Bank of America Corporation a déclaré aujourd?hui un résultat net de
2,3 milliards USD, soit 0,19 USD par action diluée, pour le deuxième
trimestre 2014, comparé à un résultat net de 4,0 milliards USD, soit
0,32 USD par action diluée, pour la période de l?exercice précédent. Le
chiffre d?affaires, déduction faite des charges d?intérêt, sur une base
EPI(A) a augmenté de 4 % par rapport au deuxième trimestre
2013 pour atteindre 22,0 milliards USD.

« L?économie continue de s?améliorer, et nos clients font davantage
d?affaires avec nous », a déclaré Brian Moynihan, président-directeur
général. « Parmi les autres indicateurs positifs, les consommateurs
dépensent davantage, les actifs de courtage affichent une hausse à
doubles chiffres, et nos clients d?entreprise se tournent de plus en
plus vers nous pour les aider à financer l?expansion de leur entreprise
et leurs activités de fusion. Nous sommes bien placés pour poursuivre
notre progrès ».

« Pendant le trimestre, nos ratios de capital Bâle 3 se sont améliorés
et les créances irrécouvrables sont restées proches de leurs creux
historiques », a déclaré Bruce Thompson, directeur financier. « En
outre, nous avons bien géré nos dépenses. Bien que les frais de litiges
aient surpassé ceux du trimestre de l?année précédente, les frais autres
que d?intérêt totaux, hors litiges, ont baissé de 6 % par rapport au
deuxième trimestre 2013 ».(C)

Faits saillants financiers sélectionnés

Trimestre clos le
(en millions USD, sauf données par actions) 30 juin
2014
31 mars
2014
30 juin
2013
Revenu net des intérêts sur une base EPI1 $ 10 226 $ 10 286 $ 10 771
Revenu autre que d?intérêts 11 734 12 481 12 178
Revenu total, net de charges d?intérêts, sur une base EPI1 21 960 22 767 22 949
Provision pour créances irrécouvrables 411 1 009 1 211
Charges autres que d?intérêts2 18 541 22 238 16 018
Résultat net (perte) $ 2 291 $ (276 ) $ 4 012
Bénéfice dilué (perte) par action ordinaire $ 0,19 $ (0,05 ) $ 0,32

1 La base d?imposition comparable (BIC) est une mesure
financière non définie par les PCGR. Pour un rapprochement avec les
mesures financières PCGR, voir les pages 22 à 24 de ce communiqué de
presse. Le revenu net des intérêts sur une base PCGR était de
10,0 milliards USD, 10,1 milliards USD et 10,5 milliards USD pour les
trois mois clos le 30 juin 2014, 31 mars 2014 et 30 juin 2013,
respectivement. Le chiffre d?affaires total, net d?intérêts débiteurs,
sur une base PCGR s?élevait à 21,7 milliards USD, 22,6 milliards USD et
22,7 milliards USD pour les trois mois clos les 30 juin 2014, 31 mars
2014 et 30 juin 2013, respectivement.

2 Les charges autres que d?intérêt incluent des frais de
litiges de 4,0 milliards USD, 6,0 milliards USD et 0,5 milliard USD pour
les trois mois clos le 30 juin 2014, 31 mars 2014 et 30 juin 2013,
respectivement.

Le revenu net des intérêts, sur une base EPI, a baissé de 5 % par
rapport au trimestre de l?exercice précédent pour atteindre
10,2 milliards USD(A). Ce déclin était dû au
moindre rendement des titres de créance, provoqué par un recul d?environ
528 millions USD des dépenses d?amortissement de la prime liées au
marché. À l?exclusion de ces ajustements liés au marché, le revenu net
des intérêts était relativement stable à 10,4 milliards USD pour les
deux périodes et la marge d?intérêt nette était de 2,26 % au deuxième
trimestre 2014, comparé à 2,28 % au deuxième trimestre 2013(A).

Les revenus non productifs d?intérêts étaient en baisse de 4 % par
rapport au trimestre de l?année précédente, essentiellement en réponse
aux déclins en glissement annuel des revenus d?activités bancaires
hypothécaires et des revenus de placement en actions. La provision pour
créances irrécouvrables a baissé de 66 % par rapport au deuxième
trimestre 2013 à 411 millions USD, en réponse à la meilleure qualité du
crédit. Les créances irrécouvrables nettes ont baissé de 49 % par
rapport au deuxième trimestre 2013 à 1,1 milliard USD, avec une chute de
0,48 % du ratio de ces créances irrécouvrables nettes au deuxième
trimestre 2014 par rapport à 0,94 % au trimestre correspondant de
l?exercice précédent. Durant le deuxième trimestre 2014, la libération
des réserves était de 662 millions USD, comparé à la libération de
réserves de 900 millions USD au deuxième trimestre 2013.

Les charges autres que d?intérêts s?élevaient à 18,5 milliards USD
contre 16,0 milliards USD au trimestre de l?exercice précédent, en
réponse à des frais de litiges liés aux hypothèques accrus, en partie
compensés par une réduction des frais de personnel. Une partie
substantielle des frais de litiges encourus au deuxième trimestre 2014
étaient liés à des questions traditionnelles associées aux hypothèques
divulguées précédemment. À l?exclusion des frais de litige, les charges
autres que d?intérêts ont baissé de 6 % par rapport au trimestre de
l?exercice précédent à 14,6 milliards USD, reflétant les progrès
continus réalisés par la société pour générer des économies de coût dans
son activité Actifs patrimoniaux et Gestion hypothécaire ainsi que
Projet nouveau BAC(C).

Le taux d?imposition effectif de 18,0 % pour le deuxième trimestre 2014
était attribuable à l?impact d?avantages fiscaux récurrents sur le
niveau inférieur du résultat comptable. Le taux d?imposition effectif de
27,0 % du deuxième trimestre 2013 était essentiellement attribuable aux
avantages fiscaux récurrents et à une augmentation des avantages fiscaux
des restructurations non américaines de 2012.

Au 30 juin 2014, la société comptait 233 201 employés à plein temps, en
baisse de 9 % par rapport à l?exercice précédent et de 2 % par rapport
au premier trimestre 2014.

Règlement AIG

Le 15 juillet 2014, Bank of America a conclu un accord définitif de
règlement à l?amiable avec AIG en vue de résoudre tous les litiges en
suspens entre les parties au sujet de titres adossés à des créances
hypothécaires résidentielles (RMBS). Aux termes de ce règlement, AIG
déposera des avis de renvoi dans ses actions en justice sur valeurs
mobilières à l?encontre de Bank of America et de ses filiales en
instance devant les tribunaux fédéraux de Californie et de New York. Par
ailleurs, AIG a accepté de retirer son objection au règlement des titres
de marque privée de Bank of New York Mellon (Procédure Article 77).

Le montant de 650 millions USD du règlement AIG a été couvert par les
réserves de contentieux au 30 juin 2014. Bank of America a désormais
résolu environ 95 % du solde principal impayé de tous les RMBS pour
lesquels le litige des titres RMBS a été déposé ou menacé pour toutes
les entités liées à Bank of America.

En outre, les parties ont convenu de régler trois actions en justice
intentées par Bank of America dans le but de collecter le produit
d?assurance hypothécaire dû par les filiales d?assurance hypothécaire
United Guaranty de AIG sur des prêts patrimoniaux octroyés et gérés par
Bank of America.

Résultats par segment d?activité

La société déclare les résultats de ses cinq segments d?activité :
Services bancaires aux particuliers et aux entreprises (Consumer and
Business Banking – CBB), Services immobiliers aux particuliers (Consumer
Real Estate Services – CRES), Gestion mondiale de patrimoine et
d?investissements (Global Wealth and Investissement Management – GWIM),
Services bancaires mondiaux et Marchés mondiaux, les autres opérations
étant comptabilisées dans Autres postes.

Services bancaires aux particuliers et aux entreprises

Trimestre clos le
(en millions USD) 30 juin
2014
31 mars
2014
30 juin
2013
Chiffre d?affaires total, net des charges d?intérêts, sur une
base EPI
$ 7 373 $ 7 438 $ 7 434
Provision pour créances irrécouvrables 534 812 967
Charges autres que d?intérêts 4 000 3 963 4 184
Résultat net $ 1 788 $ 1 666 $ 1 391
Rendement du capital alloué moyen1 24,3 % 22,9 % 18,6 %
Prêts moyens $ 160 240 $ 162 061 $ 163 593
Dépôts moyens 543 566 534 557 522 244
En fin de période
Actifs de courtage $ 105 926 $ 100 206 $ 84 182

1 Le rendement du capital alloué moyen est une mesure
financière non PCGR. La société considère que l?utilisation de ces
mesures financières non PCGR permet une évaluation plus claire des
résultats des segments. Il se peut que d?autres entreprises définissent
ou calculent cette mesure différemment. Pour un rapprochement avec les
mesures financières PCGR, voir les pages 22 à 24 de ce communiqué de
presse.

Faits saillants de l?exploitation

  • Les soldes des dépôts moyens ont augmenté de 21,3 milliards USD, soit
    4 % par rapport au trimestre de l?exercice précédent, pour atteindre
    543,6 milliards USD. Cette augmentation était essentiellement
    attribuable à la croissance des produits liquides dans l?environnement
    à faibles taux d?intérêt actuel.
  • Les actifs de courtage clients se sont appréciés de
    21,7 milliards USD, soit 26 % par rapport au trimestre de l?exercice
    précédent pour atteindre 105,9 milliards USD, en réponse à une
    amélioration de l?évaluation du marché et des flux de comptes.
  • L?émission de cartes de crédit est restée solide, la société ayant
    émis 1,1 million de nouvelles cartes de crédit au deuxième trimestre
    2014, en hausse de 18 % par rapport au trimestre de l?exercice
    précédent. Environ 65 % de ces cartes ont été émises à des clients
    existants.
  • Le nombre de clients de services bancaires mobiles a augmenté de 17 %
    par rapport au trimestre de l?exercice précédent pour atteindre
    15,5 millions USD, et plus de 10 % des transactions de dépôts de
    clients sont effectués sur des appareils mobiles.
  • Le taux de rendement du capital alloué moyen était de 24,3 % durant le
    deuxième trimestre 2014, comparé à 18,6 % au deuxième trimestre 2013.

Vue d?ensemble de la situation financière

Le segment Service bancaire aux particuliers et aux entreprises a
déclaré un résultat net de 1,8 milliard USD, en hausse de
397 millions USD, soit 29 % par rapport au trimestre de l?exercice
précédent, reflétant une baisse de la provision pour créances
irrécouvrables et le progrès continu de la stratégie de la société qui
est d?approfondir les relations et de réduire les coûts en optimisant le
réseau de distribution. Le chiffre d?affaires était relativement stable
comparé au trimestre de l?exercice précédent, le revenu accru des
charges de service étant contrebalancé par une baisse du revenu net des
intérêts et un revenu légèrement réduit sur les cartes.

La provision pour créances irrécouvrables a baissé de 433 millions USD
par rapport au trimestre de l?exercice précédent à 534 millions USD,
reflétant une amélioration constante de la qualité du crédit. Les
charges autres que d?intérêts ont diminué de 4 %, soit 184 millions USD
par rapport au trimestre de l?exercice précédent pour atteindre
4,0 milliards USD, principalement en réponse à la baisse des dépenses de
litige, d?exploitation et de personnel. L?optimisation du réseau a
continué avec la réduction de 72 autres centres bancaires via des ventes
et des fermetures durant le deuxième trimestre 2014.

Services immobiliers aux particuliers (SIP)

Trimestre clos le
(en millions USD) 30 juin
2014
31 mars
2014
30 juin
2013
Chiffre d?affaires total, net des charges d?intérêts, sur une
base EPI
$ 1 390 $ 1 192 $ 2 115
Provision pour créances irrécouvrables (20 ) 25 291
Charges autres que d?intérêts1 5 902 8 129 3 383
Perte nette $ (2 802 ) $ (5 027 ) $ (930 )
Moyenne des prêts et crédit-baux 88 257 88 914 90 114
En fin de période
Prêts et crédit-baux $ 88 156 $ 88 355 $ 89 257

1 Les charges autres que d?intérêt incluent des frais de
litige de 3,8 milliards USD, 5,8 milliards USD et 219 millions USD pour
les trois mois clos les 30 juin 2014, 31 mars 2014 et 30 juin 2013.

Faits saillants de l?exploitation

  • Bank of America a financé 13,7 milliards USD de prêts immobiliers
    résidentiels et de prêts sur avoirs domiciliaires durant le deuxième
    trimestre 2014, aidant près de 43 000 propriétaires à refinancer un
    prêt hypothécaire existant ou à acheter un logement. Ces prêts
    incluent plus de 5 500 hypothèques consenties à des premiers
    acquéreurs et plus de 13 800 emprunteurs à revenus faibles à modérés.
  • Le nombre de prêts hypothécaires de premier rang en souffrance pendant
    plus de 60 jours gérés par le segment Actifs patrimoniaux et Gestion
    hypothécaire (APGH) a baissé de 5 % au cours du deuxième trimestre
    2014 à 263 000 prêts contre 277 000 prêts à la fin du premier
    trimestre 2014, et baissé de 47 % contre 492 000 prêts à la fin du
    deuxième trimestre 2013.
  • Les charges autres que d?intérêts du segment APGH, hors litiges, ont
    baissé à 1,4 milliard USD au deuxième trimestre 2014 comparé à
    1,6 milliard USD au premier trimestre 2014 et 2,3 milliards USD au
    trimestre de l?exercice précédent à l?heure où la société continue de
    tourner son attention sur la réduction du nombre de prêts
    hypothécaires en souffrance dans son portefeuille(G).

Vue d?ensemble de la situation financière

Le segment Services immobiliers aux particuliers a déclaré une perte
nette de 2,8 milliards USD au deuxième trimestre 2014, comparé à une
perte nette de 930 milliards USD pour la même période en 2013,
essentiellement attribuable à une augmentation de 3,6 milliards USD des
frais de litige. Le chiffre d?affaires a baissé de 725 millions USD par
rapport au deuxième trimestre 2013 à 1,4 milliard USD, essentiellement
attribuable à une baisse du chiffre d?affaires de production de base en
réponse à une baisse des montages de prêts et du revenu de gestion
hypothécaire résultant d?un portefeuille de gestions hypothécaires
réduit.

Les prêts hypothécaires de premier rang de Services immobiliers aux
particuliers ont baissé de 59 % au deuxième trimestre 2014 comparé à la
même période en 2013, reflétant un déclin de la demande globale du
marché pour des prêts hypothécaires de refinancement. Le chiffre
d?affaires de production de base a baissé de 542 millions USD par
rapport au trimestre de l?année précédente pour atteindre
318 millions USD, essentiellement en réponse à une baisse du volume et
une réduction du chiffre d?affaires des ventes de prêts qui étaient
redevenus productifs.

La provision pour créances irrécouvrables a baissé de 311 millions USD
par rapport au trimestre de l?exercice précédent pour atteindre un
bénéfice de provision de 20 millions USD attribuable à l?amélioration
continue des tendances de portefeuille.

Les charges autres que d?intérêts ont augmenté de 2,5 milliards USD par
rapport au trimestre de l?exercice précédent pour atteindre
5,9 milliards USD, en réponse à une augmentation de 3,6 milliards USD
des frais de litige, en partie compensée par la baisse des frais de
personnel liés aux défaillances APGH et autres frais liés à la gestion
des défaillances, ainsi que la réduction des frais de prêts immobiliers
due au ralentissement de la demande de refinancement.

Gestion mondiale de patrimoine et d?investissements (GMPI)

Trimestre clos le
(en millions USD) 30 juin
2014
31 mars
2014
30 juin
2013
Chiffre d?affaires total, net des charges d?intérêts, sur une
base EPI
$ 4 589 $ 4 547 $ 4 499
Provision pour créances irrécouvrables (8 ) 23 (15 )
Charges autres que d?intérêts 3 447 3 359 3 270
Résultat net $ 724 $ 729 $ 759
Rendement du capital alloué moyen1 24,3 % 24,7 % 30,6 %
Moyenne des prêts et crédit-baux $ 118 512 $ 115 945 $ 109 589
Dépôts moyens 240 042 242 792 235 344
En fin de période (en milliards USD)
Actifs sous gestion $ 878,7 $ 841,8 $ 743,6
Total des soldes clients2 2 468,2 2 395,8 2 215,1

1 Le rendement du capital alloué moyen est une mesure
financière non définie par les PCGR. La société considère que
l?utilisation de ces mesures financières non PCGR permet une évaluation
plus claire des résultats des segments. Il se peut que d?autres
entreprises définissent ou calculent cette mesure différemment. Pour un
rapprochement avec les mesures financières PCGR, voir les pages 22 à 24
de ce communiqué de presse.

2 Le total des soldes clients est défini comme des actifs
sous gestion, des actifs de courtage clients, des actifs détenus, des
dépôts et des prêts clients (y compris les créances sur marge).

Faits saillants de l?exploitation

  • Les soldes clients ont augmenté de 11 % par rapport au trimestre de
    l?exercice précédent pour atteindre le chiffre record de 2,47
    billions USD, en réponse à une augmentation des niveaux des marchés et
    des entrées nettes. Au deuxième trimestre 2014, les flux d?actifs
    gérés à long terme de 11,9 milliards USD représentaient le 20e
    trimestre consécutif de flux positifs.
  • Les frais de gestion d?actifs ont augmenté pour atteindre
    1,95 milliard USD, en hausse de 15 % par rapport au trimestre de
    l?exercice précédent.
  • Les soldes de prêts moyens ont augmenté de 8 % par rapport au
    trimestre de l?exercice précédent pour atteindre 118,5 milliards USD.
  • La marge avant impôt était de 25,1 % au deuxième trimestre 2014,
    comparé aux 27,6 % du trimestre de l?exercice précédent, ce qui
    représentait le sixième trimestre d?affilée à plus de 25 %.

Vue d?ensemble de la situation financière

Le segment Gestion mondiale de patrimoine et d?investissement a
enregistré un résultat net de 724 millions USD, comparé à
759 millions USD au deuxième trimestre 2013. Le chiffre d?affaires a
augmenté de 2 % par rapport au trimestre de l?exercice précédent pour
atteindre le chiffre record de 4,6 milliards USD, en réponse à une
augmentation des produits hors intérêts liés à l?amélioration des flux
d?actifs sous gestion à long terme et de l?évaluation du marché.

La qualité du crédit est restée solide au deuxième trimestre, la
provision pour créances irrécouvrables étant relativement stable comparé
au trimestre de l?exercice précédent. Les charges autres que d?intérêt
ont augmenté de 5 % pour atteindre 3,4 milliards USD, partiellement en
réponse à une hausse des rémunérations incitatives liées au chiffre
d?affaires et autres dépenses liées au volume, ainsi qu?à des
investissements additionnels dans la technologie et d?autres domaines en
vue de soutenir la croissance de l?activité.

Le rendement du capital alloué moyen était de 24,3 % au deuxième
trimestre 2014, en baisse par rapport à 30,6 % au trimestre de
l?exercice précédent, la relative stabilité des revenus ayant été plus
que compensée par l?augmentation des attributions de fonds.

Les soldes clients ont augmenté de 11 % par rapport au trimestre de
l?exercice précédent pour atteindre 2,47 billions USD, essentiellement
en réponse à une hausse des niveaux du marché, des flux d?actifs sous
gestion à long terme de 49,0 milliards USD et la croissance des prêts
client de 8,5 milliards USD en fin de période. Les actifs sous gestion
ont augmenté de 135,1 milliards USD, soit 18 %, par rapport au deuxième
trimestre 2013 pour atteindre 878,7 milliards USD, en réponse à une
augmentation de l?évaluation du marché et des flux d?actifs sous gestion
à long terme. Les soldes de prêts moyens ont augmenté de 4,7 milliards
USD par rapport au deuxième trimestre 2013 pour atteindre
240,0 milliards USD.

Services bancaires mondiaux

Trimestre clos le
(en millions USD) 30 juin
2014
31 mars
2014
30 juin
2013
Chiffre d?affaires total, net des charges d?intérêts, sur une
base EPI
$ 4 179 $ 4 269 $ 4 138
Provision pour créances irrécouvrables 132 265 163
Charges autres que d?intérêts 1 899 2 028 1 849
Résultat net $ 1 353 $ 1 236 $ 1 297
Rendement du capital alloué moyen1 17,5 % 16,2 % 22,6 %
Moyenne des prêts et crédit-baux $ 271 417 $ 271 475 $ 255 674
Dépôts moyens 258 937 256 433 226 912

1 Le rendement du capital alloué moyen est une mesure
financière non PCGR. La société considère que l?utilisation de ces
mesures financières non PCGR permet une évaluation plus claire des
résultats des segments. Il se peut que d?autres entreprises définissent
ou calculent cette mesure différemment. Pour un rapprochement avec les
mesures financières PCGR, voir les pages 22 à 24 de ce communiqué de
presse.

Faits saillants de l?exploitation

  • Bank of America Merrill Lynch (BAML) s?est classée No. 2 en termes
    d?honoraires liés aux services bancaires d?investissement globaux au
    deuxième trimestre 2014 avec des honoraires de 1,6 milliard USD à
    l?échelle de la société, à l?exclusion des transactions auto-dirigées(H).
    Le segment Services bancaires mondiaux a généré des honoraires de
    prise ferme de titres de participation record, à l?exclusion des
    transactions auto-dirigées.
  • BAML s?est classée parmi les trois premières institutions financières
    à l?échelle mondiale en termes de prêts à effet de levier, dette
    convertible, titres adossés à des actifs, souscription d?actions
    ordinaires, dettes de société de qualité investissement et prêts
    syndiqués durant le deuxième trimestre 2014(H).
  • BAML a reçu récemment deux des accolades les plus prestigieuses du
    magazine Euromoney : Meilleure banque d?affaires mondiale et Meilleure
    banque de services de transaction mondiale, marquant la première fois
    qu?Euromoney attribue les deux prix à une firme dans la même année.
  • Les soldes de prêts et crédit-baux moyens ont augmenté de
    15,7 milliards USD, soit 6 %, à 271,4 milliards USD par rapport au
    trimestre de l?exercice précédent, la croissance étant enregistrée
    dans le portefeuille de prêts industriels et commerciaux et les
    portefeuilles d?immobilier commercial et de crédits-baux.
  • Les dépôts moyens ont augmenté de 32,0 milliards USD, soit 14 % par
    rapport au trimestre de l?exercice précédent pour atteindre
    258,9 milliards USD, essentiellement attribuable à une augmentation de
    la liquidité des clients et à la croissance à l?international.

Vue d?ensemble de la situation financière

Le segment Services bancaires mondiaux a déclaré un résultat net de
1,4 milliard USD au deuxième trimestre 2014, comparé à 1,3 milliard au
trimestre de l?exercice précédent, un déclin de la provision pour
créances irrécouvrables ayant été en partie compensé par des charges
autres que d?intérêts accrues. Le chiffre d?affaires de
4,2 milliards USD était relativement stable comparé au deuxième
trimestre 2013.

Le chiffre d?affaires du segment Services bancaires mondiaux aux
entreprises a augmenté pour atteindre 1,6 milliard USD au deuxième
trimestre 2014, en hausse de 29 millions USD par rapport au trimestre de
l?exercice précédent, et le chiffre d?affaires du segment Services
bancaires commerciaux mondiaux a baissé de 59 millions USD à
1,7 milliard USD. Ces résultats incluaient le chiffre d?affaires de
1,8 milliard USD de Prêts aux entreprises, en baisse de 80 millions USD
par rapport au trimestre de l?exercice précédent, et le chiffre
d?affaires Services de transactions mondiaux de 1,5 milliard USD, en
hausse de 50 millions USD par rapport à la période de l?exercice
précédent. Les commissions de services bancaires d?investissement de
Services bancaires mondiaux, à l?exclusion des transactions
auto-dirigées, ont augmenté de 33 millions USD par rapport au trimestre
de l?exercice précédent.

La provision pour créances irrécouvrables a baissé de 31 millions USD
par rapport au trimestre de l?exercice précédent pour atteindre
132 millions USD. Les charges autres que d?intérêts ont augmenté de
50 millions USD, soit 3 %, par rapport au trimestre de l?exercice
précédent pour atteindre 1,9 milliard USD, essentiellement en réponse à
une augmentation des frais de litiges.

Le rendement du capital alloué moyen était de 17,5 % au deuxième
trimestre 2014, en baisse par rapport à 22,6 % au trimestre de
l?exercice précédent, l?amélioration modeste des revenus ayant été plus
que compensée par l?augmentation des attributions de fonds.

Marchés mondiaux1

Trimestre clos le
(En millions USD) 30 juin
2014
31 mars
2014
30 juin
2013
Chiffre d?affaires total, net des charges d?intérêts, sur une
base EPI

Print Friendly, PDF & Email

Bank of America déclare un résultat net de 2,3 milliards USD pour le deuxième trimestre 2014, soit 0,19 USD par action diluée, sur un chiffre d’affaires de 22,0 milliards USD(A)

ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES |
ut suscipit felis libero mattis at sem, luctus