Artprice est systématiquement citée dans l’ensemble de la presse écrite et audiovisuelle au sujet de l’estimation des deux tableaux flamands de l’affaire Claude Guéant, avec la reprise très partielle et parfois erronée d’une phrase extraite d’une dépêche AFP du 2 Mai 2013 où Artprice donnait avec deux ans d’avance l’estimation exacte à laquelle on arrive aujourd’hui.

La reproduction des deux tableaux mis en cause est dans le PDF lié à la présente dépêche.

Cette phrase : « Mais des experts avaient contesté la valorisation de ces oeuvres, la société Artprice chiffrant à 140 000 euros, hors frais, le prix record aux enchères d’une des toiles de ce peintre » doit être replacée dans son contexte original pour restituer la parfaite cohérence de l’estimation. La dépêche originale de l’AFP du 2 mai 2013 était la suivante :

« Une peinture comparable à celles de Guéant vaut dans les 15 000 euros (Artprice) » « (515 mots) »

Le 8 mars 2015, la société Artprice.com, leader de l’information sur le marché de l’art, affirmait que les deux tableaux signés Andries van Eertvelt (1590-1652) pouvaient difficilement expliquer les 500 000 euros découverts sur l’un des comptes en banque de l’ancien ministre de l’Intérieur, Claude Guéant. Artprice annonçait que de telles oeuvres devaient être estimées bien en deçà de ce montant, aux alentours de 15 000 euros l’unité, soit 30 000 euros, ce qui correspond exactement à la valorisation actuelle, a contrario des dires de certains experts qui sont aujourd’hui définitivement dans l’erreur.

L’estimation, rendue publique, reposait sur les résultats de ventes aux enchères d’oeuvres similaires, sélectionnées à partir des déclarations de l’ex-ministre de Nicolas Sarkozy : « J’avais fait l’acquisition il y a une vingtaine d’années de deux tableaux hollandais qui représentaient des bateaux dans la tempête et je les ai vendus en 2008. [.] Il s’agit de deux toiles d’environ 30 cm sur 60, peintes sur bois ».

Or, après investigations, les informations relatives à ces oeuvres et leur acquisition ont été retrouvées. Il s’agirait effectivement de deux huiles sur panneaux de l’artiste anversois Andries van Eertvelt, intitulées Dutch three-masters in a storm (Trois-mâts hollandais dans une tempête). La maison qui les mit en vente le 12 juin 1990, Christie’s Amsterdam, indique dans son catalogue que la taille de l’une d’entre elles est de 19,8 x 36,4 cm, et précise que l’autre est plus petite encore.

Le lot constitué des deux panneaux fut adjugé 42 000 florains néerlandais (48 300 florains, frais inclus), ce qui, selon le taux de change appliqué en 2001 et sans tenir compte de l’inflation, équivaut à 19 190 euros (soit 22 068 euros frais inclus).

La description de l’oeuvre correspond donc à celle fournie par l’ex-ministre, mais les chiffres laissent perplexes. En effet, achetées un peu moins de 20 000 euros en 1990, les 2 peintures auraient été revendues pour 500 000 euros par Claude Guéant en 2008. En d’autres termes, l’ex-ministre de l’Intérieur aurait cédé ces oeuvres pour 25 fois leur prix d’achat, après 18 ans de détention !

Si de tels scenarii se sont déjà vus sur le marché de l’art, celui-ci semble peu probable.

Premièrement car jamais une oeuvre du peintre Andries van Eertvelt ne fut adjugée pour un montant aussi élevé. Seule La flotte Hollandaise à l’ancre dans un port du nord La Bataille de Lépante, fut vendue 396 370 euros à Paris chez Libert-Castor en juin 1989. Seulement cette oeuvre présentait des dimensions incomparables avec celles acquises par Claude Guéant : 119 x 223,5 cm.

D’autre part, une telle somme ne fut plus jamais déboursée pour une oeuvre du peintre anversois. Comme le précisait Artprice dans son précédent communiqué, The Battle of Lepanto (1571), fut adjugée 140 000 euros en 2010 chez Sotheby’s Amsterdam. Or celle-ci était également d’assez grande dimensions : 88,7 x 169 cm. La cote de l’artiste semble ainsi avoir atteint un pic vers 1990, c’est-à-dire à l’époque même où Claude Guéant fit l’acquisition de ses deux panneaux.

La seule peinture signée Andries van Eertvelt cédée aux enchères publiques en 2008 s’intitulait Die Rückkehr des Entdeckers Cornelis, adjugée 13 800 euros le 4 juillet 2008 chez Hampel Kunstauktionen à Munich : une oeuvre de 36 x 64 cm en bien des points comparable à celle qui aurait été vendue, selon Claude Guéant, 500 000 euros.

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF. Depuis mars 2014, Artprice fait partie du nouvel indice CAC® PME d’Euronext ainsi que de l’EnterNext® PEA-PME 150 en novembre 2014.

Artprice, avec plus de 14 ans de communication réglementée sur l’Eurolist, se fait un point d’honneur de produire toute l’information nécessaire aux professionnels des marchés financiers mais aussi aux néophytes du Marché de l’Art. Toutes les questions des 18 000 actionnaires d’Artprice trouvent systématiquement leurs réponses dans l’information réglementée d’Artprice qu’elle diffuse en ligne par son diffuseur homologué par l’AMF http://www.actusnews.com

Artprice est le leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 589 000 Artistes. Artprice Images(R) permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 108 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 4 500 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 3,6 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce).

Sommaire des communiqués d’Artprice : http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

La version PDF du rapport annuel Artprice sur le Marché de l’Art mondial est téléchargeable sur Artprice : http://imgpublic.artprice.com/pdf/rama2015_fr.pdf
Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos. http://goo.gl/zJssd https://vimeo.com/124643720

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Twitter, Facebook et Google+ :
https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts
http://twitter.com/artpricedotcom & http://twitter/artmarketdotcom http://artmarketinsight.wordpress.com/
https://www.facebook.com/artpricedotcom
Contact : Josette Mey : e-mail : ir@artprice.com


This announcement is distributed by NASDAQ OMX Corporate Solutions on behalf of NASDAQ OMX Corporate Solutions clients.
The issuer of this announcement warrants that they are solely responsible for the content, accuracy and originality of the information contained therein.
Source: ARTPRICE COM via Globenewswire
HUG#1916621

Print Friendly, PDF & Email

Artprice confirme la surestimation des deux tableaux impliqués dans l’affaire Claude Guéant, conformément à sa déclaration initiale que reprenait la dépêche AFP du 2 mai 2013.

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |

Artprice confirme la surestimation des deux tableaux impliqués dans l'affaire Claude Guéant, conformément à sa déclaration initiale que reprenait la dépêche AFP du 2 mai 2013.

Artprice est systématiquement citée dans l'ensemble de la presse écrite et audiovisuelle au sujet de l'estimation des deux tableaux flamands de l'affaire Claude Guéant, avec la reprise très partielle et parfois erronée d'une phrase extraite d'une dépêche AFP du 2 Mai 2013 où Artprice donnait avec deux ans d'avance l'estimation exacte à laquelle on arrive aujourd'hui.

La reproduction des deux tableaux mis en cause est dans le PDF lié à la présente dépêche.

Cette phrase : « Mais des experts avaient contesté la valorisation de ces œuvres, la société Artprice chiffrant à 140 000 euros, hors frais, le prix record aux enchères d'une des toiles de ce peintre » doit être replacée dans son contexte original pour restituer la parfaite cohérence de l'estimation. La dépêche originale de l'AFP du 2 mai 2013 était la suivante :

« Une peinture comparable à celles de Guéant vaut dans les 15 000 euros (Artprice) » "(515 mots)"

Le 8 mars 2015, la société Artprice.com, leader de l'information sur le marché de l'art, affirmait que les deux tableaux signés Andries van Eertvelt (1590-1652) pouvaient difficilement expliquer les 500 000 euros découverts sur l'un des comptes en banque de l'ancien ministre de l'Intérieur, Claude Guéant. Artprice annonçait que de telles oeuvres devaient être estimées bien en deçà de ce montant, aux alentours de 15 000 euros l'unité, soit 30 000 euros, ce qui correspond exactement à la valorisation actuelle, a contrario des dires de certains experts qui sont aujourd'hui définitivement dans l'erreur.

L'estimation, rendue publique, reposait sur les résultats de ventes aux enchères d'oeuvres similaires, sélectionnées à partir des déclarations de l'ex-ministre de Nicolas Sarkozy : « J'avais fait l'acquisition il y a une vingtaine d'années de deux tableaux hollandais qui représentaient des bateaux dans la tempête et je les ai vendus en 2008. […] Il s'agit de deux toiles d'environ 30 cm sur 60, peintes sur bois ».

Or, après investigations, les informations relatives à ces œuvres et leur acquisition ont été retrouvées. Il s'agirait effectivement de deux huiles sur panneaux de l'artiste anversois Andries van Eertvelt, intitulées Dutch three-masters in a storm (Trois-mâts hollandais dans une tempête). La maison qui les mit en vente le 12 juin 1990, Christie's Amsterdam, indique dans son catalogue que la taille de l'une d'entre elles est de 19,8 x 36,4 cm, et précise que l'autre est plus petite encore.

Le lot constitué des deux panneaux fut adjugé 42 000 florains néerlandais (48 300 florains, frais inclus), ce qui, selon le taux de change appliqué en 2001 et sans tenir compte de l'inflation, équivaut à 19 190 euros (soit 22 068 euros frais inclus).

La description de l'œuvre correspond donc à celle fournie par l'ex-ministre, mais les chiffres laissent perplexes. En effet, achetées un peu moins de 20 000 euros en 1990, les 2 peintures auraient été revendues pour 500 000 euros par Claude Guéant en 2008. En d'autres termes, l'ex-ministre de l'Intérieur aurait cédé ces œuvres pour 25 fois leur prix d'achat, après 18 ans de détention !

Si de tels scenarii se sont déjà vus sur le marché de l'art, celui-ci semble peu probable.

Premièrement car jamais une œuvre du peintre Andries van Eertvelt ne fut adjugée pour un montant aussi élevé. Seule La flotte Hollandaise à l'ancre dans un port du nord La Bataille de Lépante, fut vendue 396 370 euros à Paris chez Libert-Castor en juin 1989. Seulement cette œuvre présentait des dimensions incomparables avec celles acquises par Claude Guéant : 119 x 223,5 cm.

D'autre part, une telle somme ne fut plus jamais déboursée pour une œuvre du peintre anversois. Comme le précisait Artprice dans son précédent communiqué, The Battle of Lepanto (1571), fut adjugée 140 000 euros en 2010 chez Sotheby's Amsterdam. Or celle-ci était également d'assez grande dimensions : 88,7 x 169 cm. La cote de l'artiste semble ainsi avoir atteint un pic vers 1990, c'est-à-dire à l'époque même où Claude Guéant fit l'acquisition de ses deux panneaux.

La seule peinture signée Andries van Eertvelt cédée aux enchères publiques en 2008 s'intitulait Die Rückkehr des Entdeckers Cornelis, adjugée 13 800 euros le 4 juillet 2008 chez Hampel Kunstauktionen à Munich : une œuvre de 36 x 64 cm en bien des points comparable à celle qui aurait été vendue, selon Claude Guéant, 500 000 euros…

A propos d'Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF. Depuis mars 2014, Artprice fait partie du nouvel indice CAC® PME d'Euronext ainsi que de l'EnterNext® PEA-PME 150 en novembre 2014.

Artprice, avec plus de 14 ans de communication réglementée sur l'Eurolist, se fait un point d'honneur de produire toute l'information nécessaire aux professionnels des marchés financiers mais aussi aux néophytes du Marché de l'Art. Toutes les questions des 18 000 actionnaires d'Artprice trouvent systématiquement leurs réponses dans l'information réglementée d'Artprice qu'elle diffuse en ligne par son diffuseur homologué par l'AMF http://www.actusnews.com

Artprice est le leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l'Art avec plus de 30 millions d'indices et résultats de ventes couvrant plus de 589 000 Artistes. Artprice Images(R) permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l'Art au monde, bibliothèque constituée de 108 millions d'images ou gravures d'oeuvres d'Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 4 500 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l'Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 3,6 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des œuvres d'Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l'article L 321.3 du code du commerce).

Sommaire des communiqués d'Artprice : http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

La version PDF du rapport annuel Artprice sur le Marché de l'Art mondial est téléchargeable sur Artprice : http://imgpublic.artprice.com/pdf/rama2015_fr.pdf
Découvrir l'alchimie et l'univers d'Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d'art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos. http://goo.gl/zJssd https://vimeo.com/124643720

Suivre en temps réel toute l'actualité du Marché de l'Art avec Artprice sur Twitter, Facebook et Google+ :
https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts
http://twitter.com/artpricedotcom & http://twitter/artmarketdotcom http://artmarketinsight.wordpress.com/
https://www.facebook.com/artpricedotcom
Contact : Josette Mey : e-mail : ir@artprice.com

 


Information non réglementée


Communiqué intégral et original au format PDF :

http://www.actusnews.com/documents_communiques/ACTUS-0-39701-Tableaux-Claude-Gueant-29-avril-2015_Artprice_AFP.pdf



© Copyright Actusnews Wire
Recevez gratuitement par email les prochains communiqués de la société en vous inscrivant sur www.actusnews.com
Receive by email the next press releases of the company by registering on www.actusnews.com, it’s free

Print Friendly, PDF & Email

Artprice confirme la surestimation des deux tableaux impliqués dans l’affaire Claude Guéant, conformément à sa déclaration initiale que reprenait la dépêche AFP du 2 mai 2013.

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |