Interview de Fabrice Walewski Co-Gérant Touax .
Midcap Event 2012 : La stratégie et les perspectives de Touax

28 septembre 2012 19 h 19 min
+ de videos
308
Views

Une interview réalisée lors du Midcap Event organisé par CF&B Communication pour le compte de NYSE Euronext.

Nous parlons de la stratégie et des perspectives avec Fabrice Walewski Co-Gérant Touax.

Touax est un groupe français spécialisé dans la location de matériels opérationnels aux entreprises.

Web TV www.labourseetlavie.com : Fabrice Walewski bonjour, vous êtes co-gérant du groupe Touax, nous sommes ensemble  au palais  Brongniart, au Midcap Event où vous rencontrez des investisseurs, vous avez publié il y a quelque temps maintenant vos résultats semestriels. On avait vu une nette progression de l’activité au premier semestre, un climat qui était favorable pour vos différentes activités ?

Fabrice Walewski, Co-Gérant de Touax : Ecoutez, globalement oui. Alors c’est vrai que l’on a la chance, comme vous le savez, pour une société de notre taille, d’avoir 85 % de l’activité hors de France, d’avoir notre premier métier, qui est la location de conteneurs maritimes dont 50 % du chiffre d’affaires est réalisé en Asie, d’avoir donc une présence internationale importante. On a aussi une présence importante en Amérique du Sud avec l’activité barges fluviales, on a pu faire de beaux investissements, donc c’est vraiment cela qui a porté l’activité, ce n’est pas le climat européen actuel.

Web TV www.labourseetlavie.com : En Europe clairement la situation reste difficile pour les activités que vous avez ? On rappelle que vous êtes spécialistes de la location de matériels opérationnels pour les entreprises, avec les éléments que vous avez cités, et l’Europe, c’est lié à la conjoncture clairement ?

Fabrice Walewski, Co-Gérant de Touax : Oui, c’est vraiment lié à la conjoncture et il y avait déjà depuis quelque temps en fait vraiment deux Europe. On avait une petite présence en Espagne et sur quelques autres pays du Sud, qui étaient plus compliqués. Par contre une présence en Allemagne, en Pologne, en République tchèque, en Slovaquie, qui était très, très bonne et qui performait très bien. Là on voit bien que l’Europe se maintient mais avec un niveau de croissance qui sera probablement très faible dans les trois prochaines années.

Donc toute l’ambition du groupe, c’est de savoir exporter son savoir-faire sur d’autres zones économiques sur lesquelles nous sommes d’ailleurs présents et ce qui permet de faire augmenter nos chiffres.

Web TV www.labourseetlavie.com : On va reparler justement d’une de vos acquisitions au Maroc. Avant cela, je disais location de matériels, et de plus en plus il y a aussi de la vente, c’est lié à quoi ? C’est le besoin des clients qui a amené cela ?

Fabrice Walewski, Co-Gérant de Touax : C’est très lié au métier de location opérationnelle. Un loueur doit bien acheter, bien louer, bien vendre. Donc dans notre chiffre d’affaires Vente, vous allez retrouver trois types de vente, le premier type de vente, normal, c’est la vente de matériels d’occasion. Après sa vie locative, nous vendons à tous nos clients, aux utilisateurs finaux, ces actifs, ces barges fluviales d’occasion, on en a fait beaucoup au premier semestre, notamment sur le Danube. Nous vendons aussi des matériels neufs comme dans la construction modulaire, vous savez que l’on avait beaucoup innové en termes de produits et nous avons doublé notre chiffre d’affaires Vente dans l’activité construction modulaire au premier semestre, en passant de 9 millions à 18 millions d’euros de chiffre d’affaires. Donc c’est très bien, très prometteur, et on a de grosses ambitions dans ce domaine.

Après, nous avons l’activité de vente à des investisseurs tiers, on a beaucoup de demandes en fait d’institutionnels qui veulent co-investir avec nous dans, je dirais, les contrats que nous signons tous les jours. Et dans l’activité maritime, il y a eu un très bon premier semestre en termes d’activité, et dont nous avons pu développer notre chiffre d’affaires Vente.

Web TV www.labourseetlavie.com : Donc là il s’agit du trading d’actifs ?

Fabrice Walewski, Co-Gérant de Touax : Voilà. C’est-à-dire que les actifs on les vend à la fois à nos clients utilisateurs comme les constructions modulaires, comme des matériels d’occasion, mais on les vend aussi à des investisseurs qui nous accompagnent dans les grands projets.

Web TV www.labourseetlavie.com : On parlait effectivement d’acquisition au Maroc, une société qui s’appelle Sacmi dans la partie construction modulaire, cela va vous permettre de rayonner davantage sur l’Afrique ?

Fabrice Walewski, Co-Gérant de Touax : Écoutez, oui, on n’était pas assez présent sur l’Afrique, pourtant nous y étions déjà par l’activité conteneurs maritime, beaucoup de nos clients armateurs en fait sont présents sur la zone, et nous ne pouvions pas répondre aux grands chantiers liés en fait à tous les projets miniers, à tous les projets oil and gaz, tous les projets en fait de développement de résidences sociales, notamment en Afrique du Nord après le Printemps arabe, on était pas concurrentiel, pas compétitif par nos implantations européennes. Donc, on a racheté, et c’est officiel depuis maintenant un mois, le leader de la fabrication et de la location de construction modulaire au Maroc. Nous sommes implantés à Mohammedia, qui est juste à côté de Casablanca, sur le corridor logistique, et c’est un tremplin fantastique pour exporter nos produits vers l’Afrique de l’Ouest et vers toute l’Afrique du Nord. Donc là nous tablons sur des perspectives de développement importantes en Libye, en Tunisie, en Égypte, tous ces pays qui sont un peu à reconstruire, et puis après sur notamment l’Afrique de l’Ouest pour les grands projets miniers notamment.

Web TV www.labourseetlavie.com : On parlait aussi de l’Asie, c’est vrai que on dit que l’Europe va moins bien, l’Asie performe aussi un peu moins bien si on regarde les chiffres notamment de la Chine, même si il y a encore la croissance, l’Asie cela reste bien entendu un potentiel important ?

Fabrice Walewski, Co-Gérant de Touax : Oui, oui, parce qu’il faut savoir que dans Asie, il n’y a pas que Chine. Je pense que la Chine a pris la quasi-totalité de la croissance en fait de la zone de 1998 à nos jours, et qu’aujourd’hui, c’est vrai, la Chine est un peu moins compétitive, notamment en coût du travail par rapport à beaucoup de pays d’Asie du Sud-Est notamment, comme les Philippines, comme le Vietnam, comme le Bangladesh et autres, et qui, eux, attirent des investissements très importants. Donc, nous, on voit aujourd’hui, encore aujourd’hui, que le trafic inter-Asie est en forte croissance, peut-être un peu moins de Chine, mais que le trafic inter-Asie qui englobe ces pays est en forte croissance, donc y être, c’est quand même déjà un point très positif. Vous savez que les trafics inter-Asie et les trafics Nord-Sud aujourd’hui, c’est 60 % des trafics mondiaux.

Web TV www.labourseetlavie.com : Donc autant y être.

Fabrice Walewski, Co-Gérant de Touax : Il vaut mieux y être.

Web TV www.labourseetlavie.com : Et c’est sans forcer. Alors, du côté de la situation financière, comment vous gérez justement les questions de financement, la dette financière par rapport à votre métier ?

Fabrice Walewski, Co-Gérant de Touax : Alors, on a un coût de la dette qui est très attractif. Vous savez que dans un métier de loueur opérationnel, c’est normal. Nous avons à peu près sur le bilan 36 % en fait de tous nos actifs qui sont financés par fonds propres, et donc 64 % qui sont financés par de la dette. C’est comme le métier immobilier, dès que l’on fait des nouveaux projets, on y met une quote-part de fonds propres, une quote-part de dettes. On est donc un très bon client pour l’ensemble de nos partenaires bancaires. Nous avons un coût moyen de la dette à peu près à 3,70 %, donc un coût très, très raisonnable dans l’environnement actuel, et je dirais que c’est très intéressant pour nous et nos actionnaires puisque aujourd’hui, quand nous faisons un investissement, on bénéficie je dirais de conditions de prêts très attractives, et si l’inflation redémarre, on pense toujours qu’elle redémarrera bien un jour, on pourra du coup bénéficier d’une revalorisation des actifs que nous achetons, tout en ayant gardé et conservé un coût du financement bas. Donc pour nous c’est plutôt une période favorable de voir ces taux très bas, on arrive à signer des contrats de 10 ans sur des barges fluviales qui peuvent durer 30 ans, et dont la durée simple de location nous permet de rembourser en fait un prêt et donc être propriétaire après d’un actif qui va générer des cash-flows libres pendant 20 ans. Donc c’est quand même assez favorable.

Web TV www.labourseetlavie.com : Du côté des perspectives, c’est vrai que pour certains investisseurs, ils regardent aussi Touax, votre société comme, un petit peu, signe avant-coureur de l’État du monde, compte tenu de ce que l’on a évoqué ensemble sur le trafic mondial, est-ce que les prochains mois s’annoncent bien, s’annoncent en termes de croissance ou est-ce qu’il y a plus de prudence ?

Fabrice Walewski, Co-Gérant de Touax : Écoutez, première statistique intéressante, c’est les trafics mondiaux. Cette année ils sont prévus en hausse par Clarkson notamment qui est un grand analyste qui suit tous les trafics maritimes, donc les trafics conteneurisés en hausse entre 5 et 7 % sur 2012. C’est quand même une croissance, c’est quand même favorable, malgré l’Europe et malgré les États-Unis. 2013, c’est une prévision de 8 % de croissance, je ne pense pas que cela sera vraiment en hausse par rapport à 2012, je pense plutôt un schéma, voyez, où en aura 6 % de croissance. Donc il y a quand même de la croissance mondiale, il faut aller juste la chercher où elle est. Donc je vous confirme aujourd’hui il n’y a pas vraiment un ralentissement très fort comme on a eu en 2009, 2009, c’était -9 % de croissance des échanges. Donc on a plutôt, je dirais, une croissance maintenant plus modérée, plus liée aux pays émergents, l’Afrique, le continent africain, vous savez, a des  croissances très importantes, à peu près au niveau de…, à ces niveaux-là, l’Amérique du Sud, notamment le Brésil, la Colombie, le Chili, ont des croissances aussi importantes. Voilà donc au niveau global, c’est plutôt positif.

Web TV www.labourseetlavie.com : On aura l’occasion de suivre ça. Merci Fabrice Walewski d’avoir fait le point avec nous, on rappelle que vous êtes donc co-gérant du groupe Touax.

Fabrice Walewski, Co-Gérant de Touax : Merci beaucoup.

© www.labourseetlavie.com 28 septembre 2012. Tous droits réservés.

Print Friendly, PDF & Email