Montréal, le 23 juin 2016 – Bombardier est fortement en désaccord avec l'analyse et la décision de Moody's de faire passer de B2 à B3 la note accordée à ses billets de premier rang non garantis. Moody's ne reconnaît pas et ne tient pas pleinement compte des progrès importants que l'entreprise a réalisés au cours de la dernière année pour améliorer son profil de risque, reflétés par la révision à la hausse de la perspective de la note que l'agence de notation accorde à l'ensemble de l'entreprise, laquelle passe de négative à stable.

Le changement de la note accordée aux billets de premier rang non garantis d'aujourd'hui est basé sur la structure de l'investissement de 1,5 milliard $ de la Caisse de dépôt et placement du Québec (la « Caisse ») annoncé en novembre dernier, au lieu de toute nouvelle transaction ou nouvel événement.

Au cours des six derniers mois, Bombardier a renforcé sa situation de liquidités avec 2,5 milliards $ levés par le biais de l'investissement de la Caisse et de l'entente du gouvernement du Québec, lequel a été signé ce matin. Ces investissements ont significativement amélioré la solvabilité de l'entreprise et mieux placé Bombardier pour exécuter son plan quinquennal de redressement et générer des flux de trésorerie neutres en 2018. Ce progrès a été reconnu par Moody's dans son rapport du 19 novembre 2015, qui discutait de la structure de l'investissement de la Caisse et déclarait que cet investissement était une « dose de stimulant » à Bombardier, concluant qu'un changement de cote n'était pas justifié.

Quand l'investissement a été annoncé, l'entreprise a pleinement divulgué les modalités de l'entente avec la Caisse, y compris la structure d'actions convertibles sur laquelle s'appuie le changement de cote d'aujourd'hui. Depuis lors, les billets de Bombardier ont connu une performance supérieure à celle du marché, reflétant notre situation de liquidités plus solide et les importants progrès que nous avons réalisés en atténuant les risques de l'entreprise en confortant la place des avions C Series sur le marché par les annonces concernant Delta et Air Canada.

Nous avons la conviction que nos porteurs de billets et nos investisseurs reconnaissent les progrès que nous avons réalisés au cours de la dernière année et qu'ils voient positivement les investissements de la Caisse et du Québec. Grâce à ces investissements, Bombardier est mieux placée pour exécuter son plan de redressement et dégager une croissance des bénéfices et générer des flux de trésorerie.

À propos de Bombardier
Bombardier est le leader mondial de la fabrication d'avions et de trains. Regardant vers l'avenir tout en repoussant les limites du présent, Bombardier fait évoluer la mobilité en répondant à la demande mondiale en moyens de transport plus efficaces, plus durables et plus agréables. Notre leadership résulte d'un vaste éventail de véhicules, de services et, surtout, de nos employés.

Le siège social de Bombardier est situé à Montréal, au Canada. Nos actions (BBD) se négocient à la Bourse de Toronto, et nous sommes l'une des entreprises composant l'indice de durabilité Dow Jones Sustainability North America. Pour l'exercice clos le 31 décembre 2015, nos revenus ont été de 18,2 milliards $. Vous trouverez nouvelles et information à l'adresse bombardier.com ou en nous suivant sur Twitter : @Bombardier .

Bombardier et L'évolution de la mobilité sont des marques de commerce de Bombardier Inc. ou de ses filiales.

Pour information

Sylvie Gauthier
Directrice, Communications
Bombardier Inc.
+514 861 9481
Patrick Ghoche
Vice-président, Relations avec les investisseurs
Bombardier Inc.
+514 861 5727



This announcement is distributed by NASDAQ OMX Corporate Solutions on behalf of NASDAQ OMX Corporate Solutions clients.

The issuer of this announcement warrants that they are solely responsible for the content, accuracy and originality of the information contained therein.

Source: Bombardier Inc. via GlobeNewswire

HUG#2022954

Print Friendly

Bombardier fait la déclaration suivante en réponse aux récents changements de note de Moody’s

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |