Relations presse :
Florence Lièvre
Tél. : 01 47 54 50 71

Relations Investisseurs :
Vincent Biraud
Tél. : 01 47 54 50 87

 Fort d'une très bonne performance au 1 er semestre 2016
Capgemini relève son objectif de marge pour l'année

  • Chiffre d'affaires de 6 257 millions d'euros, en croissance de 14,4% à taux de change constants
  • Croissance de 32% du chiffre d'affaires dans le Digital et le Cloud
  • Taux de marge opérationnelle en progression de 1,5 point pour atteindre 10,2%
  • Augmentation de 31% du résultat normalisé par action à 2,52€
  • Objectif de marge opérationnelle relevé pour l'année 2016

Paris, le 27 juillet 2016 – Réuni à Paris le 26 juillet 2016 sous la présidence de Paul Hermelin, le Conseil d'Administration de Cap Gemini S.A. a examiné et arrêté les comptes [1] du groupe Capgemini pour le 1 semestre 2016.

Pour Paul Hermelin, président-directeur général du groupe Capgemini : « Après avoir démarré l'année 2016 sur une bonne dynamique, le Groupe délivre un excellent semestre. Notre chiffre d'affaires est en hausse de 14,4% à taux de change constants et notre marge opérationnelle, en forte augmentation (+1,5 point), atteint 10,2% du chiffre d'affaires, et progresse dans chacune des régions du Groupe.

Nous poursuivons notre développement sur les segments de marché tirés par l'innovation. Ainsi, nos offres Digital et Cloud confirment leur dynamisme avec une hausse de 32% du chiffre d'affaires. Notre activité de Conseil bénéficie également de son positionnement sur la transformation digitale avec une croissance de 8,1%.

Notre portefeuille de services innovants s'est étoffé avec une offre « Digital Manufacturing » dédiée à la digitalisation des acteurs du secteur de l'industrie, ainsi qu'une nouvelle ligne de services « Automation Drive » rassemblant les technologies et l'expertise du Groupe en matière d'automatisation.

Ce semestre a par ailleurs vu la confirmation de la bonne intégration d'IGATE qui opère depuis janvier sous la marque Capgemini : les synergies se déploient plus rapidement que prévu et la dynamique commerciale est excellente, comme en témoigne la forte croissance réalisée sur les grands comptes.

Enfin, notre réseau mondial de centres de production rassemble aujourd'hui plus de 100 000 collaborateurs, soit 55% de l'effectif total du Groupe. Il constitue un élément clé de notre compétitivité avec, notamment, une demande croissante constatée en Europe.

Sur la base des résultats du premier semestre nous relevons nos perspectives de marge opérationnelle pour l'année 2016 avec un objectif de 11,3% à 11,5%. »

chiffres clÉs du premier semestre 2016

(en millions d'euros) 1 er semestre
2015
1 er semestre
2016
Variation
Chiffre d'affaires 5 608 6 257 +11,6%
Marge opérationnelle * 486 638 + 31 %
en % du chiffre d'affaires 8,7% 10,2% +150bp
Résultat d'exploitation 447 510 +14%
en % du chiffre d'affaires 8,0% 8,1% +10bp
Résultat net, part du Groupe 290 366  
Résultat de base par action (€) 1,76 2,15 +22%
Résultat normalisé par action* (€) 1,92 2,52 +31%
«  Free cash-flow  » organique * (86) 31 +117
Trésorerie nette / (Endettement net) 1 464 (2 278)  

Le Groupe a réalisé au 1 er semestre 2016 un chiffre d'affaires de 6 257 millions d'euros, en progression de 11,6% par rapport à celui publié pour le 1 er semestre 2015 et de 14,4% à taux de change constants. La croissance organique du Groupe, c'est-à-dire hors impact des devises et des variations de périmètre, s'établit à 3,3% sur le semestre et 3,8% sur le deuxième trimestre. Les activités Digital & Cloud sont en croissance de 32% à taux de change constants et représentent 28% du chiffre d'affaires sur le semestre.

Les prises de commandes enregistrées sur le premier semestre s'élèvent à 6 341 millions d'euros, à comparer à 5 309 millions d'euros publié pour le 1 er semestre 2015.

La marge opérationnelle s'établit à 638 millions d'euros en hausse de 31% sur un an. Elle représente 10,2% du chiffre d'affaires, en augmentation de 150 points de base sur un an avec une progression dans toutes les régions et tous les métiers du Groupe. Au-delà de l'impact favorable de l'intégration d'IGATE et des synergies associées, cette amélioration de la profitabilité illustre la valeur créée par la poursuite de l'industrialisation des opérations du Groupe et de la contribution croissante des offres à forte valeur ajoutée Digital & Cloud.

Les autres produits et charges opérationnels s'établissent à 128 millions d'euros, en augmentation cette année notamment du fait des charges d'intégration et de l'amortissement des intangibles liés à l'acquisition d'IGATE.

Le résultat d'exploitation ressort donc à 510 millions d'euros sur le semestre en hausse de 14% sur un an, ce qui porte la marge d'exploitation à 8,1%.

Le résultat financier représente une charge de 62 millions d'euros, en hausse de 21 millions d'euros sur un an essentiellement du fait du coût des emprunts réalisés dans le cadre du financement de l'acquisition d'IGATE. La charge d'impôt s'élève à 87 millions d'euros en réduction de 40 millions d'euros notamment du fait de la reconnaissance d'un produit d'impôt différé de 32 millions d'euros.

Le résultat net part du Groupe atteint sur ces bases 366 millions d'euros pour le premier semestre, en hausse de 26% sur un an. Le bénéfice par action (non dilué) est de 2,15 euros et le résultat normalisé par action progresse de 31% sur un an pour s'établir à 2,52 euros au premier semestre.

Le Groupe a généré un «  free cash flow » organique de 31 millions d'euros sur le premier semestre de l'année 2016 ce qui représente une amélioration de 117 millions d'euros par rapport à la même période de l'année précédente. Le retour aux actionnaires s'élève à 394 millions d'euros sur la période via le versement de 229 millions d'euros de dividende et le rachat d'actions Cap Gemini S.A. sur le marché pour un montant de 165 millions d'euros.

perspectives

Pour l'année 2016, le Groupe prévoit désormais d'atteindre une marge opérationnelle se situant entre 11,3% et 11,5% (contre 11,1% et 11,3% auparavant). Par ailleurs, le Groupe réaffirme son objectif d'enregistrer en 2016 une croissance du chiffre d'affaires à taux de change constants comprise entre 7,5% et 9,5% et de générer un «  free cash-flow  » organique supérieur à 850 millions d'euros.

Le Groupe s'attend à un impact négatif des devises sur le chiffre d'affaires estimé à -2%, notamment du fait de l'appréciation de l'euro par rapport à la livre sterling et au real brésilien.

Évolution de l'activitÉpar mÉtierS

Le Conseil (4% du chiffre d'affaires du Groupe) tire les bénéfices de son repositionnement sur la transformation digitale et voit son activité progresser de 8,1% à taux de change constants notamment avec une forte croissance au Royaume-Uni. La marge opérationnelle de cette activité s'établit à 10,4% du chiffre d'affaires, en progression de 230 points de base sur un an.

Les Services de technologie et d'ingénierie (15% du chiffre d'affaires du Groupe, précédemment dénommés Services informatiques de proximité) enregistrent une croissance du chiffre d'affaires à taux de change constants de 13,1% sur le premier semestre de l'année. Au-delà de l'impact d'IGATE, la progression est particulièrement marquée en Amérique du Nord et dans la région 'Reste de l'Europe'. La marge opérationnelle progresse de 260 points de base sur un an pour atteindre 11,3% sur le premier semestre.

Les Services applicatifs (60% du chiffre d'affaires du Groupe) affichent sur la première moitié de l'année 2016 une hausse de 17,2% à taux de change constants. Au-delà de la contribution d'IGATE, la croissance est essentiellement portée par une accélération en Europe. La marge opérationnelle s'affiche en hausse à 11,4% contre 10,0% en 2015.

Les Autres services d'infogérance (21% du chiffre d'affaires du Groupe) voient leur chiffre d'affaires progresser de 9,3% à taux de change constants sur le semestre grâce à l'impact de l'acquisition d'IGATE alors que l'activité est en baisse sensible au Royaume-Uni, comme anticipé. La marge opérationnelle ressort à 9,2%, soit une hausse de 100 points de base par rapport au premier semestre 2015.

Évolution de l'activitÉ par rÉgions

La région Amérique du Nord (30% du chiffre d'affaires du Groupe) réalise, y compris l'intégration d'IGATE, une croissance à taux de change constants de 36,2% par rapport au premier semestre 2015. Cette croissance est principalement portée par les secteurs des services financiers, des biens de consommation et de la distribution et de l'industrie. À taux de change et périmètre constants, la croissance est de 5% lorsque l'on exclut le secteur Energies & Utilities dont le ralentissement s'est accéléré au deuxième trimestre. Le taux de marge opérationnelle augmente de 180 points de base pour atteindre 15,1%.

Le chiffre d'affaires de la région Royaume-Uni & Irlande (17% du chiffre d'affaires du Groupe) est en progression de 8,6% à taux de change constants. La dynamique locale est alimentée par les succès enregistrés dans le secteur privé qui représente à présent plus de la moitié du chiffre d'affaires et connaît une croissance organique à deux chiffres, alors que le secteur public s'affiche comme prévu en baisse. Le taux de marge opérationnelle atteint 14,5%, en hausse de 180 points de base sur un an.

Sur le premier semestre 2016, la France (20% du chiffre d'affaires du Groupe) réalise un chiffre d'affaires en progression de 4,8% à taux de change constants, notamment du fait de la forte croissance des services applicatifs. Sur la période, le secteur des services financiers et celui des biens de consommation et de la distribution ont été les plus dynamiques. La marge opérationnelle s'établit à 6,6% du chiffre d'affaires en amélioration de 40 points de base sur un an.

La région « Reste de l'Europe » (qui comprend désormais le Benelux et représente 26% du chiffre d'affaires du Groupe) voit son chiffre d'affaires progresser de 6,9% à taux de change constants. L'ensemble des zones géographiques et des secteurs contribuent à ce résultat. Le taux de marge opérationnelle est en hausse de 110 points de base pour atteindre 8,9% sur le semestre.

La région Asie-Pacifique et Amérique Latine (7% du chiffre d'affaires du Groupe) enregistre une croissance de 10,3% à taux de change constants. En Asie-Pacifique la croissance reste très dynamique, tirée par les secteurs des services financiers, des biens de consommation et de la distribution. L'environnement économique reste peu porteur au Brésil, mais l'impact négatif sur la croissance du Groupe tend à se réduire. Le taux de marge opérationnelle, qui est traditionnellement faible sur le premier semestre de l'année, s'affiche en hausse de 60 points de base et représente 3,8% du chiffre d'affaires.

Évolution de l'activitÉ au 2 ème trimestre

La croissance du chiffre d'affaires au 2 ème trimestre a été de 15,0% à taux de change constants, en progression de 1,1 point par rapport au 1 er trimestre de l'année. Hors effet de change et de périmètre, le deuxième trimestre a vu l'Europe continentale accélérer son activité, la croissance en Amérique du Nord atteindre son point bas de l'année et la situation au Brésil montrer une tendance à l'amélioration. Ainsi au niveau du Groupe, la croissance organique a accéléré au 2 ème trimestre de l'année pour atteindre 3,8% contre 2,9% au 1 er trimestre.

Évolution des effectifs

Au 30 juin 2016, l'effectif total du Groupe s'établit à 184 899 personnes, contre 180 639 à la fin de l'année 2015. Le réseau mondial de centres de production du Groupe rassemble à cette date 101 546 collaborateurs (dont 90 539 en Inde), soit 55% de l'effectif total contre 48% au 30 juin 2015.

Bilan

Au 30 juin 2016, le Groupe dispose d'une trésorerie de 1 487 millions d'euros. Compte tenu de la dette financière de 3 867 millions d'euros principalement issue du financement de l'acquisition d'IGATE en 2015, des actifs de gestion de trésorerie et des instruments dérivés, l'endettement net* du Groupe à la fin du premier semestre 2016 est de 2 278 millions d'euros. L'augmentation de l'endettement net sur le premier semestre est principalement liée au versement du dividende et au rachat d'actions Cap Gemini S.A.

Avertissement

Le présent communiqué de presse est susceptible de contenir des informations prospectives. Ces informations peuvent comprendre des projections, des estimations, des hypothèses, des informations concernant des projets, des objectifs, des intentions et/ou des attentes portant sur des résultats financiers futurs, des évènements, des opérations, le développement de services et de produits futurs, ainsi que des informations relatives à des performances ou à des évènements futurs. Ces informations prospectives sont généralement reconnaissables à l'emploi des termes « s'attendre à »,  « anticiper », « penser que », « avoir l'intention de », « estimer », « prévoir », « projeter », « pourrait », « devrait » ou à l'emploi de la forme négative de ces termes et à d'autres expressions de même nature. La direction de Cap Gemini considère actuellement que ces informations prospectives traduisent des attentes raisonnables ; la société alerte cependant les investisseurs sur le fait que ces informations prospectives sont soumises à des risques et  incertitudes (y compris, notamment, les risques identifiés dans le Document de Référence de Cap Gemini, disponible sur le site internet de Cap Gemini), étant donné qu'elles ont trait à des évènements futurs et dépendent des circonstances futures dont la réalisation est incertaine et qui peuvent différer de ceux anticipés, souvent difficilement prévisibles et généralement en dehors du contrôle de Cap Gemini. Les résultats et les évènements réels sont susceptibles de différer significativement, de ceux qui sont exprimés, impliqués ou projetés dans les informations prospectives. Les informations prospectives ne donnent aucune garantie de réalisation d'évènements ou de résultats futurs et n'ont pas cette vocation. Cap Gemini ne prend aucun engagement de mettre à jour ou de réviser les informations prospectives sous réserve de ses obligations légales.

Le présent communiqué de presse ne constitue pas une offre d'instruments financiers au public et ne contient pas d'invitation ou d'incitation à investir dans des instruments financiers en France, aux Etats-Unis ou n'importe quel autre pays.

ANNEXES

La croissance organique du chiffre d'affaires est la croissance calculée à taux de change et périmètre constant. Le périmètre et les taux de changes utilisés sont ceux de l'exercice publié.

La marge opérationnelle , un des principaux indicateurs de la performance du Groupe, est la différence entre le chiffre d'affaires et les charges opérationnelles. Elle est calculée avant les « autres produits et charges opérationnels » qui comprennent les amortissements des actifs incorporels reconnus dans le cadre des regroupements d'entreprises, la charge résultant de l'étalement de la juste valeur des actions attribuées au personnel, ainsi que les charges ou produits non récurrents, notamment les dépréciations des écarts d'acquisition, les écarts d'acquisition négatifs, les plus ou moins-values de cession de sociétés consolidées ou d'activités, les charges de restructuration afférentes à des plans approuvés par les organes de direction du Groupe, les coûts d'acquisition et d'intégration des sociétés acquises par le Groupe, ainsi que les effets des réductions, des liquidations et des transferts des régimes de retraites à prestations définies.

Le résultat net normalisé correspond au résultat net (part du Groupe) corrigé des impacts des éléments reconnus en « Autres produits et charges opérationnels », net d'impôt calculé sur la base du taux effectif d'impôt. Le résultat normalisé par action est calculé comme un résultat de base par action, c'est-à-dire hors dilution.

Le « free cash-flow » organique se définit comme le flux de trésorerie lié à l'activité diminué des investissements en immobilisations incorporelles et corporelles (nets de cession) et ajusté des intérêts financiers payés et reçus.

Depuis le 1 er janvier 2016, la région ' Reste de l'Europe ' regroupe les anciennes régions 'Reste de l'Europe' et 'Benelux'.

Évolution de l'activitÉ par rÉgions

  Chiffre d ' affaires   Variation       Taux de marge opérationnelle
  1 er semestre
2016
(en millions d'euros)
  En données publiées À taux de change
constants
  1 er semestre
2015
1 er semestre
2016
Amérique du Nord 1 891   +35,1% +36,2%   13,3% 15,1%
Royaume-Uni et Irlande 1 048   +2,1% +8,6%   12,7% 14,5%
France 1 273   +4,8% +4,8%   6,2% 6,6%
Reste de l'Europe* 1 590   +6,3% +6,9%   7,8% 8,9%
Asie Pacifique et Amérique Latine 455   -3,7% +10,3%   3,2% 3,8%
TOTAL 6 257   +11,6% +14,4%   8,7% 10,2%

Évolution de l'activitÉ par mÉtiers

  Chiffre d ' affaires   Variation       Taux de marge opérationnelle
  1 er semestre
2016
(en millions d'euros)
  En données
publiées
À taux de change
constants
  1 er semestre
2015
1 er semestre
2016
Conseil 266   +9,1% +8,1%   8,1% 10,4%
Services de technologie et d'ingénierie 942   +13,2% +13,1%   8,7% 11,3%
Services applicatifs 3 725   +15,2% +17,2%   10,0% 11,4%
Autres services d'infogérance 1 324   +2,0% +9,3%   8,2% 9,2%
TOTAL 6 257   +11,6% +14,4%   8,7% 10,2%

Compte de rÉsultat synthÉtique et marge opÉrationnelle

(en millions d'euros) 1 er semestre
2015
1 er semestre
2016
Variation
Chiffre d'affaires 5 608 6 257 +11,6%
Charges opérationnelles (5 122) (5 619)  
Marge opérationnelle 486 638 +31%
en % du chiffre d'affaires 8,7% 10,2% +150bp
Autres charges et produits opérationnels (39) (128)  
Résultat d'exploitation 447 510 +14%
en % du chiffre d'affaires 8,0% 8,1% +10bp
Résultat financier (41) (62)  
Produit / (charge) d'impôts (127) (87)  
(-) Intérêts minoritaires 11 5  
Résultat net, part du Groupe 290 366 +26%

RÉsultat normalisÉ et rÉsultat diluÉ par action

(en millions d'euros) 1 er semestre
2015
1 er semestre
2016
Variation
Résultat net, part du Groupe 290 366 +26%
(-) produit d'impôt différé exceptionnel (32)  
Résultat net, part du Groupe retraité 290 334  
Taux effectif d'impôt 31,2% 26,5%  
(-) Autres charges et produits opérationnels, net d'impôts a 27 95  
Résultat net normalisé 317 429  
Nombre moyen pondéré d'actions ordinaires 165 150 124 170 241 240  
Résultat normalisé par action (en euros) 1,92 2,52 +31%
(en millions d'euros) 1 er semestre
2015
1 er semestre
2016
Variation
Résultat net, part du Groupe 290 366 +26%
Nombre moyen d'actions dilué 175 753 055 180 184 197  
Résultat dilué par action (en euros) 1,67 2,05 +23%
a calculé sur la base du taux effectif d'impôt

Variation de trÉsorerie et «  free cash flow  » organique

(en millions d'euros) 1 er semestre
2015
1 er semestre
2016
Flux de trésorerie liés à l'activité (40) 113
Investissements (nets de cession) en immobilisations corporelles et incorporelles (58) (74)
Intérêts financiers nets 12 (8)
"Free cash-flow" organique (86) 31
Autres flux de trésorerie liés aux opérations d'investissement et de financement 3 640 (426)
Variation de trésorerie 3 554 (395)
Incidence des variations des cours des devises 46 (66)
Trésorerie d'ouverture 2 140 1 948
Trésorerie de clôture 5 740 b 1 487
b comporte le cash destiné à acquérir IGATE    

Endettement net

(en millions d'euros) 31/12/2015 30/06/2016
Trésorerie et équivalents de trésorerie 1 950 1 488
Découverts bancaires (2) (1)
Trésorerie 1 948 1 487
Actifs de gestion de trésorerie 116 110
Dettes financières à long terme (3 161) (3 171)
Dettes financières à court terme et découverts bancaires (652) (697)
(-) Découverts bancaires 2 1
Dettes financières, hors découverts bancaires (3 811) (3 867)
Instruments dérivés (20) (8)
(endettement net) / Trésorerie nette  (1 767) (2 278)





[1] L'examen limité de l'information financière semestrielle a été finalisé et le rapport des auditeurs est en cours d'émission.

* Les termes et indicateurs alternatifs de performance marqués d'un (*) sont définis et/ou réconciliés en annexe de ce communiqué



This announcement is distributed by NASDAQ OMX Corporate Solutions on behalf of NASDAQ OMX Corporate Solutions clients.

The issuer of this announcement warrants that they are solely responsible for the content, accuracy and originality of the information contained therein.

Source: Capgemini via GlobeNewswire

HUG#2030880

Print Friendly

Fort d’une très bonne performance au 1er semestre 2016 Capgemini relève son objectif de marge pour l’année

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |