Selon une nouvelle étude intitulée The Challenge of Speed (Le
défi de la vitesse), réalisée par l’Economist Intelligence Unit et
parrainée par Ricoh,
51 % des dirigeants européens du secteur de la santé prédisent
qu’au cours des trois prochaines années, ce sont les plateformes
technologiques qui auront le plus d?impact sur leurs modèles
d’entreprise. Ils craignent toutefois qu’un changement trop rapide
n?affecte la technologie elle-même, voire, plus particulièrement, la
recherche et le développement. 71 % pensent que leur organisation doit
accélérer son évolution au cours des trois prochaines années pour se
préparer à l’avenir et 78 % ressentent une pression les poussant dans ce
sens. Toutes les personnes interrogées travaillent dans l?univers
hospitalier, chez des fabricants d’appareils médicaux, ou dans des
laboratoires pharmaceutiques.

Carsten
Bruhn, vice-président exécutif, Ricoh Europe
déclare : « Les
dirigeants du secteur de la santé sont conscients qu’il y a beaucoup à
faire et qu’ils doivent accélérer l?évolution de leur organisation. La
stratégie de l’UE «Ensemble pour la santé » vise de nombreux domaines
dans lesquels un changement est nécessaire, notamment les droits des
patients dans les services de santé à l’étranger, ou encore le
financement de services de R&D de pointe permettant de s?assurer que les
systèmes d’enregistrement électronique des dossiers soient compatibles à
l’échelle internationale. Mais que faut-il changer en premier pour
garantir la protection de la R&D ? »

Cette étude révèle combien les dirigeants du secteur sont divisés sur la
question. Lorsqu’on leur demande quels sont les premiers changements à
apporter, 34 % d?entre eux estiment qu?il faut modifier les processus
d’entreprise clés, à 34 % recruter de nouveaux effectifs, à 34 % attirer
et fidéliser les clients, à 34 % optimiser leur chaîne logistique et à
32 % adopter de nouvelles technologies.

Toutefois, lorsqu’ils s?interrogent plus spécifiquement sur les domaines
où ils s’attendent à voir le plus de changements au cours des
trois prochaines années, les intéressés évoquent le plus souvent «
l’amélioration des processus d’entreprise clés ». De plus, 42 %
considèrent que ce sont les analyses de données, qui aideront le plus à
améliorer le secteur de la santé d?ici trois ans, contre seulement 29 %
pour les autres secteurs.

Carsten Bruhn ajoute : « Améliorer les processus d’entreprise clés est
sans aucun doute le point de départ élémentaire. De plus, il est certain
que les analyses de données joueront un rôle majeur dans les mesures de
prévention sanitaire et dans les stratégies de recherche et
développement à venir. Les dirigeants du secteur de la santé doivent
également se concentrer sur le passage au numérique pour les dossiers
des patients, un système qui reste encore aujourd?hui lourd et
fastidieux. C?est en améliorant l?accès aux informations selon les
besoins, tout en protégeant la confidentialité des données, qu?ils
pourront alors pleinement se concentrer sur les soins délivrés aux
patients. »

Toutefois, les dirigeants du secteur de la santé soulignent deux
obstacles significatifs dans la course à la modernisation des méthodes
de travail traditionnelles, pour atteindre les objectifs fixés par les
directives européennes. Le premier obstacle est l?absence d’analyse
claire de sa rentabilité. Le second est lié aux contraintes de temps
imposés aux professionnels de la santé. En plus des obstacles à la
vitesse, d?autres entravent la flexibilité des établissements de santé.
La difficulté de relier efficacement entre elles les plateformes
technologiques est classée en tête de liste, tandis que la mise en
application d?initiatives potentiellement en conflit, en seconde place.

Le secteur de la santé est confronté à un défi d?importance dans la
transformation vers le tout numérique. Toutefois, comme le prouve cette
dernière étude, alors que les plateformes technologiques auront un
impact fort sur les modèles d’entreprise, les dirigeants du secteur de
la santé savent bien que ce n’est pas là que se trouve le n?ud du
problème.

Selon Carsten Bruhn, « l?évolution du secteur de la santé n’est pas
retardée à cause d?un faible investissement dans des technologies
adaptées. Au contraire, comme le démontre cette étude, ce sont plutôt
les processus supports de ces technologies et la mauvaise optimisation
de celles-ci qui sont en cause. Avec un support adéquat, il est possible
d?analyser les processus existants et de concevoir un programme
d’amélioration. Cela permettra aux systèmes informatiques déjà en place
d’être intégrés plus efficacement et de réduire significativement les
processus administratifs chronophages. Ainsi, grâce à ces nouvelles
méthodes de travail et au temps économisé, les professionnels de la
santé seront plus disponibles pour se concentrer sur leur priorité :
leurs programmes de R&D et la qualité des soins qu?ils délivrent »

Pour en savoir plus sur le défi de la vitesse auquel doivent faire face
les organisations de la santé, rendez-vous sur www.ricoh-europe.com/thoughtleadership
pour télécharger l’article complet, l’infographie et regarder la vidéo.

-fin-

| À propos de Ricoh |

Ricoh est une entreprise de technologie internationale opérant dans le
matériel d’imagerie professionnelle, les solutions d’impression de
production, les systèmes de gestion de documents et les services
informatiques. Ricoh Group a son siège à Tokyo et est implanté dans
environ 200 pays et régions. Pour l’exercice financier se terminant en
mars 2013, Ricoh Group affiche des ventes mondiales de 1 924 milliards
de yen (env. 20 milliards de dollars USD).

La plupart des recettes de la société est générée par des produits, des
solutions et des services qui favorisent l’interaction entre les
personnes et les informations. Ricoh produit également des caméras
numériques primées et des produits industriels spécialisés. Elle doit sa
renommée à la qualité de sa technologie, à son service à la clientèle
haut de gamme et à ses initiatives dans le développement durable.

Ricoh reste fidèle à son slogan, « imagine, change ». Elle aide les
entreprises à bousculer leurs méthodes de travail et à stimuler
l’imagination collective de leurs collaborateurs.

Pour plus d?informations, nous vous invitons à visiter www.ricoh-europe.com

| À propos de l’étude |

Ce rapport se fonde sur une enquête exécutée auprès de 461 dirigeants,
basés en Europe, provenant d’un large éventail de secteurs. La taille
des sociétés est variable. L’échantillon regroupe des dirigeants
supérieurs, avec 49 % de responsables/managers ou grade supérieur et 23
% de vice-président, vice-présidents directeurs et directeurs. Par
ailleurs, l’EIU a réalisé des interviews complètes de dirigeants et
d’experts reconnus en plus d’études détaillées auprès de la clientèle.

Print Friendly, PDF & Email

Ricoh Europe: Santé – La technologie stimule le changement, mais avec quel impact sur la recherche et le développement?

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |