AMUNDI : Résultats 2015 et du quatrième trimestre 2015

Collecte nette record et poursuite de la croissance des résultats

Activité Encours gérés[1] 985 Mds? au 31 décembre 2015, +12% /31 décembre 2014

Collecte nette1 record : 80 Md? soit 9% des encours, dont 14 Md? au T4

Collecte nette1 à moyen-long terme[2] : 45 Md?, dont 10 Md? au T4
Résultats Revenus nets en hausse de +8%[3] à 1 657 m?, T4 : 431 m?, +13% /T4-14

Coefficient d’exploitation ajusté[4] maintenu à 52,4%, T4 : 52,3%

Résultat net part du Groupe ajusté4 528 m? (+7,8%), T4 : 131 m?, +5% /T4-14

Résultat net part du Groupe publié 519 m?, T4 : 124 m?

Bénéfice par action 2015 ajusté4 : 3,16 ?, +8% /2014
Structure financière Actif net tangible[5] 3,3 Md?

Capital disponible[6] 1,5 Md?
Dividende Dividende proposé à l’AG : ?2,05 par action

65% du résultat du résultat net part du Groupe ajusté4

Rendement de 6,0% sur la base du cours au 9 février 2016

Paris, le 12 février 2016

Le Conseil d’Administration d’Amundi s’est réuni le jeudi 11 février 2016 sous la présidence de Jean-Paul Chifflet et a examiné les comptes du quatrième trimestre et de l’année 2015[7].

Commentant ces résultats, Yves Perrier, Directeur Général, a déclaré :

« 2015 est une année d’accélération du développement d’Amundi, qui se traduit par une collecte record et une nouvelle croissance du résultat net. Notre stratégie de conquête axée sur nos métiers, Retail et Institutionnels, sera poursuivie en 2016, avec le maintien d’un haut niveau d’efficacité opérationnelle ».


Activité : collecte nette record en 2015, toujours élevée au quatrième trimestre

L’exercice 2015 s’est déroulé dans un contexte de marchés contrasté. Le premier semestre a été très favorable, notamment grâce à la politique de Quantitative Easing de la Banque Centrale Européenne. En revanche, le second semestre a été marqué par un retournement à partir du mois de juin, notamment à cause des craintes sur l’économie chinoise.

Ainsi le Stoxx 600, qui avait progressé de +11% au premier semestre, a baissé de -4% au second semestre.

Néanmoins sur l’ensemble de l’année, l’effet marché est demeuré positif à hauteur de 22,4 Md? sur les encours d’Amundi.

En 2015, la collecte nette atteint un niveau record à 80 Md?, soit 9% des encours de début de période, contre 33 Md? en 2014. C’est le niveau le plus élevé depuis la création d’Amundi. Le groupe est classé premier collecteur en Europe[8] et quatrième au plan mondial[9] sur les fonds ouverts.

Amundi a bénéficié en 2015 de sa stratégie de développement fondée sur la diversité de ses marchés – Retail, Institutionnels -, de ses expertises et sa présence géographique étendue.

Ainsi la collecte nette a été très équilibrée entre les segments de clientèle[10] Retail (41,5Md?) et Institutionnels (38,3 Md?) ; elle se répartit à hauteur de 56% pour les actifs à moyen-long terme[11] et 44% pour les produits de trésorerie, et au sein des actifs longs toutes les expertises ont contribué à cette forte collecte, et plus particulièrement les obligations (24,4 Md?), les gestions diversifiés (11,7 Md?) et les actions (6,0 Md?).

La collecte nette a été tirée à 75% par l’international[12], dont 47% par l’Asie et 28% par l’Europe hors de France. A souligner particulièrement à l’international les performances des Joint-Ventures d’Asie, qui ont collecté 31,3 Md? en 2015, et de l’Italie (5,7 Md?).

Les Réseaux France affichent pour la première fois depuis la création d’Amundi une collecte nette à l’équilibre hors produits de trésorerie (+0,1 Md?) sur l’ensemble de l’année, avec toutefois un second semestre moins favorable que le premier.

Au quatrième trimestre 2015, la collecte nette s’est élevée à 14,1 Md?, contre 12,5 Md? au quatrième trimestre 2014. Elle se répartit à parts égales entre le segment Retail (7,2 Md?) et la clientèle institutionnelle (6,9 Md?).

Amundi a ainsi quasiment atteint fin 2015 l’objectif de 1 000 Md? d’encours sous gestion[13], qui avait été annoncé pour fin 2016, dans le cadre du Plan à Moyen Terme de Crédit Agricole S.A. présenté en mars 2014. A noter en outre que la croissance a été réalisée quasi exclusivement de manière organique[14].

Le résultat net ajusté[15] 2015 s’élève à 528 m?, en hausse de +8% par rapport à 2014

L’exercice 2015 marque une nouvelle croissance du résultat net. Celui-ci s’élève à 528 m?, en hausse de +8% par rapport à 2014, une fois ajusté des frais d’IPO15 (introduction en bourse).


Cette progression reflète :

une hausse des revenus de +7,8%, notamment avec une progression de +11% des commissions nettes, en ligne avec la progression des encours ; en revanche les commissions de surperformance sont en baisse de -19% ;

des charges d’exploitation[16] dont la hausse à périmètre et change constant, est limitée à +4,3%. Cette progression traduit pour l’essentiel le renforcement des équipes à l’international, conforme à notre stratégie de développement.

Le résultat brut d’exploitation (RBE) ajusté16 a progressé de +7,6% par rapport à 2014, à 788 m?. Le coefficient d’exploitation ajusté16 reste au niveau très compétitif de 52,4%.

A noter que, en lien avec la forte progression de leurs encours, le résultat des sociétés mises en équivalence, qui reflète principalement le résultat des joint-ventures en Asie, s’établit à 25 m? en 2015, en hausse de +49,1% par rapport à 2014.

Après déduction des frais d’IPO, soit 9 m? après impôts, le résultat net part du Groupe publié s’établit à 519 m?, en hausse de +5,9% par rapport à 2014.

Au quatrième trimestre 2015, le résultat net part du Groupe se situe à un bon niveau : 131 m? ajusté des frais d’IPO16, en hausse de +4,8% par rapport au quatrième trimestre 2014 et de +8,3% par rapport au troisième trimestre 2015.

Les revenus – 431 m? – sont en forte progression à +13,1% par rapport au quatrième trimestre 2014 grâce à la combinaison de la hausse des commissions nettes de +11,3%, en ligne avec l’évolution des encours moyens hors JV (+10%) et des commissions de surperformance enregistrées sur le trimestre (+29,5%), à 61 m?.

Les charges d’exploitation ajustées16 sont en hausse de +10,4% par rapport au quatrième trimestre 2014. Leur évolution traduit pour l’essentiel la hausse des rémunérations variables en lien avec celles des revenus et du résultat. Le coefficient d’exploitation ajusté16 s’établit à 52,3%, parfaitement en ligne avec le coefficient sur l’ensemble de l’année 2015, et en baisse de plus d’un point de pourcentage (-1,3 point) par rapport au quatrième trimestre 2014 (53,6%).

Après déduction des frais d’IPO, soit 7 m? après impôts sur le trimestre, le résultat net part du Groupe publié s’établit à 124 m?, quasi stable (-0,6%) par rapport au quatrième trimestre 2014.

Une structure financière très solide

Amundi a encore renforcé sa structure financière en 2015. Les fonds propres tangibles[17] s’élèvent à 3,3 Md?, l’endettement financier net est nul et le capital disponible[18], après prise en compte des besoins réglementaires et après déduction du seed money non monétaire et des participations, ressort à 1,5 Md?.

Une politique de dividende attractive

Le Conseil d’Administration a décidé de proposer à l’Assemblée Générale, qui se tiendra le jeudi 12 mai 2016, un dividende de 2,05 ? par action en numéraire, soit 343 m?. Ce dividende correspond à un taux de distribution de 65% du résultat net part du Groupe16 et un rendement de 6,0% sur la base du cours de l’action à la clôture du 9 février 2016.

L’information financière d’Amundi pour le quatrième trimestre et l’exercice 2015 est constituée du présent communiqué de presse et de la présentation attachée, disponible sur le site http://legroupe.amundi.com.

Compte de résultat résumé

(m?) 2015 (a) 2014 % var. (a) T4 15 (a) % var. /T4 (a)
Revenus nets 1 657 1 538 +7,8% 431 +13,1%
dont Commissions nettes 1 466 1 320 +11,1% 364 +11,3%
dont Commissions de surperformance 138 170 -19,0% 61 +29,5%
Charges d’exploitation -869 -805 +7,9% -226 +10,4%
Résultat Brut d’Exploitation 788 733 +7,6% 206 +16,3%
Coefficient d’exploitation (%) 52,4% 52,4% +0,1 pts 52,3% -1,3 pts
Autres éléments 7 -5 NS 2 NS
QP du rés, des sociétés mises en équivalence 25 17 +49,1% 7 +43,2%
Impôts -292 -254 +14,8% -83 +57,8%
Résultat net part du Groupe ajusté(a) 528 490 +7,8% 131 +4,8%
Frais d’IPO après impôts -9 NS -7 NS
Résultat net part du Groupe y compris frais d’IPO* 519 490 +5,9% 124 -0,5%
Données par action :
Résultat net par action ajusté (a) (?) 3,16 ? 2,94 ? +7,7% 0,78 ? +5,0%
Dividende par action (?) 2,05 ? 1,46 ? +40,4%

(a) hors frais d’IPO sauf *

Evolution des encours sous gestion, du 31 décembre 2014 au 31 décembre 2015

Encours Collecte Effet Effet
(?bn) sous gestion nette Marché périmètre
31/12/2014 877,5
Flux T1 2015 24,0 47,5 5,3
31/03/2015 954,3
Flux T2 2015 22,6 -22,9
30/06/2015 954,0
Flux T3 2015 19,2 -21,2
30/09/2015 952,0
Flux T4 2015 14,1 +19,0
31/12/2015 985,0



Détail des encours sous gestion et de la collecte nette par segments de clientèle

Encours Encours % ch. Collecte Collecte Collecte Collecte
(en Md?) 31.12.15 31.12.14 /31.12.14 2015 2014 T4-15 T4-14
Réseaux France1 102 103 -0,3% (3,6)1 (2,7) (5,7) (1,0)
Réseaux internationaux & JV 94 54 +74,2% 33,1 7,9 12,7 4,3
Distributeurs tiers 66 53 +24,0% 12,0 10,8 0,2 3,5
Retail 263 210 +25,0% 41,5 15,9 7,2 6,9
Institutionnels & souverains 238 207 +14,9% 23,1 (1,4) 3,0 1,8
Corporates & Epargne entreprise 87 73 +18,3% 10,7 4,0 6,1 1,2
Assureurs CA & SG 398 387 +2,7% 4,6 14,0 (2,2) 2,6
Institutionnels 722 667 +8,2% 38,3 16,6 6,9 5,6
TOTAL 985 878 +12,2% 79,9 32,5 14,1 12,5
DONT JV 73 38 +91,9% 31,3 7,2 12,5 4,3

1 Réseaux France : collecte sur actifs longs de +0,1 Md? en 2015

Détail des encours sous gestion et de la collecte nette par classes d’actifs

Encours Encours % ch. Collecte Collecte Collecte Collecte
(en Md?) 31.12.15 31.12.14 /31.12.14 2015 2014 T4-15 T4-14
Actions 125 108 +15,5% 6,0 0,8 1,5 1,7
Diversifiés 117 103 +14,1% 11,7 10,7 0,8 3,0
Obligations 498 464 +7,2% 24,4 23,0 5,4 5,6
Spécialisés (alternatifs, illiquides) 65 60 +7,5% 2,5 (1,1) 1,9 (0,5)
Actifs longs 804 735 +9,4% 44,7 33,4 9,6 9,8
Trésorerie 181 144 +25,6% 35,2 (0,9) 4,5 2,7

Print Friendly, PDF & Email

AMUNDI : Résultats 2015 et du quatrième trimestre 2015

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |
vel, Nullam commodo pulvinar dapibus elementum id