Derichebourg en première ligne de la relance, performances exceptionnelles au premier semestre :

EBITDA courant semestriel en hausse de 88,8% à 172,6 M€

Résultat net en hausse de 229%, à 73,6 M€

Le conseil d’administration du 20 mai 2021, présidé par Monsieur Daniel Derichebourg, a arrêté les comptes semestriels au 31 mars 2021. Au cours de cette séance, le Président Directeur Général s’est félicité des résultats des différentes activités du groupe, et plus particulièrement de ceux de l’activité Services à l’Environnement, qui ont bénéficié des premiers effets de la reprise de l’activité économique mondiale, et de l’intégration réussie des activités en Espagne acquises l’an passé.

Chiffre d’affaires : 1,65 milliards d’euros au premier semestre

Le chiffre d’affaires s’élève à 1,65 milliards d’euros, en hausse de 26,7% par rapport à l’an passé. Cette augmentation provient principalement de la division Services à l’Environnement (+42%), atténuée par la légère diminution du chiffre d’affaires de l’activité Multiservices (-3%) par rapport au premier semestre de l’an passé.

(en milliers de tonnes) 31/03/2021 31/03/2020 Variation
       
Ferrailles 1 998,3 1 654,8 20,8%
Métaux non ferreux 322,1 297,7 8,2%
Total volumes 2 320,4 1 952,5 18,8%
       
(en millions d’euros) 31/03/2021 31/03/2020 Variation
       
Ferrailles 578,7 361,0 60,3%
Métaux non ferreux 505,6 368,7 37,1%
Prestations 135,9 128,0 6,2%
chiffre d’affaires Services à l’Environnement 1 220,3 857,6 42,3%
chiffre d’affaires Multiservices 429,2 444,4 (3,4%)
chiffre d’affaires Holding 0,5 0,4 27,0%
Total chiffre d’affaires semestriel groupe Derichebourg 1 649,9 1 302,3 26,7%

Services à l’Environnement

Le volume de ferrailles commercialisées progresse de 20,8% (+14% à périmètre constant) à cause d’:

  • un effet de base favorable, les livraisons ayant été faibles au premier trimestre de l’exercice 2019-2020
  • une demande croissante et soutenue en ferrailles, y compris de la part des hauts-fourneaux, car les ferrailles contribuent à diminuer les émissions de CO2 de ces derniers
  • une demande robuste de la part des aciéries turques tout au long du semestre écoulé, ce qui a soutenu les volumes et le prix de vente
  • la reprise tardive de l’activité de certains haut-fourneaux, arrêtés l’an dernier pendant la première période de crise sanitaire, a créé des effets de pénurie sur certains produits, et entraîné, pour les produits pour lesquels cela est possible, un report de demande vers les aciers produits par la filière électrique.

Le volume de métaux non ferreux commercialisés progresse de 8,2% (à périmètre constant en retrait de 10%, à cause d’un retrait marqué dans la filiale américaine)

Le prix des ferrailles et des métaux non ferreux a été significativement plus élevé qu’au cours du premier semestre de l’an passé, si bien que le chiffre d’affaires de la division Services à l’Environnement progresse de 42%.

Multiservices

La progression du chiffre d’affaires des métiers liés à la propreté (+18% en France, +16% en Espagne-Portugal) ne compense pas totalement le recul des métiers liés à l’Aéronautique (-39% dans les services externalisés et -61% dans le travail temporaire spécialisé), si bien que le chiffre d’affaires du semestre est en retrait de 3%.

EBITDA courant1

Les principales activités du groupe voient leur EBITDA courant s’améliorer par rapport à l’an passé. Grâce à l’amélioration des marges dans l’activité Services à l’Environnement, l’EBITDA courant du groupe progresse de 88,8% (soit 81,2 M€) et s’établit à 172,6 M€. Il représente 10,5% du chiffre d’affaires.

L’EBITDA courant de l’activité Services à l’Environnement est de 153,3 M€, en progression de 116,7% (soit 82,5 M€) par rapport à l’an passé. Il représente 12,6% du chiffre d’affaires. L’augmentation des volumes de ferrailles, des prix en hausse sur les ferrailles et les métaux non ferreux, la maîtrise des différents postes de charges, et une amélioration des résultats dans les activités de collecte de déchets ménagers au Canada explique cette amélioration.

L’EBITDA courant de l’activité Multiservices progresse de 7,7%, à 24 M€ grâce à l’amélioration de la profitabilité des métiers de la propreté, et la résistance malgré la conjoncture difficile des services aéronautiques externalisés.

L’EBITDA courant du groupe sur 12 mois glissants s’élève à 262 M€, sans retraitement de l’impact de la période d’avril 2020 et mai 2020, lourdement impactée par le 1er confinement.

Résultat opérationnel courant2

Après prise en compte de 60,4 M€ de dotation aux amortissements sur le semestre, le résultat opérationnel courant s’élève à 112,3 M€, en progression de 236,6% par rapport au premier semestre de l’an passé.

Résultat opérationnel

Peu d’éléments non-récurrents sont à recenser sur le semestre, notamment un profit de 2,9 M€ suite à une reprise de provision pour litige devenue sans objet, chez Derichebourg Multiservices et Derichebourg Propreté.

Le résultat opérationnel s’élève à 115,5 M€, en progression de 175,9% par rapport à la période comparable de l’exercice précédent.

Résultat net revenant aux actionnaires de l’entité consolidante

Le résultat net revenant aux actionnaires est de 73,6 M€, en progression de 229% par rapport au premier semestre de l’an passé.

Perspectives

Le groupe s’attend à ce que les conditions favorables pour les activités de recyclage qui ont prévalu au premier semestre continuent au second, avec un environnement de prix élevés pour les matières premières.

La demande chinoise en acier est soutenue : à compter du 1er mai 2021, la Chine a supprimé les droits d’importations sur les aciers et ferrailles.

Le groupe poursuivra sa politique d’investissement et lancera en fin de semestre ou début d’exercice 2021-2022 :

  • Un accroissement de sa capacité de traitement de DEEE (déchets électriques, électroniques, électro-ménagers) en France
  • Un accroissement de sa capacité de production de lingots de plomb

Le dossier de pré-notification relatif au projet d’acquisition d’Ecore est en cours d’étude par les autorités compétentes en charge du contrôle des concentrations.

Une croissance du chiffre d’affaires des activités de services (services aux collectivités et multiservices) est également escomptée.

COMPTE DE RESULTAT

(en millions d’euros) 31/03/2021 31/03/2020 Variation
       
Chiffre d’affaires 1 649,9 1 302,3 26,7%
dont Services à l’Environnement 1 220,3 857,6 42,3%
dont Multiservices 429,2 444,4 (3,4%)
       
Ebitda courant 172,6 91,5 88,8%
dont Services à l’Environnement 153,3 70,7 116,7%
dont Multiservices 24,0 22,3 7,7%
       
Résultat opérationnel courant 112,3 33,4 236,6%
dont Services à l’Environnement 107,1 26,6 302,4%
dont Multiservices 11,6 9,7 19,1%
       
Éléments à caractère non-courant, nets 3,2 8,5 (62,4%)
       
Résultat opérationnel 115,5 41,9 175,9%
       
Frais financiers nets (7,2) (5,7) 26,0%
Autres éléments financiers 0,6 (0,3) (292,7%)
       
Résultat avant impôts 108,9 35,9 203,7%
       
Impôts sur les bénéfices (33,4) (13,1) 156,0%
Part du résultat des entreprises associées et co-entreprises (0,8) 0,2 (413,4%)
Résultat net revenant aux intérêts ne conférant pas le contrôle (1,1) (0,7) 66,6%
       
Résultat net revenant aux actionnaires 73,6 22,4 228,8%

BILAN

(en millions d’euros) 31-03-21 30-09-20 Variation (%)
Ecarts d’acquisition 261,1 261,1  
Immobilisations incorporelles 6,7 7,5  
Immobilisations corporelles 496,9 497,7  
Droits d’utilisation 202,8 190,2  
Actifs financiers 10,3 10,0  
Participations dans les entreprises associées et les co-entreprises 11,8 12,6  
Impôts différés 32,4 31,1  
Total actifs non courants 1 022,0 1 010,1 1,2 %
Stocks et encours 136,7 105,3  
Créances clients 399,6 309,9  
Créances d’impôt 4,6 4,1  
Autres actifs 90,4 68,3  
Actifs financiers 20,0 15,4  
Trésorerie et équivalents de trésorerie 403,7 361,9  
Instruments financiers 1,4 0,0  
Total actifs courants 1 056,4 865,0 22,1 %
Total actifs non courants et groupes d’actifs destinés à être cédés 0,0 0,0  
Total actif 2 078,3 1 875,1 10,8 %

(en millions d’euros) 31-03-21 30-09-20 Variation (%)
Capitaux propres Groupe 596,3 521,6  
Intérêts ne conférant pas le contrôle 3,4 2,6  
Total capitaux propres 599,7 524,2 14,4 %
Emprunts et dettes financières 541,5 572,2  
Provision retraite et avantages similaires 52,0 50,8  
Autres provisions 32,8 33,4  
Impôts différés 22,6 23,2  
Autres passifs 4,5 3,2  
Total passifs non courants 653,4 682,6 (4,3 %)
Emprunts et dettes financières 182,9 130,9  
Provisions 2,6 4,6  
Fournisseurs 346,0 254,5  
Dettes d’impôts 27,1 4,7  
Autres passifs 264,8 271,2  
Instruments financiers 1,9 2,3  
Total passifs courants 825,3 668,2  
Total passifs liés à un groupe d’actifs destinés à être cédés 0,0 0,0 23,5 %
Total passif 2 078,3 1 875,1 10,8 %

EVOLUTION DE L’ENDETTEMENT FINANCIER NET DU 30/9/2020 AU 31/03/2021

Endettement financier net 30 septembre 2020 341,1
EBITDA courant (172,6)
Investissements 59,0
Frais financiers nets 7,2
Impôts sur les sociétés 12,9
Autres 2,9
Sous-total 250,4
Variation de BFR 52,8
Nouveaux droits d’utilisation IFRS 16 17,4
Endettement financier net 31 mars 2021 320,7


1 EBITDA courant = Résultat opérationnel courant + dotation nette aux amortissements des immobilisations corporelles, incorporelles et des droits d’utilisation

2 Résultat opérationnel courant = Résultat opérationnel +/- éléments non courants

Pièce jointe


Print Friendly, PDF & Email

Résultats du premier semestre 2020-2021

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |