Réussite du Plan Shift

Le Groupe génère 660 millions d’euros de flux de trésorerie net en 2015

· Flux de trésorerie net de 660 millions d’euros en 2015, excédant l’objectif du Plan Shift d’atteindre un flux de trésorerie net positif en 2015.

Economies de coûts fixes cumulées depuis le début du plan Shit à 1 031 millions d’euros, dépassant l’objectif de 950 millions d’euros.

Revenus du segment Coeur de Réseaux de 6 780 millions d’euros avec une marge opérationnelle ajustée de 10,0% en 2015, en ligne avec les objectifs révisés.

·Flux de trésorerie d’exploitation du segment Accès à 627 millions d’euros en 2015, excédant l’objectif du Plan Shift de 200 millions d’euros.

· Réduction de la dette dépassant l’objectif du Plan Shift de 2 milliards d’euros, comme en témoigne la trésorerie nette de 1 409 millions d’euros à comparer à une dette nette de 794 millions d’euros à la fin du second trimestre 2013.

· Part des technologies de nouvelle génération à 77% des revenus en 2015 contre environ la moitié en 2012.

· Marge brute de 36,0% en 2015, en hausse de quasiment 7 points de pourcentage par rapport à 2012.

· Marge opérationnelle ajustée de 7,2% en 2015, en progression de 9 points de pourcentage comparé à 2012

Plan Shift

· Revenus du Groupe, hors activité Services Gérés et à périmètre constant, en hausse de 15% par rapport à la même période l’an passé, et de 6% à taux de change constant.

· Forte croissance des revenus issus des technologies de nouvelle génération, en progression de 36% par rapport à 2014 et de 26% à taux de change constant. Elles représentent désormais 79% des revenus comparé à 67% au 4ème trimestre 2014.

· Rentabilité record avec une progression de 470 points de base de la marge brute à 39,4%, traduisant un haut niveau d’activité en fin d’année, tiré notamment par des ventes significatives de logiciels.

· Résultat d’exploitation ajusté à 560 millions d’euros, soit un quasi doublement par rapport à 2014 ; marge opérationnelle ajustée de 13,5%, en hausse de 580 points de base, reflétant l’amélioration de la marge brute et la baisse relative des dépenses d’exploitation.

· Bénéfice net (part du Groupe) de 589 millions d’euros pour le trimestre et de 257 millions d’euros sur l’année, soit la première année bénéficiaire depuis 2011. Hors charges liées à la transaction avec Nokia, bénéfice net (part du Groupe) de 659 millions d’euros au 4ème trimestre et 361 millions sur l’année 2015.

· Flux de trésorerie net de 1 020 millions d’euros, le plus haut niveau enregistré durant un trimestre depuis la fusion Alcatel-Lucent.

Résultats du 4ème trimestre 2015

Chiffres clés pour le 4ème trimestre et l’année 2015 (non audité)

En millions d’euros
(Excepté pour le résultat net par action)
4ème trimestre 2015 4ème trimestre 2014 Variation 2015-2014 2015 2014 Variation
Compte de Résultats
Revenus 4 161 3 682 13%/4%* 14 275 13 178 8%/-4%*
Marge brute 1 640 1 279 361 5 143 4 408 735
en % des revenus 39,4% 34,7% 470 bps 36,0% 33,4% 260 bps
Résultat d’exploitation 560 284 276 1 029 623 406
en % des revenus 13,5% 7,7% 580 bps 7,2% 4,7% 250 bps
Résultat net publié (part du Groupe)1 659 271 388 361 -118 479
Résultat publié par action dilué (en euro) 0,18 0,08 Ns 0,09 -0,04 Ns
Résultat publié par ADS* dilué (en dollar US) 0,20 0,10 Ns 0,10 -0,05 Ns
Flux de trésorerie
Flux de trésorerie d’exploitation par segment 942 518 424 1 189 494 695
Free cash Flow 1 1 020 264 756 660 -420 1 080
Free cash Flow excluant les charges des restructurations 1 1 136 420 716 1 084 43 1 041
Les chiffres Clés du Plan Shift
Revenus de Coeur de Réseaux 2 047 1 802 14%/7%* 6 780 5 966 14%/4%*
Résultat d’exploitation 333 288 45 678 630 48
en % des revenus 16,3% 16,0% 30 bps 10,0% 10,6% -60 bps
Flux de trésorerie d’exploitation du segment Accès 515 154 361 627 48 579
Réduction des Coûts Fixes cumulés 1 031 675 356 1 031 675 356

* À taux constant

(1) Hors coûts lies à la transaction avec Nokia

Paris, le 11 février 2016 – Alcatel-Lucent (Euronext Paris et NYSE: ALU) a enregistré des résultats records au 4ème trimestre 2015, reflétant le maintien d’une attention forte portée à l’exécution opérationnelle, alors que le Groupe se préparait au rapprochement avec Nokia, et bénéficiant d’un haut niveau d’activité à la fin de l’année.

Commentant ces résultats, Philippe Camus, Président et Directeur Général d’Alcatel-Lucent, a déclaré : « Nos résultats du 4ème trimestre démontrent une qualité d’exécution de premier plan qui nous permet de clore le Plan Shift avec la fierté d’avoir accompli ce à quoi nous nous étions engagés. Jusqu’au dernier jour du trimestre, l’entreprise a fait preuve d’une implication de tout instant, ce qui a permis d’atteindre les principaux objectifs du Plan Shift, dont les deux plus emblématiques : dégager un flux de trésorerie net positif et atteindre 950 millions d’euros d’économies cumulées de coûts fixes. Je voudrais remercier tous nos collaborateurs pour cette réussite et nos clients pour la confiance qu’ils nous ont témoignée. Fort de ce succès, le Groupe s’est désormais engagé dans le prochain chapitre de son histoire avec Nokia et continuera de délivrer de la valeur au sein d’un leader global des technologies et des services pour monde IP connecté. »

Points clés du Plan Shift

· Lancé en juin 2013, le Plan Shift avait la triple ambition de transformer le Groupe, à l’origine équipementier généraliste des télécoms, en un spécialiste des technologies IP, cloud et ultra haut débit, de ré-établir sa compétitivité et d’assainir son bilan financier. La publication des résultats du 4ème trimestre et de l’année 2015 démontre le succès de cette transformation.

· Les principaux KPI du plan sont réalisés :

Flux de trésorerie net : l’objectif de dégager un flux de trésorerie net positif en 2015 a été largement dépassé avec un flux positif de 660 millions d’euros pour l’année. Ceci est à comparer avec un flux négatif de 668 millions d’euros en 2012.

Economies de coûts fixes : l’objectif de 950 millions d’économies cumulées de coûts fixes a été dépassé avec une réalisation à fin 2015 de 1 031 millions d’euros.

Segment Coeur de Réseaux: les revenus ont atteint 6 780 millions d’euros et la marge opérationnelle ajustée 10,0% en 2015, conformément aux objectifs révisés. En 2012, les revenus Coeur de Réseaux étaient de 6 180 millions d’euros et la marge opérationnelle ajustée de 2,3%.

Segment Accès : le flux de trésorerie opérationnel a atteint 627 millions d’euros en 2015, dépassant largement l’objectif du Plan Shift de 200 millions d’euros. En 2012, le flux de trésorerie du segment Accès était de -105 millions.

· Le Groupe s’est repositionné avec succès comme un leader des technologies IP, cloud et ultra haut débit, ainsi que le démontre la part croissante des technologies de nouvelle génération, représentant 77% des revenus en 2015, contre à peu près la moitié en 2012, avec une progression moyenne à deux chiffres sur la période. Parallèlement, la part des dépenses de R&D allouées aux technologies de nouvelle génération a augmenté de 67% en 2012 à 87% du total des dépenses R&D en 2015.

· Le modèle opérationnel du Groupe offre désormais une structure de coût alignée sur ses pairs et un point mort abaissé, principalement grâce à son efficience commerciale et marketing, à l’allocation des ressources R&D et à l’optimisation de l’approvisionnement. La marge brute a évolué positivement de 29,1% en 2012 à 36,0% en 2015, gagnant environ 7 points de pourcentage sur la période, tandis que la marge opérationnelle ajustée a progressé de 9 points de pourcentage de -1,8% en 2012 à 7,2% en 2015. Cela représente une amélioration de quasiment 1,3 milliard d’euros du résultat d’exploitation sur la période.

· Baisse substantielle de notre exposition au risque lié au passif des régimes de retraite américains du Groupe à la suite de l’offre de versement anticipé, qui se situait à 21,7 milliards de dollars à la fin de 2015 par rapport à 30,0 milliards de dollars à la fin de 2012, et cela malgré l’impact négatif des nouvelles tables de mortalité sur la période.

· Enfin, le Groupe a terminé son refinancement dès 2014. En moins d’une année, la dette a été restructurée, la maturité allongée et les paiements de charges d’intérêts réduits. À la fin de 2015, le Groupe a une position nette positive de trésorerie de 1 409 millions d’euros comparée à une dette nette de 794 millions d’euros à la fin du 2ème trimestre 2013.

Points clés du 4ème trimestre 2015

· Les revenus du Groupe, hors activité Services Gérés et à périmètre constant, augmentent de 15% par rapport à la même période l’an passé, avec une croissance forte des technologies de nouvelle génération qui progressent de 36%. À taux de change constant, les revenus du Groupe augmentent de 6%, tandis que les technologies de nouvelle génération progressent de 26%. Le poids des technologies de nouvelle génération continue de se développer, représentant 79% des revenus comparés à 67% au même trimestre l’an passé.

· La marge brute a atteint son plus haut niveau depuis la fusion Alcatel-Lucent, représentant 39,4% des revenus, une progression de 470 points de base d’une année sur l’autre, reflétant une amélioration de la rentabilité dans certaines activités et un haut niveau d’activité à la fin de l’année, composé notamment d’une proportion significative de ventes de logiciels. Sur une base plus normalisée, la marge brute pour le trimestre aurait été plus basse de quelques points de pourcentage mais toujours substantiellement au-dessus des niveaux du 4ème trimestre 2014.

· La marge opérationnelle ajustée a atteint 560 millions d’euros, à 13,5% des revenus, comparé à 284 millions d’euros à la même période l’an passé, ou 7,7% des revenus. L’augmentation substantielle de la marge opérationnelle ajustée reflète l’amélioration de la marge brute ainsi que la baisse relative des dépenses opérationnelles. La rentabilité du segment Coeur de Réseaux a légèrement progressé comparé au 4ème trimestre 2014 pour atteindre une marge opérationnelle ajustée de 16,3% tandis que notre segment Accès a établi un nouveau record avec une marge opérationnelle ajustée de 11,8% comparé à 0,3% à la même période l’an passé.

· Le bénéfice net (part du Groupe) atteint 589 millions d’euros ou 0,21 euro par action. Hors charges liées à la transaction avec Nokia, le bénéfice net (part du Groupe) s’établit à 659 millions d’euros pour le 4ème trimestre comparé à 271 millions l’année dernière. Cette amélioration provient principalement de l’amélioration du résultat d’exploitation ajusté ainsi que de la reconnaissance de l’impact positif de l’offre de versement anticipé des retraites aux Etats-Unis, comme décrit dans notre rapport de résultats du 3ème trimestre. Le succès de cette offre a eu pour conséquence une augmentation du surplus de nos plans de retraite aux Etats-Unis de 449 millions de dollars, laquelle a été comptabilisée au 4ème trimestre. Ceci a été partiellement contrebalancé par une augmentation des charges financières de 62 millions d’euros, à la suite de l’évaluation à la valeur de marché de certains postes.

· Hors charges liées à la transaction, le flux de trésorerie net atteint 1 020 millions d’euros, le plus haut niveau enregistré depuis la fusion Alcatel-Lucent. En plus d’une rentabilité plus forte, la performance du flux de trésorerie net reflète la poursuite des efforts de gestion du besoin en fonds de roulement, avec une concentration particulière sur la réduction des stocks ainsi que les retards de paiement, et la possibilité de monétiser rapidement les revenus enregistrés à la fin de l’année.

Point clés de 2015

· Les revenus du Groupe, hors activité Services Gérés et à périmètre constant, progressent de 10% par rapport à 2014, tirés notamment par la dynamique des technologies de nouvelle génération qui ont progressé de 24%. A taux de change constant, les revenus du Groupe baissent de 2%, tandis que les revenus des technologies de nouvelle génération progressent de 11%. Le poids des technologies de nouvelle génération continue de progresser, représentant 77% des revenus comparé à 67% l’an passé.

· La marge brute atteint 36,0% des revenus, en hausse de 260 points de base par rapport à 2014.

· Le résultat d’exploitation ajusté a atteint 1 029 millions d’euros soit une marge de 7,2%, comparé à 623 millions d’euros en 2014 ou 4,7% des revenus. Le segment Coeur de Réseaux atteint une marge opérationnelle ajustée de 10,0%, en légère baisse par rapport à 2014 mais sur la base de revenus substantiellement plus élevés, tandis que la marge opérationnelle ajustée du segment Accès augmente de 510 points de base par rapport à 2014 pour atteindre 5,7%.

· En 2015, le produit d’impôts sur les bénéfices a montré une forte baisse par rapport à 2014, reflétant l’augmentation des actifs d’impôts différés en 2014 suite à l’amélioration de la rentabilité du Groupe dans le cadre du Plan de Shift.

· Au 31 Décembre 2015, l’exposition du Groupe aux pensions et aux autres régimes postérieurs à l’emploi indique un déficit de 1 271 millions d’euros par rapport à un déficit de 1 350 millions d’euros au 31 Décembre, 2014 (dans chaque cas, avant la prise en compte des surplus non reconnus). De plus, les engagements liés aux régimes de retraite du Groupe ont substantiellement diminué à la suite de l’offre annoncée précédemment, s’établissant à 21,7 milliards de dollars à fin 2015 contre 29,5 milliards de dollars à fin 2014. Le surplus des régimes de retraite dits « qualifiés » aux États-Unis a augmenté de 449 millions de dollars à la suite de l’offre de sortie en capital pour atteindre 2,4 milliards de dollars, soit 11,1% des engagements, à comparer à 2,0 milliards de dollars, soit 7,2% des engagements, immédiatement avant l’offre.

· Le Groupe enregistre un bénéfice net (part du Groupe) de 257 millions d’euros en 2015, soit 0,09 euro par action, comparé à une perte nette de 118 millions d’euros en 2014.

COEUR DE RESEAUX

Les revenus du segment Coeur de Réseaux s’établissent à 2 047 millions d’euros au 4ème trimestre 2015, en progression de 14% à taux de change courant par rapport à la même période l’an passé et de 7% à taux de change constant. Le résultat d’exploitation ajusté atteint 333 millions d’euros soit 16,3% des revenus du segment au 4ème trimestre 2015, par rapport à respectivement 288 millions d’euros et 16,0% au 4ème trimestre 2014. Le flux de trésorerie d’exploitation du segment Coeur de Réseaux a atteint 454 millions d’euros durant le trimestre, en progression de 39 millions d’euros par rapport au 4ème trimestre 2014.

Pour l’année 2015, les revenus du segment Coeur de Réseaux atteignent 6 780 millions d’euros, en progression de 14% à taux de change courant et 4% à taux de change constant, comparé à 2014. Le résultat d’exploitation ajusté atteint 678 millions d’euros, soit 10,0% des revenus du segment en 2015, une baisse de 60 points de base par rapport à 2014. Le flux de trésorerie opérationnelle du segment Coeur de Réseaux de 650 millions d’euros a augmenté de 122 millions d’euros par rapport à 2014.

Répartition par segment
(En million d’Euros)
4ème
trimestre
2015
4ème
trimestre
2014
Variation
2015-2014 (courant)
Variation
2015-2014 (constant)
3ème
trimestre
2015
Variation
trim. précéd. (courant)
Variation
trim. précéd. (constant)
Coeur de Réseaux
Revenus 2 047 1 802 14% 7% 1 608 27% 27%
Routage IP 778 664 17% 10% 649 20% 19%
Transport IP 772 649 19% 15% 556 39% 38%
Plateformes IP 497 489 2% -6% 403 24% 23%
Résultat d’exploitation 333 288 45 151 182
en % des revenus 16,3% 16,0% 30 bps 9,4% 690 bps
Flux de trésorerie d’exploitation par segment 454 415 39 45 409
en % des revenus 22,2% 23,0% -80 bps 2,8% 1940 bps


Répartition par segment
(En million d’Euros)
4ème
trimestre
2015
4ème
trimestre
2014
Variation
2015-2014 (courant)
Variation
2015-2014 (constant)
Coeur de Réseaux
Revenus 6 780 5 966 14% 4%
Routage IP 2 669 2 368 13% 2%
Transport IP 2 450 2 114 16% 10%
Plateformes IP 1 661 1 484 12% 0%
Résultat d’exploitation 678 630 48
en % des revenus 10,0% 10,6% -60 bps
Flux de trésorerie d’exploitation par segment 650 528 122
en % des revenus 9,6% 8,9% 70 bps

L’activité de routage IP enregistre son plus haut historique avec des revenus à 778 millions d’euros au 4ème trimestre 2015, en progression de 17% à taux de change courant et de 10% à taux de change constant par rapport au 4ème trimestre 2014. L’activité enregistre une croissance à deux chiffres en EMEA, APAC (hors Chine) et CALA ainsi qu’une croissance plus modeste en Amérique du Nord. Les revenus des clients non-télécom ont continué à croître et représentent plus de 15% des ventes totales de l’activité de routage IP. Pour l’année 2015, les revenus de l’activité de routage IP progressent de 13% à taux de change courant et de 2% à taux de change constant.

· La dynamique du routeur 7950 XRS IP Core reste solide avec 5 nouveaux contrats au 4ème trimestre 2015, pour un total de 55 à date. Parmi ces nouveaux contrats, on notera Telecom Italia qui étend notre présence aux 50 premiers opérateurs (par taille d’investissement) et l’organisation nationale du rail Suisse SBB, qui illustre le bénéfice concurrentiel associé à un portefeuille convergent IP/Optique. Les revenus du XRS ont une nouvelle fois fortement augmenté d’une année sur l’autre et la part de marché a continué de progresser (7,5% au 3ème trimestre 2015, selon Dell’Oro).

· La dynamique du routage virtualisé se poursuit avec 13 nouveaux clients pour le VSR au 4ème trimestre 2015, portant à 44 le total des déploiements et à plus de 90 celui des essais en cours.

· Nuage a acquis 20 nouveaux clients au 4ème trimestre, totalisant 50 contrats, incluant les récentes annonces avec Telefonica Business Solutions et Centurylink, en

Print Friendly, PDF & Email

Alcatel-Lucent publie ses résultats du 4ème trimestre 2015

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |