Communiqué de presse
 
 

 
 

  Ce communiqué ne peut être distribué directement ou indirectement aux Etats Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.

Résultats du premier trimestre 2016

T1 2016
  • Chiffre d'affaires de 671 millions d'euros, en baisse de 36,2 % par rapport au T1 2015 (-33,1 % à taux de change constants)
  • Résultat brut d'exploitation de -72 millions d'euros au T1 2016
  • Charges de restructuration de 74 millions d'euros et dépréciation d'actifs de 63 millions d'euros essentiellement liées aux initiatives stratégiques annoncées le 1 er février 2016
  • Résultat net, part du Groupe de -284 millions d'euros au T1 2016

             



Accélération de notre transformation
  • Succès de l'augmentation de capital d'environ 1 milliard d'euros
  • Démarrage en France de la phase d'information-consultation des représentants du personnel dans le cadre du projet de réorganisation des unités européennes annoncé le 1 er février 2016
  • Effectifs à fin mars 2016 en baisse d'environ 500 personnes par rapport à fin 2015
  • Cession finalisée de Vallourec Heat Exchanger Tubes
  • Autorisation obtenue de l'Autorité de concurrence brésilienne pour la fusion de VBR et VSB

             

Boulogne-Billancourt, 3 mai 2016 – Vallourec, leader mondial des solutions tubulaires premium annonce aujourd'hui ses résultats du premier trimestre 2016 qui ont été présentés par le Directoire au Conseil de Surveillance le 2 mai 2016.

Commentant ces résultats, Philippe Crouzet, Président du Directoire, a déclaré :

« Comme anticipé, le premier trimestre 2016 a été marqué par une baisse des volumes. Ce nouveau point bas illustre l'ampleur de la crise que les marchés du Pétrole et Gaz traversent actuellement.  

Le succès de l'augmentation de capital témoigne de la confiance de nos actionnaires. Avec un bilan renforcé, nous accélérons notre transformation en mettant en oeuvre les initiatives stratégiques majeures annoncées début février. Celles-ci vont permettre d'a méliorer structurellement la compétitivité du Groupe pour le repositionner durablement sur la voie de la croissance rentable.

L'environnement de nos marchés sera difficile en 2016. Cependant les perspectives à long-terme restent positives et nous activons tous les leviers d'adaptation et de transformation. Le soutien de nos actionnaires et les efforts de l'ensemble des collaborateurs du Groupe nous permettront de traverser ce bas de cycle et de faire de Vallourec une entreprise encore plus forte lorsque les conditions de marché se seront améliorées. »

Chiffres clés

En millions d'euros  T1 T1 % de
  2016 2015 variation
 

Production expédiée (milliers de tonnes)
 

 251
  412   

-39,1 %
Chiffre d'affaires 671 1 052 -36,2 %
Résultat brut d'exploitation (72) 53 na
(en % du CA) -10,7% 5,0 % -15,7 pts
Résultat d'exploitation (290) (35) na
Résultat net, part du Groupe (284) (76) na
Cash-flow disponible (1) (239) (30)   na 
  1. Le cash-flow disponible (Free cash flow, FCF), mesure à caractère non strictement comptable, se définit comme la capacité d'autofinancement après prise en compte des investissements industriels bruts et de la variation du besoin en fonds de roulement lié à l'activité.

na  : non applicable

I – CHIFFRE D'AFFAIRES PAR MARCHÉ

En millions d'euros  T1 T1 % de
  2016 2015 variation
Pétrole et gaz, Pétrochimie 469 719 -34,8 %
Energie électrique 85 143 -40,6 %
Industrie & autres 117 190 -38,4 %
Total 671 1 052 -36,2 %

Pétrole et gaz, pétrochimie (69,9 % du chiffre d'affaires)

Le chiffre d'affaires Pétrole et gaz s'est établi à 439 millions d'euros au T1 2016, soit une baisse de -32,8 % par rapport au T1 2015 (-30,2 % à taux de change constants).

  • Aux États-Unis , le chiffre d'affaires s'est inscrit en forte baisse en raison de la très faible demande finale en OCTG et de la poursuite du déstockage des distributeurs, en lien avec le déclin important du nombre d'appareils de forage en activité (-60 % par rapport au T1 2015). Il en est résulté une pression persistante sur les prix. Pour mémoire, les ventes du premier trimestre 2015 avaient été soutenues par un solide carnet de commandes enregistré en fin d'année 2014 avec des prix à un bon niveau.
     
  • Dans la zone EAMEA , les ventes ont progressé par rapport au T1 2015, en raison d'un effet mix favorable. Les enregistrements de nouvelles commandes au cours de ce trimestre sont néanmoins restés très faibles, du fait principalement du report de projets par les grandes compagnies pétrolières internationales.
     
  • Au Brésil, les ventes au T1 2016 ont été en fort repli par rapport au T1 2015, notamment affectées par la baisse de l'activité de forage de Petrobras.

Le chiffre d'affaires Pétrochimie a fortement baissé à 30 millions d'euros au T1 2016, soit -54,5 % par rapport au T1 2015 (-53,0 % à taux de change constants).

Énergie électrique (12,7 % du chiffre d'affaires)

Le chiffre d'affaires Énergie électrique s'est élevé à 85 millions d'euros au T1 2016, en baisse de -40,6 % par rapport au T1 2015 (-38,5 % à taux de change constants).

  • Le marché de l' énergie électrique conventionnelle a enregistré une baisse des livraisons par rapport à celles du T1 2015. Des prises de commandes satisfaisantes sont toutefois enregistrées depuis fin 2015.
  • Dans le nucléaire , le chiffre d'affaires a été affecté par un niveau de livraison de tubes pour générateurs de vapeur très faible au T1 2016.

Industrie & autres (17,4 % du chiffre d'affaires)

Le chiffre d'affaires Industrie & autres s'est établi à 117 millions d'euros au T1 2016, en baisse de -38,4 % par rapport au T1 2015 (-31,6 % à taux de change constants).

Le chiffre d'affaires a été en repli en Europe avec des volumes en forte baisse par rapport au T1 2015, ainsi qu'au Brésil où la récession touche tous les secteurs de l'industrie. La chute des prix du minerai de fer par rapport au T1 2015 a eu un impact important sur le chiffre d'affaires lié à cette activité au Brésil.

Toutefois, une certaine reprise des commandes a été enregistrée au cours du T1 2016 en Europe.

II – ANALYSE DES RÉSULTATS CONSOLIDÉS

Le résultat brut d'exploitation s'établit à -72 millions d'euros au T1 2016, en légère amélioration par rapport aux -77 millions d'euros enregistrés au T4 2015 et en repli de 125 millions d'euros par rapport au T1 2015. Cette baisse résulte:

  • D'un chiffre d'affaires consolidé en baisse de -36,2 % par rapport au T1 2015 (-33,1 % à taux de change constants) à 671 millions d'euros, en raison de la baisse des volumes (-39,1 %), et malgré des effets de change (-3,1 %) et des effets prix/mix/devises (+6 %) légèrement positifs ;
  • D'une marge industrielle plus faible à 50 millions d'euros, en retrait de 144 millions d'euros, principalement affectée par les inefficacités associées à la faible charge des usines malgré la bonne adaptation des coûts, ainsi que par la baisse des prix, notamment sur le marché du Pétrole et du Gaz ;
  • Des coûts administratifs, commerciaux et de recherche (SG&A) à 116 millions d'euros, réduits de 15,3% par rapport au T1 2015.

Le résultat d'exploitation est une perte de 290 millions d'euros , par rapport à une perte de 35 millions d'euros au T1 2015, résultant essentiellement (i) de la baisse du résultat brut d'exploitation, (ii) de charges de restructuration de 74 millions d'euros et de dépréciation d'actifs de 63 millions d'euros essentiellement liées aux initiatives stratégiques annoncées le 1 er février 2016.

Le résultat financier au T1 2016 est négatif à -34 millions d'euros , contre -21 millions d'euros au T1 2015 essentiellement en raison de l'évolution du résultat de change.

L'impôt sur les bénéfices est un produit de 28 millions d'euros au T1 2016 contre une charge de -17 millions d'euros au T1 2015, principalement en raison de la reconnaissance d'impôts différés actifs.

La part des participations ne donnant pas le contrôle s'élève à -14 millions d'euros au T1 2016, contre +4 millions d'euros au T1 2015.

Le résultat net, part du Groupe est une perte de 284 millions d'euros au premier trimestre 2016 , par rapport à une perte de 76 millions d'euros au premier trimestre 2015.

III – FLUX DE TRÉSORERIE & SITUATION FINANCIÈRE

Vallourec a généré un flux de trésorerie disponible négatif de -239 millions d'euros au T1 2016 , par rapport à -30 millions d'euros au T1 2015.

Cette évolution est due principalement aux éléments suivants :

  • Des flux nets négatifs de trésorerie générés par l'activité de -135 millions d'euros, suite à la chute du résultat brut d'exploitation;
  • Une augmentation du besoin en fonds de roulement de 61 millions d'euros au T1 2016 liée à un effet de saisonnalité ;
  • Des investissements industriels bruts de -43 millions d'euros, contre -48 millions d'euros au premier trimestre 2015.

Au 31 mars 2016, l'endettement net du Groupe a augmenté de 270 millions d'euros par rapport au 31 décembre 2015 pour s'établir à 1 789 millions d'euros, représentant un ratio d'endettement sur capitaux propres consolidés de 65,8 %, contre 50,0 % fin 2015 (et de 56 % à la fin du T1 2016 contre 43 % fin 2015 au regard des covenants bancaires du Groupe).

Au-delà de l'impact du flux de trésorerie disponible, l'augmentation de la dette au cours du premier trimestre s'explique également en partie par la mise sous compte séquestre d'un montant de 57 millions d'euros au titre de l'acquisition en cours de Tianda.

IV  LIQUIDITÉ

Au 31 mars 2016, Vallourec disposait de 1,790 milliard d'euros de lignes de crédit moyen et long terme confirmées, dont 795 millions d'euros ont été tirés, ainsi que de 1,3 milliard d'euros de trésorerie.

A la même date, la dette court terme s'élevait à 2,019 milliards d'euros, dont 650 millions au titre de l'obligation à échéance février 2017.

A compter du 3 mai 2016, Vallourec bénéficie d'une nouvelle ligne de crédit de 450 millions d'euros à échéance 2020, et de l'extension pour une durée de trois ans d'une ligne de crédit renouvelable de 80 millions de dollars consentie à sa filiale américaine Vallourec Star LP, portant les lignes de crédit confirmées à moyen et long termes à environ 2,3 milliards d'euros.

V  ACCÉLÉRATION DE NOTRE TRANSFORMATION

Grâce au succès de  l'augmentation de capital d'environ 1 milliard d'euros, Vallourec renforce son bilan et accélère sa transformation.

Bpifrance ayant reçu l'approbation de l'autorité de la concurrence brésilienne, le remboursement des obligations remboursables en actions (« ORA ») de Bpifrance aura lieu à la suite de l'émission des ORA. Ce remboursement entrainera la création de 11 647 134 actions nouvelles provenant du remboursement des 1 294 126 ORA de tranche A et de 18 635 430 actions nouvelles provenant du remboursement des 18 635 430 ORA de tranche B, portant la participation de Bpifrance à 66 695 707 actions, soit 17,41 % du capital de la Société. A l'issue du remboursement des ORA souscrites par Bpifrance, le capital social de Vallourec sera ainsi constitué de 383 072 484 actions d'une valeur nominale de 2 euros chacune.

La mise en oeuvre des plans de réduction des coûts se poursuit, en ligne avec les objectifs.

Les effectifs du Groupe à fin mars 2016 sont en baisse d'environ 500 personnes par rapport à fin 2015.

Dans le cadre du projet de réorganisation des unités européennes annoncé le 1er février 2016 , qui vise à répondre durablement au problème de surcapacité et à se recentrer sur les activités à forte valeur ajoutée, la procédure d'information-consultation des représentants du personnel a démarré en France mi-avril pour une durée attendue de quatre mois.
Vallourec a obtenu l'autorisation de l'Autorité de concurrence brésilienne pour procéder à la fusion de Vallourec Tubos do Brasil (VBR) et Vallourec & Sumitomo Tubos do Brasil (VSB), dont la réalisation est prévue d'ici la fin 2016. En Chine, les procédures d'autorisation administratives pour l'acquisition de Tianda Oil Pipe ont par ailleurs été engagées.

Le 29 avril 2016, Vallourec a finalisé la cession de Vallourec Heat Exchanger Tubes, sa filiale spécialisée dans la production de tubes soudés en titane pour échangeurs de chaleur. Cette société sera déconsolidée dans les comptes du Groupe à partir du 1 er mai 2016.

Enfin, les négociations en vue de la cession d'un intérêt majoritaire dans l'aciérie de Saint-Saulve se poursuivent.

VI – TENDANCES DE MARCHÉ & PERSPECTIVES 

L'activité et les résultats du deuxième trimestre 2016 devraient être en amélioration par rapport au premier trimestre 2016 en raison de la concentration sur cette période d'un certain nombre de livraisons.

Toutefois, le Groupe continue à anticiper un second semestre 2016 difficile. En l'absence d'une reprise des investissements E&P (exploration et production), les livraisons Pétrole et gaz de Vallourec devraient continuer à être touchées par la baisse cyclique de ces marchés :

  • Dans la région EAMEA , les livraisons seront sévèrement affectées par le très faible niveau de commandes enregistré en 2015 et depuis le début de l'année 2016. Dans le contexte actuel, les grandes compagnies internationales continuent à reporter le lancement de nouveaux projets et travaillent à réduire leur point mort. Vallourec continuera à servir principalement les compagnies pétrolières nationales, qui restent plus actives, mais les prix demeureront sous pression en raison d'une concurrence intense.
  • Aux États-Unis , les opérateurs continuent à réduire leurs coûts et leur activité en 2016. Par conséquent, la faiblesse de la demande de tubes OCTG et des prix de vente devrait perdurer. Le déstockage en cours chez les distributeurs devrait s'achever au second semestre 2016.
  • Au Brésil , dans un contexte de réduction de l'activité de forage de Petrobras, et malgré la priorité maintenue au développement des champs pré-salifères, les livraisons de tubes OCTG devraient s'inscrire en baisse en 2016 par rapport à 2015.

             
L'activité É nergie électrique devrait bénéficier d'un chiffre d'affaires en légère hausse en 2016 par rapport à 2015 sur le marché de l'énergie électrique conventionnelle. L'activité nucléaire devrait connaître un ralentissement en 2016 par rapport à 2015.

Les activités Industrie & autres en Europe continueront à être affectées par la faiblesse des investissements mondiaux et la pression sur les prix. Au Brésil, les activités continueront à souffrir d'un environnement local déprimé et de prix du minerai de fer en baisse par rapport à 2015. 

Dans ce contexte, le Groupe confirme ses objectifs tels qu'annoncés lors des résultats annuels 2015, à savoir:

  • Un résultat brut d'exploitation inférieur à celui de 2015 ;
  • Un flux de trésorerie négatif d'environ -600 millions d'euros, à besoin en fonds de roulement stable ;
  • Une dette nette n'excédant pas 1,5 milliard d'euros en fin d'année, après acquisition de Tianda, consolidation complète de VSB et réalisation de  l'augmentation de capital.


À propos de Vallourec
Leader mondial sur ses marchés, Vallourec fournit des solutions tubulaires de référence pour les secteurs de l'énergie et pour d'autres applications parmi les plus exigeantes : des puits de pétrole et de gaz en conditions extrêmes aux centrales électriques de dernière génération, en passant par des projets architecturaux audacieux et des équipements mécaniques ultra-performants. Fidèle à son esprit pionnier et fort d'une R&D de pointe, Vallourec ne cesse de repousser les frontières technologiques. Implanté dans une vingtaine de pays, au plus près de ses clients, le Groupe rassemble 20 000 collaborateurs passionnés et engagés qui offrent bien plus que des tubes : ils proposent des solutions toujours plus innovantes, fiables et compétitives, pour rendre possibles tous les projets.

Coté sur Euronext à Paris (code ISIN : FR0000120354, Ticker VK) éligible au Service de Règlement Différé (SRD), Vallourec fait partie des indices SBF 120 et Next 150.

Aux États-Unis, Vallourec a mis en place un programme sponsorisé d'American Depositary Receipt (ADR) de niveau 1 (ISIN code : US92023R2094, Ticker : VLOWY). La parité entre l'ADR et l'action ordinaire Vallourec est de 5 pour 1.

www.vallourec.com
Suivez-nous sur Twitter @Vallourec

Présentation des résultats du premier trimestre 2016

Conférence téléphonique analystes en anglais et audio webcast à 18h30 (heure de Paris).

+44 20 3427 1908 (depuis le Royaume-Uni), 
+33 1 76 77 22 27 (depuis la France),
+1 212 444 0896 (depuis les États-Unis),
+44 20 3427 1908 (depuis tous autres pays)
Code d'accès à la conférence : 9490879

  • L'audio webcast sera disponible sur le site web à l'adresse suivante :

           http://www.vallourec.com/FR/GROUP/FINANCE


Réflexions et informations prospectives

Ce communiqué de presse contient des réflexions et des informations prospectives. De par leur nature, ces réflexions et informations comprennent des projections financières et des estimations ainsi que les hypothèses sur lesquelles celles-ci reposent, des déclarations portant sur des projets, des objectifs et des attentes concernant des opérations, des produits et services ou les performances futures. Bien que la Direction de Vallourec estime que ces réflexions et informations prospectives sont raisonnables, Vallourec ne peut garantir leur exactitude ou leur exhaustivité. Ces réflexions et informations prospectives sont soumises à de nombreux risques et incertitudes qui sont difficiles à prévoir et généralement en dehors du contrôle de Vallourec, qui peuvent impliquer que les résultats et événements effectivement réalisés diffèrent significativement de ceux qui sont exprimés, induits ou prévus dans les réflexions et les informations prospectives. Ces risques comprennent ceux qui sont développés ou identifiés dans les documents publics déposés par Vallourec auprès de l'AMF, y compris ceux énumérés dans la section « Facteurs de Risques » du Document de référence déposé auprès de l'AMF le 16 Mars 2016 (N° D.16-0141).

Avertissement

Ce communiqué de presse et les informations qu'il contient ne constituent ni une offre de vente ou d'achat ni la sollicitation de vente ou d'achat de titres de Vallourec.

Aucune communication, ni aucune information relative à l'augmentation de capital envisagée ne peut être diffusée au public dans un pays dans lequel il doit être satisfait à une obligation d'enregistrement ou d'autorisation. Aucune démarche n'a été entreprise (ni ne sera entreprise) dans un quelconque pays (autre que la France) dans lequel de telles démarches seraient requises. La souscription ou l'achat de titres de Vallourec peuvent faire l'objet dans certains pays de restrictions légales ou réglementaires spécifiques. Vallourec n'assume aucune responsabilité au titre d'une violation par une quelconque personne de ces restrictions. La distribution du présent communiqué de presse dans certaines juridictions peut être limitée par la loi.

Le présent communiqué de presse ne constitue pas un prospectus au sens de la Directive 2003/71/CE, telle que modifiée (la « Directive Prospectus »).

S'agissant des Etats membres de l'Espace Économique Européen autres que la France (les « Etats Membres »), aucune action n'a été entreprise et ne sera entreprise à l'effet de permettre une offre au public de titres rendant nécessaire la publication d'un prospectus dans l'un ou l'autre des Etats Membres. Par conséquent, les titres de Vallourec peuvent être offerts dans les Etats Membres uniquement (a) à des investisseurs qualifiés, tels que définis dans la Directive Prospectus ; ou (b) dans des circonstances ne nécessitant pas la publication par Vallourec d'un prospectus aux termes de l'article 3(2) de la Directive Prospectus.

Pour les besoins du présent paragraphe, l'expression « offre au public de titres » dans un Etat Membre donné signifie toute communication adressée à des personnes, sous quelque forme et par quelque moyen que ce soit, et présentant une information suffisante sur les conditions de l'offre et sur les valeurs mobilières objet de l'offre, pour permettre à un investisseur de décider d'acheter ou de souscrire ces valeurs mobilières, telle que cette définition a été, le cas échéant, modifiée dans l'Etat Membre considéré.

Ces restrictions de vente concernant les Etats Membres s'ajoutent à toute autre restriction de vente applicable dans les Etats Membres ayant transposé la Directive Prospectus.

La diffusion du présent communiqué de presse est destinée uniquement à des personnes qui (i) sont situées en dehors du Royaume-Uni, sous réserve des lois applicables, ou (ii) sont des investisseurs professionnels visés par l'article 19(5) du Financial Services and Markets Act 2000 (Financial Promotion) Order 2005 (tel qu'amendé) (l'« Ordonnance »), ou (iii) répondent aux dispositions de l'article 49(2)(a) à (d) (« high net worth bodies corporate, unincorporated associations and partnerships and trustees of high value trusts ») de l'Ordonnance (les personnes mentionnées aux paragraphes (i), (ii) et (iii) étant ensemble désignées comme les « Personnes Habilitées »). Les titres de Vallourec ne seront disponibles et ne pourront être offerts ou émis qu'à de telles Personnes Habilitées et toute offre, sollicitation ou accord en vue de l'achat ou de la souscription des titres ne pourra être réalisé qu'avec de telles Personnes Habilitées. Toute personne autre qu'une Personne Habilitée ne doit pas utiliser ou se fonder sur ce communiqué de presse ou l'une quelconque des informations qu'il contient.

Le présent document ne constitue pas une offre de vente ou d'achat de titres ou une quelconque sollicitation d'une offre d'achat ou de souscription de titres de Vallourec aux Etats-Unis d'AmériqueLes titres ne peuvent être offerts, souscrits ou vendus aux Etats-Unis d'Amérique en l'absence d'enregistrement ou de dispense d'enregistrement au titre du US Securities Act de 1933, tel que modifié (le « U.S. Securities Act »). Les titres de Vallourec n'ont pas été et ne seront pas enregistrés au titre du U.S. Securities Act et Vallourec n'a pas l'intention d'effectuer une offre au public de ses titres aux États-Unis d'Amérique.

Le présent communiqué contient des indications sur les objectifs du Groupe ainsi que des déclarations prospectives. Ces indications sont parfois identifiées par l'utilisation du futur, du conditionnel et de termes tels que « croire », « s'attendre à », « pouvoir », « estimer », « avoir l'intention de », « envisager de », « anticiper », « devoir », ainsi que d'autres termes similaires. L'attention du lecteur est attirée sur le fait que la réalisation de ces objectifs et de ces déclarations prospectives dépend de circonstances ou de faits qui devraient se produire dans le futur. Ces déclarations prospectives et ces informations sur les objectifs peuvent être affectées par des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats futurs, les performances et les réalisations du Groupe soient significativement différents des objectifs formulés ou suggérés. Ces facteurs peuvent inclure les évolutions de la situation économique et commerciale du Groupe ainsi que des changements de réglementation et sont détaillés au Chapitre 5 du document de référence 2015 de Vallourec déposé auprès de l'Autorité des marchés financiers (AMF) le 16 mars 2016 sous le numéro D.16-0141 ainsi qu'au Chapitre 2 de la note d'opération (incluant le résumé du prospectus), visée par l'AMF le 7 avril 2016 sous le numéro 16-126 .

Le contenu de ce communiqué n'a pas été vérifié par Banco Santander (ayant fait l'objet d'un agrément en Espagne par la Banque d'Espagne et réglementé en Espagne par la Comisión Nacional del Mercado de Valores), BNP Paribas, Crédit Agricole Corporate and Investment Bank, Goldman Sachs International (ayant fait l'objet d'un agrément en Grande Bretagne par la Prudential Regulation Authority et réglementé en Grande Bretagne par la Financial Conduct Authority and the Prudential Regulation Authority) , J.P. Morgan (ayant fait l'objet d'un agrément en Grande Bretagne par la Prudential Regulation Authority et réglementé en Grande Bretagne par la Financial Conduct Authority and the Prudential Regulation Authority) , Natixis, Nomura (ayant fait l'objet d'un agrément en Grande Bretagne par la Prudential Regulation Authority et réglementé en Grande Bretagne par la Financial Conduct Authority and the Prudential Regulation Authority) et Société Générale Corporate & Investment Banking (ensemble les « Banques »).

Les Banques agissent chacune exclusivement pour Vallourec et pour aucune autre entité dans le cadre de la transaction mentionnée dans ce communiqué (qu'il soit ou non destinataire du présent communiqué) et ne considèrent aucune autre personne comme étant leur client en lien avec la transaction précitée et ne seront pas, vis-à-vis de toute autre personne, tenues d'accorder les garanties accordées aux clients respectifs de chacune des Banques ou de donner des conseils relatifs à la transaction ou à tout autre élément auquel il est fait référence dans le présent communiqué. Aucune assurance ne peut être donnée quant à l'information contenue dans ce communiqué ou son exhaustivité. Aucune déclaration ou garantie, explicite ou implicite, n'est donnée par ou pour le compte de Vallourec ou des Banques ou de leurs filiales, affiliés, agents ou conseils respectifs ou tout administrateur, dirigeant ou employé ou toute autre personne quant à la sincérité, l'exactitude, l'exhaustivité ou la vérification des informations ou des avis contenus dans ce communiqué et aucune responsabilité ne pourra être engagée sur la base de ces informations ou avis. En conséquence, aucune des banques n'assume une quelconque responsabilité de toute nature, qu'elle soit pénale, contractuelle ou autre, pour toute erreur, omission ou inexactitude ou pour toute perte, coût ou dommage subi ou encouru de quelques manières que ce soit, et découlant directement ou indirectement, de l'utilisation du présent communiqué ou de son contenu ou en lien avec ce dernier. Les personnes recevant ce document devront fonder leur décision d'investissement sur leur propre opinion et en aucune manière sur celle des Banques. Aucune des Banques n'a délivré un quelconque conseil sur le caractère adéquat des informations contenues dans le présent communiqué ou tout autre conseil d'investissement ou recommandations personnalisées. Toute information communiquée ou rendue disponible dans ce communiqué est accessoire aux services rendus par les Banques à la Société et n'est pas fondée sur des circonstances particulières.

Calendrier

   
28 juillet 2016 Publication des résultats du deuxième trimestre et du premier semestre 2016

Pour plus d'informations, veuillez contacter :

Relations investisseurs   Relations presse
Etienne Bertrand   Héloïse Rothenbühler
Tél : +33 (0)1 49 09 35 58   Tél : +33 (0)1 41 03 77 50 / +33 (0)6 45 45 19 67
etienne.bertrand@vallourec.com   heloise.rothenbuhler@vallourec.com
 

 
   
Relations investisseurs   Relations actionnaires individuels
Christophe Le Mignan   N° Vert : 0 800 505 110
Tél : +33 (0)1 49 09 38 96   actionnaires@vallourec.com
christophe.lemignan@vallourec.com    



Annexes

Pièces jointes à ce communiqué :

  • Production expédiée
  • Taux de change
  • Chiffre d'affaires par zone géographique
  • Chiffre d'affaires par marché
  • Tableau des flux de trésorerie
  • Flux de trésorerie disponible
  • Compte de résultat consolidé résumé
  • Bilan consolidé résumé

Production expédiée

En milliers de tonnes 2016 2015 % de
  variation
       
T1 251  412  -39,1%
T2   362  
T3   317  
T4   320  
       
Total   1 411  

Taux de change

Taux de change moyen T1 2016 T1 2015
EUR / USD 1,10 1,13
EUR / BRL 4,30 3,22
USD / BRL 3,91 2,86

Chiffre d'affaires par zone géographique

En millions d'euros T1 En % T1 En % % de T4
  2016 du CA 2015 du CA variation 2015
             
Europe 135 20,1 % 221 21,0 % -38,9 % 170
Amérique du Nord 128 19,1 % 401 38,1 % -68,1 % 215
Amérique du Sud 98 14,6 % 181 17,2 % -45,9 % 72
Asie et Moyen-Orient 171 25,5 % 178 16,9 % -3,9 % 234
Reste du monde 139 20,7 % 71 6,8 % +95,8 % 170
             
Total 671 100,0 % 1 052 100,0 % -36,2 % 861

Chiffre d'affaires par marché

En millions d'euros T1 En % T1 En % % de T4
  2016 du CA 2015 du CA variation 2015
             
Pétrole et gaz 439  65,4 %   653  62,1 % -32,8 % 497
Pétrochimie 30  4,5 %   66  6,3 % -54,5 % 48
Pétrole et gaz, pétrochimie 469  69,9 %   719  68,4 % -34,8 % 545
             
Énergie électrique 85  12,7 %   143  13,6 % -40,6 % 157
             
Mécanique 58  8,6 %   99  9,4 % -41,4 % 82
Automobile 22  3,3 %   35  3,3 % -37,1 % 24
Construction & autres  37  5,5 %   56  5,3 % -33,9 % 53
Industrie & autres 117  17,4 %   190  18,0 % -38,4 % 159
             
Total 671  100,0 %   1 052  100,0 % -36,2 % 861

Tableau des flux de trésorerie

En millions d'euros T1 T1 T4
  2016 2015 2015
Capacité d'autofinancement (135) +19 (144)
Variation du BFR lié à l'activité (61) (1) +353
+ baisse, (hausse)
Flux nets de trésorerie générés par l'activité (196) +18 +209
Investissements industriels bruts (43) (48) (109)
Investissements financiers –    –    – 
Dividendes versés –    –  (1)
Cessions d'actifs et autres éléments (31) (26) 15
Variation de l'endettement net (270) (56) +114
+ baisse, (hausse)
Endettement net (fin de période) 1 789 1 603 1 519

Flux de trésorerie disponible

En millions d'euros T1 T1 Variation
  2016 2015
Capacité d'autofinancement (CAF) (A) (135) +19 -154
Variation du BFR lié à l'activité (B) (61) (1) -60
+ baisse, (hausse)
Investissements industriels bruts (C) (43) (48) +5
Cash-flow disponible
(A)+(B)+(C)
(239) (30) -209 

Compte de résultat consolidé résumé

En millions d'euros T1 T1 % de
  2016 2015 variation
CHIFFRE D'AFFAIRES 671 1 052 -36,2 %
Coûts industriels des produits vendus (1) (621) (858) -27,6 %
Marge industrielle 50 194 -74,2 %
(en % du CA) 7,5% 18,4 % -10,9 pts
Coûts administratifs, commerciaux et de recherche (1) (116) (137) -15,3 %
Autres (6) (4) na
RESULTAT BRUT D'EXPLOITATION (72) 53 na
RBE / Chiffre d'affaires en % -10,7 % 5,0 % -15,7pts
       
Amortissements industriels 70 (76) -7,9 %
Amortissements et autres depreciations (11) (10) na
Dépréciation d'actifs (63) na
Cession d'actifs, restructuration et autres (74) (2) na
RESULTAT D'EXPLOITATION (290) (35) na
Résultat financier (34) (21) 61,9 %
RESULTAT AVANT IMPOT (324) (56) na
Impôts sur les bénéfices 28 (17) na
Quote-part dans les résultats
nets des entreprises associées
(2) 1 na
RESULTAT NET TOTAL (298) (72) na
Participations ne donnant
pas le contrôle
14 (4) na
RESULTAT NET, PART DU GROUPE (284) (76) na
RESULTAT PAR ACTION (en €) -2,1 -0,6 na
  1. Avant amortissements

na : non applicable

Bilan consolidé résumé

En millions d'euros          
Actif 31 mars 31 déc. Passif 31 mars 31 déc.
2016 2015 2016 2015
           
      Capitaux propres, part du Groupe 2359 2 646
Immobilisations incorporelles nettes 142 149 Intérêts attribuables aux participations ne donnant pas le contrôle 360 392
Écarts d'acquisition 315 329 Total des capitaux propres 2 719 3 038
Immobilisations corporelles nettes 3 028 3 161      
Actifs biologiques 156 155 Emprunts et dettes financières 1 111 1 763
Entreprises associées 170 177 Engagements envers le personnel 248 224
Autres actifs non courants 239 233 Impôts différés passifs 191 216
Impôts différés actifs 161 149 Autres provisions et passifs 109 43
Total actifs non courants 4 211 4 353 Total passifs non courants 1 659 2 246
           
Stocks et en-cours 1 048 1 066 Provisions 268 238
Clients et comptes rattachés 525 545 Emprunts et concours bancaires courants 2 019 387
Instruments dérivés – actifs 71 20 Fournisseurs 475 523
Autres actifs courants 352 307 Instruments dérivés – passif 114 152
Trésorerie et équivalents de trésorerie 1 341 631 Autres passifs courants 301 347
Total actifs courants 3 337 2 569 Total passifs courants 3 177 1 647
Actifs destinés à être cédés 66 69 Passifs destinés à être cédés 59 60
TOTAL ACTIF 7 614 6 991 TOTAL PASSIF 7 614 6 991
           
Endettement net 1 789 1 519 Résultat net, part du Groupe (284) (865)
           
Endettement net / Cap. Propres 65,8 % 50,0 %  



This announcement is distributed by NASDAQ OMX Corporate Solutions on behalf of NASDAQ OMX Corporate Solutions clients.

The issuer of this announcement warrants that they are solely responsible for the content, accuracy and originality of the information contained therein.

Source: VALLOUREC via GlobeNewswire

HUG#2009550

Print Friendly

VALLOUREC : Résultats du premier trimestre 2016