Regulatory News:

Groupe Eurotunnel (Paris:GET) a mis en vente son activité maritime
MyFerryLink car les conditions n’étaient pas réunies pour poursuivre
librement son développement. Le Groupe, regrettant que la Scop SeaFrance
n’ait pas eu les soutiens nécessaires pour présenter une offre de
reprise, annonce retenir l?offre engageante présentée par DFDS pour la
location vente des navires Berlioz et Rodin.

La CMA britannique ne devrait pas s’opposer à la finalisation du
dossier, qui se traduira par 2 opérateurs maritimes d’égale importance.

Groupe Eurotunnel privilégie ainsi le maintien de l’activité à Calais, à
la différence de ce qui s’est passé avec le Molière Seafrance, qui a été
vendu par son propriétaire Le Crédit Lyonnais en mer d’Irlande.

Groupe Eurotunnel considère que la façon constructive dont DFDS a
procédé lors de la reprise des ex SeaFrance en 2012 permet d’espérer la
meilleure solution possible en termes d?emplois1
sauvegardés sans interruption des services début juillet.

En ce qui concerne le Nord Pas de Calais, Groupe Eurotunnel, pour
poursuivre son exploitation en fréteur, demandera aux Autorités de la
concurrence la levée de l’interdiction actuelle de l’exploiter de façon
coordonnée avec le Lien Fixe.

Groupe Eurotunnel, après avoir soutenu pendant 3 ans cette activité,
souhaite que toutes les parties prenantes accompagnent de manière
responsable MyFerryLink dans cette évolution qui lui a été imposée.

1 370 CDI embarqués et 106 CDI sédentaires français

Print Friendly, PDF & Email

Groupe Eurotunnel finalise la vente de ses principaux actifs maritimes

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |