Au cours d’un événement privé durant la réunion annuelle du forum
économique mondial 2014, le leadership de l’Education Above All (EAA),
une initiative mondiale de Son Altesse Cheikha Moza bint Nasser, a
appelé les dirigeants des affaires et de la philanthropie dans le monde
à renforcer les efforts pour fournir et financer une éducation primaire
de qualité pour environ 57 millions d?enfants n?ayant pas la possibilité
d?accéder à l’école dans le monde. Avec moins de 700 jours avant la date
limite des Objectifs du Millénaire pour le développement, l?initiative
EAA a souligné l’impact à long terme de l’investissement dans
l’enseignement primaire sur le PIB comme l’impératif d?une action
immédiate et soutenue.

Le financement actuel de l’enseignement primaire dans les pays à faibles
revenus couvre moins de 10% du volume requis, laissant un déficit de
financement de 24 milliards de dollars par an. Pour combler le déficit,
l?initiative EAA vise à relier le succès programmatique prouvé aux
mécanismes de financement novateurs afin d?ouvrir des possibilités pour
de nouvelles sources de financement ? comme les philanthropes, l?aide
publique au développement, les investisseurs, les fondations et les
entreprises.

Concernant la nécessité de nouveaux investissements dans l’éducation, Dr
Abdullah Al-Kubaisi, envoyé spécial pour l’Education Above All, a
déclaré: «L?EAA a rejoint le forum économique mondial pour faire appel à
de nouveaux investissements afin de soutenir l’éducation. Dans le passé,
les secteurs public et privé ont résisté et font des progrès
significatifs sur les questions d’une grande importance sociale et
économique, comme la santé publique. Nous avons aujourd’hui les mêmes
chances avec l’enseignement primaire – afin d’éviter les occasions
perdues et réduire la pauvreté. L’enseignement peut transformer la vie
des individus, mais aussi les résultats économiques pour les communautés
et les nations».

Lancé en 2012, Éduquer un enfant (Educate A Child), un programme mondial
de la fondation ‘Education Above All? de Son Altesse qui vise à réduire
significativement les 57 millions d’enfants dans le monde qui sont
privés de leur droit fondamental à l’éducation. Les projets du programme
?Educate A Child? atteignent les pays qui représentent près de 70 pour
cent de tous les enfants en rupture scolaire. Elles visent la
reproduction et l’extension des programmes de qualité réussis, et à
promouvoir des approches novatrices et encourager la collaboration, pour
assurer les meilleurs résultats pour les enfants et leurs communautés.

À ce jour, le programme « Educate A Child »a soutenu plus de 2 millions
d’enfants non scolarisés via 44 projets cofinancés dans 24 pays avec
l’objectif d’atteindre 10 millions d’ici la fin de l’année scolaire
2015/2016.

«Alors que le monde émerge dans une longue récession, les dirigeants
politiques et économiques tournent leur attention à la croissance.
L’enseignement primaire offre une plate-forme d’investissement qui verse
des dividendes à des sociétés dans l’avenir. Aujourd’hui, nous sommes
dans le processus de création d’un nouveau fonds pour l’éducation, un
mécanisme qui apportera l’investissement de nouvelles sources de
financement pour nous aider à accélérer les efforts afin de combler le
déficit des enfants non scolarisés», a affirmé Marcio Barbosa, chef
exécutif de l’Education Above All.

Le leadership de l?EAA a souligné l’impératif économique pour une action
soutenue en faveur de l’éducation. La défaillance d’enseignement
primaire se présente comme un obstacle pour les pays en développement du
point de vue économique, puisqu?elle laisse des impacts sur le PIB. Une
étude commandée par Educate A Child indique l?impact direct que pourrait
engendrer l?enseignement primaire sur les économies. Comme le
pourcentage du PIB, le coût économique des enfants non scolarisés varie
d’un pays à l?autre: de 0,30% en Inde (l?économie au dixième rang
mondial à 1,8 trillions de dollars) jusqu?à 19,2% au Nigeria (une
économie en développement rapide de 262 milliards de dollars).

L’événement s’est terminé par une invitation aux dirigeants de Davos
pour rejoindre Son Altesse Cheikha Moza à Doha pour un événement de
collecte de fonds à la fin du mois d?avril, où de nouveaux engagements
financiers seront versés en faveur de l’enseignement.

À-propos de la fondation Education Above All

Education Above All (EAA) est une initiative mondiale fondée et présidée
par Son Altesse Cheikha Moza bint Nasser du Qatar. Fondée en 2012, l’EAA
est la couverture pour un certain nombre de programmes internationaux, y
compris Educate A child, Al Fakhoora et Protect Education in Insecurity
and Conflict (PEIC) qui protègent, promeuvent et facilitent l’accès à
l’enseignement. Les programmes de l?EAA veillent à ce que tous les
enfants dans le monde en développement – en particulier les 57 millions
qui sont actuellement hors de l’école – seront en mesure d?accéder à
leur droit à l’éducation. Par le renforcement des capacités, la
mobilisation des ressources, et les partenariats et les alliances
multisectorielles, l?EAA aborde les questions de l’éducation avec un
engagement particulier pour les populations les plus défavorisées au
monde.

*Source: ME
NewsWire

Print Friendly, PDF & Email

«Education Above All» appelle à de nouveaux investissements afin d’accélérer le soutien à l'enseignement primaire

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |