Tue, 24 Jul 2018 16:46:10 GMT

Paris, le 24 juillet 2018, 18h45

COMMUNIQUE DE PRESSE  

Groupe ERAMET : Résultat Opérationnel Courant en hausse de 15 % au 1 er semestre 2018

  • Chiffre d'affaires en légère progression de 1 % au 1 er semestre 2018 à
    1 813 M€ [1] par rapport au 1 er semestre 2017
  • Résultat opérationnel courant à 294 M€ 1 , en hausse de 15 % par rapport au 1 er semestre 2017, caractérisé par :
  • Des activités minières bien orientées, portées par les hausses de  prix du minerai de manganèse (+ 29 % 2 ) et du nickel (+ 42 % [2] ),  mais pénalisées par la baisse du dollar par rapport à l'euro (- 12 %) et l'augmentation du cours du brent (+ 32 %)
     
  • Une légère dégradation des résultats de la branche manganèse avec notamment une érosion des prix des alliages de manganèse conduisant à un effet ciseaux défavorable sur la marge
     
  • Une amélioration des résultats de la branche Nickel
     
  • Une sous-performance d'Aubert & Duval
  • Résultat net part du Groupe en progression à 94 M€ 1 (contre 81 M€ au
    1er semestre 2017), comprenant une charge pour dépréciation d'actifs de 200 M€ sur Aubert & Duval, plus que compensée par d'autres produits exceptionnels
  • Free Cash-Flow positif à 42 M€ 1
  • Endettement net de 449 M€ 1, [3] à fin juin 2018, soit un ratio de dette nette sur capitaux propres de 23 % contre 19 % à fin 2017

              

  • Succès de l'Offre Publique d'Achat (OPA) sur Mineral Deposits Limited (MDL) [4]  : 98 % du capital de MDL acquis au 23 juillet

– ooOoo –

  

Christel BORIES, Président Directeur Général du Groupe, a déclaré :

« Après une très bonne année 2017 , les fondamentaux d'ERAMET au premier semestre restent solides. Nos activités d'extraction minière ont continué à bénéficier d'un environnement de prix favorable et d'un bon niveau de production à COMILOG. En revanche,  elles ont été pénalisées par les impacts de la parité euro-dollar et de la hausse du cours du brent. Par ailleurs, la baisse du prix des alliages de manganèse a induit un effet ciseaux négatif sur les marges tandis que les ventes d'Aubert & Duval ont connu un net recul dans les secteurs de l'aéronautique et de l'énergie.

Dans ce contexte, nos équipes sont pleinement mobilisées pour mettre en oeuvre notre transformation managériale et stratégique. De nombreuses actions ont déjà été menées mais des défis restent à relever. Nous sommes particulièrement attentifs à améliorer les performances opérationnelles de la SLN dont le premier semestre n'a pas été à la hauteur de nos attentes. En parallèle, nous mettons tout en oeuvre pour que la montée en puissance de l'usine de Sandouville s'accélère. Enfin, nous menons une revue détaillée des actions opérationnelles devant permettre un redressement durable des activités d'Aubert & Duval, ainsi que des options stratégiques à moyen terme.

Nous accélérons également le développement de nos relais de croissance et nous nous réjouissons du succès de notre OPA sur MDL. C'est une bonne décision, prise au bon moment, qui respecte nos critères de création de valeur et qui nous permettra de consolider TiZir à 100% tout en renforçant notre portefeuille dans le secteur attractif des sables minéralisés.

Tout en restant vigilants face à la conjoncture, nous abordons le second semestre avec détermination, et nous poursuivons nos efforts pour progresser sur le chemin de la croissance durable et rentable que nous avons tracé. »


Le Conseil d'administration d'ERAMET, réuni le 24 juillet 2018 sous la présidence de Christel BORIES, a examiné les comptes du 1 er semestre 2018.

Chiffres clés du groupe ERAMET

 (M€) * S1 2018 S1 2017 Variation
Chiffre d'affaires 1 813 1 797 + 1 %
EBITDA 432 389 + 11 %
Résultat opérationnel courant 294 256 + 15 %
Dépréciations d'actifs & plus ou moins-value de cession 29 (2) na
Résultat net part du Groupe 94 81 + 16 %
Free Cash-Flow 42 172
  • 76 %
Endettement net (trésorerie nette) 449 664  – 32 %
Ratio endettement net sur capitaux propres 23 % 36 % – 13 pts
ROCE (ROC / capitaux employés [5] de l'année n-1) 22 % 18 % + 4 pts

* Données issues du Reporting du Groupe dans lequel les co-entreprises sont comptabilisées selon l'intégration proportionnelle. La réconciliation avec les comptes publiés est présentée en annexe.

La sécurité est une priorité opérationnelle d'ERAMET. Au 1 er semestre 2018, le taux de fréquence des accidents du travail (TF2 [6] ) est en diminution de 17 % à 8,5 par rapport à 2017.

Les fondamentaux du groupe ERAMET restent solides au 1 er semestre 2018.

Le chiffre d'affaires de 1 813 M€ est en hausse de 1 % par rapport au 1 er semestre 2017. A périmètre [7] et change constants [8] , la variation du chiffre d'affaires du Groupe du 1 er semestre serait d'environ + 11 %.

Le résultat opérationnel courant du Groupe s'élève à 294 M€, en hausse de 15 % avec des performances opérationnelles contrastées selon les branches d'activité.

Le résultat net part du Groupe s'élève à 94 M€ par rapport à 81 M€ au 1 er semestre 2017. Une charge pour dépréciation d'actifs de 200 M€ a été comptabilisée sur Aubert & Duval, compensée par un résultat positif de 233 M€ lié à la cession de Guilin [9] , la levée des conditions nécessaires à la mise en oeuvre de l'accord de partenariat Weda Bay Nickel et la reprise d'impairment sur TiZir.

L'endettement net s'établit à 449 M€ au 30 juin 2018, contre 376 M€ fin 2017 (+ 73 M€), après versement de dividendes aux actionnaires d'ERAMET (61 M€) et aux minoritaires de COMILOG (59 M€), et après liquidation de la dette fiscale de COMILOG et ERAMET Norway au titre de 2017 (118 M€ au total). Le ratio dette nette sur capitaux propres s'établit à la fin du 1 er semestre 2018 à 23 %.

Les investissements industriels s'établissent à 112 M€ au 30 juin 2018, en hausse d'environ 5 % par rapport au 30 juin 2017.

La rentabilité des capitaux investis du Groupe s'élève à 22 % contre 21% à fin 2017.

Situation financière

En janvier 2018, le groupe ERAMET a achevé le remboursement de la totalité du tirage du crédit syndiqué («RCF») effectué début 2016. En février 2018, ce RCF a été étendu pour un montant de 981 M€ et une maturité de cinq ans, soit une nouvelle échéance à 2023.

Le Groupe a également procédé en juin 2018 au remboursement par anticipation de l'emprunt Schuldschein souscrit par ERAMET SA pour un montant de 60 M€, dont l'échéance était en 2020.

Au 30 juin 2018, la liquidité financière du groupe ERAMET reste importante, à 2,5 Md€.

Succès de l'OPA sur la société Mineral Deposits Limited (MDL)   

ERAMET détient désormais 98 % du capital de MDL. Cette opération permettra au Groupe de consolider à 100 % TiZir, la joint-venture détenue à parité entre MDL et ERAMET et qui exerce une activité intégrée dans le domaine prometteur des sables minéralisés (dioxyde de titane et zircon) au Sénégal et en Norvège.
L'OPA, réalisée intégralement en numéraire au prix de 1,75 dollar australien par action, valorise les capitaux propres de MDL (sur une base pleinement diluée) à environ 350 millions de dollars australiens, soit environ 220 millions d'euros.
La période d'Offre fait l'objet d'une ultime extension jusqu'au 03 août et le processus d'acquisition obligatoire des parts des actionnaires minoritaires résiduels a été lancé. 


Chiffres clés par activité

(M€)* S1 2018 S1 2017 Variation
Branche Manganèse Chiffre d'affaires 928 920 + 1 %
ROC 331 346 – 4 %
Branche Nickel Chiffre d'affaires 365 312 + 17 %
ROC (22) (104) – 79 %**
Branche Alliages Chiffre d'affaires 520 564 – 8 %
ROC 10 32 – 69 %

* Données issues du Reporting du Groupe dans lequel les co-entreprises sont comptabilisées selon l'intégration proportionnelle. La réconciliation avec les comptes publiés est présentée en annexe.

** Réduction de pertes

  • Branche Manganèse (dont TiZir à 50 %) : des résultats pénalisés par une contraction des marges des alliages de manganèse

Le chiffre d'affaires de la branche Manganèse, qui représente 51 % du chiffre d'affaires consolidé, a progressé de 1 % au 1 er semestre 2018 à 928 M€. Le résultat opérationnel courant s'élève à 331 M€ et affiche une baisse de 4 % à période comparable.

Activité Manganèse

Au 1 er semestre 2018, l'activité Manganèse (hors TiZir) affiche un chiffre d'affaires de
869 M€ stable par rapport au 1 er semestre 2017 et un résultat opérationnel courant de 321 M€, en baisse de 6 %. Malgré la bonne tenue des prix du minerai, l'activité a été fortement pénalisée par l'érosion des marges des alliages de manganèse.

La demande de minerai et d'alliages de manganèse est restée très soutenue sur la période.

Au 1 er semestre 2018, la production mondiale d'acier au carbone est en hausse de 4,7 % [10] par rapport au 1 er semestre 2017, tirée notamment par la Chine (+ 6,6 % 10 ). Le secteur de l'acier connait ainsi une forte activité en Chine depuis la fin de la basse saison hivernale. De son côté, l'Europe enregistre un léger ralentissement (- 1,7 % 10 ).

Les producteurs mondiaux de minerai de manganèse ont poursuivi l'utilisation de leur capacité de production à un niveau soutenu au 1 er semestre, notamment en Afrique du Sud. Les stocks de minerai dans les ports chinois ont augmenté pour se stabiliser autour de 2,8 Mt à fin juin 2018.

Au 1 er semestre 2018, la moyenne des prix du minerai de manganèse CIF Chine
44 % (source CRU) s'établit à 7,35 USD/dmtu, en hausse de 29 % par rapport à la période comparable de l'année 2017 (5,69 USD/dmtu) et de 18 % par rapport au dernier semestre 2017 (6,25 USD/dmtu).

La variation globale du chiffre d'affaires d'ERAMET du 1 er semestre 2018 par rapport au 1 er semestre 2017 ne reflète pas l'amélioration du prix spot moyen du marché du minerai de manganèse sur la période. En effet, les ventes du premier trimestre 2017 s'étaient conclues sur la base de prix très élevés, dans le contexte d'un pic exceptionnel et ponctuel des prix spot fin 2016. L'effet taux de change défavorable a également pesé sur le chiffre d'affaires du 1 er semestre 2018.

La production semestrielle minière à Moanda au Gabon a été légèrement supérieure
à celle du 1 er semestre 2017 (+ 3 %). Les volumes de minerai produit et transporté s'élèvent à 1,85 Mt, en légère baisse de 3 % compte tenu du déraillement d'un train minéralier en février 2018. L'objectif annoncé de maintien du niveau record de plus de 4 Mt de minerai produit et transporté en 2018 est confirmé. Pour leur part, les ventes externes de minerai sont restées stables à 1,5 Mt sur la période.

Contrairement au minerai, les prix des alliages de manganèse (source CRU) sont en érosion par rapport au 1 er semestre 2017. Les prix du ferromanganèse affiné et standard Europe ont ainsi baissé respectivement de 12 % [11] et 17 % 11 sur la période. Un effet ciseaux (hausse du coût matière, baisse des prix de vente) a fortement pesé sur la marge de l'activité.

La production semestrielle d'alliages de manganèse a baissé d'environ 1 % au 1 er semestre 2018 par rapport au 1 er semestre 2017, lié à des opérations de maintenance, tandis que les ventes ont légèrement progressé sur la période à 341 kt.

Au 1 er semestre 2018, ERAMET a poursuivi l'étude d'avant-projet détaillé de l'augmentation de capacité de production de la mine de Moanda en vue du  développement du plateau  d'Okouma en parallèle de celui de Bangombé actuellement exploité ; c'est un pilier majeur de la stratégie de croissance organique du Groupe. A court terme, une autre piste de croissance de la production est en cours d'étude, avec notamment un procédé alternatif de traitement d'une partie du minerai de Bangombé en vue d'une augmentation incrémentale de la production.

Activité sables minéralisés

Au 1 er semestre 2018, TiZir (à 50%) affiche un chiffre d'affaires de 58 M€, en hausse de 33 % à période comparable (activité en phase de ramp-up en 2017). Le résultat opérationnel courant est multiplié par deux à 10 M€, le 1 er semestre 2017 ayant été pénalisé par le redémarrage progressif du four de Tyssedal après l'incident survenu en août 2016.

Les conditions de marché des produits vendus par TiZir ont évolué favorablement au 1 er semestre 2018 par rapport au 1 er semestre 2017 : les prix du laitier de titane sont en hausse et le zircon connait une évolution très positive.

Au Sénégal, les volumes de concentrés de minéraux lourds produits se sont élevés à 374 kt au 1 er semestre 2018 (+ 9 % par rapport au 1 er semestre 2017). Les ventes externes d'ilménite ont été pénalisées en début d'année par les travaux sur la voie de chemin de fer aux alentours de Dakar, la situation étant actuellement normalisée.

En aval, à l'usine norvégienne de TiZir, un incident technique a provoqué l'arrêt du four de pré-réduction pendant 6 semaines en début d'année et a pesé sur la production de laitier de titane. Après un redémarrage qui s'est déroulé dans de bonnes conditions, les volumes de ventes se sont élevés à 80,8 kt, en progression de 38 % par rapport au 1 er semestre 2017.

  • Branche Nickel : une performance en très nette amélioration, portée par la progression des cours du nickel, dans un contexte opérationnel difficile

Le chiffre d'affaires de la branche Nickel est en hausse de 17 %, tandis que le ROC s'améliore très nettement à – 22 M€ contre – 104 M€ sur le 1 er semestre 2017 porté par la forte progression du cours du nickel sur la période. L'amélioration du ROC de la SLN est significative (+ 79 M€) sur le 1 er semestre 2018.

La production mondiale d'acier inoxydable a progressé de 6,5 % [12] au 1 er semestre 2018 par rapport au 1 er semestre 2017. Hors acier inoxydable, les secteurs des superalliages pour l'aéronautique et la galvanisation ont été bien orientés. La demande de nickel pour le marché des batteries commence à être perceptible, en progression d'environ 25 %, tirée par le véhicule électrique. Globalement, la demande de nickel primaire a progressé d'environ 9 % 12 sur la période.
L'offre de nickel primaire est restée soutenue avec une production mondiale en hausse de 6,8 % 12 au 1 er semestre 2018 par rapport au 1 er semestre 2017, avec une forte progression de la production de NPI [13] en provenance d'Indonésie et de Chine.

Pour autant, la demande reste supérieure à l'offre et les stocks de nickel métal au LME [14] et SHFE 14 sont en forte baisse de 27 % sur le semestre (299 kt au 30 juin 2018 contre 411 kt à fin décembre 2017).  Bien que ce niveau soit encore élevé, cette tendance a entrainé la progression du cours du nickel, également soutenu par l'affaiblissement du cours du dollar sur la période.

La moyenne semestrielle des cours du nickel au LME s'est ainsi établie à 13 871 USD/t (6,30 USD/lb), en progression de 42 % par rapport à la même période de 2017 (9 761 USD/t ou 4,43 USD/lb en moyenne) et de 26 % par rapport au 2 ème semestre 2017 (11 052 USD/t ou 5,01 USD/lb en moyenne).

Au 1 er semestre 2018, la production de ferronickel à la SLN en Nouvelle Calédonie est en léger retrait (- 2 % à 27 kt) par rapport à la période correspondante de 2017.
Le cash-cost [15] s'est élevé à 5,04 USD/lb par rapport à 5,17 USD/lb au 1 er semestre 2017 et 4,44 USD /lb au 2 ème semestre 2017.
Outre l'effet saisonnier négatif traditionnel du 1 er semestre qui a été amplifié cette année par des conditions climatiques encore plus défavorables, ces mauvaises performances opérationnelles s'expliquent également par un contexte syndical retardant la mise en place des changements d'organisation et une difficulté à renégocier le coût de l'énergie. L'objectif de 4,50 USD/lb 15 pour l'année 2018 est maintenu, mais semble de plus en plus difficile à atteindre dans le contexte actuel.

Aux conditions économiques réelles (impact fuel et taux de change), le cash-cost s'élève à 5,95 USD/lb. Après prise en compte des investissements et des frais financiers, le break-even cost [16] s'élève à 6,57 USD/lb.

Le ramp-up de l'usine de Sandouville poursuit sa lente progression, avec un taux de marche qui augmente graduellement et a atteint 40 % en juin.

  • Branche Alliages : sous-performance d'Aubert & Duval partiellement compensée par la progression d'Erasteel 

Au 1 er semestre 2018, la branche Alliages a connu un net recul de son chiffre d'affaires
(- 8 % par rapport au 1 er semestre 2017) et une forte dégradation de son ROC qui s'élève à 10 M€ contre 32 M€ sur la même période en 2017, avec une évolution contrastée de ses activités.

Aubert & Duval, dont l'aéronautique représente plus des deux tiers du chiffre d'affaires, affiche des ventes en recul de 12 % par rapport au 1 er semestre 2017 et un ROC de 6 M€, (dont 7 M€  de produits non récurrents de débouclage de couvertures) contre 32 M€ sur la même période.

Cette contreperformance s'explique par :

  • un environnement de marché défavorable : le secteur aéronautique a subi un ajustement de cadences de plusieurs programmes gros porteurs ; cela a pénalisé les ventes de pièces matricées pour les structures aéronautiques et les pièces destinées aux moteurs d'avion. Le secteur des turbines terrestres a également affiché un net recul traduisant la faiblesse des carnets de commande des grands acteurs de l'énergie ;
  • une moindre absorption des coûts fixes, facteur déterminant dans la performance de l'activité ;
  • Un effet de change négatif lié à l'évolution de la parité euro-dollar.

Des mesures immédiates ont été lancées pour ajuster la structure de coûts à la dégradation des conditions de marché : notamment réduction du nombre d'intérimaires, des frais généraux, et des frais directs usines.
En parallèle, une revue détaillée des options stratégiques est menée, devant permettre un retour à la profitabilité des activités.

Erasteel, pour sa part, a poursuivi sa progression et affiche un ROC de 4 M€ (contre un résultat à l'équilibre au 1 er semestre 2017) portée par la croissance des volumes de ventes d'aciers rapides, un impact favorable du prix des matières et des gains de productivité.

Franchissements de seuils au capital d'ERAMET

Au cours du 1er semestre 2018, des déclarations de franchissement de seuil de détention à la hausse de 1 % du capital du Groupe ont été faites par BlackRock, Dimensional Fund Advisors LP, Norges Bank et Schroders Plc.

Perspectives

Les marchés du Groupe restent globalement bien orientés en ce début de deuxième semestre 2018, à l'exception de certains secteurs de la branche Alliages, et les fondamentaux d'ERAMET restent solides. Dans un contexte de tensions et d'incertitudes dans les relations commerciales internationales, renforçant la volatilité des marchés des matières premières, la visibilité reste toutefois limitée.
Les équipes d'ERAMET sont mobilisées pour délivrer les objectifs fixés.

– ooOoo –

Présentation des résultats semestriels 2018

Une retransmission en direct sur Internet de la présentation des résultats semestriels 2018 aura lieu le mercredi 25 juillet 2018 à 10h30 (heure de Paris), sur le site www.eramet.com. Les documents de présentation seront disponibles pour la retransmission.

Calendrier

25.10.2018 : Publication du chiffre d'affaires du 3 ème trimestre 2018

20.02.2019 : Publication des résultats annuels 2018

25.04.2019 : Publication du chiffre d'affaires du 1 er trimestre 2019



A PROPOS D'ERAMET

ERAMET est un des principaux producteurs mondiaux de :

  • manganèse et nickel, utilisés pour améliorer les propriétés des aciers, de sables minéralisés (dioxyde de titane et zircon),
  • pièces et demi-produits en alliages et aciers spéciaux à hautes performances utilisés par des industries telles que l'aéronautique, la production d'énergie et les outillages.

ERAMET développe par ailleurs des activités à fort potentiel de croissance, telles que l'extraction du lithium et le recyclage.

Le Groupe emploie environ 12 600 personnes dans vingt pays.

CONTACT

Executive VP Strategy and Innovation – Investor Relations

Philippe Gundermann – Tél : 01 45 38 42 78

Investor Relations manager

Sandrine Nourry-Dabi – Tél : 01 45 38 37 02

Code LEI : 549300LUH78PG2MP6N64

Pour plus d'informations : www.eramet.com
Suivez nous avec l'appli ERAMET Finance :

Sur IOS : https://itunes.apple.com/fr/app/eramet-finance/id1115212055?mt=8
Sur Android : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.eramet.finance

Pour consulter le rapport annuel 2017 d'ERAMET :
http://www.eramet-vers-demain.com/




ANNEXES

Annexe 1 : Chiffre d'affaires

Chiffre d'affaires (M€) 1 T2 2018 T1 2018 T4 2017 T3 2017 T2 2017 T1 2017
Branche Manganèse 498 429 507 492 502 418
Branche Nickel 188 177 189 143 156 156
Branche Alliages 257 263 282 241 284 280
Holding & éliminations 1 1
Groupe ERAMET
y compris co-entreprises
943 870 978 877 943 854
Quote-part des co-entreprises (45) (33) (36) (32) (36) (20)
Groupe ERAMET
comptes publiés IFRS 2
898 837 942 845 907 834

1 Données arrondies au million.
2 Application de la norme IFRS 11 « Partenariats ».

Annexe 2 : Productions et livraisons

En milliers de tonnes S1 2018 S2 2017 S1 2017
     
Production de minerai et aggloméré de manganèse 1 995 2 230 1 934
Ventes externes de minerai de manganèse 1 507 1 812 1 501
Production d'alliages de manganèse 357 353 362
Ventes d'alliages de manganèse 341 361  338
       
Production de concentrés de minéraux lourds 1 374 380 345
Production de nickel 2 (tonnes) 28 249 29 869 29 314
Ventes de nickel 3 (tonnes) 28 672 29 858 28 630

1 Au Sénégal
2 Ferronickel et matte jusqu'à fin 2016 et Ferronickel et nickel de haute pureté à partir de 2017
3 Produits finis


Annexe 3 : Indicateurs de performance

Performance opérationnelle des branches

Chiffre d'affaires et investissements par zone géographique


Indicateurs de performance consolidés – Compte de résultat


Indicateurs de performance consolidés – Tableau de flux de l'endettement financier net

Indicateurs de performance consolidés – Bilan économique


Annexe 4 : Réconciliation reporting Groupe et comptes publiés

(1)       Données publiées avec les co-entreprises consolidées selon la méthode de mise en équivalence, conformément aux normes en vigueur. Voir comptes consolidés semestriels condensés 2017 disponibles sur le site internet du groupe ERAMET ( www.eramet.com ).

(2)       Reporting du Groupe, avec les co-entreprises comptabilisées selon l'intégration proportionnelle.


Annexe 5 : Agrégats financiers consolidés TiZir (à 100%)


Annexe 6 : Glossaire financier

Indicateurs de performance consolidés

Les indicateurs de performance consolidés utilisés pour la communication financière des résultats et de la performance économique du Groupe et présentés dans ce document sont des données retraitées issues du Reporting du Groupe et suivies par le Comex. Conformément aux principes comptables adoptés pour le Reporting du Groupe, les performances opérationnelles des co-entreprises, le sous-groupe TiZir (branche Manganèse) et la société UKAD (branche Alliages), sont comptabilisées selon l'intégration proportionnelle.
Une réconciliation du chiffre d'affaires Groupe avec les données publiées est présentée en Annexe 4.

Chiffre d'affaires à périmètre et change constants

Le chiffre d'affaires à périmètre et change constants correspond au chiffre d'affaires corrigé de l'effet des changements de périmètre et de variation de taux de change d'un exercice à l'autre.

L'effet périmètre se calcule : pour les sociétés acquises au cours de l'exercice, en éliminant le chiffre d'affaires sur la période en cours et pour les sociétés acquises au cours de la période précédente, en intégrant, sur la période précédente, le chiffre d'affaires en année pleine ; pour les sociétés cédées, en éliminant le chiffre d'affaires sur la période considérée et sur la période comparable antérieure.

L'effet de change se calcule en appliquant au chiffre d'affaires de l'exercice considéré les taux de change de l'exercice précédent.

Cash-cost de la SLN

Le cash-cost de la SLN est défini comme l'ensemble des coûts de production et de structure (R&D y compris la géologie d'exploration, frais administratifs, frais logistiques et commerciaux), net des crédits des sous-produits et prestations locales, qui couvrent toutes les étapes d'élaboration industrielle du produit fini jusqu'à la livraison au client final et qui impactent l'EBITDA dans les comptes sociaux de cette société.

Break-even cost de la SLN

Le break-even cost de la SLN est défini comme le cash cost de la SLN tel que défini ci-dessus, auquel s'ajoutent les investissements (investissements prévisionnels de l'année en cours rapportés au tonnage prévisionnel de l'année en cours) et les frais financiers (comptabilisés dans les comptes sociaux de la SLN).



[1] Indicateurs de performance consolidés; Cf. Glossaire financier en Annexe 6

[2] Variation calculée sur la base des prix moyens mensuels : index CRU (minerai de manganèse) et cours LME (nickel)

[3]  Prenant uniquement en compte l'acquisition des 8,03% de titres MDL préalablement au lancement de l'Offre Publique d'Achat et hors impact de la consolidation à 100 % de TiZir

[4] Partenaire détenant, conjointement avec ERAMET, 50 % du capital et des droits de vote dans TiZir, joint-venture exerçant une activité intégrée dans le domaine des sables minéralisés (dioxyde de titane et zircon) au Sénégal et en Norvège

[5] Somme des capitaux propres, de l'endettement financier net, des provisions pour remise en état des sites, pour restructuration et autres risques sociaux, diminuée des immobilisations financières, hors capitaux employés Weda Bay Nickel. Le ROCE au 30 juin est calculé sur une base de 12 mois glissants

[6] TF2 = nombre d'accidents  avec et sans arrêt pour 1 million d'heures travaillées

[7] Cession d'Eurotungstène intervenue en avril 2017 et cession de l'activité recyclage aux Etats-Unis en mai 2017

[8] Cf. Glossaire financier en Annexe 6

[9] Usine d'alliages de manganèse basée en Chine à l'arrêt depuis plusieurs années

[10] Estimations ERAMET sur la base des données Worldsteel disponibles jusqu'à fin mai 2018

[11] Variation calculée sur la moyenne des prix CRU mensuels

[12] International Stainless Steel Forum (ISSF) et estimation ERAMET

[13] NPI : Nickel Pig Iron, fonte au nickel

[14] LME : London Metal Exchange ; SHFE : Shanghai Futures Exchange

[15] A conditions économiques constantes (début 2016). Cf. Glossaire financier en Annexe 6

[16] Cf. Glossaire financier en Annexe 6


This announcement is distributed by Nasdaq Corporate Solutions on behalf of Nasdaq Corporate Solutions clients.

The issuer of this announcement warrants that they are solely responsible for the content, accuracy and originality of the information contained therein.

Source: Groupe Eramet via GlobeNewswire

HUG#2206858

Print Friendly, PDF & Email

Groupe Eramet :Résultat Opérationnel courant en hausse de 15% au 1er semestre 2018

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |