COMMUNIQUE DE PRESSE

2012 : solide performance

  • Croissance du chiffre d’affaires tirée par le segment Technologie et la division Maison Connectée
  • EBITDA ajusté et génération de trésorerie en hausse vs. 2011 et supérieurs aux objectifs
  • Amélioration significative de la structure financière et forte baisse de l’endettement net
  • Retour à un résultat net positif au S2 2012

Principaux éléments de l’année 2012

· Hausse du chiffre d’affaires à périmètre[1] et taux de change constants de 2,2% à 3,5 milliards d’euros, soutenue par la division Maison Connectée et le segment Technologie.

· EBITDA ajusté[2] de 512 millions d’euros, supérieur aux objectifs.

· Résultat net de 17 millions d’euros hors amende des autorités de la concurrence de l’Union Européenne ; perte nette de 22 millions d’euros incluant l’amende de 38,6 millions d’euros des autorités de la concurrence de l’UE.

· Flux de trésorerie disponible du Groupe[3] en hausse de 31% à 106 millions d’euros, supérieur aux objectifs.

· Dette nette à valeur nominale (non IFRS) de 839 millions d’euros au 31 décembre 2012, en baisse de 291 millions d’euros par rapport à fin décembre 2011.

Principaux éléments du second semestre 2012

· Chiffre d’affaires du Groupe en hausse de 3,4% à périmètre et taux de change constants. Excluant les activités en fin d’exploitation[4] qui ont affecté la performance des Services Entertainment, le chiffre d’affaires a augmenté de 7,2% à taux de change constants ;

· EBITDA ajusté de 314 millions d’euros ;

· Résultat net de 4 millions d’euros, incluant l’impact de l’amende de 38,6 millions d’euros des autorités de la concurrence de l’UE.

· Flux de trésorerie disponible du Groupe plus que doublé à 104 millions d’euros.

En millions d’euros Second semestre Année
2011 2012 Variation 2011 2012 Variation
Chiffre d’affaires des activités poursuivies 1 891 1 934 +2,2% 3 450 3 580 +3,8%
Variation à taux constants (%) (0,8)% (0,2)%
Variation à périmètre et taux constants +3,4% +2,2%
EBITDA ajusté des activités poursuivies 308 314 +2,0% 475 512 +7,8%
En % du chiffre d’affaires 16,3% 16,2% (0,1)pt 13,8% 14,3% +0,5pt
Résultat net du Groupe (212) 4 +217 (324) (22) +302
Flux de trésorerie disponible du Groupe 49 104 +55 81 106 +25
Position de trésorerie* 370 397 +7,3%
Dette nette dans les états financiers consolidés* 957 718 (24,9)%
Dette nette à sa valeur nominale (non IFRS)* 1 130 839 (25,8)%

* Au 31 décembre.

Technicolor, en bonne voie pour réaliser son plan stratégique Amplify 2015

Solide performance de l’activité en 2012

  • Technologie : solide hausse du chiffre d’affaires, liée principalement à la performance record des programmes de licences de brevets et au niveau soutenu de chiffre d’affaires du consortium MPEG LA ;
  • Services Entertainment : bonne tenue des activités de Services DVD qui ont surperformé le marché en 2012 ; forte baisse de l’exposition aux activités en fin d’exploitation ; croissance des Services Créatifs Numériques malgré un ralentissement au second semestre ;
  • Maison Connectée : Forte croissance du chiffre d’affaires tirée par les pays émergents ; redressement confirmé, avec un EBITDA ajusté positif au second semestre 2012 et à l’équilibre sur l’année.

Renforcement de la structure financière

  • La structure financière de Technicolor s’est fortement améliorée sur le second semestre 2012 sous l’effet conjugué des augmentations de capital réalisées au troisième trimestre 2012 et d’un solide flux de trésorerie disponible positif généré par le Groupe en 2012.
    • Baisse de 264 millions d’euros de la dette financière brute nominale (non IFRS) ;
    • Augmentation de la position de trésorerie du Groupe, qui passe de 370 millions d’euros à fin décembre 2011 à 397 millions d’euros à fin décembre 2012 ;
    • Baisse de 291 millions d’euros de la dette financière nette à sa valeur nominale.
  • Technicolor a fortement réduit son endettement sur l’année, avec un ratio Dette Nette sur EBITDA ajusté (tel que défini dans les clauses conventionnelles du Groupe) de 1,41x à fin 2012 comparé à un ratio de 1,97x à fin 2011.

Montée en puissance des nouvelles activités de croissance en 2012

  • Production soutenue de propriété intellectuelle et contribution active aux standards de l’industrie ;
  • Lancement des programmes de Certification de la Couleur et de l’Image au sein de l’activité Licences de Technologies et développement de l’offre Cinestyle à destination des prosumers, qui s’appuie sur l’expertise de Technicolor dans les technologies relatives à la fidélité et l’amélioration de l’image et sur sa notoriété dans le domaine de la colorisation dans l’industrie du cinéma ;
  • Lancement de solutions innovantes pour se positionner sur des marchés numériques en forte croissance et plus particulièrement M-GO, la plateforme numérique du Groupe qui vise à devenir le point d’entrée des consommateurs pour découvrir et accéder aux contenus média, et de Magic Ruby, un développement du Groupe dans le domaine du « second écran » offrant de nouvelles sources de monétisation aux diffuseurs de contenu et au secteur de la publicité ;
  • Lancement de plusieurs solutions innovantes à forte valeur ajoutée à destination des créateurs de contenu, notamment au travers des activités de services sur site et de Cineglass, une plateforme numérique intégrée et ouverte, à destination des créateurs et des distributeurs de contenu.

Objectifs 2013

· Croissance de l’EBITDA ajusté comprise entre 5% et 10% par rapport à un EBITDA ajusté à périmètre constant[5]de 498 millions d’euros en 2012 :

o Stabilité de l’EBITDA ajusté de la division Licences, tablant sur une activité forte en termes de renouvellements et de signatures de nouveaux contrats ;

o Poursuite de l’amélioration de l’EBITDA ajusté et retour à un flux de trésorerie disponible positif dans le segment Maison Connectée ;

o Amélioration de la rentabilité du segment Services Entertainment, résultant notamment des actions de réduction de coûts mises en place au second semestre 2012 ;

o Nouvelle augmentation des dépenses opérationnelles relatives à M-GO et aux autres initiatives de croissance du Groupe.

· Forte croissance du flux de trésorerie disponible du Groupe, supérieure à 30%, avant prise en compte des éléments exceptionnels (principalement l’amende de l’Union Européenne pour 38,6 millions d’euros).

· Ratio de Dette Nette sur EBITDA ajusté (tel que défini dans les clauses conventionnelles du Groupe) inférieur à 1,25 x à fin décembre 2013.

Valorisation du portefeuille de Propriété Intellectuelle de Technicolor

  • Conformément aux obligations légales, la société mère Technicolor SA a reconstitué ses capitaux propres sociaux grâce à la cession intra-groupe en décembre 2012 des titres de Thomson Licensing SAS, société qui détient l’ensemble des brevets de Technicolor. La cession des titres par Technicolor SA à une filiale détenue à 100% à leur valeur de marché s’est traduite par une plus-value comptable significative dans la mesure où les titres étaient auparavant enregistrés à leur valeur historique de 40 millions d’euros.
  • Technicolor a choisi NERA Economic Consulting, filiale du groupe Marsh & McLennan, en tant qu’expert indépendant pour valoriser Thomson Licensing SAS. NERA a réalisé cette valorisation en prenant la méthode d’actualisation des flux de trésorerie futurs (« DCF ») comme méthode principale d’évaluation et en s’appuyant également sur la méthode des comparables de marché. La valeur moyenne de Thomson Licensing SAS estimée par NERA s’élève à 2,2 milliards d’euros.
  • En conséquence, les capitaux propres sociaux de Technicolor SA s’élèvent à 2 milliards d’euros à fin 2012. Cette opération intra-groupe n’a aucun impact sur les états financiers consolidés du Groupe.

Frederic Rose, Directeur général de Technicolor, a déclaré :

« Nos résultats 2012 démontrent que Technicolor est en très bonne voie pour atteindre les objectifs de son plan stratégique Amplify 2015 et que notre Groupe est parfaitement positionné pour saisir de nouvelles opportunités et offrir aux consommateurs et aux prosumers une expérience média enrichie. Avec un chiffre d’affaires en hausse, une rentabilité améliorée, un flux de trésorerie disponible supérieur à nos attentes et un bilan renforcé, 2012 a été une année d’accomplissements significatifs tant financier que stratégique pour Technicolor. Enfin, notre bonne performance opérationnelle atteste de la solidité de notre modèle économique et de notre capacité à innover ».

Frederic Rose, Directeur général, et Stéphane Rougeot, Directeur Financier et SEVP Stratégie, tiendront une conférence téléphonique le vendredi 22 février 2013 à 15h00 (heure de Paris, GMT+1).

Calendrier financier

Chiffre d’affaires du T1 2013 26 avril 2013
Assemblée Générale 2013 23 mai 2013
Résultats du S1 2013 26 juillet 2013
Chiffre d’affaires du T3 2013 25 octobre 2013

***

Avertissement : Déclarations Prospectives

Ce communiqué de presse contient certaines déclarations qui constituent des « déclarations prospectives », y compris, notamment, les énoncés annonçant ou se rapportant à des événements futurs, des tendances, des projets ou des objectifs, fondés sur certaines hypothèses ainsi que toutes les déclarations qui ne se rapportent pas directement à un fait historique ou avéré. Ces déclarations prospectives sont fondées sur les anticipations et convictions actuelles de l’équipe dirigeante et sont soumises à un certain nombre de risques et incertitudes, en conséquence desquels les résultats réels pourraient différer sensiblement des résultats prévisionnels évoqués explicitement ou implicitement par les déclarations prospectives. Pour obtenir plus d’informations sur ces risques et incertitudes, vous pouvez consulter les documents déposés par Technicolor auprès de l’Autorité des marchés financiers.

***

A propos de Technicolor

Technicolor, leader technologique mondial dans le secteur du Media & Entertainment, est à la pointe de l’innovation numérique. Grâce à nos laboratoires de recherche et d’innovation de premier plan, nous occupons des positions-clés sur le marché au travers de la fourniture de services vidéo avancés pour les créateurs et les distributeurs de contenu. Nous bénéficions également d’un riche portefeuille de propriété intellectuelle, centré sur les technologies de l’image et du son, et reposant sur une activité de Licences performante. Notre engagement : soutenir le développement de nouvelles expériences passionnantes pour les consommateurs, au cinéma comme dans la maison.

Euronext Paris : TCH ? www.technicolor.com

Contacts

Relations Presse :+33 1 41 86 53 93

technicolorpressoffice@technicolor.com

Relations Investisseurs : +33 1 41 86 55 95

investor.relations@technicolor.com

Relations Actionnaires : 0 800 007 167

shareholder@technicolor.com

Éléments financiers du quatrième trimestre et du second semestre 2012

Paris (France), le 22 février 2013 – Le Conseil d’Administration de Technicolor (Euronext Paris : TCH) s’est réuni hier afin d’examiner les résultats annuels 2012 du Groupe.

Résumé des résultats consolidés du second semestre et de l’année 2012 (non audités)[6]

Technicolor présente, en plus des résultats publiés et dans le but de fournir une vue plus comparable de l’évolution de sa performance opérationnelle par rapport à l’année 2011, un ensemble d’indicateurs ajustés qui excluent les éléments suivants, tels que directement indiqués dans le compte de résultat des états financiers consolidés du Groupe :

· Coûts de restructuration, nets ;

· Charges de dépréciations d’actifs, nettes ;

· Autres produits et charges (autres éléments non récurrents).

Ces ajustements, dont la réconciliation est détaillée page 25, ont impacté l’EBIT des activités poursuivies du Groupe pour (58) millions d’euros au S2 2012 comparé à (240) millions d’euros au S2 2011.

En millions d’euros Second semestre Année
2011 2012 Variation 2011 2012 Variation
Chiffre d’affaires des activités poursuivies 1 891 1 933 +2,2% 3 450 3 580 +3,8%
Variation à taux constants (%) (0,8)% (0,2)%
Marge brute du Groupe 436 476 +9,0% 736 830 +12,8%
En % du chiffre d’affaires 23,1% 24,6% +1,5pt 21,3% 23,2% +1,9pt
EBITDA ajusté des activités poursuivies 308 314 +2,0% 475 512 +7,8%
En % du chiffre d’affaires 16,3% 16,2% (0,1)pt 13,8% 14,3% +0,5pt
EBIT ajusté des activités poursuivies 195 207 +6,3% 232 301 +29,5%
En % du chiffre d’affaires 10,3% 10,7% +0,4pt 6,7% 8,4% +1,7pt
EBIT des activités poursuivies (45) 149 +194 (33) 264 +296
Produits financiers (charges) (95) (81) +14 (187) (197) (9)
Résultat des sociétés mises en équivalence 1 (1) (2) 0 (5) (6)
Impôt sur les résultats (70) (27) +43 (83) (49) +34
Résultat net des activités poursuivies (209) 40 +249 (303) 13 +316
Résultat net des activités arrêtées ou en cours de cession (3) (35) (32) (21) (35) (14)
Résultat net (212) 4 +217 (324) (22) +302
Flux de trésorerie opérationnelle des activités poursuivies[7] 199 211 +12 261 312 +51
Flux de trésorerie disponible du Groupe 49 104 +54 81 106 +25
Dette nette dans les états financiers consolidés 957 718 (239)
Dette nette à sa valeur nominale (non IFRS) 1 130 839 (291)

Stabilité de la rentabilité opérationnelle au S2 2012

· Le chiffre d’affaires des activités poursuivies du Groupe a atteint 1 933 millions d’euros au second semestre 2012, comparé à 1 891 millions d’euros au second semestre 2011, en croissance de 2,2% à taux de change courants et en baisse de 0,8% à taux de change constants. A périmètre et change constants, le chiffre d’affaires a progressé de 3,4%.

· La marge brute s’est améliorée de 9% à taux de change courants pour atteindre 476 millions d’euros au second semestre 2012, soit 24,6% du chiffre d’affaires, en hausse de 1,5 point comparé au second semestre 2011.

· L’EBITDA ajusté des activités poursuivies a été de 314 millions d’euros au second semestre 2012 par rapport à 308 millions d’euros au second semestre 2011, en augmentation de 2,0% à taux de change courants, la marge d’EBITDA ajusté restant globalement stable à 16,2% du chiffre d’affaires.

· Cette amélioration de l’EBITDA ajusté reflète une hausse de la rentabilité du segment Technologie, liée à la très bonne performance de la division Licences, et le retour de la division Maison Connectée à un EBITDA ajusté positif ayant compensé une performance plus faible en Services Entertainment. Les coûts liés aux fonctions centrales ont augmenté au second semestre 2012 par rapport au second semestre 2011, les réductions de coûts des fonctions transversales ayant été plus que compensées par plusieurs facteurs : la hausse des charges liées aux plans d’incitations, en raison de la forte amélioration financière enregistrée, la hausse des coûts liés aux initiatives de croissance du Groupe, ainsi qu’une base de comparaison défavorable par rapport au second semestre 2011, qui avait bénéficié de certains éléments positifs non-récurrents.

Résultat net positif au S2 2012, malgré l’amende des autorités de la concurrence de l’UE

· L’EBIT ajusté des activités poursuivies du Groupe a atteint 207 millions d’euros au second semestre 2012 comparé à 195 millions d’euros au second semestre 2011, soit une amélioration de la marge de 0,4 point, du fait de la baisse des dépenses de dépréciation et d’amortissement.

· Au second semestre 2012, l’EBIT des activités poursuivies du Groupe a atteint 149 millions d’euros, comparé à une perte de 45 millions d’euros au second semestre 2011. Au second semestre 2012, l’EBIT des activités poursuivies du Groupe incluait une provision de 17 millions d’euros relative à un litige avec un tiers et des charges de restructuration (y compris celles liées à la fermeture de Thomson Angers) équivalentes à un peu plus de 1% du chiffre d’affaires (comparé à 3,8% du chiffre d’affaires au second semestre 2011).

· Le résultat financier du Groupe a atteint (81) millions d’euros au second semestre 2012 ((95) millions d’euros au S2 2011), incluant des charges d’intérêt nettes pour 69 millions d’euros (75 millions d’euros au S2 2011).

· Le résultat net du Groupe a atteint 4 millions d’euros au second semestre 2012, comparé à une perte de 212 millions d’euros au second semestre 2011. Ce montant inclut l’amende de 38,6 millions d’euros infligée par la Commission Européenne pour entente dans l’industrie des tubes cathodiques, traitée comptablement comme une perte des activités arrêtées ou en cours de cession (car relative à une activité cédée par le Groupe en 2005), ainsi qu’une provision pour litige d’un montant de 17 millions d’euros mentionnée plus haut.

Solide flux de trésorerie opérationnel des activités poursuivies au S2 2012

· Le flux de trésorerie opérationnel des activités poursuivies a atteint 211 millions d’euros au second semestre 2012, en hausse de 12 millions d’euros par rapport au second semestre 2011, représentant 10,9% du chiffre d’affaires, en hausse de 0,4 point. Au second semestre 2012, le flux de trésorerie lié aux dépenses d’investissement net s’est élevé à 73 millions d’euros, en recul de 8,5 millions d’euros par rapport au second semestre 2011, résultant notamment de la finalisation des investissements majeurs dans les Services Créatifs. Les sorties de trésorerie liées aux actions de restructuration ont atteint 31 millions d’euros au second semestre 2012, soit 1,6% du chiffre d’affaires, un niveau comparable à celui du second semestre 2011.

Flux de trésorerie d’exploitation disponible supérieur à 100 millions d’euros au S2 2012

· Technicolor a généré un flux de trésorerie d’exploitation disponible de 104 millions d’euros au second semestre 2012, comparé à 49 millions d’euros au second semestre 2011.

Les principaux impacts sur le flux de trésorerie d’exploitation du Groupe au S2 2012 ont été les suivants :

  • Des charges financières impactant la trésorerie pour un montant de 56 millions d’euros ;
  • D’autres dépenses d’exploitation impactant la trésorerie, principalement liées aux impôts, retraites et autres éléments non-courants, pour un montant total de 49 millions d’euros au S2 2012 ;
  • Un flux de trésorerie disponible des activités poursuivies positif de 106 millions d’euros et un flux de trésorerie disponible des activités arrêtées ou en cours de cession négatif de 2 millions d’euros.

Réduction significative de l’endettement net

· La dette financière brute à sa valeur nominale (non IFRS) était de 1 236 millions d’euros (1 115 millions d’euros en IFRS) à fin décembre 2012, en baisse de 264 millions d’euros comparé à 1 500 millions d’euros (1 327 millions d’euros en IFRS) à fin décembre 2011. Cette amélioration significative a reflété un remboursement anticipé de 162 millions d’euros lié aux augmentations de capital et à la vente de l’activité Services Diffuseurs de Contenu, le remboursement de la dette senior à hauteur de 58 millions d’euros, un remboursement anticipé obligatoire lié à l’excédent de flux de trésorerie de 25 millions d’euros généré en 2011, un impact change de 11 millions d’euros et d’autres remboursements de la dette pour un montant net de 8 millions d’euros.

· La position de trésorerie du Groupe s’est améliorée pour atteindre 397 million d’euros à fin décembre 2012, comparé à 370 millions d’euros à fin décembre 2011, reflétant une forte génération de flux de trésorerie disponible du Groupe de 106 millions d’euros, la contribution des augmentations de capital pour 179 millions d’euros, un remboursement de la dette nette pour un montant de (253) millions d’euros (base nominale) et d’autres éléments pour ?(5) millions.

· La dette nette à sa valeur nominale (non IFRS) s’élevait à 839 millions d’euros à fin décembre 2012, comparé à 1 130 millions d’euros à fin décembre 2011, en baisse de 291 millions d’euros.

· La dette nette IFRS était de 718 millions d’euros à fin décembre 2012, comparé à 957 millions d’euros à fin décembre 2011, en baisse de 239 millions d’euros.

· Technicolor a reçu une offre ferme pour une nouvelle ligne de crédit de 50 millions d’euros, adossée aux créances du Groupe, en remplacement de la ligne de crédit de 100 millions d’euros arrivant à expiration au mois d’avril 2013. Cette nouvelle ligne de crédit, aux termes plus avantageux que l’actuelle, est en cours de négociation. L’autre ligne de crédit de Technicolor, contractée auprès de Wells Fargo aux Etats-Unis pour un montant de 125 millions de dollars, a fait l’objet d’un avenant au cours du premier trimestre 2012, qui prolonge la maturité de celle-ci à 2016 et en améliore les termes et conditions.

Clauses conventionnelles

Au 31 décembre 2012, le Groupe a respecté l’ensemble de ses clauses conventionnelles.

Clauses conventionnelles* Ratios au 31cembre 2012
Couverture d’intérêts EBITDA/frais financiers supérieur à 3.65x 4,53x
Levier

Print Friendly, PDF & Email

TECHNICOLOR : 2012 – solide performance

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |
375e2d7fa87e1def6924dff13071480fgggggggggggggg