Paris, le 24 février 2016

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES



RÉSULTATS ANNUELS 2015



– bonnes performances commerciales
– croissance de 6% du rÉsultat opÉrationnel courant À 941 millions d’euros
– stabilitÉ du rÉsultat net hors ÉlÉments exceptionnels À 489 millions d’euros
– renforcement de la structure financiÈre : endettement net À 2,6 milliards d’euros
– dividende maintenu À 1,60 euro
– profitabilitÉ attendue en hausse en 2016


Chiffres clés
(millions d’euros)

2014 2015 Variation
Chiffre d’affaires 33 138 32 428 -2%
Résultat opérationnel courant 888 941 +6%
Marge opérationnelle courante 2,7% 2,9% +0,2 pt
Résultat opérationnel 1 133a 668b -465 M?
Résultat net part du Groupe 807c 403 -404 M?
Résultat net part du Groupe hors éléments exceptionnelsd 492 489 -3 M?
Endettement nete 3 216 2 561 -655 M?

(a) Dont 68 millions d’euros de charges non courantes chez Colas et Bouygues Telecom et 313 millions d’euros de plus-value de cession (31%) d’Eurosport International et de réévaluation de la participation résiduelle (49%)
(b) Dont 273 millions d’euros de charges non courantes chez Bouygues Telecom, Colas, Bouygues Construction, TF1 et Bouygues Immobilier
(c) Dont 240 millions d’euros de plus-value nette de cession de la participation de Colas dans Cofiroute
(d) Voir tableau de réconciliation en page 10
(e) Au 31 décembre

Bilan de l’année 2015

En 2015, le Groupe a renoué avec la croissance de sa rentabilité et a renforcé sa structure financière.

Le chiffre d’affaires 2015 s’établit à 32,4 milliards d’euros, en diminution de 2% par rapport à 2014 (-5% à périmètre et change constants). En dépit de cette baisse, le résultat opérationnel courant est en croissance de 6% sur un an et ressort à 941 millions d’euros. La marge opérationnelle courante du Groupe est de 2,9%. Elle s’améliore de 0,2 point par rapport à 2014 grâce à la stabilité de la rentabilité des activités de construction et à l’amélioration de celles de TF1 et Bouygues Telecom.
Le résultat opérationnel s’établit à 668 millions d’euros et intègre 273 millions d’euros de charges non courantes, liées à la mise en oeuvre du partage de réseau avec Numericable-SFR, au projet de fermeture de la Raffinerie de Dunkerque (SRD) et à la poursuite des plans d’adaptation dans tous les métiers.
Le résultat net part du Groupe est de 403 millions d’euros en 2015. Hors éléments exceptionnelsa, il ressort à 489 millions d’euros, stable par rapport à 2014, en dépit de la baisse de 115 millions d’euros de la contribution nette d’Alstom.

L’endettement net à fin décembre 2015 s’établit à 2,6 milliards d’euros et diminue de 0,7 milliard d’euros par rapport à fin décembre 2014. Le ratio d’endettement net sur capitaux propres est de 28%, en amélioration de 6 points par rapport à fin décembre 2014. La dette nette à fin 2015 n’intègre pas encore le produit de l’OPRA d’Alstom (996 millions d’euros encaissés fin janvier 2016).

Ainsi, la stratégie de transformation du Groupe a, dès 2015, porté ses fruits :

– Les activités de construction se sont adaptées à la baisse du marché français et ont poursuivi leur dynamique à l’international.
En dépit de la diminution du chiffre d’affaires en France, la marge opérationnelle courante des activités de construction est stable à 3,2% en 2015. Par ailleurs, le carnet de commandes progresse de 5% par rapport à fin décembre 2014 et s’établit à 29,0 milliards d’euros à fin décembre 2015. Il est tiré par la dynamique de l’international qui représente désormais 59% du carnet de Bouygues Construction et Colas à fin décembre 2015, contre 53% à fin décembre 2014.

– TF1 a renforcé ses positions (la production et la distribution de contenus, la télévision gratuite) et a amélioré sa rentabilité.
TF1 s’est renforcé grâce à l’acquisition de la société Newen et à l’autorisation de passer LCI en TNT gratuite. Par ailleurs, la marge opérationnelle courante de TF1 est en amélioration de 1,5 point en 2015 grâce à la maîtrise des coûts et à l’absence d’une Coupe du Monde de football.

– Transformé en profondeur, Bouygues Telecom a délivré de bonnes performances commerciales et le chiffre d’affaires et l’EBITDA ont renoué avec la croissance.
Avec un gain net de 769 000 clients Mobile et 360 000 clients Haut Débit Fixeb en 2015, Bouygues Telecom a renoué avec la croissance de son chiffre d’affaires (4,5 milliards d’euros, +2% par rapport à 2014).
Grâce à la stabilisation de l’ARPU Mobile, aux bonnes performances commerciales et au plan d’économies, Bouygues Telecom a atteint son objectif d’EBITDA 2015. Ce dernier est en croissance de 8% à 752 millions d’euros et la marge d’EBITDAc s’améliore de 1,8 point à 19,7%.

(a) Voir tableau de réconciliation en page 10
(b) Comprend les abonnements Haut Débit et Très Haut Débit Fixe
(c) Marge d’EBITDA sur chiffre d’affaires réseau

Perspectives

Grâce à la stratégie de transformation de ses métiers, le Groupe devrait poursuivre l’amélioration de sa profitabilité en 2016.

Les activités de construction continueront de se développer de façon ciblée à l’international et d’élargir leur portefeuille d’offres pour proposer des produits et services innovants sur leurs marchés existants comme sur de nouveaux segments de marché. Leur rentabilité est attendue en amélioration à partir de 2016.

TF1 se développera dans la production et les contenus à partir de l’acquisition de Newen, accélèrera sa transformation digitale et adaptera le modèle économique de ses chaînes.

Bouygues Telecom, dans le cadre d’une stratégie stand alone, confirme son objectif de retour à une croissance pérenne du chiffre d’affaires et des résultats. Il vise un objectif de marge d’EBITDA de 25% en 2017 avec un plan d’économie d’au moins 400 millions d’euros en 2016 par rapport à fin 2013. Les investissements d’exploitation devraient être de l’ordre de 750 à 800 millions d’euros en 2016.

Parallèlement, Bouygues poursuit les discussions annoncées le 5 janvier 2016 en vue d’étudier un rapprochement entre Bouygues Telecom et Orange, qui conforterait son ancrage durable dans les télécoms. Bouygues attache dans toutes les discussions qu’il mène une grande importance à l’intérêt des collaborateurs de Bouygues Telecom, ainsi qu’à la dynamique d’investissement du secteur qui doit rester soutenue dans l’intérêt des clients.

Par ailleurs, la mise en oeuvre du partage de réseau avec le groupe Numericable-SFR ainsi que les plans d’adaptation dans les métiers devraient conduire à la prise en compte d’environ 200 millions d’euros de charges non courantes en 2016 dans le résultat opérationnel du Groupe.


AUTRES INFORMATIONS

Analyse détaillée par activité

Activités de constructiona

Le carnet de commandes des activités de construction atteint le niveau élevé de 29,0 milliards d’euros à fin décembre 2015, en croissance de 5% sur un an (stable à taux de change constants), la baisse de l’activité en France ayant été compensée par la dynamique du développement à l’international.

En France, le carnet de commandes des activités de construction à fin décembre 2015 est en baisse de 6% sur un an à 13,3 milliards d’euros. Dans la lignée de 2014, cette évolution reflète la baisse de la commande publique, en particulier dans la Route, et la fin de l’exécution des grands chantiers d’infrastructures et de bâtiments lancés en 2010-2011. Cependant, 2015 aura vu le retour des investisseurs privés attirés par le dispositif Pinel sur le marché du résidentiel ainsi qu’une hausse des appels d’offres dans le BTP.

À l’international, la dynamique se poursuit avec un carnet de commandes qui s’élève à 15,7 milliards d’euros à fin décembre 2015, en progression de 16% sur un an et de 24% sur les deux dernières années. Il intègre notamment des contrats majeurs tels que le tunnel NorthConnex en Australie ou les contrats d’entretien des réseaux autoroutiers au Royaume-Uni.

Le chiffre d’affaires des activités de construction s’élève à 26,0 milliards d’euros en 2015 (-2% par rapport à 2014 et -6% à périmètre et change constants) et le résultat opérationnel courant ressort à 831 millions d’euros (-10 millions d’euros par rapport à 2014). La marge opérationnelle courante est stable à 3,2% sur l’année. Si la marge opérationnelle courante de Bouygues Construction est stable et celle de Bouygues Immobilier en recul en lien avec l’évolution de son chiffre d’affaires, celle de Colas est en revanche en légère hausse par rapport à 2014. En effet, la bonne performance de la Route à l’international compense la baisse de l’activité routière en France et les pertes de la Raffinerie de Dunkerque (SRD).
Le résultat opérationnel s’établit à 697 millions d’euros en 2015 après prise en compte de 134 millions de charges non courantes liées à l’arrêt de l’activité de la Raffinerie de Dunkerque (SRD) et aux plans d’adaptation dans les trois métiers.

(a) Bouygues Construction, Bouygues Immobilier et Colas

TF1a

TF1 a confirmé son leadership en 2015 dans un univers fortement concurrentiel composé de 25 chaînes gratuites. La part d’audienceb des quatre chaînes en clair du groupe TF1 atteint, en effet, 27,7% auprès des individus âgés de 4 ans et plus et 32,0% sur la cible des femmes de moins de 50 ans responsables des achats. L’offre de télévision en clair de TF1 sera renforcée en 2016 par la chaîne d’information LCI, le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel ayant autorisé fin 2015 son passage en TNT gratuite.

De plus, TF1 a renforcé sa position sur le marché des contenus avec une prise de participation majoritaire dans la société de production française Newen, permettant ainsi de développer une nouvelle activité indépendante des chaînes du groupe.

Le chiffre d’affaires de TF1 ressort à 2,0 milliards d’euros en 2015, en retrait de 11% par rapport à 2014. Hors impact de la déconsolidation d’Eurosport, le chiffre d’affaires serait en léger retrait de 2% en lien avec la diminution de 3% du chiffre d’affaires publicité groupe sur l’année.

La marge opérationnelle courante s’établit à 7,9% en 2015, en amélioration de 1,5 point sur un an, du fait de l’absence d’une Coupe du Monde de football et de la maîtrise des coûts.

Le résultat opérationnel s’établit à 141 millions d’euros en 2015 et inclut 17 millions d’euros de charges non courantes liées aux coûts d’adaptation du pôle Information.

(a) Au niveau du groupe Bouygues, le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel d’Eurosport International sont restés intégrés aux résultats de TF1 jusqu’à la cession des 31% additionnels d’Eurosport International à Discovery Communications le 30 mai 2014
(b) Source : Médiamétrie

Bouygues Telecom
La stratégie offensive déployée par Bouygues Telecom ainsi que la transformation en profondeur de son modèle économique délivrent, comme attendu, les premiers résultats positifs. La performance commerciale de l’année a été bonne dans le Mobile comme dans le Haut Débit Fixea et les premiers signes de monétisation des usages internet Mobile apparaissent. De plus, le chiffre d’affaires et l’EBITDA de Bouygues Telecom sont en croissance sur l’année 2015.

Le parc Mobile est en croissance de 249 000 clients sur le quatrième trimestre 2015 et de 769 000 clients sur l’année, pour un parc total de 11,9 millions de clients à fin décembre 2015 (+7% sur un an). Le parc Mobile hors MtoMb progresse de 177 000 clients au quatrième trimestre 2015 et de 504 000 clients sur l’année 2015 (+5% sur un an). Bouygues Telecom a capté 23% de la croissance nette du marché Forfait hors MtoM en 2015, après trois années de croissance nette quasiment nulle.
La diffusion de la 4G au sein de la clientèle de Bouygues Telecom se poursuit. À fin décembre 2015, 5,1 millions de clientsc sont en effet utilisateurs de la 4G, soit 51% du parc Mobile hors MtoM (32% à fin 2014). Les clients 3G et 4G de Bouygues Telecom sont les plus gros consommateurs d’internet Mobile en France et représentent en effet 26%d du trafic national internet Mobile, soit près du double de sa part de marché. De nombreux clients atteignent la limite de leur forfait chaque mois et les ventes de recharges d’internet mobile ont triplé en un an, permettant ainsi à Bouygues Telecom de commencer à monétiser ces usages.

Sur le marché du Haut Débit Fixe, Bouygues Telecom a maintenu en 2015 une bonne dynamique. Ainsi, 92 000 nouveaux clients ont été enregistrés au quatrième trimestre 2015 et 360 000 sur l’année 2015. Le parc total de clients atteint 2,8 millions de clients à fin décembre 2015.

Ces résultats commerciaux permettent à Bouygues Telecom de confirmer son objectif de gain de 1 million de clients supplémentaires Mobile et 1 million de clients supplémentaires Haut Débit Fixe fin 2017 (par rapport à fin 2014).

Au quatrième trimestre 2015, le chiffre d’affaires réseau de Bouygues Telecom confirme le retour à la croissance initié au troisième trimestre et s’élève à 963 millions d’euros, en hausse de 1% par rapport au quatrième trimestre 2014. Il bénéficie de la croissance du parc de clients mais également de la stabilisation de l’ARPU Mobile. Le chiffre d’affaires total s’élève à 1 186 millions d’euros au quatrième trimestre 2015 (+4% par rapport au quatrième trimestre 2014).

Sur l’année, le chiffre d’affaires réseau ressort à 3 825 millions d’euros (-1% par rapport à 2014) et le chiffre d’affaires total est en croissance de 2% à 4 505 millions d’euros.

L’EBITDA s’établit à 752 millions d’euros sur l’année 2015, en croissance de 8% par rapport à 2014. La marge d’EBITDAe est en hausse de 1,8 point par rapport à 2014 à 19,7%. Le résultat opérationnel courant ressort
à -11 millions d’euros en 2015 et le résultat opérationnel est de -134 millions d’euros après prise en compte de 123 millions d’euros de charges non courantes essentiellement liées à la mise en oeuvre du partage de réseau avec Numericable-SFR.

(a) Comprend les abonnements Haut Débit et Très Haut Débit Fixe
(b) Machine-to-Machine
(c) Clients ayant utilisé le réseau 4G au cours des trois derniers mois (définition Arcep)
(d) Données consommées sur les réseaux mobiles publiées par l’Arcep et données Bouygues Telecom au T3 2015
(e) Marge d’EBITDA sur chiffre d’affaires réseau


Alstom

Comme annoncé le 5 novembre 2015, la contribution financière nette d’Alstom au résultat net du Groupe
s’établit à 0 million d’euros sur l’année 2015 contre 115 millions d’eurosa en 2014.

Par ailleurs, Alstom a annoncé le 28 janvier 2016 que 91,5 millions d’actions avaient été rachetées dans le cadre de son offre publique de rachat d’actions (OPRA) pour un montant d’environ 3,2 milliards d’euros. Son Conseil d’administration a approuvé l’annulation de ces actions ramenant le nombre total d’actions à environ 220 millions.

Dans le cadre de cette opération, 28,5 millions d’actions Alstom détenues par Bouygues ont été rachetées par Alstom au prix unitaire de 35 euros, pour un montant total de 996 millions d’euros. À l’issue de cette opération, le groupe Bouygues détenait donc 62,1 millions d’actions représentant 28,3% du capital d’Alstom (contre 29,2% au 31 décembre 2015). Conformément aux accords signés le 22 juin 2014 afin de rendre possible la vente du pôle Énergie d’Alstom à General Electric, Bouygues a prêté fin janvier 2016 à l’État 43,8 millions de titres Alstom (soit 20% du capital d’Alstom) pour une durée d’environ 20 mois.

(a) 128 millions d’euros de contribution d’Alstom au résultat net de Bouygues et -13 millions d’euros d’amortissement des réestimations pratiquées au titre des actifs identifiables incorporels et autres

Situation financière

L’endettement net à fin décembre 2015 s’élève à 2,6 milliards d’euros, en amélioration de 655 millions d’euros par rapport à fin décembre 2014, bénéficiant du produit de cession d’Eurosport à Discovery et de la très bonne gestion du BFR dans tous les métiers du Groupe.

La dette nette à fin décembre 2015 n’intègre pas encore l’impact net positif de 996 millions d’euros lié à l’OPRA d’Alstom encaissés fin janvier 2016.

Dividende

Le Conseil d’administration proposera à l’Assemblée générale du 21 avril 2016 un dividende de 1,60 euro par action, stable par rapport à 2014. Les dates de détachement, d’arrêté des positions et de paiement sont respectivement fixées aux 26, 27 et 28 avril 2016.

Pour rappel, TF1 a annoncé le 18 février 2016 le versement d’un dividende de 0,80 euro par action se composant d’une partie ordinaire de 0,28 euro par action et d’une partie extraordinaire de 0,52 euro par action à la suite de la cession définitive d’Eurosport International.

Conseil d’administration

Le Conseil d’administration proposera à l’Assemblée générale du 21 avril 2016 de nommer administrateurs Clara Gaymard, Olivier Bouygues à titre personnel et SCDM Participations. Il proposera par ailleurs de renouveler les mandats d’administrateurs de Patrick Kron, Colette Lewiner, Rose-Marie Van Lerberghe, Sandra Nombret, Michèle Vilain et SCDM.

Par ailleurs, les mandats de Michel Bardou et Raphaëlle Deflesselle, les deux administrateurs représentant les salariés, arriveront à expiration le 20 mai 2016. Le comité de groupe sera donc amené à procéder à leur renouvellement ou à leur remplacement avant cette date.

Rémunération des dirigeants

Conformément aux recommandations AFEP-MEDEF, les informations sur les rémunérations des dirigeants et les attributions d’options sont publiées ce jour sur le site www.bouygues.com, rubrique Finance/Actionnaires, Information réglementée.

Prochains rendez-vous financiers :
13 mai 2016 : résultats du premier trimestre 2016 (7h30 CET)
31 août 2016 : résultats du premier semestre 2016 (7h30 CET)

Les comptes ont été audités et un rapport avec une certification sans réserve a été émis par les commissaires aux comptes.
Retrouvez l’intégralité des comptes et annexes sur le site www.bouygues.com.

La réunion de présentation des résultats aux analystes financiers sera retransmise en direct sur Internet le 24 février 2016 à partir de 11h (CET) sur www.bouygues.com.

Contact presse :
01 44 20 12 01 presse@bouygues.com
Contact investisseurs et analystes :
01 44 20 10 79 investors@bouygues.com

www.bouygues.com

ACTIVITÉ COMMERCIALE 2015

carnet de commandes des activitÉs de construction
(millions d’euros)
Fin décembre
2014 2015 Variation
%
Bouygues Construction 18 067 19 339 +7%
Bouygues Immobilier 2 390 2 616 +9%
Colas 7 158 7 006 -2%
TOTAL 27 615 28 961 +5%


bouygues construction
prises de commandes
(millions d’euros)

2014 2015 Variation
%
France 5 441 4 929 -9%
International 6 140 7 042 +15%
TOTAL 11 581 11 971 +3%


bouygues immobilier
r
Éservations
(millions d’euros)

2014 2015 Variation
%
Logement 1 886 1 963 +4%
Immobilier d’Entreprise 603 487 -19%
TOTAL 2 489 2 450 -2%


colas
carnet de commandes
(millions d’euros)

Fin décembre
2014 2015 Variation
%
France métropolitaine 3 035 2 712 -11%
International et outre-mer 4 123 4 294 +4%
TOTAL 7 158 7 006 -2%


tf1
part d’audiencea

2014 2015 Variation
pts
TF1 22,9% 21,4% -1,5 pt
TMC 3,1% 3,1% 0 pt
NT1 1,8% 2,0% +0,2 pt
HD1 0,9% 1,2% +0,3 pt
TOTAL 28,7% 27,7% -1,0 pt
  1. Source : Médiamétrie – Individus âgés de 4 ans et plus
bouygues telecom
parcs clients
(‘000 clients)


Fin décembre
2014 2015 Variation
(‘000 clients)
Parc Forfait 10 130 10 938 +808
Parc Prépayé 991 952 -39
Parc total Mobile 11 121 11 890 +769
Parc total Fixe 2 428 2 788 +360

PERFORMANCE FINANCIÈRE 2015

compte de rÉsultat consolidÉ rÉsumÉ
(millions d’euros)
2014 2015 Variation
Chiffre d’affaires 33 138 32 428 -2%
Résultat opérationnel courant 888 941 +53 M?
Autres produits et charges opérationnels 245a (273)b -518 M?
Résultat opérationnel 1 133 668 -465 M?
Coût de l’endettement financier net (311) (275) +36 M?
Autres produits et charges financiers 10 6 -4 M?
Impôt (188) (118) +70 M?
Quote-part de résultat net des coentreprises et entités associées 420c 199d -221 M?
dont Alstom 115e 0 -115 M?
Résultat net 1 064 480 -584 M?
Résultat net attribuable aux participations ne donnant pas le contrôle (257) (77) +180 M?
Résultat net part du Groupe 807 403 -404 M?
Résultat net part du Groupe hors éléments exceptionnelsf 492 489 -3 M?

(a) Dont 68 millions de charges non courantes chez Colas et Bouygues Telecom et 313 millions d’euros de plus-value de cession (31%) d’Eurosport International et de réévaluation de la participation résiduelle (49%)
(b) Dont 123 millions d’euros de charges non courantes chez Bouygues Telecom, 95 millions d’euros chez Colas, 35 millions d’euros chez Bouygues Construction, 17 millions d’euros chez TF1 et 4 millions d’euros chez Bouygues Immobilier
(c) Dont 253 millions d’euros de plus-value nette de cession de la participation dans Cofiroute
(d) Dont l’impact de la cession de la participation de Bouygues Construction dans la société concessionnaire de l’autoroute A28
(e) 128 millions d’euros de contribution d’Alstom au résultat net de Bouygues et -13 millions d’euros d’amortissement des réestimations pratiquées au titre des actifs identifiables incorporels et autres
(f) Voir tableau de réconciliation en page 10

compte de rÉsultat consolidÉ
du quatri
Ème trimestre
(millions d’euros)


4ème trimestre



Variation
2014
retraité
2015
Chiffre d’affaires 8 915 8 604 -3%
Résultat opérationnel courant 362 344 -18 M?
Résultat opérationnel 212a 177b -35 M?
Résultat net part du Groupe 95 69 -26 M?

(a) Dont 83 millions d’euros de charges non courantes chez Bouygues Telecom et 67 millions d’euros chez Colas
(b) Dont 167 millions de charges non courantes dans tous les métiers



chiffre d’affaires
des activit
És
(millions d’euros)
2014

2015 Variation
%
Variation
à périmètre et change constants
Activités de constructiona 26 515 25 963 -2% -6%
dont Bouygues Construction 11 726 11 975 +2% -6%
dont Bouygues Immobilier 2 775 2 304 -17% -17%
dont Colas 12 396 11 960 -4% -4%
TF1 2 243 2 004 -11% -2%
Bouygues Telecom 4 432 4 505 +2% +2%
Holding et divers 128 135 ns

Print Friendly, PDF & Email

BOUYGUES : Résultats annuels 2015

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |
tristique Praesent non odio Sed Nullam elit. ut sed