Paris, le 31 août 2016

  • Fixe : Free redevient le 1 er opérateur alternatif Haut Débit et Très Haut Débit en France, avec près de 6,3 millions d'abonnés
  • Mobile : 400 000 nouveaux abonnés recrutés, 1 er opérateur en termes de recrutement depuis plus de 4 ans
  • Succès confirmé de la 4G : doublement de la base d'abonnés 4G en 1 an, consommation moyenne 4G la plus élevée du secteur avec 3,9Go par abonné et par mois et accélération des déploiements 4G avec la mise en service des fréquences 1 800MHz et 700MHz
  • Croissance rentable confirmée avec progression du chiffre d'affaires de 6,3%, hausse de l' Ebitda de 11,5% et résultat net en amélioration de 17%
  • Opportunité pour le Groupe de devenir le quatrième opérateur mobile en Italie


ELEMENTS CLES DU PREMIER SEMESTRE 2016

Au cours du premier semestre 2016, le Groupe a confirmé son profil de croissance, avec un chiffre d'affaires services en progression de 7,3% (6,3% en incluant les terminaux). Cette dynamique s'appuie sur (i) la reprise de la croissance des activités fixes, qui progressent de 3,4% sur la période (contre 0,5% sur la même période en 2015), (ii) la solidité des activités mobiles, qui connaissent à nouveau une progression à deux chiffres (+13,6% pour le chiffre d'affaires services mobile), et (iii) les bonnes performances commerciales, avec le recrutement net de plus de 500 000 nouveaux abonnés sur les offres fixe et mobile du Groupe, Free redevient ainsi le premier opérateur alternatif Haut Débit et Très Haut Débit en France.

Conformément à ses objectifs, le Groupe a poursuivi ses efforts de déploiement de son réseau mobile, permettant d'accroître sa couverture et d'augmenter ainsi sa profitabilité. Ainsi, l' Ebitda du Groupe enregistre une hausse de 11,5% par rapport à la même période en 2015.

Les principaux éléments marquants du premier semestre 2016 ont été les suivants :

  • Fix e : le Groupe est désormais le premier opérateur alternatif Haut Débit et Très Haut Débit français, fort des 123 000 nouveaux abonnés recrutés (net de résiliation) dans le Haut Débit et Très Haut Débit sur le premier semestre, soit une part de marché des recrutements de 37% [1] . Free a poursuivi son dynamisme commercial, en recrutant autant d'abonnés qu'au premier semestre 2015. Ce bon niveau de recrutements intervient dans un contexte toujours fortement concurrentiel et caractérisé par une agressivité commerciale et tarifaire des concurrents, grâce notamment à des campagnes commerciales opportunistes et ciblées. Dans ce contexte, l'ARPU recule légèrement à près de 34 euros, permettant néanmoins d'assurer une ré-accélération de la croissance du chiffre d'affaires de plus de 3% sur les activités fixes pour atteindre plus de 1,3 milliard d'euros sur le premier semestre 2016 ;
  • Mobile : près de 400 000 abonnés recrutés (net de résiliation) au cours du premier semestre 2016 . Bénéficiant de sa stratégie d'enrichissement de ses offres  sur la période, le Groupe a conservé sa place de 1 er recruteur depuis plus de 4 ans, avec près de 400 000 abonnés recrutés alors que le marché a reculé de 105 000 abonnés sur le 1 er semestre 2016. Au 30 juin 2016, avec plus de 12 millions d'abonnés mobile, le Groupe atteint une part de marché de 17,4% [2] . Le chiffre d'affaires services des activités mobiles a progressé de 13,6% sur le premier semestre 2016 ; au total, il atteint maintenant près de 1 milliard d'euros. De plus, la part des recrutements nets sur l'offre à 19,99 euros/mois (15,99 euros/mois pour les abonnés Freebox) ne cesse de croitre et atteint un niveau record au premier semestre ;
  • Succès continu et confirmé de la 4G. Le nombre d'abonnés 4G sur la période a poursuivi son importante progression (base multipliée par 2 en un an) pour atteindre 4,7 millions d'abonnés 4G au 30 juin 2016. La consommation mensuelle moyenne de données mobiles par abonné 4G, déjà parmi les plus élevées en Europe, a continué de progresser et atteint désormais 3,9Go, soit une hausse de 77% en un an ;
  • Poursuite du rythme soutenu des déploiements des réseaux Très Haut Débit fixe et mobile. Au cours du premier semestre 2016, le Groupe a ainsi porté sa couverture 4G à 69% de la population, grâce notamment (i) au déploiement de plus de 900 nouveaux sites 4G sur la période, (ii) à l'aménagement d'environ 1 100 sites afin de bénéficier des fréquences 1 800MHz (fréquences dont le Groupe dispose totalement depuis mai 2016) et (iii) à l'ouverture des premiers sites en 700MHz. Sur la période, le Groupe a également intensifié ses efforts de déploiement de son réseau FTTH, avec plus de 600 000 nouvelles prises raccordables pour atteindre près de 3,1 millions au 30 juin 2016 ;
  • Augmentation de la rentabilité du Groupe. La marge d' Ebitda du Groupe progresse de 1,6 point par rapport au premier semestre 2015, s'établissant maintenant à plus de 35%. Au 30 juin 2016, l' Ebitda du Groupe s'établit ainsi à 809 millions d'euros, en croissance de 11,5%, traduisant notamment la hausse du trafic mobile sur le réseau propre du Groupe. Le résultat net du Groupe ressort à 190 millions d'euros, en hausse de 17% et ce malgré la hausse des amortissements notamment due à l'intensification du déploiement ;
  • Une structure financière solide permettant au Groupe de poursuivre ses investissements dans les réseaux Très Haut Débit et d'envisager des opportunités de croissance. La politique d'investissement volontariste, aussi bien dans les infrastructures fixes que mobiles permet au Groupe de gagner en autonomie et d'améliorer sa rentabilité pour les prochaines années, tout en offrant un meilleur service à ses abonnés. Ainsi, au cours du premier semestre 2016, le Groupe a investi 622 millions d'euros notamment (i) dans le cadre du déploiement de son réseau mobile avec plus de 750 nouveaux sites et la migration d'environ 1 100 sites en 1 800MHz, (ii) en raison de l'intensification des déploiements du réseau fixe Très Haut Débit, notamment en dehors des Zones Très Denses. Par ailleurs, au cours de la période, le Groupe a effectué le premier décaissement lié à l'acquisition des fréquences 700MHz pour un montant de 237 millions d'euros. Malgré cet effort d'investissement, la structure financière du Groupe reste très solide avec un ratio d'endettement parmi les plus faibles des opérateurs en Europe, à 0,89x au 30 juin 2016.
  • Une opportunité unique pour le Groupe de devenir le quatrième opérateur mobile en Italie. Début juillet 2016, le Groupe a signé un accord avec les groupes Hutchison et VimpelCom, dans le cadre du projet de fusion de H3G et Wind, afin d'acquérir les actifs lui permettant de devenir le quatrième opérateur mobile en Italie. Cet accord est encore soumis à l'approbation de la Commission Européenne.



PRINCIPAUX INDICATEURS

Indicateurs opérationnels

 Abonnés 30 juin 2016 30 juin 2015 30 juin 2014
       
Nombre total d'abonnés mobiles 12 080 000 10 925 000 9 095 000
  • Dont 4G
4 700 000 2 400 000
       
Nombre total d'abonnés Haut Débit et Très Haut Débit 6 261 000 5 991 000 5 735 000
       
Nombre total d'abonnés 18 341 000 16 916 000 14 830 000
       
Autres indicateurs 30 juin 2016 30 juin 2015 30 juin 2014
       
ARPU Haut Débit et Très Haut Débit (en €) 33,90 34,50 35,80
ARPU Freebox Révolution* (en €) >38,00 >38,00 >38,00
       
Prises raccordables en FTTH 3,1m
       
Consommation 4G moyenne (en Go/mois/abonné) 3,9 Go 2,2 Go
       

*Hors promotions

Indicateurs financiers

En millions d'euros 30 juin 2016 30 juin 2015 Variation (%)  
 
Chiffre d'affaires consolidé 2 296,9 2 159,9 6,3%  
–  Fixe 1 329,1 1 285,2 3,4%  
–  Mobile 973,4 880,4 10,6%  
–  Eliminations -5,6 -5,7 -1,8%  
         
Ebitda consolidé 808,5 725,0 11,5%  
         
Résultat opérationnel courant 360,2 329,7 9,3%  
         
Résultat net 190,4 162,9 16,9%  
         
Ratio d'endettement 0,89x 0,84x 6,0%  


OBJECTIFS DU GROUPE

  •   Fixe :
    • Part de marché Haut Débit et Très Haut Débit de 25% à long terme ;
    • 4 millions de prises raccordables au FTTH à fin 2016 ;
    • 9 millions de prises raccordables au FTTH à fin 2018 ;
    • 20 millions de prises raccordables au FTTH à fin 2022.
       
  • Mobile :
    • Déploiement de plus de 1 500 sites en 2016 ;
    • Taux de couverture de la population en 4G proche de 75% à fin 2016 ;
    • Part de marché mobile de 25% à long terme.
       
  •   Groupe :
    • Niveau d'investissement 2016 (hors fréquences) légèrement supérieur à 2015 ;
    • Ambition d'atteindre une marge d' Ebitda pour le Groupe de plus de 40% d'ici la fin de la décennie.


COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE

Chiffre d'affaires

Le Groupe enregistre une forte croissance de son chiffre d'affaires, il progresse de près de 140 millions d'euros et s'établit désormais à 2,3 milliards d'euros, soit une progression de 6,3%, et même de 7,3% pour le chiffre d'affaires services Groupe. Le Groupe parvient à maintenir d'excellentes performances dans un marché toujours fortement concurrentiel, enregistrant même une ré-accélération de la croissance dans ses activités fixes par rapport au premier semestre 2015 (+3,4%), tirée par les bons recrutements sur le semestre, et continuant de croitre à un rythme soutenu dans son activité mobile qui enregistre une croissance à deux chiffres.

Le tableau suivant présente la répartition du chiffre d'affaires du Groupe par nature de revenus au 30 juin 2016 et au 30 juin 2015 :

En millions d'euros 30 juin 2016 30 juin 2015 Variation (%)  
 
         
Fixe 1 329,1 1 285,2 3,4%  
         
Mobile 973,4 880,4 10,6%  
         
Eliminations -5,6 -5,7 -1,8%  
         
Chiffre d'affaires Groupe 2 296,9 2 159,9 6,3%  

Revenus fixes

Dans un contexte fortement concurrentiel, le Groupe enregistre une ré-accélération de son chiffre d'affaires sur ses activités fixes. Ainsi, le chiffre d'affaires est en hausse de 3,4% pour atteindre 1 329 millions d'euros au 30 juin 2016. Les principales évolutions sur la période ont été les suivantes :

  • Progression de la base d'abonnés Haut Débit et Très Haut Débit de 123 000 nouveaux abonnés , soit une part de marché de 37% [3] des recrutements nets. Dans un contexte concurrentiel et malgré de nombreuses offres promotionnelles de la part des autres opérateurs, le Groupe a réussi à accroître sa part de marché grâce (i) à la forte notoriété de la marque Free, (ii) aux efforts importants entrepris ces dernières années sur l'amélioration de la qualité du service abonnés, (iii) à des offres promotionnelles opportunistes et (iv) au renouvellement réussi de l'offre d'entrée de gamme avec la Freebox mini 4K. Au 30 juin 2016, le Groupe compte près de 6,3 millions d'abonnés Haut Débit et Très Haut Débit et est désormais le premier opérateur alternatif Haut Débit et Très Haut Débit ;
  • Par ailleurs, le Groupe enregistre une légère baisse de l'ARPU Haut Débit et Très Haut Débit à près de 34 euros, liée à la mise en place d'offres promotionnelles ponctuelles impactant mécaniquement le niveau d'ARPU. Toutefois, l'offre Freebox Révolution continue de susciter un fort engouement et enregistre toujours un ARPU supérieur à 38 euros [4] .

Revenus mobiles

Le succès des offres mobiles du Groupe se reflète dans la performance économique, ainsi le chiffre d'affaires de l'activité mobile poursuit sa forte croissance et s'établit désormais à 973 millions d'euros. Cette augmentation résulte notamment de l'excellente performance sur l'activité services, en hausse de 13,6%. Quatre ans après le lancement de l'activité mobile, celle-ci représente déjà 42% du chiffre d'affaires du Groupe. Ainsi, fort de près de 400 000 abonnés recrutés (net de résiliation) sur le premier semestre, le Groupe compte désormais plus de 12 millions d'abonnés mobiles. Les principales évolutions sur la période ont été les suivantes :

  • Une stratégie commerciale reposant sur l'enrichissement des offres et sur l'innovation. Au cours du premier semestre 2016, le Groupe a poursuivi (i) sa stratégie d'enrichissement des offres en élargissant le nombre de destinations bénéficiant du roaming inclus dans le Forfait Free à l'Australie, la Norvège et l'Islande, en plus de l'ensemble des pays de l'Union Européenne, des Etats-Unis et du Canada. Free Mobile est toujours le seul opérateur à proposer 50Go de données mobiles dans une offre à moins de 20 euros par mois. Même si ces nouvelles offres peuvent peser sur la rentabilité à court et moyen terme, elles permettent de maintenir une excellente dynamique commerciale en rendant le Forfait Free totalement unique ;
  • 17,4% [5] de part de marché . Au premier semestre 2016, le Groupe est resté le 1 er recruteur depuis le lancement de son activité mobile avec près de 400 000 nouveaux abonnés recrutés (net de résiliation). Ainsi, il atteint plus de 12 millions d'abonnés et dépasse nettement son objectif initial de 15% de part de marché quatre ans seulement après son lancement commercial ;
  • Succès continu et confirmé de la 4G . Au cours du semestre, le Groupe a poursuivi son effort important en terme de déploiement de sites 4G, afin d'atteindre 69% de taux de couverture de la population au 30 juin 2016. Cet effort s'est traduit en un succès commercial, avec un doublement de la base d'abonnés mobile 4G sur les 12 derniers mois pour atteindre 4,7 millions d'abonnés 4G au 30 juin 2016. Par ailleurs, la consommation moyenne des abonnés 4G a augmenté de 1,7Go sur un an pour atteindre 3,9Go par mois et par abonné ;
  • Confirmation de la dynamique d'amélioration du mix d'abonnés dans les recrutements et des migrations des abonnés de l'offre à 2 euros/mois (0 euro/mois pour les abonnés Freebox) vers l'offre à 19,99 euros/mois (15,99 euros/mois pour les abonnés Freebox). Au premier semestre 2016, le Groupe enregistre davantage de recrutements sur l'offre à 19,99 euros/mois (15,99 euros/mois pour les abonnés Freebox) que sur l'offre à 2 euros/mois (0 euro/mois pour les abonnés Freebox). Le Groupe enregistre un niveau historique de recrutements sur l'offre à 19,99 euros/mois sur le premier semestre 2016, rapporté au nombre d'abonnés recrutés nets ;
  • Un chiffre d'affaires des services mobiles en hausse de 13,6%, et une contribution des ventes de terminaux en retrait , notamment en raison du succès grandissant d'autres canaux de distribution. Cet effet négatif limite donc la hausse du chiffre d'affaires total de l'activité mobile à 10,6%.

Eliminations

Ces opérations, qui font intervenir deux sociétés du Groupe appartenant à des activités différentes, consistent essentiellement en la revente entre ces deux activités des opérations d'interconnexion. Ces éléments sont naturellement neutralisés dans le chiffre d'affaires consolidé du Groupe.

Marge brute

La marge brute du Groupe s'élève à 1 162 millions d'euros au 30 juin 2016, en hausse de 103 millions d'euros en valeur absolue et en progression de près de 10% par rapport au premier semestre 2015.

Le taux de marge brute est en hausse de 1,6 point à 50,6% sur le semestre, en raison notamment de la croissance de la rentabilité de l'activité mobile (dont la marge brute est toutefois plus faible que celle de l'activité fixe), grâce à l'évolution positive du mix d'abonnés et à la hausse de la couverture de trafic en propre.

Ebitda

L' Ebitda du Groupe est en hausse de 11,5% par rapport au premier semestre 2015 et atteint désormais 809 millions d'euros. La marge d' Ebitda est elle-aussi en forte progression de 1,6 point et dépasse le seuil des 35% pour la première fois depuis le lancement de l'activité mobile, en raison notamment de l'amélioration de la rentabilité celle-ci.

Les principales variations intervenues sur la période ont été les suivantes :

  • Bénéfice d'une meilleure couverture mobile. L'extension de la couverture du réseau mobile du Groupe au cours des 6 derniers mois a permis d'augmenter les volumes de trafic acheminé en propre ;
  • Hausse du niveau de marge sur le mobile, malgré l'extension des offres de roaming à travers de nouveaux pays et la fin des rémunérations liées à l' airtime sur les numéros spéciaux au 1 er octobre 2015 ;
  • Poursuite de l'optimisation des réseaux fixes du Groupe (dégroupage, migrations et déploiement FTTH). Au cours du semestre, le Groupe a maintenu ses efforts afin (i) d'étendre son réseau ADSL en ouvrant plus de 600 NRA, (ii) de poursuivre le déploiement de son réseau FTTH en propre et dans les zones de co-investissement avec l'opérateur historique ;
  • Effet d'échelle sur la base de coûts fixes pour l'activité mobile. La croissance de la base d'abonnés de Free Mobile, après avoir dépassé la taille critique sur cette activité, permet d'accroître l'effet vertueux sur base de coûts fixes (publicité, coûts administratifs.), de bénéficier d'effets d'échelle non négligeables, mais aussi de profiter des avantages d'un opérateur intégré (fixe / mobile) ;
  • Maintien de la marge d' Ebitda sur l'activité fixe, malgré la hausse des tarifs du dégroupage de 32 centimes par mois et par abonné.

Résultat opérationnel courant

Le résultat opérationnel courant s'élève à 360 millions d'euros au 30 juin 2016, en hausse de plus de 9% par rapport au premier semestre 2015. Cette évolution résulte de la hausse de l' Ebitda détaillée précédemment.

Les charges d'amortissement progressent pour atteindre 447 millions d'euros à fin juin 2016. Cette évolution s'explique par l'activation des éléments des réseaux fixe et mobile mis en service sur la période, notamment la migration de sites vers la technologie 4G sur les bandes 2 600MHz et 1 800MHz ainsi que la préparation des migrations de sites vers la bande 700MHz.

Résultat net

Le résultat net du Groupe est en hausse de 17% par rapport au premier semestre 2015 pour s'établir à 190 millions d'euros contre 163 millions d'euros au 30 juin 2015.

Flux de trésorerie et investissements

En millions d'euros 30 juin 2016 30 juin 2015 Variation (%)  
 
         
CAF Groupe 792,5 721,2 9,9%  
         
Variation de BFR Groupe 23,8 -46,5  
         
FCF opérationnel 816,4 674,7 21,0%  
         
Investissements Groupe -858,9 -612,9 40,1%  
Impôts décaissés -115,2 -79,9 44,2%  
Autres [6] -32,9 -48,7 -32,4%  
         
FCF Groupe (hors fréquences 700MHz,  financement et dividendes) 46,1 -67,2  
         
FCF Groupe (hors financement et dividendes) -190,6 -67,2  
         
Dividendes -24,1 -23,0 4,8%  
         
Trésorerie de clôture 318,4 160,6  

FCF Groupe

Sur le semestre, le Groupe a poursuivi ses efforts intensifs en termes de déploiement des réseaux fixe et mobile. En effet, la dépense d'investissement hors fréquences augmente de 1,5%, à 622 millions d'euros par rapport au premier semestre 2015. Les principaux faits marquants depuis le début de l'année ont été les suivants :

  • Hausse de la capacité d'autofinancement de 10% à 793 millions d'euros ;
  • Amélioration de la variation de BFR par rapport au premier semestre 2015, en raison notamment de la fin de l'impact négatif généré par les offres d'accès aux terminaux (location et étalement des délais de paiement) ;
  • Maintien d'un niveau élevé d'investissement au niveau du Groupe. Le niveau total des investissements atteint 622 millions d'euros hors fréquences 700MHz, marqué par une dépense d'investissement importante à la fois sur les activités mobile et fixe, principalement liée au rythme soutenu de déploiement du réseau mobile et à la migration de sites, ainsi qu'à l'accélération sur la fibre ;
  • Décaissement d'impôts à hauteur de 115 millions d'euros ;
  • Paiement de la première échéance relative à l'achat des fréquences 700MHz pour un montant de 237 millions d'euros ;
  • Remboursement de l'obligation d'échéance juin 2016 d'un montant de 500 millions d'euros et tirage d'un montant équivalent sur la ligne de crédit moyen terme mise en place début 2016.
  • Free Cash Flow (FCF) hors fréquences 700MHz est positif de 46 millions d'euros sur la période et de -191 millions d'euros après paiement de la première échéance des fréquences 700MHz.

BILAN

Le Groupe n'est soumis à aucun risque de liquidité, après examen des clauses de remboursement anticipé des prêts souscrits par les sociétés du Groupe ou du non-respect d'engagements financiers (ratios, objectifs.).

Le 1 er juin 2016, le Groupe a procédé au remboursement au pair de son obligation de 500 millions d'euros, émise le 26 mai 2011 et présentant un coupon annuel de 4,875%.

Au 30 juin 2016, l'endettement brut du Groupe s'établissait à 1 732 millions d'euros et l'endettement net à 1 403 millions d'euros. Le Groupe continue de profiter d'une structure financière solide avec un ratio d'endettement toujours nettement sous la barre de 1x au 30 juin 2016 à 0,89x et d'une très forte liquidité.


EVENEMENTS POSTERIEURS A LA CLOTURE

En vue de la fusion des opérateurs H3G et Wind en Italie, Iliad a signé un accord soumis à l'approbation de la Commission Européenne, afin d'acquérir certains actifs constituant les remèdes de cette transaction. Cet accord porte notamment sur (i) le transfert d'un portefeuille de fréquences de 2x35MHz équilibré pour un montant de 450 millions d'euros dont le paiement est étalé entre 2017 et 2019, (ii) le transfert de sites mobiles en zones denses, (iii) un accord d'itinérance 2G, 3G et 4G sur le réseau fusionné pour une période de 5 ans renouvelable à l'initiative d'Iliad une fois pour la même durée, et (iv) l'engagement d'activer soit un accord de RAN sharing sur les zones rurales, soit d'acquérir des sites mobiles sur ces zones.

GLOSSAIRE

Abonnés dégroupés : abonnés qui ont souscrit à l'offre ADSL, VDSL ou FTTH du Groupe dans un central dégroupé par Free.

Abonnés H aut D ébit et Très Haut Débit (ou Broadband)  : abonnés ayant souscrit une offre ADSL, VDSL ou FTTH du Groupe.

ARPU Haut Débit et Très Haut Débit (Revenu Moyen par Abonné Haut Débit et Très Haut Débit) : inclut le chiffre d'affaires généré par le forfait et les services à valeur ajoutée, mais exclut le chiffre d'affaires non récurrent (par exemple les frais de migration d'une offre à une autre ou les frais de mise en service et de résiliation), divisé par le nombre total d'abonnés Haut Débit et Très Haut Débit facturés sur la période.

ARPU Haut Débit et Très Haut Débit (Revenu Moyen par Abonné Haut Débit et Très Haut Débit Freebox Révolution hors promotions) : inclut le chiffre d'affaires généré par le forfait et les services à valeur ajoutée, mais exclut le chiffre d'affaires non récurrent (par exemple les frais de migration d'une offre à une autre ou les frais de mise en service et de résiliation) et l'impact des promotions, divisé par le nombre total d'abonnés Haut Débit et Très Haut Débit Freebox Révolution facturés en fin de période.

Chiffre d'affaires services : chiffre d'affaires total Groupe hors ventes de terminaux.

Chiffre d'affaires services Mobile : chiffre d'affaires Mobile hors ventes de terminaux.

Ebitda : résultat opérationnel avant amortissement et dépréciation des immobilisations et des avantages de personnel (correspondant aux charges de rémunérations non monétaires liées aux salariés).

FTTH : « Fiber To The Home »  : est une solution de desserte fibre optique de bout en bout entre le central de raccordement (NRO) et l'utilisateur.

M2M : communications de machine à machine.

Marge brute : la marge brute est définie comme le chiffre d'affaires déduction faite des achats consommés.

Nombre total d'abonnés Haut Débit et Très Haut Débit : représente, à la fin de la période mentionnée, le nombre total d'abonnés identifiés par leur ligne téléphonique qui ont souscrit à l'offre de Free et d'Alice après élimination de ceux pour lesquels une résiliation a été enregistrée.

Nombre total d'abonnés mobiles : représente, à la fin de la période mentionnée, le nombre total d'abonnés identifiés par leur ligne téléphonique qui ont souscrit à une des offres mobiles de Free après élimination de ceux pour lesquels une résiliation a été enregistrée.

Opérateur alternatif : opérateur apparu à la suite de la perte de monopole de l'opérateur historique d'Etat.

Recrutement : correspond à la différence entre le nombre total d'abonnés à la fin de deux périodes différentes.

Ratio d'endettement (ou Leverage) : correspond au rapport entre la dette nette (passif financier court et long terme moins la trésorerie et équivalents de trésorerie) et l' Ebitda .


A propos d'Iliad

Le Groupe Iliad est la maison-mère de Free, l'inventeur de la Freebox, le 1 er boitier multiservices sur l'ADSL. Free est à l'origine de nombreuses innovations sur le marché de l'accès Haut Débit et Très Haut Débit (VoIP, IPTV, forfaitisation des appels vers de nombreuses destinations). Free propose des offres simples et innovantes au meilleur prix. La Freebox Révolution, la 6 ème génération de Freebox intégrant notamment un NAS et un lecteur Blu-Ray TM est complétée par la Freebox mini 4K, 1 ère box Android TV TM et 4K sur le marché français. Free a été le 1 er opérateur à intégrer au forfait de sa box les appels des lignes fixes vers les mobiles. Free est également le 1 er opérateur à avoir intégré à ses offres les appels vers les DOM. Depuis janvier 2012, Free démocratise l'usage du mobile avec des offres simples, sans engagement et à un prix très attractif. Free inclut dans son Forfait Free le roaming depuis l'ensemble des pays de l'Union Européenne, les Etats-Unis, le Canada, Israël, l'Australie, la Norvège et l'Islande 35 jours par an et par pays (sauf 4G). Free compte 18,3 millions d'abonnés (dont 6,2 millions d'abonnés Haut Débit et Très Haut Débit et 12,1 millions d'abonnés mobiles au 30/06/2016).

Place de cotation :  Euronext Paris Lieu d'échange : Eurolist A d'Euronext Paris (SRD)
Code valeur : ILD Code ISIN : FR0004035913
Classification FTSE : 974 Internet Membre du Euro Stoxx, SBF 120, CAC Next 20, CAC Mid 100


Tous les documents financiers relatifs aux Résultats Semestriels 2016 d'Iliad se trouvent accessibles en ligne sur www.iliad.fr au format PDF (Adobe Acrobat)
( Rapport de Gestion, Comptes Consolidés, Rapport Financier Semestriel et Présentation/Slideshow) 


[1] Estimation de la Société

[2] Métropole hors M2M

[3] Estimation de la Société

[4] Hors promotions

[5] Métropole hors M2M

[6] Intérêts financiers inclus



This announcement is distributed by NASDAQ OMX Corporate Solutions on behalf of NASDAQ OMX Corporate Solutions clients.

The issuer of this announcement warrants that they are solely responsible for the content, accuracy and originality of the information contained therein.

Source: Iliad via GlobeNewswire

HUG#2038382

Print Friendly

[Communiqué de presse Iliad] Résultats semestriels 2016

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |