Gilead Sciences, Inc. (Nasdaq : GILD) a annoncé aujourd?hui ses
résultats d?exploitation pour le trimestre clos au 30 juin 2014. Le
chiffre d?affaires total pour le deuxième trimestre 2014 a progressé à
6,53 milliards de dollars, par rapport à 2,77 milliards de dollars au
deuxième trimestre 2013. Les ventes de produits ont augmenté à
6,41 milliards de dollars au deuxième trimestre 2014, comparé à
2,66 milliards de dollars au deuxième trimestre 2013. Le résultat net au
deuxième trimestre 2014 a atteint 3,66 milliards de dollars, soit
2,20 dollars par action diluée, comparé à 772,6 millions de dollars,
soit 0,46 dollar par action diluée au deuxième trimestre 2013. Le
résultat net non PCGR (non conforme aux principes comptables
généralement reconnus) pour le deuxième trimestre 2014, lequel exclut
des charges liées aux acquisitions, des frais de restructuration et des
charges de rémunération à base d?actions, était de 3,93 milliards de
dollars, soit 2,36 dollars par action diluée, comparé à 839,7 millions
de dollars, soit 0,50 dollar par action diluée pour le deuxième
trimestre 2013.

« Au cours du deuxième trimestre, Gilead a continué à faire des progrès
importants tirés par de solides ventes du Sovaldi. Depuis son lancement
au mois de décembre, le Sovaldi a été prescrit à plus de 80 000 patients
aux États-Unis et en Europe, soulignant la reconnaissance par la
communauté médicale des bénéfices de ce médicament », a déclaré John C.
Martin, PhD, président-directeur général de Gilead. « Nous nous
réjouissons à l?idée de pouvoir commercialiser le Sovaldi dans d?autres
pays. »

Trimestre clos le Six mois clos le
30 juin 30 juin
(en milliers de dollars, sauf montants par action) 2014 2013 2014 2013
Ventes de produits $ 6 412 937 $ 2 657 285 $ 11 283 911 $ 5 050 853
Redevances, revenus de contrats et autres revenus 122 006 110 109 249 988 248 176
Total du chiffre d?affaires $ 6 534 943 $ 2 767 394 $ 11 533 899 $ 5 299 029
Résultat net imputable à Gilead $ 3 655 593 $ 772 605 $ 5 883 003 $ 1 494 791
Résultat net non PCGR imputable à Gilead $ 3 929 533 $ 839 725 $ 6 417 342 $ 1 641 668
BPA dilué $ 2,20 $ 0,46 $ 3,52 $ 0,89
BPA dilué non PCGR $ 2,36 $ 0,50 $ 3,84 $ 0,98

Ventes de produits

Par rapport au deuxième trimestre 2013, les ventes de produits aux
États-Unis au deuxième trimestre 2014 ont augmenté, passant de
1,64 milliard de dollars à 4,82 milliards de dollars, et les ventes de
produits en Europe ont augmenté, passant de 818,2 millions de dollars à
1,31 milliard de dollars.

Ventes de produits antiviraux

Au deuxième trimestre 2014, les ventes de produits antiviraux ont
augmenté à 6,01 milliards de dollars, en hausse par rapport aux
2,31 milliards de dollars enregistrés au deuxième trimestre 2013, ceci
étant essentiellement dû aux ventes de Sovaldi® (sofosbuvir
400 mg), qui a été mis sur le marché en décembre 2013.

Trimestre clos le Six mois clos le
30 juin 30 juin
(En milliers de dollars, sauf pourcentages) 2014 2013 Variation en % 2014 2013 Variation en %
Ventes de produits antiviraux $ 6 012 144 $ 2 313 539 160 % $ 10 520 641 $ 4 374 617 140 %
Sovaldi 3 480 326 ? ? % 5 754 675 ? ? %
Atripla 870 708 938 108

(7)

%

1 650 302 1 815 181

(9)

%

Truvada 806 610 807 779 ? % 1 566 310 1 508 021 4 %
Complera/Eviplera 299 464 188 683 59 % 550 197 336 872 63 %
Stribild 269 520 99 394 171 % 484 791 191 542 153 %
Viread 260 734 250 188 4 % 471 359 460 520 2 %

Ventes de produits cardiovasculaires

Au deuxième trimestre 2014, les ventes de produits cardiovasculaires ont
augmenté pour passer à 266,7 millions de dollars, par rapport aux
234,9 millions de dollars enregistrés au deuxième trimestre 2013.

Trimestre clos le Six mois clos le
30 juin 30 juin
(En milliers de dollars, sauf pourcentages) 2014 2013 Variation en % 2014 2013 Variation en %
Ventes de produits cardiovasculaires $ 266 672 $ 234 854 14 % $ 501 175 $ 449 247 12 %
Letairis 144 716 128 257 13 % 267 601 246 364 9 %
Ranexa 121 956 106 597 14 % 233 574 202 883 15 %

Charges d?exploitation

Au deuxième trimestre 2014, comparé à la même période en 2013 :

  • Les frais de recherche et développement (R&D) non PCGR ont augmenté
    principalement en raison de l?augmentation des effectifs et d?autres
    coûts visant à soutenir l?expansion de nos activités de R&D.
  • Les frais de vente, généraux et administratifs (SG&A) non PCGR ont
    augmenté essentiellement en raison de l?augmentation des effectifs et
    des dépenses marketing pour soutenir l?expansion de nos activités liée
    au Sovaldi et des dépenses engagées pour le pré-lancement du Zydelig®
    (idelalisib 150 mg).
Trimestre clos le Six mois clos le
30 juin 30 juin
(en milliers de dollars) 2014 2013 2014 2013
Frais de recherche et développement non PCGR $ 541 974 $ 487 771 $ 1 099 779 $ 947 747
Frais de vente, généraux et administratifs non PCGR $ 569 230 $ 376 336 $ 1 069 335 $ 709 400

Remarque :

Les frais de R&D et frais SG&A non PCGR n?incluent pas l?impact
des charges liées aux acquisitions, des frais de restructuration
et des charges de rémunération à base d?actions.

Taux d?imposition

Notre taux d?imposition effectif non PCGR pour les trois et six mois
clos le 30 juin 2014 a été de 14,6 % et 18,2 %, respectivement. Le taux
d?imposition effectif non PCGR pour les trois mois clos le 30 juin 2014
inclut un ajustement de rattrapage cumulatif de 3,6 points de
pourcentage du taux d?imposition du premier trimestre pour abaisser le
taux d?imposition effectif non PCGR à ce jour à 18,2 %.

Trésorerie, équivalents de trésorerie et titres
négociables

Au 30 juin 2014, Gilead disposait de trésorerie, d?équivalents de
trésorerie et de titres négociables d?un montant de 9,58 milliards de
dollars, contre 6,86 milliards de dollars au 31 mars 2014. Au deuxième
trimestre 2014, Gilead a généré 4,19 milliards de dollars en capacité
d?autofinancement. Durant le trimestre, Gilead a utilisé 1,2 milliard de
dollars pour racheter 15,2 millions d?actions, et dispose encore
d?environ 1,7 milliard de dollars dans son programme actuel de rachat
d?actions, lequel devrait être achevé d?ici septembre 2014. Au mois de
mai, la société a annoncé que son conseil d’administration avait
autorisé un rachat supplémentaire de jusqu’à 5 milliards de dollars
d’actions ordinaires de Gilead après la fin de l?autorisation actuelle.

Prévisions mises à jour pour l?exercice 2014

Gilead a mis à jour ses prévisions pour l?exercice 2014, initialement
données le 4 février 2014 et réitérées en avril 2014, pour y inclure
l?impact des ventes de Sovaldi :

(en millions de dollars, sauf pourcentages et montants par action)

Prévisions initiales
4 février 2014 ;
réitérées
le 22 avril 2014

Mises à jour

23 juillet 2014

Ventes de produits nettes 11 300 USD-11 500 USD 21 000 USD – 23 000 USD
Non GAAP*
Marge brute sur les produits 75 %-77 % 85 %-88 %
R&D 2 200 USD-2 300 USD 2 300 USD – 2 400 USD
SG&A 2 100 USD-2 200 USD 2 300 USD – 2 400 USD
Taux d?imposition effectif 28 %-29 % 17,5 %-20,5 %
Impact des charges liées aux acquisitions, des frais de
restructuration et des charges de rémunération à base d?actions sur
le BPA dilué
0,63 USD-0,66 USD 0,63 USD-0,66 USD
* La marge brute sur les produits, les charges et le taux
d?imposition effectif non PCGR n?incluent pas l?impact des charges
liées aux acquisitions, des frais de restructuration et des charges
de rémunération à base d?actions, le cas échéant.

Les mises à jour annoncées par Gilead sur les
produits et produits en développement durant le deuxième trimestre 2014
comprennent :

Programme antiviral

  • Dépôt d?une demande de nouveau médicament (NDA) auprès de l?Agence
    japonaise des produits pharmaceutiques et dispositifs médicaux (PMDA)
    pour l?autorisation de mise sur le marché du sofosbuvir (SOF), un
    analogue de nucléotides inhibiteur de la polymérase administré une
    fois par jour comme traitement du virus de l?hépatite C (VHC)
    chronique. La NDA se base principalement sur les données d?une étude
    clinique de Phase 3 menée au Japon auprès de 153 patients porteurs du
    génotype 2 naïfs et non naïfs de traitement. Dans cette étude, 97 %
    des patients infectés par le VHC ayant subi un traitement par voie
    orale uniquement de 12 semaines au SOF plus ribavirine (RBV) dosé à
    600-1 000 mg/jour, ont atteint une réponse virologique soutenue
    12 semaines après la fin du traitement (RVS12). Si son autorisation de
    mise sur le marché est accordée, le sofosbuvir formera la base du
    premier traitement par voie orale uniquement et sans interféron
    disponible au Japon pour les patients porteurs du génotype 2.
  • Résultats positifs d?un essai clinique de Phase 3 réalisé au Japon et
    évaluant la combinaison expérimentale à dose fixe à prise quotidienne
    unique de l?inhibiteur de la NS5A ledipasvir (LDV) 90 mg et du SOF
    400 mg, avec et sans RBV, comme traitement de l?hépatite C chronique
    de génotype 1. Dans le bras sous LDV/SOF sans RBV, 100 % des patients
    traités ont atteint une RVS12, y compris le sous-ensemble de patients
    présentant une cirrhose. Au vu de ces données, Gilead compte soumettre
    une NDA pour la combinaison à dose fixe de LDV/SOF auprès de la PMDA
    japonaise d?ici fin 2014.
  • Acceptation par l?Agence américaine des médicaments (FDA) du dépôt de
    deux nouvelles NDA pour le cobicistat et l?elvitégravir. La FDA a fixé
    les dates cibles pour l?examen en vertu de la loi Prescription Drug
    User Fee Act (PDUFA) au 3 octobre 2014 pour le cobicistat, et au
    4 octobre 2014 pour l?elvitégravir.
  • Les données présentées sur les schémas posologiques à base de SOF chez
    des patients infectés au VHC chronique au cours du 49e
    Congrès annuel de l?Association européenne pour l?étude du foie
    comprenaient :

    • Des données positives dérivées de deux études de Phase 2 et d?une
      étude d?accès élargi à des fins humanitaires où un traitement
      contenant le Sovaldi à prise quotidienne unique a été administré
      contre l?infection au VHC chronique chez des patients atteints
      d?une maladie hépatique de stade avancé.
    • Des données positives dérivées de deux études de Phase 2, évaluant
      des schémas posologiques par voie orale uniquement expérimentaux
      contenant du SOF pour le traitement de l’infection au VHC
      chronique.
    • Des résultats positifs dérivés d?un essai clinique ouvert évaluant
      le Sovaldi à prise quotidienne unique pour le retraitement des
      patients atteints d?une infection au VHC chronique n?ayant pas
      répondu à un traitement précédent.
  • Examen prioritaire accordé par la FDA de la NDA pour une combinaison à
    dose fixe et prise quotidienne unique de LDV/SOF pour le traitement de
    l?infection au VHC chronique de génotype 1 chez l?adulte. La FDA a
    fixé une date d?action cible en vertu de la loi PDUFA au
    10 octobre 2014.

Programme de cancérologie

  • Mise à jour des résultats intermédiaires d?une étude de Phase 2
    évaluant le GS-9973, l?inhibiteur oral expérimental de la tyrosine
    kinase de la rate (Syk) de Gilead, dans le traitement de patients
    atteints de leucémie lymphoïde chronique récidivante (LLC) à
    l’occasion du 50e Congrès annuel de la Société américaine
    d?oncologie clinique. Au vu de ces données, Gilead prévoit de lancer
    de nouvelles cohortes d?étude concernant la LLC afin d’inclure des
    patients ayant rechuté après un traitement avec d?autres inhibiteurs
    de la voie de signalisation du récepteur de cellules B.

Autres

  • Des résultats positifs d?une étude par provocation contre placebo de
    Phase 2a sur des patients adultes en bonne santé infectés par voie
    intranasale par le virus respiratoire syncytial (VRS) présentés à
    l’occasion de la Conférence internationale 2014 de la Société
    américaine des maladies thoraciques. L?étude du GS-5806, un inhibiteur
    de fusion VRS oral expérimental, a atteint ses critères d?évaluation
    primaires et secondaires de charge virale minimale (quantité de virus
    détectée dans le lavage nasal), a montré des améliorations du poids de
    mucus total (quantité de mucus produite) et a montré aussi une hausse
    du score de symptômes par rapport au placebo.
  • Des résultats positifs d?HARMONY, une étude de Phase 2 randomisée, en
    double aveugle, contre placebo qui évalue l?effet de la ranolazine et
    d?une faible dose de dronédarone, chacune de ces molécules étant
    administrées seules ou en association, sur la charge de fibrillation
    auriculaire chez des patients souffrant de fibrillation auriculaire
    (FA) paroxystique présentés à l’occasion du Congrès annuel de la Heart
    Rhythm Society. Dans HARMONY, l?association de ranolazine et d?une
    faible dose de dronédarone a permis d?obtenir des diminutions plus
    importantes de la charge de FA par rapport à la ligne de base qu?avec
    l?une ou l?autre de ces molécules utilisées seules.
  • Des résultats positifs d?un essai clinique de Phase 1 portant sur le
    GS-6615, un inhibiteur sélectif du courant sodique tardif
    expérimental, montrant un raccourcissement de l?intervalle QTc
    (l?intervalle de temps entre le début de l?onde Q et la fin de l?onde
    T dans le cycle électrique du c?ur) chez des patients atteints du
    syndrome du QT-3 long (LQT3) présentés à l’occasion du congrès annuel
    de la Heart Rhythm Society. Au vu de ces résultats, Gilead a
    l?intention de mettre en route une étude de Phase 2 du GS-6615 pour
    des patients atteints de LQT3 plus tard cette année. En outre, au vu
    des données précliniques portant sur le GS-6615 et les données
    cliniques concernant le rôle de l?inhibition du courant sodique tardif
    dans d?autres maladies cardiovasculaires, Gilead a l?intention de
    mettre en route des essais cliniques de Phase 2 chez des patients
    présentant une cardiomyopathie hypertrophique et une tachycardie
    ventriculaire et fibrillation ventriculaire.

Conférence téléphonique

À 16h30, heure de New York aujourd?hui, la direction de Gilead tiendra
une conférence téléphonique avec diffusion simultanée sur le Web pour
commenter ses résultats pour le deuxième trimestre 2014 et faire le
point sur ses activités. Pour accéder à la webémission en direct sur
Internet, veuillez vous connecter au site Web de la société à l?adresse www.gilead.com
15 minutes avant la conférence téléphonique afin d?avoir le temps de
télécharger le logiciel qui pourrait s?avérer nécessaire pour la suivre.
Vous pouvez également appeler le 1-877-359-9508 (depuis les États-Unis)
ou le 1-224-357-2393 (depuis l?étranger) et composer l?ID de la
conférence 65785151 pour accéder à la conférence téléphonique.

Une retransmission de webémission sera archivée sur le site Web de la
société pendant un an et une retransmission téléphonique différée sera
disponible environ deux heures après la conférence, et ce jusqu?au
25 juillet 2014. Pour y accéder, veuillez appeler le 1-855-859-2056
(depuis les États-Unis) ou le 1-404-537-3406 (depuis l?étranger) et
composer l?ID de la conférence 65785151.

À propos de Gilead

Gilead Sciences est une société biopharmaceutique, spécialisée dans la
découverte, le développement et la commercialisation de traitements
innovants dans des aires insuffisamment pourvues en thérapies. La
mission de la société est de transformer et de simplifier la prise en
charge médicale pour les personnes souffrant de maladies engageant le
pronostic vital de par le monde. La société Gilead, dont le siège est
installé à Foster City, en Californie, est présente en Amérique du Nord
et du Sud, en Europe et en Asie-Pacifique.

Informations financières non PCGR

Gilead a présenté certaines informations financières conformément aux
principes comptables généralement reconnus (PCGR) aux États-Unis et
également sur une base non PCGR. La direction estime que, prises
conjointement avec les états financiers PCGR de Gilead, ces informations
non PCGR sont utiles aux investisseurs, car elle-même les utilise en
interne à des fins d?exploitation, de budgétisation et de planification
financière. Les informations non PCGR ne sont pas préparées selon un
ensemble complet de normes comptables et ne devraient être utilisées que
comme supplément afin de mieux comprendre les résultats d?exploitation
de Gilead tels que publiés conformément aux PCGR. Un rapprochement entre
les informations financières PCGR et non PCGR figure au tableau en
page 8 et 9.

Déclarations prévisionnelles

Les déclarations contenues dans ce communiqué de presse ne revêtant pas
un caractère de nature historique sont des déclarations prévisionnelles
au sens de la loi Private Securities Litigation Reform Act de 1995.
Gilead avertit les lecteurs que les déclarations prévisionnelles sont
soumises à certains risques et incertitudes susceptibles de faire varier
les résultats réels de façon substantielle. Ces risques et incertitudes
incluent : La capacité de Gilead à atteindre ses résultats financiers
prévus pour l?exercice 2014 ; la capacité de Gilead à maintenir la
croissance du chiffre d?affaires de ses programmes antiviral,
cardiovasculaire et respiratoire ; la disponibilité de financement pour
les programmes d?assistance aux médicaments contre le SIDA (ADAP)
d?état ; des fluctuations des achats par les ADAP qui se poursuivent du
fait des cycles des subventions fédérales et d?état qui peuvent ne pas
correspondre à la demande des patients et sont susceptibles d?entraîner
des fluctuations des bénéfices de Gilead ; la possibilité de résultats
défavorables d?essais cliniques impliquant le GS-9973, le GS-5806, le
GS-6615 et le sofosbuvir, y compris en association avec d?autres
molécules candidates (le LDV, par ex.) ; la capacité de Gilead à mettre
en route des essais cliniques selon les calendriers prévus à l?heure
actuelle ; les niveaux des stocks des grossistes et des détaillants
susceptibles de donner lieu à des fluctuations des bénéfices de Gilead ;
la capacité de Gilead à déposer des NDA pour de nouvelles molécules
candidates selon les calendriers prévus à l?heure actuelle, notamment
pour la combinaison à dose fixe de LDV/SOF auprès de la PDMA ; la
capacité de Gilead à obtenir des autorisations réglementaires en temps
voulu, ou à les obtenir pour les produits actuels et les nouveaux
produits, notamment pour le sofosbuvir au Japon, la combinaison à dose
fixe de LDV/SOF aux États-Unis et l?elvitégravir et le cobicistat en
tant qu?agents uniques aux États-Unis ; la capacité de Gilead à
commercialiser avec succès ses produits, notamment le Sovaldi, le
Stribild, le Vitekta, le Tybost et le Zydelig ; le risque que les
estimations concernant le nombre de patients infectés au VHC ou la
demande des patients prévue ne soient pas exactes ; la capacité de
Gilead à développer avec succès ses programmes respiratoire,
cardiovasculaire, de cancérologie et de maladies inflammatoires ;
l?éventualité que les données des études cliniques concernant la
sécurité et l?efficacité ne justifient pas la poursuite du développement
des molécules candidates de Gilead ; d?éventuelles mesures d?austérité
supplémentaires dans les pays européens qui augmenteraient le montant
des rabais nécessaires sur les produits de Gilead ; la capacité de
Gilead à mener à bien ses programmes de rachat d?actions dû à
l?évolution du cours de l?action Gilead, de la situation de l?entreprise
ou de la conjoncture du marché ; des fluctuations au niveau des taux de
change du dollar américain pouvant entraîner un impact défavorable du
change de devises sur le chiffre d?affaires et sur les bénéfices avant
impôts futurs de Gilead ; ainsi que d?autres risques identifiés de temps
à autre dans les rapports déposés par Gilead auprès de la commission
boursière américaine (Securities and Exchange Commission, SEC). En
outre, Gilead fait des estimations et émet des opinions qui ont un
impact sur les montants déclarés des actifs, du passif, du chiffre
d?affaires, des dépenses et sur d?autres divulgations d?informations
connexes. En ce qui concerne les estimations, Gilead se fonde sur son
expérience passée et sur diverses autres présuppositions particulières
au marché et présuppositions pertinentes qu?elle pense être plausibles
étant donné les circonstances, dont les résultats forment la base sur
laquelle reposent les opinions émises par la société concernant les
valeurs comptables des actifs et du passif qui ne sont pas apparentes de
prime abord quand l?on considère les autres sources. Les résultats réels
pourront varier de façon substantielle par rapport à ces estimations.
Nous vous conseillons vivement de considérer toutes les déclarations
comprenant des termes, tels que « peut », « va », « ferait »,
« pourrait », « devrait », « peut-être », « pense », « estime »,
« projette », « potentiel », « s?attend à », « envisage », « anticipe »,
« a l?intention de », « continue », « prévoit », « conçu », « objectif »
ou leurs formes négatives, ou autres termes similaires comme des termes
incertains et à caractère prévisionnel. Gilead renvoie les lecteurs à
ses communiqués de presse, à son rapport trimestriel sur formulaire 10-Q
pour l?exercice clos au 31 mars 2014 et aux autres documents
d?informations à fournir subséquents déposés auprès de la SEC. Gilead
revendique la protection de la « règle refuge » prévue par la loi
Private Securities Litigation Reform Act de 1995 concernant les
déclarations prévisionnelles.

Toutes les déclarations prévisionnelles sont fondées sur des
informations dont Gilead dispose à l?heure actuelle, et la société
rejette toute obligation de mise à jour desdites déclarations
prévisionnelles, quelles qu?elles soient.

Gilead détient ou a des droits sur diverses marques de commerce,
copyrights et dénominations commercia

Print Friendly, PDF & Email

Gilead Sciences annonce ses résultats financiers pour le deuxième trimestre 2014

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |