COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Paris, le 28 juillet 2016

Résultats DU PREMIER SEMESTRE 2016 DU GROUPE LA POSTE

Croissance modérée du chiffre d'affaires

Croissance du résultat d'exploitation soutenue par des éléments exceptionnels

(+11,2% hors exceptionnels[1])

Le Conseil d'administration de La Poste, réuni ce jour sous la présidence de Philippe Wahl, a arrêté les comptes consolidés du Groupe pour le premier semestre 2016.

  • Produits opérationnels : 11 770 millions d'euros en croissance de 2,7%
  • Résultat d'exploitation[2] : 852 millions d'euros, en croissance de 38,3%, +11,2% hors éléments exceptionnels1
  • Résultat net part du Groupe : 675 millions d'euros, en croissance de 59,4%, +28,5% hors éléments exceptionnels1
  • Indicateur de santé économique[3] de 70 millions d'euros (401 millions d'euros au premier semestre 2015)
  • Dette nette[4] de 3 737 millions d'euros, en augmentation de 80 millions d'euros depuis le 31 décembre 2015
  • Structure financière saine avec un ratio dette nette4 / capitaux propres en amélioration à 0,36 (0,38 au 31 décembre 2015)

Au 30 juin 2016, Le Groupe La Poste a enregistré une hausse organique[5] modérée de son chiffre d'affaires (+2,2%) avec une performance contrastée selon les activités. La branche Services-Courrier-Colis connaît une évolution stable malgré la décroissance des volumes de courrier. GeoPost tire pleinement profit de la croissance du e-commerce et des solutions innovantes déployées sur le dernier kilomètre. La Banque Postale est impactée par un environnement de taux d'intérêt historiquement bas. La branche Numérique se développe sur le marché croissant de la transformation numérique. L'attention portée à la bonne maîtrise des charges dans l'ensemble des branches grâce à l'engagement des postières et des postiers contribue à l'évolution favorable du résultat d'exploitation, qui intègre néanmoins des éléments exceptionnels1.

Le semestre a été marqué par la concrétisation de plusieurs projets majeurs avec la mise en œuvre opérationnelle du passage de l'examen du code de la route au sein de sites postaux, le lancement de la livraison des colis le soir dans les villes de plus de 50 000 habitants, l'entrée sur le marché de la silver économie avec la création de La Poste Silver, le positionnement sur le marché de la livraison de produits frais avec le déploiement de Chronofresh en France et le regroupement des sièges du Groupe et des branches avec pour objectifs le développement de la coopération entre branches et la réduction des coûts.

Le Groupe La Poste poursuit la mise en œuvre de son plan stratégique « La Poste 2020 : Conquérir l'avenir » et reste mobilisé pour transformer son modèle économique.

Chiffres clés au 30 juin 2016
 

(En millions d'euros) 30/06/2016 30/06/2015 Evolution
Publiée
 
A périmètre et change constants
Performance opérationnelle du Groupe      
         
Produits opérationnels 11 770 11 459 +2,7% +2,2%
Résultat d'exploitation après quote-part de résultat net des sociétés sous contrôle conjoint 852 616 +38,3% +38,7%
Marge d'exploitation 7,2% 5,4% +1,9pt +1,9pt
Résultat net part du Groupe 675 424 +59,4% +61,9%
Marge nette 5,7% 3,7% +2,0pt +2,1pt
Indicateur de santé économique[6]
 
70 401 -82,4%  
         
   
30/06/2016
 
31/12/2015
 
   
Structure financière du Groupe      
         
Dette nette[7] 3 737 3 657 +2,2%  
Dette nette7 / Capitaux propres 36,3% 37,6% -1,3pt  
         
Ratios clés de La Banque Postale    
         
Coefficient d'exploitation 80,7% 81,5%[8] -0,8pt  
Ration Common Equity Tier 1[9] 13,4% 13,2% +0,2pt  
Ratio crédits / dépôts[10] 74% 75% -1pt  
Ratio de levier[11] estimé 5,0% 5,2% -0,2pt  

RESULTATS SEMESTRIELS
Produits opérationnels
Les produits opérationnels du Groupe La Poste s'établissent à 11,770 milliards d'euros au 30 juin 2016, en hausse de 2,7% (+2,2% à périmètre et change constants). L'effet périmètre s'élève à +123 millions d'euros, principalement lié aux acquisitions 2015 et 2016 de GeoPost (Armadillo en Russie et DPD Systemslogitik en Allemagne) et de La Banque Postale (Fédéris et Ciloger). L'effet change a un impact défavorable de 57 millions d'euros (principalement sur la livre sterling).

(En millions d'euros) 30/06/2016 30/06/2015  Evolution
Publiée A périmètre et change constants
         
Services-Courrier-Colis 5 747 5 757 -0,2% -0,2%
GeoPost 2 969 2 693 +10,3% +9,2%
La Banque Postale 2 974 2 929 +1,6% +0,8%
Numérique 289 278 +4,0% +3,1%
Autres secteurs et intercos -209 -198 +5,7% +8,7%
PRODUITS OPERATIONNELS 11 770 11 459 +2,7% +2,2%

Le chiffre d'affaires de la branche Services-Courrier-Colis est quasiment stable avec une évolution différenciée selon les activités de la branche :

  • L'activité Services-Courrier enregistre un léger recul de son chiffre d'affaires (-0,6% à 4 956 millions d'euros), l'impact de la baisse des volumes de courrier adressé
    (-5,3%[12]) étant partiellement compensé par un effet jours ouvrés favorable (+1,9%), une augmentation tarifaire intervenue au 1er janvier 2016 (+3,8% en moyenne) et la croissance du chiffre d'affaires international. A noter l'absence de chiffre d'affaires lié aux élections contrairement au premier semestre 2015. Les nouveaux services sont en forte croissance (chiffre d'affaires de 19,5 millions d'euros en progression de 43,4%). Les filiales, positionnées sur les marchés de la logistique (Viapost Services) et de la distribution d'imprimés publicitaires (Mediapost), enregistrent une hausse de leur chiffre d'affaires de 3,4% à 264 millions d'euros.
  • Le chiffre d'affaires de l'activité Colis progresse de 2,7% à 791 millions d'euros, tiré par un effet volume (+6,2%[13]), partiellement absorbé par l'évolution du prix/mix clients (progression du BtoC et des grands comptes).

La branche GeoPost, présente sur les activités de colis rapide et express BtoB et BtoC en France et à l'international, continue sa forte croissance (+10,3%, +9,2% à périmètre et change constants), en lien avec la hausse globale des volumes (+14,3%, +10,0% à périmètre constant[14]), et notamment des volumes BtoC qui bénéficient du développement du e-commerce et représentent désormais 33% des volumes totaux de GeoPost. L'ensemble des pays enregistre une bonne dynamique, notamment la France (volumes en progression de +15%), l'Espagne (+14,3%), le Benelux (+11,8%), le Royaume-Uni (+11,7%) et l'Allemagne (+4,8%). L'évolution du prix/mix a un impact légèrement défavorable (-1,7%).
Le Produit Net Bancaire (PNB) de La Banque Postale est en croissance de 1,6%
(-6,3% à périmètre constant et hors variation de la provision épargne logement[15]). Il inclut, en contrepartie de la cession des titres Visa Europe, une plus-value de 107 millions d'euros.

  • Le pôle Banque de détail enregistre un PNB de 2 797 millions d'euros, en hausse de 0,9% (-6,6% hors provision épargne logement15). Cette évolution résulte d'un contexte de taux historiquement bas : le repli de la marge nette d'intérêts excède la progression des commissions en lien avec le développement de l'équipement des clients et de l'assurance-vie. L'ensemble des encours de crédits a progressé (+32,5% pour les encours de crédits aux personnes morales, +9,7% pour les encours de crédits à la consommation et +0,8% pour les encours de crédits immobiliers).
  • Le PNB du pôle Gestion d'actifs affiche une croissance de 25,8% (-9,3% à périmètre constant, affecté par un environnement de marché se répercutant sur les encours et les commissions de gestion et de mouvement associées). Dans le cadre de son partenariat avec Aegon Asset Management, mis en place au second semestre 2015, La Banque Postale Asset Management a lancé de nouvelles gammes de fonds au cours du semestre.
  • Le PNB du pôle Assurances est en croissance de 4,9%, grâce au développement du portefeuille de contrats (+6,0%) sous l'effet des bons résultats commerciaux des offres IARD (+16%) et Santé (+52%) notamment.

Le chiffre d'affaires de la branche Numérique est en hausse de 4,0%, porté par la progression des ventes en ligne (www.laposte.fr) et du pôle Docapost (+4,4% à 219 millions d'euros) notamment tiré par le développement de ses activités de dématérialisation. Le pôle Mediapost Communication enregistre quant à lui un chiffre d'affaires de 48 millions d'euros, en progression de 3,3%, le recul de l'activité de régie publicitaire étant compensé par le dynamisme du pôle Data et Conseil.

Le Réseau La Poste a accéléré sa stratégie de mise en œuvre de synergies et de mutualisations avec le déploiement de ses nouveaux formats (ouverture de 98 maisons de service au public, déploiement de 135 facteurs-guichetiers permettant notamment le maintien de la présence du Groupe en zone rurale, mise en œuvre de 51 relais poste urbains aux horaires d'ouverture élargis).

La Poste Mobile[16] a vu son chiffre d'affaires progresser de 6,4% à fin juin 2016 avec un parc de lignes en croissance de 9,35% totalisant plus de 1,3 million de clients.

Résultat d'exploitation
Le résultat d'exploitation consolidé du Groupe après quote-part de résultat net des sociétés sous contrôle conjoint[17] s'établit à 852 millions au premier semestre 2016, en croissance de 38,3% par rapport au premier semestre 2015 (+38,7% à périmètre et change constants, +11,2% hors éléments exceptionnels[18]).

(En millions d'euros) 30/06/2016 30/06/2015  Evolution
Publiée A périmètre et change constants
         
Services-Courrier-Colis 504 508 -0,9% -0,9%
GeoPost 254 171 +48,1% +53,5%
La Banque Postale 514 468 +9,6% +7,7%
Numérique 0 -9 ns ns
Autres secteurs et intercos -59 -192 -69,5% -69,7%
Non affecté -360 -331 +9,0% +8,3%
RESULTAT D'EXPLOITATION 852 616 +38,3% +38,7%

La branche Services-Courrier-Colis voit son résultat d'exploitation stabilisé, les plans d'actions de développement et la réduction des charges opérationnelles, conjugués à l'augmentation tarifaire du courrier, ayant compensé la baisse des volumes de courrier.

GeoPost affiche un résultat d'exploitation en forte hausse malgré les coûts de développement (notamment ceux liés à la mise en service du méga-hub de Birmingham au Royaume-Uni), et ce grâce à la bonne maîtrise des charges dans l'ensemble des pays d'implantation de GeoPost. A noter l'impact favorable non récurrent de 60 millions d'euros de revalorisations de titres dans le cadre de l'acquisition des 50% restants d'Armadillo (Russie) enregistrés au premier semestre 2016.

La contribution de La Banque Postale au résultat d'exploitation du Groupe progresse. Les frais de gestion de La Banque Postale sont stables malgré la mise en œuvre progressive des grands programmes de transformation (systèmes d'information) et le développement des filiales. Le coût du risque de crédit s'élève à 84 millions d'euros et est stable rapporté aux encours (19 points de base) dans un contexte de croissance des encours et de renforcement de la couverture des risques des crédits immobiliers. Le coefficient d'exploitation de La Banque Postale s'établit à 80,7% au 30 juin 2016.

La Branche Numérique est à l'équilibre, avec un résultat d'exploitation en progression.

Des résultats des branches sont déduits les coûts nets de la présence postale ainsi que les coûts des directions supports et de siège, comptabilisés au niveau du Groupe.

Résultat net
 

Après prise en compte du résultat financier (-92 millions d'euros), des impôts
(-148 millions d'euros) et de la contribution des entreprises mises en équivalence (88 millions d'euros, intégrant principalement la contribution de CNP Assurances détenue à hauteur de 20,15% via La Banque Postale), le résultat net part du Groupe s'établit à 675 millions d'euros en croissance de 59,4% (+61,9% à périmètre et change constants, +28,5% hors éléments exceptionnels[19]).

Investissements et croissance externe
Le Groupe a consacré 496 millions d'euros d'investissements, notamment aux systèmes d'information de l'ensemble des branches, au développement d'un hub numérique, au renforcement du réseau de GeoPost, à la modernisation du parc immobilier et des bureaux de poste et à l'équipement en véhicules.

99 millions d'euros, sous déduction de la trésorerie acquise, ont été dédiés à la croissance externe :

Branche Service-Courrier-Colis :

  • Acquisition par la Poste Silver, en avril, de 100% de Tikeasy (conception de tablettes tactiles dédiées aux seniors).

Branche GeoPost :

  • Finalisation, en janvier, de l'acquisition des 50% de titres non encore détenus dans Armadillo holding GmbH (expressiste opérant en Russie, au Kazakhstan et en Biélorussie, 80 millions de chiffre d'affaires).
  • Acquisition, en mars, des 40% non encore détenus dans Worldnet TPC (opérateur britannique de livraison de colis, 10 millions d'euros de chiffre d'affaires) par Worldnet Direct, filiale de GeoPost.

Branche Numérique :

  • Acquisition par Docapost, en janvier, de 100% de CDC Fast (solutions de confiance numérique aux collectivités locales et aux entreprises, 5 millions d'euros de chiffre d'affaires),
  • Acquisition par Docapost, en mai, de 100% d'Applicam (spécialiste de la e-administration telle que la gestion des aides et subventions et de la monétique privative, 15 millions d'euros de chiffre d'affaires).
  • Acquisition, en mai, de 100% de Probayes (centre de recherche en Intelligence Artificielle, sur le secteur des solutions prédictives et d'optimisation à travers l'analyse de données).

Structure financière
La structure financière du Groupe est solide avec un ratio dette nette[20] / capitaux propres de 0,36 au 30 juin 2016 (à comparer à 0,38 au 31 décembre 2015). Les capitaux propres part du Groupe s'élèvent à 10 293 millions d'euros au 30 juin 2016, en progression de 570 millions d'euros par rapport au 31 décembre 2015. La dette nette20 du Groupe s'élève à 3 737 millions d'euros, en hausse de 80 millions d'euros par rapport à fin 2015.

Perspectives 2016
 

Le Groupe anticipe pour l'année 2016 une légère croissance de son chiffre d'affaires, et une progression de son résultat et de sa marge d'exploitation, dans un contexte de taux d'intérêt bas et de dématérialisation des échanges qui devrait perdurer. La génération de trésorerie devrait rester positive. Les tendances constatées au premier semestre devraient se confirmer.

 
Le Groupe poursuivra ses plans d'actions visant à sa transformation, en se mobilisant sur chacun des axes de son plan stratégique, l'engagement des collaborateurs, le développement, la performance et les synergies.
 
 
——————-
Le rapport financier semestriel du Groupe La Poste est mis en ligne ce jour sur le site http://legroupe.laposte.fr/finance/publications
——————-
 
RELATIONS PRESSE
 
Virginie GUEIDIER
Tél : 01 55 44 22 41
virginie.gueidier@laposte.fr

RELATIONS INVESTISSEURS
 

Yasmina GALLE
Tél : 01 55 44 17 02
yasmina.galle@laposte.fr
 

 

[1] Impact favorable d'une plus-value de 107 millions d'euros enregistrée par La Banque Postale en contrepartie de la cession des titres Visa Europe et impact favorable de la revalorisation de titres dans le cadre de l'acquisition par GeoPost des 50% restants d'Armadillo (Russie) à hauteur de 60 millions d'euros.

[2] Résultat d'exploitation après quote-part de résultat net des sociétés sous contrôle conjoint.

[3] Indicateur de santé économique = Flux de trésorerie des activités opérationnelles (662 m€) – achats d'actifs corporels et incorporels hors banque (401 m€) + cession de véhicules (10 m€) – intérêts payés (29 m€) – dividendes versés (173 m€). Au 30/06/2015, les montants étaient respectivement les suivants : 903 m€, 312 m€, 6 m€, 24 m€ et 171 m€.

[4] La dette nette du Groupe ne prend pas en compte La Banque Postale pour laquelle ce concept n'est pas pertinent.

[5] Organique : à périmètre et change constants.

[6] Indicateur de santé économique = Flux de trésorerie des activités opérationnelles (662 m€) – achats d'actifs corporels et incorporels hors banque (401 m€) + cession de véhicules (10 m€) – intérêts payés (29 m€) – dividendes versés (173 m€). Au 30/06/2015, les montants étaient respectivement les suivants : 903 m€, 312 m€, 6 m€, 24 m€ et 171 m€.

[7] La dette nette du Groupe ne prend pas en compte La Banque Postale pour laquelle ce concept n'est pas pertinent.

[8] Au 30 juin 2015.

[9] Ratio CRDIV-CRR phased-in avec application des mesures transitoires (le ratio fully-loaded est de 14,4% au 30 juin 2016).

[10] Hors épargne centralisée à la CDC.

[11] Ratio de levier avec application de l'acte délégué d'octobre 2014 sur le traitement de l'épargne centralisée à la CDC sous réserve d'autorisation par la BCE. Hors acte délégué, le ratio est estimé à 3,4% (vs 3,5% au 31 décembre 2015).

[12] Dont une baisse des volumes de courrier publicitaire (marketing direct) de 1,9% et une baisse des volumes de courrier traditionnel (lettres) de 8,3%

[13] Dont +2,4% d'effet jours ouvrés (+3 jours)

[14] Dont +1,5% d'effet jours ouvrés (+3 jours)

[15] Reprise de 142 millions d'euros au 30 juin 2016 versus dotation de 70 millions d'euros soit une variation de +212 millions d'euros

[16] Non consolidé

[17] L'ensemble des résultats d'exploitation dans la suite du paragraphe sont présentés après quote-part de résultat net des sociétés sous contrôle conjoint

[18] Impact favorable d'une plus-value de 107 millions d'euros enregistrée par La Banque Postale en contrepartie de la cession des titres Visa Europe et impact favorable de la revalorisation de titres dans le cadre de l'acquisition par GeoPost des 50% restants d'Armadillo (Russie) à hauteur de 60 millions d'euros

[19] Impact favorable d'une plus-value de 107 millions d'euros enregistrée par La Banque Postale en contrepartie de la cession des titres Visa Europe et impact favorable de la revalorisation de titres dans le cadre de l'acquisition par GeoPost des 50% restants d'Armadillo (Russie) à hauteur de 60 millions d'euros

[20] La dette nette du Groupe ne prend pas en compte La Banque Postale pour laquelle ce concept n'est pas pertinent


Information réglementée
Communiqués au titre de l’obligation d’information permanente :
– Communiqué sur comptes, résultats, chiffres d’affaires

Communiqué intégral et original au format PDF :
https://www.actusnews.com/documents_communiques/ACTUS-0-45169-Le-Groupe-La-Poste-CP-Resultats-semestriel-2016-vDEF.pdf

© Copyright Actusnews Wire
Recevez gratuitement par email les prochains communiqués de la société en vous inscrivant sur www.actusnews.com

Print Friendly

Le Groupe La Poste – Résultats du premier semestre 2016

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |