Regulatory News:

Le Conseil d?administration de bioMérieux (Paris:BIM), acteur mondial du
diagnostic in vitro, s?est réuni le 2 septembre, sous la
présidence de M. Jean-Luc Belingard. Il a arrêté les comptes consolidés
intermédiaires du Groupe au 30 juin 2014. Ces comptes ont fait l?objet
d?un examen limité par les commissaires aux comptes.

Comptes consolidés

En millions d’euros

S1 2014 S1 2013 Variation

A données publiées

Chiffre d?affaires 781 754 +3,5 %
Résultat opérationnel courant contributif* 94 125 -24,8 %
Résultat opérationnel 81 124 -34,9 %
Résultat de l?ensemble consolidé 53 80 -34,4 %
Cash-flow libre 69 42 +64,3 %

EVENEMENTS MARQUANTS DU 1ER SEMESTRE 2014

  • Solides avancées dans l?intégration de BioFire

Acquise mi-janvier 2014, BioFire est spécialisée dans le
diagnostic moléculaire et syndromique des maladies infectieuses avec
FilmArray®, un système de biologie moléculaire PCR,
multiplexe, marqué CE et approuvé par la FDA (« Food and Drug
Administration »). À ce jour, le menu de FilmArray®
comprend 3 panels : le panel respiratoire, le panel sepsis et le panel
gastro-intestinal qui sont tous trois marqués CE et approuvés par la FDA.

Dès la finalisation de la transaction, les équipes de bioMérieux et de
BioFire ont débuté leur intégration et des premiers résultats
tangibles ont déjà été obtenus :

  • Des discussions ont été entamées avec les distributeurs de BioFire et,
    à compter de juillet, FilmArray® peut être commercialisé en
    direct, via les implantations commerciales locales de la Société, dans
    8 pays européens (dont la France, le Royaume-Uni, l?Allemagne et la
    Scandinavie).
  • En outre, des autorisations de commercialisation de FilmArray® ont
    été reçues dans de nouveaux territoires. En particulier, en juin 2014,
    l?approbation TGA (« Therapeutic Goods Administration ») des autorités
    australiennes pour la commercialisation de l?instrument FilmArray®,
    de son panel respiratoire et de son panel sepsis en Australie a été
    obtenue en 5 jours seulement. En outre, la disponibilité commerciale
    de FilmArray® a été étendue à de nouveaux pays européens,
    incluant la Hongrie, la Norvège, la Slovaquie, la République Tchèque
    et la Pologne.
  • Ainsi, à fin juin, FilmArray® est commercialement
    disponible aux Etats-Unis, dans 25 pays européens reconnaissant le
    marquage CE, à Hong Kong, en Australie, en Thaïlande et dans
    différents autres marchés accessibles sans autorisation réglementaire
    (comme le Chili et l?Afrique du Sud). La Société travaille activement
    pour obtenir d?autres autorisations de commercialisation, notamment en
    Chine, en Inde et au Brésil.
  • En revanche, l?action juridique de protestation, initiée par une
    société concurrente et relative à l?attribution à BioFire Defense, par
    le Département de la Défense américain (DoD), du contrat pour le
    développement technologique de la Nouvelle Génération de Système de
    Diagnostic (NGDS), était toujours en cours à fin juin 2014 et les
    travaux correspondants encore suspendus.

Sur la période courant du 16 janvier au 30 juin 2014, soit sur la base
de 5,5 mois d?activité, le chiffre d?affaires de BioFire, reporté en
« variation de périmètre » dans le tableau ci-après, s?est élevé à
28 millions d?euros (+42 % environ d?une année sur l?autre) dont
27 millions d?euros en Amérique du Nord, la structure commerciale étant
en cours de déploiement dans le reste du monde.

  • Offre commerciale

Au cours du premier semestre 2014, l?offre commerciale de la Société a
été enrichie par le lancement de 3 nouveaux produits. En particulier, le panel
FilmArray
® gastro-intestinal a reçu
l?accréditation 510(k) de la FDA et a été marqué CE au cours du 2ème
trimestre. Il est commercialement disponible aux Etats-Unis et en
Europe. Ce panel gastro-intestinal cible 22 bactéries, virus et
parasites en un seul test, permettant ainsi une approche syndromique du
diagnostic des diarrhées infectieuses. Ce test gastro-intestinal est le
plus complet approuvé par la FDA. Il inclut en outre certains pathogènes
qui reçoivent pour la première fois l’approbation de la FDA.

Par ailleurs, depuis son lancement en Europe il y a un an, VIDAS®
3
reçoit un accueil positif, devenant progressivement la nouvelle
référence de la gamme VIDAS® sur l?ensemble des 42 pays dans
lequel il est commercialement disponible. Après l?Europe, bioMérieux
continue le déploiement commercial de VIDAS® 3 en Amérique
latine et en Asie Pacifique, où l?instrument a récemment obtenu son
enregistrement réglementaire par la SFDA pour sa commercialisation en
Chine. Au cours du 2ème trimestre, bioMérieux a déposé le
dossier d?approbation de VIDAS® 3 auprès de la FDA en vue de
sa commercialisation aux Etats-Unis. A fin juin 2014, la base installée
de VIDAS® 3 avoisine 350 instruments. Son expansion
reflète tant les qualités de l?instrument que la largeur et la
pertinence du menu, le test VIDAS® 25 OH Vitamin D Total
étant notamment un catalyseur efficace.

Enfin, dans le cadre de la rationalisation de son offre commerciale, la
Société a décidé d?arrêter la commercialisation de certaines gammes
représentant en tout environ 1 % du chiffre d?affaires consolidé de 2013
: réactifs de contrôle qualité LyfoCults® (arrêt progressif
prévu en 2015), grande majorité des réactifs de biochimie (arrêt prévu
au cours du 1er semestre 2015) et flacons d?hémoculture
BacT/ALERT® pour la détection des mycobactéries dans le sang
(arrêt au 1er trimestre 2015).

  • Site de Durham (Caroline du Nord – Etats-Unis)

La Société poursuit un plan d?action de grande ampleur, visant à
renforcer le système qualité du site et à retrouver une situation
satisfaisante de production des flacons d?hémoculture à la fin de
l?exercice 2014. Conformément à ce calendrier, au 30 juin 2014,
bioMérieux est en cours de validation de sa ligne de production la plus
récente dont les capacités ont été augmentées cet été à 24 heures par
jour, 7 jours par semaine (contre 5 jours par semaine précédemment). En
outre, début juillet 2014, la construction d?une ligne additionnelle de
fabrication de flacons d?hémoculture a été lancée : sa mise en service
est attendue au premier semestre 2017 pour faire face à l’augmentation
prévue de la demande mondiale en flacons d?hémoculture dans les années à
venir.

  • Mise en ?uvre de la nouvelle organisation opérationnelle

Le 15 avril 2014, la Société a annoncé la mise en place d?une
nouvelle organisation
dirigée par Alexandre Mérieux.

3 régions aux responsabilités élargies ont été créées : la zone Europe –
Moyen-Orient – Afrique, la zone Amérique et la zone Asie Pacifique. En
parallèle, 2 unités, correspondant à la segmentation des marchés de
bioMérieux, l?Unité Clinique et l?Unité Industrie, ont été mises en
place.

Cette nouvelle organisation, dès aujourd?hui opérationnelle, devrait
permettre à la Société d?intensifier le déploiement de son plan
stratégique et de poursuivre son développement international tout en
répondant au mieux aux besoins de ses clients.

RESULTATS FINANCIERS

Chiffre d?affaires*

Au cours du premier semestre 2014, la performance commerciale de
bioMérieux a été conforme à l?objectif annuel fixé en début d?année.

A fin juin 2014, le chiffre d?affaires du Groupe a progressé de 7,9 % à
taux de change constants. Il intègre les ventes de BioFire (28 millions
d?euros) à compter du 16 janvier. A taux de change et périmètre
constants, la croissance organique s?est établie à 4,2 %. Les variations
des taux de change, qui reflètent principalement l?appréciation de
l?euro par rapport aux autres devises, ont eu un impact négatif de
33 millions d?euros, soit 440 points de base. Dans ce contexte, le
chiffre d?affaires a atteint 781 millions d’euros contre 754 millions
d’euros au 30 juin 2013, en hausse de 3,5 % à données publiées.

Evolution du chiffre d?affaires

En millions d’euros

Chiffre d?affaires – 30 juin 2013 754
Effets de change -33 -4,4 % +7,9 %
Croissance organique, à taux de change et périmètre constants +32 +4,2 %
Variation de périmètre – Chiffre d?affaires additionnel de BioFire (1) +28 +3,7 %
Chiffre d?affaires – 30 juin 2014 781 +3,5 %

(1) l?acquisition de la société BioFire ayant été finalisée
le 16 janvier 2014, cette société est consolidée à compter de cette date

* Communiqué de presse complet sur l?activité à fin juin 2014
disponible sur le site www.biomerieux-finance.com

Compte de résultat

  • La marge brute s?est élevée à 387 millions d?euros, soit 49,6 %
    du chiffre d?affaires. Elle inclut pour la première fois l?activité de
    BioFire dont le taux de marge brute est, pour le moment, inférieur à
    celui du Groupe. Elle a été fortement affectée par la dépréciation de
    nombreuses devises face à l?euro, représentant un montant estimé à
    26 millions d?euros. A taux de change et périmètre constants, le taux
    de marge brute du premier semestre 2014 se serait élevé à près de 51 %
    contre 52,6 % au 30 juin 2013. Bien que bénéficiant d?une légère
    augmentation du prix de vente moyen des réactifs et de la hausse de la
    part des réactifs et des services dans le chiffre d?affaires total de
    la Société, le taux de marge brute a été, comme prévu, affecté par les
    dépenses engagées sur le site de Durham (cf. paragraphe « Evènements
    marquants du 1er semestre 2014 »).
  • Le résultat opérationnel courant contributif* s?est
    élevé à 94 millions d?euros contre 125 millions d?euros au
    30 juin 2013. Cette évolution reflète, comme prévu, des effets
    défavorables du change, estimés à environ 17 millions d?euros ainsi
    que les dépenses engagées par la Société sur son site de Durham : les
    surcoûts (honoraires et coûts liés au process Qualité) ont représenté
    un montant estimé à 15 millions de dollars, en augmentation de
    11 millions de dollars d?une année sur l?autre.

    • Les charges commerciales et les frais généraux se
      sont élevés à 215 millions d?euros. Après une quasi-stabilité
      depuis 2012, ils sont en augmentation de 16 millions d?euros au
      premier semestre 2014. La Société a notamment investi de façon
      significative pour accompagner le lancement de ses nouveaux
      produits innovants et son développement dans les pays émergents.
      Les charges commerciales et les frais généraux ont ainsi
      représenté 27,5 % du chiffre d?affaires contre 26,3 % au
      30 juin 2013.
    • Représentant près de 13 % du chiffre d?affaires, les frais
      de recherche et développement
      se sont établis à 100 millions
      d?euros. A taux de change et périmètre constants, ils sont
      stables, témoignant de la volonté de la Société de maintenir un
      niveau élevé d?investissements dans le pipe-line de produits en
      développement ou en cours de lancement.
    • Les crédits d?impôts en faveur de la recherche se sont
      établis à 14 millions d?euros, en hausse de 2 millions d?euros
      d?une année sur l?autre.
    • Intégrant près de 5 millions d?euros de redevances reçues par
      BioFire, les « autres produits de l?activité » ont
      atteint 7,4 millions d?euros, contre 4 millions d?euros sur la
      même période en 2013.
  • Après amortissement des technologies et des actifs incorporels
    relatifs à l?acquisition de BioFire (6 millions d?euros), des frais
    d?acquisition de cette société (5 millions d?euros), de la
    consommation des stocks acquis réévalués à leur valeur commerciale
    (3 millions d?euros) et des indemnités correspondant à la résiliation
    des accords avec les distributeurs de BioFire (1 million d?euros), le résultat
    opérationnel courant*
    a représenté 79 millions d?euros. Il
    s?élevait à 125 millions d?euros au 30 juin 2013.
  • Le résultat opérationnel intègre des éléments non courants
    représentant un produit net de 1,2 million d?euros. Il s?établit ainsi
    à près de 81 millions d?euros contre 124 millions d?euros au premier
    semestre 2013, reflétant, comme prévu, les effets négatifs de change
    d?une année sur l?autre, les dépenses engagées sur le site de Durham,
    ainsi que les écritures relatives à l?acquisition et l?intégration de
    BioFire.
  • La charge financière nette a représenté 4,1 millions d?euros
    quasi stable par rapport à 2013, l?augmentation du coût de
    l?endettement net étant compensée par l?absence de dépréciation de
    titres de participation constatée au premier semestre de l?année
    précédente.
  • La charge d?impôt s?est élevée à 24 millions d?euros. Le taux
    d?imposition a représenté 31,1 % du résultat avant impôt contre 32,6 %
    au 30 juin 2013, où aucune déduction fiscale n?avait pu être constatée
    sur la dépréciation de certains titres de participation.
  • Dans ces conditions, le résultat net du premier semestre 2014
    s?établit à 53 millions d?euros et représente 6,7 % du chiffre
    d?affaires. Il atteignait 80 millions d?euros au 30 juin 2013.

* Le résultat opérationnel courant contributif
correspond au résultat opérationnel courant hors éléments non récurrents
relatifs à l?acquisition et l?intégration de BioFire, et écritures
comptables liées à l?affectation de son coût d?acquisition, dont le
détail figure en annexe 2. Le résultat opérationnel courant
correspond au résultat opérationnel hors « éléments significatifs,
inhabituels et non récurrents », classés en « autres produits et charges
opérationnels non courants ».

Cash-flow

  • Dans le contexte de la diminution du résultat opérationnel courant
    contributif, l?EBITDA* du premier
    semestre 2014 a atteint 141 millions d?euros contre 169 millions
    d?euros au 30 juin 2013.
  • Le besoin en fonds de roulement d?exploitation est resté stable
    malgré la solide croissance de l?activité du Groupe, alors qu?il avait
    augmenté de 55 millions d?euros au premier semestre 2013. Exprimé en
    pourcentage du chiffre d?affaires, il s?améliore sensiblement et
    représente 26,5 % du chiffre d?affaires contre 28,6 % au 30 juin 2013.

    • La valeur nette des stocks a augmenté de 27 millions d?euros
      contre 36 millions d?euros
      au premier semestre 2013 au
      cours duquel des stocks de sécurité avaient été constitués en vue
      de la préparation du lancement commercial de la plateforme VIDAS® 3.
    • Les créances clients ont diminué de 35 millions d?euros contre
      14 millions d?euros au 30 juin 2013. Cette évolution reflète le
      maintien par la Société de sa politique stricte de gestion des
      encours clients. Elle résulte également de l?encaissement de
      13 millions d?euros d?arriérés de créances publiques espagnoles en
      février 2014. Dans ce contexte, le délai moyen d?encaissement des
      créances du Groupe, tous clients confondus, s?est sensiblement
      amélioré, s?élevant à 94 jours contre 103 jours au 30 juin 2013.
  • Les décaissements liés aux investissements se sont élevés à
    56 millions d?euros, dont 42 millions d?euros au titre des
    investissements industriels, contre respectivement 60 et 46 millions
    d?euros au 30 juin 2013. Les investissements industriels ont concerné
    principalement l?augmentation des capacités de production notamment à
    Durham et Craponne, l?extension du site de Marcy l?Etoile ainsi que le
    « Global ERP ».
  • Par ailleurs, le site de Boxtel (Pays-Bas) a été cédé. Le
    produit de la vente, intégralement encaissé à fin juin 2014, favorise
    les flux de trésorerie de la période à hauteur de 10 millions d?euros.
    Le prix de vente étant légèrement supérieur à la valeur nette
    comptable du site, cette cession est sans impact matériel sur le
    compte de résultat au 30 juin 2014.
  • Dans ce contexte, le cash-flow libre** s?est
    élevé à 69 millions d?euros, contre 42 millions d?euros au
    30 juin 2013.
  • En janvier 2014, bioMérieux a finalisé l?acquisition de la
    totalité du capital de BioFire
    . Le montant de la transaction
    inclut un prix de 450 millions de dollars et la reprise des dettes de
    la société (environ 40 millions de dollars), soit une contrevaleur de
    353 millions d?euros. En outre, des frais d?acquisition de cette
    société ont été décaissés au cours de la période à hauteur de
    7 millions d?euros.
  • En juin 2014, la Société a versé un dividende de
    39,5 millions d?euros, contre 38,7 millions d?euros en 2013.
  • En conséquence, l?endettement net au 30 juin 2014 ressort à
    307 millions d?euros. Il s?élevait à 43 millions d?euros au
    30 juin 2013.
    La Société dispose d?un emprunt
    obligataire, d?un montant de 300 millions d?euros, d?une durée de
    7 ans et placé auprès d?investisseurs institutionnels en octobre 2013.
    En outre, elle bénéficie d?une ligne de crédit syndiqué de
    350 millions d?euros dont l?échéance a été étendue au 20 mai 2019 au
    cours du premier semestre 2014.

* L?EBITDA se définit comme la somme du résultat opérationnel
courant contributif et des amortissements d?exploitation
**
Le cash-flow libre correspond aux flux de trésorerie générés par
l?exploitation, net des décaissements liés aux investissements

Autres éléments financiers

  • Au 30 juin 2014, la base installée est de 76 270
    instruments environ. Elle inclut plus de 860 instruments FilmArray®.
    Sur le semestre, elle est en augmentation de 1 560 nouveaux
    instruments, dont 150 instruments FilmArray®.

Ressources humaines

  • Au 30 juin 2014, l?effectif global du Groupe s?élève
    à 8 535 collaborateurs (salariés en équivalent temps plein) dont
    613 collaborateurs de BioFire. Hors BioFire, l?effectif s?élevait à
    7 723 collaborateurs au 31 décembre 2013.

OBJECTIFS 2014

En 2014, bioMérieux prévoit de réaliser une croissance de son chiffre
d?affaires
comprise entre 3 et 5 %, à taux de change et
périmètre constants. La Société démontre la résilience de son modèle
économique qui s?appuie sur la diversification technologique et
géographique de son activité.

En outre, forte de sa dynamique commerciale et de la mise en ?uvre d?un
plan de maîtrise de ses dépenses opérationnelles, bioMérieux maintient
son objectif de résultat opérationnel courant contributif compris
entre 220 et 245 millions d?euros.

EVENEMENT POSTERIEUR A LA CLOTURE

  • Marquage CE de VIRTUO?
    En juillet 2014, bioMérieux a
    annoncé le marquage CE de VIRTUO?, la nouvelle génération de
    BacT/ALERT®. Ce système d?hémoculture pour la détection de
    micro-organismes pathogènes, automatisé, unique et innovant, complète
    l’offre de la gamme BacT/ALERT®. Grâce à ses performances
    accrues, ce système permettra aux laboratoires de fournir des
    résultats rapides aux médecins, contribuant à l?amélioration de l?état
    de santé des patients et optimisant la productivité des laboratoires.
    Il est désormais commercialement disponible dans des pays cibles qui
    reconnaissent le marquage CE. Le lancement de VIRTUOTM
    concernera dans un premier temps les clients actuels, jusqu?à ce qu?un
    niveau satisfaisant d?approvisionnement en flacons d?hémoculture soit
    assuré.

Monsieur Jean-Luc Belingard, Président, déclare : « 2014
s?avère une année charnière pour bioMérieux. Les résultats reportés à
fin juin témoignent de l?importance des investissements et des
initiatives opérationnelles et stratégiques que nous conduisons pour
préparer notre avenir en termes de croissance et de transformation.
Forts de notre leadership mondial en microbiologie clinique et
industrielle, du renforcement de notre portefeuille produits en biologie
moléculaire et de notre dynamique d?innovation, nous confirmons notre
feuille de route 2012-2015 et notre ambition de jouer un rôle actif dans
la croissance du diagnostic
in vitro et dans la lutte contre les
maladies infectieuses. »

CALENDRIER FINANCIER

Chiffre d?affaires du 3ème trimestre 2014 : 22 octobre
2014 – Avant bourse

Les anticipations et objectifs ci-dessus reposent, en tout ou partie,
sur des appréciations ou des décisions qui pourraient évoluer ou être
modifiées en raison, en particulier, des incertitudes et des risques
liés à l’environnement économique, financier, réglementaire et
concurrentiel, notamment ceux exposés dans le Document de Référence
2013. La Société ne prend donc aucun engagement ni ne donne aucune
garantie sur la réalisation des objectifs ci-dessus. Elle ne s?engage
pas à publier ou communiquer d?éventuels rectificatifs ou mises à jour
de ces éléments, sous réserve des obligations d?information permanente
pesant sur les sociétés dont les actions sont admises aux négociations
sur un marché financier.

A PROPOS DE BIOMÉRIEUX

Pioneering Diagnostics
Acteur mondial dans le domaine du
diagnostic in vitro depuis 50 ans, bioMérieux est présente dans
plus de 150 pays au travers de 41 filiales et d’un large réseau de
distributeurs. En 2013, le chiffre d’affaires de bioMérieux s?est élevé
à 1,588 milliard d’euros, dont 87 % ont été réalisés à l?international.

bioMérieux offre des solutions de diagnostic (réactifs, instruments et
logiciels) qui déterminent l?origine d?une maladie ou d?une
contamination pour améliorer la santé des patients et assurer la
sécurité des consommateurs. Ses produits sont utilisés dans le
diagnostic des maladies infectieuses et apportent des résultats à haute
valeur médicale pour le dépistage et le suivi des cancers et les
urgences cardiovasculaires. Ils sont également utilisés pour la
détection de micro-organismes dans les produits agroalimentaires,
pharmaceutiques et cosmétiques.

bioMérieux est une société cotée sur NYSE Euronext Paris. (Code : BIM –
Code ISIN : FR0010096479).
Site internet : www.biomerieux.com
et site dédié aux investisseurs : www.biomerieux-finance.com.

Annexe 1 : Chiffre d?affaires par zone géographique et par application

Chiffre d?affaires
par zone géographique

En millions d’euros

S1
2014
S1
2013

Variation
A données
publiées

Variation
A devises et
périmètre
constants

Europe (1) 402 391 +2,9 % +3,9 %
Amérique du Nord (2) 196 168 +16,4 % +5,6 %
Amérique latine 59 64 -7,7 % +9,2 %
Amérique 255 232 +9,8 % +6,6 %
Asie Pacifique 120 131 -8,3 % -1,7 %
Total par Région 777 754 +3,1 % +3,7 %
Collaborations de R&D 4
Chiffre d?affaires Groupe 781 754 +3,5 % +4,2 %

(1) y compris le Moyen-Orient et l’Afrique
(2)
dont chiffre d?affaires de BioFire : 27 millions d?euros

Chiffre d?affaires
par application

En millions d’euros

S1
2014
S1
2013

Variation
A données
publiées

Variation
A devises et
périmètre
constants

Applications Cliniques 620 597 +3,9 % +4,4 %
Microbiologie 365 377 -3,3 % +1,0 %
Immunoessais (1) 185 175 +5,5 % +10,4 %
Biologie Moléculaire (2) 62 37 +69,6 % +9,9 %
Autres gammes 8 8 +3,2 % +8,7 %
Applications Industrielles (3) 157 157 +0,0 % +1,2 %
Total par Application 777 754 +3,1 % +3,7 %
Collaborations de R&D 4
Chiffre d?affaires Groupe 781 754 +3,5 % +4,2 %

(1) dont VIDAS® : +11,8 %
(2)
dont chiffre d?affaires de BioFire : 23 millions d?euros
(3)
dont chiffre d?affaires de BioFire Defense : 5 millions d?euros

Annexe 2 : Tableau de passage du résultat opérationnel courant
contributif au résultat opérationnel courant et au résultat opérationnel

Le résultat opérationnel courant contributif correspond au
résultat opérationnel courant hors éléments non récurrents relatifs à
l?acquisition et l?intégration de BioFire, et écritures comptables liées
à l?affectation de son coût d?acquisition. Le résultat opérationnel
courant
correspond au résultat opérationnel hors éléments
« significatifs, inhabituels et non récurrents », classés en « autres
produits et charges opérationnels non courants ».

Du résultat opérationnel courant contributif au résultat
opérationnel

En millions d’euros

Résultat opérationnel courant contributif – 30 juin 2014 94
Frais d?acquisition de la société BioFire -5
Amortissement des technologies et des immobilisations incorporels de
BioFire
-6
Consommation des stocks de BioFire réévalués à leur valeur
commerciale
-3
Indemnités de résiliation des accords de distribution de BioFire -1
Résultat opérationnel courant – 30 juin 2014 79
Autres produits et charges opérationnels non courants +2
Résultat opérationnel – 30 juin 2014 81

Annexe 3 : Etats de synthèse du Groupe bioMérieux au 30 juin 2014

bioMérieux
COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE
En millions d’euros

30/06/14

31/12/2013

30/06/2013

Chiffre d’affaires 780.7 1 587.9 754.2
Coût des ventes -393.5 -763.3 -357.7
Marge brute 387.2 824.6 396.5
Autres produits de l’activité (a) 21.5 28.2 16.5
Charges commerciales -150.9 -283.2 -140.5
Frais généraux -64.3 -121.4 -58.0
Recherche et développement (a) -99.6 -185.8 -89.5
Total frais opérationnels -314.8 -590.4 -288.0
Résultat opérationnel courant contributif 94.0 262.4 125.1
Frais et amortissements du prix d’acquisition de Biofire (b) -14.6 -1.9

Résultat opérationnel courant 79.4 260.5 125.1
Autres produits et charges opérationnels non courants (b) 1.2 -3.0 -1.3
Résultat opérationnel 80.6 257.5 123.8
Coût de l’endettement financier net -1.7 -3.9 -1.1
Autres produits et charges financiers -2.4 -10.1 -3.6
Impôts sur les résultats -23.7 -78.4 -38.9
Entreprises associées -0.2 -0.4 -0.2
Résultat de l’ensemble co

Print Friendly, PDF & Email

bioMérieux – Résultats semestriels au 30 juin 2014

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |
window.dataLayer = window.dataLayer || []; function gtag(){dataLayer.push(arguments);} gtag('js', new Date()); gtag('config', 'UA-11504234-1'); Curabitur risus nec Sed id sit