Communiqué de presse

Paris, le 18 février 2015

2014 : une stratégie de transformation
en marche

Remarquable performance opérationnelle et financière

  • Chiffre d’affaires annuel de 1 607 millions d’euros, porté par une croissance à deux chiffres dans toutes les régions et sur tous les segments (+19%[1])
  • EBITDA[2] historiquement élevé à 23,4% du chiffre d’affaires
  • Résultat net part du Groupe à 172 millions d’euros, en progression de 43%[3]
  • Free cash-flow à 255 millions d’euros, en progression de 44%
  • Proposition d’un dividende de 1 euro, en progression de 25%

Accélération de la stratégie de transformation du groupe

  • Nouvelle plateforme de marque reflétant l’évolution et l’ambition du groupe
  • Acquisition de GlobalCollect, leader des paiements en ligne intégrés
  • A l’avant-garde du développement et de l’innovation : Telium Tetra, Ingenico Labs

Objectifs 2015 : poursuite de la croissance rentable

  • Croissance organique de l’ordre de 10% à périmètre et change constants
  • Marge EBITDA de l’ordre de 21%, intégrant notamment une année pleine de GlobalCollect

Ingenico Group (Euronext : FR0000125346 – ING) annonce aujourd’hui son chiffre d’affaires du quatrième trimestre 2014 et ses états financiers audités pour l’exercice 2014 clos le 31 décembre.

Philippe Lazare, Président Directeur Général d’Ingenico Group, a commenté : « En 2014, notre stratégie a porté pleinement ses fruits générant des performances opérationnelles et financières remarquables. Notre positionnement multi-local, combiné à l’amplitude de notre offre intégrée de solutions de paiement et à notre capacité d’innovation portent notre croissance à deux chiffres, dans toutes les régions et sur tous les segments sur lesquels nous opérons.
Cette année a également été marquée par l’accélération de notre stratégie de transformation, comme en témoigne le lancement de notre nouvelle plateforme de marque qui illustre la présence d’Ingenico Group sur l’ensemble de la chaîne de valeur du paiement, et reflète ainsi notre position unique dans l’industrie.
La combinaison d’Ogone et de GlobalCollect – dont nous avons finalisé l’acquisition au quatrième trimestre – nous offre l’opportunité de créer un acteur mondial du paiement en ligne et ainsi de reproduire, dans l’écosystème des transactions en ligne, notre leadership dans l’univers des transactions en boutique. Nous souhaitons ainsi continuer à simplifier le paiement pour nos clients, partout dans le monde et sur tous les canaux : en boutique, en ligne et sur mobile.
Forts d’une nouvelle organisation, nous abordons 2015 avec confiance et avec l’ambition de poursuivre notre croissance rentable. »

Comptes annuels 2014

Chiffres clés

Pour faciliter la lecture de la performance du Groupe, les principales données financières consolidées de l’exercice 2014 sont comparées aux données retraitées (ou « pro forma ») et ajustées, à effet du 1er janvier 2013, de la sortie du périmètre de TransferTo, intervenue au cours de l’exercice 2013. Le pro forma 2013 intègre par ailleurs la reclassification des coûts indirects de R&D de l’activité Services de paiement en charges opérationnelles afin d’harmoniser la comptabilisation des frais de R&D sur l’ensemble du périmètre du groupe. – Voir Annexe 1.

(en millions d’euros) 2014* 2013
pro forma3
2013
publié
Variation 2014
par rapport à

2013
pro forma3
2013
publié
Chiffre d’affaires 1 607 1301 1 371 +19%[1] +17%
Marge brute ajustée 735 604 600 +22% +23%
En % du chiffre d’affaires 45,7% 46,4% 43,8% -70bpts +190bpts
Charges opérationnelles ajustées (411) (369) (361) +11% +14%
En % du chiffre d’affaires -25,6% -28,3% -26,4% -270 bpts – 80 bpts
Résultat d’exploitation courant ajusté (EBIT) 324 235 239 +38% +36%
En % du chiffre d’affaires 20,2% 18,1% 17,4% +210bpts +280 bpts
Résultat opérationnel 273 192 187 +42% +46%
Résultat net 172 119 113 +45% +52%
Résultat net, part du Groupe 172 120 114 +43% +51%
Excédent brut d’exploitation (EBITDA) 377 276 279 +37% +35%
En % du chiffre d’affaires 23,4% 21,2% 20,3% +220bpts +310bpts
Free cash flow 255 177 +44%
Dette nette 764 296 +158%
Capitaux propres, part du Groupe 1 076 767 +40%

*L’exercice 2014 intègre la contribution de GlobalCollect à compter du 1er octobre 2014.

Les principales données financières 2014 intégrant la contribution de GlobalCollect sont disponibles en annexe n°3

Chiffre d’affaires en croissance organique de 19%

FY 2014 4ème trimestre 2014
M? Variation à données M? Variation à données
Comparables*1 Publiées Comparables*1 Publiées
Europe-SEPA 581 10% -2%** 163 15% 0%**
Asie Pacifique 291 21% 21% 84 17% 24%
Amérique du Sud 204 17% 8% 61 68% 65%
Amérique du Nord 177 47% 43% 52 17% 24%
EMEA 247 23% 106%** 64 11% 94%**
Opérations Centrales*** 107 48% 3% 100*** 37% 317%
Total 1 607 19% 17% 524 21% 43%

* Intégrant la nouvelle organisation entre les régions ainsi que la cession de TransferTo à compter du 1er janvier 2013
**Variation calculée sur la base du chiffre d’affaires 2013 intégrant la contribution de l’Italie et de l’Europe de l’Est dans Europe-SEPA
*** Comprenant la cession de TransferTo au 1er décembre 2013 et l’intégration de GlobalCollect au 1er octobre 2014 dans Opérations Centrales

Performance du quatrième trimestre

Au quatrième trimestre 2014, le Groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 524 millions d’euros, en hausse de 43% en données publiées, intégrant un effet de change positif de 1 million d’euros et la contribution de 95 millions d’euros de GlobalCollect sur le trimestre. Le chiffre d’affaires s’élève à 356 millions d’euros pour les Terminaux de paiement et 168 millions d’euros pour les Services de paiement.

Performance par segment d’activité

En données comparables1, la croissance du chiffre d’affaires s’établit à 21% par rapport au quatrième trimestre 2013. La performance de l’activité Terminaux (+20%) s’appuie sur une dynamique commerciale globale meilleure qu’attendue, notamment aux Etats-Unis, en Chine et au Brésil avec l’accélération de solutions technologiques innovantes (EMV, NFC, mPOS d’encaissement mobile). L’activité Services de paiement est en progression de +23% portée par une bonne dynamique sur l’ensemble des segments, en particulier la hausse des ventes de solutions acquiring en Allemagne.

Au cours du trimestre, GlobalCollect a enregistré une accélération de sa croissance organique à +13%. Désormais connecté à UnionPay International (filiale de China UnionPay), GlobalCollect permet à ses clients d’accéder aux consommateurs chinois à travers leur site e-marchand.

En intégrant la contribution de GlobalCollect, l’activité Services de paiement aurait enregistré une croissance organique de 18% et représenté 32% du chiffre d’affaires du Groupe, avec 21% issus des paiements en ligne (en croissance de 13%).

Performance par région

Au cours du quatrième trimestre, les régions ont globalement enregistré une croissance supérieure aux attentes.
La croissance s’est accélérée en Europe SEPA grâce à une bonne dynamique sur tous les segments d’activité. Sur les terminaux, le Groupe a livré d’importantes commandes au secteur bancaire, notamment en France, et à la grande distribution en Allemagne. Le Groupe a accéléré par ailleurs le déploiement de sa stratégie sur les services de paiement sur tous les canaux. Avec plus de 335 millions de transactions traitées en décembre 2014, le groupe a enregistré une forte croissance des volumes de transactions réalisées en magasin (+14%) et sur internet (+25%).
En Amérique Latine (+68%), le Groupe a généré une plus forte croissance qu’attendue du fait de la livraison d’importantes commandes – de terminaux portables et de solutions d’encaissement mobile – au Brésil et accentuée par une base de comparaison favorable par rapport à T4’13.
L’activité continue par ailleurs de bénéficier d’une dynamique commerciale toujours très soutenue en Asie Pacifique (+17%) – notamment en Chine et en Indonésie – et en Amérique du Nord (+17%) où le groupe continue de tirer parti de la très forte croissance aux Etats Unis (>+50%) sur tous les segments de marché. Au-delà des grandes enseignes, le Groupe a accéléré le déploiement de solutions EMV et NFC auprès des petits commerçants, en lien avec le démarrage d’ApplePay sur ce marché.

Enfin, le Groupe continue de bénéficier d’une bonne dynamique en EMEA (+11%), portée par le fort développement des solutions sans contact en Europe Centrale, en Pologne et en Turquie, la capillarité de son réseau commercial, et son accès direct au marché russe.

Performance de l’année

Au cours de l’année 2014, le Groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 1 607 millions d’euros, en hausse de 17% en données publiées, intégrant un effet de change négatif de 37 millions d’euros et la contribution de 95 millions d’euros de GlobalCollect sur le quatrième trimestre. Le Groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 1 259 millions d’euros pour les Terminaux (équipement, services et maintenance) et 348 millions d’euros pour les Services de paiement.

Performance par segment d’activité

En données comparables1, la croissance du chiffre d’affaires s’établit à 19%, portée par une croissance à deux chiffres sur tous les segments d’activité. La performance de l’activité Terminaux (+20%) s’appuie sur la présence multi-locale du Groupe combinée à l’accélération du déploiement de l’EMV, du NFC (sans-contact) et des solutions mPOS d’encaissement mobile. L’activité des Services de paiement (hors GlobalCollect) est en progression de 6 points à 17% du fait de la bonne dynamique, sur le paiement en ligne (ex Ogone, en croissance de 20%) et de la vente de services additionnels aux clients d’Ingenico Payment Services (par exemple, les services acquiring en Allemagne).

En intégrant l’activité de GlobalCollect (en croissance de 9%) sur l’ensemble de l’année, l’activité Services de paiement aurait enregistré une croissance organique de 13% et aurait représenté 32% du chiffre d’affaires du Groupe, dont 22% issus des paiements en ligne (397 millions d’euros en croissance organique de 11%).

Performance par région

Le Groupe a enregistré une croissance organique à deux chiffres sur toutes les régions en données comparables1. En Europe-SEPA, le Groupe a consolidé sa position de leader sur les terminaux tout en poursuivant le déploiement de sa stratégie basée sur les services de paiement en magasin, en ligne et sur mobile.
Comme attendu, Ingenico Group a accéléré sa croissance en Amérique du Nord (+47%), portée par sa participation active au déploiement de solutions de paiement EMV et NFC aux Etats Unis (+50%) et la livraison plus rapide qu’attendue d’une commande importante au Canada.
Le Groupe a par ailleurs poursuivi son fort développement dans les pays émergents qui enregistrent une croissance à deux chiffres portée par le déploiement de nouvelles solutions technologiques (EMV, NFC, solutions mPOS). Le Groupe confirme sa position de leader sur ses principaux marchés, notamment au Brésil et en Chine où il a réalisé, en 2014, un tiers du volume global de ses ventes de terminaux. Enfin, Ingenico Group poursuit son développement dans les autres pays, à travers une présence directe accrue (notamment en Indonésie, au Mexique, en Russie) et une plus grande capillarité de son réseau commercial, notamment en EMEA (+23%).

Une marge brute élevée à 45,7%

En 2014, la marge brute ajustée s’élève à 735 millions d’euros, intégrant la contribution de 31 millions euros de GlobalCollect sur le quatrième trimestre.

Sur l’ensemble de l’année et en excluant l’impact de GlobalCollect en T4, la marge brute ajustée s’élève à 704 millions d’euros, en hausse de 17% par rapport à l’année 2013 pro forma3. La marge brute représente 46,5% du chiffre d’affaires, en progression de 10 points de base par rapport à l’année 2013 pro forma3.

Cette performance est portée par l’amélioration de 90 points de base de la marge brute de l’activité Terminaux portée à un niveau historiquement élevé de 47% du chiffre d’affaires du fait de la croissance exceptionnelle des volumes associée à l’optimisation des coûts d’achat.
Sur l’ensemble de l’année et hors contribution de GlobalCollect au quatrième trimestre, la marge de l’activité Services de paiement s’élève à 44,3% du chiffre d’affaires, en baisse de 380 points de base par rapport à l’année 2013 pro forma3, notamment du fait du mix produits et de l’impact dilutif des services acquiring en Allemagne.

En intégrant la contribution de GlobalCollect sur l’ensemble de l’année, le Groupe aurait enregistré une marge brute ajustée de 807 millions d’euros, soit 43,7% du chiffre d’affaires du Groupe.

Des charges opérationnelles maîtrisées à 25,6% du chiffre d’affaires

En 2014, les charges opérationnelles ajustées s’établissent à 411 millions d’euros et intègrent la contribution de 9 millions d’euros de GlobalCollect sur le quatrième trimestre.

Sur l’ensemble de l’année et en excluant l’impact de GlobalCollect en T4, les charges opérationnelles sont en hausse de 9% à 403 millions d’euros, contre 369 millions d’euros en 2013 pro forma3. Cette évolution est principalement due à l’augmentation des coûts commerciaux et des frais administratifs et généraux qui accompagnent le développement du Groupe. Les charges opérationnelles représentent 26,6% du chiffre d’affaires, en baisse de 170 points de base par rapport à l’année 2013 pro forma3.
Ingenico Group continue par ailleurs d’investir dans les futurs relais de croissance, notamment en R&D avec le lancement de la nouvelle plateforme Telium Tetra et l’évolution des plateformes internet.

En intégrant la contribution de GlobalCollect sur l’ensemble de l’année, le Groupe aurait enregistré en 2014 des charges opérationnelles ajustées de 446 millions d’euros, représentant 24.2% du chiffre d’affaires du Groupe.

Une marge d’EBITDA historiquement élevée à 23,4% du chiffre d’affaires

L’excédent brut d’exploitation s’élève à 377 millions d’euros et intègre la contribution de 24 millions d’euros de GlobalCollect sur le quatrième trimestre 2014.

Sur l’ensemble de l’année et en excluant l’impact de GlobalCollect en T4, l’EBITDA est en progression de 28% à 353 millions d’euros contre 276 millions d’euros en 2013 pro forma3. La marge d’EBITDA s’établit à un niveau historiquement élevé de 23,4% du chiffre d’affaires, en progression de 220 points de base.

Au quatrième trimestre, GlobalCollect a enregistré une marge d’EBITDA exceptionnellement élevée à 25% du chiffre d’affaires soutenue par un impact mécanique lié à la hausse du dollar, des gains liés aux activités de change dans un contexte de forte volatilité des devises émergentes et à des reprises de provision.
Sur l’ensemble de l’année 2014, la marge EBITDA de GlobalCollect s’élève à 62 millions d’euros, représentant 18% du chiffre d’affaires.

En intégrant la contribution de GlobalCollect sur l’ensemble de l’année, le Groupe aurait enregistré en 2014 un excédent brut d’exploitation de 415 millions d’euros, soit 22,5% du chiffre d’affaires du Groupe.

Une marge d’exploitation (marge d’EBIT) à 20,2%

En 2014, le résultat d’exploitation (EBIT) s’élève à 324 millions d’euros et intègre la contribution de 23 millions d’euros de GlobalCollect sur le quatrième trimestre.

Sur l’ensemble de l’année et en excluant l’impact de GlobalCollect en T4, l’EBIT est en progression de 28% à 301 millions d’euros contre 235 millions d’euros en 2013 pro forma3. La marge d’exploitation s’établit à 19,9% du chiffre d’affaires, en progression de 180 points de base.

En intégrant la contribution de GlobalCollect sur l’ensemble de l’année, le Groupe aurait enregistré en 2014 un résultat d’exploitation de 361 millions d’euros, soit 19,6% du chiffre d’affaires du Groupe.

Un résultat opérationnel en hausse de +42%

Les autres produits et charges opérationnels s’élèvent à -18 millions d’euros contre -14 millions d’euros (en 2013 pro forma3 ) du fait notamment des frais liées aux acquisitions et intégrations réalisées par le Groupe.
Les charges relatives à l’allocation de prix d’acquisition sont relativement stables à 32 millions d’euros (incluant 6 millions d’euros liés à GlobalCollect en T4’14) contre 30 millions d’euros en 2013.
Après la prise en compte des charges relatives à l’allocation de prix d’acquisition et des autres produits et charges opérationnels, le résultat opérationnel est en progression de 42% à 273 millions d’euros contre 192 millions d’euros en 2013 pro forma3. La marge opérationnelle est en progression de 220 points de base à 17,0% du chiffre d’affaires.

Un résultat net part du Groupe en progression de 43%

En 2014, le résultat net part du Groupe est en forte progression à 172 millions d’euros contre 120 millions d’euros en 2013 pro forma3.
Le résultat net intègre un résultat financier relativement stable à -19,5 millions d’euros, en dépit de la forte augmentation de la dette nette liée à l’émission d’un emprunt obligataire à taux fixe de 450 millions d’euros à échéance 2021 et la mise en place d’une nouvelle ligne de crédit syndiqué de 600 millions d’euros.
La charge d’impôt s’élève à 81 millions d’euros contre 56 millions d’euros3, ce qui représente une baisse de 130 points de base du taux d’impôt effectif du Groupe à 31,8%, liée aux évolutions du mix géographique.

Proposition de dividende à 1 euro par action, en progression de 25%

Conformément à la politique de dividende du Groupe, il sera proposé de distribuer un dividende de 1 euro par action à l’Assemblée Générale des actionnaires du 6 mai 2015, représentant un taux de distribution de 35%. Ce dividende sera payable en numéraire ou en action, au libre choix de l’actionnaire.

Une situation financière renforcée

Les capitaux propres, part du Groupe, augmentent à 1 076 millions d’euros.

En 2014, les opérations ont généré un free cash-flow de 255 millions d’euros contre
177 millions d’euros en 2013. Il intègre notamment un EBITDA en forte progression et la poursuite de la maîtrise du besoin en fonds de roulement, permettant de dégager un excédent de 40 millions d’euros en dépit du fort accroissement de l’activité (+19%). Par ailleurs, le Groupe a accéléré ses investissements, nets des produits de cessions, à hauteur de 51 millions d’euros contre 40 millions d’euros en 2013 avec le lancement de sa nouvelle offre intégrée globale Telium Tetra et l’évolution de ses plateformes.

Les principales sorties nettes de trésorerie de l’exercice s’élèvent à 722 millions d’euros contre 398 millions d’euros en 2013. Elles comprennent principalement l’acquisition de GlobalCollect pour une valeur d’entreprise de 820 millions d’euros.

En conséquence, l’endettement net du Groupe est en hausse à 764 millions d’euros au 31 décembre 2014, contre 296 millions d’euros au 31 décembre 2013. Il bénéficie d’une proportion importante d’OCEANEs dont le solde a par ailleurs été pour l’essentiel remboursé par anticipation le 15 janvier 2015 avec, au total, la création de 6 770 902 actions.

Après prise en compte de ce remboursement anticipé, l’endettement net s’élève à 653 millions d’euros, tandis que le ratio d’endettement net rapporté aux fonds propres s’établit à 55% et le ratio d’endettement net rapporté à l’EBITDA à 1,7x (1,6x en incluant la contribution de GlobalCollect sur l’ensemble de l’année).

Une stratégie de transformation en marche

Une nouvelle plateforme de marque/ Déclinaison de l’offre intégrée du Groupe

Afin refléter son évolution du statut de fournisseur de terminaux de paiement à celui de fournisseur de solutions de paiement, le groupe opère désormais sous la marque « Ingenico Group ». La nouvelle architecture de marque s’articule autour de trois marques commerciales – Smart Terminals, Payment Services et Mobile Solutions – illustrant ainsi son ambition d’accompagner, grâce à ses solutions fiables, fluides et sécurisées, la mutation du commerce sur tous les canaux de vente : en magasin, en ligne et sur mobile.

Intégration de GlobalCollect / Création d’une unité opérationnelle e-paiement

Finalisée en Septembre 2014, l’acquisition de GlobalCollect a marqué une étape significative dans l’exécution de la stratégie de transformation d’Ingenico Group, et l’accélération de l’évolution de son business modèle vers les services de paiement.
L’activité de paiement sur le marché des transactions en ligne (« card non present »), matérialisée à l’échelle européenne avec l’acquisition d’Ogone en 2013, se trouve ainsi étendue aux activités d’encaissement pour compte de tiers à l’échelle globale. Réunies au sein d’une même unité opérationnelle e-paiement, les 2 sociétés partagent la même culture et les mêmes équipes, et pourront s’appuyer sur la complémentarité de leurs offres, notamment pour aider les clients d’Ogone à répondre à leurs enjeux d’internationalisation.
Portée par Stephen Büchner, cette nouvelle unité opérationnelle permettra également d’accélérer l’intégration de GlobalCollect et de développer l’activité de paiements en ligne à l’échelle mondiale.

Innovation / Démultiplication des initiatives

L’innovation est l’un des moteurs de la stratégie du groupe pour accompagner les commerçants dans la mutation du commerce, en plaçant l’usage au coeur des initiatives.
Au-delà d’innovations liées à l’activité – telle que Telium Tetra – le groupe a annoncé la création d’Ingenico Labs, organisation dédiée à la R-D avancée et aux solutions de nouvelle génération. Cette initiative vise à renforcer la capacité d’innovation à l’échelle du groupe pour accélérer les tests grandeur nature qui permettent de développer de nouvelles solutions et services en rythme avec l’émergence des nouvelles habitudes de paiement. En 2014, Ingenico Group a par exemple développé en France le premier don en ligne en « un clic » et le premier don sans contact à travers un écran publicitaire.
Parallèlement, Ingenico Group participe aux côtés de l’investisseur spécialisé Partech, au lancement de Partech Growth, fonds de capital-croissance destiné aux futurs géants de la tech et du digital. Cet investissement a pour objet de favoriser le partage d’idées, d’expériences et d’expertises et pourrait par ailleurs ouvrir la voie à des partenariats.

Nominations au sein du comité exécutif / A l’image du nouveau périmètre

En janvier 2015, le Groupe a annoncé de nouvelles nominations afin de refléter le nouveau périmètre du groupe et le départ à la retraite de Patrice Durand. Le comité exécutif est désormais composé de quatorze membres – dont trois issus de GlobalCollect – et réunit les responsabilités opérationnelles (e-paiement, plateforme, smart terminals), géographiques (Europe Afrique, Asie Pacifique et Moyen-Orient, Amérique du nord, Amérique latine) et transversales (Innovation, Finance, Stratégie, Ressources Humaines et Risques). Le Groupe est désormais structuré autour de quatre régions pour capitaliser sur sa connaissance des enjeux locaux du paiement et sa relation de proximité avec ses clients.
Enfin, Pierre-Antoine Vacheron prend la responsabilité du pôle « Finance, Stratégie & Performance » pour piloter la transformation du groupe et conforter sa dynamique de croissance.

Objectifs 2015

Fort de son positionnement unique sur un marché des paiements électroniques structurellement en croissance, le Groupe aborde l’année 2015 avec confiance.

En ce début d’année, l’activité semble bien orientée. Après une performance remarquable sur l’activité Terminaux en 2014 (en croissance organique de 20%), le Groupe devrait réaliser une croissance de son chiffre d’affaires de l’ordre de 10% à données comparables, sur la base d’un chiffre d’affaires pro forma 2014 à 1 846 millions d’euros (intégrant la contribution de GlobalCollect dont l’acquisition a été finalisée le 30 septembre 2014) et à change constant.

Par ailleurs, le Groupe devrait réaliser en 2015 une marge EBITDA de l’ordre de 21% reflétant l’évolution du mix produits et géographique et la poursuite de ses investissements de développement.

Enfin, le Groupe rappelle qu’après prise en compte de l’acquisition de GlobalCollect, l’objectif de chiffre d’affaires 2016 est désormais attendu à plus de 2,2 milliards d’euros[4] avec une marge d’EBITDA supérieure à 20%.

Conférence téléphonique

Les résultats de l’exercice 2014 seront commentés lors de la conférence téléphonique du Groupe qui aura lieu le 18 février 2015 à 18h00 (Paris). Elle sera accessible en composant l’un des numéros suivants : 01 70 99 32 08 (depuis la France), +1 334 323 6201 (pour les Etats-Unis) et
+44 (0)20 7162 0077 (pour l’international). La présentation sera disponible sur www.ingenico.com/finance.

Le présent document contient des données de nature prospective. Les tendances et objectifs indiqués dans le présent document sont fondés sur des données, hypothèses et estimations, considérées comme raisonnables par Ingenico. Ces données, hypothèses et estimations, sont susceptibles d’évoluer ou d’être modifiées en raison des incertitudes liées notamment aux résultats d’Ingenico et de ses filiales. Ces données de nature prospective ne constituent en aucun cas une garantie de performance future, présentent des risques et des incertitudes et les résultats réels sont susceptibles d’être substantiellement différents de ceux figurant dans ces données de nature prospective. Ingenico ne prend donc pas d’engagement ferme sur la réalisation des objectifs figurant dans le présent document. Ingenico et ses filiales, dirigeants, représentants, employés et conseils respectifs n’acceptent aucune responsabilité de quelque nature que ce soit au titre de ces informations prospectives. Le présent document ne constitue en aucun cas une offre de vente ou la sollicitation d’une offre d’acquisition ou de souscription de valeurs mobilières ou instruments financiers.

A propos d’Ingenico Group
Avec son offre de solutions de paiement sécurisées sur l’ensemble des canaux de vente, Ingenico Group (Euronext: FR0000125346 – ING), leader mondial des solutions de paiement intégrées, accompagne les évolutions du commerce de demain. S’appuyant sur le plus large réseau d’acceptance dans le monde, nos solutions s’adaptent à la fois aux exigences locales et aux ambitions internationales de nos clients. Ingenico Group est le partenaire de confiance des institutions financières et des marchands, des petits commerçants aux enseignes référentes de la grande distribution. En nous confiant la gestion de leurs activités de paiement, nos clients peuvent se concentrer sur leur métier et tenir leur promesse de marque.
En savoir plus sur www.ingenico.com twitter.com/ingenico

Contacts / Ingenico Group

Investisseurs & Communication
Catherine Blanchet
VP IR & Communication Corporate
catherine.blanchet@ingenico.com
(T) / 01 58 01 85 68
Communication
Coba Taillefer
Responsable Communication
coba.taillefer@ingenico.com
(T) / 01 58 01 89 62
Investisseurs
Caroline Alamy
Relations Investisseurs
caroline.alamy@ingenico.com
(T) / 01 58 01 85 09


Prochains évènements

Conférence téléphonique des résultats de l’année 2014 : le 18 février 2015 à 18h (Paris)
Publication du chiffre d’affaires du 1er trimestre 2015 : le 29 avril 2015
Assemblée Générale des actionnaires : le 6 mai 2015

ANNEXE 1 :
Base de préparation des comptes consolidés 2014

Les états financiers consolidés résumés sont établis conformément aux normes IFRS. Afin de fournir des informations comparables pertinentes d’un exercice sur l’autre, les éléments financiers sont présentés en retraitant la charge d’amortissement liée à l’acquisition de nouvelles entités. En vertu de la norme IFRS3R, le prix d’acquisition de nouvelles entités est affecté aux actifs identifiables intégrés dans le périmètre puis amorti sur des durées définies.

Les principaux éléments financiers 2014 sont commentés sur une base ajustée, c’est-à-dire avant impact des écritures d’allocation du prix d’acquisition (« PPA ») – voir Annexe 4.

Pour faciliter la lecture de la performance du Groupe, les principaux éléments financiers du groupe pour l’année 2014 sont comparés aux données retraitées (ou « pro forma »), à effet du 1er janvier 2013, de la sortie du périmètre de TransferTo, intervenue au cours de l’exercice 2013 et de la réorganisation intervenue au niveau des segments opérationnels. Le pro forma 2013 intègre par ailleurs la reclassification de certains coûts de R&D liés aux plateformes de l’activité Services en frais de recherche développement afin d’harmoniser la comptabilisation des frais de R&D sur l’ensemble du périmètre du groupe.

(en millions d’euros) 2013 pro forma
hors
reclassification
Reclassifi-
cation
2013 pro
forma3
Marge Brute ajustée / Terminaux 500 500
En % du chiffre d’affaires 46,1% 46,1%
Marge Brute ajustée / Services de paiement 93 11 104
En % du chiffre d’affaires 43,0% 48,0%
Marge brute ajustée 593 11 604
En % du chiffre d’affaires 45,6% 46,4%
Frais de Recherche et Développement (94) (11) (105)
Charges commerciales et marketing (119) (119)
Frais administratifs (145)

Print Friendly, PDF & Email

INGENICO : 2014 : une stratégie de transformation en marche

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |
eget fringilla dolor Nullam id accumsan