CYBERGUN, acteur mondial du tir de loisirs, dévoile son chiffre d'affaires de l'exercice 2015 clos le 31 mars 2016. A cette occasion, le Groupe fait également un point sur l'état d'avancement du volet offensif de son plan de retournement.

Normes IFRS
Données non auditées
En MEUR
  2014 2015 Variation
1er semestre 22,3 21,3 -4%
2ème semestre 23,7 20,4 -14%
Chiffre d'affaires annuel 46,0 41,7 -9%

Le chiffre d'affaires consolidé de l'exercice 2015 ressort ainsi à 41,7 MEUR contre 46,0 MEUR un an plus tôt.

Dans les grandes lignes, le chiffre d'affaires consolidé du Groupe est impacté majoritairement par une forte chute de l'activité aux Etats-Unis avec notamment le retrait d'une grande chaine de magasins sur le second semestre qui explique en grande partie le décrochage entre le 1er et le 2nd semestre.

ETATS-UNIS : ACTIVITE EN COURS DE REORGANISATION
Comme annoncé dès le 9 mars dernier, l'activité aux Etats-Unis a subi la conjonction de deux phénomènes :

  • La forte baisse des commandes d'un client principal du Groupe, grande chaine de magasins ;
  • Le retard de 9 mois pris dans le lancement de l'activité calibre .22 LR.

Sur le premier point, la trop forte dépendance du Groupe à ce client avait été relevée dès l'audit préliminaire à la mise en place du plan de retournement et il avait été décidé de mettre en place des actions pour la diminuer. C'est donc à marche forcée que les actions qui avaient été étudiées pour être développées sur 18 à 24 mois (notamment le développement du calibre .22LR) ont dû être mises en place sur le 2nd semestre et continueront à l'être sur l'exercice 2016.

Sur le deuxième point, le retard est dû au délai anormalement long pour obtenir l'autorisation de mise sur le marché par l'organisme américain en charge de donner ces sésames (l'ATF), notamment en raison d'une volonté politique de freiner le déploiement de nouvelles armes à feux aux Etats-Unis. Ce coup de frein administratif n'a pas encore permis de profiter de l'explosion du marché des armes à feux et de diluer le poids trop important des plus gros clients de la filiale dédiée aux chain stores.

Comme annoncé, Hugo BRUGIERE, Vice-Président et Directeur Général de CYBERGUN, s'est installé aux Etats-Unis pour piloter en direct la réorganisation de l'activité. Une première série de mesures énergiques ont été immédiatement engagées :

  • Suppression de 25% des postes grâce à une fusion des équipes administratives de SAUSA (Chain stores) et PALCO / SPARTAN (Retail) ;
  • Fermeture de l'entrepôt de Minneapolis programmé cet été après fusion avec celui de Dallas.

Ces deux premières mesures doivent générer une économie récurrente estimée à 0,7 MUSD en année pleine et avait été prévues de longue date dans le volet offensif du plan de retournement mais nécessitaient un peu plus de recul et de temps pour être mises en place.

Un point plus complet sur la situation aux Etats-Unis sera fait dans les semaines à venir.

EUROPE ET RESTE DU MONDE : BONNE RESISTANCE
Sur l'exercice, l'Europe est relativement stable principalement en raison de l'abandon des activités déficitaires en Russie et de l'arrêt de la livraison aux clients à risque. Le Groupe confirme ainsi sa capacité à stabiliser son activité historique sur le marché de l'Airsoft avant le lancement à grande échelle de son offre pour le marché militaire (voir ci-dessous).

De son côté, l'Amérique latine confirme que c'est un territoire plein de promesses par la réalisation d'une très belle année (+52% par rapport à l'exercice précédent) démontrant ainsi que la stratégie de diversification du Groupe pour limiter la dépendance au marché d'Amérique du nord était la bonne.

En Asie, autre point d'attention du Groupe, le chiffre d'affaires a fortement diminué face à une compétition de contrefacteurs féroces. Un nouveau patron de la zone Asie a été nommé et de très beaux contrats sont en préparation sur cette zone. Ces derniers devraient donner lieu à des communications ultérieures.

PERSPECTIVES
Les premières tendances de résultats pour l'exercice 2015 font ressortir un niveau d'Ebitda[1] retraité d'environ -1,7 MEUR à comparer à -2,4 MEUR lors de l'exercice 2014. Cette très nette amélioration prouve le succès du volet défensif du plan de revitalisation en dépit d'une activité moins dynamique que prévue.

Outre les mesures annoncées ci-dessus, CYBERGUN doit bénéficier en 2016 de l'ouverture du marché militaire initié au second semestre 2015 et du renforcement de son offre, notamment grâce à la signature de la licence GLOCK. Cette marque, l'une des plus appréciées aux Etats-Unis, sera le fer de lance de la politique de relance outre-Atlantique. Dès à présent, plusieurs polices d'Etat et administrations centrales ont fait part de leur vif intérêt pour ces produits.

Hugo BRUGIERE, Vice-Président et Directeur Général de CYBERGUN, précise en marge de ces annonces : « Nous savions dès que nous sommes arrivés que le Groupe était trop dépendant du marché américain en général et d'un important client local en particulier. Rien à l'époque ne laissait présager un si brusque retournement de la part de ce client et un arrêt aussi brutal de ses commandes. Nous avons mis en place des mesures pour réduire cette trop forte dépendance, notamment via l'ouverture d'autres clients nationaux et le déploiement sur l'Amérique Latine, mais le changement de vent à été ressenti plus rapidement que les effets des nouvelles actions menées. Ce n'est donc qu'une question de temps. Nous devons également souligner dès à présent la très bonne tenue de la zone Europe qui a focalisé notre attention depuis 1 an et qui était une zone laissée par la précédente équipe dans un état préoccupant. Enfin, nous avons, depuis plusieurs mois, plusieurs gros projets sur la table sur lesquels nous ne pouvons pas communiquer pour ne pas donner trop d'informations à la concurrence mais j'espère pouvoir faire plusieurs annonces majeures dans les semaines à venir. »
 

Recevez gratuitement toute l'information financière de Cybergun par e-mail en vous inscrivant sur :

www.cybergun.com

A propos de Cybergun : www.cybergun.com
Cybergun est un acteur mondial du tir de loisir, qualifié « Entreprise Innovante » par Bpifrance. Lors de son exercice clos au 31 mars 2016, la société a réalisé un chiffre d'affaires de 41,7 MEUR. Les titres Cybergun sont éligibles aux FCPI, au PEA et au PEA-PME.

Action Cybergun : FR0004031839 – ALCYB – Obligation Cybergun : FR0010945725 – CYBO
Contacts :

ACTUS finance & communication
Relations Investisseurs : Jérôme Fabreguettes-Leib au +33 1 53 67 36 78
Relations Presse : Nicolas Bouchez au +33 1 53 67 36 74
ATOUT CAPITAL
Listing Sponsor : Rodolphe Ossola au +33 1 56 69 61 86
Découvrez l'univers des produits Cybergun :

www.facebook.com/cybergun
www.youtube.com/user/MrCybergun

 

[1] Résultat avant impôts, frais financiers, amortissements et éléments à caractère non récurrent


Information réglementée
Communiqués au titre de l’obligation d’information permanente :
– Communiqué sur comptes, résultats, chiffres d’affaires

Communiqué intégral et original au format PDF :
https://www.actusnews.com/documents_communiques/ACTUS-0-44115-CYB_CP-CA-2015-2016-v4.pdf

© Copyright Actusnews Wire
Recevez gratuitement par email les prochains communiqués de la société en vous inscrivant sur www.actusnews.com
Receive by email the next press releases of the company by registering on www.actusnews.com, it’s free

Print Friendly

Chiffre d’affaires 2015 : 41,7 MEUR / Forte amélioration de l’EBITDA retraité et poursuite du redressement