Ubuntu
15.04
pour le cloud et les serveurs sera disponible au
téléchargement auprès de Canonical
le jeudi 23 avril.

Cette version, qui s?adresse aux utilisateurs du cloud, embarque le
nouveau Snappy
Ubuntu Core
pour les systèmes transactionnels tels que les hôtes de
conteneur cloud et les dispositifs intelligents, ainsi qu?un nouvel
hyperviseur basé sur les conteneurs, LXD,
qui établit une nouvelle référence en termes de densité et de
performance. Dotée d?outils de développement actualisés et des
environnements, des langues, des bases de données et des paquets
logiciels les plus récents, cette version marque un tournant pour les
professionnels d?Ubuntu et les développeurs.

L?hyperviseur LXD basé sur les conteneurs établit des records en
termes de densité et de rapidité

LXD,
l?hyperviseur de nouvelle génération pour les conteneurs, est désormais
disponible dans Ubuntu 15.04. LXD offre tous les avantages des machines
virtuelles, la sécurité d’un hyperviseur et la performance et la densité
d’un système vierge.

« LXD élimine la contrainte importante associée à la virtualisation
imposée par les hyperviseurs traditionnels, rendant ainsi les charges de
travail ?Linux-on-Linux? plus rapides et bien plus denses, » commente
Mark Shuttleworth.

« Les conteneurs constituent le nouvel espace dans le domaine de la
virtualisation et du cloud. Nous sommes heureux d?inaugurer cette voie
avec LXD et avec l?intégration des conteneurs dans OpenStack.
»

Parmi les premiers à avoir adopté ces systèmes figurent des institutions
dotées de nombreuses machines virtuelles Linux exploitant un code commun
tel que les applications Tomcat sous faible charge. LXD offre une
densité nettement supérieure à KVM dans ces situations, car
l?hyperviseur sous-jacent peut consolider les processus communs plus
efficacement.

En outre, les charges de travail qui sont habituellement exécutées sans
système d?exploitation, telles qu?Hadoop, s?exécutent à vitesse native
sous LXD, sans les 15 à 20 % de temps système imposés par KVM.

« Le support de LXD dans OpenStack
permet désormais aux spécialistes du big data d?utiliser les API
OpenStack pour le provisionnement et d?obtenir une performance non
bridée pour leurs analyses, » a déclaré Mark Baker, chef de produit
OpenStack pour Ubuntu.

LXD propose une expérience de « machine virtuelle » exhaustive qui
permet aux administrateurs de faire tourner des outils tels que Docker.

« LXD et Docker
fonctionnement de concert. LXD offre un conteneur système intégral,
comme une machine virtuelle, et Docker offre un conteneur d?applications
pour les processus, » ajoute M. Baker.

Cette nouvelle version d?Ubuntu intègre :

  • La migration en temps réel des conteneurs LXD entre les hôtes ;
  • La sécurité automatique rigoureuse pour les conteneurs grâce aux
    profils de noyau AppArmor ;
  • Docker 1.5.

Snappy Ubuntu Core ? Hôte transactionnel pour les conteneurs et
l?Internet des objets

«
Snappy » Ubuntu Core
est la nouvelle version transactionnelle
d?Ubuntu conçue pour les hôtes de conteneur cloud légers exploitant
Docker et pour les dispositifs intelligents. Il contient l’intégralité
du code et des mises à jour d’Ubuntu déjà connus, mais est packagé avec
le nouveau système « snappy », permettant des mises à jour garanties
avec possibilité de retour en arrière tant pour l?OS que pour les
applications installées.

Snappy Ubuntu Core est la version Ubuntu la plus légère, conçue pour
garantir la sécurité et l’efficacité des dispositifs sur le cloud.

« Snappy Ubuntu Core offre aux développeurs tout ce qu’ils apprécient
dans Ubuntu, agrémenté des mises à jour transactionnelles, » déclare
Dustin Kirkland, chef de produit Ubuntu Server chez Canonical. « Les
paquets Snap fournissent en toute sécurité des applications pour les
dispositifs et les hôtes cloud, en garantissant l’isolement des données
d’application et la possibilité de revenir sur la mise à jour. »

Cette première version de Snappy Ubuntu Core comprend le confinement
sécurisé des applications et Docker 1.6 (1.5 dans la version
principale), et est disponible sur les principales plateformes cloud
publiques et pour les dispositifs ARM et x86 sur un large éventail de
plateformes dédiées à l?Internet des objets. Snappy Ubuntu Core tourne
déjà sur les commutateurs de réseau, les routeurs domestiques, les
drones et les robots intelligents de nouvelle génération.

Ubuntu est la première distribution à intégrer OpenStack Kilo

La distribution Ubuntu
OpenStack
de Canonical reste le moyen le plus populaire de profiter
des dernières avancées d?OpenStack, avec 64 % des utilisateurs
d?OpenStack en production qui choisissent Ubuntu.

Les leaders du secteur des télécommunications tels qu?AT&T,
NTT
et Deutsche
Telekom
, les grandes entreprises telles que Time
Warner
et SKY
et les prestataires de services tels que NEC
et Yahoo!
Japan
ont adopté Ubuntu OpenStack comme plateforme privilégiée pour
le cloud computing. Les équipes de services professionnels de Canonical
collaborent avec eux pour tirer le meilleur d?OpenStack en termes
d’extensibilité et d?efficacité.

Ubuntu OpenStack inclut l?écosystème le plus large de réseaux et de
services de stockage fondés sur une architecture logicielle, avec une
liste de partenaires dans laquelle figurent Juniper,
Cisco,
Nuage,
PLUMgrid,
Midokura,
MetaSwitch
et de nombreux autres distributeurs.

Canonical est à la pointe du développement d?OpenStack dans des domaines
clés, en particulier les hyperviseurs basés sur les conteneurs (LXD)
pour la performance et les techniques pour l?extensibilité du cloud.
Dans cette version, la société a intégré ZeroMQ
(0MQ) comme système de messagerie sans intermédiaire, afin d?éliminer
les goulets d?étranglement dans la messagerie à mesure de l’extension de
l’infrastructure cloud. ZeroMQ est une couche de transport intelligente
pour les applications distribuées. Canonical a inauguré l?utilisation de
0MQ pour améliorer l?extensibilité de l?infrastructure de base elle-même.

Matthew Smith, responsable de la conception d’infrastructure chez Sky, a
déclaré : « Sky fournit de nouveaux services innovants basés sur Ubuntu
OpenStack, et chaque nouvelle version apporte son flot d?améliorations.
L?accès rapide aux nouvelles technologies telles que LXD pour les
conteneurs est l?une des raisons pour lesquelles nous avons choisi de
travailler avec Ubuntu. »

Ubuntu sera la première distribution OpenStack au monde à mettre la
nouvelle version de « Kilo » à disposition des utilisateurs, ce qui
constitue une avancée très importante en termes d?extensibilité pour les
réseaux virtuels sur OpenStack.

Dans Kilo, Neutron est mis à jour pour intégrer le routage virtuel
distribué (DVR, de l?anglais « Distributed Virtual Routing »), ce qui
permet à Neutron un déploiement plus efficace, et un aperçu du « DNS as
a service » grâce au composant « Designate ».

La fédération de cloud fait également un bond en avant dans Kilo car
Ubuntu OpenStack est désormais capable de partager l?identité entre
différentes régions du cloud. Cela permet aux entreprises avec des
implémentations multiples d?OpenStack de gérer l?identité bien plus
efficacement, et simplifie l?implantation du cloud computing hybride
avec OpenStack, sur site et sur les clouds OpenStack publics. Canonical
s?est engagée dans la fédération de cloud, tant avec d?autres clouds
OpenStack Ubuntu qu?avec les distributions d?autres sociétés.

L?OpenStack
Interoperability Lab
(OIL) de Canonical continue de donner le ton
dans le domaine de l?interopérabilité multi-fournisseurs, de la
certification et des tests d?OpenStack. Canonical teste la qualité et
l?interopérabilité sur plus de 3 000 configurations cloud chaque mois,
avec 33
partenaires
OIL sur Ubuntu OpenStack
, dont Quanta, MetaSwitch, Nuage Networks,
PMC Sierra et Coho Data. La participation au laboratoire OIL permet de
rassurer les clients sur le fait que les composants d?un cloud OpenStack
interopèrent bien entre eux, ce qui facilite le déploiement et la
consommation des ressources du cloud.

Ubuntu sur les clouds publics

Le programme Certified
Public Cloud
(CPC) de Canonical inclut les fournisseurs de cloud les
plus en vue au monde, tels qu?Amazon AWS, Microsoft Azure, Google
Compute Engine, Brightbox, cloudsigma, Fujitsu et d?autres. Le programme
CPC garantit une expérience Ubuntu homogène, tant pour les développeurs
que pour les utilisateurs, sur chacun des clouds partenaires de
Canonical. Tous les clouds publics certifiés recevront des images
d?Ubuntu 15.04 au format serveur traditionnel en plus des nouvelles
éditions snappy.

Jeremy Jarvis, cofondateur de Brightbox,
a déclaré : « En plus de nos images Ubuntu officielles pour serveur
cloud, nous avons récemment commencé à proposer des images Snappy Ubuntu
Core à nos clients sur nos plateformes cloud pour le déploiement de
conteneur. En tant que fournisseur d??Ubuntu par défaut?, nous sommes
impatients de franchir cette nouvelle étape en proposant dès que
possible la version 15.04. »

Ubuntu Server 15.04 sera disponible en téléchargement à l?adresse www.ubuntu.com/download
à partir du 23 avril 2015.

Pour consulter l?intégralité des commentaires publiés sur la version
15.04 d?Ubuntu, y compris pour les ordinateurs et les dispositifs,
cliquez
ici.

Pour de plus amples informations :

Juju https://juju.ubuntu.com/

MAAS http://www.ubuntu.com/cloud/tools/maas

OpenStack Interoperability Lab http://partners.ubuntu.com/partner-programmes/openstack

Snappy Ubuntu Core : http://www.ubuntu.com/snappy

À propos de Canonical

Canonical
est le promoteur commercial du projet Ubuntu
et le premier fournisseur de services aux entreprises pour les
déploiements d?Ubuntu sur le cloud. Ubuntu est synonyme de fiabilité, de
performance et d?interopérabilité pour les environnements cloud et
scale-out. Les opérateurs de télécommunications et les fournisseurs de
service cloud font confiance à Ubuntu pour OpenStack et le cloud public,
et de grandes entreprises mondiales telles AT&T, Comcast, Cisco WebEx,
Deutsche Telekom, Ericsson, China Telecom, Korea Telecom, NEC, NTT,
Numergy et Time Warner Cable l?utilisent.

Les outils « Juju » et « MaaS » de Canonical placent la barre très haut
en matière de conception d’architecture scale-out et d’environnements
cloud. Avec des développeurs, du personnel de soutien et des centres
techniques dans le monde entier, Canonical jouit d’une position unique
pour aider ses partenaires et ses clients professionnels à tirer le
meilleur d’Ubuntu. Canonical est une société privée.

Le texte du communiqué issu d?une traduction ne doit d?aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d?origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Print Friendly, PDF & Email

Ubuntu 15.04 : OpenStack prêt à être déployé avec Kilo et première version de Snappy Core

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |