Bank of America Corporation a déclaré aujourd’hui un revenu net de
3,1 milliards USD au quatrième trimestre 2014, soit 0,25 USD par action
diluée, contre 3,4 milliards USD ou 0,29 USD par action diluée il y a un
an. Le chiffre d?affaires, net des intérêts débiteurs, sur une base
équivalente pleinement imposable (EPI)(B) a atteint
19,0 milliards USD, contre 21,7 milliards USD au quatrième trimestre
2013.

Les résultats du dernier trimestre incluent trois ajustements qui,
cumulés, ont réduit d’1,2 milliard USD (avant impôts) le chiffre
d’affaires du quatrième trimestre 2014, et diminué de 0,07 USD le
bénéfice par action. Ces ajustements sont liés à un ajustement négatif
du revenu net d’intérêts lié au marché d’une valeur de 578 millions USD,
qui s’explique par l’accélération de l’amortissement des primes
d’obligations du portefeuille de titres de créances de la société, due à
une baisse des taux d’intérêts à long terme ; des charges ponctuelles
transitionnelles de 497 millions USD liées à l’adoption d’ajustements
des évaluations de financement sur les produits dérivés non garantis de
l’activité Marchés mondiaux de la société et des pertes DVA nettes de
129 millions USD liées à une réduction des écarts de crédit de la
société. À titre de comparaison, les ajustements positifs du revenu net
d’intérêts liés au marché se montaient à 210 millions USD et les pertes
DVA nettes à 618 millions USD au même trimestre de l’année précédente.
Si l’on exclut l’impact des FVA sur la période en cours et celui des DVA
nettes et des ajustements du revenu net d’intérêts liés au marché sur
les deux périodes, le chiffre d’affaires s’est monté à 20,2 milliards
USD au quatrième trimestre 2014 par rapport à 22,1 milliards USD au même
trimestre de l’année précédente(H). La baisse d’environ
720 millions USD par rapport au quatrième trimestre 2013 est attribuable
à la baisse des gains réalisés par la vente des titres de créance et du
revenu des placements en actions, le reste s’expliquant par la baisse du
revenu des prêts hypothécaires et des bénéfices provenant des comptes de
négociation.

Les frais autres que d’intérêts sont passés de 17,3 milliards USD au
quatrième trimestre 2013 à 14,2 milliards USD au quatrième trimestre
2014, soit les plus faibles dépenses trimestrielles jamais enregistrées
par la société depuis la fusion avec Merrill Lynch. La qualité du crédit
a également continué de s’améliorer, avec une diminution du poste de
provisions pour créances irrécouvrables, qui est passé de
336 millions USD au quatrième trimestre 2013 à 219 millions USD au
quatrième trimestre 2014 ; le ratio de créances irrécouvrables a
également été le plus faible de la décennie.

Revenu net pour l’année civile 2014 de 4,8 milliards USD

Le résultat net pour l?année complète 2014 a atteint 4,8 milliards de
dollars, soit 0,36 dollar par action diluée, contre 11,4 milliards de
dollars, soit 0,90 dollar par action diluée pour 2013. Le chiffre
d?affaires, net des intérêts débiteurs, sur une base équivalente
pleinement imposable (EPI)(B) a atteint 85,1 milliards USD en
2014, contre 89,8 milliards USD en 2013.

Les charges autres que d?intérêts s?élevaient à 75,1 milliards USD,
comparé à 69,2 milliards USD en 2013. Si on exclut les frais de litige
de 16,4 milliards USD en 2014 et de 6,1 milliards USD en 2013, les
dépenses autres que d’intérêts ont été de 58,7 milliards en 2014, soit
une baisse de 4,4 milliards USD, soit 7 % par rapport à 2013(C).

« En 2014, nous avons poursuivi nos investissements au sein de nos
activités tout en réduisant nos dépenses et en résolvant nos affaires
judiciaires les plus pressantes », a déclaré le PDG, Brian Moynihan.
« Au dernier trimestre, les émissions de dépôts et d’emprunts aux
particuliers se sont avérées solides ; les soldes de gestion du
patrimoine des clients ont augmenté de 2,5 billions USD ; nous avons
augmenté nos prêts au marché intermédiaire et aux grandes entreprises ;
et nous avons conservé notre position dominante sur le marché des
investissements bancaires. Le champ du travail et des possibilités
devrait s’ouvrir largement à mesure que nous allons améliorer notre
plateforme conçue pour nos clients, et que nous abordons l’année 2015
fins prêts pour gérer les opportunités et les défis lancés par les
marchés et l’environnement économique. »

« Nous avons maintenu notre cap d’optimisation du bilan ce trimestre, en
consolidant notre capital et en gérant nos dépenses dans un
environnement difficile sur le plan des taux d’intérêt et de la
géopolitique », a quant à lui déclaré le directeur financier Bruce
Thompson. « La qualité du crédit s’est maintenue, reflétant
l’amélioration du contexte économique et la solidité de notre politique
d’assurance contre les risques. »

Faits saillants financiers sélectionnés

Trimestre clos le Exercice clos le
(en millions USD, sauf données par actions) 31 décembre
2014
31 décembre
2013
31 décembre
2014
31 décembre
2013
Revenu net des intérêts sur une base EPI1 $ 9 865 $ 10 999 $ 40 821 $ 43 124
Revenu autre que d?intérêts 9 090 10 702 44 295 46 677
Chiffre d?affaires total, net des charges d?intérêts, sur une
base EPI
18 955 21 701 85 116 89 801
Chiffre d’affaires total, net des charges d?intérêts, sur une
base EPI, hors DVA/FVA
2
19 581 22 319 85 356 90 959
Provision pour créances irrécouvrables 219 336 2 275 3 556
Charges autres que d?intérêts3 14 196 17 307 75 117 69 214
Résultat net $ 3 050 $ 3 439 $ 4 833 $ 11 431
Bénéfices dilués par action ordinaire $ 0,25 $ 0,29 $ 0,36 $ 0,90

1 La base équivalente pleinement imposable (EPI) est une mesure
financière non définie par les PCGR. Pour un rapprochement avec les
mesures financières PCGR, voir les pages 22 à 24 du présent communiqué
de presse. Le revenu net d’intérêts sur une base définie par les PCGR a
été de 9,6 milliards USD et de 10,8 milliards USD pour les trois mois
clos au 31 décembre 2014 et 2013, et de 40 milliards USD et de
42,3 milliards USD pour les exercices clos aux 31 décembre 2014 et 2013.
Le chiffre d’affaires total, net des charges d’intérêts sur une base
PCGR a été de 18,7 milliards USD et de 21,5 milliards USD pour les trois
mois clos les 31 décembre 2014 et 2013, et de 84,2 milliards USD et de
88,9 milliards USD pour les exercices clos les 31 décembre 2014 et 2013.

2 Représente une mesure financière non PCGR. Les pertes DVA/FVA ont
atteint 626 millions USD et 618 millions USD pour les trois mois clos
les 31 décembre 2014 et 2013, et 240 millions USD et 1,2 milliard USD
pour les exercices clos les 31 décembre 2014 et 2013. Les pertes FVA ont
atteint 497 millions USD pour les trois mois clos le 31 décembre 2014.

3 Comprend les frais de litige d’un montant de 393 millions USD et
2,3 milliards USD pour les trois mois clos les 31 décembre 2014 et 2013,
et 16,4 milliards USD et 6,1 milliards USD pour les exercices clos les
31 décembre 2014 et 2013.

Le revenu net d’intérêts sur une base EPI(B) a été de
9,9 milliards USD au quatrième trimestre 2014, soit une baisse
d?1,1 milliard USD par rapport au trimestre de l’année précédente. Cette
chute a été enregistrée en raison d’une baisse de 788 millions USD des
ajustements liés au marché d’une année sur l’autre évoquée ci-dessus, et
d’une baisse des soldes et rendements des emprunts. Ceux-ci ont été
partiellement compensés par une diminution des taux versés sur les
dépôts et par une baisse des soldes et rendements de la dette à long
terme. En excluant l’influence des ajustements liés au marché, le revenu
net d’intérêts a été de 10,4 milliards USD au quatrième trimestre 2014,
par rapport à 10,5 milliards USD au trimestre précédent et à
10,8 milliards USD au même trimestre de l’année précédente.

Le revenu autre que d’intérêts a baissé de 15 % par rapport au même
trimestre de l’année précédente, passant à 9,1 milliards USD. En
excluant l’influence de l’adoption de FVA au cours de la période
actuelle, le DVA net et le revenu d’investissement en capitaux sur les
deux périodes, le revenu autre que d’intérêts a chuté de 10 % par
rapport au même trimestre l’an dernier, précipité par la baisse des
résultats des ventes et des négociations ainsi que des prêts
hypothécaires(H). Cette tendance a été partiellement
compensée par la hausse du revenu sur cartes et des services
d’investissement et de courtage.

La provision pour créances irrécouvrables a baissé de 117 millions USD
par rapport au quatrième trimestre 2013 pour atteindre 219 millions USD,
et ce en raison d’une meilleure qualité du crédit. Les montants nets
passés par pertes et profits ont baissé de 703 millions USD, soit 44 %
par rapport au quatrième trimestre 2013 pour atteindre 879 millions USD,
avec une chute du ratio de ces montants au quatrième trimestre 2014, qui
est passé de 0,68 % au même trimestre de l’exercice précédent à 0,40 %.
La baisse des montants nets passés par pertes et profits par rapport au
quatrième trimestre 2013 est due à l’amélioration continue des tendances
du portefeuille, notamment la hausse du prix de l’immobilier. Durant le
quatrième trimestre 2014, la libération des réserves a été de
660 millions USD, comparé à la libération de réserves de
1,2 milliard USD au quatrième trimestre 2013.

Les charges autres que d?intérêts se sont élevées à 14,2 milliards USD
au quatrième trimestre 2014, comparé à 17,3 milliards USD au quatrième
trimestre de l?exercice précédent. Cette baisse s’explique par la baisse
des frais de litige (en majorité ceux concernant les hypothèques) et la
diminution des frais liés au personnel. Les frais de litige se sont
élevés à 393 millions USD au quatrième trimestre 2014, par rapport à
2,3 milliards USD au même trimestre de l’exercice précédent. À
l?exclusion des frais de litige, les charges autres que d?intérêts ont
baissé de 8 % par rapport au même trimestre de l?exercice précédent à
13,8 milliards USD, reflétant les progrès continus réalisés par la
société pour générer des économies de coûts et optimiser sa rentabilité(C).

L’activité Actifs patrimoniaux et Gestion hypothécaire, chargée de la
gestion des hypothèques et des prêts sur valeur nette immobilière, a
poursuivi ses efforts soutenus pour réduire ses dépenses. Les charges
autres que d’intérêts, sauf litiges, ont baissé pour atteindre
1,1 milliard USD au quatrième trimestre 2014, par rapport à 1,3 milliard
USD au trimestre précédent et 1,8 milliard USD au même trimestre de
l’année précédente, les prêts en souffrance de plus de 60 jours ayant
diminué de 325 000 au même trimestre de l’exercice précédent à 221 000
au trimestre précédent pour atteindre le chiffre de 189 000(D).

Le taux d’imposition effectif au quatrième trimestre 2014 a été de
29,2 %, par rapport à 10,6 % au même trimestre de l’année précédente.
L’augmentation du taux d’imposition effectif par rapport au quatrième
trimestre 2013 est due à l’absence de certains avantages fiscaux
distincts au trimestre actuel par rapport au même trimestre de l’année
précédente.

Résultats par segment d?activité

La société déclare les résultats de ses cinq segments d?activité :
Services bancaires aux particuliers et aux entreprises (Consumer and
Business Banking – CBB), Services immobiliers aux particuliers (Consumer
Real Estate Services – CRES), Gestion mondiale de patrimoine et
d?investissements (Global Wealth and Investissement Management – GWIM),
Services bancaires mondiaux et Marchés mondiaux, les autres opérations
étant comptabilisées dans Autres postes.

Services bancaires aux particuliers et aux entreprises

Trimestre clos le Exercice clos le
(En millions USD) 31 décembre
2014
31 décembre
2013
31 décembre
2014
31 décembre
2013
Chiffre d?affaires total, net des charges d?intérêts, sur une
base EPI
$ 7 541 $ 7 496 $ 29 862 $ 29 864
Provision pour créances irrécouvrables 670 427 2 633 3 107
Charges autres que d?intérêts 4 015 4 001 15 911 16 260
Résultat net $ 1 758 $ 1 992 $ 7 096 $ 6 647
Rendement du capital alloué moyen1 24 % 26 % 24 % 22 %
Prêts moyens $ 161 267 $ 163 157 $ 161 109 $ 164 574
Dépôts moyens 550 399 528 733 543 441 518 904
En fin de période
Actifs de courtage $ 113 763 $ 96 048

1 Le rendement du capital alloué moyen est une mesure financière
non PCGR. Il se peut que d?autres entreprises définissent ou calculent
cette mesure différemment. Pour un rapprochement avec les mesures
financières PCGR, voir les pages 22 à 24 du présent comminiqué de presse.

Faits saillants de l?exploitation

  • Les soldes des dépôts moyens ont augmenté de 21,7 milliards USD, soit
    4 % par rapport au trimestre de l?exercice précédent, pour atteindre
    550,4 milliards USD.
  • Les actifs de courtage clients se sont appréciés de
    17,7 milliards USD, soit 18 % par rapport au trimestre de l?exercice
    précédent pour atteindre 113,8 milliards USD, principalement en
    réponse à l’ouverture de nouveaux comptes clients et à une forte
    amélioration de l?évaluation du marché et des flux de comptes.
  • L’émission de cartes de crédit est restée solide. La société a émis
    1,2 million de nouvelles cartes de crédit au quatrième trimestre 2014,
    soit une hausse de 19 % par rapport de 1,0 million de cartes émises au
    même trimestre de l’exercice précédent. Environ 67 % de ces cartes
    étaient destinées à des clients existants au cours du quatrième
    trimestre 2014.
  • Le nombre de clients de services bancaires mobiles a augmenté de 15 %
    par rapport au trimestre de l?exercice précédent pour atteindre
    16,5 millions USD, et 12 % des transactions de dépôts de clients ont
    été effectués sur des appareils mobiles, par rapport à 9 % au même
    trimestre de l’année précédente. Depuis la création d’Apple Pay? en
    octobre, près de 800 000 clients se sont inscrits à ce service, ce qui
    a conduit à l’émission d’environ 1,1 million de cartes supplémentaires.
  • Les récompenses préférées sont de plus en plus nombreuses, contribuant
    au renforcement des relations avec le client. Fin 2014, environ
    1,2 million de clients étaient inscrits au programme.

Vue d?ensemble de la situation financière

Les services bancaires aux particuliers et aux entreprises ont
enregistré un revenu net d?1,8 milliard USD, par rapport à 2,0 milliards
USD du trimestre de l’année précédente. Cette baisse s’explique par la
hausse de la provision pour créances irrécouvrables entraînée par le
ralentissement des améliorations de la qualité du crédit. La hausse du
revenu autre que d’intérêts, due à l’augmentation du revenu sur cartes,
a été compensée par une baisse du revenu net d’intérêts entraînée par la
baisse des soldes du rendement et des emprunts, ce qui a stabilisé le
revenu pour les périodes comparées.

Les charges autres que d’intérêts ont été de 4,0 milliards USD, un
chiffre identique au même trimestre de l’année précédente. La croissance
stable des services bancaires mobiles et des autres points de contact en
libre-service pour les clients a permis à la société de réduire son
empreinte de détail avec la suppression de 92 centres bancaires
supplémentaires au cours du quatrième trimestre 2014, pour atteindre
4 855 sites. Le taux de rendement du capital alloué moyen a été de 24 %
durant le quatrième trimestre 2014, comparé aux 26 % du quatrième
trimestre 2013.

Services immobiliers aux particuliers (SIP)

Trimestre clos le Exercice clos le
(En millions USD) 31 décembre
2014
31 décembre
2013
31 décembre
2014
31 décembre
2013
Chiffre d?affaires total, net des charges d?intérêts, sur une
base EPI
$ 1 174 $ 1 712 $ 4 848 $ 7 715
Provision pour créances irrécouvrables (131 ) (474 ) 160 (156 )
Charges autres que d?intérêts1 1 945 3 752 23 226 15 815
Perte nette $ (397 ) $ (1 035 ) $ (13 395 ) $ (5 031 )
Moyenne des prêts et crédit-baux 87 978 89 687 88 277 90 278
En fin de période
Prêts et crédit-baux $ 87 972 $ 89 753

1 Comprend les frais de litige d’un montant de 262 millions USD et
1,2 milliard USD pour les trois mois clos les 31 décembre 2014 et 2013,
et 15,2 milliards USD et 3,8 milliards USD pour les exercices clos les
31 décembre 2014 et 2013.

Faits saillants de l?exploitation

  • La société a généré 11,6 milliards USD en prêts hypothécaires
    immobiliers cautionnés et 3,4 milliards USD en marges de crédit
    hypothécaire au cours du quatrième trimestre 2014, par rapport à
    11,7 milliards USD et 3,2 milliards USD au trimestre précédent.
  • Les prêts hypothécaires de premier rang en souffrance de plus de
    60 jours traités par le service Actifs patrimoniaux et Gestion
    hypothécaire (LAS) ont diminué de 136 000 prêts, soit 42 %, depuis le
    quatrième trimestre 2013 pour atteindre 189 000 prêts.
  • Les charges autres que d’intérêts des services LAS, à l’exclusion des
    litiges, ont diminué à 1,1 milliard USD au quatrième trimestre 2014
    contre 1,8 milliard USD au même trimestre de l’exercice précédent(D).

Vue d?ensemble de la situation financière

Le segment Services immobiliers aux particuliers a déclaré une perte
nette de 397 millions USD au quatrième trimestre 2014, comparé à une
perte nette de 1,0 milliard USD pour la même période en 2013,
essentiellement attribuable à une baisse des frais de litige.

Le chiffre d’affaires a chuté de 538 millions USD par rapport au
quatrième trimestre 2013 pour atteindre 1,2 milliard USD,
essentiellement attribuable à une baisse des frais de gestion en raison
d’une diminution du portefeuille de gestion. Le produit d’exploitation
de base a diminué de 107 millions USD par rapport au trimestre de
l’année précédente pour atteindre 297 millions USD.

La provision pour pertes de crédit a baissé de 343 millions USD par
rapport au trimestre correspondant de l’exercice précédent pour
atteindre un bénéfice de 131 millions USD dû à un ralentissement de
l’amélioration de la qualité du crédit.

Les charges autres que d’intérêts ont baissé de 1,8 milliard USD par
rapport au même trimestre de l’exercice précédent pour atteindre
1,9 milliard USD, en raison d’une baisse des frais de litige, de la
compression du personnel des services LAS et de la réduction d’autres
dépenses liées à la gestion des défaillances(D). Les dépenses
liées aux prêts immobiliers ont également diminué, traduisant
l’augmentation de la productivité.

Gestion mondiale de patrimoine et d’investissements (GMPI)

Trimestre clos le Exercice clos le
(En millions USD) 31 décembre
2014
31 décembre
2013
31 décembre
2014
31 décembre
2013
Chiffre d?affaires total, net des charges d?intérêts, sur une
base EPI
$ 4 602 $ 4 479 $ 18 404 $ 17 790
Provision pour créances irrécouvrables 14 26 14 56
Charges autres que d?intérêts 3 440 3 262 13 647 13 033
Résultat net $ 706 $ 778 $ 2 974 $ 2 977
Rendement du capital alloué moyen1 23 % 31 % 25 % 30 %
Moyenne des prêts et crédit-baux $ 123 544 $ 115 546 $ 119 775 $ 111 023
Dépôts moyens 238 835 240 395 240 242 242 161
En fin de période (en milliards USD)
Actifs sous gestion $ 902,9 $ 821,4
Total des soldes clients2 2 498,0 2 366,4

1 Le rendement du capital alloué moyen est une mesure financière
non PCGR. Il se peut que d?autres entreprises définissent ou calculent
cette mesure différemment. Pour un rapprochement avec les mesures
financières PCGR, voir les pages 22 à 24 du présent communiqué de presse.

2 Le total des soldes clients est défini comme des actifs sous
gestion, des actifs détenus, des actifs de courtage clients, des dépôts
et des prêts clients (y compris les créances sur marge).

Faits saillants de l?exploitation

  • Les soldes clients ont augmenté de 6 % par rapport au trimestre de
    l?exercice précédent pour atteindre 2,5 billions USD, en réponse à une
    augmentation des niveaux des marchés et des entrées nettes.
  • Au quatrième trimestre 2014, les flux d’actifs gérés à long terme de
    9,4 milliards USD ont représenté le 22ème trimestre
    consécutif de flux positifs. Les flux d’actifs gérés à long terme sur
    l’année complète ont atteint le chiffre record de 49,8 milliards USD.
  • La société a fait état d’honoraires de gestion d’actifs record de
    2,1 milliards USD, en hausse de 16 % par rapport au trimestre
    correspondant de l’exercice précédent.
  • La société compte 714 conseillers en patrimoine en plus par rapport au
    même trimestre de l’année précédente, totalisant 17 231 conseillers,
    et les niveaux d’attrition sur l’année complète ont atteint des minima
    historiques depuis la fusion avec Merrill Lynch.
  • Les soldes de prêts moyens ont augmenté de 7 % par rapport au
    trimestre de l?exercice précédent, passant de 115,5 milliards USD à
    123,5 milliards USD.

Vue d?ensemble de la situation financière

Le segment Gestion mondiale de patrimoine et d?investissement a
enregistré un résultat net de 706 millions USD, comparé à
778 millions USD au quatrième trimestre 2013. Le chiffre d’affaires a
augmenté de 3 % par rapport au même trimestre de l’exercice précédent
pour atteindre 4,6 milliards USD, en réponse à la hausse du revenu autre
que d’intérêts aux frais de gestion d’actifs records, partiellement
compensée par la baisse des transactions.

Les charges autres que d’intérêts ont augmenté de 5 % pour atteindre
3,4 milliards USD, en réponse à la hausse de la rémunération incitative
liée à l’augmentation des revenus et de l’augmentation des coûts de
prise en charge.

Le rendement du capital alloué moyen a été de 23 % au quatrième
trimestre 2014, une baisse de 31 % par rapport au trimestre de l’année
précédente, en réponse à l’augmentation du capital alloué et, dans une
moindre mesure, d’une baisse du revenu net.

Services bancaires mondiaux

Trimestre clos le Exercice clos le
(En millions USD) 31 décembre
2014
31 décembre
2013
31 décembre
2014
31 décembre
2013
Chiffre d?affaires total, net des charges d?intérêts, sur une
base EPI

Print Friendly, PDF & Email

Bank of America fait état d'un revenu net de 3,1 milliards USD au quatrième trimestre 2014, soit 0,25 USD par action diluée

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |
ut suscipit consectetur id Nullam libero odio sit quis venenatis