COMMUNIQUÉ DE PRESSE – PARIS, 20/05/2021
RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE 2021

  • FORTE AMÉLIORATION DES RÉSULTATS DU GROUPE SUR UN AN
    • Chiffre d’affaires : +7%1
    • Résultat opérationnel courant et marge opérationnelle courante proches du T1 20192
    • Résultat net part du Groupe positif
  • STRUCTURE FINANCIÈRE TRÈS SOLIDE
    • Liquidité élevée et faible niveau de l’endettement net à fin mars 2021
  • RÉVISION À LA HAUSSE DE L’OBJECTIF ANNUEL D’EBITDA APRÈS LOYER DE BOUYGUES TELECOM
  • PERSPECTIVES DU GROUPE CONFIRMÉES DANS UN CONTEXTE TOUJOURS INCERTAIN
CHIFFRES CLÉS (millions d’euros)

 

T1 2020

 

T1 2021

 

VARIATION

 

Chiffre d’affaires 7 219 7 742 +7%a
Résultat opérationnel courant (242) (77) +165 M€
Marge opérationnelle courante -3,4% -1,0% +2,4 pts
Résultat opérationnel (240)b (21)c +219 M€
Résultat net part du Groupe (204) 21 +225 M€
       
Endettement (-) / Excédent (+) financier net
au 31 mars
(3 589) (2 643) +946 M€

(a) +7% à périmètre et change constants
(b) Dont +2 M€ de produits non courants chez Bouygues Telecom
(c) Dont 4 M€ de charges non courantes chez Bouygues Immobilier et 60 M€ de produits non courants chez Bouygues Telecom

AU PREMIER TRIMESTRE 2021, LES RÉSULTATS DU GROUPE SONT EN FORTE AMÉLIORATION PAR RAPPORT AU PREMIER TRIMESTRE 2020, QUI ÉTAIT AFFECTÉ PAR LES PREMIERS EFFETS DE LA PANDÉMIE.

  • Le chiffre d’affaires ressort à 7,7 milliards d’euros, en hausse de 7% par rapport au premier trimestre 2020 (+7% à périmètre et change constants). Tous les Métiers sont en croissance, portés par une activité commerciale solide.
  • Le résultat opérationnel courant s’établit à -77 millions d’euros. Il s’améliore de 165 millions d’euros par rapport au premier trimestre de l’an dernier, grâce aux effets des plans stratégiques et des actions opérationnelles déployés par les Métiers. Le résultat opérationnel courant et la marge opérationnelle courante se rapprochent des niveaux du premier trimestre 2019, qui s’établissaient respectivement à -58 millions d’euros et -0,7%.
  • Le résultat opérationnel ressort à -21 millions d’euros au premier trimestre 2021, contre -240 millions d’euros au premier trimestre 2020. Il inclut 56 millions d’euros de résultat non courant (contre
    2 millions d’euros il y a un an), en lien avec la cession de data centers par Bouygues Telecom.
  • À 21 millions d’euros, le résultat net part du Groupe est positif au premier trimestre 2021 (contre -204 millions d’euros au premier trimestre 2020). Il intègre une contribution d’Alstom de 120 millions d’euros (contre 35 millions d’euros sur la même période l’an dernier).

Comme chaque année, les résultats du premier trimestre ne sont pas représentatifs du semestre et de l’année du fait de la forte saisonnalité des activités.

LA STRUCTURE FINANCIÈRE DU GROUPE EST TRÈS SOLIDE.

  • À 11,5 milliards d’euros à fin mars 2021, la trésorerie disponible du Groupe est élevée (10,3 milliards d’euros à fin mars 2020) ;
  • L’endettement financier net s’établit à 2,6 milliards d’euros à fin mars 2021, soit le niveau le plus bas atteint pour un premier trimestre depuis 15 ans. Il est en amélioration de 946 millions d’euros par rapport à fin mars 2020 ;
  • Le ratio d’endettement net3 est de 22% (contre 31% fin mars 2020).

PERSPECTIVES

Les perspectives ci-dessous s’entendent hors nouvelle évolution défavorable de la situation sanitaire.

TF1

Dans un contexte macroéconomique et sanitaire qui reste incertain, TF1 confirme son ambition :

  • Augmenter le chiffre d’affaires de Newen à l’international et son carnet de commandes avec les plateformes pure players</em> ;
  • Faire croître le chiffre d’affaires d’Unify et lui permettre de retrouver une marge opérationnelle courante positive en 2021.

Bouygues Telecom

Bouygues Telecom a démarré la mise en œuvre de la première étape de son plan stratégique « Ambition 2026 » (accélérer dans le FTTH et dans le Mobile en intégrant BTBD4).
Fort des résultats du premier trimestre 2021, Bouygues Telecom révise à la hausse son objectif annuel d’EBITDA après Loyer.
Il attend :

  • Une progression de l’EBITDA après Loyer (y compris BTBD) d’environ 7% (contre environ 5% précédemment) ;

Et confirme :

  • Une croissance organique du chiffre d’affaires Services estimée à environ 5%, en dépit des impacts liés à la pandémie sur les usages roaming</em> ;
  • Des investissements nets de l’ordre de 1,3 milliard d’euros (hors fréquences 5G) permettant d’anticiper la croissance de la base de clients Mobile et Fixe et des usages.

Pour rappel, les objectifs du plan « Ambition 2026 » sont d’atteindre en 2026 :

  • Un chiffre d’affaires Services supérieur à 7 milliards d’euros</strong> ;
  • Un EBITDA après Loyer d’environ 2,5 milliards d’euros avec une marge d’EBITDA après Loyer d’environ 35%</strong> ;
  • Un cash-flow libre d’environ 600 millions d’euros.

Groupe

Dans un environnement toujours impacté par la pandémie de Covid-19, le Groupe confirme ses perspectives :

  • En 2021, le chiffre d’affaires et les résultats du Groupe devraient être bien supérieurs à ceux de 2020, sans atteindre toutefois le niveau de 2019.
  • En 2022, le résultat opérationnel courant du Groupe devrait revenir à un niveau équivalent ou légèrement supérieur à celui de 2019.

PERFORMANCE EXTRA-FINANCIÈRE

Conformément à sa feuille de route 2021 présentée le 18 février dernier, le Groupe lance son nouveau plan mixité 2021-2023.

Bouygues est convaincu que sa réussite dépend de sa capacité à mobiliser les femmes et les hommes de ses Métiers. Source de richesse, de créativité et de cohésion, la mixité favorise l’engagement.

Le plan d’action 2017-2020 a permis d’engager une dynamique collective sur la mixité :

  • Atteinte de 20,7% de femmes « chefs de service et plus » en France ;
  • Augmentation de la part des femmes dans les effectifs (18,8%) et dans les organes de direction (21,1%) ;
  • 800 femmes « mentorées ».

En 2021, le Groupe entend accélérer la progression des femmes et lance son nouveau plan mixité 2021-2023 à l’échelle mondiale. Celui-ci vise à améliorer la mixité hommes-femmes à tous les niveaux du Groupe et en particulier aux échelons les plus élevés d’encadrement. Il est articulé autour de 3 axes :

  • Des programmes de formation visant à promouvoir la mixité et favoriser la progression des femmes dans nos instances dirigeantes ;
  • Le déploiement d’actions de communication pour renforcer notre attractivité auprès des femmes ;
  • La mesure des progrès au travers d’indicateurs partagés, avec la création d’objectifs pour le Groupe et ses Métiers, et l’intégration d’un critère mixité dans la rémunération variable des Dirigeants mandataires sociaux du Groupe et des Dirigeants des Métiers.

Les objectifs 2023 pour le Groupe sont les suivants :

  • Atteindre 20% de femmes managers (versus 17% au 1er janvier 2021) ;
  • Atteindre 30% de femmes au sein des instances dirigeantes (versus 20% au 1er janvier 2021).

ANALYSE DÉTAILLÉE PAR ACTIVITÉ

ACTIVITÉS DE CONSTRUCTION

À fin mars 2021, le carnet de commandes des activités de construction se maintient au niveau élevé de
33,4 milliards d’euros. Il est en hausse de 2%5 sur un an, et offre une bonne visibilité sur l’activité future.

En France, le carnet de commandes est en léger repli (-2% par rapport à fin mars 2020), à 13,7 milliards d’euros :

  • En progression de 3% par rapport à fin mars 2020, le carnet de commandes de Bouygues Construction est soutenu par la hausse de 35% des prises de commandes sur un an. L’activité commerciale a été dynamique au premier trimestre 2021, avec la signature de plusieurs projets de taille moyenne (gares de Villejuif et du Bourget, projet de rénovation bâtimentaire Boulevard des Capucines à Paris, …).
  • Le carnet de commandes de Colas est en recul de 6% par rapport à la même période l’an passé, reflétant la baisse des appels d’offre dans le Rail et la Route, en lien avec la crise sanitaire et le confinement. Dans la Route, la tendance sur les appels d’offre s’améliore au premier trimestre. Dans le Rail, Colas s’est positionné sur plusieurs projets du Grand Paris dont les résultats sont attendus dans les mois à venir.
  • Enfin, l’activité commerciale de Bouygues Immobilier a été soutenue au premier trimestre, avec des réservations dans le Résidentiel en hausse de 15% sur un an, reflétant la forte demande des clients. Toutefois, les délais d’obtention de permis de construire restent très longs, impactant le stock à l’offre disponible. Concernant le marché de l’Immobilier tertiaire, les clients restent attentistes. Ainsi, le carnet de commandes de Bouygues Immobilier diminue de 12% sur un an.

À l’international, le carnet de commandes s’élève à 19,6 milliards d’euros à fin mars 2021, stable sur un an et en hausse de 4% à change constant et hors principales acquisitions et cessions. Colas a notamment remporté des contrats significatifs dans la Route en Afrique de l’Ouest et en Europe de l’Est. Dans la région du Grand Londres, Bouygues Energies & Services a été choisi par l’opérateur Virtus pour concevoir et réaliser son méga data center de Hayes. L’international représente 62% du carnet de commandes de Bouygues Construction et Colas à fin mars 2021, stable par rapport à fin mars 2020.

Le chiffre d’affaires des activités de construction s’établit à 5,5 milliards d’euros au premier trimestre 2021, en hausse de 5% par rapport au même trimestre l’an dernier (+6% à périmètre et change constants).
En France, le chiffre d’affaires croît de 16%. Il bénéficie d’un effet de base de comparaison favorable en raison de l’entrée en confinement strict le 17 mars 2020 qui avait conduit au quasi-arrêt des chantiers à compter de cette date. Il reflète également la bonne dynamique commerciale des Métiers.
À l’international, le chiffre d’affaires est en repli de 3% à périmètre et changes constants. L’activité de Colas, en particulier en Europe centrale et aux Etats-Unis, a été impactée par des conditions météorologiques défavorables au premier trimestre.

Le résultat opérationnel courant des activités de construction est en forte amélioration sur un an (+155 millions d’euros) et atteint -192 millions d’euros. La marge opérationnelle courante du premier trimestre 2021 retrouve le niveau du premier trimestre 2019 (-3,5%). Par rapport au premier trimestre 2020, elle s’améliore de
3,1 points. Plusieurs éléments contribuent à ces évolutions positives : l’augmentation progressive de la marge opérationnelle courante du pôle Energies & Services depuis le premier trimestre 2019, un meilleur avancement des travaux chez Bouygues Immobilier, et chez Colas, le redémarrage précoce des activités au Canada et les premiers effets positifs de son plan stratégique.
À -196 millions d’euros, le résultat opérationnel des activités de construction progresse de 151 millions d’euros. Il intègre 4 millions d’euros de charges non courantes liées à des mesures d’adaptation chez Bouygues Immobilier (contre 0 million d’euros au premier trimestre 2020).

TF1

Au premier trimestre 2021, l’intérêt des Français pour la télévision est resté soutenu. La durée moyenne d’écoute6 a augmenté de 3% par rapport à la même période l’an passé, et la part d’audience sur les cibles prioritaires s’est améliorée fortement : +2,1 points chez les FRDA7 à 33,7% et +1,6 point chez les 25-49 ans à 30,4%.

Dans ce contexte, le chiffre d’affaires de TF1 s’établit à 510 millions d’euros au premier trimestre 2021, en hausse de 3% sur un an. Il est porté par la croissance des chiffres d’affaires des trois activités (Antennes, Studios et Divertissements, Unify), en particulier par la bonne performance de Newen. Celle-ci bénéficie d’un effet de rattrapage à la suite du décalage de certaines productions initialement prévues en 2020, en raison de la crise sanitaire. Le chiffre d’affaires publicitaire des Antennes ressort, quant à lui, à 344 millions d’euros, en hausse de 1% sur un an.

Le résultat opérationnel courant s’élève à 57 millions d’euros au premier trimestre 2021, en hausse de
15 millions d’euros sur un an. Le coût des programmes des antennes est maîtrisé à 211 millions d’euros (contre 208 millions d’euros à fin mars 2020). En conséquence, la marge opérationnelle courante s’améliore fortement sur la période (+2,7 points sur un an) et atteint 11,2%.

En avril 2021, Newen, poursuivant sa forte dynamique de croissance internationale, a pris une participation majoritaire dans le groupe Izen, acteur majeur de la production espagnole.

BOUYGUES TELECOM

Bouygues Telecom a franchi une étape significative de son plan stratégique « Ambition 2026 » au cours du premier trimestre 2021 en intégrant BTBD8.

À fin mars 2021, le parc forfait Mobile hors MtoM compte 14,3 millions de clients, grâce à l’intégration des
2,1 millions de clients de BTBD et à la conquête de 141 000 nouveaux clients sur le trimestre. Fort de cette performance, Bouygues Telecom a déjà réalisé 54% de son objectif visant à gagner 4 millions de clients supplémentaires dans le Mobile (hors MtoM) fin 2026 par rapport à fin 2020.

Dans le Fixe, Bouygues Telecom a poursuivi sa dynamique de croissance. Le parc de clients FTTH atteint
1,8 million d’abonnés fin mars 2021, grâce au gain de 190 000 nouveaux clients sur le premier trimestre.
42% des clients Fixe possèdent désormais une offre FTTH, contre 28% un an auparavant. Avec 6% d’avancement à fin mars 2021, Bouygues Telecom est bien orienté pour atteindre son objectif de gain de 3 millions de clients FTTH supplémentaires fin 2026 par rapport à fin 2020. À fin mars 2021, le parc Fixe total s’élève à 4,3 millions de clients, en croissance de 98 000 clients sur le premier trimestre.

Cette bonne dynamique commerciale se reflète dans le chiffre d’affaires de l’opérateur. Au premier trimestre 2021, le chiffre d’affaires ressort à 1,7 milliard d’euros, en hausse de 17% par rapport à fin mars 2020 (+9% à périmètre et change constants).
Le chiffre d’affaires Services croît de 13% (+4% hors intégration de BTBD). Il bénéficie de l’augmentation de la base clients Mobile et Fixe et des ABPU9 (l’ABPU Mobile retraité de l’impact roaming augmente de 0,6€ sur un an à 20,2€ par client par mois10 et l’ABPU Fixe est en hausse de 1,1€ sur un an à 28,2€ par client par mois).
Le chiffre d’affaires Autres augmente de 35% au premier trimestre sur un an, grâce à la forte croissance des raccordements à la fibre et à la hausse du chiffre d’affaires travaux.

À 330 millions d’euros, l’EBITDA après Loyer progresse de 31 millions d’euros par rapport à fin mars 2020, en dépit d’un effet roaming négatif d’environ 20 millions d’euros.
Comme attendu, la marge d’EBITDA après Loyer diminue par rapport au premier trimestre 2020 (-0,6 point), impactée par l’effet dilutif de l’intégration de BTBD, et par un effet mix lié à la montée en puissance du FTTH (marge brute inférieure à celle du Mobile).

Le résultat opérationnel du premier trimestre 2021 ressort à 136 millions d’euros, en hausse de 66 millions d’euros sur un an. Cette amélioration intègre des produits non courants de 60 millions d’euros (contre
2 millions d’euros fin mars 2020), essentiellement liés à la cession de data centers.

Les investissements d’exploitation bruts ressortent à 379 millions d’euros, en hausse de 31 millions d’euros comparé au premier trimestre 2020.

Le premier trimestre 2021 a été marqué par l’intégration de BTBD qui se déroule dans de bonnes conditions.
Le premier temps fort commercial de mars/avril est un succès, les ventes étant supérieures à celles de l’an passé, et la tendance commerciale se maintient pour les marques sous licence (Cdiscount mobile, NRJ mobile, Auchan Télécom).
Les premières migrations des clients de BTBD sur les réseaux de Bouygues Telecom ont démarré, sans impact sur le taux de churn. Les premiers transferts des clients de BTBD sur les offres Bouygues Telecom sont envisagés d’ici fin 2021, avec 12 mois d’avance sur le calendrier initial.

ALSTOM

La contribution d’Alstom au résultat net du premier trimestre 2021 du Groupe s’élève à 120 millions d’euros, contre une contribution de 35 millions d’euros au premier trimestre 2020. Pour rappel, elle comprend
115 millions d’euros issus des augmentations de capital réalisées le 29 janvier 2021 par Alstom et de la cession d’actions Alstom réalisée par Bouygues le 10 mars 2021 ; et 5 millions d’euros au titre de la quote-part de Bouygues au résultat d’Alstom réalisé sur le second semestre 2020/21.

SITUATION FINANCIÈRE

Au cours du premier trimestre 2021, Bouygues a renouvelé, sans covenant11, ses lignes de crédit moyen et long terme au fur et à mesure de leurs échéances. Fin mars, la maturité moyenne des émissions obligataires du Groupe est de 4,9 ans et le taux d’intérêt moyen du coupon de ces obligations s’élève à 2,93%. L’échéancier de la dette est bien réparti dans le temps.

La trésorerie du Groupe atteint 3,6 milliards d’euros à fin mars 2021. Les facilités de crédit moyen et long terme non utilisées s’élèvent à 7,9 milliards d’euros, dont 7,5 milliards d’euros sans covenant. Ainsi, la trésorerie disponible ressort à 11,5 milliards d’euros à fin mars 2021 contre 10,3 milliards d’euros à fin mars 2020.
L’endettement financier net de 2,6 milliards d’euros est en amélioration de 946 millions d’euros sur un an. La forte génération de cash provenant de l’exploitation (1,5 milliard d’euros) a permis de couvrir l’acquisition de BTBD (-0,8 milliard d’euros) et le paiement des dividendes (-0,7 milliard d’euros) sur la période. Par ailleurs, l’endettement financier net a bénéficié des cessions d’actions Alstom réalisées sur la période (novembre 2020 et mars 2021) pour 0,9 milliard d’euros.

Pour rappel, les dernières notations financières attribuées par les agences Moody’s et Standard and Poor’s sont respectivement : A3, perspective stable (en date du 5 janvier 2021) et A-, perspective négative (en date du 8 décembre 2020).

PROJET DE FUSION ENTRE TF1 ET M6

Le 17 mai dernier, Bouygues, TF1, M6, et RTL Group ont annoncé avoir conclu des protocoles d’accord d’entrée en négociations exclusives pour fusionner les activités de TF1 et M6 et créer un groupe de médias français d’envergure. Ce nouveau groupe serait bien positionné pour relever les défis résultant de l’accélération de la concurrence des plateformes numériques mondiales. Il s’appuierait sur le savoir-faire et la complémentarité de TF1 et M6, avec un engagement fort en faveur de la créativité, de la diversité et du pluralisme d’opinion, assurant le rayonnement de la culture française et européenne.

Bouygues et RTL Group ont apporté leur soutien à long terme à ce projet. Ils détiendraient respectivement environ 30% et environ 16% de l’entité fusionnée, après acquisition par Bouygues, auprès de RTL Group, de 11% du nouveau groupe pour un montant de 641 millions d’euros.

Bouygues serait l’actionnaire de contrôle exclusif et agirait en partenariat stratégique avec RTL Group dans le cadre d’une action de concert.

Cette opération de fusion serait créatrice de valeur pour l’ensemble des actionnaires grâce à des synergies annuelles estimées entre 250 et 350 millions d’euros à l’issue des trois premières années suivant la réalisation de la transaction.

Par ailleurs, l’opération serait relutive pour Bouygues. En effet, la marge opérationnelle courante de la nouvelle entité (13,7% sur la base d’un chiffre d’affaires et d’un résultat opérationnel courant 2020 pro forma combinés) est supérieure à celle de TF1 (9,1% en 2020). Elle aurait enfin une incidence limitée sur l’endettement financier net de Bouygues (0,6 milliard d’euros12).

Cette opération est soumise aux conditions suspensives habituelles, et en particulier aux autorisations de l’Autorité de la concurrence (ADLC) et du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), ainsi qu’à la consultation des instances représentatives du personnel de TF1 et M6. La concrétisation effective de l’opération est attendue d’ici la fin de l’année 2022.

PROCHAINS RENDEZ-VOUS FINANCIERS

  • 26 août 2021 : résultats du premier semestre 2021 (7h30 CET)
  • 16 novembre 2021 : résultats des neuf premiers mois 2021 (7h30 CET)

Les comptes ont fait l’objet d’un examen limité des commissaires aux comptes et le rapport correspondant a été émis.

Retrouvez l’intégralité des comptes et annexes sur le site www.bouygues.com/finance/resultats.

Le call de présentation des résultats aux analystes se tiendra le 20 mai 2021 à 9H (CET).
Les détails de connexion sont disponibles sur le site www.bouygues.com.

La présentation sera disponible avant le démarrage du call sur le site www.bouygues.com/finance/presentations.

À PROPOS DE BOUYGUES

Bouygues est un groupe de services diversifié présent dans plus de 80 pays et riche de 129 000 collaborateurs au service du progrès humain dans la vie quotidienne. Porteuses de croissance, ses activités répondent à des besoins essentiels et en constante évolution : activités de construction (Bouygues Construction, Bouygues Immobilier, Colas) ; médias (TF1) et télécoms (Bouygues Telecom).

CONTACT INVESTISSEURS ET ANALYSTES :
INVESTORS@bouygues.com • Tél. : +33 (0)1 44 20 10 79

CONTACT PRESSE :
presse@bouygues.com • Tél. : +33 (0)1 44 20 12 01

BOUYGUES SA • 32 avenue Hoche • 75378 Paris CEDEX 08 • bouygues.com

ACTIVITÉ COMMERCIALE DU PREMIER TRIMESTRE 2021

CARNET DE COMMANDES
DES ACTIVITÉS DE CONSTRUCTION
(millions d’euros)

 

Fin mars  
2020 2021 Variation
Bouygues Construction 21 268 21 544 +1%
Bouygues Immobilier 2 222 1 970 -11%
Colas 10 030 9 854 -2%
Total 33 520 33 368 0%

BOUYGUES CONSTRUCTION
PRISES DE COMMANDES
(millions d’euros)

 

1er trimestre  
2020 2021 Variation
France 845 1 142 +35%
International 1 405 1 241 -12%
Total 2 250 2 383 +6%

BOUYGUES IMMOBILIER
RÉSERVATIONS
(millions d’euros)

 

1er trimestre  
2020 2021 Variation
Logement 388 443 +14%
Tertiaire 2 9 n.s
Total 390 452 +16%

COLAS
CARNET DE COMMANDES
(millions d’euros)

 

Fin mars  
2020 2021 Variation
France métropolitaine 3 549 3 348 -6%
International et Outre-Mer 6 481 6 506 0%
Total 10 030 9 854 -2%

TF1
PART D’AUDIENCEa

 

Fin mars  
2020 2021 Variation
Total 31,6% 33,7% +2,1 pts

(a) Source Médiamétrie – femmes de moins de 50 ans responsables des achats

BOUYGUES TELECOM
PARC CLIENTS (en milliers)

 

   
Fin déc 2020 Fin mars 2021 Variation
Parc Clients Mobile hors MtoM 12 473 14 651a +2 178
Parc Forfait Mobile hors MtoM 12 149 14 345a +2 196
Parc total Mobile 18 755 21 043a +2 288
Parc total Fixe 4 163 4 260 +98

(a) dont clients BTBD (nouveau nom d’EIT)

PERFORMANCE FINANCIÈRE DU PREMIER TRIMESTRE 2021

     
COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ RESUMÉ (millions d’euros) T1 2020

 

T1 2021

 

Variation

 

Chiffre d’affaires 7 219 7 742 +7%a
Résultat opérationnel courant (242) (77) +165 M€
Autres produits et charges opérationnels 2b 56c +54 M€
Résultat opérationnel (240) (21) +219 M€
Coût de l’endettement financier net (43) (39) +4 M€
Charges d’intérêts sur obligations locatives (14) (13) +1 M€
Autres produits et charges financiers (10) (8) +2 M€
Impôt 85 16 -69 M€
Quote-part du résultat net des coentreprises et entités associées 25 105 +80 M€
dont Alstom 35 120 +85 M€
Résultat net des activités poursuivies (197) 40 +237 M€
Résultat net attribuable aux participations ne donnant pas le contrôle (7) (19) -12 M€
Résultat net part du Groupe (204) 21 +225 M€

(a) +7 % à périmètre et change constants
(b) Dont produits non courants de 2 M€ chez Bouygues Telecom principalement liés à la plus-value de cession de sites Mobile

(c) Dont charges non courantes de 4 M€ chez Bouygues Immobilier liées à des mesures d’adaptation ; et produits non courants de 60 M€ chez Bouygues Telecom liés notamment à la plus-value de cession de data centers

     
CALCUL DE L’EBITDA APRÈS LOYERa (millions d’euros) T1 2020 T1 2021 Variation
Résultat opérationnel courant (242) (77) +165 M€
Charges d’intérêts sur obligations locatives (14) (13) +1 M€
Dotations nettes aux amortissements et dépréciations des immobilisations corporelles et incorporelles 403 462 +59 M€
Dotations aux provisions et autres dépréciations nettes de reprises utilisées (5) 7 +12 M€
Reprise de provisions et dépréciations non utilisées et autres (68) (54) +14 M€
EBITDA après Loyera 74 325 +251 M€

(a)  Voir glossaire pour les définitions

           
CHIFFRE D’AFFAIRES DES ACTIVITÉS (millions d’euros)

 

T1 2020

 

T1 2021

 

Variation

 

Effet change

 

Effet périmètre

 

A
PCCc
Activités de constructiona 5 248 5 491 +5% +1% 0% +6%
dont Bouygues Construction 2 931 3 058 +4% +1% 0% +6%
dont Bouygues Immobilier 373 452 +21% 0% 0% +21%
dont Colas 1 959 2 020 +3% +2% 0% +4%
TF1 494 510 +3% 0% 0% +4%
Bouygues Telecom 1 487 1 743 +17% 0% -8% +9%
Bouygues SA et autres 47 51 Ns Ns
Retraitements intra-Groupeb (72) (92) Ns Ns
Chiffre d’affaires du Groupe 7 219 7 742 +7% +1% -2% +7%
dont France 4 399 5 078 +15% Ns -3% +13%
dont international 2 820 2 664 6% +3% 0% 3%

(a) Somme des chiffres d’affaires contributifs (après retraitements internes aux activités de construction)
(b) Dont retraitements intra-groupe des activités de construction
(c) À périmètre et change constants

     
CONTRIBUTION DES ACTIVITÉS À L’EBITDA APRÈS LOYERa DU GROUPE (millions d’euros) T1 2020 T1 2021 Variation
Activités de construction (303) (128) +175 M€
dont Bouygues Construction 37 116 +79 M€
dont Bouygues Immobilier (26) 1 +27 M€
dont Colas (314) (245) +69 M€
TF1 88 128 +40 M€
Bouygues Telecom 299 330 +31 M€
Bouygues SA et autres (10) (5) +5 M€
EBITDA après Loyera du Groupe 74 325 +251 M€

(a) Voir glossaire pour les définitions

     
CONTRIBUTION DES ACTIVITÉS AU RÉSULTAT OPÉRATIONNEL COURANT DU GROUPE
(millions d’euros)
T1 2020 T1 2021 Variation
Activités de construction (347) (192) +155 M€
dont Bouygues Construction 39 81 +42 M€
dont Bouygues Immobilier (16) 4 +20 M€
dont Colas (370) (277) +93 M€
TF1 42 57 +15 M€
Bouygues Telecom 68 76 +8 M€
Bouygues SA et autres (5) (18) -13 M€
Résultat opérationnel courant du Groupe (242) (77) +165 M€

     
CONTRIBUTION DES ACTIVITÉS AU RÉSULTAT OPÉRATIONNEL DU GROUPE (millions d’euros) T1 2020 T1 2021 Variation
Activités de construction (347) (196) +151 M€
dont Bouygues Construction 39 81 +42 M€
dont Bouygues Immobilier (16) 0 +16 M€
dont Colas (370) (277) +93 M€
TF1 42 57 +15 M€
Bouygues Telecom 70 136 +66 M€
Bouygues SA et autres (5) (18) 13 M€
Résultat opérationnel du Groupe (240)a (21)b +219 M€

(a) Dont produits non courants de 2 M€ chez Bouygues Telecom principalement liés à la plus-value de cession de sites Mobile

(b) Dont charges non courantes de 4 M€ chez Bouygues Immobilier liées à des mesures d’adaptation ; et produits non courants de 60 M€ chez Bouygues Telecom liés notamment à la plus-value de cession de data centers

CONTRIBUTION DES ACTIVITÉS AU RÉSULTAT NET PART DU GROUPE (millions d’euros) T1 2020 T1 2021 Variation
Activités de construction (283) (170) +113 M€
dont Bouygues Construction 22 57 +35 M€
dont Bouygues Immobilier (15) (7) +8 M€
dont Colas (290) (220) +70 M€
TF1 11 15 +4 M€
Bouygues Telecom 36 80 +44 M€
Alstom 35 120 +85 M€
Bouygues SA et autres (3) (24) 21 M€
Résultat net part du Groupe (204) 21 +225 M€

ENDETTEMENT FINANCIER NET (-) / EXCÉDENT FINANCIER NETa (+) PAR MÉTIER (millions d’euros) À fin déc. 2020 À fin mars 2021 Variation
Bouygues Construction 3 143 2 566 -577 M€
Bouygues Immobilier (306) (336) -30 M€
Colas (7) (441) -434 M€
TF1 (1) 50 +51 M€
Bouygues Telecom (1 740) (1 856) -116 M€
Bouygues SA et autres (3 070) (2 626) +444 M€
Endettement (-) / Excédent (+) financier net (1 981) (2 643) -662 M€
Obligations locatives courantes et non courantes (1 733) (1 732) +1 M€

(a) Voir glossaire pour les définitions

CONTRIBUTION DES ACTIVITÉS AUX INVESTISSEMENTS D’EXPLOITATION NETS (millions d’euros) T1 2020 T1 2021 Variation
Activités de construction 51 28 23 M€
dont Bouygues Construction 14 16 +2 M€
dont Bouygues Immobilier 2 1 1 M€
dont Colas 35 11 24 M€
TF1 63 49 -14 M€
Bouygues Telecom 344 269 -75 M€
Bouygues SA et autres (1) 1 +2 M€
Investissements d’exploitation nets du Groupe 457 347 110 M
 
CONTRIBUTION DES ACTIVITÉS AU CASH-FLOW LIBREa DU GROUPE (millions d’euros) T1 2020 T1 2021 Variation
Activités de construction (333) (179) +154 M€
dont Bouygues Construction 64 91 +27 M€
dont Bouygues Immobilier (28) 4 +32 M€
dont Colas (369) (274) +95 M€
TF1 14 63 +49 M€
Bouygues Telecom (64) 34 +98 M€
Bouygues SA et autres (19) (31) -12 M€
Cash-flow librea du Groupe (402) (113) +289 M€

(a) Voir glossaire pour les définitions

RAPPEL DES IMPACTS COVID ESTIMÉS AU PREMIER TRIMESTRE 2020

IMPACT ESTIMÉ DU COVID-19 AU PREMIER TRIMESTRE 2020 (en millions d’euros) Chiffre d’affaires Résultat opérationnel courant
Activités de construction Environ -700 Environ -150
dont Bouygues Construction Environ -340 Environ -55
dont Bouygues Immobilier Environ -100 Environ -15
dont Colas Environ -260 Environ -75
TF1 -35 / -40 Environ -13
Bouygues Telecom Environ-20 Environ -10

RAPPEL DE LA PERFORMANCE FINANCIÈRE DU PREMIER TRIMESTRE 2019

CHIFFRES CLÉS (millions d’euros)   T1 2019
Chiffre d’affaires du Groupe   7 933
Résultat opérationnel courant du Groupe   (58)
dont activités de construction   (207)
dont TF1   63
dont Bouygues Telecom   91
Marge opérationnelle courante du Groupe   -0,7%
Résultat opérationnel du Groupe   (43)
Résultat net part du Groupe   (59)

GLOSSAIRE

Activités de construction : Bouygues Construction, Bouygues Immobilier et Colas

ABPU (Average Billing Per User):

– Dans le Mobile, il est égal à la somme des chiffres d’affaires Mobile facturés au client pour les clients Grand Public et Entreprise divisée par le nombre de clients moyen sur la période. Il ne prend pas en compte les cartes SIM MtoM et SIM gratuites.
– Pour le Fixe, il est égal à la somme des chiffres d’affaires Fixe facturés au client pour les clients Grand Public (hors Entreprises) divisée par le nombre de clients moyen sur la période

BtoB (business to business) : décrit les activités d’échanges entre les entreprises.

Carnet de commandes (Bouygues Construction, Colas) : représente le volume d’activité traitée restant à réaliser pour les opérations ayant fait l’objet d’une prise de commande ferme, c’est-à-dire dont le contrat a été signé et est entré en vigueur (après l’obtention de l’ordre de service et la levée des conditions suspensives).

Carnet de commandes (Bouygues Immobilier) : il est composé du chiffre d’affaires des ventes notariées restant à réaliser et du montant du chiffre d’affaires total des réservations signées restant à notarier.
En application de la norme IFRS 11, Bouygues Immobilier exclut de son carnet de commandes le chiffre d’affaires des réservations réalisées à travers des sociétés mises en équivalence (société en co-promotion en cas de contrôle conjoint).

Cash-flow libre : capacité d’autofinancement nette (déterminée après coût de l’endettement financier net, après charges d’intérêts sur obligations locatives et après impôts décaissés) diminuée des investissements nets d’exploitation ainsi que du remboursement des obligations locatives. Il est calculé avant variation du besoin en fonds de roulement lié à l’activité et hors fréquences 5G.

Cash-flow libre après BFR : capacité d’autofinancement nette (déterminée après coût de l’endettement financier net, après charges d’intérêts sur obligations locatives et après impôts décaissés) diminuée des investissements nets d’exploitation ainsi que du remboursement des obligations locatives.
Il est calculé après variation du besoin en fonds de roulement lié à l’activité et hors fréquences 5G.  

Chiffre d’affaires Autres (Bouygues Telecom) : différence entre le chiffre d’affaires total de Bouygues Telecom et le chiffre d’affaires Services. Il comprend en particulier :
– Les ventes de terminaux, d’accessoires, d’assurances ou autres
– Les revenus d’itinérance
– Les prestations de services autres que Telecom (construction de sites ou installation de lignes FTTH)
– Le cofinancement publicitaire

Chiffre d’affaires Services (Bouygues Telecom) : il comprend :
– Le chiffre d’affaires facturé au client qui intègre :

  • Dans le Mobile :
    • Pour les clients Grand Public : le chiffre d’affaires des appels sortants (voix, SMS et données), des frais de mise en service, des services à valeur ajoutée
    • Pour les clients Entreprises : le chiffre d’affaires des appels sortants (voix, SMS et données), des frais de mise en service, des services à valeur ajoutée, ainsi que le chiffre d’affaires des services rendus aux Entreprises
    • Le chiffre d’affaires du Machine-To-Machine (MtoM)
    • Le chiffre d’affaires de l’itinérance (roaming Visiteurs)
    • Le chiffre d’affaires réalisé avec les opérateurs de réseaux mobiles virtuels (MVNO);
  • Dans le Fixe :
    • Pour les clients Grand Public, le chiffre d’affaires des appels sortants, des services fixes haut débit, des services de télévision (notamment Video On Demand et Replay TV) et le chiffre d’affaires relatif aux frais de mise en service et à la location d’équipements
    • Pour les clients Entreprise, le chiffre d’affaires des appels sortants, des services fixes haut débit, des services de télévision (notamment Video On Demand et Replay TV) et le chiffre d’affaires relatif aux frais de mise en service et à la location d’équipements, ainsi que le chiffre d’affaires des services rendus aux Entreprises
    • Le chiffre d’affaires de vente en gros réalisé avec d’autres opérateurs de réseaux fixes ;

– Le revenu des appels entrants Voix et SMS
– L’étalement de la subvention sur la durée de vie prévisionnelle du client, conséquence d’IFRS 15
– L’activation, puis l’étalement sur la durée de vie prévisionnelle du client des chiffres d’affaires liées aux mises en services

Consommation 4G : données consommées sur les réseaux cellulaires 4G, hors Wi-Fi

EBITDA après Loyer : correspond au résultat opérationnel courant, après prise en compte des charges d’intérêts sur obligations locatives, corrigé des dotations nettes aux amortissements et dépréciations des immobilisations corporelles et incorporelles, aux provisions et autres dépréciations ainsi que des effets liés aux prises et aux pertes de contrôle. Ces derniers concernent l’impact lié aux réévaluations des lots antérieurement détenus ou des lots conservés.

Évolution du chiffre d’affaires à périmètre et change constants :
– À change constant : évolution après conversion du chiffre d’affaires en devises de la période en cours aux taux de change de la période de comparaison
– À périmètre constant : évolution du chiffre d’affaires des périodes à comparer, recalculé de la façon suivante:   

  • En cas d’acquisition, est déduit de la période en cours le chiffre d’affaires de la société acquise qui n’a pas de correspondance dans la période de comparaison
  • En cas de cession, est déduit de la période de comparaison le chiffre d’affaires de la société cédée qui n’a pas de correspondance dans la période en cours

Excédent / Endettement financier net : la position de trésorerie du Groupe se calcule en tenant en compte la trésorerie et équivalents de trésorerie, les soldes créditeurs de banque, les dettes financières non courantes et courantes et les instruments financiers. L’endettement/excédent financier n’inclut pas les obligations locatives non courantes et courantes. Selon que ce solde est positif ou négatif, il s’agit respectivement d’un excédent financier net ou d’un endettement financier net. Les principaux éléments de variation de l’endettement net sont présentés en note 7 de l’annexe aux comptes consolidés au 31 mars 2021 disponible sur le site internet du Groupe Bouygues.

FTTH (Fiber to the Home – Fibre jusqu’à l’abonné) : correspond au déploiement de la fibre optique depuis le nœud de raccordement optique (lieu d’implantation des équipements de transmission de l’opérateur) jusque dans les logements ou locaux à usage professionnel (définition de l’Arcep)

Marge d’EBITDA après Loyer (Bouygues Telecom) : EBITDA après Loyer sur chiffre d’affaires Services

MtoM : les communications « machine à machine » ou « MtoM » consistent en la mise en relation de machines ou d’objets intelligents, ou entre un objet intelligent et une personne, avec un système d’information via des réseaux de communications mobiles généralement sans intervention humaine

Prises FTTH sécurisées : horizontal déployé ou en cours de déploiement ou commandé et ce, jusqu’au point de mutualisation

Prises FTTH commercialisées : prises pour lesquelles l’horizontal et la verticale sont déployés et connectés via le point de mutualisation

Prise de commandes (Bouygues Construction, Colas) : une affaire est enregistrée dans la prise de commandes dès lors que le contrat est signé et entré en vigueur (obtention de l’ordre de service et levée de l’ensemble des conditions suspensives) et que le financement est mis en place. Le montant enregistré correspond au chiffre d’affaires à réaliser sur cette affaire.

Réservations en valeur (Bouygues Immobilier) : montant exprimé en euro de la valeur des biens immobiliers réservés sur une période donnée.
– Logements : somme des valeurs des contrats de réservation, unité et bloc, signés par les clients et validés en interne, nettes des désistements enregistrés.
– Immeubles de bureaux : ils sont enregistrés dans les réservations à la vente notaire
Pour les opérations immobilières réalisées en co-promotion :

  • Si Bouygues Immobilier détient le contrôle exclusif de la société de co-promotion (intégration globale), alors 100 % des montants sont intégrés dans les réservations
  • S’il y a contrôle conjoint (société mise en équivalence), alors l’activité commerciale est enregistrée à hauteur de la quote-part détenue dans la société de co-promotion

RIP : Réseau d’Initiative Publique

Taux de churn Fixe : ensemble des résiliations du mois couru, divisé par le parc fin du mois précédent

Taux de churn Mobile : ensemble des résiliations du mois couru, divisé par le parc fin du mois précédent

Taux de pénétration FTTH : part du parc client Fixe en FTTH (nombre de clients FTTH divisé par le nombre de clients Fixe total)

Très Haut Débit : abonnements avec un débit crête descendant supérieur ou égal à 30 Mbits/s. Comprend les abonnements FTTH, FTTLA, box 4G et VDSL2 (définition de l’Arcep)

Utilisateurs 4G : clients ayant utilisé le réseau 4G au cours des trois derniers mois (définition de l’Arcep)

Wholesale : marché de la « vente en gros » aux opérateurs de communications électroniques


1 À périmètre et change constants
2 Voir tableau en annexe page 13
3 Endettement net / capitaux propres
4 EIT a été rebaptisé BTBD (Bouygues Telecom Business Distribution)
5 À change constant et hors principales cessions et acquisitions
6 Chez les individus âgés de 4 ans et +
7 Femmes Responsables Des Achats de moins de 50 ans
8 BTBD (Bouygues Telecom Business Distribution) est le nouveau nom d’EIT
9 ABPU hors BTBD
10 19,8€ hors retraitement du roaming
11 A l’exception du financement de Miller McAsphalt à hauteur de 0,6 Md€
12 Avant consolidation de l’excédent/endettement financier net de M6 au closing

Pièce jointe


Print Friendly, PDF & Email

BOUYGUES : RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE 2021

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |