Regulatory News :

IntegraGen (Paris:ALINT) (FR0010908723 ? ALINT ? Éligible PEA PME),
acteur de premier plan dans l?analyse du génome et le développement de
tests moléculaires de diagnostic dans l?oncologie et l?autisme annonce
aujourd?hui les résultats de deux études présentées au congrès 2015 de
l?American Society of Clinical Oncology (ASCO). Ces études portent sur
la corrélation entre l?expression du marqueur miR-31-3p et les effets du
traitement au Panitumumab et Cetuximab chez les patients atteints d?un
cancer du côlon métastatique. Les résultats présentés à Chicago
complètent et renforcent les données déjà publiées qui démontrent que
l?expression du miR-31-3p dans la tumeur primitive est prédictive des
effets du traitement par les anti-EGFR.

« Pour la 3ème année consécutive nous
présentons à l?ASCO les résultats d?études positives sur le miR-31-3p
chez les patients atteints d?un cancer colorectal métastatique. Ces
études confirment l?intérêt clinique de ce micro ARN pour prédire
l?effet du traitement par anti-EGFR chez les patients souffrant d?un
cancer du côlon métastatique ne présentant aucune mutation des gènes RAS
»,
déclare Bernard Courtieu, Président Directeur-Général d?IntegraGen.

« Ces résultats constituent une étape importante avant la mise à
disposition aux oncologues d?un test permettant de proposer des
thérapeutiques personnalisées aux patients en identifiant ceux qui sont
susceptibles de bénéficier du traitement par anti-EGFR. Cela permettra
d?éviter des traitements inutiles et coûteux ainsi que les effets
indésirables associés et d?orienter plus rapidement les patients vers
des alternatives thérapeutiques mieux adaptées »
, ajoute le
Professeur Pierre Laurent-Puig, co-auteur des deux études présentées à
l?ASCO.

IntegraGen dispose d?une licence exclusive mondiale sur les droits
d?exploitation du biomarqueur miR-31-3p. Celle-ci a été obtenue à
travers un accord de licence avec l?Université Paris Descartes,
l?INSERM, le CNRS et l?AP-HP, qui sont, avec IntegraGen, copropriétaires
du brevet correspondant.

Principaux résultats des deux publications
scientifiques (abstract) :

Evaluation du miR-31-3p en tant que marqueur prédictif des bénéfices
du traitement au
Panitumumab chez les patients atteints d?un
cancer colorectal avancé non muté RAS : analyse des patients inclus dans
l?étude Piccolo

Lien vers la publication scientifique (abstract) : http://abstracts.asco.org/156/AbstView_156_146022.html

  • L?étude a analysé l?expression du miR-31-3p et les bénéfices cliniques
    du traitement au Panitumumab chez près de 200 patients atteints d?un
    cancer colorectal avancé, dans le cadre d?une étude randomisée
    comparant l?Irinotécan à l?association Irinotécan/Panitumumab ;
  • Les patients ayant une expression du marqueur plus faible ont une
    réponse au traitement et un contrôle de la maladie significativement
    meilleurs ;
  • Les patients qui ont une expression faible ou intermédiaire du
    marqueur font état d?un bénéfice en termes de survie sans progression
    (PFS) suite au traitement par Panitumumab, à la différence des
    patients ayant une expression élevée.

Association de l?expression de c-Met et du miR-31-3p à la survie sans
progression dans l?étude New EPOC

Lien vers la publication scientifique (abstract) : http://abstracts.asco.org/156/AbstView_156_145968.html

  • Cette étude évalue l?association de l?expression du miR-31-3p et celle
    du gène c-Met à une progression plus rapide de la maladie observée
    chez les patients traités au Cetuximab dans l?étude new EPOC.
    L?expression du miR-31-3p et de c-Met dans la tumeur primitive et la
    métastase sont corrélés chez les patients qui reçoivent la
    chimiothérapie (CT) seules mais pas chez les patients traités par
    chimiothérapie et Cetuximab (CTC) ;
  • L?étude permet d?identifier un sous-groupe de patients qui tirent un
    bénéfice significatif de l?utilisation du Cetuximab ;
  • L?absence de corrélation entre la tumeur primitive et la métastase
    suggère que le Cetuximab modulerait l?expression du miR-31-3p et de
    c-Met et qu?ils pourraient être impliqués dans le mécanisme de la
    progression plus rapide observée chez ces patients.

INTEGRAGEN

Integragen est une société spécialisée dans le décryptage du génome
humain, et réalise des analyses pertinentes et rapidement interprétables
pour des laboratoires académiques et privés. Dans l?oncologie, qui se
caractérise par un dérèglement génétique des cellules cancéreuses,
IntegraGen fournit aux chercheurs et aux médecins des outils universels
et individualisés de guidage thérapeutique leur permettant d?adapter le
traitement au profil génétique du patient. Dans l?autisme, IntegraGen a
mis au point le premier test de prédisposition génétique commercialisé
aux Etats-Unis (Arisk) pour évaluer le risque d?autisme chez l?enfant.

IntegraGen compte une trentaine de collaborateurs et a réalisé un
chiffre d?affaires de 6 M? en 2014, en hausse de 12% par rapport à 2013.
Basée au Génopole d?Evry, Integragen est également implantée aux
Etats-Unis à Cambridge, MA. IntegraGen est cotée sur Alternext de
Euronext à Paris (ISIN : FR0010908723 – Mnémo : ALINT – Eligible
PEA-PME).

Visitez le nouveau site internet : www.integragen.com

Print Friendly, PDF & Email

IntegraGen annonce à l’ASCO les résultats positifs de deux nouvelles études sur le rôle du biomarqueur miR-31-3p chez les patients atteints d’un Cancer Colorectal Métastatique

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |