Bombardier Inc. /
Bombardier annonce ses résultats financiers du deuxième trimestre clos le 30
juin 2014
. Processed and transmitted by NASDAQ OMX Corporate Solutions.
The issuer is solely responsible for the content of this announcement.

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 31 juillet 2014) –BBD.ABBD.BBDRBF

(Tous les montants de ce communiqué de presse sont exprimés en dollars américains, sauf indication contraire. Ce communiqué de presse contient à la fois des mesures conformes aux IFRS et des mesures non conformes aux PCGR. Les mesures non conformes aux PCGR sont définies et leur rapprochement avec les mesures les plus comparables des IFRS est présenté dans le rapport de gestion de la Société. Voir la mise en garde relative aux mesures non conformes aux PCGR à la fin de ce communiqué de presse.)

  • Revenus de 4,9 milliards $, contre 4,4 milliards $ pour le trimestre correspondant de l’exercice précédent
  • RAII avant éléments spéciaux(1) de 257 millions $, ou 5,3 % des revenus, contre 257 millions $, ou 5,8 %, pour le trimestre correspondant de l’exercice précédent
  • Résultat net ajusté(1) de 192 millions $ (RPA ajusté(1) de 0,10 $), comparativement à 158 millions $ (RPA ajusté de 0,09 $) pour le trimestre correspondant de l’exercice précédent
  • Utilisation de flux de trésorerie disponibles(1) de 424 millions $, contre une utilisation de 566 millions $ pour le trimestre correspondant de l’exercice précédent, incluant un investissement net de 525 millions $ en immobilisations corporelles et incorporelles
  • Sources de financement disponibles à court terme de 3,9 milliards $, y compris la trésorerie et les équivalents de trésorerie de 2,5 milliards $ au 30 juin 2014, contre respectivement 4,8 milliards $ et 3,4 milliards $ au 31 décembre 2013
  • Carnet de commandes de 75,7 milliards $ au 30 juin 2014, comparativement à 69,7 milliards $ au 31 décembre 2013
  • Après la fin du trimestre, annonce d’une nouvelle structure organisationnelle
(1) Voir la mise en garde relative aux mesures non conformes aux PCGR à la fin de ce communiqué de presse.

Bombardier a présenté aujourd’hui ses résultats financiers du deuxième trimestre clos le 30 juin 2014. Les revenus du trimestre ont été de 4,9 milliards $, comparativement à 4,4 milliards $ pour le trimestre correspondant de l’exercice précédent, ce qui représente une hausse de 8,9 %, compte non tenu de l’incidence des taux de change.

Le résultat avant charges de financement, revenus de financement et impôts sur le résultat (RAII) du deuxième trimestre clos le 30 juin 2014 a totalisé 257 millions $, ou 5,3 % des revenus, comparativement à un RAII avant éléments spéciaux de 257 millions $, ou 5,8 %, et à un RAII de 288 millions $, ou 6,5 %, pour le trimestre correspondant de l’exercice précédent.

Sur une base ajustée, le résultat net du deuxième trimestre clos le 30 juin 2014 a été de 192 millions $, ou un résultat par action (RPA) de 0,10 $, comparativement à 158 millions $, ou 0,09 $, pour le trimestre correspondant de l’exercice précédent. Le résultat net a totalisé 155 millions $, ou un RPA de 0,08 $, comparativement à 180 millions $, ou 0,10 $, pour le trimestre correspondant de l’exercice précédent.

L’utilisation de flux de trésorerie disponibles (flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles moins les additions nettes aux immobilisations corporelles et incorporelles) pour le trimestre clos le 30 juin 2014 a été de 424 millions $, contre une utilisation de 566 millions $ pour le trimestre correspondant de l’exercice précédent. Les sources de financement disponibles à court terme de 3,9 milliards $ au 30 juin 2014 incluaient un montant de trésorerie et équivalents de trésorerie de 2,5 milliards $, en regard de respectivement 4,8 milliards $ et 3,4 milliards $ au 31 décembre 2013. Le carnet de commandes total atteignait 75,7 milliards $ au 30 juin 2014, contre 69,7 milliards $ au 31 décembre 2013.

Le 23 juillet 2014, Bombardier a annoncé une nouvelle structurelle organisationnelle composée de quatre secteurs d’activité : Bombardier Transport, Bombardier Avions d’affaires, Bombardier Avions commerciaux, Bombardier Aérostructures et Services d’ingénierie, dont les présidents relèveront directement de Pierre Beaudoin, président et chef de la direction de Bombardier Inc. La création du secteur d’activité Aérostructures et Services d’ingénierie vise à commercialiser davantage l’expertise de l’entreprise dans ce domaine au sein de l’industrie aéronautique, générant ainsi de nouveaux revenus. Un plan de déploiement détaillé sera élaboré au cours des prochains mois, et la nouvelle structure sera en place le 1er janvier 2015. La restructuration entraînera l’élimination d’environ 1800 postes indirects chez Aéronautique.

« Nos résultats d’ensemble du deuxième trimestre sont conformes à nos attentes. Les deux groupes ont tous deux connu une hausse de leurs revenus et un haut niveau d’activité pour leurs produits, a dit Pierre Beaudoin. Bombardier Transport a continué de remporter un bon volume de nouvelles commandes portant à 9,7 milliards $ le total de nouvelles commandes engrangées au cours du premier semestre de l’exercice. De plus, de nouvelles mesures de réduction de coûts sont mises en oeuvre dans le cadre de son programme de réorganisation visant à accroître progressivement la rentabilité.

« Chez Aéronautique, la nouvelle structure organisationnelle annoncée récemment nous rendra plus agiles et flexibles pour répondre aux besoins des clients, tout en réduisant les coûts et en accroissant notre capacité à nous concentrer sur les secteurs en croissance. Notre robuste carnet de commandes combiné à cette nouvelle structure plus légère nous permettront de réaliser le plein potentiel de nos investissements dans de nouveaux produits », a conclu M. Beaudoin.

Bombardier Aéronautique

Les revenus de Bombardier Aéronautique du trimestre clos le 30 juin 2014 ont été de 2,5 milliards $, contre 2,3 milliards $ pour le trimestre correspondant de l’exercice précédent. Le RAII du deuxième trimestre clos le 30 juin 2014 a totalisé 141 millions $, ou 5,6 % des revenus, comparativement à un RAII avant éléments spéciaux de 107 millions $, ou 4,7 %, et à un RAII de 138 millions $, ou 6,1 %, pour le trimestre correspondant de l’exercice précédent. L’utilisation de flux de trésorerie disponibles a été de 363 millions $ (incluant des additions nettes aux immobilisations corporelles et incorporelles de 509 millions $) pour le deuxième trimestre clos le 30 juin 2014, comparativement à une utilisation de 459 millions $ (incluant des additions nettes aux immobilisations corporelles et incorporelles de 534 millions $) pour le trimestre correspondant de l’exercice précédent.

Bombardier Aéronautique a livré un total de 62 avions au cours du deuxième trimestre clos le 30 juin 2014, contre 57 au cours du trimestre correspondant de l’exercice précédent, et obtenu 48 commandes nettes, en regard de 82 au cours du trimestre correspondant de l’exercice précédent.

Le 29 mai 2014, un incident impliquant un des moteurs du premier véhicule d’essais en vol CS100est survenu lors d’activités statiques d’entretien au sol. Bombardier et Pratt & Whitney ont mis au point une solution et les essais en vol devraient reprendre au cours des prochaines semaines. Les dates de mise en service prévues des programmes d’avions CS100 et CS300 demeurent inchangées.

En juin, Bombardier Avions commerciaux a signé, avec un client préférant garder l’anonymat, une commande ferme de 16 avions CRJ900 NextGen, évaluée à 727 millions $, selon le prix affiché, assortie d’options en visant huit autres.

Après la fin du trimestre, Bombardier Aéronautique a conclu au Salon aéronautique de Farnborough des commandes fermes, des ententes d’achat conditionnelles et des lettres d’intention visant un total de 74 avions, estimées à plus de 4,25 milliards $. Cela inclut des lettres d’intention et une entente d’achat conditionnelle visant un total de 66 avions CSeries avec cinq clients, portant à 513 le nombre de commandes fermes et d’autres engagements visant des avions CSeries conclus avec 20 clients dans 17 pays, dont 203 commandes fermes.

En avril, le premier véhicule d’essais en vol Learjet 85 a réalisé avec succès son vol inaugural. D’autres vols ont été effectués depuis. Les vols se déroulent comme prévu.

Le carnet de commandes de Bombardier Aéronautique atteignait 38,1 milliards $ au 30 juin 2014, comparativement à 37,3 milliards $ au 31 décembre 2013.

Bombardier Transport

Les revenus de Bombardier Transport pour le trimestre clos le 30 juin 2014 ont été de 2,4 milliards $, comparativement à 2,2 milliards $ pour le trimestre correspondant de l’exercice précédent, une augmentation de 6,3 % compte non tenu de l’incidence des taux de change. Le RAII a totalisé 116 millions $, ou 4,9 % des revenus, comparativement à 150 millions $, ou 6,9 %, pour le trimestre correspondant de l’exercice précédent. L’utilisation de flux de trésorerie disponibles du trimestre clos le 30 juin 2014 a totalisé 47 millions $, comparativement à une utilisation de 21 millions $ pour le trimestre correspondant de l’exercice précédent.

Le total de nouvelles commandes a atteint 1,7 milliard $ (ratio de nouvelles commandes sur revenus de 0,7), portant à 9,7 milliards $ la valeur totale des nouvelles commandes remportées au cours du premier semestre de l’exercice (ratio de nouvelles commandes sur revenus de 2,1). Ceci s’est traduit en un carnet de commandes de 37,6 milliards $ au 30 juin 2014, contre 32,4 milliards $ au 31 décembre 2013.

Au cours du deuxième trimestre, Bombardier Transport a remporté plusieurs petites et moyennes commandes dans divers segments de produits et régions, incluant un contrat pour du matériel roulant avec un client préférant garder l’anonymat d’une valeur de 338 millions $. Il a aussi signé un accord-cadre avec Railpool GmbH pour la livraison de 65 locomotives TRAXX, avec une commande ferme initiale de 35 locomotives évaluée à 184 millions $. En outre, Virgin Trains a signé un contrat prolongeant jusqu’en mars 2019 les services d’entretien de son parc de véhicules Super Voyager circulant sur la grande ligne West Coast du Royaume-Uni, contrat évalué à environ 175 millions $.

FAITS SAILLANTS FINANCIERS
(en millions de dollars américains, sauf les montants par action)
Pour les trimestres clos les 30 juin 2014 2013
BA BT Total BA BT Total
Résultats opérationnels
Revenus 2 512 $ 2 379 $ 4 891 $ 2 255 $ 2 175 $ 4 430 $
Coût des ventes 2 156 2 077 4 233 1 922 1 836 3 758
Marge brute 356 302 658 333 339 672
Charges de vente et d’administration 171 183 354 189 193 382
R et D 47 32 79 45 30 75
Quote-part des résultats de participations dans des coentreprises et des entreprises associées (28 ) (28 ) (34 ) (34 )
Autres revenus (3 ) (1 ) (4 ) (8 ) (8 )
RAII avant éléments spéciaux(1) 141 116 257 107 150 257
Éléments spéciaux(2) (31 ) (31 )
RAII 141 $ 116 $ 257 138 $ 150 $ 288
Charges de financement 90 83
Revenus de financement (49 ) (47 )
RAI 216 252
Impôts sur le résultat 61 72
Résultat net 155 $ 180 $
RPA (de base et dilué; en dollars) 0,08 $ 0,10 $
Information supplémentaire
RAII avant éléments spéciaux(1) 141 $ 116 $ 257 $ 107 $ 150 $ 257 $
Amortissement 74 29 103 71 31 102
RAIIA avant éléments spéciaux(1) 215 $ 145 $ 360 $ 178 $ 181 $ 359 $
Sur une base ajustée
Résultat net ajusté(1) 192 $ 158 $
RPA ajusté (en dollars)(1) 0,10 $ 0,09 $
Flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles 146 $ (31 ) $ 75 $ (5 ) $
Additions nettes aux immobilisations corporelles et incorporelles (509 ) (16

Print Friendly, PDF & Email

Bombardier annonce ses résultats financiers du deuxième trimestre clos le 30 juin 2014

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |
Phasellus Nullam felis velit, id et, accumsan suscipit id