Regulatory News:

Technip (Paris:TEC) (ISIN:FR0000131708) (ADR:TKPPY):

Le Conseil d?Administration de Technip, réuni le 17 février 2015, a
arrêté les comptes consolidés de l?exercice 2014.

Note : En 2014, Technip a appliqué pour la première fois inter alia
la norme IFRS 11 ? Partenariats. Dans ses états financiers annuels,
Technip a intégré les interprétations les plus récentes émises par
l?IFRIC au sujet de cette norme, selon lesquelles tous les partenariats
structurés via des sociétés incorporées doivent être uniquement
considérés comme des co-entreprises. Technip continuera de publier et de
fournir des informations prévisionnelles sur une base ajustée
correspondant à son précédent reporting financier, ceci pour garantir la
cohérence et la comparabilité entre les périodes et les projets, et pour
partager avec l?ensemble des acteurs du marché le reporting financier
utilisé à des fins de gestion.

Les états financiers annuels ajustés (ceux auxquels il est fait
référence de façon générale dans ce communiqué de presse) sont présentés
en annexes I-III. Les états financiers consolidés aux normes IFRS et la
réconciliation avec la base ajustée sont présentés en annexe V.

En millions d’euros (sauf dividende) 4T 13 4T 14 Variation 2013 2014 Variation
Chiffre d?affaires ajusté 2 476,3 2 815,9 13,7% 9 285,1 10 724,5 15,5%
EBITDA ajusté4 264,6 319,2 20,6% 1 052,3 1 107,9 5,3%
Taux d?EBITDA ajusté 10,7% 11,3% 65pb 11,3% 10,3% (100)pb
Résultat opérationnel courant ajusté2 203,7 223,2 9,6% 834,5 824,6 (1,2)%
Taux de marge opérationelle courante ajusté5 8,2% 7,9% (30)pb 9,0% 7,7% (130)pb
Résultat net implicite ajusté3 134,5 172,1 28,0% 563,1 564,4 0,2%
Eléments non courants ajustés (92,0) nm (127,8) nm
Résultat net ajusté, part du Groupe 134,5 80,1 (40,4)% 563,1 436,6 (22,5)%
Résultat net, part du Groupe 134,5 80,1 (40,4)% 563,1 436,6 (22,5)%
Dividende proposé par action1 (?) 1,85 2,00 8%
Prise de commandes 3 226 3 227 11 124 15 296
Carnet de commandes 15 475 20 936 15 475 20 936

1 Proposition du Conseil d?Administration de Technip qui sera
soumise à l?approbation des actionnaires réunis en Assemblée Générale le
23 avril 2015.

2 Résultat opérationnel courant ajusté après quote-part du
résultat des sociétés mises en équivalence.

3 Résultat net ajusté, part du Groupe, avant éléments non
courants.

4 Résultat opérationnel courant ajusté après quote-part du
résultat des sociétés mises en équivalence avant dépréciations et
amortissements.

5 Résultat opérationnel courant ajusté après quote-part du
résultat des sociétés mises en équivalence, divisé par le chiffre
d?affaires ajusté.

M. Thierry Pilenko, Président-Directeur Général de Technip a
déclaré : « Technip commence l?année 2015 dans une position très
favorable. En 2014, Technip a enregistré une prise de commandes record
de 15,3 milliards d?euros qui porte le carnet de commandes à 21
milliards d?euros, avec des projets diversifiés et de grande qualité.
Notre chiffre d?affaires ajusté progresse de 16 % et le résultat
opérationnel ajusté s?élève à 825 millions d?euros grâce à une solide
performance en particulier dans nos activités de services et de
fourniture d?équipements et de technologies. En 2014, tous nos
collaborateurs se sont mobilisés autour de nos programmes portant sur la
qualité et la sûreté, avec de nettes améliorations dans les deux
domaines.

Dans le segment Subsea, les résultats sont supérieurs à nos attentes. La
performance opérationnelle est solide dans toutes les régions et nous
avons fait preuve de flexibilité pour nous adapter aux demandes de nos
clients. Forts d?un taux de marge opérationnelle courante ajusté de 15,3
% au quatrième trimestre, nous avons délivré 13 % pour l?exercice 2014,
soit un résultat bien supérieur à l?objectif de 12 % que nous nous
étions fixés il y a un an. Le segment Onshore/Offshore enregistre un
chiffre d?affaires ajusté plus élevé que prévu, en hausse de 12 % par
rapport à l?an dernier. Du point de vue opérationnel, comme nous
l?avions indiqué en juillet, l?environnement s?est avéré difficile pour
diverses raisons, donnant lieu à une baisse de notre résultat
opérationnel courant ajusté à 276 millions d?euros.

Dans notre analyse du marché en juillet 2014, nous avions identifié des
turbulences significatives dans l?activité des services pétroliers,
telles que la maîtrise des investissements de nos clients, un
durcissement des conditions de négociation sur les projets, et un
comportement parfois irrationnel de la part de certains concurrents lors
des appels d?offres. Depuis, l?évolution du cours du pétrole a amplifié
ces inquiétudes et nos clients accentuent la pression sur leurs
fournisseurs. Tout ceci implique un ralentissement significatif et
prolongé pour notre industrie dans de nombreuses régions.

Notre réaction a été forte et rapide sur les éléments dont nous avons la
maîtrise. Nous avons réduit nos coûts commerciaux, administratifs et
généraux de 69 millions d?euros en 2014, dont 27 millions d?euros au
quatrième trimestre. Notre effectif global est passé de près de 40 000
collaborateurs à son niveau le plus haut au deuxième trimestre 2014 à
38 200 à la fin de l?année. Durant l?année, nous nous sommes désengagés
de quatre activités non stratégiques. Nous avons rationalisé notre
flotte, réduite à un total de 27 navires de pointe, conduisant à une
amélioration du taux d?utilisation et de la performance opérationnelle.
Nos plans de réduction de coûts et de productivité sont en place pour
soutenir notre performance en 2015.

Grâce à notre carnet de commandes record, nous avons renforcé notre
sélectivité en matière de réponses aux appels d?offres, en nous
focalisant sur des projets où la valeur ajoutée que nous apportons à nos
clients nous assure un niveau de rentabilité et de risque acceptable.
Malgré une conjoncture difficile, nous voyons des opportunités
régulières de prise de commandes sur nos marchés.

Nous avons investi et recruté de façon sélective en 2014. Dans le
domaine des technologies, nous avons réalisé l?acquisition de l?activité
de polymères de Zimmer en fin d?année. En termes d?équipements, nous
avons lancé la modernisation de l?usine de FlexiFrance. Auparavant nous
avions réalisé des investissements dans nos usines de fabrication
d?ombilicaux au Royaume-Uni et de conduites flexibles à Açu au Brésil
dont la performance a été excellente au second semestre 2014. Nous
continuerons de maîtriser nos investissements : nos investissements nets
se montent à 314 millions d?euros en 2014 et devraient baisser en 2015
et 2016. Par ailleurs, nous avons continué d?accroître les compétences
de nos équipes et notamment pour ce qui concerne nos équipes
d?ingénierie. Nous considérons que la conjoncture actuelle permettra à
Technip d?attirer des talents exceptionnels en son sein.

Quel que soit le cours du pétrole, nos clients se voient contraints de
réduire les coûts de conception et de fonctionnement de leurs
installations. Technip possède les compétences en matière d?ingénierie
conceptuelle et des technologies innovantes qui peuvent aider nos
clients à améliorer de façon significative la rentabilité de leurs
nouveaux investissements, y compris dans l?offshore profond et les
environnements extrêmes. Chaque fois que nous avons été impliqués dans
les phases amont du projet par nos clients, nous avons pu démontrer
notre capacité à proposer des solutions

optimisées. Nous continuerons d?ajouter des expertises afin de renforcer
notre position de partenaire privilégié pour nos clients, en particulier
avec notre partenaire dans le subsea.

Pour 2015, forts de notre carnet de commandes record de 21 milliards
d?euros, nous sommes en mesure de donner des objectifs clairs en termes
de chiffre d?affaires et de résultats. Notre priorité sera encore de
délivrer nos projets conformément aux attentes de nos clients. Nous
gérons de façon active non seulement nos propres coûts mais nous sommes
également présents aux côtés de nos clients pour les aider à gérer les
coûts de leurs projets. Nos clients perçoivent de plus en plus notre
éventail de technologies, de services, de produits et d?expérience en
termes de projets comme un élément différentiateur incontestable. Ainsi,
forts de notre bilan solide, nous maintenons notre politique
d?augmentation progressive du dividende et proposons une augmentation de
8% avec option de paiement du dividende en actions, ce qui témoigne de
notre confiance dans notre capacité à créer de la valeur à long terme. »

I. PRISE ET CARNET DE COMMANDES

1. Prise de commandes pour le quatrième trimestre 2014

Au cours du quatrième trimestre 2014, la prise de commandes de
Technip s?élève à 3,2 milliards d?euros. La répartition par
segment d?activité est la suivante :

Prise de commandes (en millions d’euros) 4T 2013 4T 2014
Subsea 1 639 1 271
Onshore/Offshore 1 587 1 956
Total 3 226 3 227

Dans le Subsea, la prise de commandes comprend un contrat pour
les développements de champs pré-salifères au Brésil qui inclut la
fourniture, pour le champ Iracema North, d?un total de 114 kilomètres de
conduites flexibles, qui seront produites dans nos usines de fabrication
de Vitoria et Açu.

Dans le golfe du Mexique, Technip a remporté un contrat pour le champ
K2, qui comprend la conception, la fabrication et l?installation des
équipements sous-marins ainsi que des flowlines par notre navire,
le Deep Blue.

En mer du Nord, Technip a signé un important contrat pour le projet
Gullfaks Rimfaksdalen (GRD), qui comprend la fabrication et
l?installation d?équipements sous-marins tels que 9,5 kilomètres environ
de flowlines à double enveloppe, qui seront fabriquées dans notre
base d?assemblage à Orkanger, en Norvège, et installées par l?Apache II.
Technip a également signé un contrat conséquent pour le développement du
champ Glenlivet, couvrant la fabrication et l?installation de conduites
de production et d?ombilicaux à tubes d?acier, qui seront fabriqués au
Royaume-Uni dans nos usines d?ombilicaux à Newcastle et dans notre base
d?assemblage à Evanton.

Dans l?Onshore/Offshore, la prise de commandes comprend en
particulier le contrat d?ingénierie, de fourniture des équipements et de
gestion de la construction (EP&Cm) pour un complexe de craqueur d?éthane
et d?unités pétrochimiques de dérivés d?envergure mondiale, près de Lake
Charles en Louisiane, aux Etats-Unis. Ce contrat intervient après que
Technip a été choisi pour l?ingénierie et la fourniture de huit fours
utilisant la technologie propriétaire de Conversion Ultra Sélective (USC
®).

En Slovaquie, un contrat conséquent nous a été attribué pour le
développement de l?ingénierie, la fourniture des équipements et la
construction d?une nouvelle unité de production d?ammoniac dans un
complexe d?engrais existant à Sal?a.

En Inde, un contrat a été remporté pour construire un terminal onshore
gazier et pétrolier d?une capacité de 6 MMSCMD (Million Standard
Cubic Meters per Day
), qui sera un élément déterminant des
installations existantes du développement intégré des champs Vashishta
(VA) et S1.

Technip a remporté deux contrats pour ses activités Stone & Webster
Process Technology : le premier en Chine, pour fournir la technologie
Badger, l?ingénierie, et les équipements critiques et les services
techniques destinés à une usine d?éthylbenzène et de monomère de styrène
à Qingdao, et le second en Louisiane pour fournir l?ingénierie détaillée
et les services associés pour développer la section de récupération
d?une usine d?éthylène.

A Abu Dhabi, Technip a également remporté un contrat de conseil en
management de projet (PMC) pour le projet Nasr Phase II Full Field
Development.

En annexe IV (b), figurent les principaux contrats annoncés depuis
octobre 2014 et une indication de leur valeur approximative lorsque
celle-ci a été publiée.

2. Carnet de commandes par zone géographique

A la fin du quatrième trimestre 2014, le carnet de commandes de
Technip s?élève à 20,9 milliards d?euros, contre 19,3 milliards d?euros
à la fin du troisième trimestre 2014 et 15,5 milliards d?euros à la fin
du quatrième trimestre 2013. L?augmentation du carnet reflète la forte
prise de commandes et l?évolution du cours des devises.

La répartition géographique du carnet de commandes est indiquée dans le
tableau ci-dessous :

Carnet de commandes1 (en millions
d’euros)

30 septembre 31 décembre Variation
2014 2014
Europe, Russie, Asie Centrale 7 708 8 724 13,2%
Afrique 4 529 4 415 (2,5)%
Moyen-Orient 1 060 1 259 18,8%
Asie-Pacifique 2 522

2 612

3,6%
Amériques 3 487 3 926 12,6%
Total 19 306 20 936 8,4%

1 La prise et le carnet de commandes incluent tous les
projets dont le chiffre d?affaires est consolidé dans nos états
financiers ajustés.

3. Ecoulement du carnet de commandes

Près de 50 % du carnet de commandes devrait s?écouler en 2015.

Ecoulement estimé du carnet de
commandes au 31 décembre 2014 Subsea Onshore/Offshore Groupe
(en millions d’euros)
2015 4 888 5 327 10 215
2016 2 857 3 612 6 469
2017 et au-delà 1 983 2 269 4 252
Total 9 728 11 208 20 936

II. PRINCIPALES INFORMATIONS FINANCIERES ET OPERATIONNELLES POUR LE
QUATRIEME TRIMESTRE 2014 ? BASE AJUSTEE

1. Subsea

Le segment Subsea montre une amélioration significative de son
activité par rapport à l?an dernier, avec un chiffre d?affaires et un
résultat ajustés nettement plus élevés. Les principales opérations pour
le trimestre ont été les suivantes :

  • Aux Amériques :

    • Dans le golfe du Mexique, le Deep Blue a été mobilisé sur
      Delta House pour ses troisième et quatrième campagnes
      d?installation. Les opérations de soudage pour les projets Stones
      et Julia ont avancé dans notre base d?assemblage de Mobile, alors
      que l?ingénierie et la fourniture des équipements ont bien démarré
      pour le champ Kodiak.
    • Au Brésil, la production a avancé pour les conduites
      flexibles destinées aux champs pré-salifères d?Iracema Sul,
      Sapinhoá & Lula Nordeste et Sapinhoá Norte dans nos usines de
      fabrication de Vitoria et Açu.
  • En mer du Nord, le Deep Energy a finalisé l?installation des flowlines
    de production sur le projet Quad 204 en Ecosse, avant d?être mobilisé
    sur la campagne de pose de conduites du champ Alder, tandis que le
    North Sea Giant a achevé avec succès l?installation des huit dernières
    conduites rigides sur le projet Åsgard Subsea Compression en
    Norvège. Le Skandi Arctic a été mobilisé sur le champ Bøyla en Norvège.
  • En Afrique de l?Ouest, le Deep Pioneer a terminé l?installation
    de conduites flexibles pour le développement du Bloc 15/06 en Angola
    et a ensuite été mobilisé sur la phase 2 du projet GirRi. Les phases
    d?ingénierie et de fourniture des équipements ont avancé sur d?autres
    grands projets, dont Moho Nord au Congo, T.E.N. au Ghana et Kaombo en
    Angola.
  • En Asie Pacifique, l?ingénierie et la fourniture des
    équipements ont avancé sur les projets Malikai et Prelude, situés
    respectivement en Malaisie et en Australie. Notre usine Asiaflex a
    produit des conduites flexibles notamment pour les projets Jangkrik et
    Bangka en Indonésie.
  • Au Moyen-Orient, le projet Jalilah B se termine aux Emirats
    Arabes Unis.

Au final, le taux d?utilisation des navires du Groupe pour le
quatrième trimestre 2014 s?élève à 74 %, contre 69 % pour le quatrième
trimestre 2013, et 86 % pour le troisième trimestre 2014.

La performance financière pour le segment Subsea est présentée
dans le tableau suivant :

En millions d’euros 4T 2013 4T 2014 Variation
Subsea
Chiffre d’affaires ajusté 962,7 1 290,3 34,0%
EBITDA ajusté 176,9 285,7 61,5%
Taux d’EBITDA ajusté 18,4% 22,1% 377bp
Résultat opérationnel courant ajusté après quote-part du résultat
des sociétés mises en équivalence
126,9 197,9 55,9%
Taux de marge opérationnelle courante ajustée 13,2% 15,3% 216bp

2. Onshore/Offshore

Dans le segment Onshore/Offshore, la performance a été impactée
par plusieurs facteurs opérationnels dont le comportement de nos clients
et une activité moins soutenue sur des projets en phase finale contre
une activité plus soutenue sur des projets en phase préliminaire. Le
chiffre d?affaires ajusté est resté stable et le résultat a baissé
comparé à l?année dernière. Les principales opérations pour le trimestre
ont été les suivantes :

  • Au Moyen-Orient, la construction s?est poursuivie dans
    l?usine d?Halobutyl en Arabie Saoudite. A Abu Dhabi, l?ingénierie et
    la fourniture des équipements ont avancé sur le complexe Umm Lulu. La
    fabrication de la plateforme FMB pour le Qatar a continué.
  • En Asie Pacifique, la construction du FLNG 1 de Petronas
    et de Prelude FLNG a continué en Corée, tandis que la construction des
    plateformes SK316 a progressé en Malaisie. L?ingénierie et la
    fourniture des équipements ont avancé sur le développement du champ
    gazier Maharaja Lela & Jamalulalam South au Brunei, et sur l?unité
    d?acide téréphtalique purifié (PTA) située à Mangalore en Inde.
  • Aux Amériques, l?ingénierie et la fourniture des équipements
    ont avancé dans les usines de polyéthylène de CPChem au Texas, alors
    que les travaux de construction ont continué dans le complexe
    pétrochimique Ethylene XXI au Mexique. La coque de la Spar Heidelberg
    a été livrée au client dans le golfe du Mexique. L?ingénierie et la
    fourniture des équipements ont démarré sur le projet Juniper à
    Trinidad-et-Tobago.
  • Ailleurs, l?ingénierie et la fourniture des équipements ont
    continué à avancer sur le projet Yamal LNG et la construction des
    modules a commencé dans tous les chantiers navals. La préparation et
    le terrassement ont repris sur le site de Sabetta en Russie.

La performance financière en Onshore/Offshore est indiquée
dans le tableau suivant :

En millions d’euros 4T 2013 4T 2014 Variation
Onshore/Offshore
Chiffre d’affaires ajusté 1 513,6 1 525,6 0,8%
Résultat opérationnel courant ajusté après quote-part du résultat
des sociétés mises en équivalence
101,5 47,9 (52,8)%
Taux de marge opérationnelle courante ajustée 6,7% 3,1% (357)bp

3. Groupe

Le résultat opérationnel courant ajusté après quote-part du résultat
des sociétés mises en équivalence
du Groupe, incluant des
charges Corporate de 23 millions d?euros, est indiqué dans le tableau
suivant :

En millions d’euros 4T 2013 4T 2014 Variation
Groupe
Chiffre d’affaires ajusté 2 476,3 2 815,9 13,7%
Résultat opérationnel courant ajusté après quote-part du résultat
des sociétés mises en équivalence
203,7 223,2 9,6%
Taux de marge opérationnelle courante ajustée 8,2% 7,9% (30)bp

Au quatrième trimestre 2014, par rapport à l?an dernier, l?impact estimé
des variations de change a été positif de 80 millions d?euros sur
un chiffre d?affaires ajusté et positif de 5 millions d?euros sur un
résultat opérationnel courant ajusté après quote-part du résultat des
sociétés mises en équivalence.

4. Eléments non courants et résultat net du Groupe ajustés

Des éléments opérationnels non courants ajustés ont été comptabilisés ce
trimestre pour (33,3) millions d?euros, reflétant principalement la
fermeture de Technip Offshore Wind et des coûts de restructuration. Le résultat
opérationnel ajusté
incluant des éléments non courants ressort à 190
millions d?euros au quatrième trimestre 2014, contre 204 millions
d?euros il y a un an.

Le résultat financier ajusté au quatrième trimestre 2014 comprend
17,7 millions d?euros de charges d?intérêts sur dette à long terme et un
impact positif de 22,1 millions d?euros lié aux variations de change et
de juste valeur des instruments de couverture (contre un impact négatif
de 26,1 millions d?euros au quatrième trimestre 2013). De plus, nous
avons enregistré au cours du trimestre une charge non courante de 68,0
millions d?euros sur notre participation dans MHB.

L?évolution du nombre dilué d?actions est essentiellement due aux
actions de performance accordées aux collaborateurs de Technip,
compensées par des rachats d?actions.

En millions d’euros (sauf résultat dilué par action et nombre
moyen d’actions sur une base diluée)

4T 2013 4T 2014 Variation
Résultat opérationnel courant ajusté après quote-part du résultat
des sociétés mises en équivalence
203,7 223,2 9,6%
Résultat opérationnel non courant ajusté (33,3) nm
Résultat financier ajusté (34,2) (67,7) 98,0%
Charge d?impôt sur le résultat ajusté (31,3) (39,2) 25,2%
Taux effectif d’imposition ajusté 18,5% 32,1% nm
Intérêts minoritaires ajustés (3,7) (2,9) (21,6)%
Résultat net ajusté, part du Groupe 134,5 80,1 (40,4)%
Résultat net, part du Groupe 134,5 80,1 (40,4)%
Nombre moyen d’actions sur une base diluée 125 993 971 124 725 767 (1,0)%
Résultat dilué par action1 (?) 1,11 0,68 (38,4)%

1 En conformité avec les normes IFRS, le bénéfice par action
calculé sur une base diluée s’obtient en divisant le résultat net de la
période par le nombre moyen d’actions en circulation, augmenté du nombre
moyen pondéré d’options de souscription non encore exercées et des
actions gratuites attribuées calculé selon la méthode dite « du rachat
d’actions » (IFRS 2) moins les actions auto-détenues. Dans le cadre de
cette méthode, les options de souscription d’actions anti-dilutives ne
sont pas prises en compte dans le calcul du BPA ; ne sont retenues que
les options qui sont dilutives c’est-à-dire celles dont le prix
d’exercice augmenté de la charge IFRS 2 future et non encore
comptabilisée est inférieur au cours moyen de l’action sur la période de
référence du calcul du résultat net par action.

5. Flux de trésorerie et situation financière consolidée ajustés

Au 31 décembre 2014, la situation nette de trésorerie ajustée2
du Groupe s?élève à 1 125 millions d?euros contre 747
millions d?euros au 30 septembre

Print Friendly, PDF & Email

Résultats de Technip pour le quatrième trimestre et l’exercice 2014

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |