirectes et de contributions sociales.  

Le montant total des acquisitions d'immobilisations corporelles et incorporelles nets des cessions réalisées par le Groupe (capex nets) est de 57,3 millions d' euros au S1 2016, en baisse par rapport à 85,0 millions d' euros au S1 2015. La baisse s'explique par un produit de cession de 9,5 millions d'euros sur le semestre provenant notamment de la vente de certaines installations en Amérique latine.

Le ratio de capex nets sur chiffre d'affaires s'élève à 2,6%. En excluant l'impact des cessions, ce ratio s'élève à environ 3% du chiffre d'affaires.

Le cash-flow libre (flux net de trésorerie disponible après impôts, intérêts financiers et CAPEX) s'est élevé à 43,7 millions d'euros au S1 2016, à comparer à 73,6 millions d'euros au S1 2015.

La dette financière nette ajustée s'élève à 2 184,0 millions d'euros au 30 juin 2016, soit 2,44x l'EBITDA des douze derniers mois tel que défini pour le calcul des covenants bancaires. Ce ratio se compare à 2,31x au 30 juin 2016 et 2,02x au 31 décembre 2015.

L'augmentation de la dette financière nette ajustée de 321,3 millions d'euros par rapport au 31 décembre 2015 (1 862,7 millions d'euros) découle :

  • du cash-flow libre de 43,7 millions d'euros ;
  • du paiement de dividendes à hauteur de 234,6 millions d'euros ;
  • des acquisitions pour un montant de 138,7 millions d'euros ;
  • des rachats d'actions nets de l'augmentation de capital, réalisés pour servir les plans de stock-options à hauteur de 19,5 millions d'euros ;
  • d'autres éléments venant diminuer l'endettement de 27,8 millions d'euros, principalement attribuables aux variations de change.

5 – Ajustement du reporting financier avec la reclassification concernant l'agroalimentaire 

Historiquement, les tests pour l'alimentaire (qui proviennent principalement de l'acquisition de Maxxam) étaient reportés au sein de Biens de consommation, alors que les activités liées à l'Agriculture (principalement des services d'inspection) étaient reportées au sein de Matières Premières. 

Afin d'aligner son reporting avec son approche transversale du marché Agroalimentaire, Bureau Veritas reporte désormais à la fois les services de test et d'inspection dans un segment unique Agroalimentaire, au sein de Matières Premières. Au S1 21016, ce segment représente 3% du chiffre d'affaires Groupe, et affiche une croissance organique du chiffre d'affaires de 15%. L'acquisition récente de DTS (Dairy Technical Services), le leader australien dans le marché du test pour la filière agroalimentaire, intègre ce nouveau segment.

Le Groupe produit en Annexe 5 une vue du chiffre d'affaires et du résultat opérationnel de 2015 à la nouvelle structure de 2016, notamment pour les activités Biens de consommation et Matières Premières. 

  

Perspectives

Comme attendu, après un démarrage lent au premier semestre 2016, le Groupe anticipe toujours une accélération progressive au second semestre, portant la croissance organique annuelle dans le bas de la fourchette d'objectif de 1 à 3% pour 2016.   

Pour l'ensemble de l'année, le Groupe confirme son objectif d'une marge opérationnelle élevée dans la fourchette de 16,5% à 17,0% et anticipe toujours une forte génération de trésorerie.

Conférence téléphonique

Jeudi 28 juillet 2016 à 14h00, heure de Paris

La conférence téléphonique en langue anglaise sera retransmise en direct et en différé sur le site Internet du Groupe : http://finance.bureauveritas.com. Le support de présentation est disponible sur le site.

Rapport financier semestriel au 30 juin 2016

Le rapport financier semestriel au 30 juin 2016 est déposé ce jour auprès de l'Autorité des Marchés Financiers et peut être consulté sur le site internet de Bureau Veritas à l'adresse suivante : http://finance.bureauveritas.fr.

Agenda financier 2016

4 novembre 2016 : information du 3ème trimestre 2016

Contacts

Analystes / Investisseurs Presse
Laurent Brunelle +33 (0)1 55 24 76 09
Laurent.brunelle@bureauveritas.com

 

Mark Reinhard +33 (0)1 55 24 77 80
Mark.reinhard@bureauveritas.com
Cathy Pianon +33 (0)7 71 43 12 96
Cathy.pianon@bureauveritas.com

 

Véronique Gielec +33 (0)1 55 24 76 01
Veronique.gielec@bureauveritas.com

 

A propos de Bureau Veritas

Bureau Veritas est un leader mondial de l'inspection, de la certification et des essais en laboratoire. Créé en 1828, le

Groupe emploie près de 67 400 collaborateurs dans 1 400 bureaux et laboratoires situés dans le monde entier.

Bureau Veritas aide ses clients à améliorer leurs performances, en offrant des services et des solutions innovantes

pour s'assurer que leurs actifs, produits, infrastructures et processus répondent aux normes et réglementations

relatives à la qualité, la santé, la sécurité, la protection de l'environnement et la responsabilité sociale.

Bureau Veritas est coté sur Euronext Paris et fait partie de l'indice Next 20.

Compartiment A, code ISIN FR 0006174348, mnémonique : BVI.

Pour en savoir plus www.bureauveritas.fr

Ce communiqué de presse (y compris ses annexes) contient des informations et déclarations de nature prospective basées sur les objectifs et prévisions à ce jour de la direction de Bureau Veritas. Ces informations et déclarations de nature prospective sont inévitablement soumises à un certain nombre de facteurs de risque et d'incertitude importants tels que ceux décrits dans le Document de référence enregistré auprès de l'Autorité des marchés financiers qui font que les résultats finalement obtenus pourront différer de ces objectifs ou prévisions. Ces informations de nature prospective n'ont de valeur qu'au jour de leur formulation et Bureau Veritas n'assume aucune obligation de mise à jour ou de révision de celles-ci, que ce soit en raison de nouvelles informations qui seraient à sa disposition, de nouveaux événements ou pour toute autre raison, sous réserve de la réglementation applicable.


Annexe 1 : Chiffre d'affaires du 2e trimestre et du 1er semestre par activité

(en millions d'euros) 2016 2015   Var.     organique   périmètre   effets de change
Marine & Offshore 106,0 103,3 2,6% 4,8% 2,2% -4,4%
Industrie 226,8 279,6 -18,9% -11,4% 0,1% -7,6%
Inspection & Vérification en Service 148,9 146,5 1,6% 5,4% -3,8%
Construction 150,0 141,1 6,3% 0,1% 9,5% -3,2%
Certification 93,8 91,8 2,2% 6,9% -4,7%
Matières Premières 205,1 215,0 -4,6% 0,8% 1,5% -7,0%
Biens de consommation 169,4 167,4 1,2% 3,1% 2,2% -4,1%
Services aux gouvernements & Commerce international (GSIT) 62,0 67,6 -8,3% -3,2% -4,9%
Chiffre d'affaires du 2e trimestre 1 162,0 1 212,3 -4,2% -0,6% 1,9% -5,5%
Marine & Offshore 203,7 202,2 0,7% 3,0% 1,3% -3,6%
Industrie 448,7 542,1 -17,2% -9,8% 0,1% -7,5%
Inspection & Vérification en Service 293,3 287,2 2,1% 5,2% -3,1%
Construction 283,2 271,6 4,3% 0,4% 6,9% -3,0%
Certification 172,5 170,8 1,0% 5,4% -4,4%
Matières Premières 399,4 417,7 -4,4% 1,3% 0,8% -6,5%
Biens de consommation 300,3 295,0 1,8% 2,3% 2,4% -2,9%
Services aux gouvernements & Commerce international (GSIT) 120,3 132,1 -8,9% -4,2% -4,7%
Chiffre d'affaires du 1er semestre 2 221,4 2 318,7 -4,2% -0,6% 1,3% -4,9%


Annexe 2 : Résultat opérationnel ajusté par activité



(en millions d'euros)  Résultat opérationnel ajusté  Marge opérationnelle ajustée
2016 2015 2016 2015 2016 2015
Marine & Offshore 54,5 54,7 -0,4% 26,8% 27,1% -30
Industrie 59,2 75,9 -22,0% 13,2% 14,0% -80
Inspection & Vérification en Service 34,2 31,0 10,3% 11,7% 10,8% +90
Construction 37,9 38,4 -1,3% 13,4% 14,1% -70
Certification 29,2 28,4 2,8% 16,9% 16,6% +30
Matières Premières 49,6 48,1 3,1% 12,4% 11,5% +90
Biens de consommation 72,6 73,5 -1,2% 24,2% 24,9% -70
Services aux gouvernements & Commerce international (GSIT) 13,3 20,3 -34,5% 11,1% 15,4% -430
Total du 1er semestre 350,5 370,3 -5,3% 15,8% 16,0% -20


Annexe 3 : Extraits des états financiers consolidés

Extraits des états financiers au 30 juin 2016, audités et arrêtés par le Conseil d'administration du 27 juillet 2016. Les procédures d'audit sur les comptes consolidés ont été effectuées. Le rapport d'examen limité des Commissaires aux comptes a été émis.

COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE

(en millions d'euros) S1 2016 S1 2015
Chiffre d'affaires 2 221,4 2 318,7
Achats et charges externes (640,3) (652,6)
Frais de personnel (1 162,4) (1 209,7)
Impôts et taxes (24,7) (24,0)
(Dotations) / reprises de provisions (12,5) (7,6)
Dotations aux amortissements (92,0) (96,8)
Autres produits et charges d'exploitation 14,0 7,6
Résultat opérationnel 303,5 335,6
Quote-part du résultat net des sociétés mises en équivalence 0,4 0,3
Résultat opérationnel après quote-part du résultat net des sociétés mises en équivalence 303,9 335,9
Produits de trésorerie et d'équivalents de trésorerie 1,2 2,5
Coût de l'endettement financier brut (43,5) (41,8)
Coût de l'endettement financier net (42,3) (39,3)
Autres produits et charges financiers (1,1) (8,3)
Résultat financier (43,4) (47,6)
Résultat avant impôts 260,5 288,3
Charge d'impôt (93,6) (106,1)
Résultat net 166,9 182,2
Intérêts minoritaires 7,3 7,1
Résultat net part du Groupe 159,6 175,1
Résultat par action (en euro):    
Résultat net 0,37 0,40
Résultat net dilué 0,36 0,40



  ETAT DE LA SITUATION FINANCIERE CONSOLIDEE

(en millions d'euros) Juin 2016 Déc. 2015
Ecarts d' acquisition 1 883,4 1 800,4
Immobilisations incorporelles 684,6 629,4
Immobilisations corporelles 497,0 497,9
Participations mises en équivalence 4,8 4,8
Impôts différés actifs 151,3 137,2
Titres de participation non consolidés 1,3 1,3
Instruments financiers dérivés 4,3
Autres actifs financiers non courants 75,7 71,0
Total actif non courant 3 298,1 3 146,3
Clients et autres débiteurs 1 496,4 1 374,2
Impôt sur le résultat – actif 44,2 45,5
Actifs financiers courants 59,4 45,3
Instruments financiers dérivés 14,7 16,4
Trésorerie et équivalents de trésorerie 212,7 522,9
Total actif courant 1 827,4 2 004,3
Actifs destinés à être cédés 4,4 6,6
TOTAL ACTIF 5 129,9 5 157,2
     
Capital 53,0 53,0
Réserves et résultat consolidés 945,6 1 042,3
Capitaux propres revenant aux actionnaires de la société 998,6 1 095,3
Intérêts minoritaires 44,5 29,6
Total capitaux propres 1 043,1 1 124,9
Emprunts et dettes auprès d'établissements de crédit 1 761,1 2 311,0
Instruments financiers dérivés 5,6
Autres passifs financiers non courants 77,3 52,1
Impôts différés passifs 164,7 152,8
Avantages au personnel à long terme 174,8 148,4
Provisions pour risques et charges 137,7 133,7
Total passif non courant 2 321,2 2 798,0
Dettes fournisseurs et autres créditeurs 917,3 962,8
Impôt sur le résultat exigible 60,5 72,1
Emprunts et dettes auprès des établissements de crédit 630,1 78,9
Instruments financiers dérivés 4,0 1,8
Autres passifs financiers courants 153,7 116,9
Total passif courant 1 765,6 1 232,5
Passifs destinés à être cédés 1,8
TOTAL PASSIF ET CAPITAUX PROPRES 5 129,9 5 157,2

TABLEAU CONSOLIDE DES FLUX DE TRESORERIE

(en millions d'euros) S1 2016 S1 2015
Résultat avant impôts 260,5 288,3
Elimination des flux des opérations de financement et d'investissement 51,1 34,5
Provisions et autres éléments sans incidence sur la trésorerie 6,2 14,7
Amortissements et dépréciations 90,8 95,0
Variation du besoin en fonds de roulement lié à l'activité (145,0) (109,9)
Impôts payés (102,4) (106,2)
Flux net de trésorerie généré par l'activité 161,2 216,4
Acquisitions de filiales (134,6) (64,7)
Acquisitions d'immobilisations corporelles et incorporelles (66,8) (86,4)
Cessions d'immobilisations corporelles et incorporelles 9,5 1,4
Acquisitions d'actifs financiers non courants (5,5) (6,2)
Cessions d'actifs financiers non courants 6,7 3,5
Variation des prêts et avances consentis 7,2 8,3
Flux net de trésorerie lié aux opérations d'investissement (183,5) (144,1)
Augmentation de capital 0,8 4,4
Acquisition / cession d'actions propres (20,3) (23,2)
Dividendes versés (234,6) (214,4)
Augmentation des emprunts et autres dettes financières 42,9 232,9
Remboursement des emprunts et autres dettes financières (13,8) (68,8)
Remboursement des dettes avec les actionnaires (1,0)
Intérêts payés (60,2) (57,8)
Flux net de trésorerie lié aux opérations de financement (286,0) (126,9)
 

Incidence des écarts de change
(4,9) 5,6
     
Variation de la trésorerie nette (313,2) (49,0)
 

Trésorerie nette au début de la période
510,8 210,3
Trésorerie nette à la fin de la période 197,6 161,3
Dont disponibilités et équivalent de trésorerie 212,7 198,2
Dont concours bancaires courants (15,1) (36,9)


Annexe 4 : Indicateurs financiers non définis par les IFRS

Le résultat opérationnel « ajusté » est défini comme le résultat opérationnel du Groupe avant prise en compte des produits et charges relatifs aux acquisitions et aux autres éléments non récurrents.

(en millions d'euros) S1 2016  S1 2015 
Résultat opérationnel 303,5 335,6
Amortissement des actifs incorporels issus des acquisitions 32,0 34,3
Charges de restructuration 11,5
Acquisitions et cessions 3,5 0,4
Total autres charges opérationnelles 47,0 34,7
Résultat opérationnel ajusté 350,5 370,3

Le résultat net « ajusté » part du Groupe est défini comme le résultat net part du Groupe ajusté des autres charges opérationnelles nettes d'impôt.

(en millions d'euros)   S1 2016   S1 2015 
Résultat net part du Groupe 159,6 175,1
BPA (a) (en euro par action) 0,37 0,40
Autres charges opérationnelles 47,0 34,7
Effet d'impôt sur les autres charges opérationnelles (12,5) (9,5)
Résultat net ajusté part du Groupe 193,9 200,3
BPA ajusté (a) (en euro par action) 0,44 0,46
  1. Calculé sur le nombre moyen pondéré d'actions de 437 112 819 en S1 2016 et 437 529 823 actions en S1 2015

Le « cash-flow libre » est défini ci-après :

(en millions d'euros)  S1 2016   S1 2015 
Flux nets de trésorerie liés à l'activité (Cash-flow opérationnel) 161,2 216,4
Acquisitions d'immobilisations corporelles et incorp. nettes des cessions (57,3) (85,0)
Intérêts payés (60,2) (57,8)
Cash-flow libre 43,7 73,6

La dette financière nette « ajustée » est définie comme la dette financière nette après instruments de couverture de devises telle que définie dans le calcul des covenants bancaires.  

(en millions d'euros) Juin 2015  Déc. 2015 
Endettement brut total 2 391,2 2 389,9
Trésorerie et équivalents de trésorerie 212,7 522,9
Endettement net consolidé 2 178,5 1 867,0
Instruments de couverture de devises 5,5 (4,3)
Dette financière nette ajustée 2 184,0 1 862,7


Annexe 5 : reclassification concernant l'Agroalimentaire



(millions d'euros) Chiffre d'affaires Résultat opérationnel ajusté
T3 2015 T4 2015 S2 2015 2015   S2 2015 2015 Marge 2015  
Marine 101,6 101,5 203,1 405,3   52,4 107,1 26,4%  
Industrie 255,0 249,6 504,6 1 046,7   73,5 149,4 14,3%  
IVS 145,8 165,4 311,2 598,4   51,8 82,8 13,8%  
Construction 140,2 140,4 280,6 552,2   46,9 85,3 15,4%  
Certification 76,7 96,9 173,8 344,6   30,4 58,8 17,1%  
Matières Premières 202,1 206,7 408,8 826,5   46,3 94,4 11,4%  
Biens de consommation 157,0 151,3 308,2 603,2   81,4 154,9 25,7%  
GSIT 64,5 61,3 125,8 257,9   22,3 42,6 16,5%  
Total Groupe 1 142,9 1 173,1 2 316,1 4 634,8   405,0 775,3 16,7%  



This announcement is distributed by NASDAQ OMX Corporate Solutions on behalf of NASDAQ OMX Corporate Solutions clients.

The issuer of this announcement warrants that they are solely responsible for the content, accuracy and originality of the information contained therein.

Source: BUREAU VERITAS via GlobeNewswire

HUG#2031297

Print Friendly

BUREAU VERITAS : performance résiliente au premier semestre 2016

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |